Grand Marché d’Art Contemporain – Halle Freyssinet – Près de la Bnf

fressiney-gd-marche-art.1292862960.jpg

Le « Grand Marché d’Art Contemporain de l’Hiver  » se tient à Paris, à deux pas de la Bibliothèque Nationale de France dans la Halle Freyssinet

Du 27 au 30 janvier 2011

Autour du thème “Portrait Autoportrait » plus de 150 artistes français et étrangers exposeront des œuvres récentes, à des prix d’atelier. Voir le dossier de presse de l’organisateur de cette manifestation.

Les paysages enneigés – Partie 1 – Comment peindre la neige

2neige-intro.1293686479.jpg

L’on vient de traverser partout en France et en Belgique et ailleurs un épisode neigeux particulièrement précoce. Je n’ai encore jamais peint de paysages enneigés. Il n’est jamais trop tard pour commencer.

L’on trouve sur le Web un certain nombre de conseils, de démonstrations sur le sujet

Mais d’abord quelques liens de sites où l’on parle de ce phénomène climatique wikipediasnow crystalsstkipass – Et puis il y a des proverbes et  dictons – des citations –des poèmes et aussi Blanche-Neige

Pour commencer « paysage de neige » à l’huile d’après une photo – Un pas à pas à l’acrylique sur Je suis un artiste quelques conseils de Doro.T pour peindre la neige, en hiver, sur le motif-  Les conseils de Paul Guelpa décédé en 1995 et recueillis par C & F Darbois – Annie Trégourès qui livre son  expérience de stage d’un stage avec « Godo » au pied du Mont Ventoux – la traduction avec Google d’un article «  comment peindre la neige à l’aquarelle par Madeleine Jacobs toujours de l’anglais un pas à pas de Roland Lee – un autre de Susie Short – et encore celui de William H. HaysRobert Sloan qui utilise notamment les pastels à l’huile montre comment peindre une scène de montagne à l’aquarelle et un dernier pas à pas sur About.com Painting de Marion Boddy-Evans

Une série de vidéos qui montre comment peindre la montagne – deux autres expert village 1 et expert village 2 et aussi celles de Debi Watsonehow

Il y a peu d’ouvrages consacrés à la peinture de la neige. On trouve seulement « la peinture de paysage de Greg Albert et Rachel Wolf traite de la neige .Un autre plus ciblé «  Painting Snow and Water » de Jack Reid  est malheureusement en anglais

On trouve de  nombreuses peintures autour de la neige sur  « live galerie »

Il y a également des sites qui montrent des photos de paysages enneigés, par exemple des Isyoursalertes-meteophoto-paysagemc-voyagesmattonoeil.objectif.subjectif

Enfin, un certain nombre d’aquarellistes, ont choisi la neige comme thème favori. Ils résident généralement dans les pays montagneux. Voici quelques noms, mais cette liste n’est évidement pas exhaustive. : Jean BarnierAnnie Chemin – – Patrick Jager  Christiane Javaux  Mantis  Michel Perrin – , Gottfried Riekert  Marie-Paul RocAnnie Trégourès Wayne RobertsJames Wisnowski       

Dans des prochains billets je vais montrer la « collection » de paysages enneigés exécutés par les peintres reconnus d’hier. Ce sont les impressionnistes qui ont été les plus nombreux a peindre l’hiver et la neige

Les brèves . . . c’est bref ! – numéro 2

affiche-breves-2.1293602441.jpg

Au musée du Louvre

« L’Antiquité_rêvée – Innovations et résistances au XVIIIe siècle »

Hall Napoléon sous la pyramide

Jusqu’au  14 février 2011-

Au Musée de la Poste

« Carnets_de_voyage_-_le_monde_au_bout_du_crayon »

Jusqu’au 23 avril 2011

Au Musée de la Marine

« Du document à l’oeuvre »

Jusqu’au 28 février 2011

 A la Bnf

Primitifs de la photographie. Le calotype en France (1843 – 1860)

Jusqu’au 16 janvier 2011

 Et aussi La France de Depardon

Jusqu’au 9 janvier 2011

 A l’Hôtel de Ville de Paris

« Andrée Putman » Décoratrice

Jusqu’au 26 février 2011

 Au  musée du Jeu de paume

André Kertesz (1894-1985) Photographe –

Jusqu’au 6 févier 2011

Au musée Jacquemart André

« Rubens, Poussin, et les peintres du XVIIème siècle »

