Grupa šestorice autora-Billet n° 536

Grupa šestorice autora Group of six authors est un collectif d’artistes croates fondé à Zagreb en 1975.

A cette époque la Croatie est l’une des composantes de la République fédérative socialiste de Yougoslavie – 1945-1992. fondée par le Maréchal Tito – 1892-1980 (+) En 1971 débute le Printemps croate, mouvement contestataire qui revendique plus de liberté. Il est en partie entendu avec la promulgation en 1974 d’une nouvelle Constitution.Comme dans tous les régimes totalitaires la censure est la règle. D’où l’interrogation de l’universitaire Richard Carlier : La république fédérale de Yougoslavie : un État de censure ? En 1978 ils créent le magazine Maj 75 qui fait référence à la première exposition du groupe.

Comme leur nom l’indique, ils étaient six artistes : Boris Demur =Željko Jerman = Vlado Martek =Mladen Stilinovic =Sven Stilinovic =Fedor Vucemilovic

Le groupe des six artistes a été influencé par le Gorgona Grupa actif de 1959 à 1965. A mépris des règles gouvernementales ils exposent en plein air dans le cadre d’expositions-actions. Pour ce faire, ils investissent le bord de la rivière Sava ou de la station balnéaire de Moščenička Draga. Ils s’installent aussi sur les places, dans les rues et à l’Université de Zagreb. Ils projettent des diapositives et des films sur des bâtiments. Ils exécutent souvent leurs œuvres face au public.
Une exposition « Personnal cuts – Art à Zagreb de 1950 à nos jours a été programmée récemment au organisée au Carré d’art de Nîmes

Grupa šestorice autora –
This is not my work
Željko Jerman – Photo
Boris Demur
Vlado Martek – Sell out (vendu)
=Fedor Vucemilovic
Sven Stilinovic -Car-Crash

Lowbrow art -Billet n°535

The Lowbrow art est un mouvement artistique né de façon souterraine, à Los Angeles à la fin des années 1970. Les premiers artistes de cette mouvance étaient des caricaturistes underground comme Robert Williams et Gary Panter .

Le terme lowbrow désigne quelqu’un de limité intellectuellement. Il est en opposition avec (littéralement « sourcils bas ») a été construit d’après son contraire, le mot highbrow l’intellectuel amateur d’art contemporain élitiste. On parle aussi le Pop surrealism Les artistes, qui veulent s’échapper du monde des Beaux-Arts, utilisent la bande dessinée,, la publicité, le graffiti, le dessin animé . Leurs oeuvres sont souvent sarcastiques ou humoristiques. Au départ le monde des arts examine les œuvres du Lowbrow art avec circonspection. Il considère encore que c’est vulgaire et donc que ce n’est pas de l’art. Le style Lowbrow se perpétue de nos un peu partout dans de monde.


Un certain nombre d’artistes ont fait peignent ou ont peint dans style Lowbrow notamment
Josh Agle alias Shag =Toly AK =Juan Bernal Aguilar= Jorge Alderete =Ésaü Andrews
=Andrés Amaya =Jason D’Aquino=Julien Anet = Roby Dwi Antonio=
Roberto Arguelles =Anthony Ausgang =Pedri Autero=Carrie Ann Baade
==Gary Baseman=Felipe Bedoya==Tim Bishop= Jana Brike = Guy Burwell

Victor Castillo= Nicoletta Ceccoli =Ray César = Luke Chueh =David “Squid” Cohen=Joe Coleman Valentin Coquillat =Daniel Martin Diaz =Dirty Donny = Heri Dono ==Lori Earley
Ron English =Mike Eastabrook =Tiagro Ezavedo=Von Franco == Jason Freeny
Tina Gillen =Alex Gross =Camille Rose Garcia = Naoto Hattori =Veks Van Hillik=Seonna Hong
=James Jean= John-John Jesse ==Henny Howard alias Von Dutch =Michael Hussar=Atsushi Kaneko=Aunia Kahn =Audrey Kawasaki = Caia Koopman =Michael Leawitt =Lingouf

Antony Lister =Brian McCarty =Elizabeth Mc Gratht =Tara McPherson= Nathaniel Miljour
Reg Mombassa =Roberta Marrero  = Takashi Murakami = =Moolinex =Sergio Mora = Yoshitomo Nara Niagara =Nicolas Leborgne alias Odö = Alex Pardee =Gary Panter = Joon Park =Raymond Pettibon = Paolo Petrangeli = =Marion Peck =Brandt Peters =Pool & Marianela= Alvaro PFF = David Plunkert

Vince Ray = Nache Ramos = Jermaine Rogers =Mark Ryden= Ana Hernandez San Pedro =
Steeven Salvat= Kenny Scharf =Mijn_Schatje =Todd Schorr = Argiris Ser =Greg Simkins =
Elisée Skayzoo =Amy Sol =Joe Sorren =Jeff Soto = Nathalia Suellen = Studio Viner =Gary Taxali 100Taur = =Luis Viera= Charles Vish =Eric White
Nate Williams =Robert Williams =Derek Yaniger=

Mark Ryden – snow white
Kenny Scharf -Inner Space
Robert Williams- Face value
Alex Pardee The Binding of Isaac Four Souls
Amy Sol- Spirit_Flame
Anthony Ausgang -congratulations
Robert Williams – Oscar Wilde in Leadville
Roby Dwi- Atonio
ictor Castillo

New image painting – Billet n° 534

New Image Painting ou New image Art est un terme employé en 1978 lors d’une exposition organisée au Whitney Museum de New-York qui avait ce titre. La nouvelle peinture d’image est étroitement liée à la Figuration libre, àla Trans-avant-garde Nuovi Nuovi, au Néo expressionnisme. Les peintres du New image painting ont un style figuratif puissant. Ils utilisent des images de bande dessinées .Ils introduisent des manipulations abrasives.

On rattache au New image painting : Nicholas Africano = Jennifer Barlett = Jonathan Borofsky sculpteur = Denise Greene = Philip Guston = Neil Jenney = Robert Longo = Michael Lukas = Robert Moskowitz = Susan Rothenberg == Julia Schnabel.

