École de voile – Aquarelle

Il existe de nombreux club de voile un peu partout. Au bord de la mer bien sur, mais aussi autour des lacs,  étangs, rivières. C’est au sein des ces écoles que l’on append à faire de la voile. Ces activités sont placées sous la bannière de la Fédération Française de Voile

 C’est l’été et beaucoup de jeunes pratiquent la voile au sein de ces organisations ludiques et sportives. C’est l’ambiance d’une école de voile que j’ai voulu traduire dans cette aquarelle au format 50 cm x 65 cm sur papier Montval 300 gr grain fin. École de voile ©masmoulin 2012

Les lieux qui ont inspiré les peintres 6 – Le Havre

Claude Monet – Impression, soleil levant

Lorsque l’on évoque les peintres inspirés par Le Havre, l’on pense immédiatement à Claude Monet et à son célèbre tableau qui a donné son nom au mouvement des Impressionnistes. C’est Eugène Boudin, qui lui aussi vivait au Havre, qui l’a encouragé à peindre. Il y a aussi Camille Pissarro.

Le Havre a aussi inspiré William Turner, Jean-Baptiste Corot  , ou Théodore Géricault

 Il ne faut bien entendu pas oublier Raoul Dufy et Othon Friesz et Georges Braque qui suivent ensemble les cours municipaux des Beaux-Arts.  Maurice de Vlaminck peindront aussi la ville

Voici quelques oeuvres autour du Havre

William Turner – Le Havre  Sunset in the Port

Jean-Baptiste Corot – Le Havre

Théodore Géricault – Marine côtière

Eugène Boudin – Le Havre

Claude Monet – Bateaux de péche sur le port du Havre

Claude Monet – Le port du Havre

Othon Friesz  La plage du Havre 1914

Maurice de Vlaminck – Le grand quai

Maurice de Vlaminck – Le Havre, les bassins

Raoul Dufy – Entrée du port du Havre

Raoul Dufy – Le port du Havre

Raoul Dufy – Le bassin de la Manche au Havre

Raoul Dufy – Fête maritime et visite officielle au Havre

Chars à voile – Aquarelle

Le char à voile est un sport de vitesse. Il se pratique sur les grandes plages de sable de la Côte d’Opale, de la côte picarde, de Normandie, de Vendée, de Bretagne ou encore de Loire Atlantique.

 Voici une vidéo qui met en scène Victor Artus le champion de France des pilotes de chars à voile

 Et voici ma représentation sur papier Montval 300 gr au format 50 cm x 65 cm. A noter que les couleurs de l’original sont beaucoup plus lumineuses Les chars à voile – © masmoulin 2012

Jean Prouvé Nancy 2012

Jean Prouvé 1901-1984  est un dessinateur et constructeur de mobilier, un ferronnier et un concepteur de maisons préfabriquées

Nancy le célèbre (Voir le programme) jusqu’au 28 octobre 2012

Au Musée de l’école de Nancy : Jean Prouvé, ferronnier d’art  – Au Musée lorrain : Jean Prouvé, construire des jours meilleurs – au Musée des Beaux Arts La Maison Tropicale – aux Galeries Poirel : L’Émotion design, la collection d’Alexander von Vegesack

Vidéo autour de la Maison tropicale

 

Alfred Manessier à l’Abbaye de Saint-Riquier

Le Centre culturel de Rencontre de l’Abbaye de Saint-Riquier

 Expose une trentaine d’œuvres de grand format

Alfred Manessier : le tragique et la lumière

Jusqu’au 24 septembre 2012

Alfred Manessier

Alfred Manessier (1911-1993) est un peintre non figuratif français né en Picardie près d’Abbeville. Il débute des études d’art à Amiens qu’il poursuit, à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Il fréquente avec Jean Le Moal, Etienne Martin et Jean-Marie Berhtolle,  l’atelier du fresquiste Roger Bissières à l’Académie Ranson. Dans les années 1930 sa peinture est proche des surréalistes.

En 1941 il participe à l’exposition Vingt jeunes peintres de tradition française avec Bazaine, Estève, Singier. En 1945, il est l’un des fondateurs du Salon de Mai .Il expose en 1949 dans la galerie de Jeanne Bucher. Il est  alors être reconnu au Danemark, en Irlande, au Canada

A cette époque il fréquente la Trappe de Soligny et se converti au catholicisme. Il développe par la suite une œuvre d’art sacré. Il aborde la lithographie, le vitrail et la tapisserie. Il a aussi réalisé une œuvre sur papier importante

Manessier, dont l’abstraction plonge ses racines dans le cubisme et le fauvisme est un représentant de l’Ecole de Paris. Ses tableaux profanes et religieux sont traités avec des couleurs chaudes en aplats et des structures en formes de grille.

Il obtient le Prix de l’art sacré à Vienne,  le Grand prix de peinture à la Biennale de Venise en 1962, participe à la Documenta 1 et 3 de Kassel.

En 1993, année de sa disparition  une grande rétrospective lui est consacrée au Grand Palais, à Rome et à Budapest.

