Dessiner ou peindre des animaux – Animaux de la ferme – Approche technique – Partie 6

pieter-boel-animaux-et-ustensiles.1269400738.JPG

Pieter Boel – Animaux et ustensiles

Avant de dessiner ou de peindre les animaux de la ferme , on essaiera d’un peu mieux  les connaître. Voici quelques sites spécialisés :   la basse-cour, les  animaux de la ferme ici aussi les vaches à la une   les cochons  les moutons  les chèvres et aussi la morphologie de la vache les lapins

En maintenant à nos crayons et pinceaux pour dessiner ou peindre les vaches et encore les vaches les moutons, les cochons On peut aussi consulter J’apprends à dessiner les animaux de la ferme par Philippe Legendre.

Pour peindre ou dessiner les animaux de la ferme il faut aller à la campagne, mais on trouve aussi de nombreux sites de photos. Voici une petite sélection 1000 vaches    -photo-de-vaches. animaux-de-la-ferme animaux-de-basse-cour autres-animaux-de-ferme bétail  gallinette Animaux d’élevage

Et  voici des  aquarelles et autres peintures d’animaux de la ferme réalisées par

Didier Leveille  Poules Marie-Hèlène Stokkink Patrice Levoin Gérald Nascinguerra  

Muriel Mollier-Pierret   Philippe Vieux   Florence Recoing   Philibert-Léon Couturier 


Outils pour essayer de « comprendre un peu ce qui est dit  » en caractères chinois

 

dragon-rouge-chine.1269765538.jpg

 

En marge de la 1ère Biennale internationale de l’Aquarelle qui va s’ouvrir le 15 avril 2010 à Shanghai, l’on peut être tenté de visiter des sites chinois. Des requêtes peuvent être faites avec Google –  Hong Kong et Baidu

Le mot aquarelle  en caractères chinois, encore appelés des  sinogrammes 

, s’écrit :           水彩

IL faut bien entendu ensuite se servir d’un traducteur. Et puis il y a aussi un certain nombre d’outils proposés sur le site de Chine Nouvelle

Biennale d’aquarelle à Saint-Chamond dans la Loire

affiche-a3-biennale-de-saint-chamond-800x600.1269919957.jpg

La première biennale d’aquarelle se tiendra à Saint-Chamond du samedi 8 au dimanche 30 mai 2010 dans la salle Lamartine.

 Autour d’Ewa Karpinska  invitée d’honneur

exposeront

Paty Becker  Bougousia – Martine ChaventBernard Courtalon

Marius Cousin Christine CrehaletMarie Jeanne Fabry

Marc FollyThierry GrosfilleyKelsyElisabeth Le Coze

Pascal Pihen – René Poudevigne – Elise Rioux

Lessia Scafi – Caroline Sibourd  Shahab Tolooie

L’exposition a lieu « Salle Lamartine ». Elle est ouverte du lundi au vendredi de 14 h à 18 h et le samedi et le dimanche de 14h30 à 18h30 – Renseignements  Service culturel 04.77.31.04.41 & Entente artistique 06.69.57.38.50.

Fleurs du Printemps – Aquarelle

Le dernier atelier d’aquarelle était consacré aux Les Fleurs du printemps  la professeur avait dressé sur une tables plusieurs bouquets parmi lesquels l’un d’eux a retenu mon attention .C’était essentiellement  des tulipes  et des astéracées . C’est évidemment plus agréable de dessiner ou peindre des bouquets que l’on a devant soi. Sinon, il y a les sites de photos comme digitalphoto creativ-art1  art-engage  Visoflora qui présentent des fleurs de cette saison.

Après avoir réalisé un petit croquis, je me suis lancé, comme d’habitude, dans l’humide, sur un papier Montval 300 gr. Grain fin – Format A3. Bien entendu, je n’ai pas représenté la totalité du bouquet. J’ai choisi seulement , à l’aide d’un viseur , une partie, que j’ai insérée dans une diagonale . Voici mon aquarelle

tulipes-004.1269574346.JPG

Fleurs de printemps © masmoulin 2010 – Aquarelle

Monochrome rouge – Etude à l’aquarelle

marron-perylene.1269790665.jpg

C’est un travail exécuté au cours d’un atelier d’aquarelle. C’est un monochrome réalisé dans l’humide, sur papier Montval 300 gr. Grain fin, tendu sur châssis. C’est le marron de pyralène qui a été utilisé, en tube et non pas en demi-godet comme l’illustration pourrait le laisser penser. Il s’agit d’une étude sur les volumes.Ce n’est pas un paysage imaginaire. Je suis parti d’une photographie et j’ai d’abord fait une esquisse rapide  au crayon graphite.

monochrome-rouge-001.1269790786.JPG

Monochrome rouge ©masmoulin 2010 – Aquarelle

 

Crime et châtiment, de Goya à Picasso au Musée d’Orsay – Crime and Punishment – Goya to Picasso – Orsay museum

crime-et-chatiment-affiche.1269746853.jpg

Près de trente ans après l’abolition de la peine de mort en France, Robert Badinter et l’historien d’art Jean Clair présentent «Crime et châtiment», une grande exposition qui explore les rapports de l’art, du crime et de la justice.

C’est au Musée d’Orsay   du 16 mars au 27 juin 2010.

L’exposition couvre près  deux cents ans. De 1791, où Le Peletier de Saint-Fargeau veut mettre à bas la guillotine, jusqu’au 30 septembre 1981, date du vote historique à l’Assemblée nationale. Elle évoque l’esthétique de la mort, la violence, la représentation du crime, de la Justice et de la peine capitale à travers les œuvres majeures de nombreux peintres. On y rencontre notamment Blake, Delacroix, Géricault, Goya, Klimt, Magritte, Much, Picasso, Toulouse-Lautrec, Cézanne, Degas, Fortuny, Van Gogh et même Andy Warhol  Les thématiques sont la guillotine, le crime romantique, l’homme et  la femme criminels,  l’institution pénitentiaire et les derniers jours du condamné. Ce sont plus de 450 œuvres, documents et objets qui sont  présentés, dont la guillotine  Voici quelques œuvres et documents.

gericault-affaire-fualdes.1269746908.jpg

Théodore Géricault – Les assassins transportant le corps de Fualdès 

justicia-de-victor-hugo.1269747071.jpg

Victor Hugo – Justicia

paul-cezanne-la-femme-etranglee-1875_1876.1269747155.jpg

Paul Cézanne – La femme étranglée

prudhon-1808-la-justice-et-la-vengeance-divine-poursivant-le-crime.1269747253.jpg

Prudhon -La Justice et la vengeance divine poursuivant le crime – 1808

warhol-chaise-electrique.1269747360.jpg

Andy Warhol – Chaise électrique

petit-journal-affaire-de-st-ouen.1269747432.jpg

Ferenc Besze – aquarelliste – P’tit coup de projecteur

besze-ferenc-elephants-2000.1269067796.jpg

Ferenc Besze – Eléphants

Un « coup de projecteur » sur un aquarelliste d’origine hongroise  Ferenc Besze  Il est né et à grandi à Budapest. Il vit maintenant en Californie. Il s’exprime, avec une palette restreinte dans un style qui s’inspire des impressionnistes. Il est à l’opposé de beaucoup d’aquarellistes hyperréalistes d’outre atlantique.  Il privilégie l’atmosphère, l’ambiance, avec un magnifique jeu de lumière. Il peint des paysages, des scènes de vie, des intérieurs. Il donne des cours et organise des stages d’aquarelles dans son pays d’origine. Il est membre de la  Society of western  Artists

Aquarellistes français du 19 ème siècle – Partie 5 Ferdinand Heilbuth. – Eugène Isabey -Gustave Jacquet – Georges Jeanniot. -Roger Jourdain. Louis-Eugène Lambert.

