Pratique des arts n° 161

Le numéro de Pratique des Arts n°161 est paru. Il début par les actualités de la vie artistique.

Il y a les rencontres avec les marines de la française Céline Verdière = l’écossais Peter Graham, la canadienne Sophie Rozeen = le suédois Anders Andersson =l’animalier italien Federico Gemma, le français Cyrille Clément = la russe Irina Laube = l’alsacienne Alice Locoge = les graveuses Grace Gladdish qui vit en Tasmanie et la Corse Camille Pozzo di Borgo.

Et aussi une découverte avec les roses d’Ira Volkova ainsi que l’analyse d’un paysage d l’ami Fernand Thiepondt, membre des Aquarellistes en Nord

Également un dossier sur le portrait et les personnages avec Benoît Haverd =Ali Cavanaugh =Duy Tran =Odile Escolier

Et bien entendu le « Guide pratique » avec : Jean-Martin Vincent qui a testé la gouache-acrylique de Liquitex puis il montre comment réaliser des dessins botaniques avec des crayons de couleur. Il utilise les polychromos de Faber-Castell à base d’huile enfin il parle de la technique du sumi-e =
Agnès Guillon propose une scène en terrasse = José Daoudal montre la réalisation d’un paysage au pastel puis à l’huile =Marie-Hélène Yernaux propose le pas-à-pas d’un portrait

Les Raisons de l’art – une initiation à l’art de Lascaux à Koons

Les Raisons de l l’art de Michel Onfray
Entretien entre Michel Onfray et Natacha Polony
sur Marianne TV

Le philisophe , essayiste et polémiste Michel Onfray vient de faire paraitre chez Albin Michel  » Les Raisons de l’Art – Une initiation à l’art de Lascaux à Koons=

Dans l’introduction de son livre Michel Onfray dit ceci :

« L’art contemporain est une langue à laquelle il faut être initié de la même manière qu’il faut l’être à toute œuvre d’art quelle qu’elle soit, quel qu’en soit le siècle.

On ne comprend pas plus facilement le portrait de Louis XIV par Hyacinthe Rigaud si l’on ignore la symbolique de l’époque que le bouquet of Tulips (2019) de Jeff Koons si l’on ne se sait rien de son combat LGBTQ+ dans notre temps.

Je voudrais effectuer le chemin qui va des premières traces d’art (Lascaux 20.000 ans environ) jusqu’au fameux bouquet of Tulips (2019) de Jeff Koons . Autrement dit de la préhistoire à nos jours, afin de lutter contre les oiseaux de malheur pour qui l’art est mort, le Beau y aurait toujours fait la loi et ne le ferait plus, à quoi il faudrait ajouter que, selon eux, la totalité de l’art contemporain mériterait la poubelle….“

Dans le prolongement de son livre, l’on peut voir et écouter l’entretien qu’il a eu avec Natacha Polony directrice de la rédaction du magazine Marianne. (vidéo ci-dessus)

Cet entretien de près d’une heure et demie constitue un très intéressant parcours de l’histoire de l’art occidental. Il parle de son évolution, de l’influence du christianisme, des mécènes, le l’arrivée de la photographie, du rôle des médias qui parlent surtout des excès de l’art contemporain et le discrédite aux yeux du grand public et aussi du marché de l’art et des spéculateurs.

Il est également interrogé sur son ouvrage qu’il consacre à Lucrèce, philosophe romain du 1er siècle avant Jésus-Christ « La conversion : vivre selon Lucrèce ». Il parle aussi du livre de son ami Bernard Combeaud paru dans la Collection Bouquins « Lucrèce : La naissance des choses »

Arts de l’Islam musées + divers lieux et aussi à la Fondation Cartier

JJe viens juste de publier hier mon 17ème billet sur l’Art contemporain en Terre d’Islam. Coïncidence ou sujets dans l’air du temps deux évènement me confirment la pertinence du sujet que j’ai traité Ces temps derniers. Des grandes institutions française s’emparent de ce thème.

Ce n’est pas d’aujourd’hui que les  » Instituts du Monde arabe », de Paris et de Tourcoing s’y intéressent, mais c’est leur vocation.

Mais voici qu’à l‘initiative du Gouvernement, une institution nationale La Réunion des musées nationaux – Grand Palais et le Musée du Louvre organisent un projet culturel destiné à un très large public, et aux jeunes générations en particulier, pour poser un nouveau regard sur les arts et les cultures de l’Islam.

‘Arts de l’Islam – un passé pour le présent »
est une exposition nationale

Elle est organisée dans 18 villes de France

Limoges =Mantes-la-Jolie =Marseille =Nancy
Nantes =Narbonne ==Rennes =Rillieux-la-Pape =Rouen
Saint-Denis =Saint-Louis =Toulouse =Tourcoing

du 20 novembre 2021 au 27 mars 2022

Pour chaque accrochage, 10 œuvres, à la fois historiques et contemporaines, issues du département des Arts de l’Islam du Musée du Louvre et de collections nationales et régionales, incarneront la richesse des cultures de l’Islam et leur inscription dans l’histoire de France depuis plus de 1300 ans. Plus de 180 œuvres au total seront ainsi présentées au public.

Dans ma région cette exposition éclatée se tiendra à l’Hospice d’Havré aux dates nationales. La presse a fait largement écho de cet évènement. Le journal Le Monde lui consacre un cahier = Actu.fr = Libération = Le Figaro = La Croix

=o=o=o=o=o=o=o=o=o=

Au même moment, la maison Cartier propose elle aussi une exposition

Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité

au Musée des Arts décoratifs
Jusqu’au 20 février 2022

Art contemporain – Corne de l’Afrique : Djibouti -Somalie -Billet 16/19

L‘Afrique de l’Est regroupe les pays de la Corne de l’Afrique : Djibouti, l’Éthiopie et l’ÉrythréeSomalie

La France dans diverses entités a occupé
Djibouti, le petit pays d’un million d’habitants, pendant un siècle, jusqu’à son indépendance en 1977. Face a ses voisins en guerre, Djibouti a une situation économique et politique satisfaisante

L’artiste djiboutien Zalwa Djama Elmi a parlé de la difficile expression de l’art contemporain en Afrique : le cas du « désert plastique » djiboutien. En effet, les arts plastiques commencent seulement à émerger dans le pays. L’institut français propose des films et des résidences d’écrivains et aussi des expositions. Cependant existe un institut de formation artistique d’IDAC

On peut citer comme artistes contemporains
outre God Djama Elmi =Mouhoumed Nawal Awad = Rifki Abdoulkader Bamakhrama
=Oubah Hamod Hassan= Mohamed Houssein = Khalil Massori,
Omar Moubine, =Sid Ali, Rifki =Fouad Daoud Youssouf,

Rifki Abdoulkader Bamakhrama

L’histoire de la Somalie est faite de dominations étrangères successives; ottomane, italienne, britannique ou encore française. En 1960 le pays qui réunit le Somaliland britannique et la Somalie italienne devient indépendant. Après de nombreuses péripéties le pays a sombré dans le chaos entrainant la faillite de l’État.

