Aquarellistes de l’Espace Caraïbe – Carnet de liens – Caribbean watercolorists – Links book

 caraibes-carte.1302573341.jpg

Je termine ici mes carnets de liens des aquarellistes d’Amérique latine. J’ai recensé au fil du temps ceux de nombreux pays, la plus part sont hispanophones. Cependant, les petits états, souvent des îles, de l’ Espace Caraïbe n’avaient pas encore été parcourus.

La quête n’est pas aisée et la récolte peut sembler un peu maigre. Par ailleurs, les artistes, le plus souvent peignent à l’huile, à l’acrylique et accessoirement à l’aquarelle. Il m’a cependant paru intéressant de les recenser.

Si vous connaissez d’autres aquarellistes de cette région, merci de me le dire. Je compléterai ce carnet

 Antigua & Barbuda

Cristobal BoticaGilly Golibet  David Cadogan

Bahamas

Louis ChuckTom GoodwinBuster Hall Thierry Lamare

Joan MannEddie MinnisOtis Moxey  Diane Stoner

Barbados

Joan Boryta

Belize

Joseph_Chiang

Grenada

John Benjamin

Guyana

 Frank BowlingMarylene DuncanMerlene Ellis

Stanley GreavesBernadette PersaudJosefa Tamayos

Haïti

 Haitian Art C° West indies

Jamaïque

Wandeka GayleMaxine_Townsend-Broderick

Saint-Vincent et les Grenadines

 Cécile Comblen

Suriname

 George Struikelblok

Trinité & Tabago

 Rachael Heusnerlthe Art society of Trinidad & Tabago

 

Peindre sur le motif : « Printemps aux Buissonnets » aquarelle exécutée en plein air

J’avais repéré l’endroit situé dans un quartier voisin. Comme le temps était alors au beau fixe, j’ai profité de l’aubaine. Je me suis rendu l’autre semaine au Parc des Buissonnets.

J’avais emmené tout mon attirail. 

Un châssis format P12 avec une feuille tendue de papier Montval 300 gr grain fin

Une série de pinceaux –Ma palette hermétique (couleurs sorties des tubes)

Mes tubes d’aquarelle, pour renflouer le cas échéant la palette

Des bouteilles d’eau et des pots  ayant contenu . . . du fromage blanc

Un vaporisateur –Un grand chiffon, du papier genre Sopalin, une éponge naturelle

Un viseur pour cadrer le motif – Un pliant de pécheur ( il ne m’a pas servi, puisque j’ai peint debout)

Un chevalet métallique pliant. C’était la première fois que je sortais avec et j’ai été incapable de le monter correctement.

Je me suis posté devant la pelouse centrale. Il y a là des arbres fruitiers centenaires qui été conservés lors de l’aménagement du lieu en  parc public. C’est le printemps, ils sont en fleurs, sans doute des cerisiers, puisque je le ai vu roses.

Renonçant à me  servir du chevalet, j’ai installé mes petites affaires sur un banc et mon châssis sur une corbeille à papiers métallique.Ce n’est pas le confort de l’atelier, mais c’est très jouissif, l’on est « dans le décor ». On comprend la lumière, le sens des ombres. Le gros problème c’est qu’avec 24/25 ° à l’ombre, le papier sèche très vite. Ce n’est donc pas l’idéal pour le travail « humide dans l’humide » Heureusement j’avais emmené un grand vaporisateur. C’est bien entendu plus simple lorsque l’on pratique en technique sèche avec une boite de godets. Mais je voulais tenter l’expérience de la technique humide sur châssis en plein air

Il y avait beaucoup de dames avec leurs enfants, quelques couples, un groupe de jeune encadré par des moniteurs. Seule une personne a engagé la conversation. Elle a un frère peintre et elle était intéressée. La tactique habituelle est de faire la sourde oreille, mais elle était tellement gentille que j’ai répondu à ces questions.

Voici donc cette aquarelle que j’ai titré « Printemps aux Buissonnets ». C’est une interprétation libre de ce que je pouvais voir. Compte tenu des conditions d’exécution je suiss assez satisfait du résultat. Je le suis moins de la photographie qui ne rend pas compte de la subtilité des nuances de cette aquarelle

buissonets.1303405645.JPG

Printemps aux Buissonnets ©masmoulin 2011

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Joan Miro est à Paris au Musée Maillol et à Londres à la Tate Modern

On peut voir actuellement deux grandes expositions consacrées à l’artiste catalan Joan Miró (1893-1983)

affiche-muro_maillol.1303345483.jpg

Le  Musée Maillol  a choisi de nous présenter Miro «sculpteur»

Jusqu’au 31 juillet 2011

C’est en 1941 que l’artiste exécute ses premières céramiques. Un peu plus tard il exécutera des sculptures en bronze. Les œuvres présentées sont issues de la collection de la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence. On trouve toutes les informations utiles dans le dossier_de presse ainsi qu’un reportage vidéo d’ Euronews

=o=o=o=o=o=o=o=o=

 affiche-miro.1303345641.jpg

La Tate Modern quant à elle présente une grande rétrospective de Miro « peintre »

 Jusqu’au 11 septembre 2011

 Depuis près de cinquante ans aucune exposition importante ne lui avait été consacrée dans la capitale britannique. Cet événement a été organisé en collaboration avec la Fundacio Joan Miro. Miro, avec ses couleurs éclatantes est considéré comme l’un des plus grands peintres modernes. Avec environ 150 toiles, gravures, dessins et aussi des sculptures c’est soixante ans de carrière, pendant lesquels son style a évolué, que l’on parcourt. L’accent est mis ici sur l’influence de l’homme engagé, face à la Guerre civile et à la dictature de Franco.

On peut voir deux vidéos, Celle du  reportage que BBC World lui a consacré, ainsi que  la présentation par la Tate Modern

=o=o=o=o=o=o=o=o=

On peut aussi se rapporter au billet que j’avais consacré en décembre 2009 à Joan Miro. Il présente des  éléments de biographie ainsi qu’un choix de ses oeuvres

Les brèves . . . c’est bref ! – numéro 5

breves-avril.1303178829.jpg

Expositions en cours ou qui  vont débuter  ===·=·===·=···===·===·===··Salon de montrouge d’art contemporain à la Fabrique de Montrouge du 5 mai au 1er juin 2011===·=·===·=···===·===·===·· L’art du costume à la Comédie française  au Centre national de costumes de scène à Moulins du 11 juin au 31 décembre 2011 ===·=·===·=···===·===·===·· Réaccrochage  des collections contemporaines au Centre Pompidou jusqu’au 13 février 2012 2011===·=·===·=···===·===·== la biennale de Lyon  du 15 septembre au 31 décembre 2011===·=·===·=···===·===·===·L’art Dogon au  Quai Branly jusqu’au 24 juillet 2011 ===·=·===·=···===·===·===· de l’ombre à la lumière – Tapisseries catalanes de Picasso à Grau Garriga au Musée Lurça d’Angers jusqu’au 29 mai 2011 ===·=·===·=···===·===·== Henri Cueco au  Château de la Trémolière du 10 juillet au 31 août 2011

 

Les peintres américains d’hier. Ils ont souvent pratiqué l’aquarelle – Partie 13 -Theodore Robinson- -Julius Rolshoven – Guy Rose- Albert Pinkham Ryder – John Singer Sargent – -Edward Simmons – John Lewis Shonborn –Charles Sprague-Pearce

 