Ferdinand Heilbuth 1826-1889

Peintre français d’origine allemande né à Hambourg. Il abandonne les études théologiques  de rabbin pour voyager avec  Charles Gleyre ,  à Düsseldorf, Rome et Paris ou il s’installe. Il expose à la de nombreuses fois à la Royal Academy de Londres et à la Grosvenor Gallery ainsi qu’à l’Athénée de Boston. Il obtient la nationalité française en 1876. Il a été décoré de la Légion d’honneur. Vincent Van Gogh a dit toute son admiration pour l’artiste dans une correspondance. correspondance adressée au peintre hollandais  Anthon Van Rappard (1858-1892).On trouve les liens vers les musées qui détiennent ses œuvres sur artcyclopedia

heilbuth-lavandieres-aquarelle.1269005691.jpg

Ferdinand Heilbuth – Les lavandières

Eugène Isabey 1803-1886

Eugène-Louis-Gabriel Isabey est un peintre, lithographe et aquarelliste français né à Paris.. Il est le fils du célèbre peintre miniaturiste Jean-Baptiste Isabey (1767-1855) dont il reçu sa formation initiale. Il a aussi été l’élève de Cicéri. Il voyage en Angleterre. Il est influencé par Bonington, Géricault et Delacroix. Il voyage aussi en Belgique et en hollande où il découvre les peintures de Rembrandt et Van de Velde.  Il a peint des scènes de genre, d’histoire, des paysages, et des marines calmes ou tempétueuses. C’est un aquarelliste talentueux. Il a eu Eugène Boudin ,  Johan Barthold Jongkind, J. Noël, Ziem, A. Stevens ou Jean-Baptiste Henri Durand-Brager comme élèves. Il fut l’ami d’Alexandre Dumas, d’Horace Vernet . Ses aquarelles annoncent l’impressionnisme. On trouve les liens vers les musées qui détiennent ses œuvres sur  Artcyclopedia. Son nom a été donné à une marque de  pinceaux

isabey-rochers-a-saint-malo-aquarelle.1269005816.jpg

Eugène Isabey – Rochers à Saint-Malo

Gustave Jacquet 1846-1909

Gustave Jacquet peintre français  est né à Paris. Il a été l’élève de William Bougereau . Il a peint des de portraits, souvent en costumes des 17 et 18ème siècles, des scènes historiques et des nus. Il a débuté  au Salon en 1865, alors âgé de 19 ans en présentant « La Riverie » En 1875, il a reçu la médaille d’or. Il était décoré de la Légion d’honneur. J’ai éprouvé des difficultés à trouver des aquarelles de l’artiste sur le Net. Cependant,  il y a  le catalogue établi pour la vente aux enchères des œuvres de son atelier, à son décès en 1909, que l’on peut télécharger sur Gallica

gustave-jacquer-personnages-au-balcon.1269062332.jpg

Gustave Jacquet – Personnages au balcon

Pierre Georges Jeanniot 1848-1934

Peintre, dessinateur, aquarelliste, illustratuer et graveur français né à Genève. Il a été formé par son père Pierre-Alexandre Jeanniot (1826-1892) qui dirigea l’École des beaux-arts de Dijon. Pourtant. sans arrêter de dessiner il a d’abord été, pendant 15 ans, officier d’infanterie. Au Salon de Paris  de 1872 il présente une aquarelle «  Intérieur de forêt » Ainsi, Il reviendra avec des vues de  Toul, Troyes, Paris, les bords de la Seine et des portraits. En 1881, sa hiérarchie lui propose le grade de commandant. Il quitte alors l’Armée et commence sa vraie carrière d’artiste. Il est souvent récompensé et un tableau historique « Ligne de feu, souvenirs de la bataille de Rezonville  va assurer sa notoriété. Il est l’ami d’Édouard Manet, Pierre Puvis de Chavannes, Jean-Louis Forain, Edgar Degas. Il a collaboré aux revues « La Vie Moderne » et «  La Lutte Moderne » Il a illustré de nombreux ouvrages, Voltaire, Maupassant, Balzac et aussi Chodelors de Laclos. Dans ses œuvres, il a montré des  « scènes de la vie parisienne ». Il a collectionné les œuvres de ses amis peintres. On trouve les musés qui possèdent ses œuvres sur Artcyclopedia.

jeanniot-1848-1934-ritz-paris-garden.1269062946.jpg

Pierre Georges Jeanniot – Jardin du Ritz

Roger Jourdain 1845-1918

Roger Jourdain peintre français est né à Louviers. Il a côtoyé Louis Jadin , peintre animalier de Napoléon III. Il est entré à l’École des Beaux-arts de Paris. . Aquarelliste émérite, l’élément liquide constitue le fil rouge de son œuvre, avec l’’Eure, la rivière de son enfance, la Seine à Bougival et la Manche dans le Calvados. Son épouse Henriette a été le modèle de John Singer Sargent, Albert Besnard . Il a été maire de Rueil-Malmaison.

 jourdain-jeu-de-balle.1269063267.jpg

Roger Jourdain – Jeu de balle AQUARELLE ROGER JOURDAIN 003 - CopieRoger Jourdain – Bateaux à quai

Louis-Eugène Lambert 1825-1900

Peintre et illustrateur français né à Paris. Très tôt il a étudié le dessin. De 1842 à 1846, il est l’élève d’Eugène Delacroix et Paul Delaroche.  Il copie, au Louvre les maîtres anciens, notamment ceux de   l’école flamande. Il fréquente également l’Académie des Gobelins. Il était l’ami de George Sand. Il a débuté au Salon en 1847, en présentant une nature. Plus tard, il fut plusieurs fois médaillé.  Il travaille avec ses amis Gérôme et  Toulmouche . Il participe au  « Journal de pratique agricole » Il fréquente l’école de Barbizon. Il jouit d’une réputation mondiale comme peintre animalier, spécialisé dans les chiens et les chats. On l’appelle le « Raphaël des Chats. ». La même année il peint le baron Nathaniel de Rothschild, entouré de ses   chiens. Il  a illustré de nombreux livres, parmi   lesquels, les Fables de La Fontaine. Il avait été fait chevalier de la Légion d’Honneur  en 1874

lambert-2.1269064594.jpg

Louis-Eugène Lambert – Les trois chats

Lille Art Fair – 3ème Edition

 

lille-art-fair.1269588212.jpg

Pour la troisième année consécutive, Lille Art Fair se tiendra au Grand Palais de Lille du 22 au 25 avril 2010 Pendant ces quatre jours, soixante galeries de France, de Belgique et d’autres pays d’Europe, spécialisées dans l’art contemporain, exposeront. Elles présenteront des peintures, de dessins, des sculptures, des vidéos, des photographies, des installations, des livres d’artistes, des gravures, des sérigraphies, des céramiques, des œuvres numériques.

Les temps forts :  22/4 à partir de 19 heures > La nuit de l’art –  24/4  18 heures   Rencontre-débat «  Qu’est-ce que l’art contemporain » animée par Françoise Objois, journaliste.

Semaine du dessin – XIème édition – Le dessin dans tous ses états . . . partout

semaine_-dessin.1269583465.jpg

C’est le Printemps et  comme chaque année depuis 1991 se tient   la « Semaine du  dessin » Elle a lieu cette année du 22 au 29 mars 2010, dans de nombreux lieux, à Paris, dans les musées mais d’abord   au Salon du dessin au Salon du dessin contemporain  à la Chic art fair à la Foire in ternationale du dessin et puis aussi hors les murs

Zao Wou Ki, peintre, graveur, aquarelliste français et . . . académicien – Eléments de biographie et quelques oeuvres

portrait.1269496426.jpg

Zao Wou Ki

 Zao Wou-Ki est un peintre, lithographe et graveur français,  d’origine chinoise né à Pékin en 1920 dans une famille issue de la dynastie des Song . Il a peint aussi bien à l’huile qu’à l’aquarelle. Il passe son enfance à étudier la calligraphie, puis de 1935 à 1941 la peinture chinoise et occidentale à l’École des beaux-arts de Hangzhou, où il devient professeur de 1941 à 1947.

