Jacqueline Duhême, illustratrice et . . . aquarelliste

SAMSUNG
Jacqueline Duhême dans son atelier

Née en 1927 à Versailles, Jacqueline Duhême passe son enfance entre la France et la Grèce. Très jeune elle doit travailler et entre comme aide d’atelier chez Henri Matisse. Elle côtoie, dès l’âge de vingt ans, les grands peintres et poètes du XXe siècle et devient l’amie de Paul Eluard et de Jacques Prévert dont elle illustrera les œuvres.

Plus tard, elle fréquente Raymond Queneau, Claude Roy et Miguel Angel Asturias. Journaliste et peintre. Jacqueline Duhême travaille aussi pour le cinéma, fait des cartons de tapisserie… Elle a innové en inventant, à l’occasion du voyage des Kennedy en France, le reportage en dessins : avec de Gaulle en Amérique du Sud et le pape Paul VI en Terre sainte.Plusieurs prix lui ont été décernés, dont l’Octogone d’honneur pour l’ensemble de son œuvre en 1998. Voir aussi un article de Jacques Desse et un article de l’Expresset aussi sur Pinterest.

Elle a également publié des ouvrages et illustré des livres pour la jeunesse et récemment le livre des droits de l’Homme. Une série d’émission de cinq émissions  » Jacqueline Duhême ou l’enfance de l’art  » lui a été consacrée sur France-Culture 1 2345. Elle a publié ses mémoires « Une vie de crobards« 

Une vidéo

<a href= »http://www.dailymotion.com/video/x146nrq_matisse-et-les-couleurs-decoupees-rencontre-avec-jacqueline_news » target= »_blank »></a></i>

Si le son disparait aller sur le site de Dailymotion

Quelques aquarelles

jduheme 1duhem 5duheme 6Duhem 2Duhem 3duheme 7duheme kennedy 1

Source : http://www.bibliomonde.com

Herry Arifin, aquarelliste canadien

Herry Arifin

Herry Arafin est un aquarelliste canadien qui vit  à Toronto dans l’Ontario.  Il n’a pas suivi de cursus universitaire de formation artistique ou fréquenté d’académie.  Il a travaillé dans une compagnie multinationale d’assurances jusqu’à son départ en retraite en 2002.

A ce moment, il a pris quelques cours pour s’initier au dessin et  aux techniques de peinture. Au départ, il a été tenté d’imiter les autres artistes. Mais très vite il a réalisé que ce qui était important c’était de développer son style propre. Il utilise l’aquarelle et y adjoint  suivant son inspiration du moment, de la gouache, de l’encre

L’aquarelle est pour Herry Arafin sa façon de communiquer d’exprimer ses sentiments. Il considère que l’acte de peindre est une activité humaine naturelle et ne nécessite pas un talent inné

Harry Arifin peint des scènes urbaines, des paysages et des natures mortes. On trouve la plupart de ses œuvres sur son site et sur la galerie chez Flickr et sur Unstage.

Comme il n’appartient ni à la Société canadienne d’aquarelle ni à la Canadian Society of Painters in Water Colour je n’avais pas remarqué cet artiste. C’est à  mon ami Christian Couteau que je dois sa découverte.

Herry Arifin est quelqu’un qui partage. Il présente sur son site quatre petits  « pas à pas » :  Spadina summer market = The final lap = Steam train 1=Window shopping

Ainsi qu’une série de 10 vidéos sur You tube

 

 

Et voici des images de quelques unes de ses aquarelles très colorées, très expressionnistes

Herry Arifin – Fall color – aquarelle

Herry Arifin – Happy Holiday – aquarelle

Herry Arifin – Pape fall

Herry Arifin – Stouffville – aquarelle

Herry Arifin – Bice lake – aquarelle

Herry Arifin – St Mark basillica – aquarelle

Zao Wou Ki, peintre, graveur, aquarelliste français et . . . académicien – Eléments de biographie et quelques oeuvres

portrait.1269496426.jpg

Zao Wou Ki

 Zao Wou-Ki est un peintre, lithographe et graveur français,  d’origine chinoise né à Pékin en 1920 dans une famille issue de la dynastie des Song . Il a peint aussi bien à l’huile qu’à l’aquarelle. Il passe son enfance à étudier la calligraphie, puis de 1935 à 1941 la peinture chinoise et occidentale à l’École des beaux-arts de Hangzhou, où il devient professeur de 1941 à 1947.

