« Quel est à votre avis le rôle des artistes dans la société » – Vos commentaires dans le cadre d’un débat qui sera publié dans le magazine « l’Art de l’Aquarelle » de décembre 2010

art.1285777778.jpg

Formes d’art ©masmoulin 2010

J’ai été contacté il y a quelques jours par Janine Gallizia . Elle a l’idée de lancer d’une double page de débats dans le magazine « L’Art de l’Aquarelle »

Pour le numéro de décembre 2010 le thème sera

 « C’est quoi à votre avis le rôle d’un/une artiste dans la société? »

Elle a bien entendu des retours directs par courriels. Cependant, elle souhaite mettre ce débat, en ligne sur un blog , dans des  pays différents. Elle m’a proposé que, pour ce numéro, pour la France, ce soit mon blog qui recueille les avis et commentaires des uns et des autres.

 Donc vous avez la parole !

Vous pouvez laisser vos commentaires sur cet article.

 

Les aquarellistes et dessinateurs de l’âge d’or du romantisme allemand – Partie 5 – Frantz Horny – Alexander von Humboldt – Angelika Kauffmann – Georg Kersting – Leo von Klenze – Frantz Kobell

Frantz Horny 1798-1824

Peintre allemand né à Weimar. Ses dons sont très tôt reconnus. L’historien d’Art Friedrich_von_Rumohr l’encourage et l’envoi auprès de Joseph Koch à Rome. Son œuvre se compose essentiellement d’aquarelles et de dessins. Il est proche de la nature a une préférence pour les paysages où il introduit des personnages et alterne l’ombre et la lumière dans des coloris éclatants. Il s’installe à Olevano en Italie. Il y  travaille avec Julius Schnorr von  Carolsfeld. Mais dès 1818 il tombe malade et décède prématurément six ans plus tard,  à l’âge de 26 ans.

 

horny-vue-dolivano-1922-aqua-et-plume.1285319078.jpg

Frantz Horny – Vue d’Olevano

Alexander von Humboldt 1769-1859

 Naturaliste, géographe et géologue, l’explorateur Alexandre von Humboldtfut aussi ethnographe, philosophe et homme politique. De 1799 à 1804, Alexander von Humboldt explore des régions d’Amérique du Sud jusque-là jugées impénétrables.

Il y découvre la végétation tropicale, collecte des spécimens d’animaux et de plantes, enregistre des données météorologiques, établit la topographie des fleuves et celle des plus hauts sommets des Andes. Ses observations, soigneusement consignées dans des carnets, sont complétées par des milliers d’aquarelles et de dessins de plantes et d’animaux alors inconnus en Europe. Il a aussi voyagé avec Gay Lussac sur les pentes du Vésuve.

 humboldt-pont-suspendu-equateur.1285319218.jpg

Alexander von Humboldt – Pont suspendu sur l’Equateur

Angelika Kauffmann 1741.1807

Angelica Katharina Kauffmann est né la fille  du peintre Johann Joseph Kauffmann qu’elle accompagne en Italie.Elle  visite les musées de Milan, Bologne, Parme, Florence et copie des grands maîtres. Elle rencontre Johann_Joachim_Winckelmann , qui lui fait découvrir l’art du monde antique. Mais c’est avant tout une portraitiste. Elle est accueillie à Londres par Lady Wentworth. Elle y restera quinze ans. Elle récolte des commandes de la Cour. Elle entre en 1768 à l’Académie Royale. Plus tard elle épouse le peintre vénitien Francesco Zucchi.Bientôt, ils s’installent à Rome. Ils y reçoivent des invités remarquables comme l’empereur Joseph II. le prince héritier Ludwig von Bayern, Goethe, Herder, Tischbein et le peintre Philipp Hacker. Elle est considérée comme la femme peintre la plus célèbre du 18ème siècle.  On trouve sur artcyclopedia les musées qui possèdent certaines des ses oeuvres

kauffmann_miranda-et-ferndinand.1285320203.jpg

Engelika Kaufmann – Miranda et Ferdinand

 Georg Friedrich Kersting

Peintre  romantique allemand. Il fut d’abord élève, de 1805 à 1808, de l’Académie de Copenhague,. Il fréquente ensuite l’Académie des Arts de Dresde où il sera plus tard professeur de dessin. Il y rencontre Gerhard von Kügelgen, Theodor Körner,  Louise Seidler et surtout David Friedrich Caspar avec lequel il se lie d’amitié. En1816 il est professeur de dessin à Varsovie.  Par la suite il dirige le département « peinture »de  la manufacture de porcelaine de Meissen. Il a peint des portraits et des intérieurs bourgeois avec des effets de lumière. On trouve sur artcyclopedia les musées qui possèdent certaines de ses oeuvres.

