Plage 26 -Oscar Matthiesen

Oscar Adam Otto Matthiesen 1861-1957 est un peintre danois. Il a peint des portraits, des marines et des paysages. Après avoir terminé ses études à Copenhague, il fait plusieurs voyages à Paris, Rome, Berlin et Munich, il a exposé en solo en novembre 1910 à la Kunsthalle zu Kiel. Une partie de son œuvre est tournée vers la mer, qui au Danemark n’est jamais loin.

Oscar Adam Otto Matthiesen – Pécheurs
Oscar Adam Otto Matthiesen – Cavaliers nus entre dans la mer
Oscar Adam Otto Matthiesen -Qur les rochers
Oscar Adam Otto Matthiesen – New York
Oscar Adam Otto Matthiesen – Retour de péche
Oscar Adam Otto Matthiesen – Sea
Oscar Adam Otto Matthiesen -Plage
Oscar Adam Otto – Matthiesen horses front the sea
Oscar Adam Otto Matthiesen – Beach
Oscar Adam Otto Matthiesen – Waves

La plage : 2 Eugène Boudin

Eugène Boudin en 1896 à Deauville

 Eugène Boudin 1824-1898, le roi des ciels, ouvre au Havre, à vingt ans, une boutique de papetier. Il y expose les artistes de passage, comme Isabey, Troyon, Couture ou Millet qui lui prodiguent des conseils. Puis, il suit des cours à l’école municipale de dessin du Havre et ne se consacre alors plus qu’à la peinture. En 1850 il bénéficie d’une bourse de sa ville natale. Il intègre l’atelier d’Eugène Isabey et s’inscrit comme copiste au Louvre. Il peint en solitaire à Paris au Havre ou à Honfleur A la Ferme SaintSiméon, avec d’autres artistes, il peint en plein air.
En 1858 il rencontre Claude Monet qu’il influencera durablement. Il se lie d’amitié avec Gustave Courbet et entre en relation avec Corot et Daubigny puis Jongkind élève d’Isabey. I3001l expose régulièrement au Salon. A partir de 1868 il parcourt  la Normandie, la Bretagne, la Hollande, le Nord et le Midi de la France et aussi Venise.
Parmi les thèmes qu’a traité Eugène Boudin, il y a les nombreuses vues d’un même port (Le Havre, Trouville, Bordeaux, Anvers) , des scènes de plage, des lavandières et des troupeaux  Il est invité à la première exposition des impressionnistes. A partir de 1881, le marchand Durand-Ruel se réserve toute sa production et l’expose à Paris et Boston. Boudin est maintenant un peintre reconnu. Le cabinet des dessins du Louvre a hérité  à sa mort de plus de 6000 dessins, études et pochades. A voir, toutes ses œuvres sur le site de Wikiart

Eugène Boudin Plage de Trouville
Eugène Boudin – Retour des pécheurs
Eugène Boudin – Sur la plage
Eugène Boudin – Scène de plage
Eugène Boudin – Sur la plage
Eugène Boudin – Rivage à Vierville
Eugène Boudin – Sur la grève
Eugène Boudin – Sur la plage à Trouville
Eugène Boudin – Sur la plage à Trouville
Eugène Boudin – Sur la plage à Trouville
Eugène Boudin – Etude

La plage :1 Cahiers de vacances

Cahier de vacances Magnard des années 1930
Cahiers de vacances de 2019

Les Cahiers de devoirs de vacances ont été inventés en 1933 par Roger Magnard fondateur en 1936 des Éditions Magnard ,devenues depuis, filiale du groupe Albin Michel. En 2018, l’ensemble des acteurs de cette filière a vendu 4,6 millions de cahiers. Cependant le bien fondé de cette tradition francophone ne fait plus l’unanimité. La psychologue Claude Halmos dans le magazine Psychologie explique pourquoi elle est contre. On trouve les mêmes positions un peu partout dans les médias, par exemple Europe 1 Yokimi France Info L’Express Journal des femmes Le Figaro RTBF

Mais quel est le rapport entre les cahiers de vacances et les sujets abordés sur le Blog de Masmoulin ? En regardant le visuel desdits cahiers, tous éditeurs confondus, l’on voit que le thème de la PLAGE est largement mis a contribution pour séduire, j’allais dire appâter, les parents et les . . .victimes, les enfants.