Il est formé au croisement des deux traditions qui se partagent la formation des jeunes artistes. La tradition et l’académisme européen, la calligraphie, le dessin, la peinture à l’huile, l’aquarelle, la perspective linéaire et atmosphérique. Henri Michaux l’incitera plus tard à revenir à la technique à l’encre de Chine.

En 1948,  il s’installe à Montparnasse et suit les cours d’ Emile Othon_Friesz à l’Académie de la Grande Chaumière ainsi qu’à l’Ecole des Beaux-arts. Il rencontre Sam Francis, Riopelle, Soulages, Hartung, Giacometti, Vieira da Silva.  A Berne en 1951 il découvre Paul Klee et se tourne alors vers l’abstraction.  Dix ans plus tard il réalise dix  lithographies pour illustrer « La tentation de l’Occident » d’André Malraux. En 1980, il est nommé professeur de peinture murale à l’École Nationale Supérieure des arts Décoratifs. Il travaille souvent de grands formats, parfois sous la forme de diptyques ou triptiques où les formes et les couleurs explosent, comme un panneau mural pour la station « Atlantic » du  métro de Lisbonne. On  rattache souvent l’artiste  à l’ Abstraction_lyrique mais aussi à la nouvelle école de Paris

« Ce qui est abstrait pour vous est réel pour moi » suivant son expression de l’artiste qui a servie de titre à un livre que le critique d’art Jean-Luc Chalumeau lui a consacré en 2001.

En 1983 il est invité par le Ministère de la Culture Chinoise à exposer au musée de Pékin. Depuis il est reconnu et célébré dans son pays natal. En 1985, il donne des cours de peinture dans son ancienne école de Hangzhou à vingt-six jeunes professeurs venus des diverses académies de Chine.  En 2001, Zao Wou-Ki reçoit le Prix de la fondation Taylor . L’année suivante, il est élu à  l’Académie des beaux-arts où il a succédé à de Jean Carzou. Il y rejoint son compatriote Che Teh-Chun

Dès les années 1960, l’artiste obtient une renommée internationale grâce à de multiples expositions dans les grands musées et galeries du monde, notamment aux USA et au Japon. En 1998 un rétrospective de son œuvre est  présentée Musée des Beaux Arts de Shanghai, au Palais des Beaux Arts et au Musée d’Art Moderne de Canton .L’année suivante, c’est « Chine : la gloire des Empereurs au Petit Palais. En 2003, la Galerie du Jeu de Paume, à Paris, lui consacre une rétrospective. En 2008: exposition à la Bibliothèque nationale de France . Le Musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun a présenté son œuvre sur papier. Philippe Dagin, Professeur et critique d’art du journal Le Monde en a tiré un bel ouvrage  L’encre, l’eau, l’air, la couleur Il y a aussi paru récemment, l’ouvrage de Dominique-Villepin et Yann Hendgen

Les musées qui possèdent ses œuvres sont répertoriés par artcyclopedia On trouve ici des œuvres e Zao et sur  Asianart et Place-des-arts Voici quelques unes de ses oeuvres sur papier

zao-composition-1954-aquarelle-et-encre-de-chine.1269496502.jpg

Zao Wou Ki – Composition – Aquarelle et encre

sans-titre-1967-aquarelle-et-encre-de-chine-sur-papier.1269496740.jpg

Zao Wou Ki-Sans titre – 1967 – Aquarelle et encre

entre-ciel-et-terre.1269496899.jpg

Zao Wou Ki-Entre ciel et terre – Aquarelle et encre

composition-211-litho-1971.1269497005.jpg

Zao Wou Ki-Composiion – Lithographie – 1971

archives_zao_wou-ki.1269497104.jpg

Zao Wou Ki- Sans titre – Aquarelle et encre

mai-ao-t0.1269570912.jpg

Zao Wou-Ki – Mai-Août 1990 – Huile sur toile

26-04-26-08-94.1269570987.jpg

Zao Wou-Ki – 26 04  26 08 94 – Huile sur toile

 

Dessiner ou peindre des animaux – Les chats et les artistes – Partie 5

leonard-de-vinci-etude-du-mouvement-des-chats.1268645354.jpg

Léonard de Vinci – Chats – Etudes sur le mouvement

Il faut attendre en Europe le 17ème siècle pour que le chat apparaisse dans la peinture française, flamande, anglaise ou italienne. Il n’est souvent qu’un élément du décor, un faire-valoir. C’est par exemple « la Raie » de Jean-Siméon Chardin

la-raie-jean-baptiste_simeon_chardin.1268645490.jpg

Jean-Siméon Chardin – La raie

ou le « Portrait de Magdeleine Pinceloup de La Grange » de Jean-Baptiste Perronneau

magdaleine-pinceloup-de-la-grange-_-jean-baptiste-perronneau.1268645822.jpg

Jean-Baptiste Perronneau – Portrait de Madgelaine Pinceloup

Depuis, le chat a été peint ou étudié par de nombreux artistes comme par exemple, Géricault, Delacroix, Manet , Renoir, Modigliani, Toulouse-Lautrec , Raoult Dufy, Paul Klee, Balthus, Pablo Picasso,  Il y a aussi des dessinateurs de bandes dessinées ou caricaturistes comme Dubout , Jacques Faizant ou Geluck .Les japonais Kaigetsudo Anchi, Hokusai et Jireoshige ont aussi mis en scène des chats.

On trouvera les portraits de chats de  Peter Robinson  Don Roth  Heidi Shaulis   Ronner-Knip et sur Planète chats et sur le Chats-expophil un portail d’artistes animaliers où il y a Yann Lesacher ou encore François Spreux Nicole Jahan Bernard Vercruyce Cat man drew Deanna Gao

Voici quelques oeuvres de peintres modernes

chat-renoir-fille-au-chat.1268646220.jpg

Auguste Renoir – La fille au chat

chat-matisse.1268646309.jpg

Henri Matisse – Le chat aux poissons rouges

chat-modigliani.1268646522.jpg

 Amedeo Modigliani – Chat

picasso-chat-saisissant-un-oiseau_-1939.1268646419.jpg

Pablo Picasso – Chat saisissant un oiseau

klee-chat-et-oiseau.1268647143.jpg

Paul Klee – Chat et oiseau – 1929

le-chat-de-la-mediterranee-balthus.1268647433.jpg

Balthus – Le chat de la méditérannée

Aquarellistes du Septentrion – Grand Lille ?

5-reunion-de-travail3-800x600.1269458129.jpg

Appel aux aquarellistes confirmés de la région lilloise

 J’observe qu’avec les nouvelles façons de communiquer, et notamment l’internet, l’on est souvent en relation avec des aquarellistes (c’est valable dans d’autres domaines) d’autres régions ou d’autres  pays. Et pendant le même temps, l’on ne connait pas son voisin de pallier. Depuis la création de mon blog, je le vérifie chaque jour.

A l’issue du dernier Salon des Artistes de Marcq-en-Barœul où cinq autres aquarellistes exposaient comme moi, j’ai pensé qu’il fallait peut-être faire quelque chose. Quatre personnes sur cinq ont été intéressées par ma proposition de nous réunir pour échanger nos points de vue. Plusieurs autres aquarellistes ont été contactés et nous sommes, pour l’instant, une dizaine de personnes.

Une réunion est lancée, qui se tiendra dans la deuxième quinzaine d’avril. Peut-être qu’à l’issue de cette rencontre une association des « Aquarellistes du Septentrion » ou autre verra le jour.

J’invite ici les personnes qui pratiquent l’aquarelle depuis au moins trois ou quatre ans et qui ont fait partie de la sélection d’un salon, de venir nous réjoindre, si elles sont intéressées.