 kersting_der-elegantye-leser.1285319641.jpg

Georg Friedrich Kiersting – Le lecteur élégant

 Leo von Klenze 1784-1864

 Architecte, peintre et écrivain bavarois, Leo von Klenze est surtout connu pour son travail comme architecte de la cour de Louis I er, roi de Bavière. Il a conçu des rues, places, et de nombreux édifices monumentaux qui établissent l’ampleur et le ton de Munich, la capitale bavaroise. Il a aussi travaillé à Athènes Saint-Pétersbourg, en Russie. C’est aussi un peintre accompli. Lors de ses voyages en Italie il  dessine et peint des paysages et sites archéologiques. On trouve sur artcyclopedia les musées qui possèdent certaines de ses oeuvres.

 neuschwanstein-bavaria-von-klenze.1285319893.jpg

Leo von Klenze –  Neuschwanstein en Bavière

Frantz Kobell 1749-1822

Il se destine d’abord au commerce. Mais il bénéficie d’une bourse de l’électeur du Palatinat  et part étudier en Italie. Il est à Rome avec le poète et peintre Friedrich Müller et le sculpteur Alexandre Trippel . Goethe lui commande plusieurs dessins. Bientôt il retourne en Allemagne à Munich. Il aurait peint plus de 20.000 dessins, peintures et gravures de paysages

frantz-kobell-2.1285320070.jpg

Frantz Kobell – Paysage

 

Pratique des Arts a 15 ans

pratique-des-arts-15-ans.1285606768.jpg

Pratique des  Arts ou PDA  présente ce mois-ci un numéro spécial pour les 15 ans d’existence de la publication.

La rédaction du magazine a demandé à  19 artistes familiers de ses colonnes de présenter leurs coups de cœur artistique.

Outre la rubrique consacrée aux expositions on trouve également 

Le Guide pratique des grands maîtres avec des conseils d’Olivier Suire Verley pour les ombres, de Claude Texier pour l’organisation de l’atelier, de Michel Jouenne pour les paysages urbains, d’ Hubert Riff pour les reflets dans les paysages, d’ Alain Bonnefoit sur pratique japonaise du sumi-e, Jean-Louis Morelle sur les gris colorés à l’huile, de Christophe Drochon sur les glacis, de Francine Van Hove avec un pas à pas « heure par heure »,  de Christoff Debusschere avec ses noirs et ses blancs, de Peter Thomas qui peint « sur le motif » un étang périgourdin , de Sergueï Toutounov qui peint un personnage « sur le motif », de Maryse De May avec les fondus,de  Nathalie Picoulet avec les drapés et  de Michelle Auboiron qui montre une villa en plan large

Inutile de dire que cet articel ne constitue en aucune manière une publicité pour le magazine 

Mariachis – Musiciens de rue – Músicos de la calle – Aquarelle

Ce sont sans doute des mariachis. du Mexique. On peut assister à leurs concerts mais ils sont aussi souvent dans les rues. Leurs Sombreros ne sont ici qu’une pale réplique des magnifiques chapeaux de personnages des films mexicains.

Ces musiciens de rue donnent leur petit concert, sans doute le soir. Les spectateurs sont hors champ. J’ai voulu faire ressortir, presque en négatif, les exécutants sur un fond plus sombre qui évoque la rue, les façades, la nuit.

Ils interprètent des airs populaires, avec les guitares et la harpe et un genre de piano portatif , sans oublier le chanteur à droite. Le fichier Mp3   mariachis donne une idée du genre de musique. Dans certains groupes il y a aussi des instruments à vent.

Aquarelle sur papier Montval 65cm x 50 cm – 300 gr – grain fin – tendu sur chassis – travail dans l’humide.

mexicains.1285516927.jpg

Mariachis ©masmoulin 2010

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

La Russie romantique à l’époque de Gogol et Pouchkine. Chefs-d’œuvre de la galerie moscovite Tretiakov

portrait-de-la-grande-duchesse-maria-nikolaevna-1837.1281843626.jpg

Karl P. Brioullov  Portrait de la grande duchesse Maria Nikolaevna, 1837

Dans le cadre de l’année France – Russie  le Musée de la vie romantique  présentera

 Du 28 septembre 2010 au 16 janvier 2010

différentes facettes du romantisme russe qui,  dans le prolongement de l’essor culturel voulu par Pierre le Grand et poursuivi par Catherine II, a vu le jour sous le règne d’Alexandre I° (1777-1825) et s’est développé sous Nicolas I° (1796-1855).