Theodore Robinson 1852-1896

Theodore Robinson est un peintre impressionniste américain né dans le Vermont. Il a d’abord suivi les cours de l ‘Art Institute of Chicago,puis à la National Academy of Design. Il vient en France et étudie avec  Emile-Auguste Carolus-Duran et Jean-Léon Gérôme. Il passe un été à Grez-sur-Loing.  Il visite Venise et à Bologne puis retourne dans son pays et installe un atelier à New York. Il rejoint la Society of American Artists et travaille avec le muraliste John La Farge. Il passe ensuite plusieurs années à  Giverny. De retour aux Etats Unis, il enseigne à la Brooklyn Art School puis à la Pennsylvania Academy of the Fine Arts. Il meurt prématurément à 46 ans. Un site lui est  dédié

robinson-_-girl-in-red-at-piano-1888.1302478103.jpg

Theodore Robinson – Girl in red at piano

Julius Rolshoven 1858-1930

Julius Rolshoven est un peintre acadamique américian né à Detroit. Il étudie à la Cooper Union Art School, puis à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf, puis encore à Munich, avec Frank Duveneck. Il était membre de la Taos Society of Artists Il réside périodiquement dans sa résidence de Florence. Il meurt en mer

rolshoven_-indian-market.1302478216.jpg

Julius Rolshoven – Indian market

Guy Rose 1867-1925

Guy Rose est un peintre impressionniste américain né an Californie. Il vient à Paris, à l’académie Julian où il reçoit l’enseignement de Jean-Joseph Benjamin-Constant, Jules Joseph Lefebvre et Jean-Paul Laurens. Puis il s’installe à New York et enseigne au Pratt Institute. Il revient en France et achète une maison à Giverny où il devient l’ami de Claude Monet. De retour à Los Angeles il enseigne à la Stickney Memorial School of Art de Pasadena. On trouve des informations et des œuvres sur Polar bear stale et sur la Guy Rose Gallery

rose-woman-in-purple.1302478324.jpg

Guy Rose – Woman in purple

Albert Pinkham Ryder 1847-1917

Albert Pinkham Ryder est un peintre  américain né dans un port balainier du Massachusetts   . Il a étudié à la National Academy of Design et appartenait à l’école du tonalisme. Il fut influencé par William E. Marshall et a été un ami intime de Julian Alden Weir Installé à Greenwich Village il appartient à la non conformiste Society of American Artists avec Augustus Saint-Gaudens Robert Swain Gifford  – Julian Alden Weir – John LaFarge et Alexander Helwig Wyant Un peu comme de nos jour Eugène Leroy, il revenait très souvent, parfois plus de dix ans plus tard sur ses œuvres. Leur état actuel ne traduit plus ce qu’elles étaient à l’origine. Voir un certain nombre de ses œuvres sur  Polar bear stale

ryder-the-flying_dutchman.1302478435.jpg

Albert Ryder – The Flying Dutchman,

John Singer Sargent 1856-1925

John Singer Sargent un important peintre aquarelliste américain. Je lui ai consacré trois articles en mai 2010 Eléments de biographieLe portraitiste et Aquarelliste, paysagiste et toujours portraitiste

sargent-little-palms.1302478717.jpg

John Singer Sargent – Little palms

Edward Simmons 1852-1931

Edward Emerson Simmons est un peintre impressionniste et muraliste américain né dans le Massachusetts. Il est diplômé  du  Harvard College. A Paris il est l’élève de Lefebvre et Boulanger . Il a réalisé de nombreuses fresques notamment pour le Waldorf Astoria hôtel, la Library of Congress  Washington, DC et le Saint Paul Congress. Simmons a été un membre des Ten American Painters et l’un des tenants de l’American Renaissance. Il a fréquenté la colonie des peintres de Concarneau

simmons_september-afternoon.1302478809.jpg

Edward Simmons – September afternoon

John Lewis Shonborn 1852-1931

 John Lewis Shonborn est un peintre orientaliste américain d’origine hongroise né dans l’Iowa. Très jeune il dessine les chevaux de la ferme familiale. A Paris, il est l’élève de Léon Bonnat et de Francis Tattegrain et fréquente l’école vétérinaire de Maisons-Alfort. Il visite la Tunisie puis s’installe en Algérie puis en France dans la Somme. Il peint beaucoup des scènes de genre avec des chevaux ou d’autres animaux. Il a peint à l’huile et à l’aquarelle.

 shonborn-la-visite.1302478945.jpg

John Shonborn – La visite

Charles Sprague Pearce 1851-1914

Charles Sprague Pearce est un peintre impressionniste, pointilliste  et orientaliste américain né à Boston. Il commence à peindre auprès de William Morris Hunt. Puis il se rend à Paris où il est l’élève de Léon Bonnat, de Jules Bastien-Lepage et Jules Adolphe Breton. Il fréquente John Singer Sargent – JL Stewart – Milne Ramsay – Edwin Howland Blashfield et Chester Loomis, Frederik Arthur Bridgman – Lippincott Howland Blashfield et Frederick A. Bridgman. Il voyage en Egypte. Il expose au Salon de Paris.

Il a peint des  paysages, des sujets orientalistes, des portraits, sujets religieux et des scènes de genre, notamment de paysans et d’enfants du Nord de la France. Il a d’abord exposé au Salon de Paris en 1876. Cette même année, il a envoyé travailler à l’Exposition du centenaire de Philadelphie. Il s’est marié avec une française et s’est installé à  Auvers-sur-Oise.Il a été membre de nombreux jurys internationaux, Chevalier de la Légion d’honneur, membre de la National Academy of Design, Society of American Artists, du Club Salmagundi. Il a collectionné les récompenses un peu partout aux Etats Unis et en Europe. Voir  e-vin. A noter que ce peintre aurait du être classé à Pearce et non pas à Sprague.

pearce-_lunch_break.1302479082.jpg

Charles Sprague Pearce – Lunch break

29ème édition d’ Art Brussels

affiche-arts-brussels-1024x768.1303434214.jpg

La foire de l’Art contemporain Art Brussels  dans la capitale de l’Europe. Cette manifestation accueille chaque année, en avril, depuis 1968, autour de 30.000 visiteurs de Belgique et de toute l’Europe, professionnels, collectionneurs, conservateurs de musées, amateurs d’art. Les organisateurs de ce salon, animé par Karen Renders, limitent à 170,  le nombre de galeries sélectionnées. Venues d’ d’Europe et d’un peu partout dans le monde, elles présentent 1.500 artistes confirmés mais aussi des talents en devenir. Ils sont plasticiens, peintres, sculpteurs, photographes, vidéastes ou performeurs.

Art Brussels se tient à  à  Brussels Expo

Du  jeudi 28 avril au dimanche 1er mai 2011

Voici le dossier de presse et la liste des liens hypertextes qui renvoient vers les sites des galeries présentes

Salon de l’Aquarelle de Belgique 2011 à Namur

affichenamur20110001-1600x1200.1302923962.jpg

La 12 ème Biennale du Salon de l’Aquarelle de Belgique

Se tiendra à Namur Expo

Avenue Sergent Vrithoff

Du 7 au 29 mai 2011

Invité d’honneur est

Marcel Lucas (1927-2010).

Voici la liste des artistes sélectionnés

Allemagne – 4

Alexandra Prischedko – Slawa Prischedko Victoria -PrischedkoDetlef Rhodius

Belgique 114

Dominique Ampe – Samantha Arnauts –Diana Avramova – Joyce Bahari

Roumy Bakalova Alain Baudson Josiane Bawin Pélagie Berquin

Elisabeth Biemar –Tony BlommeGeneviève Boelle –  Michèle Boucha

Marie-Jeanne Bronzini – Edouard Bruyndonck – Claudine Busana

Cao Bei An Michel Calembert – Pierre Cambier – Jacques Carpiaux

Robert Caubergh – Christine Claesen Maggy Cooreman

Pascal Cottenier – Jan Cre

Fabienne Crepeele Claire Dannau Dominque Deblanc

Elisabeth De Herdt – René Delaby – Gwenaelle Delcubonde

Sonia Delhaye – René DerhetJacqueline De RoCatherine De Ryck

Michèle Detry – Marc De Wit – Lieve Dobbelaere – Luc Drappier

Marie-Paule DupuisNicole Duvivier Pierre Englebert

Fameree Woon Ha – Odette Feller Imelda FerailleJanine Gallizia

Aline Gason –  Marie-Jeanne Gay – Cécile Ghysels – José Gietka

Ghislaine Gilmont –Rose Guillaume – Françoise Hans

Stéphane Heurion -– Joseph Hoffman – Michèle Hougardy

Marussia Houtard Anita JansenChristine Javaux Eliane Joosten
Christine Julien- Jean-Marc Kenler – Josiane Komen –

Wim Lafere – Jacqueline LansmanPol Ledent – Irène -Leenaerts

Andrée Lefevre- Anne-Marie Le Page –  Colette Leunus – Danielle Libert – Julia Luys

