Bonne année, comment l’écrit-on dans les autres langues

LANGUE

TRADUCTION

Afrikaans

gelukkige nuwejaar

Albanais

Gëzuar vitin e ri

Allemand

Frohes neues Jahr

Anglais

happy new year

Arabe

كل عام وأنتم بخير

Arménien

shnorhavor nor tari

Azeri

yeni iliniz mubarek

Basque

urte berri on

Biélorusse

З новым годам

Bosniaque

sretna nova godina

Breton

bloavezh mat / bloavez mad

Bulgare

Честита нова година

Cantonais

sun lin fi lok / kung hé fat tsoi

Catalan

Feliç any nou

Chinois

新年快樂

Coréen

새해 많이 받으세요

Corse

pace e salute

Créole antillais

bon lanné

Croate

sretna nova godina

Danois

godt nytår

Dari

sale naw tabrik

Espagnol

feliz año nuevo

Espéranto

feliæan novan jaron

Estonien

head uut aastat

Finnois

Hyvää uutta vuotta

Français

bonne année

Géorgien

გილოცავთ ახალ წელს

Grec

Ευτυχισμένο το νέο έτος

Hawaiien

hauoli makahiki hou

Hébreu

שנה טובה  

Hongrois

boldog új évet

Indonésien

selamat tahun baru

Islandais

farsælt komandi ár

Italien

felice anno nuovo, buon anno

Japonais

あけましておめでとう

Kazakh

zhana zhiliniz kutti bolsin

Khmer

sur sdei chhnam thmei

Kurde

sala we ya nû pîroz be

Occitan

bona annada

Lao

sabai di pi mai

Latin

felix sit annus novus

Letton

laimīgu Jauno gadu

Ligure

feliçe annu nœvu / feliçe anno nêuvo

Lingala

bonana / mbula ya sika elamu na tonbeli yo

Lituanien

laimingų Naujųjų Metų

Luxembourgeois

e gudd neit Joër

Macédonien

Среќна Нова Година (srekna nova godina)

Malais

selamat tahun baru

Malayalam

nava varsha ashamshagal

Malgache

arahaba tratry ny taona

Maltais

is-sena t-tajba

Mongol

Шинэ жилийн баярын мэнд хvргэе

Néerlandais

Gelukkig nieuwjaar

Norvégien

Godt nytt år

OCCITAN, provencal

bona annada

Ourdou

naya saal mubarik

Ouzbek

yangi yilingiz qutlug’ bo’lsin

Pachto

nawe kaalmo mobarak sha

Persan

سال نو مبارک

Polonais

Szczęśliwego nowego roku

Portugais

feliz ano novo

Roumain

An nou fericit

Russe

С новым годом

Sarde

bonu annu nou

Serbe

Сретна нова година

Slovaque

Šťastný nový rok

Slovène

Srečno novo leto

Somali

sanad wanagsan

Suédois

Gott nytt år

Suisse-allemand

es guets Nöis

Swahili

mwaka mzuri / heri ya mwaka mpya

Tagalog

manigong bagong taon

Tahitien

ia orana i te matahiti api

Tchèque

Šťastný nový rok

Thai

สว ด ป ใหม

Turc

yeni yiliniz kutlu olsun

Ukrainien

З новим роком

vietnamien

Chúc mừng năm mới

wolof

dewenati

Yiddish

a gut yohr

Torgeir Schjølberg, aquarelliste norvégien

http://www.schjolberg.no/

togeir-schkolberg_photo.1230402254.jpg

Cet aquarelliste vit au nord ouest de la Norvège, à Saltstraumen près de Bodo et pas très loin des iles Lofoten.

saltstraumen_bodo.1230402168.jpg

Il a reçu  de 1967 à 1975 une formation d’arts graphiques à l’école de l’artisanat et des arts industriels d’Olso,  sactionnée par un diplôme d’état. Il a poursuivi ensuite des études de graphiste avec Chrix Dahl. Enfin, il a étudié l’aquarelle avec Arne Issacsson,  né en 1967,aquarelliste suédois réputé,   fondateur de la Gerlesborg School of Fine Art .