Cette exposition rassemblera près de soixante-dix peintures, sculptures, œuvres sur papier Elle témoigne du génie russe à l’époque de ses plus illustres écrivains Pouchkine et Gogol avec des portraits majeurs des frères Karl et Alexandre Brioullov, de  Orest Kiprensky et  Piotr_Sokolov , des paysages de Maxim Vorobiev , un ensemble d’aquarelles de Feodor Petrovich Tolstoy

Ces chefs-d’œuvre proviennent de la galerie Tretiakov , musée national fondé à Moscou en 1856 par Pavel_Tretiakov un industriel et collectionneur russe

Aquarellistes vénézuéliens – Carnet de liens – Acuarelistas venezolanos – Libro de enlaces – Venezuelian watercolorists – Links book

carte-venezuela.1285173898.jpg

Carte du Vénézuela

Voici le carnet de liens vers les sites, les blogs, les notices biographiques, des pages de galeries d’artistes ou parfois un article de presse, d’un certain nombre d’aquarellistes vénézuéliens. Evidemment,  les artistes qui ne sont pas sur Internet ne sont pas répertoriés ici.

Les peintres sont classés par ordre alphabétique, sans distinction qualitative. L’excellent côtoie parfois le quelconque. Mais je considère que ce travail de recherche permet de faire connaissance avec la pratique de l’aquarelle au Vénézuella.

J’ai bien entendu consulté  le blog et le site de l’ « Asociacion Venezola de Acuarelistas – Ava » J’ai aussi consulté le portail  Artelista et puis au hasard de mes recherches j’ai trouvé d’autres artistes qui n’adhèrent à aucune organisation. J’ai constaté que les aquarellistes mexicains ne ”renvoie pas l’ascenseur” vers les liens de leurs amis qui pratiquent aussi l’aquarelle.

Il s’est certainement glissé  des erreurs ou des omissions.  J’ai pu notamment omettre certains artistes réputés. Mais n’étant pas hispanophone, je pense être excusé par nos amis vénézuéliens. Voici donc ce nouveau carnet. Je pense qu’il vous permettra de belles découvertes.

Amanda Abanse  Maricarmen AraqueJosé Antonio Atria

 Beatriz BaumgartnerEncarnacion  CantavellaFreddy Castrillo

Lisbeth Contreras– –Jackie Diaz

Samantha Elaine-MejiaKoral Garcia-DelgadoJuan Carlos Gayoso

Amalia Guerrero de Carletti Luis Ramon Camero- Hernandez

Hertder Gil Supulved Assunta Di Giovanni  Miroslava Gomez 

Alberto Jose Polanco JulioAlberto Jose Polanco Julio

Alejandro JositsEduardo Lacarra-VilalbaAnita Lei  Alicia de Lima 

 Miguel LopezMichelle LuccaEglee Manzo

Beyla MedinaBlanca Mendez

Fanny Mendoza-ChavezItalia MiccichéM. Millett

Jose Daniel Montes-LopezJudy Moraga   Gonzalo  Muñoz 

 Gazzaneo Nizza Maria Noya Hayde Nunez

Teresita Novelli  Maria Teresa OquendoPatricia Pérez-Raudez 

Karen Alexandra PetersMilagro Perez  –  Doris Raecke

Teresa Roldan Nubia RuedaCarlos León Salazar

Alessandro Antoni StagnoCarlos StohrVictor Urdaneta

Ernesto ValdiviesoJose Antonio Atria Vargas

Marisela del VillarNerza VillegasGiovani Zabala

            Morelia ZamoraFelix Zilinskas

 

Salon « Art en Capital » au Grand Palais

 art-capital-2010.1283589613.JPG

Le Salon Art en Capital qui va se tenir cet automne, pour la cinquième fois, sous la coupole du Grand Palais

 Du 23 au 28 novembre 2010

perpétue la tradition des Salons artistiques. Cette manifestation permet d’embrasser en un seul espace, une sorte d’état des lieux de l’Art vivant, du vingt-et-unième siècle,  tel qu’il se pratique dans les ateliers : les nouvelles tendances, les sensibilités et les talents émergents,. On est loin ici des « locomotives médiatiques » dont les conservateurs des grands musées parisiens sont friends. Il ne faut pas être mort ou à l’apogée de sa carrière pour être exposé.