Jusqu’au 24 janvier 2011

Au musée d’Orsay – Orangerie

Heinrich Hühn (1866-1944) Pictorialiste

 « La photographie parfaite »

Jusqu’au 23 janvier 2011

A la Maison de Balzac à Paris

« Louise Bourgeois : Moi, Eugènie Grandet »

Jusqu’au 6 février 2011

Felix Nussbaum (1904-1944) – Peintre juif allemand

felix-nussbaum-affiche.1292897232.jpg

photographie.1292899698.gif

Felix Nussbaum (1904-1944)

Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme présente jusqu’au 23 janvier 2011, une exposition consacrée au peintre allemand Felix Nussbaum (1904-1944) mort au camp d’extermination d’Auschwitz Birkenau.  L’œuvre de ce peintre de la « génération perdue » fut redécouverte dans les années 1970. Il est peu connu en France où sa peinture n’a été montrée que lors de l’exposition « Face à l’histoire » en 1996 au Centre Pompidou. Ce sont  une quarantaine de peintures et une vingtaine de dessins, sur les 160 œuvres du peintre détenues par  le Felix –Nussbaum- Haus d’ Osnabrück, sa ville natale, qui sont présentées.

Felix Nussbaum étudie aux beaux-arts à Hambourg et à Berlin. Il est en 1932 pensionnaire de  la Villa Massimo , où siège de l’Académie allemande de Rome. L’arrivée d’Hitler l’oblige à s’exiler en Suisse puis en France. En tant que sujet allemand il est interné au camp de Saint-Cyprien dont il s’évade. Il se cache à Bruxelles avec son épouse d’origine polonaise l’artiste Felka Platek. (1899-1944) Le 31 juillet 1944, le couple est arrêté et déporté au  camp d’Auschwitz où il est assassiné.

Nussbaum est un peintre moderne allemand, formé au temps de la Nouvelle Objectivité (Neue Sachlichkeit) et au contact des avant-gardes européennes des premières décennies du XXe siècle, notamment la pittura metafisica italienne avec Giorgio de Chirico ou Carlo Carrà et le surréalisme international.

Il revendiquait de multiples influences, celle  d’Henri Rousseau , de Vincent Van Gogh, de Carl Hofer de Max Beckmann, d’ Otto Dix, de John Heartfield ou d’ Ensor. Il a peint de nombreux autoportraits et des allégories de la mort. Il décrira par la suite dans sa peinture la situation dramatique dans laquelle il se trouve, en tant que juif allemand exilé et pourchassé par le régime Nazi. C’est sa façon de lutter et de trouver le courage de survivre

On trouve certaines de ses œuvres sur le site de Ten dreams et celui de Yad Vashem ainsi qu’un reportage sur Culture box

Par ailleurs, un visiteur, l’ « Oeil curieux » , signale l’existence du catalogue raisonné

Et voici quelques œuvres de Felix Nussbaum  qui se passent de commentaires et  la seule oeuvre que j’ai trouvée de Felka Platek, son autoportrait