Michel Malengreau – Nadia Marghetitch – Pascale Massaer – Sonia Mazzon –

Francine Michel – Georges Michel – Marylène Michel – Carine-Laure Minguet

Claudine Musick —Roland Palmaerts José Pereira Caroline Peters

Rose Piqueray – Jean-Claude Pouillard – Annick Ranwez

Monique Reifenberg – Claude Roulet –Jean Riviere

Jadwiga Rychlewska – Jean Sauveur

Geneviève Schoumaker- Catherine Sommelette Patrick Soutmans

Fernand ThienpontJoëlle Thirion Monique Timmermans

Olga Tziboulsky –Piet Van Aken Emmanuel Vandekerkhove

Thierry Vandeputte –Hilde Vanderheyden – Ann Van Goethem

Anny Van Gorp Marc Vanhamme

-Marcelle Van Maldegem – Martine Van ParijsFrançoise Van Re

Brigitte VanvoordenJean VerbecelteThéo Verhulst

Marijke WiedijkRose Marie Willems Wen Ming Xin

Canada 7

Dioane Boilard F. Ladouceur – J.P Ladouceur ? Josée Perreault

Ginette Thibault –  Pierre Tougas Yan Yaohua

France 58

Axelle Ardurat Georges Artaud Isabelle Becker-Conraud

Clément Billière

Pierre Yves Bouguet Laurie Breda Bougro Didier Brot

Gilles BrunerieMuriel Buthier-Chartrain Claude Carretta

Annie Chemin Nadette CherryAdrien Joseph Coppola

Isabelle Corket Christine Crehalet Jean-Pierre Deleville

Véronique Frampas Dominique Gioan Albert Hartweg

Gérard Hubert Brigitte Donazar Didier DubarryEban

Marc Folly Alain -Fontaine Martine HumbertAnnie Ivanic

Jean-Paul Jacquez – Martine Jolit –-Véronika Knittel

Joelle Krupa-AstrucAnnie LalondeEric Laurent – Laurence Ledru

Catherine MilletCatherine Mithouard Marie-Claire Moudru

Muriel Mougeolle Odylle Claudine Paccaud

Patrick PichonReine-Marie Pinchon – Raymond Pujol

Monique Pujo-MonfrandYves Rabineau Jacky Revers

Michèle Roques Estelle Royer Théo Sauer – Albina Schaffer

Pierre Scherer – Colette SimoensShahab Tolloie

Anne Van Den Steen –

Monique Vasseur Janick Vergé Nicole Zeimet

Hollande 4

Ada Boshuizen Herman Kuypers Anne Marechal – – Zaagma Ger

Vietnam 2

Gérald Tron Khoa Vinh Khoa

Autres pays 7

Colombie : César Bertel-Ospina Espagne Dolores Bolanos-Sera

Liban Jacqueline OhanianLithuanie Eglé Lipeikaite

Italie Elena Grablevscaia Pologne Ludwin Kristof Usa Keiko Tanabe

Merci de bien vouloir me signaler les éventuelles erreurs ou omissions de liens

Le splatter plat de Liquitex. Pour faire des projections à l’acrylique . . . et aussi à l’aquarelle

liquitex-free-style-_spalter-flat.1303317117.jpg

Splatter (et non pas  spalter)

Je n’ai pas fait de faute de frappe. Un spalter, de l’allemand spalten, est un pinceau plat qui à l’origine était utilisé en décoration, par exemple pour imiter les veines du bois

Mais je veux parler ici du spaltter. Le mot est surtout familier des utilisateurs de photoshop et autres logiciels de dessin assisté par ordinateur. Ce mot d’origine anglaise  signifie éclaboussure Son synonyme est splash.

La brosse « Free style Splatter Flat n°1301102 » de Liquitex a  été mise sur le marché, à destination des acrylistes. Cet outil est constitué de fibres longues en nylon très rigides. Elles n’absorbent pas l’eau et permettent un geste nerveux. Le pinceau se nettoie très facilement. Il est large de 2 cm, les fibres  mesurent 12 cm,  le manche et la virole également;  soit au total 24 cm.

J’ai récemment utilisé ce pinceau, à l’aquarelle,  pour faire des projections. Je trouve cet usage détourné permet d’obtenir des effets de projection très vigoureux.

L’outil est proposé sur Internet  par Géant Beaux-Arts et  Da Vinci mais je l’ai trouvé chez un distributeur près de chez moi

Seconde Biennale de l’Aquarelle de Saint-Cyr-sur-Mer (Var)

affiche-st-cyr-biennale-2011.1303347067.jpg

 La deuxième édition de la Biennale se déroulera à Saint-Cyr-sur-Mer

Du 1er mai au 19 juin 2011

Elle regroupe trois évènements : Une grande exposition – Le Printemps de l’Aquarelle – Le week-end « J’aime l’aquarelle »

 La « grande exposition » consacrée à cinq artistes de réputation internationale : Janine GalliziaRoss Paterson Nicholas Simmons Xavier SwolfsShirley Trevena .

 Centre d’Art Saint-Sébastien du 1er mai au 19 juin 2011

=o=o=o=o=o=o=o=o=

affiche-st-cyr-printemps-2011.1303347130.jpg

 Le Printemps de l’Aquarelle – Ce salon biennal, organisé par « Arts et Couleurs » avec Mireille Allongue , Sylvie Benoit de Coignac , Laurie Breda-Bougro , Armelle Callenes , Cécile Colombo , Jérôme Cossé , Serge Di Méo , Thierry Duval , Danièle Fabre , Philippe Gavin , Kelsy , Yann Letestu , Marie-Christine Person , Michèle Reynier , Annick Richard-Keller , Odile Salge , Bénédicte Stef-Frisbey , Monique Thieblemont , Shahab Tolooie.

Il y aura des démonstrations et des animations et deux stages animés par Serge Di Méo et Shahab Tolooie

  Espace Provence du 21 au 29 mai 2011

 « J’aime l’aquarelle » où des passionnés emmenés  feront découvrir au public, pendant 3 jours, avec des démonstrations, des vidéos, des expositions d’amateurs, cette technique qui nous est chère.

 Salle Félix-Paul du 27 au 29 mai 2011

Marathons et marathoniens – Dessin aquarellé

Tout le monde connaît le marathon de New York lancé en 1970 et aussi celui de  Paris en 1976. Mais il y en existe beaucoup d’autres  à travers le monde entier.. Le site très documenté de Marathon info en  recense près de 200 pour 2011.

Selon la légende un messager grec Phidippidès ou peut-être Euclès , aurait couru  de Marathon à Athènes pour annoncer la victoire contre les perses lors de la première guerre médique en 490 avant J.C. Il y serait mort après avoir délivré son message.

Le premier marathon moderne a été organisé en 1896 lors des premiers jeux olympiques et il fut gagné par  Spyrídon Loúis, en 2 h 58 min 50 s.

Lors  des jeux olympiques de Londres en 1908 la course démarra du château de Windsor pour se terminer face à la loge royale dans le stade olympique. La distance entre les deux lieux était de  26 milles et 385 yards soit 42,195 km. C’est cette distance qui devint par la suite la distance officielle du marathon. Le dernier record a été établi en 2008 par l’éthiopien Haile Gebrselassie qui a réalisé le temps de 2 h 03 mn. 59 s.

Jean-Marc Mouchet et Pierre Mathiote dans un ouvrage, dont c’est la troisième édition répondent à la question que l’on peut se poser :A quoi pensent les marathoniens ?ce sera aussi bientôt un film

=o=o=o=o=o=o=o=o=

Quand à moi, j’ai essayé de restituer l’ambiance du marathon avec ce dessin aquarellé. Je renoue ainsi avec une pratique que j’avais abandonnée depuis bientôt deux années. A cette époque je travaillé sur des carnets Bristol 200 gr de Sennelier au format 14 cm x20 cm.

Ici j’ai utilisé un papier aquarelle Etival 300 gr. Grain fin beaucoup plus grand au format 30 cm x 40 cm. Je ne travaille pas ici selon ma technique habituelle du « grand humide ». C’est un compromis entre la technique mouillé sur sec et mouillé sur mouillé. Voici donc ma version  des « marathoniens »

marathon.1303060553.JPG

Les marathoniens ©masmoulin 2011

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Instants aquarelle par Odylle

odylle-_instants-aquarelle.1303204058.jpg

Odylle vient de publier « instants aquarelle » un album de 60 pages, composé comme une promenade. Il est illustré par 35 aquarelles que l’artiste commente avec ses propres textes. Une belle façon de faire partager son imaginaire.Cet ouvrage en édition limitée et numérotée, dédicacé sur demande, peut-être commandé chez l’auteure à l’aide du bon de commande qu’elle met en ligne

Art et récupération

recyclage.1302746114.jpg

Exemple de Récup’Art

Notre environnement, peu écologique, croule littéralement  sous les déchets, tissus abîmés, bois, bouteilles en plastique, vieux papier, canettes de bière, mobilier usagé, rebut de l’aire électronique, etc.