L’originalité de la manifestation est de fédérer et de réunir sous la « même verrière » cinq salons artistiques qui regroupent plus de deux mille artistes contemporains, français et étrangers, qui n’exposent chacun, qu’une seule œuvre.

artistes-francais.1285316918.jpg

Le Salon des Artistes Français présente la peinture, la sculpture, la photographie, le gravure et l’architecture

artistes-independants.1285317005.jpg

Le Salon des artistes Indépendants fondé en  1884 et qui recueilli nombre de refusés des cénacles officiels et qui perpétue ce concept d’accès libre, sans passage par un jury d’admission.

beaux-arts.1285317088.jpg

Le Salon de la Société nationale des Beaux Arts qui a compté parmi ses fondateurs des artistes comme Delacroix, Corot, Daubigny, Manet, Ingres

comparaisons.1285317283.jpg

Le Salon Comparaisons qui confronte les tendances de l’art actuel au travers de nombreux groupes artistiques français et étrangers avec  Art BrutTransposition figurativeEvocation narrativeRetour de l’émotionExistentiel et sociétalSculpture plurielleRéalité secondeSynthèseEcriture en paysageNaïfsConstructivismeSculpture singulièreExpressionnismeEntre rêve et mystèreMétaphoreSignes et tracesMatièreAbstraction lyriqueVisionirique étrangeExubérantes écrituresSensibilité classiqueInstallations libres – –MaxiréalismeFiguration InévitableJaponCoréeAmérique latine

Et aussi !

salon-peinture-a-leau.1283589707.jpg

 Le Salon du dessin et de la peinture à l’eau  fondé en 1954, par un groupe d’artistes dont Masson, Chapelain-Midy, Dunoyer de Segonzac, Villon. Il est le seul salon français consacré exclusivement aux d’œuvres contemporaines sur papier.

Toutes les techniques sont représentées, l’aquarelle, la gouaches, le pastel, l’encre, le fusain,les collages, les crayons, les sanguines, et aussi bien entendu ..l’acrylique. Toutes  les tendances de l’Art contemporain sont présentes : du figuratif à l’abstrait, de la figuration libre au trompe-l’œil, du dessin à la plume à l’abstraction lyrique sans oublier le surréalisme et la réalité poétique.

Cuisine, cuisinier, flambage, flammes, cuisine à la poêle ou lorsque . . . l’aquarelle « met l’eau à la bouche »

Lorsque je vais dans un restaurant, j’aime bien, si j’en ai la possibilité, regarder du côté des cuisines. Avec le concept de la cuisine faite devant les clients, l’exercice de ma curiosité est maintenant assez souvent satisfaite.

Qui dit cuisine dit cuisinier  le C.I.D.J. explique comment le devenir. Qui dit cuisine dit aussi recettes et alors sur le Web c’est l’embarras du choix avec par exemple : MarmitonCuisine de A à ZDélices de FranceSupertoinetteCuisine ElleRecettes de cuisine750gLe cuisinier sans oublier la cuisine à la poêle et puis il y a les flammes

C’est en effet une cuisson à la poêle que l’aquarelle montre ici. L’on n’est pas dans un « laboratoire » mais d’une cuisine à l’ancienne, sans prétention. Aquarelle sur papier Montval 300 gr. Grain fin – 65 cm x 50 cm tendu sur châssis en technique humide. Je l’ai intitulée « Le flambeur » mais le terme est impropre puisqu’il désigne un joueur qui joue de grosses sommes ou quelqu’un qui dépense énormément

cuisinier.1285171110.jpg

Le « flambeur » ©masmoulin 2010

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

Les aquarellistes et dessinateurs de l’âge d’or du romantisme allemand – Partie 4 – Johann Wolfgang von Goethe – Anton Graff – Ludwig Grimm – Jacob Hackaert -Wilhelm Hensel

