La XII ème semaine du dessin à Paris

dessin.1301342659.jpg

 La XII ème  Semaine du dessin a commencée par le Salon du dessin contemporain rebaptisé « Drawing Now Suite » du 25 au 28 mars 2011. Elle se poursuit avec le Salon du dessin au Palais Brongniart du 30 mars au 4 avril 2011. Ainsi que l’exposition du Chic dessin  à l’Atelier Richelieu les 1 er -2-3 avril 2011. Voir aussi, publié en marge de cette Semaine du dessin »  le très pertinent article  de Philippe Dagen « Pourquoi les jeunes artistes font à nouveau du dessin » publié dans le journal Le Monde

Les virtuoses du crayon de couleur dans Pratique des Arts

pda-97-mars-2011.1301203867.jpg

Pratique des Arts ouvre sa livraison de mars 2011 par un portfolio consacré aux époustouflants « virtuoses du crayon de couleur » que sont   Jennifer MaestreDianna Wallace Soisson Cynthia Hellyer HeinzArlene SteinbergGraham BraceAnn KullbergDeborah FriedmanAllan ServossKristy KutchMaggie Toole

C’est aussi la rencontre avec Alexander Creswell qui peint des aquarelles monumentales de 3 mètres de large –  David Hervelin pastelliste du monde hippique – Agnès Guillon peintre de motif, observatrice du réel – Roger Philipot qui s’efforce de dessiner comme un enfant – Le clair-obscur avec Gérard Jan – La portraitiste espagnole Montse Valdés et aussi l’aquarelliste  Paul Banning qui travaille par glacis superposés

Des dossiers pratiques – Alain Bonnefoit donne 10 conseils pour travailler avec un modèle vivant – Par Catherine Desvé « composer un paysage » et un guide pratique  avec Laurent Blandin qui a testé les huiles à séchage rapide – Sergueï Toutounov qui donne les réflexes à avoir pour peindre sur le motif – Henri Pierre Bourget qui poursuit ses conseils pour le portrait d’un visage – et puis comment maroufler une aquarelle sur toile par Odylle et sur bois par Fernand Lamy Il y a aussi les rubriques habituelles avec notamment les expositions région par région, sans oublier les annonces de stages.

Je rappelle que je paie un abonnement comme tout un chacun.f  Ce billet est informatif et ne constitue pas une publicité rédactionnelle pour le magazine PDA

 

Lille Art Fair – 4 ème édition – Quelques unes des mes préférences

 J’ai visité jeudi comme chaque année, la 4ème édition de Lille Art Fair, la Foire internationale d’art contemporain qui s’est tenue à « Lille grand palais » du 24 au 27 avril 2011

75 galeries et éditeurs sont présents. Ils nous donnent à voir l’art contemporain sous toutes ses formes, les œuvres uniques en peinture,  dessin,  sculpture, la céramique, livres d’Artistes. Et puis avec Print Art Fair les techniques d’impression,  la sérigraphie,  la lithographie, la gravure, l’estampe, la digigraphie, la photo. La vidéo n’est pas oubliée avec l’espace,  Vidéo Art Fair et aussi l’exposition « Folon, agence de voyage imaginaire »

Les galeristes avec qui j’ai discuté étaient tous d’accord avec moi pour considérer que cette édition 2011 avait encore gagné en qualité. Autre élément important pour son succès, l’avancement d’un mois dans le calendrier. De ce fait, Art Brussels ne lui fera plus d’ombre

J’ai aussi remarqué la présence du  Frac Nord Pas de Calais – du Musée du dessin et de l’estampe de Gravelines –de  la sécu –de la Malterie

@-@-@-@-@

Voici une courte sélection d’artistes qui, au cours des trois heures de mes pérégrinations, ont le plus  retenu mon attention. Le choix est subjectif. J’aurai bien entendu élargir mon approche. J’ai  classé les artistes dans l’ordre alphabétique . Ce sont pour la plupart des oeuvres figuratives. Mais cela traduit la tendance générale que j’ai constatée à la Foire. Mes illustrations ne correspondent pas nécessairement ce que j’ai vu à la foire.