Pour les artistes somaliens restés au pays ou expatriés la situation est particulièrement difficile.
Voici quelques noms
Ahmed Adde = Kaamil Haider = Najuum Hasji Ahmed =(+)
= Mohamed Hersi =Muhiyidin Sharif Ibrahim, =Ifrah Mansour = Aziz Osman =(+) = Abdi Roble,

Nujuum Hashi Ahmed
ABDIAZIZ OSMAN 

Art contemporain -Afrique des grands lacs : Ouganda-Tanzanie- Billet 14/19

L’Ouganda pays de 41 millions d’habitants a constitué en partie le Royaume du Buganda. . Ella a été un protectorat britannique de 1888 à son indépendance en 1962. Depuis le pays a connu très régulièrement une instabilité politique , on se souvient de la dictature sanguinaire d‘Amin Dada. Cela a freiné le développement économique

L’art contemporain est très présent en Ouganda où existe depuis les années 1930 la Makerere Art School de la Makarere University = il y a aussi la Kampala biennale et le 32° East Ugandan Arts Trust = l’ Afri Art Gallery = la Makerere-art-gallery/ et quelques autres

Parmi les artistes ougandais il y a notamment :
Ronex Ahimbisibwe =Arim Andrew = Richard Atugonza=Sanaa Gateja=
Jjuuko Hoods =Dody Karungi=Ismael Kateregga =Jak Katarikawe =
David Kigozi = Rose Kirumira=Charlene Komuntale = George W. Kyeyune
=Felix Magima =Edison Mugalu =Geoffrey Mukasa =Fred Mutebi=
Ian Mwesiga =Henry Mzil-Mujunga =Helen Nabukenya=Lilian Nabulime=
Maria Naita =Anwar Sadat Nakibinge =Paul Ndema ==Eria Sane Nsubuga
=Joseph Ntensibe =Emmie Nume =Bruno Ruganzu =Samson Ssenkaaba alias Xenson
==Collin Sekajugo=Mona Taha = Donald Augustive Wasswa alias Waswad

Eria Sane
Eria-Sane -Nsubuga
Fred Mutebi
Lilian Nabulime
Henry-Mzili-Mujunga

La Tanzanie pays de 58 millions d’habitants est née de la fusion en 1964 de l’ancien protectorat britannique de Zanzibar et du mandat tout aussi british du Tanganyika. Le régime politique est considéré comme stable mais préoccupe en ce moment l’Union Européenne. La situation économique est bonne notamment grâce au tourisme (safaris)

L’art contemporain n’est pas encore très connu en Tanzanie. C’est surtout la Peinture Tingatinga qui représente souvent des animaux de façon naïve qui a les faveurs du public. Ces artistes se regroupent dans la Tinga Tinga Art Society. Il faut aussi parler de l’ Art Makondé

Voici une liste d’artistes contemporains tanzaniens dont un certain nombre appartiennent au Nafasi art space :
=Harrieth Charles =Evarist Chikaw = Haji Chilonga=Fred Halla =Lubaina Himid
=Elias Jengo =Salum Kambi =Max Kamundi=Masudi Kibwana
=Georges Lilanga-Di Nyama =Magreth Limwembe =Winifrid Luena =
Washington-Steven Masanja =Shiija Masele =Thobias Minzi =Nathan Mpangala
=Othman Mussa =Mwandale Mwanyekwa alias Big Mama =
David Herekia Mzuguno=Paul Ndunguru =Robino- Ntila =
Sam Joseph Ntiro =Godfrey Semwaiko=Capher Simba =
Walter Simbo = ==Eduardo Saidi Tingatinga (+)

David Mzuguno
Elias-Jengo – Sindimba-Dancers
Harrieth Charles
Salum Kambi
Sam Joseph Ntiro
Walter Simbo

Pratique des Arts n° 159

Le n° 159 de Pratique des Arts est paru. Il s’ouvre la Vie des artistes avec les salons passés et à venir ainsi que la vie des Musées.

Il y a des rencontre avec les huilistes Christophe Wehrung = Bernard Douay = Juliette Plisson qui peint à la cire= Brigitte Cazenave puis avec les marines au couteau d’Olivier Mauchet = les acrylistes le performeur lyonnais Henri Lamy ou encore Anaïs Gruson alias Anagruz

Il y a aussi, les portraits au fusain de Bruno Surget puis les scènes urbaines du pastelliste Bernard Poussin.

La création en duo de Charlotte Carsin et Philippe Sidot et puis les bricolages de l’acryliste Philippe Vercellotti (+)

Un hommage est rendu au sculpteur angevin François Cacheux (1923-2011)
On visite l’atelier des passerrelles de Virginie Banas. Il y a les coups de pouce à Aurore Puifferat = Madeleine Albrecht = Jocelyne Ricci et Camille Batier et une interview de Jean Chapuis

Sans oublier le Guide pratique avec – Jean-Martin Vincent qui a testé les acryliques extrafines Liquitex = Newskaya-Palitra et Sennelier . et aussi des lettrines enluminées = La vague d’Hokusai en technique mixte par Zoé Ferlay = Une scène de vie au fusain par Bruno Surget = les dessins au stylo bille et à l’aquarelle de Daniel Germain = un masque vénitien au pastel par Maïté Rojas

