L’école et les peintres J à L

Hermann von Kaukbach — Le lecture
Ludwig Knaus – Petite fille à l’ardoise
Louis Lassalle Sur le chemin de l’école
Marie-Adrien Lavieille-Petit – Sortie de la classe
Paul Legrand – Devant le rêve
Mas Liebermann – Sur le chemin de l’école
Alphonse Lint – Jeunes amateurs

La sécession viennoise – Billet n° 76

La Sécession viennoise ou Sezessionstil est créée en 1897 par un groupe d’architectes et de plasticiens autrichiens Josef Olbrich, Josef Hoffmann et Gustav Klimt. . Un immeuble le  » Palais de la secession » est édifié et une revue est éditée « Ver sacrum  » Son aire d’influence est Vienne et l’ensemble de l’Empire Austro-Hongrois.
Le but de ce mouvement est de réunir les forces créatrices de ce pays, instaurer des contacts avec les artistes étrangers,prôner un échange international des idées ,lutter contre l’élan nationaliste des pays européens , renouveler les arts appliqués en créer un art total et proposer une nouvelle expression artistique moderne

Les fondateurs de ce mouvement sont Gustav Klimt(1862-1918) = Josef Hoffman (1878-1956) = Josef Maria Olbrich(1867-1908) =Koloman Moser(1868-1918) =Otto Wagner(1841-1918) ou encore Carl Moll ou Ernst Stöhr Ils seront rejoints au fil du temps par Oskar Koloschka = Egon Schiele = Arnold Böcklin =Alfred Roller = Max Kurzweil = Max Klinger = Othmar Schimkowitz = Carl Otto Czeschka = Richard Gerstl = Josef Maria Auxchentaller = , Otto Wagner = Leo Putz = František Bílek = Teresa Feoderovna Ries.

Wilhelm Gause, – A la cour de Vienne

L’école et les peintres : D à I

Honoré Daumier – Le sport à l’école

Je vous livre la suite des mes trouvailles écolières

André Dargelas -La récréation
Cosola Demetrio – La dernière dictée
Théophile-Emmanuel Duverger – Quand le chat n’est pas là les souris dansent
Elisabeth Forbes – School is out
Pierre-Edouard Frère – Sortie de l’école
Julius Geerte – La discipline en classe
Victor Gilbert – Les écoliers aux marrons chauds
Francisco de Goya – Scène d’école
Karl Girardet – La communale
Edouard Girardet – C’est un vaurien
Richard Hall – L’école des petites filles
Noël Hallé – L’éducation des pauvres
Carl Hertel– Classe pendant une leçon de géographie.
Ambrosius Holbein – Enseigne de maître d’école, 1516
Gustav Igler – Le banc des cancres
Vincenti Irolli – Écolier endormi

Manu, l’aquarelliste et ses podcasts

Podcast

C’est Ben Hammersley, journaliste à The Guardian, qui dans un article de 2004 a utilisé pour la première fois ce vocable. C’est la contraction de iPod et de broadcast. Le terme sera repris l’année suivante par Apple via son logiciel iTunes .
Un podcast est un fichier audio digital- digital audio file. Pour en savoir plus sur les podcasts on consultera le site PodMust
C’est devenu, selon d’express, un nouveau mode de communication à la mode. Ils sont mis en ligne par le réseau marchand, des médias, des structures associatives, des particuliers. Il y en aurait plus de 500.000 sur iTunes : exemple ceux de Radio France.

Podcasts de Man%


Manù , aquarelliste et auteur de BD, auquel j’ai consacré l’aquavidéo n°53 en décembre 2014, publie aussi des Podcasts sur le site d’Anchor-FM inc basé à New-York-City. Pour les consulter c’est ICI

Podcast du 23 juin 2019


Maryse De May . . .en partance pour le Morbihan

Maryse De May

Maryse De May, aquarelliste francilienne bien connue va prochainement quitter son atelier de Saint-Germain-les-Arpajon. Elle part pour s’installer en Bretagne, dans le Morbihan. Elle organise une rétrospective et
elle présente 200 œuvres peintes entre 1982 et 2018 =
27 rue Chaudet – 91180 Saint Germain Lès Arpajon
du 28 juin au 1er juillet 2019 inclus – de 10h à 12h30 et 14h à 19h


Die 11 et Berliner Secession – Billet n° 75

Le Vereinigung « Die XI » ou Groupe des 11 a été créé en 1892 à Berlin. Il rassemblait les artistes suivants: Jacob Alberts (1860-1941) = Hans Herrmann (1858-1942) Ludwig von Hofmann (1861-1945) = Walter Leistikow (1865-1908) = George Mosson (1851-1933) = Konrad Müller-Kurzwelly (1855-1914) – Hugo Schnars-Alquist (1855-1939) = Friedrich Stahl (1863-1940) = Hugo Vogel (1855-1934) Ils sont soutenus par Max Liebermann (1847-1935) et Franz Skarbina (1849-1910). Les sortants sont remplacés Max Klinger (1857-1920) = Dora Hitz (1856-1924) =8 Martin Brandenburg (1870-1919)

Il annonçait la Berliner Secession – La Sécession de Berlin qui est fondée en 1898, en réaction au conservatisme de la Verein Berliner Künstler V.B.K. l’ association des artistes de Berlin fondée en 1841. Celle-ci a passé la période du nazisme et elle vient de fêter son 175 ème anniversaire.

