Pratique des Arts n° 157

Le numéro 157 du magazine Pratique des Arts est paru. Il s »ouvre sur l’actualité artistique, avec notamment les annonces des salons d’aquarelle ou de pastel . Ainsi que la réouverture des musées.
Au fil des articles on découvre les dessins de Philippe Autefage + Bertrand Martin qui a abandonné l’aquarelle, Oh le vilain ! pour peindre à l’huile + Quant à Jean-Pierre Louarn il peint à l’encre de Chine + Inspirée par Claude Monet, Isabelle Delannoy revisite les Nymphéas. + Puis l’on rencontre l’acryliste Eric Roux-Fontaine

Dans cette livraison l’aquarelle est très présente On découvre les fleurs de l’aquarelliste ukrainienne Olga Kharchenko + puis la théière so scottish de l’aquarelliste Dianne McNaughton. +les aquarelles de Provence, fortes en couleurs de Stéphane Langeron
L’on poursuit avec une œuvre de l’aquarelliste roumaine Sabina Popovici, regardée à la loupe
Il y a aussi mes dessins aux crayons de couleurs de la mexicaine Anne Bour + un paysage « sur le motif » par le pastelliste Xavier Kosmalski + encore le pastel avec les paysages urbains d’Elena Lobovikova + l’on continue avec les carnets de croquis de Jane Smith. Il y a aussi la présentation d’un atelier de risographie une technique proche de la sérigraphie et de l’impression offset.

Sans oublier le Guide pratique avec le dessin des yeux par Clairelise Chobelet + La calligraphie japonaise par Jean-Martin Vincent ainsi que ses pigments historiques + Un pas de danse avec Daniel Germain + un portrait à l’aquarelle par Anne-Marie Fournier.+ un paysage par l’huiliste Valérie Pirlot et un autre par Eva Gohier.

Après le réalisme socialiste en Chine – la dissidence -30/31 – Billet n° 520

A la mort de Mao Zedong en septembre 1976, ce n’est pas la fin du Maoïsme. Et la création reste sous le contrôle du régime. Cependant des mouvements artistiques et littéraires se fondent et s’éloignent du Réalisme socialiste.

Mais dès 1969 un collectif clandestin d’artistes dissidents le Wuming Painting Collective ou No name qui comprenait notamment Zhao Wenliang = Yang Yushu = Zhang Da’an = Shi Zhenyu =Ma Kelu=Zhang Wei

En 1979 le Xing Xing ou Stars art group avant-gardiste est créé par des jeunes artistes autodidactes. Ils entendent défendre l’individualisme et la liberté d’expression dans leur travail et leurs activités publiques. Ils organisent en septembre, sur les grilles du Musée des Beaux arts de Pékin, une exposition non autorisée. En 1980 une seconde exposition est autorisée par le régime

Ce collectif rassemblait : Ah Cheng= Ai Weiwei =Bo Yun = Huang Rui=Li Shuang= Li Yan=Ma Desheng= Mao Lizi = Qu Leilei ,= Shao Fei = Wang Keping= Wang Luyan= Yang Yiping = Zhang Hongtu= Zhao Gang= Zhang Wei= Zhong Acheng = Zhu Jinshi

Des membres du mouvement des étoiles

En même temps que la Scar litterature le mouvement du Scar art Art de la cicatrice est créé en 1979. Il a regroupé notamment : Chen Yiming = Gao Xiaohua = =Liu Wei = Liu Yulian =Song Dong=Wang Chuan =Wang Hai = Zhu Jinshi

Chen Yiming – Portrait
Gao Xiaohua – Pourquoi

Political Pop art est un mouvement artistique chinois d’avant garde provocateur fondé dans les années 1980 par Wang Guangyi .La Chine connaissait des changements sociaux et politiques rapides et les artistes cherchaient à créer un art qui remettait en question ces changements culturels. Pour se faire ils ont utilisé les icônes du Réalisme socialiste, le soldat, l’ouvrier, les enfants qui jouent. Ils les ont confrontées aux emblèmes de la société de consommation occidentale. On sait que depuis la Chine est elle aussi entrée dans ce système économique. Parmi les artistes appartenant à cette tendance outre Wang Guangyi il y avait =Liu Fenghua = Ren Sihong =Sheng Qi = Wang Ziwei =Yu Youan (+)= Zhang Hongtu

Également en 1980 apparait le « Native Soil Art » qui décrit dans une approche hyperréaliste la vie rustique des paysans, sont issus des minorités ethniques Cette approche s’inspire de la peinture de Jean-François Millet par exemple chez Chen Danping qui représente les tibétains

Chen Danping – POrtrait

Le Mouvement de 85 ou New Wave Movement est un groupe d’artistes d’avant-garde actif de 1985 à 1989 dans toute la Chine. Les artistes ont exprimé leurs préoccupations sociales au travers de la peinture et de la sculpture, mais aussi par les performances et les installations. Ce mouvement annonçait l’art chinois contemporain des années 2000. L’une des entités les plus actives est le Northern Art Group.

Parmi les nombreux artistes on peut citer : Dai Guangyu = Ding Fang =Fang Lijun = Geng Jianyi = Gu Wenda =Huang Yong Ping =Li Shan= Liu Xiaodong =Mao Xuhui =Shen Qin = Sun Liang =, Wang Chuan =Wang Guangyi = Xiao Lu =Xu Bing Ye Yongquing = Zhang Xiaogang et aussi Liu Yan =Ren Jian =Shu Qun =

Dai Guangyu

L’exposition «Chine / Avant-garde» au National Art Museum of China en 1989 a été réprimée violemment par la police et fermée deux heures après l’ouverture. Et les artistes sont entrés dans la clandestinité. Mais un collectionneur a pu acheter des œuvres de Ding Fang = Mao Xuhui = Wang Guangyi =Ye Yongqing,=Zhang Peili= Zhang Xiaogang .

En 1986 se créé par Huang Yong PIng le mouvement Xiamen Dada inspiré du Dadaïsme et aussi du Bouddhisme Cham. Le fondateur était entouré de Cha Lixiong = Jiao Yaoming =Lin Chun = Lin Joahua ?= Liu Yiling ?= Shen Yuan = Yu Xiaogang. Dans leurs œuvres post-modernistes ils utilisent des objets de la vie courante.

Huang Yong Ping – Xiamen Dada – performance

En 1986 également un groupe de cinq artistes performeurs – Sheng Qi = Zheng Yuke = Zhao Jianhai = Kang Mu = Xi Jianjun se regroupe dans Concept 21 se produit notamment sur la Grande muraille

Concept 21

Le réalisme socialiste en Chine -29/31 – Billet n° 519

La Chine est un empire pendant des millénaires..Cependant dès 1890 des mouvements insurrectionnels sapent le régime. Et en 1911 la République de Chine est proclamée.

Très vite s’installe la guerre civile de 1927 à 1950. Elle est interrompue pendant la guerre Sino-japonaise (1937-1945) Elle oppose les nationalistes de Tchang_Kaï Chek aux communistes de Mao Zedong (+) Celui-ci fonde en 1949 la République populaire de Chine qu’il dirigera jusqu’à sa mort en 1976. Il a également la main sur lr Parti communiste chinois. Il existe évidement comme tant tous les régimes communiste une police politique incarnée notamment par le Ministère de la Sécurité publique et la Police armée du Peuple Le régime est proche de l’Union soviétique jusqu’à la rupture en 1976.