arne-hus-och-bod.1230402752.jpg

Il a publié un ouvrage de 128 pages «  Akvareller »

akvareller-de-torgeir-schjoberg.1230401947.jpg

Depuis 1985, il est membre de  sociétés artistiques suédoises ::   (NBK) Norske Billedkunstnere NBK   http://www.billedkunst.no/work/index.html  et de Nord Norske Bildende Kunstnere NNBK.Il  participe à de d’expositions collectives ou personnelle à travers toute la Norvège.Il a travaillé le dessin, l’huile, l’acrylique, la sculpture.

Mais c’est l’aquarelle qui en définitive est l’expression qui convient le mieux à mon tempérament. Il travaille aussi bien dans des formats de taille moyenne  30 cm x30 cm. que des grands formats de  102 cm x152 cm. Aujourd’hui, il  est très influencé par la nature du  nord de la Norvège , notamment les Iles Lofoten. La lumière si particulière  et si diffèrente, en été et en hiver l’inspire beaucoup. Il a aussi été amené à faire des essais de nouvelles techniques  et à travailler sur les pigments.Ces œuvres figurent dans de nombreux musées et galeries publiques ou privées. Elles ont aussi achetées par  des  banques et les compagnies d’assurance, des entreprises,  à travers tout le pays. Il a reçu en 2006 le « Mottatt Nordland Fylkes Reisestipend » le « Mottatt Vedlagsfondets stipend »

Dans son œuvre, très contrastée,  il traduit aussi bien des atmosphères légères, printanières, gaies que des ambiances hivernales, des scènes de rue ou des éléments industriels.Personnellement j’aime beaucoup ce que fait Torgeir Schjølberg, que j’avais répéré il y a déjà plus de deux ans, à peu près au moment où j’ai commencé l’aquarelle.J’espère ainsi vous avoir fait découvrir un aquarelliste tout à faire intéressant.

kulturlandskap.1230402116.jpg

fiskerbondens-heimhus-2-torgeir-schjolberg.1230402045.jpg

hopen-torgeir-schjolberg.1230402093.jpg

strandbilde-torgeir-schjolberg.1230402280.jpg

bla-kveld-torgeir-schjolberg.1230401998.jpg

skogsbilde-torgeir-schjolberg.1230402199.jpg

forste-soldag-torgeir-schjolberg.1230402069.jpg

 

sommereng-torgeir-shojolberg.1230402229.jpg

Fleurs de mon jardin, en technique mouillé sur mouillé _ wet in wet

En cette fin décembre, cela vous étonnerez  que mon jardin puisse être aussi fleuri. Vous auriez tout à fait raison. Mais en ces temps de grisailles, j’ai voulu mettre un peu de couleur sur mon blog.

Cette aquarelle, comme les précédentes a été réalisée dans l’humide sur châssis. Le papier utilisé est le Montval grain fin 300 grammes. Le format est le raisin 50cm x 65 cm.

Personnellement je trouve le contraste de couleurs assez fortes, assez réussi. Ce serait prétentieux de ma part de dire que je la trouve réussie, mais je l’aime bien.

Et puis c’est plus romantique que le « vieux tracteur rouge ». Mais on l’aura compris, je ne veux pas me cantonner à un seul type de sujet : les fleurs, les paysages, les scènes de rue, les natures mortes. Je m’aperçois que la technique humide « wet  in wet » permet d’aborder beaucoup de sujets.

94-coin-du-jardin2.1230313303.jpg

Exécuter une aquarelle .Quel sujet retenir. Comment s’y prendre.

Chaque peintre et quelque soit le médium utiliseest confronté à la même question. Je livre ici mon approche. Elle n’est pas nécessairement exemplaire. Elle en vaut une autre. 