Toutefois, depuis quelques temps, les artistes, designers, décorateurs, sculpteurs, contribuent au sauvetage de notre planète . . . en récupérant, en recyclant, en détournant. Mon ami Laurent Pruvot-Huysman en donnait un bel exemple avec deux sculptures qu’il présentait l’autre mois à Villeneuve d’Ascq

C’est ce que l’on appelle, le Récup’Art   l’Art recyclé – le recyclage décoratif, reclycl’art ,  la récupération décorative, recup design , l’éco designRe et chez les anglo-saxons Art of recycling –  Art recycling recycled art et en espagnol Arte Reciclado ou Arte Reciclaje

Les brésiliens Fernando et Humberto Campana ont été des précurseurs avec en 2003 la diffusion de leur fauteuil « Favela ».Depuis des décorateurs, des « désigneurs » leur ont emboîté le pas, comme Elise Fouin, Regis-r , qui recycle les bidons, bouteilles, capsules et autres rebus de la pétrochimie. Martine Camilieri explique comment procéder pour recycler. En Angleterre, le collectif Farm designs recycle des meubles, du carton, du bois. Il y a aussi le thaïlandais Singh Intrachooto, le papier avec l’anglaise Hannah Lobley  ou le belge – Charles Kaisin

On trouve un certain nombre d’associations et ateliers de récupération et de ressourcerie. Ces structures n’ont pas à proprement parler une vocation artistique, encore que lorsqu’il s’agit par exemple de « relooker » des meubles il y a une démarche créative proche de l’art. On   y rencontre Koko MokoEt Colégram – –ArtémieArt GensLa glanerie Recycleries – RessourceriesTrame de soiLara –  La ressourcerie verte –

Et puis il y a des récupérateurs qui sont des artistes, le plus souvent des sculpteurs, comme par exemple, dans le désordre, Ambroise Monod  Patrick SapinDepoutot Daniel  – Guénette GenevièveJean-René Laval – Andouin StéphaneNo artPatrick NicolFrancine NoëlNadège Pagès – Eddie Panger –Angelo PagavinoNicolas Guy –- Mich MaoAlain Bouvet – – Philippe GigotVincent PrieurPierre Prévost – François Courson – – Denis Charlot – Gilles ClaudeLouise ParenteauAnne BenraisMarco –Jean-Pierre Moreau-  Zac Freeman


Salon Vincennes Aquarelles

affiche-vincennes.1303003917.jpg

 Le 8ème salon de Vincennes Aquarelle

A lieu  à la Salle des fêtes de la

Mairie de Vincennes

Du 29 Avril au 13 Mai 2011

Les invités d’honneurs sont pour cette biennale 2011

Viktoria et Slawa Prischedko

Parmi les aquarellistes présents

Dominique GioanKarine Hermet  Béatrice  Morel Annie Madec

Anita Bruzzo-   Marcel Lecluse

Patrick Pichon – Marc Libereau –  Violette Vergely – C.Malaussena.

Michèle CapronNicole Zeimet

Et bien entendu les membres de l’association

Marie BaticleHildegard BenzerroukMonique Bonnetain

Kamilla-Claire ChetanClaudine DelormeEdwige Claz

Françoise IdeSylvie JouretIrène Le Boursicaud

Jean-Paul MaryGinette MoreauRaymonde Peneau

Annick Souchet- BruslonJean-Paul Van Loon

Combien de temps avez-vous mis pour faire . . .ce dessin, cette toile, cette aquarelle ?-

Lorsqu’il  montre son travail, qu’il l’expose, l’artiste se voit parfois poser cette question « Combien de temps avez-vous mis pour faire cette aquarelle ? » on peut remplacer le mot aquarelle, par dessin, toile, etc..

Cette question affleure lorsqu’il est question du prix demandé pour telle ou telle œuvre. L’arrière-pensée étant bien entendu que c’est « cher demandé ».  L’artiste peut être tenté, sans aucun doute à tort, de se justifier en évoquant le taux horaire du plombier ou du garagiste. Mais une œuvre d’art n’est pas une prestation de service.

Il est sans doute plus pertinent d’évoquer les réponses de quelques grands peintres du passé.

La citation la plus connue est celle de Pierre-Auguste Renoir « Ce dessin m’a pris cinq minutes, mais j’ai mis soixante ans pour y arriver »

Une autre réponse est celle faite par le peintre d’origine américaine  James_Abbott_McNeill_Whistler (1834-1903) au cours du Procès qui l’opposa en 1877 au peintre et critique d’art britannique John_Ruskin à propos de son tableau « Nocturne in Black and Gold : The falling rocket » A l’attorney général John_Holker qui lui demandait le temps qu’il avait mis pour exécuter sa toile, il répondu d’abord deux jours. Puis il précisa « Sir ! Je ne prétends pas faire payer le travail de deux journées, mais la science que j’ai appliquée à l’exécution de l’œuvre acquise par le labeur de toute ma vie »

Il  y a aussi la réponse de Joan Miro à un visiteur qui sous-entendait qu’un enfant aurait pu faire la même chose  il répondu qu’il avait mis «Plus de quarante ans et une dizaine de minutes»

Les croquis de concert

J’étais l’autre jour, au concert d’une heure donné, comme chaque mercredi, au foyer de l’Opéra de Lille. Les artistes invités étaient Francesca Boncompagni soprano et Francesco Corti, pianoforte , lauréats du Salon romantique organisé par le Palazzetto Bru Zane de Venise. Au programme il y avait des mélodies du temps de l’Empire et de la Restauration

J’y suis allé de mon petit croquis « ultra rapide »

 cantatrice-et-pianofortiste-1024x768.1302898906.jpg

La cantatrice et son accompagnateur

 En sortant du récital, j’ai rencontré un autre dessinateur qui lui s’intéressait aux colonnades et décorations en stuc de l’édifice En rentrant chez moi, je me suis demandé s’il y avait beaucoup d’allumés qui faisaient des croquis sur le vif, au cours de concerts. J’en ai trouvé un certain nombre sur le Web. La plupart du temps il s’agit de concerts de Jazz ou de Rock, plus rarement de concerts de musique classique. J’observe que certains dessins sont retravaillés après le concert.

Voici quelques croquis de concert proposés sur le net par des artistes comme  Zoé Constans à Toulouse –  Aurélie Bordenave  lors d’un concert de Jay Gottlieb –  Pich au Fuck off festival –  Xavier Boutin avec Radio-Escapade en concert public –  Laure Th. Chanal  musique de chambre avec le Quatuor DanelChristian Herry di jazz avec Lester BowieJulien Castanie lors d’un concert de musique balinéaise –  Rayto avec Kaps’song à  Marrakech – sur le site de la vagabonde des joueurs d’acordéon –  Benoi Lacroix (sans t)  et ses deux guitaristes en DordogneXavier Bolot également avec un guitariste Pilpik  au concert du vendredi – sur le site de mi-figue mi -camboui de la musique traditionnelle turque Christine Carbonneill avec l’Ensemble Marani & Voce Isulane  ou encore, sur le site trait quotidien le batteur Black Keys

Art abstrait aujourd’hui – Partie 2/2

 bible-art-abstrait.1302828383.jpg

Après avoir parcouru le tome I de la Bible de l’Art Abstrait ,  je termine ma collecte des liens vers les sites ou blogs d’un certain nombre d’artistes répertoriés dans le tome II de cet ouvrage