Le régime autoritaire chinois régot la vie de son peuple dans tous les domaines de la vie. Je rappellerai la politique de l’enfant unique 1979-2015 -Et surtout des périodes de grande violence lors du Grand bond en avant 1958-1960 qui conjugué à l’instauration des Communes populaires entraina la Grande famine . Et bien entendu la disparition des élites avec le désastre de la Révolution culturelle (+) ses gardes rouges désavoués par la suite, qui veulent détruire les Quatre vieilleries. Ladite révolution concernait non seulement l’idéologie toutes les formes de la pensée, la morale, les coutumes et les mœurs et bien entendu la littérature et l’art. Et les écoles d’art ont alors été fermées. Le culte de la personnalité qui est voué à Mao lui assure une omniprésence dans presque toutes le écrites, peintes, sculptées ou cinématographiques.

Les peintres mais aussi les cinéastes sont soumis à l’autorité du pouvoir et c’est le Réalisme socialiste (+) copié de celui de l’Union soviétique (+) qui est la norme. Ils sont au service du peuple qu’il faut éduquer et deviennent des « travailleurs artistiques ». Après la Campagne des cent fleurs il y a un retour à la peinture traditionnelle. Après la mort du Grand Timonier l’art pictural se libère et se modernise. Et plusieurs groupes d’avant garde se créent. Ils feront l’objet d’un ou deux billets.

Parmi les artistes qui se sont largement impliqué dans le Réalisme socialiste à la chinoise il y avait notamment Cai Liang= Chen Danqing =Dong Xiwen =Liu Chuanhua = Liu Wenxi =Luo Gongliu =Luo Zhongli = Ma Desheng= Quan Shanshi = Song Ren= Su Gaoli =Sun Zixi = Tang Xiaohe =Wang Keping =Wang Qizhi =Wang Shenglie = Wang Shikuo =Xu Beihong =Yin Rongsheng = Zhan Jianjun =

Leurs œuvres ont longtemps été moquées dans le monde occidental. Mais depuis quelques temps elles suscitent un intérêt croissant parmi les collectionneurs

Affiche de propagande
Affiche de propagande
Affiche éducative
Affiche de promotion du sport
Dong Xiwen -Founding_ceremony –
Wang Qizhi – La veste ensanglantée
Liu Wenxi Entretien familial .
Autour de Mao
Mao avec des paysans
La récolte
Mao et des gardes rouges
Réunion sportive



Le réalisme socialiste en Corée du Nord-25/31- Billet n° 515

La Corée a été sous domination japonaise de 1905 à 1945. Le pays fait l’objet à la fin des la seconde guerre mondiale d’une partition entre l’Urss et les Usa. La Corée du Nord ou République populaire démocratique de Corée a été instituée en 1948. Et entre 1950 et 1953 la guerre de Corée oppose, par protecteurs interposée, la Corée du Nord à celle du Sud. La Corée du Nord est à partir de 1948 dirigée par Kim_Il-sung le chef du Parti du travail animée par la Juche doctrine autocratique et socialiste. Elle instaure un régime de type stalinien assortie du culte de la personnalité à l’égard de la dynastie Kim.

Au niveau artistique d’est le style réaliste socialiste qui est la règle. Il vise à magnifier les faits et gestes du dirigeant. C’est par ailleurs un outil de propagande souvent anti-américaine.La peinture de style Chosonhwa présente des paysages et scènes inspirées Corée traditionnelle. Par contre les nus sont interdits. Par ailleurs, il existe un cinéma nord coréen d’État . Comme dans tout régime autoritaire le Gukga Anjeon Bowibu, la police politique veille au respect de l’orthodoxie.
En 1959 a été fondé l’Atelier Mansudae une gigantesque fabrique d’œuvres d’art qui employe un millier d’artistes diplômés.Et en 2009 un musée du même nom a été installé à Pekin. En 2016, l’Université de Washington a organisé une exposition d‘art contemporain nord coréen.

Beaucoup d’œuvres sont collectives ou bien les artistes sont anonymes. Voici cependant les noms de quelques peintres reconnus. Je l’ai ai classé par prénom. La plupart n’ont pas de site internet.
Byun Wol-ryong,=Chang-mo Jeong=Choe Chang-ho =Choi Jin-nam=Choi Yu-jun, =Chung Chang-mo=Gang Song Ryong=Gil Jin-seop ,=Ham Chang-yeon = Han Mook = Han Kyung-Bo =Hong Tian-xing=Hwang Young-jun,=Jung Chang-mo = Kil Jinsop =Kim Chang-sung,=Kim Chol Young =Kim Gil-sang,=Kim Kui-gang,=Kim Jae-hyung =Kim Jong-ha,=Kim Joo-kyung,= Kim Jugyong ==Kim Ki-man=Kim In-sok= Kim Sang Jik =Kim Man Hyung = Kim Myong-un =Kim Sang-jik, =Kim Song-gun =Kim Yong-jun,= Kim Joo-kyung, =Lee Han-woo=Ko Hee-dong,=Lee Dae-dae,= Lee Quedae=Lee Ryul-seon.= Lee Ungno =Oh Young-seong,== Ri Kun Hak=Ri Zhe-jin =Sang-jik Kim.,=Seon Woo-young, =Shin Dong-kwon,=Song Byeok,=Soon-Jong Lee, =Son U-Yong =Sun Mu=Sun Woo-young =Unsung Bae = Yoon Suk One

Kim Jong-il visitant le mont Paektu,
Park Ryong, Farewell
Kim In Sok, Averse de pluie à l’arrêt de bus
réalisme socialiste nord coréen
Culte de la personnalité
Kim, Chol Young – Résistance à envahisseur nippon
Sea Rescue in the Dark
Gang Song Ryong – Pécheurs
Le messager
Kim Yong Kwon, – Charging Forward to the Battlefield
Propagande anti-amércaine
Affiche de propagande – la famille
Mosaïque à l’entrée des studios de cinéma Chollima à Pyongyang
Paysage
JiJongSik- paysage de montagne
Style Chosonhwa

Le réalisme socialiste en Italie après 1945 -23/31 – Billet n° 513

L‘Italie de 1922 à 1943 a été régie par un gouvernement fasciste dirigé par Benito Mussolini . Pendant la seconde guerre mondiale le pays fait partie de l’Axe Rome-Berlin-Tokyo. Cependant à partir de 1943 une fraction de l’armée italienne a combattu aux cotés des alliés. Et de 1943 à 1945 l’Italie a fait face à la guerre civile Le Parti communiste italien à peine fondé en 1923 est interdit pas le Duce en 1926.

Il entre dans la clandestinité jusqu’en 1943. Il lutte pendant la guerre contre le régime et à la Libération il bénéficie d’une position politique majeure. Le PCI jusqu’en 1975 est en phase avec l’Urss et fait partie du Komniform Mais l’on est dans le pays de Pepone et de Don Camillo tout n’est pas si tranché et pendant les années de plomb, l’idée d’un Compromesso_storico entre le PCI et la démocratie chrétienne fait son chemin. Mais aucun membre ne deviendra ministre. Mais assez parlé de l’instable politique italienne.

Pendant toute une période les tenants du PCI sont fascinés par l’art soviétique. Une exposition organisée en 2015 au Frutierre Palazzo Te de Mantou en rend compte Mais même si de nombreux intellectuels et artistes font un voyage à Moscou, il y a certes une incitation mais pas une censure à la soviétique.

Tout d’abord Renato Guttuso fonde le Fronte Nuovo delle Arti actif de 1946 à 1950 que l’on a qualifié de second post-cubisme. Il rassemblait Renato Birolli = Bruno Cassinari = Ranato Guttuso ,Leoncillo_Leonardi = Ennio Morlotti, Armando Pizzinato, Guiseppe Santomaso ,Emilio Vedova, Alberto Viani =Antonio Corpora, Péticlès Fazzini ,Nino Franchina, Giulio Turcato

Puis un certain nombre d’artistes membres ou sympathisants du PCI fondent en 1949, un mouvement qui s’inscrit dans le réalisme socialiste, le Neorealismo_pittoriconéoréalisme pictural. Il se veut une expression artistique en peinture proche de la réalité et qui comprend les classes populaires.

