Le pictoralisme 1890-1920 – Billet n° 58

Le pictoramisme ou pictoramism est un mouvement esthétique international de la photographie. A cette fin du 19 ème siècle la photographie considérée comme un procédé technique ou scientifique a 50 ans. Le photographe britannique Peter Henry Emerson publie Photography : a Pictorial art et aussi Peach Robinson . Le mouvement est né et va se développer en Grande Bretagne, en France, en Belgique, en Allemagne, en Italie et aux États-Unis Ce mouvement s’éteint au moment de la 1ère guerre mondiale. Mais il perdurera en Belgique jusqu’en 1940. Les photographes s’échappent de la réalité pour créer des œuvres souvent en tirage unique comme celles des peintres. Ils veulent simuler la peinture et l’eau forte en utilisant toutes sortes de procédés, cadrages, les clairs-obscurs, diverses interventions pour obtenir une vision subjective, qui refuse la réalité et transcrit de sensations.

Les principaux tenant de cette évolution de la photographie sont souvent des amateurs fortunés. Notamment Les belges Édouard Adelot Alexandre Drains Fernand Béguin, Léon Bovier Hector Colard Alida Daenen ,Anna Dansaert, Désiré Declercq Charles Fondu, Charles Gaspar Édouard Hannon Romain Ickx Eugène Lemaire Ferdinand Leys, Gustave Marissiaux Joseph Misonne Edmond Sacré Léon Sneyers Victor Stouffs Joseph Sury Jules Van Grinderbeek Charles Van Loo-Smet Marcel Vanderkindere Adolphe Wetrems Les britanniques Malcolm Arbuthnot George Davison Alvin Langdon Coburn Peter Henry Emerson Frederick H. Evans Les français Fernand Bignon Robert Demachy Pierre Dubreuil Émile Frechon Céline Laguarde Louis Noulet, Constant Puyo L’ allemand Rudolf Dührkoop Les américains Gertrude Käsebier Edward Steichen Alfred Stieglitz L’autrichien Heinrich L’espagnol José Ortiz Echagüe Le russe Miron Sherling

Une exposition a été consacrée au Musée de Giverny en 2008 au Picturalisme américain

Annie Brigman, Soul of the Blasted Pine, 1908
Leonard Missonne – Souvenir de Londres
Robert Demachy Dans les Coulisses

Maria Svarbova n’est pas aquarelliste ou pastelliste. Elle est photographe

Maria Svarbova-  Swimming pool

Maria Svarbova est une photographe d’origine slovaque née en 1988. Elle vient de remporter  le prix 2018 des  Masters Hasselblad dans la catégorie Art. Ces scènes de piscines de l’ère soviétique, traitées dans des couleurs pastel donnent l’illusion d’une œuvre peinte. A l’opposé donc des peintres hyperréalistes.  Certaines de ses compositions me font passer à Edward Hopper ou bien entendu à la série des piscines californiennes de David Hockney  .  Ces clichés sont commercialisés chez YellowKorner

Voici quelques œuvres de Maria Svarbova en vidéo et en images

 

Sabine Weiss, photographe humaniste à Tours et à Paris

Sabine-Weiss Tours 2016Le Jeu de Paume « hors les murs »  propose au Château de Tours une rétrospective consacrée à la photographe Sabine Weiss : Jusqu’au 31 octobre 2016

Sabine Weiss est une photographe française d’origine suisse née à Genève en 1924. Elle est la dernière représentante du courant humaniste  comme Robert Doisneau, Willy Ronis, Édouard Boubat, Brassaï ou Izis. Elle s’initie à la photographie chez Boissonnas puis à Paris devient assistante de Willy Maywald 1907-1985 . Elle épouse le peintre Hugh Weiss.Le couple fréquente le milieu artistique parisien. Elle y rencontre notamment Georges Braque, Joan Miró, Alberto Giacometti, André Breton ou Ossip Zadkine et, aussi de nombreux musiciens, écrivains et comédiens qu’elle photographie.

photo sabine weissSabine Weiss

Elle rejoint  l’agence Rapho. Elle expose dès les années 50 au u Moma de New York, à l’Art Institute of Chicago, au Walker Art Institute de Minneapolis et à la Limelight Gallery de New York. Trois de ses photographies figurent dans la célèbre exposition « The Family of Man », organisée par Edward Steichen en 1955. A partir de la fin des années 70 elle est reconnue par les institutions et les festivals.

Elle collabore avec The New York Times Magazine, Life, Newsweek, Vogue, Point de vue-Images du monde, Paris Match, Esquire, Holiday. Elle développe ensuite une œuvre personnelle alternant avec les voyages en France, en Égypte, en Inde, à la Réunion, en Bulgarie ou en Birmanie. 

Actuellement  et jusqu’à la fin juillet la Galerie «  Les douches  » à Paris, l’expose .Une interview dans Actu Photo un dossier de France Culture Quelques articles à propos de la photographe. Moins connue du grand public que Robert Doisneau, son œuvre supporte tout à fait la comparaison. C’est une grande photographe qui est actuellement célébrée à Tours et à Paris

Quelques unes des photos de Sabine Weiss

André breton chez lui weissSabine Weiss – André Breton chez lui

la petite égyptienne WeissSabine Weiss – La petite égyptienne

Terrain vagueSabine Weiss – Terrain vague (porte de Saint-Cloud)

weiss jeune mineurSabine Weiss – Jeune mineur (Lens)