Abishag Noémie Algrall -–Carolina Alfonso de la PazSylvie AmourouxAsgeir Andersen Dominique AndreyNicole Anquetil Emmanuel Assante  Marie-Esther BarygaSandrine Bataillard Isbé de BaudusAnne BaumerGaby Beck Britt Bernard   Clément Billières Sibilla Bjarnason Cécile Briand-CerciMichel BuretMarie-Thérèse CambonJean CampaMuriel Cayet, Cecil B Devroe C.ChautagnatMohammed CherkaouiCuiseppe CollaraMonika Conrad-Malarczyk  Françoise Dupuy, Florence JaboulinCécile FilipeChristian Florio Marie-Hélène Forest Frédérique FourquetFrançoise Dugourd-CaputAlain FromontFrançois GarrosSylvie Gérard Franck GervaiseRodrigue GlombardAugusto GracioDanilo GrébénartJean Michel GuéninChantal HayetteStephan HerrgottJaqueline LegrandJoël Jambou Dominique JanièreAurélie Jeannin, Marie-France KiefferJean-Roch Klethi Catherine PoulainDanielle Lange Georgia LansadeJean-Jacques Lantourne Claude Latour Stéphane LavoléeFrançois LavratJean-Pierre Lecorre Michel-Philippe LehaireBlandine LeroudierChantal LeymarieSteve LightMin LinJean-Luc LootvoetLakhdar MaaroufMalerMana Jo MannoMartyn Virginy Mathieu-MahiasMedora Mostajo Emarich MeersonMarie-France MignanoFrançois Mihaly Pascale MontoutMolok  Gérard MuroNaska (Christelle Ferron) Nysia (Florence Grasseau)  Orucy (Ode Staentzel)Paule ParienteGeorges PentidisAurélie Perret Alessandro PezzellaSophie PillettePilou (Caroline Fays)   Piza (Isabelle Pelletane)  Henry PouDidier PrevelClaudine Quintili Marie-Solange RaymondBernadette Reginster de VroedeFrançoise RioClaire Rodriguez-Fraissenon Vanessa RoudbarakiStéphane Rouxel Jean Salou Olivia de Saint-Luc Catherine de SaugyLaurence Savelli Stelio CamangaPetra Schubert-Lechner  Philipe SébastienFerenc Sebök Françoise Sérieys Pascale SimonetWayne SleethStephtoutJoëlle TroussierVirginie Vandernotte-Lepoutre  Attilio Michele Varricchio Jean-Luc VeretSabrina VerrierPatricia Vilotte  Muriel WalhinSuzanne Weil Yang Wang Christine Xine-Pérès

Bien entendu, il y d’autres artistes qui revendiquent leur appartenance à la mouvance de l’Art abstrait,. Icile fil rouge est cette bible récemment publiée chez Lelivredart et il pour y figurer il fallait « mettre la main à la poche »

L’art de l’eau -VIIème exposition nationale de la Société française de l’aquarelle – Sfa

affiche-sfr.1302740770.jpg

La  7ème exposition nationale de la Société française d’aquarelle

Se tient  à l’abbaye mauriste de Saint Florent –le Vieil

Dans le Maine et Loire

Du 30 avril au 29 mai

Elle réunit

Pierre BricetAnnie Chemin

Jean-François ContremoulinIsabelle Crocket

Jérôme CosséGilles Coutal Evelyne Delfour

Gilles DurandAline EtmekdjianBénédicte Gelé

Michel IgnaziJean-Paul_Jacquez -–Martine Jolit

Christiane JuanJoëlle Krupa-AstrucFernand Lamy

Claude Lepage-Racine  Daniel Leray

Jean-Claude LizerandFrançois Malnati

Marie Gilles LebarsJosette MarrelCatherine Mithouard

 Marie-Line MontecotMichel Montigné

Marie-Claire MoudruMarie-Christine Mouly

Odylle Reine-Marie Pinchon  Corinne Poplimont

Michèle ReynierShahab Tolooie

Janick Vergé  Raphaël Zamora

 Des démonstrations seront proposées par

Michèle Reynier – Marie-Line Montécot  -Reine-Marie Pinchon

Evelyne  Delfour – Marie-Gilles Le Bars

François Malnati -Joëlle Krupa-Astruc

Des stages sont animés par

Jean-Paul Jacquez – Shahab Tolooie

 

Gino Severini (1883-1966), futuriste et néoclassique à l’Orangerie

 montage.1302655141.jpg

Train blindé en action – 1914                          Gino Severini

Le Musée de l’Orangerie présente

Du 27 avril  au25 juillet 2011

Une exposition est consacrée à Gino Severini

Gino Severini 1883-1966, peintre et dessinateur est considéré comme le « plus français » des artistes italiens. Il est l’élève en Italie du pointilliste Giacomo Balla. Lorsqu’il arrive à Paris en 1906. Il fréquente l’avant-garde artistique et signe le manifeste futuriste aux côtés d’Umberto Boccioni, Giacomo Balla, Marinetti et Carlo Carrà Il s’intéresse à la vitesse, aux sons, aux couleurs et au dynamisme de la vie moderne. Il découvre la chronophotographie et utilise cette analyse du mouvement des corps dans certaines de ses œuvres.

Il traversera les grands courants artistique de la première partie du 20ème siècle, le divisionnisme de 1905 à 1910, le  futurisme de 1911 à 1915, le cubisme de 1916 à 1919, le retour à la figuration de 1920 à 1943 et, enfin, néo futurisme et abstraction de 1948 à 1951.

En 1921 il publie «  Du cubisme au classicisme – Esthétique du compas et du nombres » il expose ses théories sur les lois de la composition et des proportions.

Ses sujets favoris sont les natures mortes avec des instruments de musique et des scènes de la Commedia dell ‘Arte ou les boites de nuit.  A partir des années 1920,  attiré par l’art sacré, il réalise de nombreuses commandes de panneaux décoratifs, de fresques , de mosaïques, et crée des décors et costumes de théâtre.

Ses œuvres sont conservées dans les grands musées d’art moderne, à Paris, Rotterdam, New York et dans de nombreuses collections particulières.

Une rétrospective de son œuvre a été présentée à Rome au Palazzo Venezia en 1961, à Paris au M. N. A. M. en 1967, au Museum am Ostwall de Dortmund en 1976. Une exposition Severini futuriste a été présentée en 1996 au Kimbell Art Museum

Il était le gendre du poète Paul Fort . Il est l’ami de l’architecte d’Auguste Perret . Voir un article de Françoise Künzi  et cette vidéo d’Alcyna Futurista ainsi que celle-là

Voici quelques unes de ces œuvres

la-bohemienne-maternite-et-des-collages.1302652016.JPG

Gino Severini La bohémienne Maternité et des collages – Pastel -1905

gino-severini-autoportrait-a-la-pipe-et-chapeau-panama-1908.1302653186.jpg

Gino Severini – Autoportrait à la pipe et chapeau panama – 1908

danseuse-obsedente.1302654651.jpg

Gino Severini – Ladanseuse obsédente – 1911

le-boulevard.1302652226.jpg

Gino Severini – Le boulevard – 1911

gino-severini-le-hieroglyphe-dynamique-du-bal-tabarin-1912.1302649361.jpg

Gino Severini – Le Hiéroglyphe dynamique du Bal Tabarin -1912

severini-gino-danse-de-l-ours-au-moulin-rouge-1913_jpg.1302649855.jpg

Gino Severini – La Danse de l’ours au Moulin-Rouge – 1913

synthese-plastique-de-lidee-de-guerre.1302650916.jpg

Gino Severini – Synthèse plastique de l’idée « Guerre » -1914

 gino-severini-train-de-la-croix-rouge-traversant-un-village-1914.1302651029.jpg

Gino Severini – Train de la Croix-Rouge traversant un village -1914

 gino-severini-mer-danseuse-1914.1302651154.jpg

Gino Severini –  Mer = danseuse – 1914

gino-severini-paulfort.1302652826.JPG

Gino Severini – Portrait de Paul Fort – 1915

severini_-_les_joueurs_de_cartes-1924.1302654103.jpg

Gino Severini – Les joeurs de Cartes – 1924

gino-severini_ritratto-della-famiglia-1936.1302653837.jpg

Gino Severini – Portrait de famille – 1936

gino_severini_l_estate_1951.1302654385.jpg

Gino Severini – L’estate 1951

Malika Moine, reportère du quotidien . . . à l’aquarelle

village-des-facteurs-dimages.1302566925.jpg

C’est tout à fait par hasard, alors que je faisais des recherches sur les aquarellistes de l’Espace Caraïbe, que j’ai découvert sur le site du village des facteurs d’images les reportages à l’aquarelle de Malika Moine .Le hasard fait bien les choses, puisque cette artiste expose en ce moment même  à Marseille à la Galerie Andiamo cf Google Maps jusqu’au 28/04/2011 –

Malica a commencé par suivre en fac un cursus d’histoire. Après quelques années « déambulatoires » elle suit à Nîmes,  une formation aux techniques de sculpture, bijouterie contemporaine et peinture au sein de l’association des Ateliers de Fontblanche Elle participe avec des jeunes artistes allemands, irlandais, français et portugais à l’édification d’un mur en céramique à Parades de Coura au Portugal. Puis elle voyage en Amérique Centrale. C’est là qu’elle débute un travail de « reporter du quotidien »  Depuis, elle parcourt le monde, la Chine, le Laos, Cuba, le Brésil, l’Algérie, le Maroc, la Bulgarie.