Pour cela il suffit d’envoyer un message par le truchement de « écrivez-moi » sur mon blog. Toutes indications de date, heure et lieu seront alors fournies.

Beat Takeshi Kitano – Gosse de peintre à la Fondation Cartier

beat-takeshi-kitano.1269325079.jpg

 Takeshi Kitano qui se fait appeler Beat est cinéaste, acteur, l’animateur de télévision et peintre, écrivain. Il actuellement est à Paris dans les salles de Cinéma avec son dernier film Achille et la tortue  Et aussi, à la

Fondation Cartier pour l’art contemporain

Jusqu’au 12 septembre 2010.

Avec Gosse de peintre

Ici c’est le peintre que l’on nous montre à voir. Les organisateurs ont joué sur l’ambivalence du mot peintre en français : l’artiste mais aussi le peintre en bâtiment. Au Japon le peintre c’est seulement celui des échelles et des échafaudages. Cette profession est paraît-il, dénigrée au pays du soleil du levant Aussi, ses petits camarades, se moquaient-ils de lui .

Ce personnage hors du commun, né en 1945 a vécu son enfance dans un quartier pauvre de Tokyo, où il côtoyait des yakusas. Il y a aussi découvert un peu plus tard,  le traumatisme des villes raillées de la carte par l’atome. Plus tard il sera aussi très marqué par l’accident de moto dont il a failli ne pas réchapper.

C’est un hyperactif, en peinture comme dans les autres domaines. Il  a donc une production prolifique. Il avait toujours refusé d’exposer ces œuvres, qu’il considérait comme une pratique personnelle, privée. Hervé Chandès, le directeur de la Fondation Cartier,  a sur convaincre le peintre du dimanche. Ces tableaux, souvent récents sont narratifs, figuratifs, avec aussi des créatures « entre monde animal et végétal » Ils sont entourés de vases, d’objets, dans un concept d’installation. Voici quelques exemples de ses oeuvres

takeshi-kitano-tab12.1269325156.jpg

takeshi-kitano-tab13.1269325356.jpg

kitano1-2010.1269325189.jpg

takeshi-kitano.1269325408.jpg

takeshi-kitano-painting.1269325544.jpg

kitano-takeshi-hanabi-art.1269325474.jpg

 

Quatuor à Cordes – String quartet – Petites études et dessin aquarellé

Mercredi dernier, dans le cadre des  Concerts du mercredi à 18 Heures à l’Opéra de Lille, j’ai assisté à un récital de musique du 20ème siècle, donné par le Quatuor à Cordes « Ictus »  Cet ensemble « navique » entre Bruxelles où il a sa base et l’Opéra de Lille où il est en résidence. Le programme de la soirée avec  Igor_Stravinski,  Simon Steen Andersen, Anton Webern et György Ligetii était le même que celui qu’il avait  donné à Bruxelles à Flagey.

Ces concerts ont lieu dans le foyer de l’Opéra. Les musiciens sont sur une estrade et le public, environ 200 personnes, de tous âges, est disposé en «  L ». Je ne suis pas un fanatique du registre sonore des aigus, des glissandis, saccades, et autres frottements, des œuvres contemporaines.

Aussi, j’avais pris une pochette avec du papier et quelques crayons, sanguine et fusain. Les musiciens sont en pleine lumière, par contre le public  est dans la pénombre. J’ai cependant réussi à faire quelques dessins au crayon et un croquis aquarellé. Et puis je me suis laissé conquérir par cette musique. A la vérité elle est beaucoup plus audible, de mon point de vue, lorsque l’on voit les instrumentistes la « faire naître » devant nous, que lorsque l’on écoute un disque.

Voici ma production. Ce sont des instants fugaces que j’ai tenté de capter…les modèles n’arrêtaient pas de bouger !…heureusement.

numerise-a-18-03-2010-10-10.1268982317.jpg

Quatuor à cordes – Sanguine ©masmoulin 2010

numerise-a-18-03-2010-10-15-2.1268982535.jpg

Villoncelliste Fusain ©masmoulin 2010

ca-79-quatuor-a-cordes.1269069633.jpg

Quatuor à cordes ©masmoulin 2010 – dessin aquarellé

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Vernissage à Mons des Aquarellades de Printemps

J’ai assisté, parmi un public nombreux,  au vernissage des « Aquarellades de Printemps » à la Machine à eau à Mons, en Belgique. Trente trois aquarellistes de renom y exposent.

Les organisteurs, Fabienne Crepeele et son mari Teddy, ont su mobiliser une « somme de talents » . Bien entendu, sans surprise, l’on retrouve un  peu toujours les mêmes. Mais c’est tout à fait normal pour une première manifestation.

Chaque artiste a évidemment un style qui lui est propre. Cependant, il faut bien constater que, pour une grande majorité d’entre eux,  ce sont généralement les mêmes thématiques, sages, assez convenues qu’ils poursuivent, de  salons en festivals. A mon humble avis ce n’est  peut-être pas  la meilleure façon de sortir  l’aquarelle du « ghetto ». dans lequel elle reste cantonnée. Pour séduire les galeristes de renom, il faudrait sans aucun doute, que la plupart de ces grands artistes sachent innover. Il n’y a pour s’en convaincre qu’à fréquenter cles galeries  importantes. Les artistes contemporains qui utilisent d’autres médiums l’on bien compris. Mais ceci est une opinion tout à fait  personnelle. Je sais très bien que ce n’est pas ce que recherche le  public des « pratiquants » de l’aquarelle.

Compte tenu du succès rencontré, je pense que cette manifestation se poursuivra à l’avenir. Il serait alors très intéressant de ne pas  présenter que des « locomotives ». Pourquoi pas innover et inviter également quelques aquarelistes doués émergeants donc moins médiatisés. Mais cette réflexion est valable dans la plupart des manifestations. C’est souvent que l’on prend les mêmes et que  l’on recommence. Mais il ne faut oublier, initiative très sympatique, que les aquarellades se poursuivent également, dans les vitrines des commerces du « centre-ville »

Cette petite remarque « aigre-douce », ne vise pas  ces « aquarellades » qui sont une très grande réussite. Aussi, l’exposition vient de commencer, allez la voir. Elle est visible jusqu’au 4 avril.

Voici deux photos de la manifestation de vendredi soir 19 mars 2010

babienne-crepeele-et-freddy-samain.1269193755.jpg

Le discours de Fabienne Crepeele

une-partie-de-la-salle-dexpo.1269193831.jpg

Vue plongeante sur une partie de l’exposition

Festival international d’aquarelle d’Anvers 2010

festival-anvers.1269192324.jpg

7ème Festival international d’aquarelle d’Anvers

Du 24 avril au 16 mai prochain

Tous les jours de 10 à 18 heures sauf le 13 mai

Campo & Campo

Grote Steenweg 19/21

 2600 Anvers-Berchem, Belgique

acces-anvers.1269192408.jpg

Le site  de « Aquarelinstituut België vzw » est avare en informations. Je suis allé chercher un plan d’accès chez Campo & Campo. Par ailleurs, contrairement à la plupart des manifestations de ce type, on ne trouve  pas la liste des aquarellistes qui ont été sélectionnés. Notre amie Catherine cite un certain nombre de noms. Cependant, j’observe qu’il ne semble y figurer que des artistes belges.  

Festival Normandie impressionniste 2010 – Des expositions à Giverny –Rouen – Dieppe – Honfleur

affiche-festival-de-normandie.1266165123.jpg

Le « Festival Normandie Impressionniste »  créé par l’association du même nom, à l’initiative de Laurent Fabius et présidée par Pierre Bergé organise en 2010, d’avril à décembre,  de nombreuses manifestations autour de l’impressionnisme.

normandie-expressionniste.1266165191.jpg

Sur le site qui lui est dédié  les organisateurs argumentent que «  l’Impressionnisme est né en Normandie  »  Une riche programmation proposera des concerts, des conférences, des expositions dans l’ensemble des régions de Basse et Haute Normandie.