Peindre sur le motif

  • Tout d’abord est-ce que je vais peindre en extérieur.Comme  tenu du temps qu’il fait par chez moi, une bonne partie de l’année, c’est rare que je puisse le faire. J’ai cependant de très bons souvenirs du stage que j’ai fait dans le vieux village de Bormes les Mimosas. Mais je l’ai déjà évoqué.
  • Peu aussi peindre un objet, un bouquet, un intérieur, une pièce d’habillement, une paire de bottes ou de chaussures, etc.
  • Je n’évoquerai que pour mémoire le « modèle vivant »

Dans ce cas il faudra d’abord faire un dessin préparatoire, en notant les valeurs. Il est souvent aussi intéressant de prendre une photographie pour terminer « en atelier »

Peindre d’après un croquis

  • Il est possible par exemple de faire un croquis d’un monument, d’un immeuble, d’une scène de rue, ou sur une terrasse. On prendra soin d’annoter le croquis, avec des valeurs, des indications de couleurs, le sens de la lumière, etc.

Après réalisation, « en atelier » d’un dessin préparatoire, l’on pourra  exécuter l’aquarelle.

Ici aussi, il sera utile, si on le peut de prendre un ou plusieurs clichés

Peindre d’après une photographie

  • C’est certainement la pratique la plus courante. Au cours de stages, des cours, c’est le support qui est généralement utilisé.
  • Si la photographie a été prise par vos soins, vous en avez la propriété intellectuelle, vous en faites ce que vous voulez. Attention toutefois, si par exemple, vous prenez une personne en photo, ou un lieu privé. Il faut alors obtenir une autorisation.
  • Si c’est une photo que vous avez trouvée dans un magazine ou sur un site internet, il faut être prudent. Le mention libre de droits, ne veut pas dire que l’on peut l’utiliser sans autorisation.
  • Il est vrai, que lorsque l’on réalise une aquarelle, une photographie agit comme un catalyseur, un élément déclencheur. Mais sauf, lorsque l’on est tenté par les aquarelles hyperréalistes, la réalisation finale n’aura pas grand-chose à voir avec la photo. Le cadrage retenu, des choic de la composition et choix des couleurs feront que le rendu sera souvent très éloigné du support d’origine.

Comment utiliser une photographie

Je pense, si l’on veut être original et créatif, qu’il faut s’efforcer de s’éloigner du modèle.

Personnellement je ne travaille que d’après une photocopie en noir et blanc. Cela permet de mettre en évidence les valeurs, les ombres et lumières. En plus, l’on n’est pas prisonnier des couleurs réelles.

Une façon de dégager les lignes de force peut être d’utiliser un logiciel d’aide au dessin du type de  Photo to Sketch  http://www.pcastuces.com/logitheque/photo2sketch.htm

Par ailleurs, la plupart du temps, je rends ma photographie « floue » à l’aide d’un logiciel de retouche d’image, tel que photo filtre. http://www.photofiltre-studio.com/

On peut aussi trouver des photos floues  par exemple sur le site http://www.photofloue.net/ ou encore sur http://www.flickr.com 

On peut encore trouver des choses intéressantes sur le site de la journée mondiale des sténopés (pin hole en anglais) On y trouve les photos des années 2001 à 2008 inclus, sur le site :  
:  
http://www.pinholeday.org/?setlang=fr

 

Pour ouvrir des blancs dans la technique humide

Dans la technique humide, pour ouvrir des blancs, il faut utiliser des pinceaux assez toniques.

Ce n’est pas dans la gamme des pinceaux utilisés habituellement que l’on va les trouver.

Ce sera plus souvent, du côté des pinceaux pour l’acrylique, des spalters, ou de ceux utilisés dans les loisirs créatifs.

On pourra aussi, plus prosaïquement, trouver son bonheur dans les rayons de bricolage, avec des pinceaux dédiés à la décoration, à la peinture en bâtiment.

Bien d’autres choses pourront être utilisées. Je citerai par exemple, des cartes plastifiées, genre cartes de crédit, dont on enveloppera  le tranchant avec un kleenex.