Il est formé au croisement des deux traditions qui se partagent la formation des jeunes artistes. La tradition et l’académisme européen, la calligraphie, le dessin, la peinture à l’huile, l’aquarelle, la perspective linéaire et atmosphérique. Henri Michaux l’incitera plus tard à revenir à la technique à l’encre de Chine.

En 1948,  il s’installe à Montparnasse et suit les cours d’ Emile Othon_Friesz à l’Académie de la Grande Chaumière ainsi qu’à l’Ecole des Beaux-arts. Il rencontre Sam Francis, Riopelle, Soulages, Hartung, Giacometti, Vieira da Silva.  A Berne en 1951 il découvre Paul Klee et se tourne alors vers l’abstraction.  Dix ans plus tard il réalise dix  lithographies pour illustrer « La tentation de l’Occident » d’André Malraux. En 1980, il est nommé professeur de peinture murale à l’École Nationale Supérieure des arts Décoratifs. Il travaille souvent de grands formats, parfois sous la forme de diptyques ou triptiques où les formes et les couleurs explosent, comme un panneau mural pour la station « Atlantic » du  métro de Lisbonne. On  rattache souvent l’artiste  à l’ Abstraction_lyrique mais aussi à la nouvelle école de Paris

« Ce qui est abstrait pour vous est réel pour moi » suivant son expression de l’artiste qui a servie de titre à un livre que le critique d’art Jean-Luc Chalumeau lui a consacré en 2001.

En 1983 il est invité par le Ministère de la Culture Chinoise à exposer au musée de Pékin. Depuis il est reconnu et célébré dans son pays natal. En 1985, il donne des cours de peinture dans son ancienne école de Hangzhou à vingt-six jeunes professeurs venus des diverses académies de Chine.  En 2001, Zao Wou-Ki reçoit le Prix de la fondation Taylor . L’année suivante, il est élu à  l’Académie des beaux-arts où il a succédé à de Jean Carzou. Il y rejoint son compatriote Che Teh-Chun

Dès les années 1960, l’artiste obtient une renommée internationale grâce à de multiples expositions dans les grands musées et galeries du monde, notamment aux USA et au Japon. En 1998 un rétrospective de son œuvre est  présentée Musée des Beaux Arts de Shanghai, au Palais des Beaux Arts et au Musée d’Art Moderne de Canton .L’année suivante, c’est « Chine : la gloire des Empereurs au Petit Palais. En 2003, la Galerie du Jeu de Paume, à Paris, lui consacre une rétrospective. En 2008: exposition à la Bibliothèque nationale de France . Le Musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun a présenté son œuvre sur papier. Philippe Dagin, Professeur et critique d’art du journal Le Monde en a tiré un bel ouvrage  L’encre, l’eau, l’air, la couleur Il y a aussi paru récemment, l’ouvrage de Dominique-Villepin et Yann Hendgen