Ont notamment fait partie de ce mouvement Armando_Baldinelli =Renato Birolli ==Aldo Borgonzoni =Bruno Cassinari =Antonio Corpora =Piero_Dorazio (+) =Renato Guttuso (+) = Leoncillo Leonardi =Ennio Morlotti =Armando Pizzinato =Domenico Purificato=Anna Salvatore =Giuseppe Santomaso =Aligi Sassu =Filiberto Sbardella .=Alberto Sughi=Giulio Turcato =Emilio Vedova = Renzo Vespignani = Giuseppe Zigaina

Le néoréalisme s’est également appliqué à l‘architecture, au cinéma et à la littérature

Des artistes qui s’opposent au PCI fondent en 1947 Forma Uno un groupe d’artistes abstraits qui veut réconcilier le formalisme et du marxisme. Ont fait partie de ce collectif Carla Accardi =Ugo Attardi =Pietro Consagra =Piero Dorazio =Mino_Guerrini =Achille Perilli =Antonio_Sanfilippo =Giulio Turcato

Enfin, l’on note également pendant l’après-guerre, le groupe Il Pro e il Contro -les pour et les contre, actif de 1961 à 1964. Ce collectif contrairement aux tendances du moment, offre au public une nouvelle façon de percevoir la réalisée grace à un art figuratif sans fioritures conceptuelles:
Ce mouvement a rassemblé les peintres Ugo Attardi , Fernando Farulli , Ennio Calabria , Piero Guccione Alberto Gianquinto = Renzo Vespignani

Armando_Baldinelli – Ritorno_dai_campi_1948
Renato G uttuso L’occupation-de-la-terre-
Lénine et les pécheurs
Fronte Nuovo delle Arti -Antonio_corpora,_senza_titolo,_1957 –
Fronte Nuovo delle Art- Emilio Vedova
Forma Uno – Carla Accardi
Le voleur de bicyclette de Vittorio De Sica



Le réalisme socialiste en France après 1945 -22/31 Billet n° 512

J’ai déjà abordé la question du Réalisme socialiste en France, avant la seconde guerre mondiale. Après la guerre, c’est toujours le parti communiste français qui veille à l’orthodoxie artistique. La situation du parti est intenable en 1939 avec la signature par le grand frère du pacte germano-soviétique. Édouard Daladier le président du Conseil prononce le dissolution du P.C.F.qui entre dans la clandestinité. A partir de 1941 il devient avec le « Front national de lutte pour la libération et l’indépendance de la France  » une composante notable de la Résistance. Au sortir de la guerre il est à son apogée et des ministres communistes entre dans le Gouvernement provisoire de Charles de Gaulle

Ceci étant, le parti communiste français qui fait partie du Kominform est inféodé au régime soviétique. Et défend ses positions pendant la Guerre froide. Il faudra attendre le Printemps de Prague en 1969 pour que le PCF s’éloigne de l’Urss. Mais donc pendant 45 ans il suit la ligne idéologique fixée par Moscou. En matière artistique Louis Aragon, (+) l’ancien surréaliste, a été depuis les années 1930 jusque dans les années 1960 le plus fidèle zélateur du Réalisme social . Cette politique est mise en application par le Responsable du secteur des intellectuels communistes Laurent Casanova (+) jusqu’à son exclusion en 1961pour révisionnisme. A partir de la déstalinisation entreprise par Nikita Khrouchtchev, et de la période de dégel qui a suivi l’emprise de la censure s’allège et les artistes commencent à s’abstraire de canons de l’art soviétique

Au parti communiste les arts plastiques sont considérés comme un vecteur de la propagande de son idéologie.Le réalisme socialiste doit contribuer à la transformation idéologique et d’éducation des travailleurs dans l’esprit du socialisme

Sous l’impulsion d’André Fougeron ancien ouvrier métallurgiste s’installe en France le Nouveau Réalisme qui rassemble notamment André Fougeron, Boris Taslitzky, Jean Milhau et Mireille Miailhe ou encore Georges Bauquier = Gérard Singer = Jean Amblard = Jean Vénitien = Jean Effel = Édouard Pignon =Henri Cueco = Ernest Pignon-Ernest = Jean Lurçat il y a aussi des compagnons de route comme Fernand Léger = Pablo Picasso = Michel Tyszblat = Et aussi la Nouvelle figuration qui regroupe des artistes comme Maryan S. Maryan, Marcel Pouget, Bengt Lindström, John Christoforou, Jacques Grinberg, Hugh Weiss, , Jean Pellotier, Joseph Erhardy, Roger-Edgar Gillet, François Jousselin, Robert Lapoujade, Charles Semser et qui est proche du réalisme socialiste. La réaction du groupe à la répression policière de 1961 en est une illustration

Il ne faut pas confondre cette approche avec les Nouveaux réalistes fondé en 1960 par Yves Klein . Forgeron, à l’invitation d‘Auguste Lecoeur peint la série « Au pays des Mines » Ce sera en 1951 le titre d’une exposition itinérante qui fait écho à la grève des mineurs de 1948.

Les relations entre les artistes et Moscou sont souvent ambiguës comme par exemple avec le portrait de Staline par Picasso.
Bien entendu avec dès 1981 le déclin du Parti communiste français et en 1989 la dislocation de l’URSS Réalisme socialiste français a perdu toute réalité. Il est devenu un sujet d’études universitaires et d’histoire de l’art.

André Fougeron La civilisation-atlantique-1953
André Fougeron – Parisiennes au marché
Pablo PIcasso – Portait de Staline 1953
Fernand Leger
Francis Gruber – Job
Jean Effel – Pokop -la paix
Jean Lurçat – L’homme d’Hiroshima ~1957
Jean Milhau- Potier au travail
Ernest Pognon – la catastrophe
Lapougade – Emeutes
Boris Taslitzky- Les délégués.
Georges B auquier-Coin-de-cuisine
Jean Amblard – Le four Martin
Gérard Singer – Le 14 février à Nice
Massacre en corrée

Salon « virtuel »de l’aquarelle de Montgermont 2021

Le salon de l’aquarelle de Montgermont se tient cette année
du 8 mai au 6 juin 2021
Avec la galerie virtuelle de l’Invité d’honneur
La Société des Aquarellistes de Bretagne
et du Concours auquel ont participé
Yvette Agaesse =Dominique-Yves Agnellet =Emilian Alexianu =Evgenia Artyukh
Jean-Marie Bel =Astrid Boutreux =Benedicte Brien =Annyvonne Cavarec =Alain Cherel Nadine Corne =Françoise Coutentin =Michèle Dauriat =Huguette Delourmel
Marie-Pierre Estève =Jean-Fraçois Gélot =Annie Guesnay =Anne Hamelin
Marie-Claue Hérard =Alexis Leborgne =Michel Levilain =Christine Louzé
Bernadette Marge =Frederic Mariebas =Yves Missaire =Charles Montigne
Josse Moysan =Jacqueline Pasquereau=Jacqueline Pelon =Daniel Petro
Alice Quillévéré =Arlette Roudaut =Robert Ruaudel
Nathalie Spampinato =Dominique Thomas =Gérard Tymoigne
Présentation par Jean-Yves Quellenec, adjoint à la culture

Le réalisme socialiste dans les arts, -17/ 31 -en Roumanie- Billet n° 507

La Roumanie a participé à la seconde guerre mondiale tout d’abord sous le régime de Ion Antonescu au côté de l’armée allemande au sein de l’Axe de 1941 à 1944 puis au côté des Alliés à partir d’août 1944. A la conférence de Paris, elle fait partie des pays vaincus et perdit plusieurs régions dont la Bessarabie

De 1945 à 1989 la Roumanie a été soumise à trois régimes : monarchie parlementaire puis République populaire roumaine de 1947 à 1965 et République socialiste de Roumanie de 1965 à 1989 dirigée par le dictateur Nicolae Ceausescu. cf l’Age d’Or. Les régimes se succèdent mais le Parti ouvrier roumain puis le Parti communiste roumain sont aux commandes. Et le pays fait partie du Bloc de l’Est dominé par l’Union soviétique. Dès cette époque un certain nombre de roumains dont des artistes sont « passés à l’Ouest »
Le Réalisme socialiste devient l »art officiel en arts visuels et en littérature. La police politique, la Securitate mène une censure sévère. Cette attitude s’est adoucie suite au discours de Ceausescu que l’on a appelé les Thèses de juillet.