Parmi tous ces événements culturels , sont prévues des expositions de peinture :

Musée des Beaux-Arts de Rouen

Du 4 juin au 26 septembre 2010

 « Une ville pour l’impressionnisme : Monet, Pissarro et Gauguin à Rouen »

@@@@

Château-Musée de Dieppe

Du dimanche 27 juin au dimanche 26 septembre 2010

« Claude, Camille, Jacques-Emile, Eva et les autres…

 Les Impressionnistes à Dieppe »

@@@@

Musée Eugène Boudin de Honfleur

Du samedi 3 juillet au lundi 4 octobre 2010

 «  Honfleur, entre tradition et modernité (1820-1900) »

@@@@

Sans oublier ( évoqué le 18 mars)

Musée des impressionnistes de Giverny

Du 1er avril au 18 juillet 2010

« L’impressionnisme au fil de la Seine  »


Salon des Artistes Indépendants à Lille du 6 au 21 avril 2010

numerise-a-20-03-2010-21-29.1269123480.jpg

Le 79ème Salon des Artistes Indépendants Lillois  (*) et Arrondissement  se tiendra

 A Lille, au Palais Rihour dans la « Salle du Conclave  »

 Du mercredi 7 au mercredi 21 avril 2010

Une soixante d’artistes, tous membres du groupement y présenteront leurs œuvres

Peinture – Sculpture – Dessin – Photographie

 L’exposition sera visible

Du lundi au samedi de 9 heures à 12 heures

 Et de 14 heures à 17 heures

Et  le dimanche de 14 heures à 17 heures

 

@@@@@@@@@@

(*) Je viens d’être  admis en qualité de membre du Groupement

J’ expose trois aquarelles : Terrasse la nuit – La manif -Après l’orage

Dessiner ou peindre des animaux – Les chats – Approche technique – Partie 4

Le chat vit auprès de l’homme depuis près de dix mille ans. Il est ,avec dix millions d’individus, le compagnon préféré des Français.

Il était vénéré en Egypte. Au Moyen-âge il est utilisé que pour protéger les greniers à grains. S’il est noir, malheur à lui. Il faut attendre le18ème, dans les Salons anglais et à la Cour de Louis XV pour qu’il acquiert le statut d’animal de compagnie. Il est  l’ami  des écrivains

c’est un personnage de roman, de dessin animé, de bandes dessinées, de contes, de chansons. Cet animal indépendant, énigmatique ne laisse jamais indiffèrent. Il est la plupart du temps paisible, ne bouge pas, un « modèle vivant » qui se laissera dessiner ou peindre sans trop problèmes.

On trouvera une synthèse sur  Wikipedia et une documentation complète sur de nombreux sites. En voici une petite sélection Artezia   Chats du monde    Chat et culture  Chats  Passion chats . Son anatomie et sa morphologie sur Chat-et-Cie et pour mieux connaître les reconnaître Chats de race

 

065-morphologie-chat.1268651699.jpg

Morphololie du chat

Lorsque l’on veut dessiner ou peindre ce félin, il faut être attentif au regard. Quelques sites pour apprendre, un dossier avec Dramon-art, des pas à pas pour dessiner how-to-draw-and-paint et Les coinceurs de bulles et aussi pour peindre à  l’aquarelle  Couleurs d’eau

Si le chat est parti se promener on pourra recourir à de nombreux sites qui proposent des photos et notamment  Photos-animaux  Images-de-chats  Cats about   Sobi   Catfamilie

Voici aussi quelques ouvrages Dessiner et peindre les chats par Patricia et Philippe Legendre Apprendre à dessiner les chats par Jean-Pierre Lamérand Dessiner et peindre des chats par Guillaume L. Apprendre à dessiner des chats par Brown chez Vigot. Je consacrerai un autre billet sur « les chats et les artistes »

La Chine et l’aquarelle contemporaine – Petit essai historique – China and contemporary watercolor – Short historical essay

chine-et-aquarelle-contemporaine.1268972824.jpg

L’aquarelle chinoise est à l’ordre du jour, avec notamment la Biennale de Shanghai. L’on connait un peu la peinture traditionnelle chinoise, qui utilise l’encre de Chine et les pigments mélangés à l’eau. On connait aussi quelques aquarellistes chinois, installés ici ou là dans le monde occidental. Mais que connaissons nous de l’aquarelle contemporaine chinoise. C’est ce à quoi j’ai voulu répondre avec ce petit essai d’histoire de l’aquarelle chinoise.Je me suis inspiré, notamment des analyses de China Daily  China Cultural Industries  et Water color usa. On peut aussi voir l’évolution  parallèle de la peinture à l’huile en Chine

 @@@@@

La peinture traditionnelle se pratique en Chine depuis plus de mille ans. En 1715, le jésuite italien Giuseppe Castiglione ou Lang Shining (1688-1766) devient le peintre préféré des empereurs de la dynastie Qing. Il introduit l’aquarelle ainsi que les éléments de la perspective occidentale que Nian Xiyao le reprendra en 1729 dans son « traité sur la perspective. Se joindrons  plus tard deux autres jésuites et peintres Jean-Denis Attiret,  originaire de Dôle  l’allemand Ignaz Sichelbarth

Toutefois, l’enseignement de l’art à l’aquarelle ne commence qu’en 1867. Il faut rappeler que de 1849 à 1946 la ville a été une concession française .Les missionnaires catholiques fondent à Shanghai, l’Académie de peinture de Tushanwan. La peinture est perçue comme un moyen d’évangélisation. Jusqu’en 1911, la pratique de l’aquarelle est confidentielle. La Chine passe de l’époque féodale à la modernité.

Un certain nombre d’artistes ont marqué cette époque comme, Xu Beihong  Xu Yongqing,  Li Tiefu Li Shutong   Wang Yue Zhi .

Pendant toute la période qui va de la Révolution chinoise de 1911,  jusqu’à la création, en 1949, de la République Populaire, l’aquarelle connaît une phase de croissance importante.

Parmi les artistes les plus célèbres ont peut citer, Li Jian Cheng- fondateur  de l’institut de recherche sur l’aquarelle de Jiangsu, Zhang_Chongren , Situ Qiao , Zhang Meisun,  Pan Sitong, Wang Zhao Min Gu Yuan

Pendant ce temps, de plus en plus de jeunes Chinois suivent les cours des d’organismes d’éducation artistique ; comme la « Shanghai Art School » fondée en 1912, la « Pékin Art School » fondée en 1918, le « National Art College » fondé en 1928 . Enfin entre 1912 et 1936  des sociétés d’aquarellistes sont fondées à Pékin, Shanghai, Hangzhou et Guangzhou. Tout en appliquant les techniques occidentales, les aquarellistes revisitent le folklore et l’art ethnique chinois. Certains, avec leur art vont, pendant la guerre,  dénoncer les exactions de troupes japonaises.

Entre 1949 et 1978, la pratique de l’aquarelle connaît, à travers tout le pays, une croissance rapide tant parmi les professionnels que qu’auprès des amateurs. Son enseignement auprès des élèves des écoles primaires à joué un rôle de promotion important. Les artistes représentatifs de cette époque figurent notamment Wang Weixing, Guan Weixin, Zhang Kerang, Huang Tieshan Gu Yuan, Shao Yu, Shen Roujian ,  Wu_Guanzhong  Jiang Zhinan  et d’autres

Il ne faut pas oublier lesdeux académiciens français  Chu Teh-Chun et    Zao Wou-Ki nés tous les deux à Pékin en 1920. J’ai en préparation des articles sur ces artistes.