Les musées qui possèdent ses œuvres sont répertoriés par artcyclopedia On trouve ici des œuvres e Zao et sur  Asianart et Place-des-arts Voici quelques unes de ses oeuvres sur papier

zao-composition-1954-aquarelle-et-encre-de-chine.1269496502.jpg

Zao Wou Ki – Composition – Aquarelle et encre

sans-titre-1967-aquarelle-et-encre-de-chine-sur-papier.1269496740.jpg

Zao Wou Ki-Sans titre – 1967 – Aquarelle et encre

entre-ciel-et-terre.1269496899.jpg

Zao Wou Ki-Entre ciel et terre – Aquarelle et encre

composition-211-litho-1971.1269497005.jpg

Zao Wou Ki-Composiion – Lithographie – 1971

archives_zao_wou-ki.1269497104.jpg

Zao Wou Ki- Sans titre – Aquarelle et encre

mai-ao-t0.1269570912.jpg

Zao Wou-Ki – Mai-Août 1990 – Huile sur toile

26-04-26-08-94.1269570987.jpg

Zao Wou-Ki – 26 04  26 08 94 – Huile sur toile

 

Jerry Stitt , un aquarelliste américain – Jerry Stitt, an american watercolorist

jerry-stitt.1258792359.jpg

Jerry Stitt

http://jerrystittaws.com/index.html

Jerry Stitt est un aquarelliste américain né à Seattle et qui vit à Saudalito en Californie. Il a étudié avec de nombreux artistes : Rex Brandt –  Fred Marshall –  John Ringen, Sergei Bongart – Robert E. Wood- et Christopher Schink. Il est un membre de l’American Watercolor Society et la National Watercolor Society. Il a présidé la Northwest Watercolor Society. et il est membre à vie du Puget Sound Group of Northwest painters

Il est peintre de la Marine à la  «  United States Navy combat » Ses œuvres sont présentes  dans les collections du Pentagone, du roi Gustav de Suède et en l’Arabie saoudite et d’importantes firmes américaines. Il a réalisé les affiches de plusieurs festivals artistiques

Il donne des cours dans son atelier et pour diverses sociétés d’aquarelle. Il a enseigné à l’Université de Washington et de l’Université de Puget Sound. Il a enregistré une vidéo “ I don’t stay in the lines ”  Il a été remarqué par les magazines “American artist » et  « Watercolor magazine »

Voici quelques exemples de son travail. Il y a beaucoup de lumière et il flirte parfois avec l’abstrait.

jerry-stitt-wetlands.1258788485.jpg

Jerry Stitt-  Wetlands – aquarelle

jerry-stitt-winter-birch.1258788073.jpg

Jerry Stitt – Winter birch – aquarelle

jerry-stitt-new-york.1258788414.jpg

Jerry Stitt – New York – Aquarelle

jerry-stitt-n-y-skyline.1258788457.jpg

Jerry Stitt – N Y Skyline – Aquarelle

Gottfried Salzmann, aquarelliste et photographe – éléments de biographie

salzmann-photo.1258440484.jpg

Gottfried Salzmann

Gottfried Salzmann aquarelliste et photographe d’origine autrichienne est né en 1943  à Saalfeden près de Salzbourg. Il a suivi une formation académique d’abord à  l’Ecole des Beaux arts de Vienne, puis à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts à .Il est installé en France depuis près de 30 ans. Il partage son atelier du quartier du Marais avec Nicole Bottet.

Il est considéré comme un maître de l’aquarelle dont il utilise l’infinité des tonalités en parfait coloriste .Il combine le jeu des pigments, de l’eau, du grain du papier, et maintenant souvent des encres. Il est fasciné  par la ville, les sites urbains, les reflets. Il se défend d’être un peintre abstrait. Dans ses premières œuvres il utilisait uniquement l’aquarelle. Actuellement, il travaille aussi une technique mixte où il mêle aquarelle et photographie.