Avec son bic, ses fusains, ses encres et sa boite d’aquarelle elle dessine des scènes de vie,  dans les bars, les arrières cours. Elle  fait des reportages autour de conférences, de spectacles, de concerts et de festivals Elle a par exemple réalisé un « reportage dessiné » pour le Théâtre des Salins à Martigues ou encore le Cirque Plume à Reze et Royal de Luxe au Havre. Elle s’est aussi fait l’écho de mouvements sociaux.Elle a également travaillé avec  Guylaine Renaud, femme troubadour, sur le projet des Passeurs , à Arles et Marseille. Elle expose et vend ses dessins et aquarelles et édite des cartes postales. Pour la joindre   par  courriel. Voici quelques unes de ses oeuvres

marseille.1302515060.jpg

Malika Moine – Toits de Marseille

bar-de-la-marine.1302514079.jpg

Malika Moine Le bar de la marine

cirque-plume.1302514717.jpg

Malika Moine – Le cirque Plume

stade-velodrome.1302514803.jpg

Malika Moine – Stade vélodrome

elections-municipales.1302514906.jpg

Malika Moine – Elections municipales

les-passeurs.1302514960.jpg

Malika Moine – Réunion (les passeurs)

maurice.1302566424.jpg

Malika Moine – Maurice  à Babel Med

 

Autour de l’oiseau – symbolique – expressions – poésie et littérature – musique et puis . . . cette aquarelle « drôle d’oiseau »

La définition du mot oiseau «animal ovipare appartenant à la classe des vertébrés tétrapodes, à sang chaud, au corps couvert de plumes, dont la tête est munie d’un bec corné dépourvu de dents Les membres postérieurs sont des pattes et les membres antérieurs des ailes, ce qui le rend le plus souvent apte au vol.

=o=o=o=o=

Il existe dans toutes les cultures une symbolique de l’oiseau

Le vol de l’oiseau est naturellement porteur d’un symbole de liberté comme l’exprime le mythe grec d’Icare. Par exemple l’aigle est un symbole de majesté c’est pourquoi on le retrouve sur les armoiries de divers empires. La paix est symbolisée par la colombe de la paix. La plupart des oiseaux sont considérés comme symboles positifs. Cependant il existe des exceptions avec par exemple les vautours, les rapaces comme les chouettes et les hiboux

=o=o=o=o=

Certaines expressions évoquent l’oiseau en général :

« chanter comme un oiseau » « avoir un appétit d’oiseau » « avoir une cervelle d’oiseau » « se donner des noms d’oiseaux »  « un drôle d’oiseau » «  un oiseau de mauvais augure » « un oiseau de nuit » « un oiseau rare » « petit à petit l’oiseau fait son nid » « «à vol d’oiseau » « être comme l’oiseau sur la branche » « être comme un oiseau en cage » « les belles plumes font les beaux oiseaux » « l’oiseau s’est envolé »

Mais l’on trouve aussi, bien plus nombreuses, des expressions qui évoquent un oiseau en particulier :

 « Avoir des yeux d’aigle » « ce n’est pas un aigle » « un nid d’aigle » « attendre que les alouettes tombent toutes rôties dans le bec » « le  miroir aux alouettes » « se lever au chant de l’alouette » « avoir un estomac d’autruche »
« faire l’autruche » « «pratiquer la politique de l’autruche » « un canard boiteux »
«  un froid de canard » « Il n’a pas cassé trois pattes à un canard » « il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages » « marcher en canard » « c’est chouette » « vieille chouette » « colombe de paix » « la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » « au chant du coq » « des mollets de coq » « coq de village » « coq-à-l’âne » « un  coq en pâte » «  Poids coq » « rouge comme un coq » « bailler aux corneilles » « maigre comme un coucou » «  le chant du  cygne » « être le dindon de la farce » « c’est un faisan » « soul comme une grive » « c’est une grue » « faire le pied de grue » « une hirondelle ne fait pas le printemps » « une tête de linotte » « faute de grives, on mange des merles » « un appétit de moineau » « un drôle de moineau » « effronté comme un moineau » « Le moineau dans la main vaut mieux que la grue qui vole » « couleur caca d’oie »« une oie blanche » « marcher au pas de l’oie » « fier comme un paon » « se parer des plumes du paon » «  ce n’est pas un perdreau de l’année » « avoir un oeil-de-perdrix » « un bec de perroquet »  « répéter comme un perroquet » « sot comme une perruche » « bavard comme une pie » « mettre un queue de pie » « une pie voleuse » « coeur de pigeon » « être le pigeon » « trouver un pigeon » « gai comme un pinson » « avoir la bouche en cul-de-poule » « avoir la chair de poule » « un nid de poule » « être  mère poule » « tissus pied-de-poule » « une poule de luxe » « une vraie poule mouillée » « quand les poules auront des dents » « se coucher avec les poules » « un grand serin »

=o=o=o=o=

Un certain nombre d’œuvres littéraires, musicales, cinématographiques contiennent le mot oiseau comme par exemple«  L’oiseau de feu » « l’oiseau et l’enfant » « les oiseaux » « le roi et l’oiseau »

=o=o=o=o=

L’oiseau dans la poésie: « L’albatros » de Charles Baudelaire –  « Les colombes » de Théophile Gautier – « les corbeaux » d’Arthur Rimbaud  « le cygne » de Sully Prud’homme » « le rossignol » de Paul Verlaine – « le hiboux » de Guillaume Apollinaire – « l’aigle et le hiboux » de Jean de La Fontaine –« le sommeil du Condor » de Leconte de l’Isle » « la mort des oiseaux » de François Coppée – « le rossignol » de Lamartine – « le portrait d’un oiseau » de Jacques Prévert –

=o=o=o=o=

Deux site incontournables Oiseaux.net et Oiseau.info.

Et voici « drôle d’oiseau » une aquarelle réalisée dans l’humide, avec les aléas, sur papier tendu sur châssi – Montval – 300 gr. Grain fin – format 50 cm x 65 cm –  Comme souvent, la photo ne restitue pas ici le rendu des couleurs

oiseau.1302318405.JPG

Drôle d’oiseau © masmoulin 2011

Cliquer sur l’image pour l’agrandi

Les peintres américains d’hier. Ils ont souvent pratiqué l’aquarelle – Partie 12 – Edgar Alwin Payne -Lilla Cabot Perry – Maurice Prendergast –Cherles Prendergast – Grace Ravlin –Edward Willis Redfield – Robert Reid – Frederic Remington- William Richards -Louis Ritman, Louis Ritter –

Edgar Alwin Payne 1883-1947

Edgar Alwin Payne est un peintre américain né dans le Missouri. C’est un autodidacte. Il n’a passé que quelques semaines à Art institute de Chicago. Il peint très tôt  des portraits, des scènes de rues. Il voyage aux Etats Unis, au Mexique, au Canada. Il rencontre l’artiste Elsie Palmer qu’il épousera. Il a honoré des commandes de l’ Atchison, Topeka et Santa Fe Railroad. Il a aussi peint une fresque pour le Congrès de San Francisco. Mais c’est avant tout l’un  paysagistes important de la Californie, de la Sierra Nevada Il a aussi beaucoup peint la région de Taos et du Grand Canyon. Dans les années 1920 il séjourne en Bretagne, à Paris, en Provence, dans les Alpes et aussi en Suisse et à Venise. Il a été membre du Salmagundi Club in New York and the California Art Club. Un site Edgar Payne.com lui est consacré.

 payne-lagunacoast.1301788233.jpg

Edgar Payne – Laguna coast

Lilla Cabot Perry 1848-1933

Lilla Cabot Perry est une peintre impressionniste américaine réputée. Elle est la fille d’un chirurgien réputé de Boston. Elle étudie la littérature, les langues, la poésie et la musique. Ce n’est qu’à partir de 1884 qu’elle s’intéresse à l’art pictural.

