Euston road school – Billet n° 258

The Euston road school – L’école d’Euston road est, entre 1937 et 1939, un groupe de peintres britanniques de gauche, professeurs ou élèves de la London School of Drawing and Painting. . L’école a été fondée par William Coldstream, Victor Pasmore et Claude Rogers et aussi Graham Bell Rodrigo Moynihan. Parmi les enseignants il y avait aussi Vanessa Bell et Duncan Grant En pleine dépression, ils privilégient une approche réaliste et ambitionnent de supplanter l’avant-garde. Parmi les élèves il y avait Lawrence Gowing , Peter Lanyon et Thelma Hulbert.
Quelques expositions ont été organisées : en 1938 Fifteen peintures de Londres tenue à la Storran Gallery en 1942 Members of the Euston Road group au Ashmolean Museum = en 1948 The Euston Road School et d’autres à la Wakefield Art Gallery
En 2018 une exposition a été organisée au Swindon Museum avec des œuvres de membres du groupe et d’autres artistes comme Allen Jones, Nicholas Monro, Michael Ayrton, Basil Beattie , Katherine Jones, Joe Tilson, Eduardo Paolozzi, Cecil Collins, George Clausen, Gwen John et Michael Craig-Martin.

Vanessa Bell – The-other-room
Telmat Hulbert – Laqndscape
Rogers, Claude; The Spithead Forts
Duncan Grant – Virginia Wolf
The Quiet River. The Thames at Chiswick
Graham Ball – Bolton factories
Rodrigo Moynihan. – Self portrait
Lawrence Gowing – Portrait de Norman Reid
Peter Lanyon – Wreck

Canadian Group of Painters – Billet n° 249

Canadian Group of Painters – CGP ou Groupe des peintres canadiens est un collectif de 23 peintres paysagistes canadiens, anglophones et nationalistes, créé à Toronto en 1933. Il a succédé au Group of seven fondé en 1913 qui périclitait. Il a organisé huit exposition en 1933 à 1953

Ces 28 membres de l’origine étaient Bertram Brooker =Franklin Carmichael =Emily Carr =A.J. Casson =Charles Comfort = Lionel LeMoine FitzGerald = Bess Harris = Lawren Harris =Prudence Heward =Randolph S. Hewton =Edwin Holgate =Yvonne McKague Housser =A.Y. Jackson =Arthur Lismer =Jock Macdonald =Thoreau MacDonald =H. Mabel May =Isabel McLaughlin =Lilias Torrance Newton =Will Ogilvie =George Pepper =Sarah Robertson =Albert Henry Robinson =Anne Douglas Savage =Charles H. Scott =F. H. Varley =W. P. Weston =W. J. Wood

Ils furent rejoints entre 1935 et 1940 par André Charles Biéler =John Alfsen =Paraskeva Clark =Rody Kenny Courtice =Bobs Cogill Haworth =Pegi Nicol MacLeod =Kathleen Daly =Carl Schaefer =Gordon Webber =Caven Atkins =Peter Haworth =Jack Humphrey =Mabel Lockerby =Henri Masson =David Milne =Kathleen Morris =Louis Muhlstock =Ethel Seath

Puis de 1942 à 1954 par Fritz Brandtner =Goodridge Roberts = Marian Dale Scott =Jack Nichols =William Winter =Edna Taçon =E. Michael Mitchell =E. J. Hughes =Jack Bush =B. C. Binning =Stanley Cosgrove =L. A. C. Panton =Jacques de Tonnancour =Roloff Beny =Lionel Thomas

Bertram_Brooker_-_Ascending_Forms
Louis Muhlstock – Open door to our garden
William Percy Weston – New-denver-
Randolph S. Hewton – Paysage enneigé
Anne Douglas Savage – Early spring
Prudence Heward – Femme au chandail jaune
Pegi Nicol MacLeod
Jacques de Tonnancour – La butte
Katleen Morris
Lionel Thomas – Musician

The Chicago black renaissance -Billet n° 241

Entre 1916 et 1930, ce n’est pas moins d’un million et demi de personnes qui ont quitté les anciens états confédérés du Dixieland pour rallier les grandes villes comme Chicago capitale noire de l’Amérique où ils furent 200.000 à s’y installer lors de la première vague de l’immigration. Mais ce qu’ils pensaient être la terre promise s’est vite transformée en ghetto

C’est dans ces années 30, après la Harlem Renaissance qu’éclot The Chicago Black Renaissance. C’est un mouvement créatif littéraire, artistique,et musical avec le Chicago Jazz. Il s’est développé à partir des années 1930 dans la ceinture noire de Chicago. Il est relayé notamment par le Chicago Defender dédié à la population afro-américaine du South side et plus particulièrement Bronzeville

Et aussi, encouragé par le Federal Art Project , l’un des programmes du New Deal de Franklin Roosevelt. La Renaissance noire de Chicago a eu des répercussions importantes dans l’art américain.