Johann Wolfgang von Goethe 1749-1832

Il est connu comme poète, romancier, dramaturge, homme d’Etat allemand. Il s’intéressait à l’optique, la géologie et la botanique. C’est aussi un  théoricien de l’art à qui l’on doit « Zur Farbenlehre » ou « Traité des couleurs » et son cercle chromatique. Et puis il a été à l’origine de l’émergence du courant des dessinateurs et aquarellistes romantiques allemands. Il a même créé un prix annuel de dessin qui a été décerné à Weimar de 1799 à 1805. En effet, il aimait  et pratiquait le dessin auquel il avait été initié par  Adam_Friedrich_Oeser

johann_wolfgang_goethe_wartburg_mit_monch_und_nonne_14121807.1284624428.jpg

Dessin de Johan Wolfgang von Goethe

 Anton Graff 1736-1816

Est un portraitiste allemand célèbre  né à  Winterthur en Suisse. Il a étudié à Augsbourg. Il a enseigné la  peinture à l’Académie de Dresde. Sur le fin de sa vie il s’est tourné vers le paysage. Il est considéré comme l’un des peintres les plus important de son époque. Environ 2.000 œuvres lui ont survécu. On trouve la liste des musées qui en possèdent sur Artcyclopedia

 

anton-graff_die-elbe-bei-blasewitz-oberhalb-dresdens-am-morgen.1284624551.jpg

Anton Graff - L'Elbe

Ludwig Emil Grimm 1790-1863

Peintre allemand né à Hannau, il est le frère de Jacob et Wilheim Grimm. Il a pratiqué la gravure au burin et à l’aiguille qu’il a appris  auprès de Karl Hess . Il visite un moment l’Italie puis s’installe dans sa ville natale. Il a fondé avec Gerhardt Wilhelm von Reutern la Willingshauser Malerkolonie. Il a été  professeur à l’Académie de Kassel.

 

grimm-lotte-grimm-in-her-room-aquarelle.1284624806.jpg

Ludwig Emil Grim – Lotte dans sa chambre – aquarelle

Jacob Philipp Hackaert 1737-1807

 Paysagiste allemand né à Prenzlau. Il a été initié à la peinture par son père puis par son oncle avant de suivre l’enseignement de  l’Académie des Beaux-Arts de Berlin. Il se rend en compagnie de Balthasar Anton Dunker. Il découvre les paysages et les marines de  Claude Joseph Vernet et aussi le graveur  Johann Georg Wille. Il part en Italie où il rencontre Johann Friedrich Reiffenstein et William Hamilton. Il jouit d’une réputation de paysagiste talentueux. Il est appelé à la Cour de Naples. Plus tard il y rencontre  Johann Wolfgang von Goethe. A la fin de sa vie, il s’installe à Florence On trouve certaines de ses œuvres sur web gallery of art

 

hackert_-temple-a-agrigente.1284624995.jpg

Jacob Philipp Hachaert – Temple à Agrigente

Wilhelm Hensel 1794-1861

Peintre et écrivain allemand. Dès l’age de 15 ans il étudie à l’académie d’architecture de Berlin. Lors de l’occupation de Paris par les troupes prussiennes il étudie l’art dans les musées. Il a épousé  Fanny Mendelssohn la sœur de compositeur et elle aussi compositrice. Il est un brillant portraitiste reconnu à la Cour de Prusse. Il a réalisé plus de 1000 portraits à la plume et à la sépia. Il a également peint des paysages dans un style proche des Nazaréens mais très personnel .Il était membre de l’académie d’art de Berlin.

hensel-lucerne-aquarelle.1284625173.jpg

Wilhelm Hensel – Lucerne

hensel-fanny-mendelssohn.1284625426.jpg

Wilhelm Hensel – Fanny Mendelssohn

 

Touche d’Asie par l’aquarelliste Hông-Haï Hamy à Bormes-les-Mimosas

J’ai visité récemment l’exposition qui était  présentée à la Maison des Artistes de Bormes par Hông Haï Hamy

Cette aquarelliste autodidacte est née à Saigon au Vietnam. Elle vit à Lyon depuis 1981. Contrairement aux peintres d’origine chinoise, Hông Haï dit n’avoir jamais pratiqué la calligraphie. Elle a seulement, m’a-t-elle dit appris à écrire, à l’école, à l’encre violette, avec des plumes Sergent-Major.Elle est membre non pas de la Société des Aquarellistes lyonnais mais de la Société lyonnaise des Beaux-Arts

Dans une gestuelle spontanée, elle réalise des œuvres très poétiques, oniriques, à la lisière de l’art abstrait. L’encre noire et les couleurs de l’aquarelle, dans une belle harmonie, lui permettent de peindre une œuvre empreinte de profondeur mais aussi de gaîté.

honghai-4.1284650172.jpg

Hông Haï  – Paysage

honghai-3.1284650146.jpg

Hông Haï  -Femme de dos

honghai-2.1284650125.jpg

Hông HaÏ -Fleurs

honghai-1.1284650082.jpg

Hông Haï – Paysage