Nicholas Simmons, un aquarelliste qui connaît la musique

Cet artiste américain est installé à Washington (District of Colombia – D.C.). Il est né à Cedar Rapids dans l’Iowa. Il a commencé à peindre à Sarasota, en Floride, et a étudié avec de célèbres aquarellistes, notamment Walfred Thelin décédé prématurément

night-sail-thelin.1229866825.jpg

et Barbara Nechis  http://www.barbaranechis.com/

En 1993, Barbara Nechis  parle de lui,  dans son ouvrage célèbre outre-atlantique, «  Watercolor from the He

barbara-nechis-fleur.1229857332.jpg

art », Aquarelle du cœur 

Nicholas Simmons a d’abord débuté une carrière de guitariste. Il a dans cette activité musicale été formé par  Pat Metheny   http://www.patmetheny.com et Manuel Barrueco   http://www.barrueco.com/.  Il ne pratique alors l’aquarelle que de façon occasionnelle.

C’est à  partir de 2002 qu’il devient artiste peintre  à plein temps. Dès 2003, Nicholas Simmons  crée son site sur le Web :www.nicholassimmons.com .Parallèlement, il tient maintenant de façon régulière un blog  nicholassimmons.blogspot.com.

Il a rapidement développé un style original audacieux qui a vite rencontré beaucoup de succès. Son approche qui est neuve, non orthodoxe et même souvent irrévérencieuse plait beaucoup. Aussi, son enseignement est très recherché.Il va à la rencontre des aquarellistes et fait notamment partie du forum de langue anglaise   Wetcanvas   http://www.wetcanvas.com/

Il a  souvent les honneurs de la presse.  Il a acquis une réputation internationale. Ses œuvres sont détenues par des collectionneurs et des musées tant aux Etats-Unis qu’à l’étranger.

En 2007, il  a remporté le premier prix  de la 87e exposition annuelle de la N.W.S. pour  « Fresh Sushi »   http://www.nationalwatercolorsociety.org/

freshsushilarge.1229857600.jpg

C’est cette même œuvre qu’il avait présenté au Salon international « Aquarelles en limousin »  à Saint-Laurent-sur-Gorre  http://www.aquarelle-limousin.com/artiste83.htm

En 2008, il a reçu la Médaille d’argent à la Baltimore Watercolor Society pour « Summer Sonata »   

summersonata-104x104cm.1229897478.jpg

http://www.baltimorewatercolorsociety.org/ 

En  2008 il a reçu la médaille d’or du 29ème concours annuel  d’art de la Pennsylvania  

tokyoexpress500.1229857571.jpg

Watercolor Society International  pour « Tokyo Express”  http://www.pwswc.com

Son travail a été  également présenté dans les revues d’art . Par exemple dans  « Watercolor magazine » Winter 2009 l’aquarelliste britanique John Alexander Park a rédigé un long articlesur Nicholas Simmons.  http://www.artistsnetwork.com/watercolorartist/

Il est actuellement  l’artiste mis en avant par le magazine en ligne  http://www.watercolorpainting.com/

Enfin, il a présenté en 2008 sa méthode dans un DVD « Innovative Watermedia » «produit par «  Catalyst Creative Productions ». On trouve un extrait de ce DVD sur le site Ccpvideos qui permet de comprendre un peu sa façon de peindre :

http://www.ccpvideos.com/page/CCP/PROD/NS1d&AFFIL=80933723

Il est par ailleurs parrainé Da Vinci spécialisé dans les fournitures pour les Beaux Arts.

Voici une dernière oeuvre intitulée « Nassau #4 : Bay St. Girl

nicholas-simmons-nassau4-baystgirl-97x97cm.1229857395.jpg

 J’espère que mon  coup de coeur dominical vous aura intéressé. A bientôt

Le vieux tracteur rouge

C’est un vieux tracteur dans sa remise, un peu désordonnée, qui tient la vedette. Ne serait-ce que par sa couleur flamboyante. La composition est classique. Compte tenu du contexte : une sorte de garage, assez  étroit où, il n’y a de la place que pour l’engin agricole, il ne pouvait que se trouver au milieu.
Je me suis essentiellement attaché à traduire les jeux d’ombres et de lumières. J’ai aussi cherché à assurer une liaison harmonieuse entre la partie  lumineuse, dans des nuances de jaunes et la partie ombrée, dans de nuances de mauves, violets, sans provoquer de ruptures de tonalité.
Ce tracteur et son environnement n’est pas, c’est évident traité dans une approche « hyper-réaliste ».