En littérature, il y a eu le South Side Writers Group composé notamment de Richard Wright , Arna Bontemps , Margaret Walker , Fenton Johnson , Theodore Ward , Garfield Gordon , Frank Marshall Davis , Marian Minus

En musique, le blue avec Muddy Waters , Junior Wells , Howlin ‘Wolf et Sonny Boy Williamsons ; le jazz avec Nat King Cole , Gene Ammons , Benny Goodman et Bud Freeman , le gospel avec Thomas A. Dorsey

Dans les Arts visuels, un certain nombre d’artistes ont émergé pendant la Renaissance noire de Chicago. Les peintres ont utilisé différents styles, du portrait à l’abstraction, pour révéler les sensations fortes et la façon de vivre des afro-américains. Les photographes ont également montré la vie quotidienne du sud de Chicago à travers une variété d’images américaines emblématiques.

On retient les noms d’artistes, élèves de la School of the Art Institute of Chicago, comme William Edouard Scott , Elizabeth Catlett , Charles Wilbert White , Margaret Burroughs , Charles C. Dawson , Archibald John Motley, et Eldzier Cortor . Charles Sebree, E. Simms Campbell.

William Edward Scott – Full Moon, Haitian Rythym
Charles Sebree – Deep Dream
Elizabeth Catlett — share cropper
Charles C. Dawson, The Crisis – Marble players
Raoul Dufy . Les ballets de Katherine Dunham
E. Simms Campbell.
Archibald John Motley – Street scene
Eldzier Cortor – Lady with Blue Chair

Les primitifs modernes – Billet n° 239

Les primitifs modernes c’est le nom que le collectionneur allemand Wilhelm Uhde a donné à des peintres souvent autodidactes. Il les avait d’abord désignés sous le nom des  » Peintres du cœur sacré  » (cf.mémoire de Marion Alluchon )

Il commence par acheter des œuvres d’inconnus qui se nomment Pablo Picasso et Georges Braque. Puis il fait connaitre Henri Rousseau, dit le douanier. Uhde s’installe à Senlis en 1912 et y découvre Séraphine Louis. On la classera plus tard dans l’Art naïf.

Il ne faut surtout pas confondre l’art primitif moderne avec le modern primitive. Ce concept concerne des pratiques d’origine tribales reprise par les urbains occidentaux. Elles visent à modifier son corps par le perçage corporel , le tatouage , la scarification , la marque et l ‘automutilation .

Ces peintres que l’on a affublé de tous les noms souvent péjoratifs, peintres du dimanche, les peintres enfants , les illettrés de la peinture restent encore peu connus du grand public. Mais cela va peut-être changer avec quelques belles expositions récentes.

La galerie Dina Vierny a organisé en 2016 une exposition « Les Primitifs modernes »

Une grande exposition a été consacrée en 2017 par le Lam à ce découvreur. Elle était intitulée « ‘de Picasso à Séraphine, Wilhelm Uhde et les Primitifs modernes  » avec notamment André Bauchant, Camille Bombois, Séraphine Louis, Henri Rousseau, Ferdinand Desnos, Jean Ève, René Rimbert, Dominique Peyronnet et Louis Vivin.

Et aussi cet hiver au Musée Maillol  » l’exposition Du douanier Rousseau à Séraphine, les grands Maîtres Naïfs »

André Bauchant – Adam et Eve
Camille Bembois – La fillette à la poupée
Camille Bombois – l’haltérophile
Douanier Rousseau – La passerelle de Passy
Douanier Rousseau – La scierie de la Bièvre
Ferdinand Desnos – Le testament
Dominique Peyrnnet – Forêt
Jean Eve – Autoportrait
Jean Eve – Le printemps à Giverny
René Rimbert – L’art et la vie
Rimbert – Petit paysage au Vermeer
Séraphine de Senlis – Bouquet de mimosas
Séraphine de Senlis – Fleurs et fruits
Louis Vivin – Vu de Montmartre
Louis Vivin – Basilique du Sacré coeur

Expressiver Realismus – Billet n° 238 a

Die Expressiver Realismus Le Réalisme expressif s’inscrit dans le renouveau de la forme, de l’espace et de la couleur de l’expressionniste mais aussi l’héritage des impressionnistes. Les peintres de la « génération perdueVerschollene Generation » , des années 1930, ont développé une réponse aussi importante que les concepts de la «Nouvelle Objectivité» du «Surréalisme» ou de l‘Abstraction». Le«réalisme expressif» englobe à la fois les représentations réalistes mais aussi des tendance non objectives ou abstraites.