SaganSabine Weiss – Françoise Sagan chez elle

SabineWeiss_3-EnfantsPrenantEauSabine Weiss – Enfants puisant de l’eau

SabineWeiss_22-CarnavalSabine Weiss – Pendant le carnaval à Munich

Vitrine WeissSabine Weiss – Vitrine

bulgareSabine Weiss – Couple de bulgares à la trompette

Photo quai 2015 – 5ème Biennale des images du monde

Affice Photo quai 2015Photo Quai  qui est organisé par le musée du Quai Branly

Jusqu’au 22 novembre 2015

sous le titre  » We are family »  à télécharger > PHOTOQUAI_2015

Cette exposition se tient en plein air, sur les quais de la Seine, face au musée. Elle est visible jour et nuit. Elle présente les œuvres de photographes du monde entier. Ils sont talentueux mais pas toujours connus. Assez souvent, ils n’ont pas l’opportunité, dans leur pays  de montrer leurs photographies. Celles-ci sont présentées dans des cadres étanches. On peut donc suivant le moment et le temps, les regarder et les admirer,  sous le soleil, sous la pluie, dans la nuit. En 2013, la précédente édition a reçu autour de 500.000 visiteurs.

On peut visionner également des  interviews des artistes

Banques d’images

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Banques d'imagesLes artistes peintres qu’ils soient aquarellistes ou  qu’ils utilisent d’autres médiums s’inspirent souvent pour réaliser leurs œuvres de photographies ou plus généralement d’images.

 Bien entendu, notamment pour les paysages, l’idéal est, sinon de peindre sur le motif, de s’inspirer de photos que l’on a faites soi-même. Sinon, l’on pourra s’inspirer de photos trouvées dans des livres, des journaux, des magazines.  Et puis il y a les photos que l’on trouve sur le Web, par exemple en utilisant un moteur de recherche comme

Bing Images Every stock photoExaleadGoogle Images

Images boxP BasePic search –   Veezzle

 Et puis il y a un certain nombre de banques d’images gratuites. Cette liste par ordre alphabétique est inspirée de l’article Banques d’images gratuites de Thierry Roget sur son blog Cocktail Web  

 4 free photos  – Adigital dreamer Amazing textures

 Animation factory Burning well  – Cepolina

 Commons Wikimédia  – Creativity 103 Design packs

 Flickr Font play Free digital photosFree foto

 Free images Free Media goo Free photos bank

  Free pik Free pixels Free stock photos

 Fromold books –  Geek philosopherGettyGratisography

I2clipart.comI-am-cc  – Iconsdb

 Image after Image baseImages.nga Insectimages

 KavewallMayang -textures Morgue file

 Open photo  – Photo shop support Photo rack

 Photo pin Pixa bayPixel perfect digital

 Stock vault Stock art – Deviantart

Sxc Texture warehouse Tofz Turbo photo

Unpro found–  Un splash. – WoophyWylio

La photographie contemporaine au Parvis de la Défense

Photographie contemporaine

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

La photographie contemporaine célèbre Noël

Parvis de la Défense

Du 27 novembre au 28 décembre 2013

Vernissage le 28 novembre lors de la nuit de la photo

Le cliché verre ou hyalographie

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Le  « cliché verre » ou «hyalographie » est une combinaison du dessin, de la gravure et de la photographie.

Une plaque de verre est enduite d’encre et saupoudrée de poudre de céruse. L’artiste dessine à la pointe d’acier. Le tracé dégage le verre translucide. Le tirage est obtenu par l’action de la lumière qui passe à travers le verre et marque le papier sensible, qui est ensuite révélé et fixé.

Ce sont deux arrageois  Adalbert Cuvelier (1822 – 1871) et Léandre Grandguillaume (1807 – 1865) qui font connaître à Corot, en 1853. Ils sont souvent considérés comme les inventeurs du procédé. Cependant, il semble qu’il ait été mis au point par les  allemands Rudolf Christian Böttger, physicien et chimiste et le peintre August Bromeis. Ce procédé sera utilisé par Jean-Baptiste Corot et par un certain nombre de peintres français, comme Eugène Delacroix, Jean-François Millet, Théodore Rousseaux ou Charles Daubigny

Certains artistes contemporains, comme l’américain d’origine hongroise, Gyorgy Kepes (1906-2001) ou Man Ray,  ont utilisé,  amélioré et diversifié les rendus de cette technique.

Voici une vidéo sur l’utilisation actuelle de ce procédé et aussi quelques œuvres réalisées suivant cette technique

Jean-Baptiste Corot – Cliché verreJean-Baptiste Corot – Arbres dans la montagne – Cliché verreCharles Daubigny – Bouquet d’Aulnes – Cliché verre

Eugène Delacroix – Cliché verreJean-François Millet – La précaution maternelle – Cliché verreThéodore Rousseau – Cerisier – Cliché  verreMan Ray – Cliché verre

 

Céleste, Ma Méditerranée par le photographe d’art Michel Lecocq

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

 Le message que j’ai reçu récemment  Michel Lecocq l’apparente à la recherche de financement participatif ou crowd funding. Mais c’est en fait un appel à souscription d’une montant minimum de 30 €uros correspondant à l’attribution d’un livre

 Ce photographe d’art installé à Carnoulle dans le Var a conçu le projet d’un « beau livre photographique » de 72 pages avec 66 images d’art et une dizaine de poèmes japonais, intitulé Céleste ma Méditerranée (voir aussi le blog)

La date limite de souscription est fixée au le 24 mai 2013. Les souscriptions seront remboursées si le projet n’aboutit pas Contact : Isabelle et Michel LECOCQ  7,rue Jeanne d’Arc, 83660 Carnoules contact@imago-michel.com

Quelques extraits de la maquette de l’ouvrage