Tourisme et aquarelle à Liège

Emblème de la ville de Liège

Va s’ouvrir du 9 au 12 septembre 2021
‘le 1er Festival d » aquarelle de Liège
Au musée de la Boverie
le vernissage aura lieu le jeudi 9 septembre à 11 heures
Je vais me réjouis de rencontrer de nombreux amis parmi les exposants
Le site internet de l’évènement invite à « visiter Liège »
=o=o=o=o=
N’étant jamais venu dans la ville
j’ai décidé de partir à la découverte de l’ancienne capitale
de la Principauté épiscopale de Liège
avant et après le Vernissage
=o=o=o=o=
J’ai promis à Thierry Vandeputte & Jacques Blavier les organisateurs de l’évènement
de publier un reportage sur le blog de Masmoulin
Le billet sera publié samedi 11 septembre 2021



!Mediengruppe Bitnik -Billet n° 550

!Mediengruppe Bitnik est un collectif d’artistes contemporains suisses pionniers de l’Art numérique. Il se fait connaitre avec des actions médiatisées comme en 2007 !Opera calling puis en 2013 avec Delivery for Mr. Assange et en 2014 Random Darknet Shopper qui explore le Darknet et en 2018 avec Alexiety

Ce petit mais fameux groupe est composé de Carmen Weisskopf et Domagoj Smoljo aidés par Adnan Hadzi et Daniel Ryser

Carmen Weisskopf et Domagoj Smoljo
!Mediengruppe Bitnik – Installation
Are you on line now ? Installation vidéo à la galerie Annka Kultys
Welcome to Equador

23° Concours d’aquarelle Sainte-Marie-de-Campan

23° Concours d’aquarelle Sainte-Marie-de-Campan
17 juillet au 01 août 2021
Ont été sélectionnés ;
Amenda Julie, Atwood Françoise, Baizet Anne-Marie, Baudé Nathalie, Bastier Viviane, Blackburn David, Boirie Michèle, Boulestin Lyn, Bourdin Vincent, Breuer Laura, Buissiere Suzanne, Cambianica Françoise, Canet Marie-Claude, Carretta Claude, Cazenave Marinette, Castaingt-Tailleur Céline, Chaumette Luc, Coustilleres Jean-Claude, Denis Emilie, Dorteet Estelle, Dubarry Didier, Ducombs Michel, Durou Bernadette, Elezi Herolinde, Foueillassar Xavier, Gaillardou Hubert, Granal Cerise, Guedon Brigitte, Hypolite Jacques, Izzo Frédéric, Jallon Aline, Larrere Françoise, Larrouy Castera Arlette, Liautaud Marc, Loubieres Anne-Marie, Lavielle Claire, Martin Maylis, Mathet Jean-Pierre, Mesnier Claire, Michel Régine, Muscarditz Christian, Benazeraf-Moulat Agnès, Pelletier Jean-Claude, Peltier Joëlle, Perrottom Françoise, Petit Jean Claude, Quillacq Bernard, Saëz Rose Marie, Salembier Olivier, Schnur Françoise, Schnur Michel, Torne Jouen Anne, Ronayette-Tortech Pascale, Verleyen Angélique, Verret Delphine, Villat Angèle
Et les membres du groupe « Tarbes animation Nord » : Berthaud Jeanine, Bonassies Marie-Françoise, Brigant Lysiane, Gudel Palmyre, Lacrampe Anne-Marie, Lamargot Geneviève, Martin Sylvie, Morere France, Remignon Michel, Riolland Christiane, Samaran Darras Pierrette, Sanchez Anne, Vincent Nicole

6ème festival de Méjannes-le-Clap

L’association Aquarelle Céze et Cévennes présentera le
6ème Festival d’aquarelle de Méjannes-le-Clap
du 31 juillet au 4 août 2021
Avec les artistes suivants
Cao Bei An, Alain Bidault, Ghyslaine Bihan Van Eenoo, Marc Bonfils, Cambou,
Annie Chemin, Adrien Coppola, Christine Créhalet, Guy Covelli,
Daniel Delaunay, Françoise Delpuech, Christophe Jamet,
Roselyne Farail, Nicole Finiels, Sylvie Genty, Roland Génieux,
Maryse Louis, Wen Ming Xin, Jym Palfroix,
Franck Rollier, Riet Vandaele, Jacques Williet.

Calendrier des évènements de l’aquarelle de juin à octobre 2021

Le Chat visite Soulages
Vernissage , sans distanciation ?

A la sortie des mesures contraignantes de la pandémie de la Covid 19
voici la liste des salons et biennales qui vont se tenir
à partir du samedi 26 juin et jusque fin octobre
Festival du Bel Helloin du 26 juin au 4 juillet 2021
Aquarelle en Perche à Brou 3 juillet 2021
Uckange du 3 au 18 juillet 2021
8ème Biennale de Rochemaure du 3 au 11 juillet 2021
Le Grau du Roi du 2 au 17 juillet 2021
10ème Biennale de Brioude du 10 au 24 juillet 2021
Salon de Sappey-en-Chartreuse10 au 25 juillet 2021
Saint-Yrieix-la-Perche du 24 juillet au 22 août 2021
Bagnols-en-Beaujolais du 24 et 25 juillet 2021
Méjannes-le-Clap du 31 juillet au 4 août 2021
6ème Biennale du Bassin d’Arcachon du 7 au 22 août 2021
20ème Fête de la peinture de la Rochetaillée le 5 septembre 2021
23° Concours d’aquarelle Sainte-Marie-de-Campan 17 juillet au 01 août 2021
Nouveau ! 1er Festival d’aquarelle de Liège du 9 au 12 septembre 2021
3ème Biennale de Boissezon du 18 septembre au 3 octobre 2021
Confluence à Aiguillon du 9 au 24 octobre 2021
Aquasol à Douai du 16 au 24 octobre 2021
Les aquarielles à Joué-les-Tours du 23 au 31 octobre 2021
Merci de m’informer des erreurs ou oublis éventuels

Pratique des Arts n° 157

Le numéro 157 du magazine Pratique des Arts est paru. Il s »ouvre sur l’actualité artistique, avec notamment les annonces des salons d’aquarelle ou de pastel . Ainsi que la réouverture des musées.
Au fil des articles on découvre les dessins de Philippe Autefage + Bertrand Martin qui a abandonné l’aquarelle, Oh le vilain ! pour peindre à l’huile + Quant à Jean-Pierre Louarn il peint à l’encre de Chine + Inspirée par Claude Monet, Isabelle Delannoy revisite les Nymphéas. + Puis l’on rencontre l’acryliste Eric Roux-Fontaine

Dans cette livraison l’aquarelle est très présente On découvre les fleurs de l’aquarelliste ukrainienne Olga Kharchenko + puis la théière so scottish de l’aquarelliste Dianne McNaughton. +les aquarelles de Provence, fortes en couleurs de Stéphane Langeron
L’on poursuit avec une œuvre de l’aquarelliste roumaine Sabina Popovici, regardée à la loupe
Il y a aussi mes dessins aux crayons de couleurs de la mexicaine Anne Bour + un paysage « sur le motif » par le pastelliste Xavier Kosmalski + encore le pastel avec les paysages urbains d’Elena Lobovikova + l’on continue avec les carnets de croquis de Jane Smith. Il y a aussi la présentation d’un atelier de risographie une technique proche de la sérigraphie et de l’impression offset.