Raymond Attanasio à la Galerie plurielle de Sète

attanazio-raymond.1301277468.jpg

Raymond Attanasio

aazaclairicia.1301278560.jpg

Aazaclairicia

Cécile Desserle et David Jamin à la galerie Nicole Gogat d’Aigues-Mortes

desserle-cecile.1301277549.jpg

Cécile Desserle

jamin.1301277599.jpg

David Jamin

Silvester Engbrox   et Yannis Markantonakis  la galerie Vivo equidem à Paris

86_2010-2013-560-460-100.1301277680.jpg

Silvester Engbrox

yannis-markantonakis_1_300x0.1301277801.jpg

Yannis Markantonakis

Gordon Hopkins à la  galerie Debony Art de Singapour

hopkins-fish-of-many-colors.1301277855.jpg

Gordon  Hopkins

Denis Jully à la GaLerie Brûlée de Strasbourg

denis-jully.1301278056.jpg

Denis Jully

Akané Kirimura sur le stand d’Art symbiose de Paris

akane-kirimura.1301278091.jpg

Anaké Kirimura

aurelie-montillet-la-fille-du-gouverneur.1301278722.jpg

Aurélie Mantillet

Denis Polge à la galerie Frédéric Moisan de Paris

polge-tombolo-ii.1301278172.jpg

Denis Polge

Catherine Seher à la galerie Gng à Paris

seher-catherine.1301362232.jpg

Catherine Seher

Vernissage du Salon de printemps du Groupe des Artistes villeneuvois

 gav.1301279396.jpg

Le vernissage du Salon des s’est tenu vendredi soir 25 mars 2011,  à la Ferme Dupire , dans la galerie d’expositions « Gilbert Sailly » du nom de celui qui a fondé l’association en 1976. Françoise Huchon, la présidente  en exercice, a prononcé l’allocution d’accueil, puis le maire Gérard Caudron a pris la parole.

Lors de chacun des salons, la municipalité achète une œuvre  exposée. C’est Dominique Furne, adjointe déléguée à la culture qui a annoncé son choix pour ce salon de printemps. Pour savoir qui a été distingué il faut cliquer sur le lien vers l’article paru dans Nord Eclair.

Puis  le Maire , les représentants de la municipalité et les artistes et leurs invités se sont réunis autour du pot de l’amitié 

Voici la liste des membres de l’association qui exposent lors de ce salon de printemps : Jean-Marie Bied – Jacques Boulanger – Dominique Breton – Christiane Brin – Paule Cazelle –Jacqueline Debette –Pierre DebrouckerEvelyne Delanaud – Colette Deletoille  Didier Delitte – Brigitte Despinois – Françoise Dobrenel –  Jean-Pierre FaivrePatrice FlipoJoëlle Gerardy – Marie Guilbert – Catherine Guilly –  Jacques HostynFrançoise Huchon – Michel Jaros –Annie Lam Guy Leperse – Pierre Leroy – Martine Leurent – Marie Louf – Hélène Malot – Fabienne Maniez – Jamila Marlier – Cécile Menet – Alain Mine – Hélène Mulliez – Yves Ousset-Cassel – Frédéric Polfliet – Laurent Pruvot-HuysmanDanièle StachChristine Talbot – André Vandenbeuck –Anne Ward

Adolf Wölfli au Lam

affiche-expo-wolfi.1301192291.jpg

Adolf Wölfli – N°1 St Adolf II in der Waldau Bern –  1922

 

Le Lam   Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut présente

« Adolf Wölfli Univers »  du 9 avril au 3 juillet 2011

C’est la première rétrospective d’envergure  consacrée en France à cet artiste suisse Elle a été réalisée en collaboration avec la Fondation Wölfli de Berne. On pourra y voir plus de 150 œuvres (cf. le dossier de presse)

Adolf Wölfli (1864-1930) est interné en 1895 pour schizophrénie à l’hôpital psychiatrique de la Wauldau. Il y séjournera jusqu’à sa mort. C’est en  1899 qu’il débute ses recherches artistiques.  Ses premiers dessins en noir et blanc datent de 1904  puis en 1907, il adopte la couleur. Il produira plusieurs milliers de dessins, dans une calligraphie très personnelle. Il a aussi rédigé une biographie imaginaire de 25 000 pages « La Légende de Saint Adolf »

A voir cette vidéo

Et quelques exemples des œuvres d’Adolf Wölfli

komestiblesgeschaft-fischfutterung-1911.1301192466.jpg

Adolf Wölfli   Fischfütterung 1911

angel-1916.1301192580.jpg

Adolf Wölfli – Angel – 1916

st-adolf-portant-des-lunettes-entre-les-deux-ville-geantes-niess-et-mia-1924.1301192697.jpg

Adolf Wölfli – St-Adolf portant des lunettes

entre les deux villes géantes de Niess et Mia – 1924

tomato-soup.1301193199.jpg

Adolf Wölfli – Campbell’s Tomato Soup – 1929.