Des  sites sont consacrés à l’artiste alfred manessier.free Asso Manessier et une biographie  en video

 Voici quelques une des œuvres d’Alfred Manessier présentées à l’ Abbaye de Saint-Riquier

Alfred Manessier – Apocalypse – 1937

Alfred Manessier – Flots en baie de Somme

Alfred Manessier – Le torrent vert – 1965

Alfred Manessier – Vietnam – 1968

Alfred Manessier – Favella II – 1981

Alfred Manessier – Hymne à la joie – 1988

Aquarellistes américains – Carnet de liens – Partie 22 Nevada – American watercolorists – Links book

Je poursuis la mise à jour des mes carnets de liens avec des sites d’aquarellistes membres de la Nevada Watercolor Society et Sierra Watercolor Society

Valerie Cohen –  – Vina CurtisAl Ferrand

 Jo FirmBill FravelEileen Fuller
Tricia LeonardGina LijoiPeg Lozier

Sharon Menary – – Jill Mueller
Eva Stramer NicholsJoyce Lee Petersen

Carla PlattDavid Porter

 Lynn SchmidtTeri SweeneyMareth Warren

Cheryl WeinfurtnerLisa Wright

Wols au Laac de Dunkerque – Eléments biographiques et quelques oeuvres

Le LAAC, lieu d’Art et Action contemporaine de Dunkerque

Présente dans le cadre de « Dessiner-Tracer »

Œuvre dessinée : Wols

Jusqu’au 16 septembre 2012

L’exposition présente une quarantaine d’œuvres sur papier du plasticien allemand

Wols

Alfred Otto Wolfgang Schulze dit Wols (1913-1951) est un peintre, aquarelliste, graveur, graphiste et photographe allemand né à Berlin. Cet autodidacte, est considéré comme un pionnier de l’ abstraction lyrique et un des tenants du tachisme et le l’ art informel.

 Il commence à peindre en 1927, influencé par Paul Klee, Otto Dix et George Grosz. Il reçoit une formation de photographe puis prend quelques temps des cours à l’  Schule_Reimann. Au début des années 1930 il s’installe à Paris, il peint et travaille comme portraitiste et professeur d’allemand. Il fait la connaissance d’ Hélène Marguerite Dabija dit Gréty qu’il épousera plus tard. Elle lui présente à Hans Arp, Alexander Calder, Alberto Giacometti. Il émigre un temps en Espagne il est chauffeur de taxi et peint des aquarelles. Il revient en France il obtient de contrat de photographe du Pavillon de l’Élégance et de la Parure à l’exposition universelle de Paris. Il photographie de nombreux artistes, comédiens et autres personnalités.

Dès 1939, en temps « qu’étranger ennemi »  il est interné dans diffèrents camps notamment celui des Milles près de Nîmes. Pendant cet internement il fait de nombreux dessins et aquarelles surréalistes. En fin 1940 il épouse Gréty et est libéré.

 Pendant cet internement, une multitude de dessins et d’aquarelles surréalistes naîssent que les vies au camp thématisent. Le 29 octobre 1940 Wols est libéré du camp d’internement. Pendant la guerre le couple vivote dans différents lieux du Sud de la France. En 1947 ses aquarelles sont exposées à Paris à la Galerie Drouin.

 Il participe au salon des  réalités nouvelles. Il se lie d’amitié avec le peintre Georges Mathieu. Il illustre des livres de Paulhan, Sartre, Kafka et Artaud.

 Il expose à Milan et New York et signe un contrat avec le galeriste Pierre_Loeb. En 1951 Il suit une cure de désintoxication. A sa sortie il peint de nouvelles aquarelles. Le 25 août de la même année il meurt après avoir mangé de la viande avariée

 Il est un des précurseurs de l’art informel et principal représentant du tachisme. Il est  tout d’abord influencé par le dessin automatique des surréalistes, il crée diverses œuvres rassemblées sous le terme générique de « cirque Wols ».

Wols a très tôt expérimenté le geste par l’improvisation proche des graffitis, des dessins d’enfants et du crayonnage spontané, le hasard, la peinture instinctive

De 1955 à 1964, des œuvres de Wols ont été exposées à titre posthume à la Documenta 1, 2 et 3 à Kassel. A voir le catalogue vente aux enchères de juin 2011

Voici des images de quelque oeuvres de l’artiste

Wols – Matériaux rares – 1939 Aquarelle et encre

Wols – Enfants terrifiés – 1940 (Les Milles) Aquarelle

Wols – La blême – 1942 – Huile

Wols – Aile de papillon – 1947

Wols – Lumière grise – 1947 – Aquarelle et encre

Wols – Variation en rose – 1947 – Aquarelle et encre

Wols – Sa dernière aquarelle – 1951

Les Saint Cyriens – Aquarelle

J’ai regardé distraitement quelques images du défilé du 14 juillet, car je ne suis pas un fana de la chose militaire. Mais j’ai tout à coup  été intéressé par les uniformes colorés des Saint-Cyriens et aussi des Saint-Cyriennes. Avec leur vareuse bleu indigo, leur pantalon ou leur  jupe rouge, et puis leur casoar avec son plumet blanc (cf. la  vidéo officielle )

J’ai décidé à ma manière d’évoquer ce corps de formation des officiers de l’armée de terre.

 Voici donc cette aquarelle au format raisin 50 x 65 – papier Montval 300 gr, tendu sur châssis – en technique humide

Les Saint-cyriens aquarelle © masmoulin 2012