Jonathan Borofsky
Denise Green
Susan-Rothenberg – Head-and-Bones-
Nicholas Africano
Robert Longo – Perfect goods
Robert Moskowitch
Jennifer Bartlett Rhapsody
Neil Jenny
Susan Rotheberg

Radical painting group – Billet n° 533

The radical painting group est un collectif d’artistes abstraits créé en 1976 par Marcia Hafif et Olivier Mosset. Mais c’est seulement en 1984 que le nom a été utilisé lors d’une exposition au William College Museum de Williamstown. On a aussi parlé d’ Analytical Painting ou de ‘Fundamental Painting’. Les œuvres souvent monochromes sont proches du minimalisme des années 1960

Le groupe rassemblait Rudolf de Crignis = Andreas Exner =Christiane Fuchs = Marcia Hafif = Joseph Marioni = Frederic Matys-Thursday = Ingo Meller =Olivier Mosset =Winston Roeth =Eric Saxon = Phil Sims, Peter Tollens= Günter Umberg = Dieter Villinger =Ulrich Wellmann = Jerry Zenuik

La Galerie Ruper Walser à Munich expose un certain nombre d’artistes du Radical Painting Group

Radical painting groupe
Phils Sim
Peter Tollens
Frederic Matys-Thursday
Dieter Villinger




Untel -Billet n° 532

Untel est un collectif d’artistes performeurs français actif de 1975 à 1980. Le groupe est influencé par le Dadaïsme, le Futurisme et Fluxus. Untel propose une analyse critique de la société dans ses contradictions. UNTEL se veut un miroir critique et dynamique de l’art au contact du réel.Il réalise des interventions autour de la vie quotidienne en milieu urbain. Les préoccupations et interrogations des artistes, insérées dans la réalité sociale, s’expriment et se visualisent par le choix et le traitement des supports . Ils utilisent les affiches, la photographies, des images,des objets souvent insignifiants, des notes, des sons. .Ils reprennent les codes des manifestations de rues, des revues de presse, des magasins, des enquêtes, des ventes ambulantes, des envois postaux .

Untel est crée par trois anciens élèves de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris : Jean-Paul Albinet, Philippe Cazal et Alain Snyers. Ce dernier est remplacé en 1978 par Wilfrid Rouff.Le graphiste Bernard Baissait a été proche d’Untel.

Ils agissent à Paris, Chalon-sur-Saône, Cahors, Mâcon, Bordeaux,New York, Moscou. Parmi leurs interventions urbaines l’on retiendra « Le bonheur pour vous, qu’est-ce que c’est ? » =« Je vous offre un verre » =« Comportements en rupture » = « L’art d’être Touristes » =« Socles  » = « La boite Untel = »Environnement de type Grand magasin = le sac Untel à la Fiac en 2013 = la mise en boite .
Bien que le groupe est arrêté ses interventions en 1980, il continue a être invité dans les galeries et musées.

Touristes à Cahors
-Lire-un-journal-Blanc-sur-la-place-rouge- -Moscou-25-avril-1975
Déjeuner sur l’herbe
Socles Untel
L’environnement d’un grand magasin au Musée d’art moderne
La mise en boite à la galerie Michele Didier

Punk visual art movement- Billet n° 531

The Punk visual art Movement ou Mouvement de l’Art punk lié au Mouvement Punk,à la sous-culture Punk au Punk rock et au Post-Punk ‘c’est à dire à la musique. Il s’est développé à New-York et à Londres

Le mouvement d’art visuel punk a une approche anarchiste, anticonformiste et anti-art. Il orne depuis les années 1970 les pochettes d’albums, les dépliants, les affiches, les murs , les fanzines ou plus exactement les Punk zines et sites Web des groupes de musique punk.Et aussi la mode ou punk fashion et notamment les T-shirts Il recouvre aussi un style de graphisme radical et de multiples objets
Les œuvres d’art punk étaient des combinaisons explosives d’illustration, de texte et de montage, comprenant tout, des images défigurées de groupes de musique punk, en passant par des images photographiques à la satire politique, des coupures de magazines et journaux, des lettres découpées façon lettre anonyme, le letraset. Les artistes ne cherchent pas à faire beau. Ils pratiquent le do it yourseft

Se rattache à la mouvance du Punk visual art et du post-punk visual art notamment :Philly Abe =Ray Ahn=Animal X =Beth et Scott B ==Jonathan Barnbrook= Roberta Bayley = Bazooka = Neke Carson =Christian Chapiron=Olivia Clavel =Mitch Corber = Edit deAk =Alice Denney =Jimmy De Sana = Paul Dougherty =Jean-Louis Dupré=Shepard Fairey=Malcolm Garrett= Gilbert et George =Kathleen Hanna=John Holmstrom =Curt Hoppe =Victor Hugo =Derek Jarman= M. Henry Jones =David King = Billy Klüver = Steve Kramer =Lulu Larsen= Tina L’Hotsky =Christa Maiwald =Ruth Marten = Malcolm McLaren =Legs McNeil = = Marc H. Miller =Alan Moore = Tom Otterness =Raymond Pettibon = = Pat Place = Amos Poe =Punk Magazine = Jamie Reid= Marcia Resnick= Daniel Richter = =Bettie Ringma =Walter Robinson =Jean Rouzaud=Peter Saville=Leslie Schiff = Screaming Mad George = =Jerry Silk =Patti Smith ==Winston Smith= Linder_Sterling Tobi Vail = Gee Vaucher =Alan Vega = Arturo_Vega= Mark Vallen =Vivienne Westwood

La Villa Médicis a organisé une exposition sur l’art visuel Punk : Europunk 1976-1990 Il y a aussi le Museum of art and design de Bruxelles avec  » Punks Graphics – Too Fast to live, Too Young to die

Artur Vega for Ramones group
Patti Smith
Linder Sterling
Jamie Reed – Sex Piscols
Shepard Fairey,
Raymond Petitbon
Dead_Kennedys
Vivienne Westwood, ? – Punk art on T-shirt