 

Mon stage d’aquarelle avec Xavier Swolfs

 

1-swolfs-_avant-floue.1301137225.jpg

Avant de commencer : Xavier Swolfs et une partie des stagiaires

J’ai suivi récemment le stage de printemps, qu’ Eliane Joosten et Martine Vanparijs ont organisé à Loverval , près de Charleroi, dans les locaux du Centre Adeps installé dans « Ferme du Château » ancienne dépendance des Princes de Mérodes. Le stage était animé par le grand aquarelliste belge, Xavier Swolfs. A ce stage, outre les organisatrices, il y avait vingt quatre participants (22 femmes et 2 hommes)

 Tout le monde avait préalablement reçu la photo du sujet à exécuter : un bateau, sur le sable et les roches, à marée basse, arrimé à un quai de pierre, qui le surplombait. Et donc il n’y avait pas de temps de perdu pour dessiner le sujet.

Xavier a exécuté devant nous la première phase de l’aquarelle puis chaque participant est reparti devant sa feuille blanche. Après cette première phase d’exécution, Xavier, a poursuivi l’avancement de son aquarelle, puis retour à son travail. Ce déroulement s’est poursuivi trois ou quatre fois. Je dois souligner qu’il montre et explique tout, répond à toutes les questions sans réserve. C’est un artiste généreux qui nous fait partager se passion pour l’aquarelle.

5-swolfs.1301137404.jpg

Bateau amarré à marée basse

Aquarelle peinte  en 1ère partie de stage

par Xavier Swolfs

Dans l’après midi Xavier Swolfs a exécuté une seconde aquarelle. Le propos initial était  une œuvre abstraite par une approche gestuelle libre. Son propos et  futur titre de l’œuvre était de « nous en montrer de toutes les couleurs »

2-swolfs-en-cours.1301137582.jpg

Xavier Swolfs nous en montre de toutes les couleurs

 

Par l’application de larges touches de pigments,  à l’aide d’un grand spalter, et avec de l’eau généreuse, qui génèrent des coulures et autres traces, l’on a vu se dégager une œuvre. Xavier travaillait avec sa feuille orientée dans le « sens portrait ». Très vite il est apparu que dans le « sens paysage » s’installait justement un paysage certes imaginaire mais tout à fait figuratif. A l’aide de touches successives est né devant nous un sublime paysage de montagne. J’étais comme beaucoup, enthousiasmé

4-swolfs-5.1301137689.jpg

« Paysage imaginaire » réalisé en seconde partie du stage par Xavier Swolfs

La journée s’est terminée par la présentation des aquarelles des participants. Il y avait de jolies réalisations.

3-swolfs-_a-la-fin.1301141436.jpg

En fin de journée, Xavier Swolfs commente ses travaux des stagiaires

Tout au fonds de la salle, il y a quelque chose de très moche. Vous devinez qui en était l’auteur. Aussi, dès mon retour, elle est partie dans la poubelle à papiers. Personne n’avait, comme moi, amené du papier tendu sur châssis. Il semble même que beaucoup n’ont pas du tout cette approche. Ma première phase d’exécution s’est correctement déroulée et Xavier m’avait dit que c’était bon. Mais au retour de la suite de la démonstration, des  « bâches » s’étaient formées et l’harmonie des tons avait disparue et laissait place à de larges auréoles. Dans la technique que Dominique Coppe m’a apprise, l’abandon de son travail « en rase compagne » ne pardonne pas.J’aurai du à ce stade tout simplement prendre une autre feuille et recommencer. Il faut dire que la plupart des personnes travaillaient dans un humide très parcimonieux avec minutie, dans une approche assez documentaire. C’est ce que j’aurai du faire aussi. Mais tout cela n’est pas grave. Merci  à Martine Vanparijs et à Odette Godfroid pour leurs photos. J’ai « flouté » celles qui montrent les participants

= o = o = O = o =o =

Au fil des démonstrations Xavier Swolfs nous a montré sa manière de faire et livré quelques  astuces.

 – Xavier Swolfs travaille sur du papier-carton aquarelle Leonardo   600 gr. – grain fin en grand format de chez Hahnemuehle ou encore chez le même fabricant du Tiepolo 450 gr. A noter que Canson commercialise  un Papier similaire dans la gamme Arches

– Pendant ses démonstrations, il n’a utilisé que deux pinceaux, un large en poils de naturels, genre chèvre, et un « pinceau traceur » à long manche pour les détails. Il nous a aussi sorti un « peigne » en métal issu de l’industrie, pour tracer des larges stries indélébiles lors de l’approche gestuelle.

– Il fait fréquemment usage de projections de couleurs ou d’eau claire, bien entendu, au moment approprié du cycle de l’eau

– Il utilise souvent du papier absorbant pour ménager des blancs, genre kleenex ou sopalin.Par contre il ne fait pas de réserves avec de la gomme à masquer dont l’aspect est sans nuances

– Pour respecter les temps de séchage, il peint toujours sur deux  aquarelles en parallèle

– Dans certains cas, comme il utilise des matériaux divers qu’il applique en cours d’exécution, des brindilles, les feuilles, de cailloux, et ici du sable sec, qui va absorber l’eau en laissant des traces intéressantes.