1925-autoportrait-a-la-cravate-jaune.1292897334.jpg

Felix Nussbaum – Autoportrait à la cravate jaune – 1925

1926-les-deux-juifs.1292897436.jpg

Felix Nussbaum – Les deux juifs dans la synagogue – 1926

1929-le-vainqueur-avec-son-velo.1292897527.jpg

Felix Nussbaum – Le vainqueur avec son vélo – 1929

1930-porteurs-de-cercueil.1292897617.jpg

Felix Nussbaum – Les porteurs de cercueil – 1930

1932-square-fantastique.1292897691.jpg

Felix Nussbaum – Le square fantastique (ou square parisien) – 1932

1934-plage-a-rapallo.1292897837.jpg

Felix Nussbaum – Plage de Rapallo – 1934

1939-le-secret.1292897938.jpeg

Felix Nussbaum – Le secret – 1939

1939-mascarade.1292898031.jpg

Felix Nussbaum – Mascarade -1939

1940-prisonnier.1292898108.jpg

Felix Nussbaum – Prisionniers – 1940

1941-saint-cyprien-autoportrait-a-la-clef.1292898184.jpg

Felix Nussbaum – Saint-Cyprien – Autoportrait à la clef – 1941

1942-autoportrait-avec-felka-platel.1292898290.jpg

Felix Nussbaum – Autoportrait avec Felka Platek – 1942

autoportrait-a-la-carte.1292898422.jpg

Felix Nussbaum – Autoportrait au passeport juif – 1943

organ-grinder.1292898691.jpg

Felix Nussbaum – Organ Grinder – 1943

1944-autoportrait-avec-felka-et-jaqui.1292899018.jpg

Felix Nussnaum- Autoportrait avec Felka et Jaqui – 1944

1944-triomphe-de-la-mort.1292898879.jpg

Felix Nussbaum – Le triomphe de la mort – 1944

felka-platel-auto-portrait.1292899066.jpg

Felka Platek – Autoportrait – 1927

Peindre ou dessiner la flore – Partie 8– Les représentations des peintres modernes et contemporains

Voici pour terminer cette série consacrée aux fleurs en peinture les représentations d’un certain nombre de peintres modernes et contemporains. On voit qu’il y a plus d’originalité et de diversité. Ce parcours sera réparti en deux billets pour ne pas alourdir cette présentation. Voici le second article. Les artistes sont classés par ordre alphabétique

odin-bouquet-de-roses-rouges.1292517331.jpg

Blanche Odin – Bouquet de roses rouges – Aquarelle

 o-keeffe-iris-noir-pastel-1933.1292517596.jpg

Georgia O’Keeffe – Iris noir – Pastel – 1933

pauline-palmer-fillette-avec-des-fleurs.1292517999.jpg

Pauline Palmer   – Fillette avec des fleurs

picabia-nature-morte-aux-pommes-et-aux-fleurs.1292518357.jpg

Francis Picabia –Nature morte aux pommes et aux fleurs

picasso-_-femme-avec-une-fleur.1292518201.jpg

Pablo Picasso – Femme avec une fleur

pissarro-bouquet-de-fleurs.1292518635.jpg

Camille Pissarro Bouquet de fleurs

 odilon-redon-_-vase-de-fleurs.1292518748.jpg

Odilon Redon – Vase de fleurs

renoir-la-cueillette-des-fleurs.1292518918.jpg

Pierre-Auguste Renoir   – la cueillette des fleurs

rivera_flowervendor_.1292519044.jpg

Diego Rivera Fleurs

rosetti-dante-gabriel.1292519170.jpg

Dante Gabriel Rossetti – Monna Rosa

signac.1292520084.jpg

Paul Signac – Chez le fleuriste

 van-gogh-branche-damande-dans-un-verre.1292520935.jpg

Vincent Van Gogh – Branche d’amande dans un verre – 1888

 warhol.1292521571.jpg

Andy Warhol  Fleurs

Marcel Storr 1911-1976 – cantonnier – dessinateur- architecte clandestin –

storr-marcel.1292904449.jpg

Marcel Storr

 

Analyse de l’oeuvre de Marcel Storr

Par Laurent Danchin – Critique d’Art

 

 Sa mère le confie à  l’Assistance Publique alors qu’il a un peu moins de trois ans. Il est placé dans des familles rurales. Devenu presque sourd pour avoir été trop battu pendant sa jeunesse, il passait pour un attardé. Il souffrait du délire de persécution et se méfiait de ses contemporains. Il a du reste multiplié les séjours dans des services psychiatriques

Il s’installe à Paris en 1937. Il exerce de nombreux petits métiers, il fini sa vie de misère comme cantonnier au Bois de Boulogne.

Pour s’évader de sa vie de misère, cet illettré, ce reclus, dessine avec des crayons et des encres de couleurs. Il compose, édifie, bâtit, des cathédrales vertigineuses et mégapoles utopistes aux tons flamboyants.  C’est le soir, dans sa petite cuisine, avec  sa femme gardienne d’école, rue Milton,  comme seul témoin, qu’il se transformait en dessinateur clandestin, bâtisseur de cathédrales et de mégapoles imaginaires. Mais il n’était pas question pour lui d’exposer ses œuvres ni de les monnayer.  C’est son épouse qui, à l’issue d’une réunion de parents d’élèves, confie à Liliane et Bertrand Kempf, le secret de son époux et leur montre quelques œuvres.

