Plage 45 – Jean Colin

Jean Colin

Jean Colin 1881-1961 est un portraitiste belge, aquarelliste, pastelliste et graveur. Sa peinture réaliste conserve une touche impressionniste, voir fauve. Il a suivi les cours de l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Il a été Prix de Rome. Il a visité l’Algérie et l’Italie. Très vite reconnu, il a côtoyé James Ensor Léon Spilliaert Une exposition récente vient de se terminer à Bruxelles au rouge Cloître

Jean Colin – Colette couchée dans les dunes
Jean Colin – Deux Dames avec un bébé dans les dunes
Jean Colin – En automne à la mer I
Jean Colin – En automne à la mer II
Jean Colin – Les jeux sur la plage
Jean Colin – Mère et fille à la plage
Jean Colin – Les plaisirs de la plage
Jean Colin – Tricoter à la plage
Jean Colin – Le port d’Ostende
Jean Colin – Le princesse Élisabeth à Dunkerque
Jean Colin – Marine

D’Azur et de Papier>Sanary (Var)

La Société française d’aquarelle SFA
présente l’exposition « D’Azur et de Papier »
Espace Saint-Nazaire à Sanary-sur-Mer
du 13 septembre au 13 octobre 2019
Y participent :
Donna Acheson Juillet, Alain Berne, Anne Bironneau, Muriel Buthier Chartrain
Annie Chemin, Evelyne Delfour, Serge Di Meo, Gilles Durand, Danièle Fabre
Marc Folly, Alain Gegout, Dominique Gioan, Raymond Guibert, Martine Jolit,
Jean-Paul Jacquez, Joëlle Krupa, Jean-Loup Lietart, Hamid Loukil
Catherine Mithouard, Michel Montigne, Marie-Claire Moudru
Marie-Christine Mouly, Jean-Paul Olivari, Patricia Piard
Reine-Marie Pinchon, Sonia Privat
Michelle Reynier, Franck Rollier, Roland Sanchez,
Théo Sauer, Monique Thieblemont;

Plage 43 -Martha Walter

Martha Walter

Martha Walter 1875-1976 est une peintre impressionniste américaine. Elle a d’abord étudié au Pennsylvania Museum & School of Industrial Art. Elle voyage en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas et en France. En France, elle suit les cours de René Ménard et Lucien Simon à l’ Académie de la Grande Chaumière .

Elle est connue pour ses scènes de plage, notamment celles de Gloucester, de Coney Island, d’Atlantic City et de la côte française.

Marthe Walter – beach scene
Martha Walter – The twin wading
Martha Walter, Gossiping on the Beach
Martha Walter – Beach day
Martha Walter – On the beach
Martha Walter – Plage à Osende
Martha Walter – Twin wading
Martha Walter – People on the beach


Plage 42 bis-Théo Van Rysselberghe

Théo van Rysselberghe

Théo van Rysselberghe 1862-1936 est un peintre et graveur belge. Il se forme à l’Académie des beaux-Arts de Gand puis de Bruxelles. Il découvre les les œuvres de Georges Seurat . Il devient l’un des principaux représentants du divisionnisme en Belgique. Acquis aux idées anarchistes, ami notamment dePaul Signac, il donne des dessins à la presse libertaire . Il est l’un des fondateurs du groupe des XX. Il visite à l’Espagne et le Maroc et la Hollande où il étudie les œuvres de Frans Hals. Il fait la connaissance peintre américain William Merritt Chase. Il s’établit à l’orée du 20ème siècle à Saint-Clair

– Théo van Rysselberghe – Entrée du port de Volendam
Théo van Rysselberghe – Promenade sur la plage
Théo van Rysselberghe – Baigneuses
Théo van Rysselberghe – La méditerranée au Lavendou
Théo van Rysselberghe – Marine
Théo van Rysselberghe – Femme devant la mer
Théo van Rysselberghe – Plage de Morgat
Théo van Rysselberghe – Plage de Saint-Tropez
Théo van Rysselberghe – Plage de Cavalaire
Théo van Rysselberghe – Régates
Théo van Rysselberghe – Plage du Ladendou
Théo van Rysselberghe – Pointe de Péridec
Thé van Rysselberghe – paysage méditerranéen
Théo van Rysselberghe – Pointe Saint-Pierre à Saint-Tropez

Plage 42 -Léon Spilliaert

Léon Spilliaert

Léon Spilliaert 1881-1946 est un peintre autodidacte belge proche des symbolistes belges. Il était proche de James Ensor. Ses oeuvres aussi bien figuratives qu’abstraites. Il peint à l’aquarelle, à la gouache, au pastel, aux crayons de couleur et l’encre de Chine.