Grupo Puzzle – Billet n° 530

Grupo Puzzle 1976-1981 est un groupe avant-gardiste d’artistes portugais créé à Porto en décembre 1975. Le Portugal grâce à la Révolution de œillets du 25 avril 1974 vient à peine de sortir de la dictature de l‘ Estado Novo instauré en 1933 par Antonio de Oliveira Salazar Ce sont les idées qui ont rassemblé ces artistes. Mais ils n’ont pas cherché à développer une unité de style. J’ai par ailleurs trouvé curieux de ne trouver aucun article sur le groupe dans Wikipedia portuguese

Les artistes du Grupo Puzzle pratiquent la performance et les installations. Ils créent aussi des «puzzles» d’où le nom du groupe . C’étaient des écrans divisés en neuf parties qui travaillaient avec des images emblématiques de l’identité régionale et nationale. Le groupe a marqué le panorama culturel du Portugal des années 1970. Il ne faut pas confondre ce collectif avec Puzzle un groupe de de Hi-Hop français ni avec le Puzzle project

Ce collectif était composé d’ Dario Alves = Armando Azevedo (+) = Gerardo Burmester = Carlos Carreiro = João Dixo = Albuquerque Mendes = Graça Morais = Fernando Pinto-Coelho = Pedro Rocha = Jaime Silva

Des membres du Grupo Puzzle
Performance du Grupo Puzzle
Armando Azevedo
Gerardo Burmester
Carlos Carreiro
Albuquerque Mendes
Fernando Pinto-Coelho – Milagre II
Pedro Rocha
Jaime Silva

Brotherhood of Ruralists- Billet n° 529

Brotherhood of Ruralists que l’on peut traduire par Fraternité des ruralistes est un groupe de sept peintres paysagistes fondé en 1975 par Peter Blake. L’un des membres du Pop art britannique a acheté avec sa compagne Jann Haworth la gare désaffectée de Wellow dans le Somerset . Le groupe s’inspire en partie de la Fraternité préraphaélite un mouvement artistique fondé en 1848. Le nom est donné par le poète et écrivain Laurie Lee.

Les ruralistes ou ce que l’on appelle aujourd’hui les néoruraux ces citadins qui s’installent en zone rurale qu’ils idéalisent. C’est effectivement ce que recherche ces artistes. Ils veulent pratiquer une peinture de paysage sans implication sociale. Chacun des membres développe un style qui lui est propre Le groupe se disloque cinq ans plus tard. C’est le documentaire de John Read diffusé par la BBC en 1978 « Summer with the ruralists » qui a fait connaître le groupe au grand public britannique.

Le couple invite David Inshaw et deux autres couples: Ann Arnold et Graham Arnold , et Annie Ovenden et Graham Ovenden à venir passer l’été dans la région. Ils s’installent dans le West Country Ils passent ensemble une quinzaine de jours en été dans les Cornouailles ( Cornwalls )

Annie Owenden
David Inshaw
Ann Arnold
Graham Arnold – Priestess of the Winter Solstice
Peter Blake -Girl in a poppy field
Graham Owenden – Yellow field

Art sociologique – Billet n° 528

L’art sociologique ou sociological art est un mouvement artistique fondé au début des années 1970 à Paris. Il est né de la rencontre entre des artistes comme Michel Journiac, Gina Pane, Bertrand Lavier, Thierry Agullo, Joan Rabscall, Jocelyne Hervé, Alexandre Sosnowsky dit Sosno, Hervé Fischer, Fred Forest, Jean-Paul Thénot . Il s’officialise en 1974 avec la création par Hervé Fischer = Fred Forest (+) = Jean-Paul Thénot du collectif d’art sociologique et la publication d’un manifeste dans le journal Le Monde du 10 octobre 1974
Le critique d’art François Pluchard publie dans le magazine arTitudes «  Dix questions sur l’art corporel et l’art sociologique » Avant de se brouille avec les fondateurs, le philosophe Bernard Teyssèdre s’est intéressé à l’art sociologique

Les critiques Pierre Restany, Vilém Flusser, Rainer Wick se sont intéressés à cette mouvance. Par contre il.a été peu suivi par le milieu artistique. Le mouvement d’art sociologique est le précurseur de » l’art relationnel » théorisé par Nicolas Bourriaud à la fin des années 1990. Il s’est démarqué de l’art conceptuel, et de «Art Langage» et était proche du «body art» et de l’art contextuel. Il est très cirique envers l’avant-garde des années 1970-80. Il conteste la façon de fonctionner des institutions muséales, des galeries et du marché de l’art.

Fisher – Marché des oiseaux
Hervé Fischer, Sisyphe et la tour de Babel

The Indian Group of Seven – Billet n° 527

The Indian Group of Seven ou Professional Native Indian Artists Inc. est l’un des premiers collectifs et groupes de défense culturels organisé et géré de façon indépendante par des artistes autochtones au Canada. Il regroupait des artistes dit des Premières Nations . Sa dénomination donné par Gary Scherbain journaliste au Winnipeg Free Press, fait référence au Group of Seven créé en 1913.

Ce collectif a été fondé en novembre 1973 à Winnipeg, au Manitoba par les canadiens Jackson Beardy = Eddy Cobiness =Alex Janvier = Norval Morrisseau (+) = Daphne Odjig = Carl Ray et l’américain =Joseph Sanchez .