 En 1971, ils découvrent près de 70 œuvres du peintre autodidacte. Ses dessins regorgent de bâtiments dont les clochers, tours, dômes, pinacles, minarets montent dans le ciel

Ils contactent un jour la psychanalyste et écrivaine Françoise Cloarec qui a déjà écrit un livre sur Séraphine de Senlis. Elle consacre alors un ouvrage à cet  architecte de l’ailleurs

En novembre 2005, les époux Kempf organisent dans le Salon Aguado de la mairie du 9ème arrondissement, une exposition des œuvres de Marcel Storr. Le critique d’art Laurent Danchin parle de l’artiste et commente cette expostion dans une vidéo que l’on trouve en tête du présent article. Et voici quelques uns de ses dessins colorés

storr.1292904427.jpg

Marcel Storr – Sans titre

marcelstorr1.1292904613.jpg

Marcel Storr – Sans titre

marcelstorr5.1292904701.jpg

Marcel Storr – Sans titre

storr-5.1292904955.jpg

Marcel Storr – Sans titre

storr-4.1292904804.jpg

Marcel Storr – Sans titre

storr-3.1292904858.jpg

Marcel Storr – Sans titre

Marcel Storr – Sans titre

L’univers onirique de Marcel Storr, peuplé de cathédrales,

nous fait prendre de la hauteur.

Il élève l’âme (ce n’est pas un gros mot).

 Une autre façon de se rappeler qu’aujourd’hui c’est Noël.

C’est aussi une première incursion dans l’Art brut

J’y consacrerai bientôt une série d’article.

Atelier libre de modèle vivant – Suite . . .

 C’était la dernière séance de modèle vivant de l’année . Ici c’est Clotilde et sa longue tresse. Je mets ici quelques croquis rapides (2 minutes) et « aquarellades » avec un temps de pose de 20 minutes. Bien entendu, je pourrais me dispenser de les publier sur mon blog. Mais depuis que j’ai débuté ce blog, j’ai fait part de mes expériences, réussies  et aussi celles ratées. Le blog c’est un peu comme mon journal, mon livre de bord. Le modèle vivant c’est nouveau pour moi . . . donc j’en parle.

Cet atelier est très stimulant, il est fréquenté par des artistes qui ont souvent bénéficié d’une formation artistique. Mais deux voisins ont par exemple « fait Saint Luc de Tournai  » Je pense que je vais progresser. J’en ai pris un peu les moyen en achetant « Le dessin de nu – anatomie et modèle vivant  » de Thomas Wienc édité chez Dessain et Totra dans la collection « Les carnets d’art ». Thomas Wienc est ancien élève de l’Ecole nationale des beaux-arts de Paris. Il enseigne l’anatomie dans les ateliers de la ville de Paris et le dessin de nu à l’école d’animation des Gobelins .

 

nus-14-12-b.1292405120.jpg

nus-14-12-a.1292405215.jpg

            A suivre . . .l’an prochain !

Aquarellistes du Guatemala- Carnet de liens – Guatemala acuarela – Guatemala watercolorists

carte-guatemala.1292821216.gif

Guatemala

Voici le carnet de liens vers les sites,  les pages de galeries d’artistes, d’un certain nombre d’aquarellistes guatémaltèques. Evidemment,  les artistes qui ne disposent pas d’un site ou d’un blog ne sont pas répertoriés ici.

Les peintres sont classés par ordre alphabétique, sans distinction qualitative. L’excellent côtoie parfois le quelconque. Mais je considère que ce travail de recherche permet de faire connaissance avec la pratique de l’aquarelle au Guatemala

J’ai repéré le Salon de la acuarela Guatemala qui organise une exposition d’un certain nombre d’artistes. On peut voir les aquarelles sur Picassa. Il y a aussi Arte Maya qui regroupe des artistes naïfs mayas . Parfois ils peignent à l’aquarelle.On trouve des notices accompagnées d’album sur le portail d’artelista J’ai aussi consulté les moteurs de recherche et puis au hasard de la navigation

Il s’est certainement glissé  des erreurs ou des omissions. J’ai aussi pu oublier certains artistes réputés. Merci de me le signaler.