Cela fera hurler les tenants de l’orthodoxie aquarelliste. Cependant, c’est sans doute l’un des aquarellistes européen qui a le mieux su promouvoir cet art. D’aucuns diront qu’il y a un effet de mode dans l’art contemporain dans lequel il a su s’insérere. Mais à connaissance , contrairement à ses « collègues , il expose dans les principales galeries internationales en Allemagne, Autriche, France, Suisse, Belgique, Japon, Grande Bretagne, Etats – Unis. Voir par exemple  la Franklin Bowles Gallery

De nombreuses publications lui ont été consacrées en français, allemand, anglais. Notamment la monographie de Pascal Bonnafoux, Nikolaus Schaffer  et Karl Schroeder  que Thalia Edition a publié en 2006, lorsqu’a été inauguré au musée Carolino August reum de Salzbourg, une salle qui lui est consacrée. Ses œuvres figurent dans des collections publiques : Musée de l’Albertina de Vienne, Musée de la Ville de Paris, Bibliothèque Nationale de Paris, Musée de Séoul, Metropolitan Museum de Manille. Il est présent dans la grande manifestation d’art contemporain, à Cologne, Düsseldorf, Bâle, Vienne, Paris, Washington, Los Angeles, Stockholm, Hong Kong, Gand, Francfort, Strasbourg. Dès 1982 il exposait au célèbre musée Albertina de Vienne. En 2008 une exposition lui a été consacrée à l’Esplanade Raymond Moretti du quartier de la Défense. Et au début de cette année à Tarbes. On peut visionner ici le reportage que lui a consacré FR3. Sa fille Nieves, trentenaire, peint également de paysages urbains, mais à l’huile

Voici quelques œuvres de Salzmann

salzmann-paysage-ii-1981.1258440669.jpg

Gootfried Salzmann – Paysage II – 1981 – Aquarelle

gottfried-salzmann-berlin-spiegelung.1258441511.jpg

Gottfried Salzmann – Berlin Spiegelung – Gravure – 1999

 

saltzmann-2006-n-y-santori.1258440871.jpg

Gootfried Salzmann – N Y Santori – 2006 – Technique mixte

 

saltzmann-2008-la-diagonale.1258441241.jpg

 

Gootfried Salzmann – La diagonale – 2008 – Aquarelle

saltzmann-nuit-tombante-aquarelle.1258441859.jpg

Gootfried Salzmann – Nuit tombante – Aquarelle

Un coup de projecteur sur Debi Watson, aquarelliste américaine

debi-watson.1250654255.jpg

http://www.debiwatson.com/

Debi Watson est une aquarelliste américaine qui réside à Lancaster en Pennsylvanie Elle a été élevée dans la communauté Amish. Elle dessinait déjà mais ces parents souhaitaient qu’elle s’oriente vers des  choses plus productives. Elle a pendant de nombreuses années été infirmière de blog. Elle pratiquait depuis 1983 l’aquarelle dans pendant ses loisirs. En 1999 elle a commencé une carrière d’aquarelliste professionnelle. Par ailleurs, elle donne des cours au sein de la York association

http://www.yorkartassociation.org/

 Elle a reçu depuis 2004 plusieurs récompenses prestigieuses. Elle est membre de la Pennsylvania watercolor society

http://www.pwswc.com/index.html

Comme un certain nombre d’artistes outre atlantique, ses œuvres sont très réalistes. En voici quelques exemples

fry-guy-debi-watson.1250654070.jpg

Debi Watson – Fry Guy -aquarelle

canoes-debi-watson-2.1250654691.jpg

Debi Watson – Canoes – aquarelle

bus-scolaire-debi-watson-2.1250654846.jpg

Debi Watson – Bus scolaire – aquarelle

Enfin, j’ai découvert sur son blog plusieurs démonstrations en vidéo. J’en mets une en ligne dans un second billet dsitinct

Yoju, une aquarelliste japonaise installée au Canada

yoshiko.1250050614.jpg

Yoju

http://artbyoju.com/index.html

Yoju est une aquarelliste dans l’acception du terme qui prévaut outre atlantique. Elle pratique le « mixed media on paper » ou techniques mixtes en non pas l’aquarelle comme on l’entend en Europe, notamment dans les Salons et Biennales.