Les initiateurs du groupe indien des 7 ne se sentaient pas reconnus comme des artistes contemporains à part entière. Ils étaient exclus des musées et des galeries d’art. Ils se voyaient comme des curiosités pour anthropologue ou à l’ethnographe. Cette marginalisation due à leurs origines et les frustrations qui en découlaient sont devenues un moteur de leurs revendications. Ils entendaient créer un fonds pour aider les artistes et attribuer des bourses+ découvrir et stimuler les jeunes talents + intéresser les galeries renommées à exposer leurs œuvres

Norval Morrisseau Chaman et Disciples 1979
Daphne Odjig – Conflit du Bien et du Mal
Carl Ray – Conflit du Bien et du Mal
Daphne Odjig, – Renouveau spirituel,
AlexJanvier_-Morning Star
Daphne Odjig -Medicine Man In The Shaking Tent
Jackson Beardy- Nanabush Catches The Eagle
Norval Moriseau – Sacred Trout with Eggs
Eddy Gobiness
Carl Ray – Fisherman
Joseph Sanchez – the-vision-of-joseph-the-coming

Picture generation – billet n° 526

The Picture generation est le nom donné à un groupe d’artistes américains qui ont eu vingt ans dans les années 1970. C’est le titre de l’exposition organisée par Douglas Crimp en 1977, à l’ Artist’s Space de New York « Pictures Generation » qui a donné son nom à cette mouvance. Cette exposition rassemblait John Baldessari =Troy Brauntuch,= Cindy Sherman = Barbara Kruger (+)Robert Longo= Jack Goldstein = Sherrie Levine= Richard Prince = Philip Smith

Outre ces neuf artistes,un certain nombre d’autres ont fait partie de ce mouvement de la Picture generation notamment : Ericka Beckman =Dara Birnbaum =Barbara Bloom =Eric Bogosian =Glenn Branca =Troy Brauntuch =James Casebere =Sarah Charlesworth =Rhys Chatham =Charles Clough =Nancy Dwyer =Louise Lawler =Thomas Lawson =Allan McCollum =Paul McMahon =Carole Ann Klorides & Michael Owen alias MICA =Matt Mullican =David Salle =Laurie Simmons = =James Welling =Michael Zwack

Ils ont fait une analyse critique de la culture des médias de masse et de la culture populaire. En effet, ils sont contemporains de l’essor de la société de consommation et le l’explosion de la pub, des magazines, de la télévision. Ils ont aussi été influencés par la pensée de l’Art conceptuel et le Pop art. Dans leur approche d’appropriation, ils mettent en évidence de façon souvent humoristique, l’influence que l’image donne du monde dans lequel ils vivent. Ils s’expriment dans le cinéma, la photographie ou la performance. Les artistes de la Picture generation utilisent les mécanismes de séduction et de désir employés par le monde de la publicité.

En 1989 Whitney Museum of American Art de New York et le Musée d’art contemporain de Los Angeles ont organisé des rétrospectives consacrées de la « Picture Generation » Et en 2009, au MoMA, l’exposition The generation photos 1974-1984 a été organisé par Douglas Eklund

Jack Goldstein – Metro-Goldwyn-Mayer,
Barbara Kruger -Yourself or yourself
Cindy Sherman – Untitled
ichard Prince, Untitled (Cowboy)
Laurie Simmons
Louise Lawler


Nueva figuración madrileña – Billet n° 525

Nueva figuración madrileña ou Los Esquizos de Madrid (les schizos) est un mouvement artistique né dans la capitale espagnole en 1970-1971. C’est la fin du régime franquiste qui disparait à la mort de Franco en 1975. C’est aussi l’avènement de la Movida madrilène e (+) Le mouvement était proche du collectif politique, artistique et littéraire Grupo Trama

Les artistes de la nouvelle figuration madrilène n’ont pas une approche commune. Cependant ils entendent défendre la peinture alors remise en cause ici ou là et échapper aux tendances et aux modes. Ils ne font pas table rase de ce qui les a précédé, Au contraire ils souhaitent réaliser une synthèse entre le passé et le présent, Ils sont figuratifs mais pas réalistes. Ils aiment la couleur, parfois même psychédélique

On fait notamment fait partie de cette mouvance :
Carlos Alcolea =Gonzalez de Aledo-Jaime= Carlos Forns Bada = Sigfrido Martín Begué =Chema Cobo = Carlos Durán =Carlos Franco =Luis Gordillo =Herminio Molero=Rafael Pérez Mínguez = Guillermo Pérez Villalta = Manolo Quejido

Pérez Villalta –
Pérez Villalta – Escena a la salida de un concierto de rock
Carlos Elcolea
Guillermo Perez Villalta- Grupo de personas en un atrio – 1975

Morte la peinture ? -Billet n° 524

Dans les années 1960 / 1970, un grand nombre de peintres abstraits se sentirent obligés d’arrêter de peindre. Déjà dans les années 1950 des artistes peignent sans pinceaux. Notamment le dripping = le pouring = le Pulling = le scraping = le body printing =

Bien plus tôt en 1839, le peintre Paul Delaroche 1797-1856 en découvrant les premiers daguerréotypes, déclara  » : « A partir d’aujourd’hui, la peinture est morte «  Il fut vite démenti et au contraire l’art pictural explosa dans tous les sens.

Ce qui motive les peintres de chevalet il y a des raisons sociologiques et politiques : Mai 68, la guerre du Vietnam, la société de consommation, évolution du marché de l’art. Certains appartiennent au mouvement du Auto-destructive art .Cette attitude doit aussi à l’apparition de nouveaux modes d’expression : installations, performances, body art, land art, interactivité, l’art conceptuel . De peinture il ne resta alors que le minimalisme monochrome.

De nombreux peintres au cours de cette décennie brisèrent leurs pinceaux . Parmi les artistes qui cessèrent de peindre ou modifièrent leur approche il y a notamment :
Martin Barré= Pierre Buraglio = Daniel Buren= Marcia Hafif =John Latham =Lee Lozano, =Agnès Martin = Fabio Mauri =Gustav Metzger = Olivier Mosset= Hélio Oiticica = Michel Parmentier= Charlotte Posenenske (+) = Martial Raysse =Ad Reinhardt =Eugen Schönebeck =Niele Toroni

Mais comme le phénix la peinture renait à l’orée des années 1980. Rétrospectivement Antoine Perrot s’est posé, à propos de Steven Parrino, la question « Peindre après la mort de la peinture » de même Le critique d’art Jason Farago se demande si « Is painting dead  » La réponse est non : elle connait maintenant un renouveau majeur.

Des artistes déjà cités repeignent comme Martin Barré = Pierre Buraglio (+) =Marcia Hafif= Agnès Martin = Fabio Mauri= Martial Raysse. C’est aussi l’arrivée dans les années 1980 de la Figuration libre en France = du bad-painting notamment de Jean-Michel Basquiat = des Neue Wilde en Allemagne et Autriche.