Rodrigo Alvarez- Arevalo Adan Castellanos-Barillas

Carlo Marco CastilloJosé Contreras  Roberto Dhavila

Gustavo FajardoAlberto Hernandez

Luis_Rolando_Ixquiac-XicaraLuis Leonardo Letona-Gonzalez  

Jorge Félix Pérez-EscobarFrancisco Piloña 

Pablo PiloñaJuan Jose RodriguezOtto Saravia

Susan Marie TabushPatricia Maria Urrutia-Galvez

Alejandro Urrutia 

Maugdo Vasquez Lopez  Victor-Hugo Valenzuela 

 

Les peintres américains d’hier. Ils ont souvent pratiqué l’aquarelle – Partie 3 – Frank Weston Benson – Johann Berthelsen -George Caleb Bingham- Hilda Blechter- Oscar Bluemner– Frank Boogs – -John Leslie Breck- Fidelia Bridges Frederick Arthur Bridgman – John Elwood Bundy

Frank Weston Benson 1862-1951

Frank Weston Benson est un peintre impressionniste américain.Il étudie à l’École du Musée des Beaux-Arts de Boston où il est l’ami d’Edmund Charles Tarbell et  Robert Reid  Il part ensuite à  Paris où à  l’Académie Julian,il est l’élève de Gustave Boulanger et Jules-Joseph Lefebvre . Il séjourne à Concarneau et voyage en Angleterre. Il rentre à Salem et ouvre un atelier. Il peint des portraits, généralement de ses proches, souvent en extérieur. Il a enseigné pendant toute sa carrière à à Portland, puis à Boston, dans son atelier puis au  Boston Museum of fine Arts .Ses œuvres sont très lumineuses avec de jolis bleus. Il a fait partie du Ten American Painters

 benson-eleanor.1292779512.jpg

Frank Weston Benson – Eleanor

Johann Carl Henri Berthelsen 1883- 1972

Johann Berthelsen est un peintre expressionniste américain d’origine danoise. Il a d’abord étudié et enseigné la musique à Chicago. A partir de 1920 il s’installe à New York et peint à temps plein. Il a été membre du Salmagundi Club et de l’ American Watercolor Society  et de la National Academy of  Design.

 berthelsen-new-york-sous-la-neige.1292779708.jpg

Johann Berthlsen – New York sous la neige

George Caleb Bingham  1811-1879

 George Caleb Bingham est un peintre et dessinateur américain autodidacte. Il fait partie du mouvement de l’american luminism Il a été professeur d’art à l’Université du Missouri. Il peint surtout des scènes de genre des bords  et des frontières du Missouri. Il a également poursuivi un carrière politique

 bingham_trapeurs-sur-le-missouri.1292780043.jpg

George Bingham –  Trappeurs sur le Missouri

Hilda Blechter 1881-1963

Hilda Blechter est une aquarelliste  portraitiste américaine. Elle souvent peint les afro-américains dont la culture l’impressionnait. Elle a été initiée à la peinture par sa mère , Martha Wood Belcher. Elle a été l’élève de William Merritt ChaseKenneth Hayes MillerRobert Henri à la New York School of Art Elle a été caricaturiste pour American Childhood – Cosmopolitan – Good Housekeeping – The Delineator – Town and Country. Elle a enseigné à l’ Art Students League de New York. Elle a reçu le Prix Julia A. Shaw. Elle était membre de la  National Academy of Design.

 belcher-portrait-by-night-preliminary-study.1292780238.jpg

Hilda Blechter – Portrait de nuit étude préliminaire

Oscar Florianus Bluemner 1867-1938

 Oscar Bluemner est un peintre américain né à Prenzlau en Allemagne. Il étudie la peinture et l’architecture à l’Académie royale prussienne de dessin de Berlin Il émigre à New York en 1892. Il est pendant plusieurs années dessinateur à Chicago Il participe à la conception du Palais de justice du Bronx Il voyage à travers le  New Jersey et Long Island avec ses carnets de dessins  On les trouve dans les archives de l’artiste numérisées par la Smithsonian Institution A partir de 1912 il peint et expose spectacles en solo à la Stieglitz’s 291Gallery puis plus tard à l’ Intimate Gallery. Son travail est bien accueilli par la critique. Il utilise des couleurs fortes notamment le vermillon.Il a développé un système symbolique basé  sur les théories des couleurs de Goethe