Une nouvelle aquarelle réalisée dans l’humide,sur papier Montval 300 grammes grain fin, format raisin, tendu  sur châssis.

Voici donc ce tracteur rouge. Compte d’habitude, la photographie ne rend qu’imparfaitement compte des couleurs réelles de l’original.

93-tracteur-rouge.1229751740.jpg

Les pas à pas, oui un peu mais pas trop : Attention à la créativité !

L’aquarelliste amateur qui débute, est avide de trouver un support pour exercer sa  passion naissante ou déjà ancienne.

Il s’est procuré du papier, des couleurs, des pinceaux. Il a acheté quelques cartes postales ou il a trouvé un sujet intéressant sur un magazine qui traînait chez son dentiste. Il commence et très vite , sauf s’il est très doué, très intuitif, c’est très vite le découragement.

Il n’a pas forcément la  possibilité ou les moyens de recevoir les conseils d’un aquarelliste confirmé, ou de suivre un stage d’initiation.Il va acheter un ouvrage écrit souvent par un auteur anglophone et bien entendu traduit. Ou encore il se procurera un DVD de démonstration. Mais surtout, il va trouver dans les magazines spécialisés des exercices qui expliquent la démarche de l’acte de peindre.

C’est ce que l’on appelle des « pas à pas » ou « step by step » en anglais

Bien entendu, les magasines spécialisés, ont bien compris qu’il y avait un marché à conquérir chacun publie des pas à pas, et annonce les pas à pas de la prochaine parution, pour tenir les malheureux aquarellistes que nous sommes en allène.

A mon avis, l’on quitte le domaine de l’activité artistique pour entrer dans le « loisir dit créatif » ou encore le bricolage. Ce qui est tout à fait dommageable et n’élève pas le niveau de la discipline qui nous est chère.

Mais revenons à la pratique du pas à pas, dans un but pédagogique et non mercantile.

A mon avis, l’exécution des pas à pas ne doit pas constituer une pratique habituelle.

Lorsque l’on en a réalisé quelques uns, souvent en voulant « copier » au plus près, il est à mon avis urgent de s’éloigner de cette pratique.

Il est tout à fait intéressant de continuer à regarder des pas à pas, pour comprendre la démarche de l’artiste, mais il n’est plus justifié de s’inspirer du modèle  proposé pour le refaire, même avec une touche d’interprétation.

Il faut à mon avis, à un moment et le plus vite sera le mieux, « jeter ses béquilles » « et progresser seul. Faute de se débarrasser de cette pratique, l’on risque de ne jamais avoir une démarche créative.

Personnellement, je me méfie donc,par principe,  des tous les défis et autres réalisations « à la manière de… ».

Je sais bien en disant ceci, que je vais à contre courant des idées « aquarellement correctes », mais si je tiens un blog, c’est bien pour avoir ma libre parole.

Il n’est souvent pas nécessaire d’acheter des pas à pas, de qualité très variable, publiés par les magazines  ditsartistiques, qui font florès.

Il y a sur le net des pas à pas de grande qualité, mis en ligne par des artistes ,tout à fait désintéressés, d’expression française ou anglophone. Il y en existe  sans doute dans d’autres langues, mais je ne suis pas en mesure de les repérer.

J’ai repris dans le  tableau  ci-dessous,  un certain nombre de liens de sites en français ou en anglais, qui proposent des pas à pas tout à fait intéressant.

Certains prennent même la forme d’une vidéo de démonstration. C’est notamment, le cas de la « Corrida » de Thierry de Marichalar, membre de la Société Française d’aquarelle.C’est à mon avis l’une des meilleure du genre.