En 2007 le Centre Pompidou s’est posé la question « Où en est la peinture ? »
En 2008, à la Chapelle de la Visitation de Thonon est présentée  » Les années 1980 « un renouveau du paysage artistique français » en présentant des œuvres de Jean-Michel Alberola = Jean-Charles Blais = François Boisrond =Etienne Bossut = Gérard Collin-Thiébaut = Robert Combas= Hervé Di Rosa = Philippe Favier = Gérard Garouste = Jean-Pierre Giard = Patrice Giorda = Christian Lhopital = Georges Rousse = Jean-Marc Scanreigh= Gérard Traquan

En fin 2014 début -2015 le MoMa a présenté Forever Now , l’oeuvre peinte de 17 artistes : Richard Aldrich = Joe Bradley = Kerstin Brätsch = Matt Connors = Michaela Eichwald = Nicole Eisenman (+) Mark Grotjahn = Charline von Heyl = Rashid Johnson = Julie Mehretu = Dianna Molzan = Oscar Murillo = Laura Owens = Amy Sillman = Josh Smith = Mary Weatherford = Michael Williams.

Récemment le Mudam – Musée d’Art Contemporain du Luxembourg a proposé « Peintures des années 1980-1990″ Faisaient partie de la sélection du Mudam : Helmut Federle = Günther Förg = Bernard Frize = General Idea = Tina Gillen = Guillermo Kuitca = Jonathan Lasker = Michel Majerus =Albert Oehlen = Fiona Rae = Julian Schnabel = Juan Uslé

Bien qu’elle ne soit plus le seul moyen d’expression des artistes, force est de constater que « la peinture n’est pas morte » Le philosophe Patrick Vauday nous l’annonce « La peinture ne revient pas, elle devient » La peinture revient en force constatait en 2005 le Courrier international alors que Charles Saatchi revend ses installations pour acheter des tableaux + et un article d’ Encyclopaedia Britanica titré “return to painting”

Hervé Di Rosa
Jean-Michel-Meurice_Ludius-1_1984
Jean-Michel Basquiat, – Untitled +- 1982,
Robert Combas
Gérard Garouste
François Boidond
Joe Bradley
Laura Owens – Untitled



Muralismo en Chile, Argentina, Cuba, Nicaragua, Perú- Billet n° 523

Le Muralisme mexicain des années 1930 a influencé les artistes d’Amérique du Sud dans les années 1960-1970, comme le Chili, l’Argentine, Cuba, le Pérou, le Nicaragua. Ce mouvement est d’abord d’opposition politique, de revendication sociale. Il n’a donc pas les mêmes sources et les mêmes motivations que le Street art qui lui est contemporain

Muralismo en Chile, le muralisme chilien est un mouvement artistique et politique né au début des années 60 au Chili. La Brigade Ramona Parra, en soutien de Salvador Allende utilise alors les murs de Valparaiso et d’autres villes du pays. Ils entendent ainsi soutenir leur leader. Celui sera élu président de la république en 1970.

Mais trois ans plus tard il est assassiné lors du coup d’état militaire mené par Augusto Pinochet. C’est alors que l’armée efface toute trace de contestation. Il faut attendre la fin de la dictature en 1990 pour que les peintures murales réapparaissent à Valparaiso. Elles perdurent de nos jours autour de la condition féminine
Parmi les artistes muralistes chiliens il y avait Berta Ayancán =Osvaldo Barra Cunningham =Gregorio de la Fuente =Julio Escámez =Alejandro González = Laureano Ladrón de Guevara =Olga Lehmann = María Martner = José Venturelli

Muralisem à Valparaiso
Muralisme chilien
Fresque des années 2000 au Chili
=o=o=o=o=o=o=o

Le muralisme argentin a soutenu les revendication sociales ou politiques L’ Argentine. Pays qui a connu plusieurs régimes autoritaires et notamment la dictature militaire- 1976-1983 , initiée par le général Juan Carlos Ongania
Parmi les artistes muralistes il y avait : Lino Enea Spilimbergo = Antonio Berni = Juan Carlos Castagnino = Demetrio Urruchúa  =

Fresque murale à Buenos Aires

Sur l’ile de Cuba, notamment à La Havane, les artistes peignent aussi des fresques murales. Certains sont liés au mouvement de la dissidence cubaine. Il y avait Salvador Gonzalles_Escalona = Cundo Nermudez Ils sont la plupart anonymes. Le régime castriste a en partie encadré cette pratique, comme dans la fresque ci-dessous

Cundo Bermudez

Le Pérou a aussi connu une période où des artistes réalisent des fresques murales. Notamment le colombien Guache = Elliot Tupac

La Révolution sandiniste installe au pouvoir Daniel Ortega, de 1979 à 1992. Les « murales » couvrent pendant toute cette période les murs du Nicaragua. Mais à l’arrivée de Violete Barrios de Chamorro en 1990, le nouveau régime politique efface ont en grande partie les fresques murales.
Plus de 100 artistes ont participé à ce mouvement. Mais la plupart sont restées dans l’anonymat. Sauf quelques uns comme Julio Cesar Moreno


Artist Placement group-Apg – Billet n° 522

Artist Placement Group – Apg est un groupement d’artistes, de la mouvance conceptualiste, fondé à Londres en 1966 par Barbara Steveni et John Latham, L’organisation, dans une expérience radicale a cherché à intégrer le rôle de l’artiste dans un contexte social élargi. Il a organisé ce que l’on appellera le concept de la résidence d’artiste .