Sans oublier le Guide pratique avec le dessin des yeux par Clairelise Chobelet + La calligraphie japonaise par Jean-Martin Vincent ainsi que ses pigments historiques + Un pas de danse avec Daniel Germain + un portrait à l’aquarelle par Anne-Marie Fournier.+ un paysage par l’huiliste Valérie Pirlot et un autre par Eva Gohier.

Après le réalisme socialiste en Chine – la dissidence -30/31 – Billet n° 520

A la mort de Mao Zedong en septembre 1976, ce n’est pas la fin du Maoïsme. Et la création reste sous le contrôle du régime. Cependant des mouvements artistiques et littéraires se fondent et s’éloignent du Réalisme socialiste.

Mais dès 1969 un collectif clandestin d’artistes dissidents le Wuming Painting Collective ou No name qui comprenait notamment Zhao Wenliang = Yang Yushu = Zhang Da’an = Shi Zhenyu =Ma Kelu=Zhang Wei

En 1979 le Xing Xing ou Stars art group avant-gardiste est créé par des jeunes artistes autodidactes. Ils entendent défendre l’individualisme et la liberté d’expression dans leur travail et leurs activités publiques. Ils organisent en septembre, sur les grilles du Musée des Beaux arts de Pékin, une exposition non autorisée. En 1980 une seconde exposition est autorisée par le régime

Ce collectif rassemblait : Ah Cheng= Ai Weiwei =Bo Yun = Huang Rui=Li Shuang= Li Yan=Ma Desheng= Mao Lizi = Qu Leilei ,= Shao Fei = Wang Keping= Wang Luyan= Yang Yiping = Zhang Hongtu= Zhao Gang= Zhang Wei= Zhong Acheng = Zhu Jinshi

Des membres du mouvement des étoiles

En même temps que la Scar litterature le mouvement du Scar art Art de la cicatrice est créé en 1979. Il a regroupé notamment : Chen Yiming = Gao Xiaohua = =Liu Wei = Liu Yulian =Song Dong=Wang Chuan =Wang Hai = Zhu Jinshi

Chen Yiming – Portrait
Gao Xiaohua – Pourquoi

Political Pop art est un mouvement artistique chinois d’avant garde provocateur fondé dans les années 1980 par Wang Guangyi .La Chine connaissait des changements sociaux et politiques rapides et les artistes cherchaient à créer un art qui remettait en question ces changements culturels. Pour se faire ils ont utilisé les icônes du Réalisme socialiste, le soldat, l’ouvrier, les enfants qui jouent. Ils les ont confrontées aux emblèmes de la société de consommation occidentale. On sait que depuis la Chine est elle aussi entrée dans ce système économique. Parmi les artistes appartenant à cette tendance outre Wang Guangyi il y avait =Liu Fenghua = Ren Sihong =Sheng Qi = Wang Ziwei =Yu Youan (+)= Zhang Hongtu

Également en 1980 apparait le « Native Soil Art » qui décrit dans une approche hyperréaliste la vie rustique des paysans, sont issus des minorités ethniques Cette approche s’inspire de la peinture de Jean-François Millet par exemple chez Chen Danping qui représente les tibétains

Chen Danping – POrtrait

Le Mouvement de 85 ou New Wave Movement est un groupe d’artistes d’avant-garde actif de 1985 à 1989 dans toute la Chine. Les artistes ont exprimé leurs préoccupations sociales au travers de la peinture et de la sculpture, mais aussi par les performances et les installations. Ce mouvement annonçait l’art chinois contemporain des années 2000. L’une des entités les plus actives est le Northern Art Group.

Parmi les nombreux artistes on peut citer : Dai Guangyu = Ding Fang =Fang Lijun = Geng Jianyi = Gu Wenda =Huang Yong Ping =Li Shan= Liu Xiaodong =Mao Xuhui =Shen Qin = Sun Liang =, Wang Chuan =Wang Guangyi = Xiao Lu =Xu Bing Ye Yongquing = Zhang Xiaogang et aussi Liu Yan =Ren Jian =Shu Qun =

Dai Guangyu

L’exposition «Chine / Avant-garde» au National Art Museum of China en 1989 a été réprimée violemment par la police et fermée deux heures après l’ouverture. Et les artistes sont entrés dans la clandestinité. Mais un collectionneur a pu acheter des œuvres de Ding Fang = Mao Xuhui = Wang Guangyi =Ye Yongqing,=Zhang Peili= Zhang Xiaogang .

En 1986 se créé par Huang Yong PIng le mouvement Xiamen Dada inspiré du Dadaïsme et aussi du Bouddhisme Cham. Le fondateur était entouré de Cha Lixiong = Jiao Yaoming =Lin Chun = Lin Joahua ?= Liu Yiling ?= Shen Yuan = Yu Xiaogang. Dans leurs œuvres post-modernistes ils utilisent des objets de la vie courante.

Huang Yong Ping – Xiamen Dada – performance

En 1986 également un groupe de cinq artistes performeurs – Sheng Qi = Zheng Yuke = Zhao Jianhai = Kang Mu = Xi Jianjun se regroupe dans Concept 21 se produit notamment sur la Grande muraille

Concept 21

Le réalisme socialiste en Chine -29/31 – Billet n° 519

La Chine est un empire pendant des millénaires..Cependant dès 1890 des mouvements insurrectionnels sapent le régime. Et en 1911 la République de Chine est proclamée.

Très vite s’installe la guerre civile de 1927 à 1950. Elle est interrompue pendant la guerre Sino-japonaise (1937-1945) Elle oppose les nationalistes de Tchang_Kaï Chek aux communistes de Mao Zedong (+) Celui-ci fonde en 1949 la République populaire de Chine qu’il dirigera jusqu’à sa mort en 1976. Il a également la main sur lr Parti communiste chinois. Il existe évidement comme tant tous les régimes communiste une police politique incarnée notamment par le Ministère de la Sécurité publique et la Police armée du Peuple Le régime est proche de l’Union soviétique jusqu’à la rupture en 1976.