Yoju Kondo  est née en 1947 à Hokkaido, au Japon, et a grandi à Tokyo. Elle a suivi des études artistiques très jeune et jusqu’à 25 ans à  la « Maejima Academy of Art ». Elle s’est initiée à la calligraphie auprès du maître Fujo Minami.. Elle a également étudié à la « Kuwasawa & Ootsuka Academy of Design » et à la « Pacific ocean Academy of Art » de Tokyo.

Elle a d’abord peint à l’huile. Depuis 1980 elle s’est orientée vers les techniques mixtes gouache, aquarelle, crayons aquarelle, pastel, encre de chine, collages

L’artiste utilise comme thème les choses les plus simples, un poisson, une pomme, une cuisine, un couloir. Mais elle aborde également le paysage ou encore des scènes de la vie quotidienne. Elle travaille les lignes, les couleurs. Elle dit être toujours en recherche de nouvelles choses à exprimer. Elle est aussi inspirée par la philosophie bouddhiste. Il y a bien entendu une influence de la culture japonaise. Elle ne veut pas se rattacher à une école, une tendance, se classer dans l’abstraction ou le figuratif. Elle est arrivée en Californie en 1988. Elle vit actuellement à Saratoga au Canada. Elle expose ses œuvres dans de nombreux pays sans oublier le Japon à l’Université de Keio Shonan Fujisawa au Japon. Elle est représentée de manière permanente dans plusieurs galeries

http://www.aegisgallery.com/

http://www.museumsoflosgatos.org/gallery/LGMGartists.html

http://www.artistshavengallery.com/artists/gallery2/main.php?g2_itemId=4145

J’ai choisi de montrer quelques unes de ses œuvres. Elles sont très colorées. Elles font fi de la sacro-sainte transparence. Pour le moins elles ne laissent pas indifférent. Je n’ai malheureusement pas trouvé d’images qui ne soient pas marquées du sigle de son atelier.

014sflowers2.1250051278.JPG

Yoju – Flowers

513lthreecowsinrockiescanada.1250051416.jpg

 Yoju -Three Cow sin Rockies Canada

095loregonsunset.1250051470.JPG

Yoju – Oregon Sunset

272loldcastlefrance.1250051522.jpg

Yoju – Old castle

002hselportrait.1250051573.JPG

Yoju – Self portrait

 

Paul Dmoch, aquarelliste bruxellois

paul-dmoch1.1247998054.jpg

Paul Dmoch

http://www.artmajeur.com/aquarelliste/

Paul Dmoch, né en Pologne en 1958, est un aquarelliste belge de renommée internationale. Il n’a pas fait les « Beaux-Arts ». De 1981 à 1986 il étudie l’architecture à Varsovie,  à la Politechnika Warszawska 

http://www.pw.edu.pl/.

Il pensait  en devenant architecte, pouvoir dans ses projets, faire entrer la lumière qui le fascine depuis l’enfance. Il a vite déchanté en découvrant que ce métier était tributaire de lois contraignantes, de l’argent, de la « sottise d’investisseurs » et de beaucoup d’autres problèmes. Il ne pensait pas devenir un artiste. Mais il aperçu que l’aquarelle lui permettrait de créer son propre monde de lumière tout en partageant son amour de l’architecture. Cet aquarelliste autodidacte reste profondément marqué dans ses œuvres par sa formation initiale. Il peint avec un grand réalisme et une lumière extraordinaire et le contraste avec les zones obscures. Ses sujets de prédilections sont les intérieurs et les extérieurs des cathédrales, les places, les édifices monumentaux. Ils les visite lors de ses voyages en Grèce, Espagne, Italie, Hollande, Pologne

L’artiste expose régulièrement en solo dans des galeries à Francfort, Bruxelles, Londres, Arnhem en Hollande. Il participe également à des expositions collectives notamment  à Bruxelles, Londres, Cambridge, Bristol, Edimbourg, Barcelone, Paris

Il a obtenu des récompenses, en Grande Bretagne du Royal Institute of Painters in Water Colours – de la Royal Watercolour society- de la Royal Society of British Artists, à Rome, à Vienne. Il a été présenté dans de nombreuses revues artistiques Art Paper- International artist magazine – Pratique des arts. 