Parmi les peintres importants du « réalisme expressif » ou de la génération perdue figurent : Walter Becker = Werner Bley = Fritz Burger-Mühlfeld = Heinrich Burkhardt = Friedrich G. Einhoff =Artur Erdle = Erich Fraass =Hans Fronius =Günther Graßmann = Willem Grimm = Hanns Hagenauer =Erich Hartmann = Gerhart Hein = Rudolf Heinisch =Wilhelm von Hillern-Flinsch =Tom Hops =Johann Baptist Hermann Hundt = Karl Kluth = Fritz Kronenberg =Carl Lauterbach = Peter Ludwigs

Joseph Mader = Willy Menz = Richard Neuz =Hans Orlowski = B. Alexandra Povòrina = Robert Pudlich = Jean Paul Schmitz = Kathe Schmitz-Imhoff = Wilhelm Schnarrenberger = Karl Schwesig = Georg Alfred Stockburger =Will Sohl = Richard Sprick = Willi Ulfig = Wolfgang von Websky = Franz Werneke =Curt Witte

et aussi Hansl Bock = Hans Brass = Fritz Burkhardt = Gustava Engels-von Veith = Josef Benedikt Engl = Rudi Gruner = Kurt Hallegger = August Hofer = Margret Hofheinz-Döring = Hedwig Holtz-Sommer = Fritz Keller = Gerhard Kliemann = Adolf Klingshirn = Kurt Lauber = Joseph Loher =

Georg Müller-Mettnau = Bill Nagel = Karl Ortelt = Karl Pohle = Carl Rabus = Will Semm = Thea Schleusner = Heinz Tetzner = Friedrich Vogel = Michel Wagner = Klaus Zöllter

ou encore Adolf Klingshirn, Charles Crodell, Arthur Degner, Fritz Tennigkeit, Else Möckel, Josef Steiner, Erich Fraass, Vera Singer

Ulrich Franke Memmingen

Grupul celor patru -Billet n° 226

Grupul celor patru – « le groupe des quatre » est une association de peintres et d’artistes roumains fondée en 1925 par les peintres Nicolae Tonitza , Ștefan Dimitrescu , Francisc Șirato et le sculpteur Oscar Han . Il est dissous en 1933 à la mort de Stefan Dimitrescu. Pendant son activité le groupe a présenté à Bucarest, sept expositions .En 2010, une exposition a été organisée par le Musée de Bucarest

Stefan Dimitrescu – Balchik Street
Francisc Șirato – Mangalia Street
Stefan Dimitrescu – Tirc au café
Nicolae Tonitza – Back-nude-1929
Stephan Dimitrescu – Summer landscape

Rote gruppe – Billet n° 225

Die Rote Gruppe est une association d’artistes communistes fondée à Berlin en 1924 . Elle comprenait notamment George Grosz, Rudolf Schlichter Wieland Herzfelde , John Heartfield. Un essai de 1925 Die Kunst ist in Gefahr. . . résume leur position. Pour eux la valeur artistique ne serait mesurée qu’en fonction de son utilité sociale et de ses effets et non pas de son succès commercial
. Le groupe a influencé d’autres groupes qui ont été plus tard fondés sur leur modèle, comme par exemple l’ Asso fondée en 1928, lors de la phase finale de la République de Weimar .

Rudolf Schlichter, Dada Roof Studio
Wieland Herzfelde
George-Grosz- – Explosion

Le surréalisme 5/7 : in Great Britain Billet n° 221-A

Le British surrealist group et l’informel Birmingham Surrealists regroupaient en 1936 : Eileen Agar = Paul Nash = Emmy Bridgwater = Ithell Colquhoun = David Gascoyne = Henry Moore = Herbert Read = Humphrey Jennings = Len Lye = Conroy Maddox = E. L. T. Mesens = Roland Penrose = Toni del Renzio = Julian Trevelyan = John Tunnard = John Melville.
C’est ce groupe, emmené par Roland Penrose et avec la bénédiction d’André Breton qui organisa la London_International_Surrealist Exhibition. Une autre exposition fut organisée à Paris en 1938 .
A voir Surrealism in Britain de Michel Remy – ainsi que le texte de Kate Grandjouan et aussi Surréalisme britannique sur Britannica

A cet évènement international de Londres ont exposé, de nombreux artistes avant-gardistes, pas toujours estampillés surréalistes. Il y avait notamment Eileen Agar =Hans Arp =Jacqueline B. =John Banting =Hans Bellmer =John Selby Bigge =Constanin Brancusi =Victor Brauner =Edward Burra =Alexander Calder = Giorgio de Chirico =Cecil Collins =Salvador Dalí =P. Norman Dawson =Oscar Dominguez = =Max Ernst =Mervyn Evans =Leonor Fini =Freddie =Marcel Duchamp =Alberto Giacometti =S. W. Hayter =Charles Howard =Marcel Jean =Humphrey Jennings =Rita Kernn-Larsen =Paul Klee =Rupert Lee =Len Lye =Dora Maar =René Magritte =Maruja Mallo =André Masson = Robert Medley =Reuben Mednikoff = E. L. T. Mesens =Joan Miro =Henry Moore =Stellan Morner =Paul Nash = Richard Oelze =Erik Olson =Meret Oppenheim =Wolfgang Paalen =G. W. Pailthorpe = Roland Penrose =Francis Picabia =Pablo Picasso =Angel Planells =Man Ray =Pierre Sanders =Max Servais =Styrsky =Graham Sutherland =Yves Tanguy =S. H. Tauber-arp =Julian Trevelyan =Toyen