Elle se forme d’abord auprès du portraitiste Alfred Collins Quentin puis avec Robert Vonnoh qui a fréquenté la colonie  de Grez-sur-Loing. C’est lui qui lui révèle le plein air et l’impressionnisme. Elle reçoit aussi l’enseignement de Dennis Miller Bunker. Lilla Cabot Perry part en Europe. Elle travaille à l’Académie Colarossi auprès de Gustave Courtois et Joseph Blanc , puis de Felix Borchardt . Au Louvre puis au Prado, elle étudie les maîtres classiques, notamment Botticelli. A Munich elle se forme auprès de Fritz von Uhde. De retour en France elle s’inscrit à l’Académie Julian. Elle étudie auprès de Tony Robert Fleury  puis d’ Alfred Stevens. Elle visite la Belgique et la Hollande.

Elle rencontre Claude Monet qui deviendra son mentor. Elle passera les étés à Giverny pendant dix ans en compagnie de Theodore Robinson , John Breck , Theodore Butler . Elle se lie d’amitié avec Camille Pissarro.

 Elle expose à Chicago au World’s Columbian Exposition et au St-Botolph club de Boston puis à Paris au salon de la SNBA.

A l’orée du siècle elle accompagne son mari qui part enseigner au Japon. Elle est reçue membre d’honneur de la Nippon Bijutsu-In Art Association . Elle découvre les estampes japonaises.

Elle rentre à Boston et peint de nombreux portraits pour faire face à des revers de fortune. Elle participe à la fondation de la très conservatrice Guild of Boston Artists qui s’oppose à la tendance avant-gardiste

Elle a beaucoup peint des portraits ses trois filles Marguerite, Edith et Alice, mais aussi des paysages. Elle a tout au long de sa carrière était une propagandiste de l’impressionnisme

perry-jardin-de-monet-a-giverny.1301790227.jpg

Lilla Cabot Ferry – Monet Garden

perry-litle_angel_1889.1301790312.jpg

Lilla Cabot Ferry – Little angel

Maurice Brazil Prendergast 1858-1924

Maurice Prendergast est un peintre post-impressionniste américain d’origine canadienne. Dans les années 1890 il séjourne trois années à Paris. Il est l’élève de Gustave Courtois à l’Académie Colorossi puis à l’Académie Julian où il rencontre James Wilson Morrice. Il est influencé par Paul Cézanne, les Fauves et aussi Pierre Bonnard et Edouard Vuillard. Un peu plus tard il séjourne à Venise. Il s’installe à New-York avec son frère Charles et participe à l’Armory Show de 1913. Il été apprécié de riches collectionneurs. Il a peint à l’aquarelle, à l’huile. Il utilise aussi la technique du monotype, essentiellement des paysages et des scènes de genre. Voir le site Maurice Prendergast.-org qui lui est dédié.

prendergast-maurice-bather-st-malo.1301791099.jpg

Maurice Prendergast – Bathers – St-Malo

Charles Prendergast 1863-1948

Charles Prendergast frère cadet de Maurice, est lui aussi un peintre post-impressionniste d’origine canadienne né à Boston. Il se fait d’abord connaître comme créateur de cadres inspirés de la Renaissance. Puis au début de la première guerre mondiale il commence à créer des panneaux décoratifs gravés et peints d’inspiration chinoise ou persane qu’il voit au Boston Museum of Fine Arts.. Ils sont vite recherchés par les collectionneurs de renom comme Albert C. Barnes, John Quinn, et Lillie P. Bliss. Pendant un séjour en France, en 1925, il rencontre et épouse une française Eugénie Van Kemmel. De retour aux Etats Unis, il résidera dans le Connecticut où il finira ses jours. On trouve des informations complémentaire sur le site d’ art history archive

prendergast-charles-two-figures-on-a-mule-by.1301790636.jpg

Charles Prendergast – Two figures on a mule

Grace Ravlin 1873-1956

Grace Ravlin est une peintre post-impressionniste américaine. Elle s’est formée auprès de William Merritt Chase à la Pennsylvania School of the Fine Arts. Puis elle voyage en France, Belgique, Espagne, Tunisie et au Maroc, ainsi qu’à Taos et en Nouvelle-Angleterre.  Elle expose au Salon à Paris et à la National academy of design

 ravelinnfs.1301791309.jpg

Grace Ravlin – In the garden

Edward Willis Redfield 1869-1965

Edward Willis Redfield est un paysagiste impressionniste américain né dans le Delaware. Il étudie à la Pennsylvania Academy of the Fine Arts Il se lie avec Robert Henri. Il étudie à l’ Académie Julian et à l’ École des Beaux-Arts . Il est influencé pars Claude Monet , Camille Pissarro ,et la  norvégienne Fritz Thaulow . Il se marie avec une française. Il est considéré comme l’un des fondateurs de la Colonie d’artistes de New Hope

 redfield-american-painter-1869-1965-road-to-the-village-1908.1301791411.jpg

Edward Redfielld – Snowy landscape

Robert Reid 1862-1929

Robert Reid est un peintre impressionniste et muraliste américain né dans le Massachusetts Il commence sa formation  à la School of the Museum of Fine Arts, Boston avec  Otto Grundmann comme professeur. Il étudie ensuite à l’ Art Students League. Ensuite, il se rends à Paris et recoit à l’ Académie Julian  l’enseignement de Gustave Boulanger et Jules Josep Lefebvre . Il a commencé comme portraitiste puis a enseigné à la Cooper Union et à l’ l’Art Students League. Il a souvent peint des jeunes femmes parmi les fleurs. Il a aussi réalisé des fresques murales et des vitraux. Il a fait partie du groupe des  American ten painters  puis de la National Academy of Design

 reid-white-parasol.1301791689.jpg

Robert Reid – White parasol

Frédéric Remington 1861-1909

Frederic Remington-Sackrider est un peintre, illustrateur et sculpteur américain né dans l’état de New York. Très jeune il dessine puis entre à l’académie militaire du Massachusetts et enfin à la Yale University Art School de New Haven. Il voyage dans l’Ouest et publie des croquis dans l’ Harper’s Weekly . Il possédait un ranch et peignait  des chevaux, des cavaliers, des cow-boys et des Indiens. Il reprend des cours à l’Art Students League. Il peint des scènes du Far West et commence à sculpter Il a laissé plus de 2.750 peintures et dessins et 25 sculptures. Il avait été correspondant de guerre pendant la guerre hispano-américaine

 remington-frederic-single-handed.1301791814.jpg

Frederic Remington – Single handed

William Trost Richards 1833-1905

William Richards est un paysagiste américain né à Philadelphie. Il commence a se former auprès de Il est associé à l’Hudson River School et au mouvement préraphaélite américain. Il était membre de la  National Academy of Design. Il séjourne une année en Europe. Il a essentiellement peint à l’aquarelle des vues des Montagnes blanches hyperréalistes et des marines. Un site lui est consacré

 richards-lake-squam-from-red-hill-1874_.1301792312.jpg

William Richards – Lake Squam from Red Hil

Louis Ritman 1889-1963

Louis Ritman est un peintre impressionniste américain d’origine russe. Il reçoit sa première formation artistique auprès de Wellington J. Reynolds à la “Chicago Academy of Fine Arts” puis avec John H. Vanderpoel ,à l’Art Institute of Chicago et encore avec William Merritt Chase à la  « Pennsylvania Academy of Fine Arts »  Puis, il s’inscrit à Paris, à l’école des Beaux Arts et à l’Académie Julian.

Frédéric Frieseke l’introduit dans la colonie des américains de Giverny. Il y peint avec celui-ci et avec Richard E. Miller, Mary Cassatt ou  James McNeil Whistler . De retour dans son pays il s’installe à Chicago et  il enseigne à l’Art Institute.

 ritman-morning-tea.1301792416.jpg

Louis Ritman – Morning tea

Louis Ritter 1854-1892

 Louis Ritter un peintre impressionniste américain né à Cincinnati dans l’Ohio .Il a d’abord étudié à la McMicken scholl of drawing and design, puis à Munich à l’Académie de dessin, il devient avec Theodore Wendel, l’un des « Duveneck boys ». Il séjourne aussi en Italie puis ouvre un atelier à Boston.  Il séjourne un moment à Giverny. Il meurt prématurément à l’age de 37 ans

ritter_house-on-waters-edge-1890.1301792534.jpg

Louis Ritter – House on Water’s Edge

Aquarellistes de République dominicaine – Carnet de liens – Acuarelistas Republica dominica – Libro de enlaces – watercolorist of dominican republic – Links book

carte-repub-dominicaine.1300050210.gif

 République_dominicaine

Voici le carnet de liens vers les sites, les blogs, le plus souvent les notices biographiques, des pages de galeries d’artistes, d’un certain nombre d’aquarellistes de la République Dominicaine. Evidemment,  les artistes qui ne sont pas sur Internet ne sont pas répertoriés ici.