bluemmer-azure.1292780499.jpg

Oscar Bluemmer – Azure

 Frank Meyer Boggs 1855-1926

Frank Boogs est un artiste américain né à Springfield naturalisé français en 1923. Il est à l’Ecole des Beaux Arts de Paris l’élève de Jean-Léon Gérôme. Il a peint l’atmosphère des ports de France et des quais de la Seine. Ses œuvres sont exposées à Paris et à New York à la National Academy of design ainsi qu’à la  Pennsylvania Academy of Fine Arts..Peintre de plein air  Frank Boggs capte les effets changeants des ciels du nord de la France et du Sud de l’Angleterre. Il a beaucoup d’affinité avec les impressionnistes français.

 boogs-nantes-1902-aquarelle-gouache.1292780622.jpg

Frank Boggs – Mantes-la-Jolie – 1902 – Aquarelle et gouache

John Leslie Breck 1860-1899

John Leslie Breck est un peintre américain familier de Claude Monnet. Il a étudié à Munich puis à l’Académie Julian à Paris. Il a fait partie en 1887, avec Willard Leroy Metcalf et Theodore Robinson , des premiers peintre s américains qui  arrive à Giverny. Il en revient avec une palette allégée.Il introduit l’impressionnisme à Boston où il expose en 1890 au St Botolph Club. Il est parfois appelé le  «père de l’impressionnisme américain». Sa disparition prématurée l’a longtemps fait oublier.

 breck-the-series-studies-of-an-autumn-day.1292780802.jpg

John Breck – Jour d’automne – Etude

Fidelia Bridges 1834 -1923 

Fidelia Bridges est l’une des rares américaines à avoir, au 19ème siècle, réussi une carrière artistique. Elle a étudié auprès de William Trost Richards , un défenseur des préraphaélites qui a influencé son style. Elle a poursuivi sa formation en Europe. . Elle est reconnue pour ses études détaillée des plantes, fleurs et oiseaux du pays,de Canaan dans le Connecticut. A partir des années 1870 elle se tourne vers l’aquarelle. Elle été membre de l’American Watercolor Society

bridges_chickadee-and-thistle-1875.1292780996.jpg

Fidelia Bridges -Mésange  et chardon – 1875

Frederick Arthur Bridgman 1847-1928

Frederick Arthur Bridgman est l’un des peintres orientalistes les plus connus des Etats-Unis. Il étudie à la Brooklyn Art Association et à la National Academy of Design de New York. Il s’installa ensuite à Paris en 1866 et devint l’élève de Jean-Léon Gérôme Il fait partie du groupe de Gauguin à Pont-Aven et aussi dans les Pyrénées. Il expose pendant plusieurs années au Salon .Il voyage en Espagne, en Egypte, en Algérie au Maroc dessine des croquis qui sont des esquisses de ses futures toiles. Il expose ses œuvres à New York. Il devient membre de la National Academy of Design. Il a été fait officier de la Légion d’honneur. Pendant la première guerre mondiale il quitte Paris et s’installe en Normandie à Lyons-la-Forêt où il demeurera jusqu’à sa mort. On trouve beaucoup d’informations et ses œuvres sur deux sites qui lui sont dédié l’un en com et l’autre en org

 bridgman-marocaine.1292781171.jpg

Frederik  Bridgman – Aïcha – femme marocaine

John Elwood Bundy 1853-1933

John Elwood Bundy est un peintre impressionniste américain.Il a débuté sa formation artistique auprès de Barton S. Hays mais c’est avant tout un autodidacte. Il a d’abord été photographe et portraitiste à New York. Il a ensuite peint des paysages à l’huile et à l’aquarelle de la vallée de Whitewater. Il s’installe à Richmond et enseigne le dessin et la peinture au département d’art qu’il dirige à l’Earlham College, où il enseigne le dessin et la peinture. Il fait partie du  «Richmond Group » expose partout aux États-Unis à la  «Louisiana Purchase Exposition » à la  «Pennsylvania Academy of fine art », à la «National Academy of design », au «Art Institute Chicago » au «  Hoosier Salon  », à la « Society of Western Artists »On trouve des représentations de ses  œuvres sur Fada

bundy-sunset-watercolor.1292781276.jpg

John Bundy – Coucher de soleil – Aquarelle