Les artistes roumains étaient rassemblés dans l‘Uniunea Artistilor Plastici din România‘ fondée dans les années 1920. Parmi eux déjà actifs ou émergents un certain nombre ont appliqué les codes du réalisme social

Il y avait notamment :
Vasile Aciobăniței =Virgil Almășanu =Corneliu Baba Ion Biţzan = Horia Bernea
Ştefan Câlţia=Titina Călugăru= Boris Caragea = Henri Catargi
Spiru Chintila =Alexandru Ciucurencu= Marcela Cordescu =Brăduț Covaliu
Ion Gheorghiu= Paul Gherasim == Vasile Grigore= Teodor Harșia
Dan Hatmanu =Iulia Hălăucescu =Coriolan Hora = Gheorghe Iacob
Silvian Iosifescu =Anton Lazăr= Viorel Mărginean= Emil Mereanu
Gábor Miklóssy =Vera Muhina = = Ion Musceleanu=Georgeta_Năpăruș
Ana Novac =Jules Perahim = Constantin Piliuţă = Camil Ressu
Gheorghe Şaru =Diet Sayler=Ştefan Sevastre =Liviu Suhar=
Stefan Szönyi =Eugen Taru =Ion Ţuculescu =Traian Trestioreanu= Gheza Vida

Le musée d’art contemporain de Bucarest a présenté en 2005 une exposition consacrée au Réalisme socialiste. Et en 2019 a eu lieu la Saison France-Roumanie à laquelle participait par exemple la Société Générale
Bien entendu depuis 1989, le dogmatisme communiste a été abandonné. L‘art roumain dialogue maintenant avec le reste du monde, notamment avec son voisin allemand. Dès 1990 a été fondé le groupe SubREAL dont le but était d ‘«exorciser les résidus des décennies d’oppression communiste.

Réalisme socialiste roumain
Krausz Tiberiu
Valeriu Mladin. Ceusescu-Romania
Réalisme socialiste roumain
Elena et Nicolae Ceauşescu
Henri Catargi- Zidarita
Ștefan Szonyi – Ecaterina Varga
Titina Călugăru – Interogatoriul
Camil Ressu, Semnarea apelului pentru un pace într-o gospodărie colectivă.

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après -16/ 31 en Hongrie- Billet n° 506

La Hongrie a fait partie pendant la seconde guerre mondiale de l‘Axe Rome-Berlin-Tokyo. A ce titre un demi-million de Hongrois ont combattu au côté de l’armée allemande, sur le Front de l’Est. Cependant, le pays cherchant à négocier une paix séparée est envahi par les allemands en 1944. Elle sera « libérée » et livrée à la puissance soviétique en fin 1944. Un régime parlementaire est toléré quelques temps, tout en avantageant le Parti communiste Hongrois. Et en 1949, est proclamée le République populaire de Hongrie

La police politique, l’Államvédelmi Hatóság- ÁVH , au service du Parti des travailleurs menace la liberté individuelle et réprime toute dissidence. Elle participera en 1956 au coté de l’Armée rouge à la répression en 1956 de l‘Insurrection de Budapest
Dans le domaine des arts; sous l’impulsion de Jozsef Révai, ministre de la culture, c’est le réalisme socialiste, inspiré de l’Urss qui devient l’art officiel. Les peintres abstraits n’ont plus le droit d’exposer. Certains quittent le pays comme Vera Molnár ou Simon Hantaï

Après 1956, György Aczél, sous l’impulsion de Janos Kädar l’étau se desserre. C’est ce que l’on a appelé le socialisme du Goulach ou « la baraque la plus gaie du camp« 

Peu ou prou un certain nombre d’artistes ont respecté les directives étatiques, comme notamment
:Felekiné Gáspár Anni = Pór Balalan =Béla Ban =Jenő Barcsay =András Beck =László Bencze = Jenő Benedek =Aurél Bernáth = József Csáki-Maronyák =Endre Domanovszky = Béni Ferenczy = Pál Gábor =Tibor Gönczi-Gebhardt =Istvan Imre= János Kmetty= Jenő Kerényi = János Pándi Kiss =György Konecsni =István Mácsai = Sándor Mikus =Sándor Oláh =Pál Pátzay = Ek Sándor = Árpád Somogyi = József Somogyi = Vladimir Szabó = Kornél Szentgyörgyi =István Szőnyi

Mais tous les artistes ne se sont pas incliné. Il y a eu le Cercle de Zuglo (1958-1968) qui regroupait les peintres abstraits Imre Bak = Tibor Csiky = Pál Deim = János Fajó = Tamás Hencze = Endre Hortobágyi= Sándor Molnár = István Nádler.

En 1968 et 1969 Iparterv un groupe d’artistes neo-avant-gardistes organise deux expostions auxquelles participent András Baranyai = Miklós Erdély  =Krisztián Frey = Tamás Hencze =Bak Imre= Keserü Ilona = György Jovánovics =  György Kemény= Gyula Konkoly = Lakner László =János Major  = László Méhes =Sándor Molnár = István Nádler = Attila Pálfalusi Tamas St Turba = Ludmil Siskov =Tamás Szentjób = Endre Tót
Parmi les artistes hongrois qui exposent un peu plus tard l’on trouve = Endre Bartos=Ákos Birkás =Imre Bukta= József Bullás =Tibor Csernus= Miklós Erdély =László Fehér=János Dés Incze =Ferenc Jánossy = Jelena Kazovszkaja =Károly Kelemen= Ilona Keserü =András Koncz= László fe Lugossy =Dóra Mauer= István Mazzag = Lóránt Méhes alias Zuzu =István Nádler= Sándor Pinczehelyi= György Román= Gábor Roskó = István Sándorfi = János Szirtes =Attila Szűcs= Péter Ujházi= János Vető = István ef Zámbó

Ban Bela – scène familiale
Benedek Jenő – discussion
Felekiné Gáspár Anni – Le tram
Réalisme socialiste hongrois
Réalisme socialiste hongrois
Réalisme socialiste hongrois
Réalisme socialiste hongrois
Collection du maître boucher – Istvan Kovesi

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après -11/ 31 Pologne -artistes et œuvres – Billet n° 502

Il faut rappeler qu’après la première guerre mondiale un certain nombre de juifs polonais ont immigré en France . Parmi eux il y avait des peintres qui ont appartenu à l’École de Paris. D’autres se sont réfugié aux Etats Unis. Par ailleurs pendant l’occupation nazie, beaucoup périrent dans les camps d’extermination.
La liste des artistes polonais reprise ci-dessous, ne reprend que les artistes qui sont restés en Pologne pendant la période de la République populaire. Certains ont fait partie de groupe dissidents qui seront passés en revue dans le prochain billet n° 501 C