Les peintres sont classés par ordre alphabétique, sans distinction qualitative. L’excellent côtoie parfois le quelconque. Mais je considère que ce travail de recherche permet de faire connaissance avec la pratique de l’aquarelle à Cuba

J’ai utilisé les informations du portail Artelista  et  consulté les moteurs de recherche. Il s’est certainement glissé  des erreurs ou des omissions.  J’ai cependant pu omettre certains artistes réputés Voici donc ce nouveau carnet. Je pense qu’il vous permettra de belles découvertes.

Stalin Cespedes  Marino Chanlatte

Benedicto CruzLionel DejesusAida Diaz Teresa Flores

Glorybel Garcia-MedinaRicardo GonzalezJuan Medina

Franyeline MoralesCesar Alexander Montero-Aquino

Onasis Manuel Nuñez ValentinRamon Oviedo Octavio Paniagua

Osvaldo Quayasamin Manus Matos Reyes

 Mercedes Ricourt-MedinaJose Luis Sanchez-Rodriguez  

Ramon SantiagoRosa Miguelina Santos Rojas

Ricardo Wagner

Portraits de la pensée au musée des Beaux Arts de Lille

affiche-expo.1300765682.png

  Johannes Moreelse – Démocrite, le philosophe rieur-  1630

 Le  Palais des Beaux Arts de Lille , premier musée de France, hors de Paris,présente « Portraits de la pensée »

Jusqu’au 13 juin 2011

 Cette exposition sur le thème de la figure du philosophe au siècle d’or montre comment les  grands peintres du XVIIe siècle,  installés à Naples, Utrecht ou Madrid, ont tenté de représenter « l’invisible de la pensée »

 La galerie éphémère de quarante cinq portraits,  accrochés sur un fond rouge sang, nous montre des penseurs, des savants, des mendiants, des ermites, solitaires, sévères ou ironiques.

Cette exposition a été rendue possible grâce aux prêts de musées européens d’Utrecht, de Rome, de Lecce dans les Pouilles, d’Amsterdam, de Madrid,  de Londres, du Louvre. Et les musées d’Amiens, Besançon, Bordeaux, Chambéry, Orléans, Metz, Nantes, Rouen, Saint-Omer ou Strasbourg,  ainsi que de la galerie londonienne Robilant + Voena

On y trouve des portraits réalisés par Paulus Bor, Giovanni Battista Carlone,  Jacques des Rousseaux, Luca Giordano, Paulus Moreelse, Jusepe de Ribera, Salvator Rosa – Hendrick  Terbrugghen, Hendrick Van Somer, Diego Vélazquez, Jan Baptist Weenix.

Les oeuvres sont traitées en « clair-obscur » avec souvent de très belles lumières. Je ne me précipite généralement pas pour visiter les oeuvres des périodes anciennes. Mais j’avoue avoir ici été très impressionné. S’il fallait décerner un « choix du public’, ma préférence irait à l’autoportrait de Salvador Rose, si expressif, si simple, si émouvant

Il ne faut pas oublier l’installation vidéo sonore « Room for Saint John of the Cross » de 1983, du vidéaste américain Bill Viola

Et pour prolonger la visite, il y a le livre de ¨Pascal Quignard l’écrivain du « matin des musiciens » 

Voici des images de quelques œuvres présentées

velasquez-apotre-saint-thomas.1300849783.jpg

Diego Vélasquez – Saint-Thomas

ribera-la-dispute-des-philosophes.1300849897.jpg

José de Ribera – Dispute de phiosophes

jan_baptist_weenix_-_portrait_of_rene_descartes.1300850081.jpg

Jan Baptist Weenix –  Portrait de Descartes

ribera_platon.1300850290.jpg

José de Ribera – Platon

johannes-moreel_heraclite.1300850540.JPG

Paulus Moreelse – Héraclite

salvator_rosa_self_portrait.1300850699.jpg

Salvador Rose – Autoportrait

diogene-a-la-lanterne_anonyme.1300850925.jpg

Anonyme – Diogène à la lampe

ribera-sybille.1300851063.jpg

José de Rinerra – Sybille

riberaste-marie-l_egyptienne-1641.1300851191.jpg

José de Ribeira – Marie l’Egyptienne

Salon de l’aquarelle du Haillan 2011

haillan-salon-2011.1302053918.jpg

Le 5ème Salon de l’aquarelle du Haillan

Se tient

Au Forum des associations

120, avenue Pasteur  Le Haillan

Du 18 avril au 1er mai 2011

Invitée  d’honneur Chris Falaise

 Artistes  sélectionnés

Marie-Françoise Ah Soune – Chantal Andriot – Axelle Ardurat – Véronique Barrier  

Martine Barrière –Antonio Bartolo -Viviane Bastier – Paty BeckerPatrick Bellinato

Pat BerningChristine Bezeau Caroline Blanot Geneviève Boher-Roy

Dany Bonnet –Christiane Borel-Becker -Anne-Marie Boulas –Laurie Bréda-Bougro

Marthe Brison – Didier Brot  Gilles Brunerie -Sylvie Buge

 Marie-Claude Cabos-ArzelierBernard Camborde – Antoinette Castelan

 Pascal Castillon – Paulette Cazalès – Marielle  Charmantray

Jean-Michel CharpentierRodrigo ChavezAlain Chevrignac

-Mimi Chiaradia – Eugen ChisniceanMonique Clin Chantal Contis

 Christian CouteauChristine Crehalet Bernard.Cremon  

Jean-Guy Dagneau Jean-Jacques Dauga

Monique David  Claude Debec – Eliette Decantes   Véronique Delalande

 Monique Desset – Monique Douau  Dominique Douay – Odette Drillin

 Marie-Claude Dulaurens – Anne-Marie Duluc –  Michelle Dunand –  Maguie Dupuy – Gilles Durand

Alain Duval – Frédérique Echavidre

Arlette Entz Roselyne FarailJean-Michel FavardIsabelle Fournier-Perdrix

Jean-François Geraud – Laurence GhislainDenis Gille Moemi Gonzalez

 Eugeniu  Gorean – Marion Guillou – Valérie Haugazeau – Elisabeth Hoffmann – Françoise Houbre

Martine Jolit –  Marie Labille Annie Lagarde

Jean-Pierre Laulaney  – André Lazorbes  Marie Leblond

 Véronique Legros Sosa – Jeanine Lepreux  Jean-Paul Limousi

Sara MarchandThierry de MarichalarCarlos Marques

 Liliane Martins- De Souza -Josette Meyssonnier –  

 Béatrice Morel  -Jean-Luc Pateytas

Michèle Pedandola – Jeanne Perrault

Véronique Piaser-Moyen – Marc Piazza   Dominique Pouilly –

Jocelyne Raynal –  Béatrice Ringenbach – Geneviève Robin

  Claudine Rougier – Roland Sanchez Thomas W. Schaller

 Bénédicte Stef-FrisbeyJoël Tenzin Debbie Timmins

– Maryse Tisnes –  Nusret TopuzogluPierre Valaincourt

Marie-Christine VigneauJean Vigué

Des stages seront animés par

Paty Becker – Christiane Borel-Becker Laurie Breda-Bougro Gilles Brunerie Jean-Michel Charpentier – Eugen Chisnicean Monique Clin Marie-Claude Dulaurens – Isabelle Fournier Perdrix – Laurence Ghislain – Elisabeth Hoffmann – Marie Labille – Véronique Legros-Sosa -J ean-Paul Limousi -Thierry de Marichalar – Roland Sanchez – Bénédicte Stef-Frisbey – Joël Tenzin

Et des démonstrations seront faites par

Gilles BrunerieEugen Chisnicean- Christine Créhalet -Marie-Claude Dulaurens – -Isabelle Fournier.Perdrix -Laurence Ghislain –Marie Labille -Thierry de Marichalar -Bénedicte Stef-Frisbey -Joël Tenzin