Julian Trevelyan
Conroy Maddox – The_watchdogs
Charles Howard
Emmy Bridgwater- A Red, Red Rose
John Melville

Le surréalisme 3/7 – Les peintres français – Billet n° 219-C

Le surréalisme est né en France. Il est logique que ce soit dans notre pays qu’il y ait que le groupe de peintres rattachés à un moment ou à un autre au mouvement. Il y également la Belgique où le mouvement est autonome et parfois en opposition avec Paris. Nous verrons ensuite, qu’à travers le monde, d’autres artistes peintres ont influencés par le surréalisme.
Voici une liste de peintres français d’origine ou naturalisés qui ont connu une période surréaliste, notamment :

Jean Arp = Marie-Blanche Bayon = Hans Bellmer =Bona de Madriargue =François Boucheix =Christine Boumeester =Brassaï =Victor Brauner =Marc Chagall = Adrien Dax =Frédéric Delanglade =Pierre Demarne = Claude Domec =Marcel Duchamp = Yves Elléouët = Max Ernst =Leonor Fini = Aline Gagnaire =Simon Hantaï = Jacques Hérold =Valentine Hugo = Vassily Kandinsky =Vadim Korniloff =Jacqueline Lamba =Ljuba =Georges Malkine =Jacques Maret =André Masson =Francis Meunier =Nina Negri =Madeleine Novarina = Wolfgang Paalen =Francis Picabia =Gisèle Prassinos =Maurice Rapin= Pierre Roy= Endre Rozsda =Émile Savitry = Joseph Sima =Yves Tanguy =Jean Thiercelin = Clovis Trouille =Laurence Vail

Des artistes comme Salvador, qui a toujours gardé la nationalité espagnole, seront repris dans le billet consacré aux peintres étrangers.

Marc Chagall – Le rêve
André Masson- Bataille de Fishes 1926
Leonor Fini, “Femme assise un homme nu
Max Ernst – Ubu Imperator (1923)
Vadim Korniloff – Les grands acteurs de théâtre
Valentine Hugo – Portrait de Paul Eluard
Yves Tanguy, – Divisibilité indéfinie (1942)
André Masson – Sans titre
Victor Brauner – Hitler
Surrealism ?

Le surréalisme 2/7- Écrivains et poètes français – Billet n° 219-B

Le surréalisme est un mouvement artistique d’ensemble. Il a été créé à l’origine par des « gens de plume » rejoints par les « manieurs de pinceaux », les gens de cinéma et de théâtre. Le mot de surréalisme a été donné par Guillaume Apollinaire à propos du ballet Parade de Jean Cocteau et Eric Satie .Mais il notoire que Jean Cocteau et André Breton ne s’entendaient pas. De toutes façons le mouvement est émaillé d’oppositions, d’exclusions et de réconciliations régentés par le Pape du Surréalisme. De plus Breton, à ce que l’on dit, qu’il n’appréciait que les artistes parlant français

Parmi les gens de lettre, écrivains, poètes, dramaturges ayant appartenu à un moment ou à un autre au mouvement surréaliste, il y a notamment : Guillaume Apollinaire= Louis Aragon =Noël Arnaud =Antonin Artaud=Pierre Audard =André Breton =Suzanne Césaire =Jean-François Chabrun ==René Crevel =René Daumal =Fernand Dumont = Marcelle Ferry = Théodore Fraenkel = Ernest Gengenbach = Michel Leiris = Étienne Léro = Albert Marenčin == Benjamin Péret =Marcel et Gabriel Piqueray = Robert Rius =Philippe Soupault ==André Thirion

Les poètes surréalistes

Le surréalisme – 1/7- Généralités – Billet n° 219-A

Le surréalisme est un mouvement artistique qui a entraîné dans son sillage, toutes les formes de création, la peinture (+), le dessin, les collages, la sculpture, la musique, le théâtre, et les costumes, le cinéma et très largement la littérature

Dès 1918, André Breton, Philippe Soupault et Louis Aragon fondent le mouvement qui se développe alors en parallèle avec Dada. Mais c’est la publication en 1924, par André Breton, du Manifeste du Surréalisme qui lance véritablement le mouvement. A l’instar du Bateau Lavoir, le 45, rue Blomet réunit des surréalistes tels que Joan Miró, André Masson, Robert Desnos, Michel Leiris, Antonin Artaud, Jean Dubuffet, Elie Lascaux, Roland Tual, Georges Limbour

Les surréalistes tournent le dos aux pratiques anciennes. Ils pensent que l’inconscient donne le pouvoir de l’imagination. Aussi ils sont influencés par le concept de l’inconscient développé par le psychanalyste Sigmund Freud. Pourtant ce dernier n’avait aucune sympathie pour ce mouvement artistique. Ils utilisent le rêve, l’écriture automatique, le cadavre exquis. Les différentes composantes du surréalisme collaborent ensemble. Ils sont aussi souvent dans la provocation. Dans la même veine, en 1925, le Réalisme magique est un mouvement lui aussi animé par le rêve, le surnaturel, l’ irrationnel. Il perdurera bien après la seconde guerre mondiale et même à l’orée du 21ème siècle.