Le Pape Jean-Paul II possédait l’une de ses oeuvres et il rencontre un vif succès en Grande Bretagne.

On trouvera certaines de ses œuvres sur les sites des britanniques Enid Lawson  et Saatchi

http://www.enidlawsongallery.co.uk/pages/paul.htm

http://www.saatchi-gallery.co.uk/yourgallery/artist_profile/Paul+Dmoch/86076.html

Voici quelques unes de ses oeuvres

galerie-glaces-versailles-2000.1247998129.jpg

Paul Dmoch -Galerie des Glaces Versailles – 2000- Aquarelle

eglise-de-franciscains-a-vienne-2000.1247998147.jpg

Paul Dmoch – Eglise des franciscains à Vienne – 2000 – Aquarelle

oostpoort-delf-2004.1247998194.jpg

Paul Dmoch – Oostpoort Delf – 2004 – Aquarelle

santa-maria-dela-salute-venise-2003.1247998258.jpg

Paul Dmoch – Santa Maria della Salute – Venise – 2003 – Aquarelle

maison-victor-horta-1992.1247998170.jpg

Paul Dmoch –  Maison Victor Horta Bruxelles – 1992 – Aquarelle

ruelle-de-como-2003.1247998241.jpg

Paul Dmoch -Ruelle de Como – 2003 – Aquarelle

maison-st-cyr-bruxelles-1994.1247998289.jpg

Paul Dmoch – Façade Maison Saint-Cyr Bruxelles – 1994 – Aquarelle

Ce qui me touche dans ces oeuvres, c’est la couleur, la lumière éclatante et une maîtrise absolue de la perspective. On peut sans doute regretter la perfection foirmelle de ces représentations hyper-réalistes proche de la photographie « sur papier glacé ». On peut regretter que tous ces lieux ne soient pas habités par des personnages, des silhouettes. Ces oeuvres auraient alors un supplément d’ une âme. C’est évidemment un sentiment tout à fait personnel.

Mais tout ceci est d’une telle maîtrise…c’est le grand  style de Paul Dmoch.

 

Galina Sheetikoff, aquarelliste du Brésil

galina-bresil.1247119393.jpg

Galina  Sheetikoff

 http://www.galinawatercolors.com/index.php

http://www.galina.com.br/

Galina Sheetikoff est  née en 1933  à Lomza en Pologne en. Elle a passé son enfance en Russie. Elle vit à Sao Paulo depuis 1949 et a la nationalité brésilienne. Des stages de l’aquarelliste nord-américain Claude Croney (1926-1993), qu’elle suit en 1977, lui  font découvrir l’aquarelle.Depuis, elle n’a pas cessé de peindre.Elle aborde des thèmes variés, dans des représentations figuratives ou abstraites. Généralement elle travaille sans dessin préalable et sans modèle et a recours à son imaginaire.

Elle enseigne les techniques de l’aquarelle au cours de stages organisés dans plusieurs villes du Brésil,  à Uster en Suisse et en France. Elle est intervenue en 2008, au Brésil, à l’Université de l’aquarelle.

Elle participe à de nombreuses expositions individuelles ou collectives dans son pays, mais aussi aux Etats-Unis, en Argentine, en Colombie, en Allemagne, en Suisse, en France et en Espagne. Certaines de ses œuvres ont été acquises par les musées ou des organisations ou entreprises publiques ou privées. Elle possède sa galerie à Sao Paulo « Gali-galerie » Elle était en 2007 l’invité d’honneur de la 2ème biennale internationale de l´Aquarelle organisée à Revin dans les Ardennes.