Le régime autoritaire chinois régot la vie de son peuple dans tous les domaines de la vie. Je rappellerai la politique de l’enfant unique 1979-2015 -Et surtout des périodes de grande violence lors du Grand bond en avant 1958-1960 qui conjugué à l’instauration des Communes populaires entraina la Grande famine . Et bien entendu la disparition des élites avec le désastre de la Révolution culturelle (+) ses gardes rouges désavoués par la suite, qui veulent détruire les Quatre vieilleries. Ladite révolution concernait non seulement l’idéologie toutes les formes de la pensée, la morale, les coutumes et les mœurs et bien entendu la littérature et l’art. Et les écoles d’art ont alors été fermées. Le culte de la personnalité qui est voué à Mao lui assure une omniprésence dans presque toutes le écrites, peintes, sculptées ou cinématographiques.

Les peintres mais aussi les cinéastes sont soumis à l’autorité du pouvoir et c’est le Réalisme socialiste (+) copié de celui de l’Union soviétique (+) qui est la norme. Ils sont au service du peuple qu’il faut éduquer et deviennent des « travailleurs artistiques ». Après la Campagne des cent fleurs il y a un retour à la peinture traditionnelle. Après la mort du Grand Timonier l’art pictural se libère et se modernise. Et plusieurs groupes d’avant garde se créent. Ils feront l’objet d’un ou deux billets.

Parmi les artistes qui se sont largement impliqué dans le Réalisme socialiste à la chinoise il y avait notamment Cai Liang= Chen Danqing =Dong Xiwen =Liu Chuanhua = Liu Wenxi =Luo Gongliu =Luo Zhongli = Ma Desheng= Quan Shanshi = Song Ren= Su Gaoli =Sun Zixi = Tang Xiaohe =Wang Keping =Wang Qizhi =Wang Shenglie = Wang Shikuo =Xu Beihong =Yin Rongsheng = Zhan Jianjun =

Leurs œuvres ont longtemps été moquées dans le monde occidental. Mais depuis quelques temps elles suscitent un intérêt croissant parmi les collectionneurs

Affiche de propagande
Affiche de propagande
Affiche éducative
Affiche de promotion du sport
Dong Xiwen -Founding_ceremony –
Wang Qizhi – La veste ensanglantée
Liu Wenxi Entretien familial .
Autour de Mao
Mao avec des paysans
La récolte
Mao et des gardes rouges
Réunion sportive



Le réalisme socialiste en Corée du Nord-25/31- Billet n° 515

La Corée a été sous domination japonaise de 1905 à 1945. Le pays fait l’objet à la fin des la seconde guerre mondiale d’une partition entre l’Urss et les Usa. La Corée du Nord ou République populaire démocratique de Corée a été instituée en 1948. Et entre 1950 et 1953 la guerre de Corée oppose, par protecteurs interposée, la Corée du Nord à celle du Sud. La Corée du Nord est à partir de 1948 dirigée par Kim_Il-sung le chef du Parti du travail animée par la Juche doctrine autocratique et socialiste. Elle instaure un régime de type stalinien assortie du culte de la personnalité à l’égard de la dynastie Kim.

Au niveau artistique d’est le style réaliste socialiste qui est la règle. Il vise à magnifier les faits et gestes du dirigeant. C’est par ailleurs un outil de propagande souvent anti-américaine.La peinture de style Chosonhwa présente des paysages et scènes inspirées Corée traditionnelle. Par contre les nus sont interdits. Par ailleurs, il existe un cinéma nord coréen d’État . Comme dans tout régime autoritaire le Gukga Anjeon Bowibu, la police politique veille au respect de l’orthodoxie.
En 1959 a été fondé l’Atelier Mansudae une gigantesque fabrique d’œuvres d’art qui employe un millier d’artistes diplômés.Et en 2009 un musée du même nom a été installé à Pekin. En 2016, l’Université de Washington a organisé une exposition d‘art contemporain nord coréen.

Beaucoup d’œuvres sont collectives ou bien les artistes sont anonymes. Voici cependant les noms de quelques peintres reconnus. Je l’ai ai classé par prénom. La plupart n’ont pas de site internet.
Byun Wol-ryong,=Chang-mo Jeong=Choe Chang-ho =Choi Jin-nam=Choi Yu-jun, =Chung Chang-mo=Gang Song Ryong=Gil Jin-seop ,=Ham Chang-yeon = Han Mook = Han Kyung-Bo =Hong Tian-xing=Hwang Young-jun,=Jung Chang-mo = Kil Jinsop =Kim Chang-sung,=Kim Chol Young =Kim Gil-sang,=Kim Kui-gang,=Kim Jae-hyung =Kim Jong-ha,=Kim Joo-kyung,= Kim Jugyong ==Kim Ki-man=Kim In-sok= Kim Sang Jik =Kim Man Hyung = Kim Myong-un =Kim Sang-jik, =Kim Song-gun =Kim Yong-jun,= Kim Joo-kyung, =Lee Han-woo=Ko Hee-dong,=Lee Dae-dae,= Lee Quedae=Lee Ryul-seon.= Lee Ungno =Oh Young-seong,== Ri Kun Hak=Ri Zhe-jin =Sang-jik Kim.,=Seon Woo-young, =Shin Dong-kwon,=Song Byeok,=Soon-Jong Lee, =Son U-Yong =Sun Mu=Sun Woo-young =Unsung Bae = Yoon Suk One

Kim Jong-il visitant le mont Paektu,
Park Ryong, Farewell
Kim In Sok, Averse de pluie à l’arrêt de bus
réalisme socialiste nord coréen
Culte de la personnalité
Kim, Chol Young – Résistance à envahisseur nippon
Sea Rescue in the Dark
Gang Song Ryong – Pécheurs
Le messager
Kim Yong Kwon, – Charging Forward to the Battlefield
Propagande anti-amércaine
Affiche de propagande – la famille
Mosaïque à l’entrée des studios de cinéma Chollima à Pyongyang
Paysage
JiJongSik- paysage de montagne
Style Chosonhwa

Le réalisme socialiste en Italie après 1945 -23/31 – Billet n° 513

L‘Italie de 1922 à 1943 a été régie par un gouvernement fasciste dirigé par Benito Mussolini . Pendant la seconde guerre mondiale le pays fait partie de l’Axe Rome-Berlin-Tokyo. Cependant à partir de 1943 une fraction de l’armée italienne a combattu aux cotés des alliés. Et de 1943 à 1945 l’Italie a fait face à la guerre civile Le Parti communiste italien à peine fondé en 1923 est interdit pas le Duce en 1926.