La « révolution culturelle » a constitué une parenthèse dans le parcours du médium. En effet, pendant cette période (1966-1976),  l’aquarelle a été jugée idéologiquement inadaptée et donc marginalisée.

C’est réellement depuis le début des années 1980 que l’on peut parler d’un « âge d’or » de l’aquarelle en Chine. La progression est spectaculaire et l’intérêt du public va croissant.  On n’estime qu’environ trois mille artistes professionnels qui vivent de l’aquarelle, dans toute la Chine. Certains ont le sait ont les faveurs des marchés internationaux.

La pratique ancestrale de la peinture traditionnelle et de la calligraphie et donc l’usage des pinceaux et de l’eau ont très certainement facilité l’adoption des techniques occidentales de l’aquarelle.

L’aquarelle réalise la fusion des traditions de l’art chinois avec les pratiques occidentales.

Tous les thèmes sont maintenant abordés, sujets puisés dans le patrimoine traditionnel, paysages, scènes de genre, natures mortes et également les œuvres abstraites.  

De nos jours, l’aquarelle est enseignée dans la plupart des écoles primaires et dans au moins 20 les universités et les académies d’art en Chine. Et de nombreuses sociétés d’aquarellistes ont été créées  dans la plupart des provinces et régions autonomes. L’aquarelle est très cotée en Chine où elle a le statut d’art majeur.

L’Impressionnisme au fil de la Seine -Musée des impressionnismes de Giverny – du 1er avril au 18 juillet 2010

giverny.1266166637.jpg

Gustave Caillebotte  Canotier en chapeau haut de forme

Le musée des impressionnismes de Giverny, dans le cadre du festival Normandie Impressionniste offre du 1er avril au 18 juillet 2010 une exposition qui se propose de retracer la naissance et l’évolution de ce mouvement pictural majeur. Avec une cinquantaine de tableaux seront évoqués, de Monet et Renoir à Matisse, les saisons, les activités des ports et des fleuves, les loisirs des bords de Seine.  Cette exposition conte l’histoire de l’impressionnisme au fil de la Seine.

Elle débute par les  pré-impressionnistes Jean-Baptiste Corot, Johann Bartold Jongkind, Eugène Boudin et Stanislas Lépine. Elle se poursuit avec les impressionnistes, Edouard Manet, Auguste Renoir, Alfred Sisley, Camille Pissarro, Claude Monet, Paul Cézanne, Gustave Caillebotte et Armand Guillaumin. Elle se termine avec le postimpressionnisme, Paul Gauguin, Vincent Van Gogh, Georges Seurat, Paul Signac, Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Maurice Denis) et enfin, des fauves : André Derain, Maurice de Vlaminck, Henri Matisse et Albert Marquet. Le musée d’Orsay et la National Gallery of Art de Washington DC ont largement contribué à la dotation nécessaire pour cette exposition.

Traffic Jam de Pascale Marthine Tayou à la Gare Saint-Sauveur à Lille

fraffic-jam.1268534690.jpg

Pascale Marthine Tayou , est un artiste contemporain artiste contemporain, autodidacte, né en 1967 à Yaoundé au Cameroun.  Il vit et travaille à Gand, en Belgique, à 65 kilomètres de Lille.

L’exposition monumentale « Traffic Jam » sera présentée du 25 mars au 13 juin 2010 à la gare Saint-Sauveur à Lille

L’artiste a pensé l’exposition Traffic Jam comme un immense carrefour en plein embouteillage, chacun cherchant sa voie pour circuler au milieu des sculptures fragiles et des échafaudages animés. L’installation Human Being@work , saluée l’an dernier, par la critique,  lors de la dernière Biennale de Venise. sera enrichie de nouvelles productions Certaines installations seront interactives, d’autres  historiques. Elles recréeront l’univers unique propre à l’artiste.
« Lille sera une zone d’expérimentations au cœur de la confusion qu’offrent l’Histoire et la Culture des Hommes. La Gare Saint Sauveur sera le bloc opératoire où le jeu du risque rimera avec plaisirs visuels et fusions plastiques.»Ces œuvres sont présentées à la « Galleria Continua » à San Gimignano, en Toscane

David Poxon : Watercolor- the one true faith!

C’est le titre d’un e-mail  que j’ai reçu hier à midi

 Hi Pierre,  I came accross your excellent Internet magazine by chance – and must congratulate you on your passion for watercolour and the great service your Internet magazine is doing. Your blog is a great service to watercolour painters! I will look at it every week from now!  I am one of the International Invited artists to the Shanghai Bienniel, and also have a small article in this issue of Aquarelle magazine 4 for your interest.I attach my entry to the Shanghai expo for your use; ‘Pots’; pure watercolour and 12″x12″.With best regards    – David

Que l’on peut traduire à peu près comme ceci :

L’aquarelle : une vraie passion 

Bonjour Pierre,  Je suis tombé par hasard sur votre excellent « magazine internet » et je dois vous féliciter pour votre passion pour l’aquarelle et le grand service que votre blog rend aux aquarellistes. Dorénavant, je le consulterai chaque semaine  Je suis un des artistes Internationaux invités à Biennale de Shanghai. Il y a aussi un petit article qui m’est consacré dans le n°4  du Magazine de l’aquarelle. Je mets en fichier joint, pour votre usage, œuvre de l’exposition de Shanghai : «  Pots », aquarelle 30,5 x 30,5 cm

Il émane de l’aquarelliste britannique David Poxon . Inutile de dire que ce message, venant d’un tel artiste, m’a fait énormément plaisir. C’est un réel encouragement à poursuivre la tenue de ce blog.

Effectivement, j’avais lu avec beaucoup d’intérêt l’article, que l’Art de l’Aquarelle, lui a consacré dans son dernier numéro. Sous le titre « Archéologue de notre temps » ce sont en réalité,  six pleines pages (56 à 61),   qui sont consacrées à ce grand aquarelliste qui réside près de Birmingham. Il a obtenu en 2008 le  Still Life Prize  lors de l’exposition organisée par le Royal Institute of Painters in Watercolours  aux Mail Galleries de Londres. Il a la même année été le seul aquarelliste retanu parmi les finalistes du Threadneedle Prize. Il est membre de la Royal Brimingham Society of Artists

Il a publié en début 2009  « Dessin – Interprétations »  chez Ulysse éditions

Il est l’un des vingt aquarellistes internationaux invités par le comité d’organisation de la première Biennale internationale d’aquarelle de Shanghai.

Et voici donc l’œuvre qu’il va y présenter « Pots »

pots-david-poxon-800x800.1268804298.JPG

David Poxon – Pots – Aquarelle 30,5 x 30,5 cm

 

Aquarellistes espagnols – Carnet de liens – acuarela español – Libro Enlaces – Spanish watercolorists – Book links

carte-espagne.1268518651.jpg

Voici le « carnet de liens » vers les sites ou blogs  des aquarellistes espagnols. Je n’ai pas la prétention d’avoir été totalement exhaustif. Je me suis d’abord appuyé sur les listes des membres (socios) publiées par certaines des  organisations d’aquarellistes, les « agrupacion ou Asociación  de Acuerelistas” Il y en a une à Madrid  et dans un certain nombre de régions, communautés autonomes, provinces, principautés

Almeria   d’ Andalousie   de Castille et Leon  de Gerone

 du Pays Basque  de Catalogne de Segovie  de Valence

Ensuite, à l’aide de ces listes j’ai recherché les sites personnels des aquarellistes. Je me suis également servie des liens qui figurent sur les blogs et les sites de certains artistes. En effet, les espagnols, se renvoient facilement la balle,  contrairement à ce que l’on observe dans d’autres pays. J’ai dressé une liste pour l’ensemble de l’Espagne, classée par ordre alphabétique, sans distinction de qualité ou de préséance. La plupart des personnes ont plusieurs prénoms et parfois deux noms, aussi mon classement peut-être dans certains cas entaché d’erreur. Ne sont bien entendu répertoriés que les aquarellistes qui disposent d’un blog ou d’un site. Pour certains il pourra s’agir simplement d’une galerie comme pour  Gerone ou Ségovie  ou d’une notice biographique illustrée par une ou plusieurs oeuvres. Par ailleurs   le Musée Rafael Requena  et le Musée  de Llançà dédiés à l’aquarelle présentent les oeurvres de certains artistes. Enfin, il existe des rencontres informelles où l’on pratique « l’acuarela al aire libre » comme  La colla dels dimecres

Voici la liste des liens hypertextes vers les sites ou blogs des aquarellistes espagnols. On trouvera en bas de l’article la traduction e, espagnole de cet article. Merci beaucoup à Anna Morales  Puigcerver pour cette aide, ainsi que pour les  quelques liens complémentaires qu’elle m’a fournis.