Alicia Adams = Aleksander Balos =Tadeusz Baranowski = Zdzisław Beksiński =
=Michał Bylina =Isaac Celnikier =Ewa Dabrowska=Zbigniew Dłubak =Wojciech Fangor
=Władysław Hasior =Zdzisław O,Horodecki=Janusz Janowski =Maria Jarema
=Danuta Joppek =Henryk Józewski =Krzysztof Jung =Tana Kaleya =
Antoni Karwowski =Marian Kasperczyk =Bronisław Kierzkowski
=Dorota Kobiela = Alexander Kobedej =Marian Konarski =Tomasz Kowalski
=Zbigniew Kresowaty =Nikifor Krynicki =Jarosław Kukowski
= Tadeusz Kulisiewicz =Majka Kwiatowska=Jan Lebenstein
=Roma Ligocka =Eugeniusz Geno Malkowski =Marian Michalik
=Jerzy Mierzejewski =Jerzy Nowosielski =Roman Opałka=
Adam Marian Pete =Beata Poźniak =Jakub Różalski=
Wojciech Sadley =Margit Sielska-Reich =Jerzy Skarżyński =
Jacek Sroka Janusz Stega =Tomek Steifer =Zofia Stryjeńska =
Jan Świdziński =Jacek Woźniak =Jacek Yerka=
Włodzimierz Zakrzewski =Zbigniew Żupnik

Wojciech Fangor – Personnages
Wojciech Weiss – Manifesto 1950-
Wojciech Fangor – Forging the Scythes
Włodzimierz Zakrzewski,- Towarzysz Bierut wśród robotników, 1950
Aleksander-Kobzdej- Ceglarki -Bricklayers 1950
Andrzej Wróblewski – , Fajrant w Nowej Hucie, 1953
Affiche de propagande

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après – 8/ 31 En R.D.A. -généralités – Billet n° 499

La République populaire allemande – RDA a régie l’Allemagne de l’Est d’octobre 1949 à la fin 1989 avec la chute du Mur de Berlin. Elle est installée par le Parti socialiste unifié d’Allemagne. Le régime devient l’un des satellites de l’Union soviétique. Il adopte les méthodes autoritaire de l’URSS et ses actions sont étroitement surveillées par le grand frère de Moscou .Le régime de RDA se veux une nation socialiste et récuse toute référence à la nation allemande. Cela ne l’empêche pas de fonder en 1950 la Deutsche Akademie der Künste

Le peuple est étroitement surveillé par Ministère de la Sécurité d’État appelé Stasi . Cette entité policière, bras armé du pouvoir communiste exerçait une censure féroce à l’encontre des artistes. Un Art officiel qui reprend les dogmes du Réalisme socialiste s’impose à tous les artistes de l’Allemagne de l’Est.
Pour exercer les arts visuels il faut être inscrit à l’Union des artistes -1952-1990 Verband bildender Künstler der DDR. En 1978 cet organisme compte 4 200 membres, en 1989, 6 000.L’adhésion donnait accès au commerce de l’art d’État et l’attribution de commandes publiques. Sinon tout est compliqué. Voir la Thèse de Stefanie Schwabe .

Mais l’on verra, que comme en URSS des artistes, hors de regards du pouvoir politique, transgresseront les règles officielles. Bien qu’il puissent condamnés comme anti-social .

C’est dans cette perspective est né en 1960 la Leipziger Schule qui utilise les codes du réalisme soviétique en les détournant. De ce fait leurs thèmes sont historiques, : Réforme, Guerre de Trente Ans ou allégoriques.
Les fondateurs étaient Walter Arnold = Ernst Hassebrauk ,= Harald Hellmich = Bernhard Heisig = Wolfgang Mattheuer = Hans Mayer-Foreyt , =Gerhard Kurt Müller = Max Schwimmer =Werner Tübke= Elisabeth Voigt Klaus Weber .Lothar Lang fonde en 1962 à Berlin- Weißensee, à l’intention des jeunes artistes, un Kunstkabinetts -Cabinet d’art que les autorités de la RDA fermeront en 1968

Entre 1963 et 1990, à l’initiative de Günter Tiedeken le Leonhardi Museum de Dresde a organisé une centaine d’expsitions. C’est le seul endroit de RDA où des artistes ont pu exposer de l’art contemporain non conforme sur une si longue période.

A partir des années 1970 se développent des initiatives de Culture alternative avec la galerie Eigen + Art à Leipzig et Obergrabenpresse à Dresde. Il y a eu également la création de galeries comme Oben à Chemnitz qui avait été rebaptisé Karl Merx Stadt. En 1977 dans la même ville est fondé Clara Mosch , sous forme de coopérative par Michael Morgner , Thomas Ranft , Carlfriedrich Claus , Gregor-Torsten Schade et Dagmar Ranft-Schinke . Elle était cependant controlée par le Kulturbund

Cependant à partir des années 1980 de nombreux plasticiens on quitté la RDA et se sont réfugiés en République fédérale allemande-RFA, comme par exemple Peter Herrmann, Thomas Klingenstein, Wolfgang Petrick, Frank Rödel, Inge Schmidt, Reinhard Stangl, ou Robert Weber.

La vérité sur la Stasi


Grupul Rostopasca -Billet n° 490 A

Grupul Rostopasca est un collectif de jeunes artistes roumains actif de 1997 à 2001. Rostopasca est le nom roumain d’une plante médicinale : la Chélidoine . Ces artistes n’ont pas connu les influences du réalisme socialiste imposé par la censure du groupe de l’Est. Ils traitent les problèmes de la vie contemporaine de leurs compatriotes avec légèreté. Ils adoptent une attitude ludique, humoristique et souvent subversive, un peu dans la ligne du bouffon /fou du roi Il existe depuis quelques années à Bucarest le Musée d’art récent.

Rostopasca rassemblait : Angela Bontas = Alina Buga = Nicolae Comanescu (+) = Dumitru Gorzo (+) = Adrian Guță =Gili Mocanu = Alina Pentac = Ana Maria Popescu = Floe Tudor & Mona Vatamanu

Nocpmae Comanescu
Dimitir Gorbo
Dimitri Gorzo – Travel 6

Ladnie group – Billet n° 488

Le Ładnie group est un collectif de jeunes artistes polonais créé en 1996 par des élèves de Akademia Sztuk Pięknych de Cracovie. Ladnie signifie Joli en polonais. Le Ladnie group a été actif jusqu’en 2001.

Ladnie group rassemblait = Rafał Bujnowski = Marek Firek= Marcin Maciejowski (+) =Wilhelm Sasnal (+) =Józef Tomczyk alias Kurosawa. Leur style est considéré comme appartenant au Pop Banalisme. Mais il est divers : celui de Marcin Maciejowski est ironique, celui de Wilhelm Sansal raffiné et celui de Rafał Bujnowski est conceptuel

Au départ ces cinq peintres exposent en solo. Pour eux Ladnie group est une réunion de bons copains et l’art est accessoire. Ce sont les galeristes et les critiques d’art qui ont mis le collectif en lumière. Au début des années 2000 ils ont ainsi atteint une stature internationale. Phillips de Pury & Co = Christie’s = Sotheby’s proposent leurs œuvres dans les enchères qu’ils organisent. Certains d’entre eux sont entrés dans le collection de la Saatchi gallery . La Fondation Louis Vuitton expose des œuvres de Wilhelm Sasnal.

Ladnie Grupa
Rafał Bujnowski – Pope
Marek Firek – Woman with coconut
Marcin Maciejowski – Woman
Wilhelm Sansal
Wilhelm Sansal

Retro-futurism – Billet n° 486

The Retrofururism / Rétrofuturisme est une branche des loisirs dits créatifs. On parle aussi de Steampunk Art, contraction de Steam /vapeur et de la sous-culture Punk. Les tenants de cette mouvance utilisent la technologie moderne pour décrire un monde révolu imaginé au 19ème siècle dans les œuvres d’anticipation d’auteurs comme Jules Verne. Pour faire simple c’est de la science fiction tournée vers le passé. En ce début du 21ème siècle, la mode Vintage est elle aussi un retour nostalgique aux canons esthétiques du passé.