En vue de les immerger dans le « monde réel », les artistes effectuent des stages, dans l’industrie  :  British Steel Corporation et Ocean Fleets Ltd. et dans les organisations gouvernementales : Department of Environment ,le Scottish Office et le Department gor Health and Social Security, Par la suite, ils exposeront leurs œuvres dans les lieux qui les ont accueillis ou dans des galeries. Le groupe a été pionnier en Grande-Bretagne, dans le cinéma, la vidéo, l’art corporel et les performances. En 1989, il changera de nom pour devenir O+I Organisation and imagination

Parmi les participants étaient Barbara SteveniJohn LathamMaurice AgisJoseph BeuysIan BreakwellStuart BrisleyAndrew DipperBarry FlanaganDavid Hall,  Yoko Ono, Anna RidleyJeffrey ShawDavid Toop, et le Groupe Fluxus

Des expositions ont été organisées : l’INN70 à la Hayward Gallery ou à la Whitechapel Art Gallery et à la Documenta, En 2012 une rétrospective a été organisée par la  la Raven Row gallery et en 2015 au Kunstraum Kreuzberg/Bethanien de Berlin puis en 2016 au  Summerhall d’Edimbourg. Les archives du groupe ont été achetée en 2004 par la Tate

apg meeting
Maurice Agis – Installation
David Hall – BD
The Other Side by Ian Breakwell
Stuart Brisley Performance with- Iain-Robertson
John LathamMan Caught Up with a Yellow Object,
John Latham,Art and Culture,
Leaping hare, embellishe by , Barry Flanagan
Artist Placement Group – Context is Half the Work

Postmodernisme et Déconstructivisme -Billet n° 458

Le Postmodernisme a d’abord été un mouvement architectural né au milieu des années 1970. Il trouve son origine dans l’étude de Robert Venturi :  » Complexity and Contradiction in Architecture » Il est lancé par Charles Jencks qui publie en 1977  » The Language of Postmodern Architecture « 

Le Postmodernisme en architecture s’oppose au mouvement Moderne et au Style International et au fonctionnalisme plutôt austère, promu notamment par un Le Corbusier. Il se caractérise, par le retour de l’ornement et à la couleur, avec une attention particulière pour la façade. Se mêlent des éléments de culture populaire, parfois kitch et des clin d’œil humoristiques.

On associe à ce mouvement international les architectes : Aldo Rossi =Ricardo Bofill =Mario Botta =John Burgee =Peter Eisenman =Terry Farrell =Frank Gehry =Michael Graves =Arata Isozaki =Helmut Jahn =Jon Jerde =Philip Johnson =Ricardo Legorreta = Charles Moore =Boris Podrecca =César Pelli =John Portman =Paolo Portoghesi =Antoine Predock = Robert AM Stern =James Stirling =Tomás Taveira ==Siavash Teimouri =Robert Venturi.

Binoclards
musée Abteiberg de Hans Hollein
Maison de Frank Gehry – Venice Beach
Banque centrale européenne (BCE)
Parlement écossais à Edimbourg
_Charles-Moore – Piazza-d-Italia

Le Déconstructivisme ou Nouvelle architecture moderne est un autre mouvement architectural qui s’installe à la même époque. Il a des motivations comparables. Né dans les années 1990 le terme n’implique pas la démolition. Il exprime les contradictions, les dilemmes ou les conflits de la ville, reflets de la société et de la culture actuelle. Les approches complexes dérangent par leur façon de concevoir les configurations spatiales déroutantes.

Parmi les tenants de cette approche il y a Günter Behnisch =Coop-Himmelb(l)au = Peter Eisenman = Frank Gehry =Zaha Hadid = Rem Koolhaas = Daniel Libeskind = Jean Nouvel =Claude Parent = Christian de Portzamparc =Elizabeth de Portzamparc =Bernard Tschumi =Paul Virilio

Franck-o-Gehry- Gugghenem-museum-bilbao-
Centre Ray et Maria Stata

Par ailleurs certains artistes des Arts visuels sont considérés comme faisant partie du postmodernisme Neville Brody = Avril Greiman = Willi Kuntz = Roy Lichtenstein =Peter Saville = Wolfgang Weingart

Bad painting – Billet n°457 B

The Bad painting, que l’on peut traduire par mauvaise peinture, n’est pas à proprement parler un mouvement mais un style artistique figuratif né aux États-Unis. On doit ce nom à Marcia Tucker, fondatrice en 1977 du New Museum of contemporary art de New-York. L’année suivante elle organise une exposition qu’elle nomme Bad painting. Pour elle , le terme de «mauvaise» peinture n’est pas péjoratif. Cette approche est à la fois drôle et émouvante, et souvent scandaleuse dans son mépris des normes du bon goût. C’est pour Marcia Tucker une façon d’ouvrir d’autres horizons pour l’Art

Ces artistes figuratifs utilisent les techniques des arts de la rue : graffitis, les pochoirs, affiches. Ils s’inspirent de l’art visuel punk, de la peinture afro-américaine et hispano-américaine. Ils s’opposent ainsi à l’art minimaliste et à l’art conceptuel. Le style volontairement « sale » et négligé peut se comparer avec la figuration libre. Du reste la Bad Painting est parfois considérée comme un précurseur du mouvement plus large du néo-expressionnisme

La conservatrice y avait rassemblé des œuvres de James Albertson = Joan Brown = Eduardo Carrillo =James Chatelain =William Copley alias cply =Charles Garabedian (+) =Robert Chambless Hendon =Joseph Hilton =Neil Jenney =Judith Linhares =Patrick Walter Siler = Earl Staley = Shari Urquhart =William Wegman

Outre les artistes présents lors de l’exposition de 1978, certains critiques rattachent à cette mouvance des vedettes du street art et de l’art du graffiti :
Jean-Michel Basquiat =Jonathan Borofsky = Arnulf Rainer = Julian Schnabel = Keith Haring =Peter Saul
Le Museum of Bad Art ou MOBA au statut non lucratif a été fondé en 1994 à Somerville et Dedham deux villes voisines de la Nouvelle Angleterre

James Albertson
Joan Brown – Our portrait celebrate
Eduardo Carrillo – -Las Tropicanas»
James Chatelain
William Copley
Cham Hendon Mountain chalet
Joseph Hilton
Neil Jenney – Accident and wittenesses
Judith Linhares – Turkey,
Patrick Siler – The great stove
Earl Stanley
William Wegman

Metacosa – Billet n° 457 A

Metacosa est un mouvement artistique italien actif de 1979 à 1984. Il est né en 1979, pendant l’exposition organisée en 1979 à Brescia par Chiara Fasser de la Galleria dell’ Incisione avec le concours du critique d’art Roberto Tassi. Les artistes de Metacosa exposeront ensuite à Milan, Viareggio, Bergame et Vicence.