Ils subissent également l’influence de Karl Marx et considèrent que la révolution poétique et la révolution politique vont de pair. Certains d’entre eux adhèrent au Parti communiste dont ils seront exclus par la suite. Arthur Rimbaud et la vie va aussi les intéresser.

L’impulsion surréaliste va façonner de nombreux mouvements ultérieurs. Trois ans après la disparition d’André Breton, Jean Schuster ,liquide le surréalisme, par un article publié le 4 octobre 169 dans le Journal le Monde et intitulé « Le quatrième chant »
A consulter le surréalisme sur le site Aparences (avec un seul p)

En suite de ce billet, je vais recenser les principaux hommes de lettres surréalistes et bien entendu les peintres surréalistes. Je vais aussi m’intéresser au mouvement surréaliste belge ainsi qu’aux surréalistes d’un peu partout dans le monde. Sans oublier le Cinéma

de gauche à droite : Tristan Tzara, Paul Eluard, André Breton, Hans Arp, Salvador Dali, Yves Tanguy, Max Ernst, René Crevel et Man Ray.

Juliette Jouannais : un tout de nature.

C’est un article récent du journal Le Monde qui a attiré mon attention sur la peintre et sculptrice Juliette Jouannais. Née en 1953 elle est diplômée de l ’Ensba de Paris. Elle est l’une des artistes de la Galerie Exit Art Contemporain.   Elle expose actuellement et jusqu’au 1er mars 2020 à la Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis dans le Haut-Rhin.
Son œuvre peinte a beaucoup à voir avec la sculpture.
Elle s’exprime et elle nous montre dans les vidéos ci-dessous :


Voici quelques unes de peinture, souvent à base de gouache sur papier découpé

Juliette Jouannais.
Juliette Jouannais
Juliette Jouannais
Juliette Jouannais
Juliette Jouannais

William Kentridge – un poème qui n’est pas le notre . Au Lam jusqu’au 5 juillet 2020

Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut – Lam propose une rétrospective consacrée à l’artiste sud-africain William Kentridge
Jusqu’au 5 juillet 2020

William Kentridge est fils de Sidney Kentridge et de Felicia Geffen, tous deux acovats et militants anti-apartheid. C’est son père qui défendit Nelson Mandela lors du Procès de la Trahison en 1956 et 1961.

Très jeune il fut donc confronté au régime impitoyable de l’apartheid fait d’injustice, de violence, d’assassinats. Il s’intéresse aussi au rôle, oublié, des africains pendant la Première Guerre mondiale.

William Kentridge, dessinateur et touche-à-tout de génie, explore avec une grande aisance tous les médiums : gravure, sculpture, tapisserie, film d’animation, performance et installation vidéo.

L’artiste a suivi les cours de l’école internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Son intérêt pour le théâtre lui a permis d’établir des passerelles entre les arts plastiques, le cinéma et les arts du spectacle, faisant de lui un virtuose de la mise en scène et de l’image en mouvement. Son œuvre, foisonnante et spectaculaire, plonge le spectateur dans des ambiances sonores et visuelles d’une grande force plastique et souvent ironiques ou poétiques. Parmi ses influences, notamment dans ses films d’animation



L’artiste a participé à organisation et à l’installation de l’exposition et il était présent lors du vernissage. Des rétrospectives ont été organisées au MoMa, au MET de New York, au Reina Sofia de Madrid ou encore au Zeitz MOCAA du Cap. Cette exposition est
la plus importante qui lui ait été consacrée en France.

Rome – Triumps and laments
Ubu_and_the_Truth_Commission

Üecht gruppe – Billet n° 178-A

Le cercle des artistes révolutionnaires Üecht gruppe ( de uohta qui en haut vieil allemand signifie matin ou aube) , est une association fondée en 1919 à Stuttgart. Elle était une antenne locale du Novembergruppe. Elle est dissoute en 1924. Ces artistes ont étudié auprès d’Adolf Holzel à l’Académie dont ils demandent la dissolution.

Ce petit groupe comprenait les peintres Oskar Schlemmer , Willi Baumeister , Gottfried Graf , Edmund Daniel Kinzinger , Albert Mueller Hans Spiegel et l’architecte Richard Herre . Voir le site de la fondation Baumeister
Il organisèrent,, avec le soutien du magazine expressionniste Der Sturm, le « Premier Salon d’automne du nouvel art » en octobre 1919

Willi Baumeister: Affiche pour le 1er. Salon d’automne du nouvel art
Oskar_Schlemmer_- Tänzerin_(Geste)
Gottfried Graf – Composition
Willi Baumeister – Composition abstraite
Edmund Daniel Kinzinger -Composition
Albert Mueller
Hans Spiegel

Pratique des Arts – n° 150 -Anniv.