Léon Spilliaert – Coup de vnet
Léon Spilliaert – Plage sombre
Léon Spilliaert – – Plage au claire de lune
Léon Spilliaert Digue d’Ostende-
Léon Spilliaert – Plage avec personnages
Léon Spilliaert – Plage
Léon Spilliaert – Plage jaune et bleue
Léon Spilliaert – – Sable
Léon Spilliaert – Maison sur la plage
Léon Spilliaert – Maison sur la plage

Les aquarellistes en Nord à Gravelines

L »association Aquarellistes en Nord s’expose à l’Hôtel de Ville de Gravelines
du 14 au 22 septembre 2019
Vernissage le 13 septembre 2019 à 18 heures 30
Y exposent : Diana Avramova – José Beghein – Sylviane Cateau
– Françoise Croigny-Manier – Dominique Darras – Pierre Debroucker –
Liliane Goossens – Marie-Françoise Ingels – Edith Janssen
Jacques Lefevre – Evelyne Leroy – Nicole Louchaert – Caroline Peters
Michel Malengreau – Dominiek Reytjens – Alain Riquier -Michel Thery
Émile Thibaut- Fernand Thienpondt – Richard Vanlerberghe
Jean Vaudois – Anne Verdière – Edward Zadworny

Plage 41 – Joaquín Sorolla y Bastida

Joaquín Sorolla y Bastida

Joaquín Sorolla y Bastida (1863-1923) est un peintre figuratif espagnol connu pour ses scènes de genre et ses scènes de plage. Il possédait une maîtrise de la couleur blanche. Son style a été qualifié tour à tour d’impressionniste, de post-impressionniste ou encore de luministe. Il n’a pas participé aux mouvements avant-gardistes. En 2016, le musée des impressionnistes de Giverny lui a consacré une exposition : Sorolla un peintre espagnol à Paris.

Joaquin Sorolla – fillette sur la plage
Joaquin Sorola -Plage à la lumière du matin
Joaquin Sorolla -La concha St-Sebastian
Joaquin Sorala – Playa de Zarauz
Joaquin Sorrola – Sable sur la plage
Joaquin Sorrola – Trois soeurs
Joaquin Sorrola – Plage à Valence
Joaquin Sorolla – Bateaux en bord de mer
Joaquin Sorolla – Femme et son enfant
Joaquin Sorolla – Au port de Valence
Joaquin Sorolla – Sous le dai
Joaquin Sorolla – Claudine sur la plage

Plage 40 – Paul Signac

Paul Signac

Paul Signac 1863-1935 est d’abord associé, avec son ami Georges Seurat, qu’il rencontre en 1883, au pointillisme Il est connu du grand public pour ses toiles. Mais il a laissé une œuvre sur papier importante. En effet, dès 1910 l’aquarelle prend définitivement le pas sur l’huile.

Signac, n’a pas reçu d’enseignement académique. Il s’est formé seul sous l’influence d’abord de Monet et de Caillebotte. Il expose ses premières œuvres à la dernière exposition organisée en 1886 par les impressionnistes. Après la mort de Seurat en 1891, il répand les théories du divisionnisme. Il a un rôle déterminant dans la formation du groupe des néo-impressionnistes. En 1898 il publie un essai « d’Eugène Delacroix au néo-impressionnisme ».

Il a eu une influence certaine sur les générations qui le suivent.  Dès 1896 sa technique évolue. Il s’affranchit de la division, élargit sa touche. Il s’exprime alors plus librement et avec plus de sensibilité dans les aquarelles ou les croquis au fusain ou à l’encre.