Le rétrofuturisme se divise en plusieurs groupes : Le steampunk dont les adeptes se désignent sous le nom de vaporiste. Il existe une association française et il existe des groupes communautés. Les créateurs utilisent des engrenages et des vis visibles, des horloges analogiques, des machines à vapeur, des hélices et des cadrans rotatifs. Et les matériaux sont le métal, le bois ou le verre, mais jamais le plastique et les autres matériaux modernes.
Le dieselpunk influencé par la technologie issue à base de diesel des années 1930 et 1940.
L’ Atompunk s’intéresse à la période 1945-1965 marquée par l’avénement de l’ère atomique et spatiale avec Spoutnik, la guerre froide les super-héros.
Le Cyberpunk souvent lié aux jeux vidéos, qui propose une fusion de l’humain et de la machine avec des êtres hybrides faits de chair et de prothèses intelligentes, idée proche de l‘Homme augmenté.
Il encore d’autres dérivés artistiques ou littéraires liés à la science fiction d’hier passé ou de demain

Quelques artistes : Pete Amachree = Sue Beatrice = Carl Gauthier = Didier Graffet = = Alan Moore = Hazuhiko Nakamura =Hasan Novrozi = Jakub Rozalski=Militello Sylvain = =SimonStalenhag = =Xavier Veilhan = Igor Verny et d’autres

Alan Moore
Pete Amachree.
Didier Graffet
Pete Amachree.
Jakub Rozalski
Jakub Rozalski
Kazuhiko Nakamura



Die Neue Leipziger Schule – Billet n° 483

Die Neue Leipziger Schule la Nouvelle école de Leipzig est un collectif d’artistes allemands des années 1990. Son nom fait référence à l‘école de Leipzig fondée dans les années 1970 en République démocratique allemande.

La plupart de ces artistes ont été formés à la Hochschule für Grafik und Buchkunst .Leurs travaux , somme toute classiques, sont souvent une synthèse entre l’abstraction et la figuration. Mais il n’y a pas d’unité de style. Pour certains l’on peut parler d’une réminiscence du réalisme socialiste de la RDA.

Bien que certain rejettent l’appartenance à la «nouvelle école de Leipzig» sont considérés comme en faisant partie : = Hans Aichinger = Tilo Baumgärtel =Alex Bär =Lee D. Böhm =Martin Eder = Tim Eitel =Tom Fabritius= Bruno Griesel = Paule Hammer = Katrin Heichel = Aris Kalaizis =Martin Kobe =Axel Krause = Kathrin Landa = = Rosa Loy = Neo Rauch = Christoph Ruckhäberle = David Schnell = Miriam Vlaming = Matthias Weischer = =Anke Theinert = Michael Triegel

Les galeristes Judy Lybke = Christian Ehrentraut = Matthias Kleindienst ont joué un rôle important pour leur reconnaissance internationale. La Nouvelle école de Leipzig est devenue une marque, un label. Leur réussite est mise en perspective avec les Young British Artists et l’on a parlé de Young German Art

Neo Rauch
Gemälde von Lee D. Böhm – Die Bogenschützin
Alex Bär – portait de femme
Neo Rauch – Neue Rollen
Martin Eder, Stehen lernen
Martin Kobe
Tim Eitel

The British Black Arts -Billet n° 482

The British Black Art est un mouvement artistique et politique radical né au début des années 1980 en Grande Bretagne. C’est au cours de la First National Black Art Convention organisée par le Blk Art Group sur mouvement voit le jour. Il est inspiré des travaux de Stuart Hall. Le mouvement a émergé auprès du grand public à l’occasion de l’exposition The Other Story organisée en 1989 à la Hayward Gallery. Cette exposition montrait des œuvres d’artistes asiatiques et aussi des africains et caribéens originaires des anciennes colonies britanniques

Sont associés au mouvement du British Black Arts : Rasheed Araeen, David A. Bailey, Black Audio Film Collective , Sonia Boyce ,,Eddie Chambers, Shakka Dedi, Denzil Forrester ,Lubaina Himid (+) Claudette Johnson , Remi Kapo, Mowbray Odonkor =Eugene Palmer, Keith Piper , Donald Rodney , Mark Sealy, Marlene Smith = Maud Sulter. Aubrey Williams

Par la suite l’on y adjoint d’autres tenants de l’art noir britannique tel que  : Hurvin Anderson == Hew LockeSteve MCqueen =Chris Ofili = Khadija Saye =Yinka Shonibare = Lynette Yiadom-Boakye

Trois d’entre eux ont reçu le Turner Prize : Lubaina Himid = Steve MCquenne et Chris Ofili

Pour compléter la documentation L’art noir et la décolonisation d’Anne Lafont = British Black Art – L’histoire de l’art occidental en débat par Sophie Orlando

Destruction du Front national» (1979-80), par Eddie Chambers
How the West was Won 1982 Donald Rodney
Between the Two my Heart is Balanced 1991 Lubaina Himid
Onward Christian Soldiers» (1984), par Mowbray Odonkor
Ofili, Chris; No Woman, No Cry

Dresdner Sezession 89 -Billet n° 480

Die Dresdner Sezession 89 – est un mouvement artistique fondé à Dresde, à la Galerie Mitte, en 1989 par 23 femmes artistes. Il est toujours actif de nos jours. Cette association fait réfèrence au Groupe de 1919. Il faut se rappeler que ce sont les Montags demonstrationen à l’Automne 1989 à Dresde qui ont entrainé le qu’en 1989 débute le processus de la réunification de l’Allemande.

Ces artistes veulent exprimer leur potentiel créatif. Elles jugent que le monde d’aujourd’hui a besoin de la manière féminine. De la percevoir à partir d’un sentiment d’identité féminin. En tant qu’approche spirituelle, elles sont unies par une nécessité intérieure, base de l’expression artistique .
Ces artistes veulent confronter les styles diffèrents liés au parcours, à l’age, à l’itinéraire de chacune des membres

Le groupe tient la Galerie Drei (+). En 1994 et 1997 ont été montées au bord des rivières Prießnitz et Kaitzbach des installations et performance « Wasser-Kunst-Aktionen“ (actions d’art de l’eau.)

Sont à l’origine du groupe :
Léonore Adler=Sigrid Artes = Regina Buer =Christa Donner
Heidemarie Dreßel = Kerstin Franke-Gneuss =Petra Graupner
Angela Hampel =Christine Heitmann =Karin Heyne =Bärbel Kuntsche
Christine Littwin =Kerstin Quandt =Gabriele Reinemer =Thea Richter
Annerose Schulze ==Gudrun Trendafilov = Ulrike Triebel
=Petra Vohland =Karin Weber
On fait partie du groupe à une période ou à une autre 
Gudrun Brückel = =Konstanze Feindt Eißner
Rita Geißler = =Krista Grunicke =Mandy Herrmann-Amrouche
Annina Hohmuth = Christiane Latendorf
=Gerda Lepke =Stella Pfeiffer =Irene Wieland =Tanja Zimmermann
Et ici un dossier d’illustration de leurs œuvres

Secession de Dresde 1989
Angela Hampel – Janus
Irene Wieland

VLP – Vive la peinture – Billet n° 473

VLP – Vive La Peinture est un groupe d’Art urbain qui s’inscrit dans la Culture Rock. Il est né en 1983 et existe encore de nos jours. VLP est associé à la Figuration libre et au graffiti Le groupe VLP est fondé par Michel Espagnon et Jean Gabaret ainsi que par Martial Jalabert qui quitte VLP en 1994. Les trois compères se sont rencontré en 1980 lors de fêtes punk-rock organisées dans les Catacombes de Paris.