C’est le refus, par la VBK d’exposer une œuvre de Walter Leistikow «  Grunewald » à la « Große Berliner Kunstausstellung de 1898 qui aurait entrainé la création de la Berliner Secession.
Les principaux membres de ce nouveau mouvement étaient : Hans Baluschek = Ernst Barlach = Paul Baum = Max Beckmann = Charlotte Berend-Corinth = Josef Block = Erich Büttner = Lovis Corinth = Anna Costenoble = Charles Crodel = Heinrich Basedow l’Ancien = Ludwig Dettmann = Anton Faistauer = Philipp Franck = Hugo von Habermann = August Gaul = Karl Hagemeister =Franz Heckendorf =Dora Hitz = Ulrich Hübner = Franz Jansen = Willy Jaeckel =Max Klinger =Fritz Klimsch =Wilhelm Kohlhoff = Georg Kolbe =Käthe Kollwitz = Leo von König = August Kraus = Bruno Krauskopf = Walter Leistikow = Max Liebermann = Heinrich Eduard Linde-Walther = Ernst Ludwig Kirchner = Karl Schmidt-Rottluff = Erich Heckel = Otto Modersohn =Edvard Munch = Max Neumann = Emil Nolde =Ernst Oppler = Emil Orlik =Rosa Pfäffiger = Max Schlichting = Franz Skarbina = Maria Slavona = Max Slevogt = Eugene Spiro = Wilhelm Trübner = Louis Tuaillon = Lesser Ury = Julie Wolfthorn = Heinrich Zille = ioba Zisler

C’est l’impressionnisme allemand qui prédomine à la création puis le néo-impressionnisme avec Paul Baum. Un grave conflit voit le jour en 1910 lorsque le jury refuse les œuvres de 27 peintres expressionnistes parmi lesquels Max Beckmann, Georg Tappert, Heinrich Richter-Berlin (en), Otto Mueller et Max Pechstein. Ils vont fonder la nouvelle seccssion (1910-1914) et organiseront l’exposition des refusés de la Sécession-1910 – Le mouvement s‘ essouffle dès 1914 et il éclate à l’évènement du 3ème Reich.

Hans Baluschek
Lovis Corinth A l’abattoir
EmilNolde- Blumengarten
Emil_Orlik_Junge_Frau_im_grünen

La sécession hongroise – Magyar szecesszió -1897 – Billet n° 74

La sécession hongroise – Magyar szecesszió n’est pas un mouvement pictural. Il s’applique essentiellement à l’architecture donnant naissance à un style national hongrois inspiré de l’Art nouveau. Ce renouveau débute dans la décennie 90 pour se terminer avec la première guerre mondiale. Elle est visible en Hongrie mais aussi dans les territoire rattachés à l’Empire austro-hongrois, comme à cette époque, la Slovaquie, la Transylvanie, la Voïvodine et la Croatie.

Cette architecture « art nouveau » a été mis en œuvre par des architectes comme Odon Lechner 1845-1914 = Frieges Spiegel 1866-1933 = Emil Vidor 1867-1952 = Marcell Komor 1868-1944 = Ferec J Raichle 1869-1960=Béla Lajta 1873-1920 = Béla Malnai 1878-1941 = Kos Laroly 1883-1977.
Les constructions les plus typiques de ce style sont Musée hongrois des arts décoratifs= Institut hongrois de géologie et de géophysique =Caisse d’épargne de la poste =Mausolée Törley =Palais Gresham = Foyer Gutenberg =Maison Brudern =Église paroissiale Saint-Ladislas de Kőbánya Synagogue de Kazinczy utca = Thermes Gellért = Hôtel de ville de Kecskemét = le Cifrapalota = Église Sainte-Élisabeth de Bratislava = Église réformée calviniste au Coq à Kolozsvar = Synagogue de Novi Sad = Palais Menrath à Novi Sad = Maison située 10 rue Dositejeva à Novi Sad

L’École et les peintres : A à C

C’est Louis-Joseph Chartier 1454-1797 qui fait adopter par la Convention le 5 nivôse de l »An II – Noël 1793 le texte qui instaure l’enseignement primaire gratuit, laïque et obligatoire. Il est abrogé par la Réaction thermidorienne. Il faudra attendre 1882 et l’adoption des Lois Jules Ferry pour qu’en France l’instruction obligatoire et l’enseignement public laïque soit adopté. Mais, contrairement à ce que l’on pense généralement ce n’est pas la scolarisation qui est obligatoire mais l’instruction. Mais bien entendu seule une minorité d’enfants ne fréquentent pas l’école, au sens large, qu’elle soit publique ou privée. Mais bien entendu avant 1882, il existait des écoles fréquentées par les enfants des milieux privilégiés. C’edst en effet en 1833 qu’est promulguée la loi Guizot sur l’enseignement primaire.
Il faut enfin préciser que ce n’est pas comme le veut la croyance populaire Charlemagne qui a inventé l’école. Elle a existé 3000 ans avant J.C.

Voici une série d’œuvres peintes qui illustrent l’école, inspirée du Temps des instituteurs

Charlemagne rencontrant des écoliers
Albert Anker – école villageoise
Joseph Beaume – La petite école
Basile+De+Loose— L’école du village
Albert Bettanier – Leçon de géographie
Auguste Truphème – La lecture
Jean Beraud – Sortie du lycée Condorcet
John Burr – Schoolroom
Nikolai Petrovich – L’école du village
Edouard d’Apvril – Intérieur d’une salle de classe
Marie-Bashkirtseff – Sortie de l’école
Léopold Chibourg – Scène de Classe
Nicolas-Tousaint Charlet – Sortie de l’école