Pratique des Arts, avec son n° 150, fête son 25ème anniversaire. C’est un numéro « augmenté » de 180 pages. Il débute par un portfolio qui survole ces 25 années de parution. Puis c’est la vie des artistes avec notamment,les salons et autres biennales d’aquarelles et des autres médiums, de toute l’année 2020 ainsi que les expositions de musées.
Le passage en revue des ateliers de peintres : Michael Bastow = Rémy Aron =Philippe Dutilleul = Malvina = Alain Bonnefoit = de sculpteurs : Michel Pigeon = Philippe Morel et Aurélien Raynaud = Emmanuel Michel = Etienne = Serge Baroteaux = Jurgen Lingl-Rebetez et d’autres : Michel Jouenne = Georges Bodenstein = Joanna Hair = Olivier Suire-Verley = Le papier des moulins.

Il y a des rencontres ou interview avec Michèle Taupin = Irina Yermolova =Patrick Bastardoz =Yangyang Pan =Danièle Fabre = Joan Jaconetti =Brenda Boylan = Frédérique Nalpas = Kurt A.Weiser = Marie-Pierre Omnès = Rachelle Kearns = Mathieu Nozières = Élisabeth Stenne = Tess Dumon = Didier Würtz
Les carnets de voyages de Jean-Marc Panfili . La visite de la papeterie Canson à Annonay
Une petite rétrospective « Il était une fois . . . Pratique des Arts » et aussi la galerie des lecteurs Le guide pratique « spécial 25 ans » qui sur 57 pages reprend 25 années d’astuces et de conseils.

Groninger Kunstkring de ploeg- Billet n° 170

Groninger Kunstkring de Ploeg (La charrue) est un collectif de jeunes artistes hollandais. Il a été fondé en 1918 dans la ville de Groningen . Les membres sont principalement des peintres , mais aussi des musiciens et des littérateurs. Leurs motivations sont un peu floues, puisqu’ils entendent « Rapprocher les artistes de Groningue et promouvoir la vie artistique de toutes les manières ».

Le mouvement sera dissous en 1941, le pays étant occupé par l’Allemagne nazie. En 1945, le groupe se reconstitue. Il a fêté son centenaire en 2018 Et une grande exposition a été organisée par le Groninger Museum.

Les membres d’origine étaient Jan Wiegers , Johan Dijkstra , Jan Altink , George Martens , Alida Jantina Pott, Simon Steenmeijer et Hendrik Werkman rejoints par Johann Faber, , Wobbe Alkema , Jan van der Zee

Johan Dijkstra (1896-1978) -Garnwerd
Jan Altink, ‘De rode boerderij’, 1926
Jan-Wiegers-Music-Hall
Hendrik Werkman
Johan Dijkstra
Johan Faber – Paysage
George Martens –
Da Jantina Pott
Simon Steenmeijer – Noorderplantsoen, Groningen
Wobbe-Alkema Compositie-No.-22
Johan Dijkstra-Kerkje-Oostum
Jan van der Zee, Landschap met afgemeerde boten
Hendrik Nicolaas Werkman, Twee maskers,
Jan Gerrit Jordens, Duinlandschap

Le suprématisme – Billet n° 150

Супремати́зм Le Suprématisme (du latin supremus ) est un courant de l’ art avant-gardiste russe. Il a été fondé à Moscou en 1913 par le cubo-futuriste Kazimir Malevich .

Le suprématisme c’est lui. Les formes utilisées sont le carré, le cercle et la croix.

A partir de 1915, il est rejoint, par Eliazar Lissitzky, Ivan Puni,Olga Rozanova, Aleksandra Ekster ,Nadezhda Udaltsova , Ivan Klioun , Lyubov Popova , Lazar Khidekel , Nikolaï Suétin , Ilya Chashnik , Nina Genke-Meller , Ivan Puni et Ksenia Boguslavskaya , Sergei Senkin, qui n’adhèrent que de façon éphémère aux théories de Malewitch . Par contre il a influencé les artistes de l’époque contemporaine

A noter que Christie’s New-York au cours d’une vente aux enchères du 15 mai 2018 a adjugé pour près de 78 millions d’€uros Suprematist composition de Malevitch (ci-dessous)

. Kazimir Malevich (1878-1935), Suprematist Composition, 1916.
Kazimir Malevitch – Suprematismus 55
-Kazimir Malevitch – Aeroplane volant
Kazimir Malevitch – Carré noir sur fond blanc
Nina Genke-Meller – Composition
Olga Rozanova – Compositon
Lyubov Popova – Sans titre


The eight -Groupe d’artistes américains – Billet n° 130

The eight est le premier groupe d’artistes américains du 20 ème siècle Il est fondé en 1908. par huit peintres de la mouvance du réalisme urbain. Cinq appartiennent à l’ Ash can school l’un des tenants de l’American realim : Robert Henri, Everett Shinn, George Luks, William J. Glackens et George Bellows. Ils sont rejoints par trois autres peintres Maurice Prendergast, Arthur Bowen Davies, Ernest Lawson. Ils sont donc huit.