 

Pas à pas en français

sur divers sites d’artistes 

http://marichalar.blog4ever.com/blog/articles-92234-84465.html

http://www.beaulien.fr/chevalet01.htm

http://www.mireille-prost.com/spip.php?rubrique10

http://rosemarie.dubreucq.free.fr/rubrique.php3?id_rubrique=22

http://isabellezyskind.canalblog.com/archives/2008/12/03/11605149.html

Pas à pas en français

sur des forums

http://www.forum.aquarellissime.fr/index.php?p=forum&f_id=49

http://www.forum.aquarellissime.fr/index.php?p=forum&f_id=99

http://www.forum.aquarellissime.fr/index.php?p=forum&f_id=85

http://www.artsetloisirsagogo.com/pasapasdeux.htm

 Pas à pas en anglais

Step by step

http://www.watercolorpainting.com/step-by-step-paintings.htm

http://www.creativespotlite.com/watercolor-lessons.htm

http://www.wannalearn.com/Fine_Arts/Visual_Art/Painting/Watercolors/

http://www.stars-portraits.com/fr/tutorial/learn-painting.php?langTuto=all

http://painting.about.com/od/watercolourpainting/Watercolor_Painting.htm

http://www.artinstructionblog.com/

http://www.artistsnetwork.com/article/fuller/

http://www.yongchen.com/lwatercolor/index.html

Pas à pas en vidéos

http://video.google.fr/videoplay?docid=6246407097077515267&hl=fr

http://video.google.fr/videosearch?num=20&hl=fr&newwindow=1&rls=RNFA,RNFA:1970–2,RNFA:fr&pwst=1&resnum=0&q=step+by+step+watercolor&um=1&ie=UTF-8&sa=X&oi=video_result_group&resnum=4&ct=title#

http://painting.about.com/od/freewatercolorvideos/Free_Watercolor_Painting_Videos.htm

Les fabricants de couleurs pour l’aquarelle

Il existe un certain nombre de fabricants de couleurs pour aquarelles. J’ai eu l’occasion de parler de la marque que j’utilise régulièrement. Aujourd’hui, je me propose d’indiquer toutes les marques connues d’aquarelles en tubes et en godets ou demi-godets.

On trouve généralement trois qualités, pour lesquelles les appelations peuvent varier :

Etude ou Studio  –   Fines   –   Extra-fines

Ce sont les Extra-fines qu’il est, à mon avis préférable d’utiliser, même si elles sont plus onéreuses. Voici donc la liste des fabricants avec les liens vers les sites internet :

 

 

Blockx (Belgique)

    http://www.blockx.be/

Daler-Rowney (Grande Bretagne)

http://www.daler-rowney.com/

Daniel Smith (Usa)

        http://www.danielsmith.com/categories/paint/watercolor/ds/default.asp

Da Vinci (Usa)

          http://www.davincipaints.com/dyn_category.php?k=27303

Yarka (Russie)

http://www.richesonart.com/products/pages/yarkawc.html

Holbein (Japon & Usa)

             http://www.holbein-works.co.jp/english/0415.html

Lefranc-Bourgeois (France)

 http://www.lefranc-bourgeois.com/catalogue/index.php?gam_cle=53&s_gam_cle=65

LuKas (Allemagne)

 http://www.lukas.eu/WEB_GB/index.html

Mac Graham (Usa)

http://www.mgraham.com/

Maimeri (Italie)

   http://www.maimeri.it/Generale/colorprod.asp?mnu=0301

Sakura (Usa)

  http://www.sakuraofamerica.com/Watercolors-Supplies

Schmincke (Allemagne)

http://www.schmincke.de/startseite.html?&L=2

Sennellier (France)

http://www.sennelier.fr/

Talens (Hollande)

http://www.talens.com/francais/

Winsor & Newton (Grande Bretagne)

  http://www.winsornewton.com/

Yasutomo (Japon & Usa)

http://www.yasutomo.com/