Il entre dans la clandestinité jusqu’en 1943. Il lutte pendant la guerre contre le régime et à la Libération il bénéficie d’une position politique majeure. Le PCI jusqu’en 1975 est en phase avec l’Urss et fait partie du Komniform Mais l’on est dans le pays de Pepone et de Don Camillo tout n’est pas si tranché et pendant les années de plomb, l’idée d’un Compromesso_storico entre le PCI et la démocratie chrétienne fait son chemin. Mais aucun membre ne deviendra ministre. Mais assez parlé de l’instable politique italienne.

Pendant toute une période les tenants du PCI sont fascinés par l’art soviétique. Une exposition organisée en 2015 au Frutierre Palazzo Te de Mantou en rend compte Mais même si de nombreux intellectuels et artistes font un voyage à Moscou, il y a certes une incitation mais pas une censure à la soviétique.

Tout d’abord Renato Guttuso fonde le Fronte Nuovo delle Arti actif de 1946 à 1950 que l’on a qualifié de second post-cubisme. Il rassemblait Renato Birolli = Bruno Cassinari = Ranato Guttuso ,Leoncillo_Leonardi = Ennio Morlotti, Armando Pizzinato, Guiseppe Santomaso ,Emilio Vedova, Alberto Viani =Antonio Corpora, Péticlès Fazzini ,Nino Franchina, Giulio Turcato

Puis un certain nombre d’artistes membres ou sympathisants du PCI fondent en 1949, un mouvement qui s’inscrit dans le réalisme socialiste, le Neorealismo_pittoriconéoréalisme pictural. Il se veut une expression artistique en peinture proche de la réalité et qui comprend les classes populaires.

Ont notamment fait partie de ce mouvement Armando_Baldinelli =Renato Birolli ==Aldo Borgonzoni =Bruno Cassinari =Antonio Corpora =Piero_Dorazio (+) =Renato Guttuso (+) = Leoncillo Leonardi =Ennio Morlotti =Armando Pizzinato =Domenico Purificato=Anna Salvatore =Giuseppe Santomaso =Aligi Sassu =Filiberto Sbardella .=Alberto Sughi=Giulio Turcato =Emilio Vedova = Renzo Vespignani = Giuseppe Zigaina

Le néoréalisme s’est également appliqué à l‘architecture, au cinéma et à la littérature

Des artistes qui s’opposent au PCI fondent en 1947 Forma Uno un groupe d’artistes abstraits qui veut réconcilier le formalisme et du marxisme. Ont fait partie de ce collectif Carla Accardi =Ugo Attardi =Pietro Consagra =Piero Dorazio =Mino_Guerrini =Achille Perilli =Antonio_Sanfilippo =Giulio Turcato

Enfin, l’on note également pendant l’après-guerre, le groupe Il Pro e il Contro -les pour et les contre, actif de 1961 à 1964. Ce collectif contrairement aux tendances du moment, offre au public une nouvelle façon de percevoir la réalisée grace à un art figuratif sans fioritures conceptuelles:
Ce mouvement a rassemblé les peintres Ugo Attardi , Fernando Farulli , Ennio Calabria , Piero Guccione Alberto Gianquinto = Renzo Vespignani

Armando_Baldinelli – Ritorno_dai_campi_1948
Renato G uttuso L’occupation-de-la-terre-
Lénine et les pécheurs
Fronte Nuovo delle Arti -Antonio_corpora,_senza_titolo,_1957 –
Fronte Nuovo delle Art- Emilio Vedova
Forma Uno – Carla Accardi
Le voleur de bicyclette de Vittorio De Sica



Le réalisme socialiste en France après 1945 -22/31 Billet n° 512

J’ai déjà abordé la question du Réalisme socialiste en France, avant la seconde guerre mondiale. Après la guerre, c’est toujours le parti communiste français qui veille à l’orthodoxie artistique. La situation du parti est intenable en 1939 avec la signature par le grand frère du pacte germano-soviétique. Édouard Daladier le président du Conseil prononce le dissolution du P.C.F.qui entre dans la clandestinité. A partir de 1941 il devient avec le « Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France  » une composante notable de la Résistance. Au sortir de la guerre il est à son apogée et des ministres communistes entre dans le Gouvernement provisoire de Charles de Gaulle

Ceci étant, le parti communiste français qui fait partie du Kominform est inféodé au régime soviétique. Et défend ses positions pendant la Guerre froide. Il faudra attendre le Printemps de Prague en 1969 pour que le PCF s’éloigne de l’Urss. Mais donc pendant 45 ans il suit la ligne idéologique fixée par Moscou. En matière artistique Louis Aragon, (+) l’ancien surréaliste, a été depuis les années 1930 jusque dans les années 1960 le plus fidèle zélateur du Réalisme social . Cette politique est mise en application par le Responsable du secteur des intellectuels communistes Laurent Casanova (+) jusqu’à son exclusion en 1961pour révisionnisme. A partir de la déstalinisation entreprise par Nikita Khrouchtchev, et de la période de dégel qui a suivi l’emprise de la censure s’allège et les artistes commencent à s’abstraire de canons de l’art soviétique

Au parti communiste les arts plastiques sont considérés comme un vecteur de la propagande de son idéologie.Le réalisme socialiste doit contribuer à la transformation idéologique et d’éducation des travailleurs dans l’esprit du socialisme

Sous l’impulsion d’André Fougeron ancien ouvrier métallurgiste s’installe en France le Nouveau Réalisme qui rassemble notamment André Fougeron, Boris Taslitzky, Jean Milhau et Mireille Miailhe ou encore Georges Bauquier = Gérard Singer = Jean Amblard = Jean Vénitien = Jean Effel = Édouard Pignon =Henri Cueco = Ernest Pignon-Ernest = Jean Lurçat il y a aussi des compagnons de route comme Fernand Léger = Pablo Picasso = Michel Tyszblat = Et aussi la Nouvelle figuration qui regroupe des artistes comme Maryan S. Maryan, Marcel Pouget, Bengt Lindström, John Christoforou, Jacques Grinberg, Hugh Weiss, , Jean Pellotier, Joseph Erhardy, Roger-Edgar Gillet, François Jousselin, Robert Lapoujade, Charles Semser et qui est proche du réalisme socialiste. La réaction du groupe à la répression policière de 1961 en est une illustration

Il ne faut pas confondre cette approche avec les Nouveaux réalistes fondé en 1960 par Yves Klein . Forgeron, à l’invitation d‘Auguste Lecoeur peint la série « Au pays des Mines » Ce sera en 1951 le titre d’une exposition itinérante qui fait écho à la grève des mineurs de 1948.