Les artistes de VLP utilisent les affiches publicitaires, qu’ils détournent, des cartons d’emballage, des palissades de chantiers, tôles de zinc des toits de Paris. Ils commencent à graffer à la bombe de peinture acrylique sur les palissades du trou des Halles et du chantier d’édification du Centre Pompidou. Ils sont influencés par la B.D. l’actualité et les œuvres du passé. Ils réalisent également des peintures-affiches.

En 1985, VLP organise en accord avec la mairie de Bondy un regroupement de graffeurs le long du canal de l’Ourcq. Il attire Banlieue-Banlieue = Blek le rat = Epsylon Point = Frères Ripoulin = Futura 2000 = Jef Aérosol = Miss Tic = Nuklé-Art = Speedy Graphito= SP 38
Ils se produisent dans des performances de peinture en direct sur les scènes du Palace, du Rex Club et de la Locomotive,

Dans les années 1990 ils se produisent sur les chaînes de TV allemande. Ils fondent en 1996 avec Miss Tic, Paëlla Chimicos et Daniel Baugeste le Groupe Étant donné .
Non seulement ils peignent dans la rue, mais ils réalisent également des tableaux Ils sont exposés un peu partout en France et en Allemagne. Ils ont aussi créé le personnage de Zuman Kogito

Les trois artistes devant une fresque
VLP – Palissade
Taxi de Nuit – VLP
Vive la peinture
VLP les pionniers du Graff

Appropriationnisme – Billet n° 469

L’ appropriationnisme =l’ appropriation art encore le Citazionismo (+) est un mouvement américain né dans les années 1980. Cependant, l’appropriation a été pratiquée dès le début du 20ème siècle par les cubistes avec leurs papiers collés, par Marcel Duchamp avec ses readymades puis par les surréalistes et bien entendu dans le pop art.

L‘art de l’appropriation est largement utilisé par les artistes depuis les années 1980 . Les tenants de cette pratique retravaillent , ils répètent, des œuvres d’artistes des périodes précédentes ou des objets courants, des publicités. L’appropriation est notamment utilisée en peinture, photographie, cinéma, sculpture, collage et dans la performance. Un certain nombre d’artistes ont participé à l’exposition  » Picture Generation « 

Les  appropritionnistes  interrogent sur les notions de paternité de l’œuvre, de l’authenticité, de la créativité, de la propriété intellectuelle et des droits d’auteur , de la signature, le marché de l’art, le musée, l’histoire, le genre, le sujet, l’identité . Pour eux  ce n’est plus l’œuvre originale, ni sa copie qui importe, mais l’écart, la différence qui s’établit entre l’original et l’objet travesti. Le répliquant ne doit pas être confondu avec le faussaire qui agit par mimétisme. Cependant la pratique n’est pas sans risque. Ainsi le plasticien américain Jeff Koons s’est vu condamné pour plagiat par la Cour d’Appel de Paris, mais aussi aux États-Unis

C’est Elaine Strutevant qui a été l’inspiratrice dès 1965 du mouvement « appropriationniste » C’est Sherrie Lewine qui a lancé le mouvement, avant de rejoindre le frère ennemi le simulationnisme

On associe à l’appropriation art :
Mike Bidlo (+) = Troy Brauntuch =Günther Förg =Jack Goldstein =Jeff Koons =
=Barbara Kruger ==Louise Lawler = Robert Longo =Sherrie Levine
Yasumasa Morimura =Richard Pettibone =Richard Prince (+) =
André Raffray =Gregor Schneider=Jean Schwind =Cindy Sherman
=Cornelia Sollfrank =Elaine Sturtevant
=Philip Taaffe =Rosemarie Trockel=Peter Weibel

Une exposition a été consacrée en 2015 à l’appropriation art à Annemasse à la Villa du Parc

Mike Bidlo -Not Picasso (woman in yellow
Peter Weibel -Evolution
Barbara Kruger



Pratique des Arts n° 156

Le n° 156 de Pratique des Arts vient de paraître. Il débute par l’actualité artistique.

Les annonces de certains salons. Malheureusement, suite aux nouvelles règles du « confinement en extérieur » certains ne pourra pas de tenir : comme ceux de Causade reporté en 2022 – l’Haÿ les Roses -annulé = Uckange annulé = Mongermont 8 au 18 mai ? = Lunaquarelle annulé = SFA à Sanary 13 mai au 13 juin ?
Les salons annoncés pour l’été auront peut-être plus de chance d’exister comme Le Teich = Oz’Art = Ste-Marie de Campan

Puis viennent les dessins de Joëlle Delhovren « Black is beautiful » donc d’une femme blanche qui peint des gens de couleurs. En Hollande l‘activiste et journaliste Janice Deul, adepte de la Cancel culture (+) s’en insurgerait probablement

Puis il y a les dessins inachevés de Françoise de Felice = les paysages d’Angelika Whal-Roblot = les natures mortes colorées d‘Alex Kelly = les scènes d’enfances de Barbara Petit-Lisy = les nus d’Olga Lilvinenko = les fleurs de Rae Andrews = les sous-bois à l’aquarelle d‘Anne Huet-Baron = l’analyse d’une terrasse peinte par Paul Van Cleven – les personnages au pastel de Pei Fabang = les marines de Teliana Yabloed = les personnages colorés de David Jamin

Et encore une enquête sur « Qu’est-ce qu’une œuvre réussie ? par Jean-Pierre Parlange = Christian Arnould = Jennifer Bush = Martine Stanguennec =Evelyne Delfour = Clara Pian Et puis un focus sur l’école d’art Savoir/Dessiner Un coup de pouce à Christelle Mallaisé = Odile Masselon =Mélissa Lozano = Charly Verger et Daniel Kergren

Il ne faut pas oublier le fameux Guide pratique, avec : 1/Test des aquarelles à base de minéraux PrimaTek de Daniel Smith par Jean-Martin Vincent = 2/ Les dessins soustractifs au fusain par Vincent Lignereux = 3/ Paysages réalisés « sur le motif » au Pastel par Serguei Oussik = 4/ Portrait au pastel par Jean-Charles Perouny 5/ Études rapides à l’aquarelle par Helen Ström = 6/ Redonner vie à une œuvre à l’huile inachevée par Barbara Petit-Lisy
Et pour terminer la rubrique des annonces de stages et de salons

1er Festival d’aquarelle de Liège

Le 1er Festival d’aquarelle de Liège aura lieu
Au musée de la Boverie
Parc de la Boverie, 4020 Liège
du 9 au 12 septembre 2021
Les organisateurs de cet évènement Jacques Blavier et Thierry Vandeputte
M’ont adressé la liste des artistes sélectionnés que voici :
Pierre Alix = Christine Anon = Emilian Alexianu = Evgenia Artyukh
Diana Avramova =Genevieve Babe = Frederic Bage = Isabelle Becker-Conraud=
José Beghein =Lucy Besson = Pierre-Yves Bouguet = Dorota Bousquet
= Marie-Jeanne Bronzini = Françoise Buisson = Françoise Caillaud
Gerald Camillini =Cao Beian = Marc Capelle = Jacques Carpiaux
Claude Carretta = Jocelyne Chauveau = Annie Chemin =Marie-LIne Clippe
= Christine Créhalet = Rita Dauchot =Jacqueline De Ro
Catherine De Ryck = Dominique Deblanc = Madeleine Defawes
Marc Dejong = Babette Delire Mattart= Sofia Demskaya = Sabine De Rode
Nadine Dieulefit = Sandra Di Lenardo = Radu Dumitrescu = Amarie Dupuis
Pierre Englebert = Monique Faye = Agnès Geets = Emmanuelle Germaneau
Liliane Goossens = Agneszka Gorecka = Sylvie Griselle = Bjørn Imislund
Marie-Francoise Ingels = Jean-Marie Jacqmard = Christiane Javaux
Eliane Joosten = Kamel Kadhum Laheeb = Lut Laureys = Dominique Lecot
Alain-Honorat Lefebvre = Ingrid Lefevre= Shanti Lizon = Maryse Louis
Barbara Luel = Bernard Quillacq =François Malnati = Annick Malotaux
Christine-Marie Mangeot = Anne Marechal= Eric Mercier = Carine Minguet
Béatrice Morel = Owen Munisamy =Jeanne de Chantal Nyckees
Lucienne Nysters = Feller Odette = Philippe Osmont = Roland Palmaerts
Francesco Paparozzi = Adam Papke = Fabien Petillion
Slawa Pridschedko = Viktoria Pridschedko = Piergiacomo Rameri
Myriam Richelle = Jean Riviere = Pierre Rossi = Colette Simoens
Catherine Sommelette = Birgita Steen =Marie-Helene Stokkink
Olivier Surin = Xavier Swolfs = EllenTen Kroode = Chantal Tiam
Josiane Troonen = Paul Van Cleven = Tejo Van Den Broeck
Marc Van Enis = Lucas Van Raemdonck =Agnès Vanoverschelde
Martine Vanparijs = Angèle Villat = Mauri Virtanen
Xin Wen Ming = Dieter Wystemp