La Plage et plus généralement le bord de mer est un sujet qui a inspiré un certain nombre d’artistes peintres. La plupart n’en ont pas fait un thème principal de leur œuvres. D’autres au contraire en ont fait une sorte de spécialité. Je me propose donc continuer à publier des billets pendant mes absences estivales sur le thème de la Plage et plus généralement du Bord de Mer.
Je vais consacré des billets aux plus connus comme Joaquin Sorolla y Bastida – Pierre Bonnard -Eugène Boudin – Paul Cézanne -Gustave Courbet -Henri-Edmond Cross – Raoul Dufy – Edgar Degas – Wislow Homer -Auguste Renoir – Claude Monet Pablo Picasso – Edward-Henry Potthast – John Singer Sargent- William Merritt Chase et aussi à Stephem Abela = Martha Walter – Claire Mcall – Clarence Gagnon. Maurice Brazil Predergast –
Ensuite je ferai le recensement des artistes pour lesquels j’ai trouvé une ou plusieurs oeuvres sur le thème de la Plage ou . . . of the Beach




Le Cercle Vourwaats puis le Mouvement du Sillon – n° 62

Le Cercle Voorwaarts que Google traduit par Transférer est un mouvement artistique fondé à Bruxelles en 1887. Il regroupe 18 peintres et 2 sculpteurs. ils sont aussi bien néerlandophones que francophones. Il est dissous en 1893 et sera remplacé par le Sillon

Le mouvement du Sillon consacré aux Arts visuels est fondé en 1893 . Ces artistes prônent un retour à la tradition de la peinture réaliste flamande, Ils privilégient les effets de lumières. Ils utilisent une palette riche et lumineuse. Peignent en à plats proche du rendu du couteau. Ils vont exposer jusqu’en 1926 Outre le président
Gustave Max Stevens. il a été co-fondé par des élèves de l‘Académie bruxelloise, notamment Armand Apol, Léon Bartholomé, Alfred Bastien, Géo Bernier, Maurice Blieck, Emile-Antoine Coulon, René Janssens, Paul Mathieu, Albert Pinot, Victor Simonin, Frans Smeers, Paul Verdussen.

Ils sont bientôt rejoints par Louise Brohée, François Bulens, Jean Colin, Ernest Godfrinon, Gaston Haustrate, Jean Laudy, Pierre-Victor Moerenhout, Arthur Navez, Willem Paerels, Ramah, Lucien Rion, Louis Thévenet, Emile Thysebaert, Jean-François Tordeur, Fernand Toussaint, Maurice Wagemans et Georges Van Zevenberghen. , Fernand Delgouffre, Jean Gouweloos, Victor Mignot Philippe Swyncop. Léon Spilliaert

Bien entendu il ne faut pas confondre ce mouvement avec Le Sillon , mouvement politique fondé par Emmanuel Sangnier

La Sécession de Munich – 1892 – Billet 59

La Sécession de Munich ou Münchener Secession est née de la remise en cause par un groupe d’artistes de l’art officiel pratiqué par la coopérative d’artistes la Münchner Künstlergenossenschaft marquée par l’influence de Franz von Lenbach Ils quittent en 1892 l’école de Munich adepte du naturalisme. Il ne faut pas la confondre avec la Secession de Vienne qui débute 5 ans plus tard.

Parmi les membres de cette mouvement figurent : les fondateurs Bernhard Buttersack Ludwig Dill Bruno Piglhein, Ludwig von Herterich Paul Hoecker, Albert Keller Paul Wilhelm Keller-Reutlingen Gotthardt Kuehl Hugo von Habermann, Robert Poetzelberger Franz von Stuck Fritz von Uhde Heinrich Zügel ainsi que les ce qui ont adhéré par la suite Benno Becker, Carl Johann Becker-Gundahl, Peter Behrens, Josef Block, Theodor Baierl, Georges Bouzianis, Lovis Corinth, Paul Eduard Crodel, Friedrich Eckenfelder, Hermann Eichfeld, Otto Hierl-Deronco, Adolf Hölzel, Leopold von Kalckreuth, Christian Landenberger, Max Liebermann, Hans Olde Rudolf_Nissl , Fritz Osswald, Leo Samberger, Hermann Schlittgen, Christian Speyer, Toni Stadler, Fritz Strobentz, Wilhelm Trübner, Fritz Voellmy, Wilhelm Volz, Viktor Weisshaupt, Sion L. Wenban.