En butte avec la National Academy of Design, ils organisent une exposition collective itinérante qui s’installe d’abord à New-York à la MacBeth Gallery. L’expérience fera long feu, mais chaque membre fera carrière.

Henry Robert – Snow in New York
Everett Shinn- Green Park London
George Luks – Allen street
William-James-Glackens – Christmas-Shoppers-Madison-Square-
George Bellow – Hommes sur le port
Arthur Bowen Davies -Accross the harbor
Ernest Lawson The Old circus
Maurice- Prendergast, – Beach at St. Malo

Neukunstgruppe 1909 – Billet n° 128

Neukunstgruppe – (Groupe pour le nouvel Art) , fondé par Egon Schiele à l’été 1909, est un groupe d’artistes autrichiens, transfuges de l’Académie de Vienne. Ces jeunes artistes veulent créer leur propre approche expressionnisme. Certains ont appartenu à Hagenbund

Le groupe, outre Egon Schiele 1890-1918 comprenait, son beau-frère Anton Peschka, Anton Faistauer, Rudolf Kalvach, Hans Böhler, Felix Harta, Erwin Osen, Franz Wiegele, Robin Christian Andersen. Une exposition est organisée en décembre 1909 à la Galerie Gustav Pisko à Vienne.

En 1911, Oskar Kokoschka, Karl Hofer, Sébastien Isepp, Albert Paris Gütersloh et Anton Kolig Fritz_Schwarz-Waldegg rejoignent le groupe.
En janvier 1912, Albert Paris Gütersloh organise la seconde exposition du groupe au Künstlerhaus de Budapest. Et puis arrive la 1ère guerre mondiale et la grippe espagnole qui va emporter Egon Schiele en octobre 1918, à 28 ans.

Une partie importante des œuvres de ce groupe éphémère sont conservés au Belvédère de Vienne. Elle a été en partie présentée à Salzbourg en 2019 sous le nom de « Anton Faistauer, Egon Schiele, Felix Albrecht Harta et Cie » et aussi la même année Egon Schiele à la Fondation Vuiton

Felix Harta – Portrait
Sebastien Osepp
Schiele_Arthur_Roessler
Fritz_Schwarz-Waldegg
Affiche
:Anton Peschka – Böhmerwald

Le cubo-futurisme russe -8/13 Billet n° 121

Le cubo- futurisme russe est un mouvement cubiste introduit par Alexandra Exter Cette artiste est à Paris en 1907 et suit une formation à l’Académie de la Grande Chaumière Elle rencontre l’avant-garde parisienne cubiste. Le terme a d’abord été utilisé par la critique parisienne à propos du Groupe de Puteaux. Quelques années plus tard Kasimir Malévitch devient le théoricien de ce mouvement.

Ont fait partie de ce groupe Vladimir_Bourliouk Natan Altman Lioubov Popova + * Tadeusz Makowski Elena Popea Marie Vorobieff Vladimir Baranov-Rossine Michel_Larionov Nadezhda Udaltsova Serge Ferat Vera Pestel Olga Vladimirovna Rozanova Vera Emolaeva Natalia Goncharova Ivan Puni Ivan Klioune

En marge du mouvement un petit groupe se constitue en 1910 : les aveniristes. Il rassemble des peintres et des poètes comme Velimir Khlebnikov Il est organisé par David Bourliouk rejoint par Maïakovski, Vassili Kamenski, Alexeï Kroutchenykh et Elena Gouro. . Voir l’article de Trans Revue de littérature générale et comparée

Il y a eu également, en marge, le groupe d’artistes ukrainiens Zveno – Le lien- qui appartenaient au cuba-futurisme :David Burliuk= Wladimir Burliuk=Wladimi Baranoff Rossine = Alexander Bogomazov =Aleksandra Ekster


Kasimir Malévitch
Olga Vmadoùorpvna Rozanova
Tadeusz Makowski – Conte russe
Vera Emolaeva
Ivan Puni – Portrait de sa femme
Ivan Klioune

Les autres artistes cubistes des origines 7/13 Billet n°120

En France quand ils parlent du Cubisme, les médias, les organisateurs d’expositions, les conservateurs et autres curateurs, ou encore des sites spécialisés n’ont en tête qu’une poignée d’artistes. Bien entendu Picasso all ever , Braque et quelques autres. Il n’est pas question de remettre en cause la primauté des initiateurs de cet important mouvement pictural. Cependant, à mon avis, cette approche est trop réductrice.