Nuovi-Nuovi- Billet n° 463

I Nuovi-Nuovi est un groupe artistique postmoderniste italien contemporain du Transavanguardia italiana. Il s’est constitué, lors d’une exposition organisée à Galleria_d’arte moderna de Bologne, en 1980 par le critique Renato Barilli . Il n’y avait aucune unité de style du groupe. Certains étaient des peintres figuratifs qui utilisent de Kitch et l’art décoratif et d’autres, les iconiques, été abstraits.

Ont appartenu à ce groupe Enrico Barbera = Luciano Bartolini = Bruno Benuzzi =Alessandra Borgogelli = Enzo Esposito = Marcello Jori == Luigi Mainolfi = Giuseppe Maraniello = Luigi Ontani =, Ida Panicelli ==Pino Salvatori (, Salvatore Mangione Aldo Spoldi= = Walter Guidobaldi alias Wal.=

Enrico Barbera Tramonto
Bruno-Benuzzi

La création sous contrainte : Oulipo +Oupeinpo+ OuBaPo … – Billet n° 460

L’Ouvroir de peinture potentielle Oupeinpo est un groupement artistique officialisé en 1980 après un essai en 1964-1965. Oupeinpo est l’une des branches de l’ Ouvoir d’x potentiel – Ouxpo. Cette tête de pont fédère des groupes de recherche sur les créations possibles basées sur la contrainte volontaire

L’ Ouxpo héritier du Collège de Pataphysique créé en 1948 regroupe :

L’Ouvroir de littérature potentielle OuLiPo est association fondée en 1960 par le mathématicien François Le Lionnais et l’écrivain et poète Raymond Queneau. C’est Hervé Le Tellier, le prix Goncourt 2020, pour l’Anomalie qui est l’actuel président de l’ Oulipo. Le célèbre écrivain Georges Perec 1936-1982 y fut coopté dès 1967. L’année suivante il écrit La Disparition, un roman de 300 pages dans lequel il n’utilise pas la lettre e

L’ Ouvroir de littérature policière potentielle – OU.LI.PO.PO fondé sur le modèle de l’Oulipo en 1973 par François Le Lionnais

LOuvroir de tragicomédie_potentielle Outrapo fondé en 1991 à Londres par Stanley Chapman et Milie von Bariter sur le modèle de l’Oulipo

L’ouvroir de bande dessinée potentielle OuBaPo fondé en 1992 sous l’égide de la maison d’édition de BD L’Association

L’ouvroir de Catastrophe Potentielle – Ouca(ta)po a été fondé en 1998 par Tristan Bastit=Alain Mignien =Gersan Moguérou

Et aussi une myriade d’entités parfois farfelues qui ont été créées dans l’esprit d’ Alfred Jarry créateur du Père Ubu.

L’ Oupeinpo réunit ses membres non pour produire ou discuter des œuvres. Il s’intéresse aux outils de création. Ils définissent des méthodes, dispositifs, manipulations, structures formelles appelées « contraintes oupeinpiennes ». Ces contraintes sont soit des obligations de moyens, des procédures ou des obligations de résultats en fixant des formes. Elles peuvent aussi à voir avec les mathématiques

Par exemple sera déterminée la ou les couleurs autorisées et leur quantité. Ou la contrainte sera d’offrir quatre lectures en effectuant quatre rotations d’un tableau comme Le rose des têtes de Jacques Carelman Ou les laméllisations pratiquées par Jacques Vanarsky Et aussi les peintures non peintes de Thieri Foulc ainsi que les pictées d’Olivier O. Olivier

L’Oupeinpo conçoit des expériences imaginaires dans lesquelles sont poussées des équations jusqu’au point de rupture. Ceci afin de ménager des replis, des vides, des excroissances. D’y ménager des aires de jeu ou de tricherie

Font partie de cet ouvroir : Achyap (+) = Tristan Bastit =Jacques Carelman =Jean Dewasne =Thieri Foulc = Hélène Frank = Aline Gagnaire = François Le Lionnais =Philippe Mouchès= Olivier O. Olivier (+) =George Orrimbe= Guillaume Pô = Brian Reffin Smith = Eric Rutten = André Stas =Jack Vanarsky
Thieri Foulc a publié Du potentiel dans l’art de De Oupeinpo

Jacques Carelsman – Rose des têtes
Achiap
Tristan Bastit – Croix rouge
Urbino
Oupeinpo à l’Institut Henri Poincaré


L’Inisme-Billet n° 459

L‘Inisme – INI – Internationale Novatrice Infinitésimale – , Internazionale Novatrice Infinitesimale en italien ou encore International Innovadora Infinitesimal, est un mouvement artistique d’avant garde, inspiré par le surréaliste et le lettriste d‘Isidore Isou. Il a été fondé en janvier 1980 au Café de Flore à Paris. par Gabriel-Aldo Bertozzi. Il propose une esthétique nouvelle dans tous les domaines de la création visuelle, écrite et sonore. Un premier manifeste est publié en septembre de la même année

Il recommande l’emploi de nouvelles écritures calligraphiques, alphabétiques et symboliques .
La revue Bérénice a été créée par Gabriele-Aldo Bertozzi. En 1985, le mouvement a fêté ses 25 ans d’existence à Borée, petite commune d’Ardèche, où le fondateur a ses attaches. Voir aussi un entretien avec Gabriel- Aldo Bertozzi

Artistes, écrivains, poètes ou universitaires, ils sont rattachés à l’ Inisme, notamment : Laura Aga-Rossi =Giovanni Agresti= Franco E. Albi =Esteban Alloco,=Gabriel-Aldo Bertozzi = Jorge Barreto = Maria Luz Bermejo- Baquero=Manuel Bermudez = Marinisa Bove =José-Luis Campal,=Argentina Capriotti = Julio Carreras == Jean Paul Curtay=Amina Ben Damir = Lisiak-Land Diaz =Daniel Doñate. = Pietro Ferrua = Robert Ferry = Mark Fisher = Hugo Florentino e Kiki Franceschi = Iniero Garesto alias Lorenzo Agresti = Eugenio Giannì = Gabriella Giansante = Cuba Pedro Juan Gutierrez =Jabier Herredo =Ibirico = Paul Thaddeus Lambert = Lex Loeb = Moreno Marchi = Furio de Mattia= Giorgio Mattioli =Sara Di Minni = Juan Francisco Molero-Prior =E. None alias Georges Murillon =Angelus Novus alias Angelo Merante =Juan Orozco Ocaña = François Proïa = Federico Raimondo = Antonino Russo = David W.Seaman = Giulio Tamburrini = Antonietta Valenti = Neli Maria Vieira = Marie Claire Wellinger