Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après – 8/ 31 En R.D.A. -généralités – Billet n° 499

La République populaire allemande – RDA a régie l’Allemagne de l’Est d’octobre 1949 à la fin 1989 avec la chute du Mur de Berlin. Elle est installée par le Parti socialiste unifié d’Allemagne. Le régime devient l’un des satellites de l’Union soviétique. Il adopte les méthodes autoritaire de l’URSS et ses actions sont étroitement surveillées par le grand frère de Moscou .Le régime de RDA se veux une nation socialiste et récuse toute référence à la nation allemande. Cela ne l’empêche pas de fonder en 1950 la Deutsche Akademie der Künste

Le peuple est étroitement surveillé par Ministère de la Sécurité d’État appelé Stasi . Cette entité policière, bras armé du pouvoir communiste exerçait une censure féroce à l’encontre des artistes. Un Art officiel qui reprend les dogmes du Réalisme socialiste s’impose à tous les artistes de l’Allemagne de l’Est.
Pour exercer les arts visuels il faut être inscrit à l’Union des artistes -1952-1990 Verband bildender Künstler der DDR. En 1978 cet organisme compte 4 200 membres, en 1989, 6 000.L’adhésion donnait accès au commerce de l’art d’État et l’attribution de commandes publiques. Sinon tout est compliqué. Voir la Thèse de Stefanie Schwabe .

Mais l’on verra, que comme en URSS des artistes, hors de regards du pouvoir politique, transgresseront les règles officielles. Bien qu’il puissent condamnés comme anti-social .

C’est dans cette perspective est né en 1960 la Leipziger Schule qui utilise les codes du réalisme soviétique en les détournant. De ce fait leurs thèmes sont historiques, : Réforme, Guerre de Trente Ans ou allégoriques.
Les fondateurs étaient Walter Arnold = Ernst Hassebrauk ,= Harald Hellmich = Bernhard Heisig = Wolfgang Mattheuer = Hans Mayer-Foreyt , =Gerhard Kurt Müller = Max Schwimmer =Werner Tübke= Elisabeth Voigt Klaus Weber .Lothar Lang fonde en 1962 à Berlin- Weißensee, à l’intention des jeunes artistes, un Kunstkabinetts -Cabinet d’art que les autorités de la RDA fermeront en 1968

Entre 1963 et 1990, à l’initiative de Günter Tiedeken le Leonhardi Museum de Dresde a organisé une centaine d’expsitions. C’est le seul endroit de RDA où des artistes ont pu exposer de l’art contemporain non conforme sur une si longue période.

A partir des années 1970 se développent des initiatives de Culture alternative avec la galerie Eigen + Art à Leipzig et Obergrabenpresse à Dresde. Il y a eu également la création de galeries comme Oben à Chemnitz qui avait été rebaptisé Karl Merx Stadt. En 1977 dans la même ville est fondé Clara Mosch , sous forme de coopérative par Michael Morgner , Thomas Ranft , Carlfriedrich Claus , Gregor-Torsten Schade et Dagmar Ranft-Schinke . Elle était cependant controlée par le Kulturbund

Cependant à partir des années 1980 de nombreux plasticiens on quitté la RDA et se sont réfugiés en République fédérale allemande-RFA, comme par exemple Peter Herrmann, Thomas Klingenstein, Wolfgang Petrick, Frank Rödel, Inge Schmidt, Reinhard Stangl, ou Robert Weber.

La vérité sur la Stasi


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.