Heureusement il y a des exception, comme la Galerie Berès qui présente les œuvres d’une soixantaine d’artistes en 2007 : Au Temps des cubistes .

ui
Du début du 20 ème siècle jusqu’à la 1ère Guerre mondiale et après encore, de nombreux artistes ont participé au mouvement Cubiste. Certains étaient français ou le sont devenus, beaucoup d’autres « viennaient de loin » attirés par le rayonnement de Paris. Quelques uns ont fait partie de l’École de Paris . Il y a aussi parmi eux des artistes juifs venus des pays de l’Est. Certains ont été assassinés dans les camps nazis.

Le cubisme se trouve alors, non seulement dans les galeries comme l’Effort Moderne, mais aussi jusque dans les prétoires.

Je suis parti à la recherche des autres cubistes. Voici le résultat de ma quête, classée par pays d’origine. Elle n’est sans doute pas exhaustive mais est représentative de la
@Allemagne Otto_Freundlich @Argentine Emilio Pettoruti @Australie John Joseph Wardell Power @Autriche Maximilian Reinitz @ Belgique Gustave De Smet @Chili Manuel Ortiz_de_Zarate @ Chine Fang Ganmin @ Croatie Jelena Dorotka @Espagne Maria Blanchard = Manolo Hugué = Celso Lagar @France Frank Burty Haviland =Emmanuel Gondouin =Pierre Hodé = Tobeen =Georges Valmier =Henri_Gaudier=Louis Marcoussis =alice Halicka = Pierre Dumont = Jean Lambert-Rucki = André Mare = Leopold Survage @Hongrie Janos-kmetty = Gustave Miklos = Alfred Reth @Italie Gino Severini @Japon Tetsugoro Yorozu = Tsugouharu_Foujita @Mexique Diego Rivera @Norvège Thorvald Hellese Pologne Henri_Hayden = Tadeusz Makowski @ Portugal Amadeo de Souza-Cardoso Roumanie Elena_Popea =Lascăr Vorel@Royaume uni William Crozier = David_Bomberg @Russie Nadia Khodossievitch-Leger = Nathalie Gontcharoff =Vadim Meller =Boris Smirnoff=Marie Vorobieff = Natan Altman = Pinchus Krémègne =Marc Sterling @Suisse Alice Bailly = Paul Klee @Tchéquie Georges Kars @Uruguay Rafael Barradas et j’en oublie certainement
Voici quelques exemples d’œuvres d’artistes cubistes, dont on parle peu. Je vous recommande d’en rechercher d’autres, en faisant une requête sur simplement le nom et le prénom dans Google Images ou votre navigateur habituel

Nathalie Gontcharoff – Espagnol
Fang Ganmin – Mélodie d’automne
Maria Blanchard – Femme à la guitare
Diego Rivera – Mère et enfant ?
Tztsugoro Yoroeu – Femme lisant

The Painters’ Club of Los Angeles – Billet n° 113 bis

The Painters Club of Los Angeles était comme son nom l’indique un club de Paysagistes, masculin.. Des artistes qui se rencontraient au hasard des vernissages ont souhaité se rencontrer de façon plus formelle. Ils se réunissaient dans l’atelier de l’un ou l’autre membre. La mission du club était de « se rencontrer dans un esprit de camaraderie et de bonne humeur pour la critique et la suggestion mutuelles sur le travail récent de l’autre » On sait ce que donne ce type de critique bienveillante. Les artistes sont d’accord pour donner de conseils, critiquer leurs confrères, mais pas l’inverse . . . une question d’ego. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles ce club fondé en 1906 s’est dissous trois ans plus tard.
Deux expositions ont été organisées en 1908 et 1909 à la Blanchard Art Gallery de Los Angeles
Parmi les fondateurs il y avait Antony E. Anderson , Carl Oscar Borg , William Henry Cole , Albert Clinton Conner , Frank C. Conner , David H. Dunn , Frank Elwin Evans , Frank Rensselear Liddell , Hanson Puthuff et George Thomas Winterburn

Antonu Anderson – Landscpe
Albert C Corner
Carl Borg
Frank Coorner
Hanson Puthuff e

La communauté d’artistes (russe)- Billet n° 113

La communauté d’artistes Община художников 1908-1930 a été fondée à Saint-Pétersbourg par d’anciens élèves de l’Académie russe des beaux-arts encouragés par Illia Repine .Ce groupement avait pour but de faire la promotion des arts figuratifs et de l’enseignement de la culture artistique.

Les membres étaient : Nikolaï Kharitonov  , Isaak BrodskyPiotr BoutchkineAnna Ostroumova-Lebedeva, Alexandre Samokhvalov et Pavel Filonov , Gueorgui Vereïski ,, Nikolaï Dormidontov , Alfons Jaba , Mikhaïl Kourilko, Konstantin Roudakov, Alexandre Samokhvalov, Pavel Filonov, Rudolf Frentz

Anna_Ostroumova-Lebedeva_In_Finland
Pavel_Filonov_Man andWoman