Par ailleurs, j’encourage les uns et les autres de me signaler les erreurs ou omissions qu’ils pourraient trouver.

A

Alberto AbrilJose Acebes Cinta F Agell  Javier Aguilar

Victor Alba  Juan Manuel Pérez Alcala  Eduardo Alvarado

Inmaculada Herrero Amérigo    José Antonio Aparicio

Antonio Arcones  Juan Carlos Aresti   Diego Arias

Désirée Arquée    Carlos Arribas José Atria  Antonio de Avila

B

Vicenç Badalona Ballestar  Francisco Molina Balderas

 Mercedes Ballesteros  Antonio Barahona

 Rodrigez Pedro Barahona  Rafael Barbudo

Maria José Barrera  Dolors BarberanRamon Bassas

  Raimundo Lopez Bayarri   

Coque Bayon   Celia BayonaChus Bella

 José Bielsa 

Pascual  Berniz   Joan Puig Bertran

Francisco Bertran

Dolores Bolanos  Anatoni Boronat

 Luis Borruel 

José Gonzalez Bueno   Francesc Bueno

 Alberto de Burgos

C

Manuela Cabrerizo  Joaquin Cachero  Juan Antonio de la Calle

Arturo Camara Concha Candau Salvador Castellá

Joan Colomer Camarasa  José Alonsio Canteras

Juan Carlos Cardesin

 Pepe Carazo  Carmen Casanova Castellanos

Francisco Jiménez Castro   Lola Catala Aurora Charlo

M Pilar Farrès Cool    César ContrerasAngel Contreras

Ramon Cordoba  Evencio-Cortina

José Crespin Josep Cruañas 

  Viña José Cuervo

D-E

Carlos Diez   Dpdro  Carlos Dueñas  Anet-Duncan

Pedro Martin DuqueCarmen Duran

Nacho Echevarria Juan Manuel Egurrola

Carlos Espiga  Miguel Angel Esteve

F

Gibert Joan Falgas     Agustín Serrate Fece

Nono Noémie Gonzales Fernandez  Antonia Fernandez

FiolDaniel Franca Chema del Fresno Victor Francos

Carme Figueras   Feliu Compte Fontrodona

Jose Manuel Fuente Benedicto de la FuenteJavier Fuentes

G

José Galarzo  Albert Gallego   Juan Gallego

Nono Garcia Jose Manuel GargalloCristobal Garrido

Cristobal Graciá  Jaume Garriga

Gloria Giraldo Gemma Romero Goday

Argentina Gonzalez   Jose Miguel Gonzalez

Francisco Herrera GonzálezFrancesc Gonzalez

Diego Fernandez Gonzalez   Arturo Marin Guerrero

Julio Quesada Guilabert   Angel Gutiérrez

H-I-J

Francisco Herrera Anton Hurtado Evaristo Hurtado  

Maria Gallego Jimenez   Carmen Jiménez  Conchita Jiménez

Miguel Cárdenas Jiménez  José Mario Sarabia Jurado

K-L

Roberto Labandera  Arantza Saez de Lafuente

Enrique Agusti Lafuente    Joshemari Larranaga

MabelLasheras

Antonio Leiva Leiva  VicenteLezama Luis Lomelino

CeliaGaspar Loscos Raimundo Lopez    Andres Lopez Lopez

Maria Carmen López Lloret Rosa  Rodriguez López

José Martínez Lozano   Saorín Jesús Lozano

Frutos Casado de Lucas     Antonio Lara Luque

M-N

Pepe Madrid ManuelMacias   JavierMateo   ArturoMarin

Marisol   Carmen-Marcuello   Alicia-Marqés Carlos Gimeno Mate  Laurentino Marti

Cristóbal Juan Martinez  Maria Pilar Martínez    Rosa-Maria-Martinez

Francis Marrouch Julio Visconti Merino   

Carmen Mogollo Javier Minguez

 

Angeles Mogollo  Anna Morales   Isabel Moreno Jose V Munoz

Raimundo MuñozCuca Muro

Nuria

O-P-Q

Enrique Ochotorena Rosa Olea  Javier Ona

Pedro Orozco  Isabel Ortuno

Rosa Palomares Alvaro Peña    María García Pérez/ Emilio Perez

Estudillo Perez  Belinda del Pesco     Abraham Pinto

Manel Plana   Txon Pomés Teresa Giménez Pous

Mila Puerta Rafael Pujals

Antonio Utrera Quesada  

R

Susana Ragel  Jose Antonio Regidor     Aitor Renteria

Victor Retuerto     Jose Maria Arevalo Riera Santiogo Rios

Pablo Riviriego   Javier Roca

Dionisio Godoy Rollón  Jose Manuel Romero

Juan Rosado       García Rubio

Isabel María Simon Rueda José Antonio Sánchez Rumi

S

Antonio Marquez Salas
Gloria Cortina Samperio       David Sancho

Jose Ato Saorin  Javier Sagarzazu

Sebastia Agell Sastre Aurelio Sanchez  

Beatriz Seijo  Jose A. Sencianes

Agustin Serrate  Lucio Sobrino  

Antonio Requena Solera    Pepe Solera

 Maria Navarro Solves     Rose Marie Stinus Enrique López Suárez

T

Annika LlaveroTalsi  Agustin Tello   Ana Isabel Terron

Angeles de la Torre   Conchita Trigo

U-V-W

José Cabrero Uranga    Joaquin Ureña

 Javier Garcia Molina Valino

María Teresa Vazquez  José Maria del Valle

Juan Valdivia   Vicente  Vega   Carmen Vera

Rafael Vergel   Eduardo Vicente  Lina Vila

Salvador Rives Villalba   Margerita Forteza Villar

José Antonio Garcia Villarruba   Teresa Jorda Vito

X-Y-Z

José Ysmer   T. Yusta

Wladi Lopez de ZamoraJosé Zorita   Javier Francisco Zorrilla

 drapoespgd.1268718460.jpg

 Traducción al español deAnna Morales  Puigcerver

Aquí tenéis ‘la agenda de enlances’ de acuarelistas españoles.No pretendo haber sido exhaustivo. En principio me he basado en las listas de los miembros (socios) emitidas por ciertas organizaciones de la acuarela, las agrupaciones o  “Asociación de Acuarelistas ” Hay una en Madrid y en una serie de regiones, comunidades autónomas, provincias :

Almería, Andalucía, Castilla y León,  Gerona,  el País Vasco, Cataluña, Valencia, Segovia.

Luego, con la ayuda de estas listas investigué las páginas  personales de los  acuarelistas. También utilicé los enlaces en los blogs y sitios web de algunos artistas. En este sentido, los españoles colaboran  entre sí, a diferencia de lo observado en otros países. He confeccionado una lista para toda España, en orden alfabético, independientemente de la calidad o prioridad. La mayoría de las personas tienen varios nombres y, a veces dos nombres, así que mi clasificación en algunos casos puede contener algún error. No es más que un listado de acuarelistas que tienen un blog o página web. Para algunos puede ser simplemente una galería como Gerona o Segovia o una biografía ilustrada por una o más obras. Por otra parte, el Museo Rafael Requena y el Museo de Llançà, dedicados a la acuarela, muestran obras de algunos artistas. Por último, se celebran encuentros en los que se practica  la “Acuarela al Aire Libre”, como ‘La Colla del dimecres’ (el grupo del miércoles). 