Les membres de Metacosa n’ont pas une unité de style. Par contre, ils partagent l’intuition que le véritable défi de l’art est de se confronter à nouveau au contenu de l’œuvre au travers d’une approche figurative explicite, mais surtout pas théorisée. Ils n’ont donc jamais publié de manifeste. Métacosa viendrait de metafisico la métaphysique

Metacosa rassemble Giuseppe Bartolini = Giuseppe Biagi = Gianfranco Ferroni = Bernardino Luino = Sandro Luporini = Lino Mannocci (+) et Giorgio Tonelli

En 2004 Philippe Daverio organise à Milan une rétrospective de Metacosa  » Fenomenologia della Metacosa

Six Membres de Metacosa
Guiseppe Biagi – sans titre – Camicia
Gianfranco-Ferroni- Larte-eretica–
Sandro Luporini – Intérieur extérieur
Gianfranco-Ferroni- Rabbia-dartista
Luino Bernardino Le lit dans la chambre rouge

 Die Neuen Wilden -Billet n° 456

 Die Neuen Wilden  Les nouveaux sauvages ou encore – Les nouveaux Fauves en référence aux Fauves de l’orée du 20ème siècle, est un groupe d’artistes figuratifs allemand et autrichien, actif dans les années 1970-1980. Il émerge à Berlin mais aussi à Cologne sous le nom de Mülheimer Freiheit du nom de la rue ou ils sont basés.

La peinture des nouveaux fauves se caractérise par l’insouciance, l’hédonisme, des couleurs vives, parfois violentes et des coups de pinceau rapides et larges. Ils n’adhèrent ou plutôt s’opposent à l’ art minimal et à l’art conceptuel . Il sont dans la ligne de la Bad painting aux USA = le Figuration libre en France = la Transavantgardia en Italie.

Les lanceurs de Neue Wilde sont alors Georg Kern alias Georg Baselitz = Eugen Schönebeek
Ils sont rejoints par K. H. Hödicke = Bernd Koberling = Markus Lupertz =P. Kirkeby
= Anselm Kiefer =Ralf Winkler alias A. R. Penck = Sigmar  Polke

Un certain nombres d’artistes, pas tous reconnus, sont rattachés aux Neue Wilde
ou ont été influencé par leur style, notamment :
Hans Peter Adamski =Peter Angermann =Siegfried Anzinger = Elvira Bach =Georg Baselitz
Franz-Bernd Becker =Gerard Beetle = Rolf von Bergmann =Erwin Bohatsch
Anja Boje = Peter Bömmels ,=Herbert Brandl =Werner Büttner =
Tarcisi Cadalbert = Luciano Castelli =, Wolfgang L.Cihlarz alias Salomé =
=Andrzej Cisowski =Walter Dahn = Gunter Damisch ==
Urszula Danielewska-Wietecka=Martin Disler Jiří Georg Dokoupil =
Rainer Fetting =Horst Gläsker =Franz Hitzler =Dieter Horký = Leiko Ikemura
=Jörg Immendorff = Peter Robert Keil =Gerard Kever =
Martin Kippenberger= Gustav Kluge =Bernd Koberling = Bernhard Martin
Helmut Middendorf =Alois Mosbacher , =Gerhard Naschberger
Groupe Normal=Albert Oehlen =Markus Oehlen =AR Penck=
Moritz Reichelt =Thomas Reinhold = Hartmut Ritzerfeld =Hubert Schmalix
=Hubert Scheibl, =Beate Schreiter-Radel =Stefan Szczesny =
Volker Tannert =GL Gabriel Thieler=, Aleks Weber =Bernd Zimmer

Anselm Kiefer, ‘Parsifal III’ 1973
Anselm Kiefer =Parsifal III 1973
Georg Baselitz, ‘Adieu’ 1982
Georg Baselitz = Adieu 1982
Georg Bazelitz – Les grands amis
Anselm Kiefer, 'Urd, Verdandi, Skuld (Les Norns)' 1983
Anselm Kiefer =The Norns
AR Penck -Moi et l’Allemagne
Jörg Immendorff- Cafe Deutschland
Stefan Szczesny, = Swimmers in Snow,
Rainer Fetting

La Figuration libre -Billet n° 455

La Figuration libre ou Free figuration est un mouvement artistique français Il est considéré comme l’équivalent des mouvements contemporains du Bad Painting = du néo-expressionnisme et de la Transvanguardia.

Ce mouvement a été fondé en 1981 par de jeunes artistes qui se sont notamment connus, dans les années 1970, à l‘école municipale de dessin de Sète : Robert Combas ==Rémi Blanchard= François Boisrond = Louis JammesRichard Di Rosa =  Hervé Di Rosa = Ben Vautier On y rattache souvent Guðmundur Guðmundsson dit Erro =Christian Vallée dit Kriki = Pablo Cots ou Antonio Segui = Daniel Baugeste

Les artistes du mouvement intègrent dans leurs œuvres, aux couleurs vives, des éléments de la bande dessinée et des graffitis . Leurs personnages sont caricaturés De nombreuses expositions sont organisées pendant près de deux décennies
Un certain nombre d’artistes de la rue sont considérés parfois comme faisant partie de cette mouvance

La Fondation Hélène et Édouard Leclerc à présenté en 2018 Libre figuration Cette exposition rassemblait les membres de la Figuration libre :Robert Combas ==Rémi Blanchard François Boisrond =  Hervé Di Rosa = Catherine Viollet = Catherine Viollet = des graffeurs américains : Jean-Michel Basquia = Keith Haring = Kenny Scharf = des représentants de la Neue Wilde – les nouveaux sauvages : Elvira Bach= Luciano Castelli = Rainer Fetting = Gruppe Normal= Salomé et les Nouveaux artistes russes Sergei Bugaev dit Afrika = Timur Novikov =Oleg Kotelnikov
La Galerie Gauthier a consacré une exposition à la Figuration libre