Fasciné par l’eau et ses reflets, il est passionné par la voile et la mer. Il s’établit d’abord au bord de mer, en Bretagne. Puis Signac découvre la lumière du Midi et s’installe à Saint-Tropez, où il attire de nombreux peintres dont Matisse, Bonnard, Marquet. C’est un marin qui possèdera dans sa vie une trentaine d’embarcations de la simple barque au voilier de 10 mètres.  C’est donc par la mer qu’il visite Rotterdam, Constantinople, Londres, Venise. Il  traduit la vie des ports bretons, de Collioure de Saint-Tropez. Il est aussi connu pour avoir réalisé une commande par Gaston Levy, co-fondateur de Monoprix des 100 ports de France

Paul Signac – Plage de Saint-Clair (Var)
Paul Signac – Port de Saint-Tropze
Paul Signac – L’anonciade sous l’orage
Paul Signac – Collioure
Paul Signac – Concarneau
Paul Signac – Portrieux
Paul Signac – Golf Juan
Paul Signac -Plage de Port en Bessin
Paul Signac – Plage près de Saint-Brieuc
Paul Signac – Femmes au puits
Paul Signac – L’éventail
Paul Signac – L’âge d’or
Paul Signac – La balise à Saint-Briac
Paul Signac – Capo di Noli

Plage 39 -John Singer Sargent

John Singer Sargent

John Singer Sargent 1856-1925 est un peintre américain , fils de Fitz William, un ophtalmologiste de Philadelphie. Ces parents qui ont un pied-à-terre à Paris voyagent beaucoup, et c’est un peu par hasard qu’il naît à Florence.Sa mère née Mary Singer est une bonne artiste amateur et son père un illustrateur scientifique qualifié.
Très vite il dessine des bateaux, de paysages. Il reçoit des leçons d’aquarelle de Carl Welsch, un peintre paysagiste allemand. Il parle couramment le français, l’allemand, l’italien. Il découvre lors de voyages en famille, les grands Maîtres classiques, le Tintoret, Michel-Ange, le Titien.

Il commence sa formation artistique à l’Accademia delle Belle Arti de Florence. Puis de 1874 à 1878 il étudie à l’École des Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Carolus-Duran  et de Léon Bonnat. Il a un atelier commun avec James Carroll Beckwick. Il est vite l’élève préféré de Carolus-Duran dont il peint le portrait en 1879, à 23 ans. Il visite l’Espagne, se passionne pour la musique et la danse du pays et s’imprègne de la technique de Vélasquez. Il est proche  de Paul Helleu,  Claude Monet ; de Degas, Rodin, James McNeill Whistler ou du compositeur Gabriel Fauré.

C’est d’abord un portraitiste à la mode en France d’abord puis en Angleterre et enfin aux Etats-Unis. Par la suite, il peindra beaucoup d’aquarelles. C’est surtout pour ses œuvres sur papier qu’il est connu en France.

Sargent a aussi dessiné de nombreux croquis et esquisses au fusain qu’il appelait des « mugs »Il a aussi réalisé des décorations architecturales. Sans être considéré comme un peintre impressionniste il a peint beaucoup dans la campagne anglaise et aussi à Giverny. Et aussi des scènes de genre, notamment au bord de la mer.

Vers la fin de sa vie les modernistes, comme Roger Fry le critique d’art du « Bloomsbury Group » lui reprochent de rester en dehors de mouvements artistiques de l’époque, comme le cubisme, le fauvisme. Il faudra attendre les années 1960 pour que l’artiste soit à nouveau considéré à sa juste valeur. Andy Warhol en a été un grand admirateur.

Bien qu’il est vécu plus souvent en Europe qu’aux Etats-Unis, il s’est toujours considéré comme américain. Il en a du reste toujours conservé la citoyenneté.
On trouve les musées qui possèdent certaines de ses œuvres sur artcyclopedia et la reproduction de nombre de ses œuvres sur the athenaeumMetropolitan Museum of art de New York  et le Museum of fine art de Boston ainsi que sur le site qui lui est dédié the-complete-works ou encore Olga Gallery et Artnet
Une exposition Sargent et Sorolla a été organisée en 2007 au Petit Palais

Tee figures on the beach
Corfu-lights-and-shadows
Girl fishing
Cancale beach
John_Singer_Sargent – Ralph_Curtis_on_the_Beach_in_Scheveningen
john-singer-sargent-rock-graves-at-jerusalem
On the beach
Boy on the beach
Seaside
Man on the beach
Little boys at Naples
White ship
Atlantic storm