Les relations entre les artistes et Moscou sont souvent ambiguës comme par exemple avec le portrait de Staline par Picasso.
Bien entendu avec dès 1981 le déclin du Parti communiste français et en 1989 la dislocation de l’URSS Réalisme socialiste français a perdu toute réalité. Il est devenu un sujet d’études universitaires et d’histoire de l’art.

André Fougeron La civilisation-atlantique-1953
André Fougeron – Parisiennes au marché
Pablo PIcasso – Portait de Staline 1953
Fernand Leger
Francis Gruber – Job
Jean Effel – Pokop -la paix
Jean Lurçat – L’homme d’Hiroshima ~1957
Jean Milhau- Potier au travail
Ernest Pognon – la catastrophe
Lapougade – Emeutes
Boris Taslitzky- Les délégués.
Georges B auquier-Coin-de-cuisine
Jean Amblard – Le four Martin
Gérard Singer – Le 14 février à Nice
Massacre en corrée

Salon « virtuel »de l’aquarelle de Montgermont 2021

Le salon de l’aquarelle de Montgermont se tient cette année
du 8 mai au 6 juin 2021
Avec la galerie virtuelle de l’Invité d’honneur
La Société des Aquarellistes de Bretagne
et du Concours auquel ont participé
Yvette Agaesse =Dominique-Yves Agnellet =Emilian Alexianu =Evgenia Artyukh
Jean-Marie Bel =Astrid Boutreux =Benedicte Brien =Annyvonne Cavarec =Alain Cherel Nadine Corne =Françoise Coutentin =Michèle Dauriat =Huguette Delourmel
Marie-Pierre Estève =Jean-Fraçois Gélot =Annie Guesnay =Anne Hamelin
Marie-Claue Hérard =Alexis Leborgne =Michel Levilain =Christine Louzé
Bernadette Marge =Frederic Mariebas =Yves Missaire =Charles Montigne
Josse Moysan =Jacqueline Pasquereau=Jacqueline Pelon =Daniel Petro
Alice Quillévéré =Arlette Roudaut =Robert Ruaudel
Nathalie Spampinato =Dominique Thomas =Gérard Tymoigne
Présentation par Jean-Yves Quellenec, adjoint à la culture

Le réalisme socialiste dans les arts, -17/ 31 -en Roumanie- Billet n° 507

La Roumanie a participé à la seconde guerre mondiale tout d’abord sous le régime de Ion Antonescu au côté de l’armée allemande au sein de l’Axe de 1941 à 1944 puis au côté des Alliés à partir d’août 1944. A la conférence de Paris, elle fait partie des pays vaincus et perdit plusieurs régions dont la Bessarabie

De 1945 à 1989 la Roumanie a été soumise à trois régimes : monarchie parlementaire puis République populaire roumaine de 1947 à 1965 et République socialiste de Roumanie de 1965 à 1989 dirigée par le dictateur Nicolae Ceausescu. cf l’Age d’Or. Les régimes se succèdent mais le Parti ouvrier roumain puis le Parti communiste roumain sont aux commandes. Et le pays fait partie du Bloc de l’Est dominé par l’Union soviétique. Dès cette époque un certain nombre de roumains dont des artistes sont « passés à l’Ouest »
Le Réalisme socialiste devient l »art officiel en arts visuels et en littérature. La police politique, la Securitate mène une censure sévère. Cette attitude s’est adoucie suite au discours de Ceausescu que l’on a appelé les Thèses de juillet.

Les artistes roumains étaient rassemblés dans l‘Uniunea Artistilor Plastici din România‘ fondée dans les années 1920. Parmi eux déjà actifs ou émergents un certain nombre ont appliqué les codes du réalisme social

Il y avait notamment :
Vasile Aciobăniței =Virgil Almășanu =Corneliu Baba Ion Biţzan = Horia Bernea
Ştefan Câlţia=Titina Călugăru= Boris Caragea = Henri Catargi
Spiru Chintila =Alexandru Ciucurencu= Marcela Cordescu =Brăduț Covaliu
Ion Gheorghiu= Paul Gherasim == Vasile Grigore= Teodor Harșia
Dan Hatmanu =Iulia Hălăucescu =Coriolan Hora = Gheorghe Iacob
Silvian Iosifescu =Anton Lazăr= Viorel Mărginean= Emil Mereanu
Gábor Miklóssy =Vera Muhina = = Ion Musceleanu=Georgeta_Năpăruș
Ana Novac =Jules Perahim = Constantin Piliuţă = Camil Ressu
Gheorghe Şaru =Diet Sayler=Ştefan Sevastre =Liviu Suhar=
Stefan Szönyi =Eugen Taru =Ion Ţuculescu =Traian Trestioreanu= Gheza Vida

Le musée d’art contemporain de Bucarest a présenté en 2005 une exposition consacrée au Réalisme socialiste. Et en 2019 a eu lieu la Saison France-Roumanie à laquelle participait par exemple la Société Générale
Bien entendu depuis 1989, le dogmatisme communiste a été abandonné. L‘art roumain dialogue maintenant avec le reste du monde, notamment avec son voisin allemand. Dès 1990 a été fondé le groupe SubREAL dont le but était d ‘«exorciser les résidus des décennies d’oppression communiste.

Réalisme socialiste roumain
Krausz Tiberiu
Valeriu Mladin. Ceusescu-Romania
Réalisme socialiste roumain
Elena et Nicolae Ceauşescu
Henri Catargi- Zidarita
Ștefan Szonyi – Ecaterina Varga
Titina Călugăru – Interogatoriul
Camil Ressu, Semnarea apelului pentru un pace într-o gospodărie colectivă.