On trouvera un certain nombre de ses œuvres sur le site de la galerie Saatchi

http://www.saatchi-gallery.co.uk/yourgallery/artist_profile/Galina%2BSheetikoff/89586.html

 Voici la représentation de quelques oeuvres de Galina ci-après :

galina-paysage-1980.1247119875.jpg

Galina  Sheetikoff -Paysage – Aquarelle -1980

galina-daybreak-1987.1247119997.jpg

Galina Sheetikoff – Day break – Aquarelle – 1987

galina-corcovado-brazil-2002.1247120153.jpg

Galina Sheetikoff -Corcovado – Aquarelle -2002

galina-danseuses.1247120287.jpg

Galina Sheetikoff – Danseuses – Aquarelle – 1998

galina-baianas-ao-mar.1247120400.jpg

Galina Sheetikoff – Baianas ao mar – Aquarelle

galina-paz.1247120548.jpg

Galina Sheetikoff -Paz – Aquarelle

Lucy Willis, une aquarelliste anglaise…maître de la lumière

lucy-willis.1246080595.jpg

Lucy Willis

http://www.lucywillis.com/

Lucy Willis est une aquarelliste britannique née en 1954. Elle a étudié à la « Ruskin School of Drawing and Fine Art » de l’Université d’Oxford.

http://www.ruskin-sch.ox.ac.uk/

A la fin de ses études, elle s’est installée en Grèce, dans l’île de Suros, où elle a ouvert un atelier de gravure. Elle a parallèlement enseigné le dessin  au «  Aegean Center for the Fine Art »

http://www.aegeancenter.org/

Elle est ensuite rentrée en Angleterre et s’est consacrée principalement à l’aquarelle. Ceci ne l’a pas empêchée de se voir attribuer, en 1992, le  » BP Portrait Award »  pour une huile qu’elle a peinte alors qu’elle était en résidence artistique à « Shepton Mallet Prison »

Elle est membre, depuis 1993, de   la “ Royal West of England Academy” de Bristol

http://www.rwa.org.uk/

Elle a enseigné au « Somerset College of Arts and Technology ». Elle anime des stages en France, Italie,  Espagne, Portugal, Egypte, Maroc, Tunisie, etc.… Elle voyage   dans de nombreux pays et son œuvre est largement inspirée par ses voyages en Inde, en Afrique et en Grèce.

Lucy Willis a rédigée plusieurs ouvrages sur les techniques de l’aquarelle, illustrés de ses œuvres. Elle a publié  en anglais  « Travels with Watercolour » et «  Light in Watercolour ».

willis-light-in-watercolour.1246081197.jpg

Lucy Willis – Lignt in watercolour

Ce livre est paru en France, en 1990, chez Ulisse, sous le titre de « Lumière dans la peinture ». Il semble actuellement épuisé, chez les « libraires en ligne »

Elle expose dans de nombreuses galeries. Par exemple en 2006 à la « Curwen gallery ». Sur le site de cette galerie ainsi bien entendu que son site personnel on pourra trouver un large éventail de son oeuvfre. 

http://www.curwengallery.co.uk/gallery/willis06/title.htm

Elle utilise les propriétés de l’aquarelle pour l’étude de la lumière, l’espace et les ombres avec une très grande maîtrise. Elle propose bien entendu ses œuvres originales mais aussi des reproductions.

On trouvera ici quelques une de ces œuvres :

wilis-lucy-1.1246080753.jpg

Lucy Willis – Aquarelle

willis-white-umbrella.1246080859.jpg

Lucy Willis – White umbella – aquarelle

wilis-_evening-at-instow.1246080957.jpg

Lucy Willis  – Evening at Instow – Aquarelle

willis-canal-boat-tongli-china.1246081098.jpg

Lucy Willis – Canal boat – Tongli China – Aquarelle

willis-2009-surferslge.1246081397.jpg

Lucy Willis –  surferslge – 2009 – Aquarelle

willis-2008-sussex-milll.1246081600.jpg

Lucy Willis – Sussex mill – 2008 – Aquarelle