Rémi Blanchard
Robert Combas
Figuration libre à Sète
Hervé Di Rosa
Robert Combas
Catherine Viollet – Saint-Sébastien
Afrika__La_Fille_au_chat__1986
Robert Combas



Transavanguardia italiana -Billet n°454

Transavangardia italianaTrans-avant-garde est un mouvement artistique néo-impressionniste né en Italie dans les années 1970 . Ses créateurs s’insurgent contre l’art conceptuel et l’art minimaliste. Et aussi, contre la fin de la peinture prophétisée par certains artistes. C’est le critique d’art Achille Bonito Oliva qui lance le nom de Transavangardia

Ces peintres figuratifs et symbolistes prônent l’usage de la peinture et du dessin . Ils utilisent des couleurs joyeuses. Ils rejettent l’idée d’un progrès dans l’art.Leurs thèmes trouvent des racines dans les œuvres du passé. Les artistes représentent des figures poétiques, grotesques ou mythiques. Ils peignent des portraits réalistes, imaginaires ou allégoriques, des représentations mythologiques, religieuses et narratives.

Ont fait partie de cette tendance artistique : Marco Bagnoli=Sirio Bellucci =Sandro Chia , Francesco Clemente = Enzo Cucchi =Ferdinand Kulmer=Nino Longobardi =Luigi Ontani = Nicola de Maria = Mimmo Paladino =Marco Del Re =Remo Salvadori =Ernesto Tatafiore = Andrea Vaccaro .

En 1982 le Solomon R. Guggenheim Museum a présenté dans l’exposition « Italian Art Now: An American Perspective » des œuvres d’ Enzo Cucchi = Nino Longobardi = Luigi Ontani

Sandro Chia – Jeux de mains
Mimmo Paladino – Sans titre, 1980.
Francesco Clemente – Abbraccio-1983
Enzo Cucchi Caccia mediterranea
Mimmo Paladino – Montagna di sale
Enzo Cucchi, – A terra d’uomo, 1980
Mimmo Paladino -Illustrazione per l’”Iliade” di Omero
=Nino Longobardi


Néo-expressionnisme- Billet n° 453 A

Le Néo-impressionnisme = neo-impressionnism = Neoexpressionismus est qualifié par certains auteurs de mouvement artistique post-moderniste. Mais c’est plus une manière de peindre adoptée, un retour à la peinture fait par les artistes figuratifs, dans les années 1970s-1990. Cette façon de s’exprimer d’épanouie en Italie avec la Transavantgardia = en France avec la Figuration libre = Aux États-Unis avec le Bad Painting art = En Allemagne avec Die Neue Wilde / les nouveaux fauves. Des billets qui suivent sont consacrés à ces différentes approches. Ils seront illustrés par des œuvres de quelques artistes Pour tous ces artistes, il s’agit de s’opposer aux mouvements alors dominants de l’art conceptuel et du minimaliste.

Les œuvres néo-expressionnistes sont réalisées dans des couleurs vives. Les artistes sont inspirés par les expressionnistes comme Emil Nolde , Max Beckmann , George Grosz , Ernst Ludwig Kirchner , James Ensor ou encore Edvard Munch .Et divers tendances plus proches d’eux comme l’ abstract expressionnism = American lyrical abstraction =The Hairy Who = The Bay area figurative movement .
Cette mouvance a dominé le marché de l’Art durant plusieurs décennies. A voir la thèse de la canadienne Rebeca Lemay-Perrrault  » Le néo-expressionnisme allemand – Label marchand ou concept?

« Il n’est pas très aisé de dresser une listes des artistes Néo-expressionnistes. Il y a de la part de certains auteurs une tendance a y associer des peintres qui ne se sont jamais considéré comme en faisant partie. L’exemple le plus pattant est Gerhard Richter.

Davida Allen = Peter Angermann = Ida Applebroog =Fernando Leal Audirac= Frank Auerbach = Elvira Bach =Miquel Barceló (+) = Georg Baselitz = Jean-Michel Basquiat =Leonard Baskin
=Jean-Charles Blais =Rémi Blanchard =François Boisrond = Peter Booth = Richard Bosman
= James-Jacques_Brown == Miriam Cahn =Peris Carbonell = Luciano Castelli
=Wolfgang Ludwig Cihlarz alias Salomé =Francesco Clemente =Sandro Chia =Robert Colescott =Robert Combas = Chuck Connelly =Kevin Connor =Enzo Cucchi

=Martin Disler ==Marlene Dumas = Norris Embry =Rainer Fetting = Eric Fischl
=Rodrigo Franzão Karl Horst_Hodicke=Julio Galán =Gérard Garouste = Léon Golub
=Jacques Grinberg =Philippe Guston = Michael Hafftka =Keith Haring
=David Hockney =Howard Hodgkin = Peter Howson =Leiko Ikemura = Jörg Immendorff
= Marcus Jansen =Daniel Jouseff =Nabil Kanso =Marwan Kassab-Bachi =
Bhupen Khakhar =Anselm Kiefer =Martin Kippenberger
=Per Kirkeby=Jan Knap = Léon Kossoff =Milan Kunc

=Kevin Larmee= Maria Lassnig =Christopher Le Brun=Ludwik Konarzewski-junior
=Markus Lüpertz =René Marcil = Elizabeth Murray =Albert Oehlen = Mimmo Paladino
=AR Penck = Neo Rauch (+) =Jorge Rando =Paula Rego = Noel Rockmore
= Hervé Di Rosa = Vasiliy Ryabchenko
= David Salle =Ahmed Al Safi =Wilhelm Sasnal =Julian Schnabel =Jeanne Socquet
=Ebenezer Sunder Singh =Ouattara Watts = Peter Robert Wedge =Brett Whiteley
Le site Wikiart reprend également des artistes non repris dans la présente énumération

Julian Schnabel – Portrait de Tatiana-Lisovskaia déguisée en Carmen
George Baselitz, «Souper à Dresde» 1983
Howard Hodgkin, Redbermudas
Robert Combas, «Martin Gale»
Neo Rauch