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après -16/ 31 en Hongrie- Billet n° 506

La Hongrie a fait partie pendant la seconde guerre mondiale de l‘Axe Rome-Berlin-Tokyo. A ce titre un demi-million de Hongrois ont combattu au côté de l’armée allemande, sur le Front de l’Est. Cependant, le pays cherchant à négocier une paix séparée est envahi par les allemands en 1944. Elle sera « libérée » et livrée à la puissance soviétique en fin 1944. Un régime parlementaire est toléré quelques temps, tout en avantageant le Parti communiste Hongrois. Et en 1949, est proclamée le République populaire de Hongrie

La police politique, l’Államvédelmi Hatóság- ÁVH , au service du Parti des travailleurs menace la liberté individuelle et réprime toute dissidence. Elle participera en 1956 au coté de l’Armée rouge à la répression en 1956 de l‘Insurrection de Budapest
Dans le domaine des arts; sous l’impulsion de Jozsef Révai, ministre de la culture, c’est le réalisme socialiste, inspiré de l’Urss qui devient l’art officiel. Les peintres abstraits n’ont plus le droit d’exposer. Certains quittent le pays comme Vera Molnár ou Simon Hantaï

Après 1956, György Aczél, sous l’impulsion de Janos Kädar l’étau se desserre. C’est ce que l’on a appelé le socialisme du Goulach ou « la baraque la plus gaie du camp« 

Peu ou prou un certain nombre d’artistes ont respecté les directives étatiques, comme notamment
:Felekiné Gáspár Anni = Pór Balalan =Béla Ban =Jenő Barcsay =András Beck =László Bencze = Jenő Benedek =Aurél Bernáth = József Csáki-Maronyák =Endre Domanovszky = Béni Ferenczy = Pál Gábor =Tibor Gönczi-Gebhardt =Istvan Imre= János Kmetty= Jenő Kerényi = János Pándi Kiss =György Konecsni =István Mácsai = Sándor Mikus =Sándor Oláh =Pál Pátzay = Ek Sándor = Árpád Somogyi = József Somogyi = Vladimir Szabó = Kornél Szentgyörgyi =István Szőnyi

Mais tous les artistes ne se sont pas incliné. Il y a eu le Cercle de Zuglo (1958-1968) qui regroupait les peintres abstraits Imre Bak = Tibor Csiky = Pál Deim = János Fajó = Tamás Hencze = Endre Hortobágyi= Sándor Molnár = István Nádler.

En 1968 et 1969 Iparterv un groupe d’artistes neo-avant-gardistes organise deux expostions auxquelles participent András Baranyai = Miklós Erdély  =Krisztián Frey = Tamás Hencze =Bak Imre= Keserü Ilona = György Jovánovics =  György Kemény= Gyula Konkoly = Lakner László =János Major  = László Méhes =Sándor Molnár = István Nádler = Attila Pálfalusi Tamas St Turba = Ludmil Siskov =Tamás Szentjób = Endre Tót
Parmi les artistes hongrois qui exposent un peu plus tard l’on trouve = Endre Bartos=Ákos Birkás =Imre Bukta= József Bullás =Tibor Csernus= Miklós Erdély =László Fehér=János Dés Incze =Ferenc Jánossy = Jelena Kazovszkaja =Károly Kelemen= Ilona Keserü =András Koncz= László fe Lugossy =Dóra Mauer= István Mazzag = Lóránt Méhes alias Zuzu =István Nádler= Sándor Pinczehelyi= György Román= Gábor Roskó = István Sándorfi = János Szirtes =Attila Szűcs= Péter Ujházi= János Vető = István ef Zámbó

Ban Bela – scène familiale
Benedek Jenő – discussion
Felekiné Gáspár Anni – Le tram
Réalisme socialiste hongrois
Réalisme socialiste hongrois
Réalisme socialiste hongrois
Réalisme socialiste hongrois
Collection du maître boucher – Istvan Kovesi

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après -11/ 31 Pologne -artistes et œuvres – Billet n° 502

Il faut rappeler qu’après la première guerre mondiale un certain nombre de juifs polonais ont immigré en France . Parmi eux il y avait des peintres qui ont appartenu à l’École de Paris. D’autres se sont réfugié aux Etats Unis. Par ailleurs pendant l’occupation nazie, beaucoup périrent dans les camps d’extermination.
La liste des artistes polonais reprise ci-dessous, ne reprend que les artistes qui sont restés en Pologne pendant la période de la République populaire. Certains ont fait partie de groupe dissidents qui seront passés en revue dans le prochain billet n° 501 C

Alicia Adams = Aleksander Balos =Tadeusz Baranowski = Zdzisław Beksiński =
=Michał Bylina =Isaac Celnikier =Ewa Dabrowska=Zbigniew Dłubak =Wojciech Fangor
=Władysław Hasior =Zdzisław O,Horodecki=Janusz Janowski =Maria Jarema
=Danuta Joppek =Henryk Józewski =Krzysztof Jung =Tana Kaleya =
Antoni Karwowski =Marian Kasperczyk =Bronisław Kierzkowski
=Dorota Kobiela = Alexander Kobedej =Marian Konarski =Tomasz Kowalski
=Zbigniew Kresowaty =Nikifor Krynicki =Jarosław Kukowski
= Tadeusz Kulisiewicz =Majka Kwiatowska=Jan Lebenstein
=Roma Ligocka =Eugeniusz Geno Malkowski =Marian Michalik
=Jerzy Mierzejewski =Jerzy Nowosielski =Roman Opałka=
Adam Marian Pete =Beata Poźniak =Jakub Różalski=
Wojciech Sadley =Margit Sielska-Reich =Jerzy Skarżyński =
Jacek Sroka Janusz Stega =Tomek Steifer =Zofia Stryjeńska =
Jan Świdziński =Jacek Woźniak =Jacek Yerka=
Włodzimierz Zakrzewski =Zbigniew Żupnik

Wojciech Fangor – Personnages
Wojciech Weiss – Manifesto 1950-
Wojciech Fangor – Forging the Scythes
Włodzimierz Zakrzewski,- Towarzysz Bierut wśród robotników, 1950
Aleksander-Kobzdej- Ceglarki -Bricklayers 1950
Andrzej Wróblewski – , Fajrant w Nowej Hucie, 1953
Affiche de propagande