Aquí tenéis una lista de enlaces a sitios web o blogs de acuarelistas españoles.

 

Biennale internationale de l’Aquarelle de Shanghai – Shanghai Zhujiajiao International Watercolour Biennial Exhibition – 上海朱家角国际水彩画双年展简介

jury-shanghaizhujiajiaointernationawatercolourlbiennale.1268627262.jpg

Membres du Jury de la Biennale de l’aquarelle de Shanghai

On commence à avoir des échos de la Première Biennale internationale de l’Aquarelle de Shanghai. – Shanghai Zhujiajiao International Watercolour Biennial Exhibition . Le magazine « L’art de l’Aquarelle » dans sa récente livraison, consacre  six pages à cet événement.Nicholas Simmons qui est membre du Jury international, nous fait par de son expérience. Sur son  blog on y trouve un reportage illustré de la manifestation qui se tiendra du 15 avril au 15 septembre 2010

Tous les bateaux du monde – François-Edmond Pâris (1806-1893) Amiral et . . . aquarelliste

bateaux-du-monde.1268530246.jpg

Le  Musée national de la marine présente « Tous les bateaux du monde, la fabuleuse collection de l’amiral Pâris » jusqu’au 19 septembre 2010.

François-Edmond Pâris,  Ingénieur, peintre et dessinateur, hydrographe, ethnologue et écrivain. Il embarque, à 20 ans, comme hydrographe lors d’une expédition conduite par Dumont d’Urville . Lorsqu’il est à terre, il  reproduit à l’aquarelle les bateaux. Quelques années plus tard il participera à deux autres campagnes dirigées par le commandant Laplace. Il réalise plus d’une centaine d’aquarelles de bateaux des côtes d’Afrique orientale, d’Inde, de Chine et d’Amérique du Sud.

Il s’intéresse aux moteurs à vapeur qu’il étudie en Angleterre. Il a publié des travaux savants et notamment des « Souvenirs de la marine » et « Essai sur la construction navale des peuples extra européens »Il a fait exécuter, sur la base de ses relevés, environ 250 maquettes de bateaux.

Il sera promu Vice-amiral, puis élu président de l’Académie des sciences puis il a été nommé conservateur du Musée de la Marine, au Louvre à partir de 1871, jusqu’à son décès.Voir aussi ici

Voici quelques exemples d’ aquarelles ou dessins qu’il a réalisés au cours des expéditions auxquelles il a participé.

paris-1.1268530396.jpg

François-Edmond Pâris – Bateau – Aquarelle

honolulu-paris.1268530577.jpg

François-Edmond Pâris – Honolulu, vue du port – 1839 – Aquarelle

navire-de-guerre-birman.1268530623.jpg

François-Edmond Pâris -Navire de guerre birman

paris-sampan.1268532175.jpg

François-Edmond Pâris – Sampan – Aquarelle

francois-edmond-paris-1862-souvenirs-de-jerusalem.1268532121.jpg

François-Edmond Pâris -Souvenir de Jérusalem – 1861 – Aquarelle

Dessiner ou peindre des animaux – Les chiens– Partie 3

 clipper-le-chien-de-picasso.1268195402.jpg

Pablo Picasso – Clipper 1895

 Le chien vit auprès de l’homme depuis des millénaires. Il est omniprésent dans notre société. On en dénombre environ 8 millions en France, soit 1 chien pour 8 habitants. Ce sont les américains qui battent le record avec 1 animal pour 5 habitants. Les rapports entre l’homme et le chien sont très étroits. On trouvera une étude  de Socio-anthropologie

Le chien est chez nous, dans la rue, à la chasse, à la télévision, dans les dessins animés. Il a aussi été le personnage principal de plusieurs films ou leur a fourni le titre. comme « un chien andaloux » ou ‘le chien des Baskerville ‘   Et puis il décore nos intérieurs, avec les gravures, les lithographies, les dessins, des tableaux et aussi, bien entendu des aquarelles.

C’est à partir de la Renaissance que les artistes peintres s’intéressent vraiment au chien,. Il est  montré comme animal de compagnie, puis à la chasse, le plus souvent en meute. C’est au 17 ème siècle que le chien devient le sujet principal d’un tableau, avec par exemple Paul de Vos (1596-1678) -François Desportes (1661-1743) ou Jean-Baptiste Oudry (1686-1755). Au 19ème siècle et au 20 ème siècle le chien reprend le statut d’animal de compagnie, de chien de garde Puis, avec l’art abstrait, il représente un symbole

 Si l’on veut dessiner ou peindre un chien, l’on ne doit donc pas rencontrer de difficulté pour trouver un modèle dans la vie de tous les jours.  Et puis sur Internet de nombreux sites leurs sont consacrés. En voici une sélection, « chiens de race  » « chien  » « chiens de France  » « cynophilie  » et encore « Société centrale canine  » sans oublier l’article conscré au chien  dans « Wikipedia  » Et avant de dessiner ou de peindre le chien il est intéressant d’étudier son anatomie ici et

chien-anatomie.1268196073.jpg

Et maintenant, rentrons dans le cœur du sujet.

Le site de Cyril Junet, « the dog museum » est  incontournable. On trouve aussi comment dessiner un chien sur « draw and paint  »  et chez les coinceurs de bulles  Et encore, pour les petits et les grands «  je dessine  » Deux vidéos  » Portrait d’un chien au pastel  » et « dessiner un chien »      On trouve de nombreuses photos sur la toile, en voici une sélection « photos-animaux  »  « Naturanimal » et encore « puppy dog web  »

Un certain nombre d’ouvrages sont consacrés au sujet « Dessiner et peindre les chiens  » par Patricia et Philippe Legendre – « Les chiens – Apprendre à dessiner – pas à pas » de Walter Foster et aussi « Apprendre à dessiner les chiens  » par Brown chez Vigot

On trouvera un certain nombre d’œuvres d’artistes dans « Le chien dans l’art  » ou encore avec « le lévrier italien  »  Frank Legall et François Le Teich et les chiens et la chasse.Un collectif d’artistes et pour conclure un annuaire d’artistes animaliers spécialisés dans les chiens.

Edvard Munch ou l’Anti-Cri à la Pinacothèque de Paris et aussi « Munch og Danmark » à Oslo

bache-munch-157x227.1267773429.jpg

La Pinacothèque de Paris présente jusqu’au 18 juillet 2010 une exposition consacrée à Edward Munch (1863-1944) connu du grand public pour le Cri. L’œuvre, victime périodiquement de la convoitise des voleurs   a occulté les autres facettes de l’art du peintre norvégien. En effet, son œuvre est beaucoup plus large et plus diverse. Il est considéré par certain comme le précurseur de l’expressionnisme. Il a tout expérimenté tous les supports, toutes les techniques, la peinture à l’huile, le dessin, la gravure, la sculpture, les collages, la photographie, les films. Et puis, même si la Pinacothèque n’en parle pas, il y a aussi l’aquarelle. Je renvoi à mon article de septembre 2009 mon article A  voir vidéo de l'exposition ici

Une autre exposition lui est actuellement consacrée au Musée Munch d’Oslo « Munch og Danmark » jusqu’au 18 avril 2010. On peut notamment y voir notamment cette œuvre plus joyeuse  que le Cri (1893)

munch-port-1905.1267774425.jpg

Edward Munch –   Port Tarbaek – 1905.

Et puis il y a eu à Bale,en 2007, à la Fondation Beyeler « Signes de l’art moderne  »