-En fin de réalisation il place l’aquarelle dans un passe partout. Il choisit par exemple la meilleure partie de l’œuvre en rejetant  la partie la moins intéressante. Souvent, il retient un format carré 50 cm x 50 cm qui donne de l’énergie à l’œuvre.

Xavier Swolfs sera présent à la 2ème biennale de l’aquarelle de Saint-Cyr-sur-Mer dans le Var où il exposera ses oeuvres et animera un stages en mai-juin 2011  

J’ai trouvé une vidéo, mise en ligne en 2010, par l’Associazione Italiana Acquerellisti – AIA réalisée lors d’une démonstration faite par Xavier Swolfs. Elle est parfois un peu sombre, mais elle permet de montrer sa gestuelle


Les peintres américains d’hier. Ils ont souvent pratiqué l’aquarelle – Partie 11 Robertson Kirtland Mygatt – George Loftus Noyes – Henry Roderick Newman -George Washington Nicholson – Elisabeth Nourse – Eliot O’Hara – Georgia O’Keefe – Leonard Ochtman -Eric Pape — Ammi Phillips Horace Pippin -–William Mcgregor Paxton

Robertson Kirtland Mygatt 1861-1919

Robertson Kirtland Mygatt est un paysagiste et graveur américain né à New York. Il est le petit fils d’Archibald Robertson.Il a étudié avec John Henry Twachtman et William Merritt Chase étudié à l’ Art Students League puis en Europe. Il est considéré comme un peintre impressionniste associé au « Tonalisme » Il a fallu attendre les années 1960, ses héritiers disparus, pour que ses œuvres se vendent et commencent à être connues des galeristes et des historiens de l’art.

 mygatt-landscape.1299831339.jpg

Robertson Mygatt – Paysage au clair de lune

George Loftus Noyes 1864-1951

George Loftus Noyes est un peintre impressionniste américain d’origine canadienne. Il  est à l’ Académie Colarossi. l’élève de d’ Ernest Courtois, Paul-Louis Delance, Leblanc  et surtout de Jean-André Rixens qui devait profondément le marquer. Il était membre de la  North Shore Art Association, de la Boston Art Society et de  la Guild of Boston Artists qui présenta en 1955 une rétrospective de son œuvre.. Il a eu Newell Convers Wyeth (1882-1945) parmi ses élèves. Il peignait des paysages lumineux et des natures mortes. Il a voyagé en France, en Italie, en Afrique du Nord et au Mexique.

 noyes-_gloucester-dock-with-sailboat.1299831491.jpg

Noyes – Gloucester Dock with Sailboat

Henry Roderick Newman 1833-1918

Henry Roderick Newman est un peintre  préraphaéliste américain né dans l’état de New York installé en Floride. Il a été l’élève de John Ruskin. Il a peint des paysages, des monuments, des natures mortes et des fleurs. Il a étudié la peinture en Italie. Il a beaucoup voyagé en Europe, en Egypte et au Japon On trouve certaines de ses oeuvres sur The Athenaeum

newman_mt-everett-in-snow-aquarelle.1299831591.jpg

Henry Newman – Mt Everett in Snow –  aquarelle

George Washington Nicholson 1832-1912

George Washington Nicholson est un  paysagiste et  orientaliste américain né dans le New Jersey. Il a débuté comme apprenti chez un peintre en bâtiment de Salem. Encouragé par sa sœur il part étudier à Paris avec Eugène Isabey. Il  voyage en Angleterre, en France et Orient. Ses voyages lui ont fourni des sujets pour un grand nombre de ses peintures. Ses paysages souvent animés par des personnages sont dans la continuité du style de Turner. Il affectionne les scènes de nuit. Il a été membre de Pennsylvania Academy of Fine Arts

 nicholson-seascape-with-figures.1299831712.jpg

Georges Nicholson – Seascape with figures

Elisabeth Nourse 1860-1938

Elizabeth Nourse une peintre orientaliste, aquarelliste, décoratrice et sculptrice américaine née dans l’Ohio. Elle commence sa formation à l’Académie des Arts de Cincinnati avec Thomas Satterwhite Noble. Puis elle fréquente, à Paris,l’Académie Julian. Elle a comme professeur Gustave Boulanger, Jules-Joseph Lefebvre  et  Carolus-Duran . Elle expose à la Société Nationale des Artistes Français et dans les salons parisiens, ses paysages ruraux de la France et ses scènes rurales.

nourse-mother-and-child-1895.1299832091.jpg

Elisabeth  Nourse – Mother and Child – 1895

Eliot O’Hara 1890-1969

Eliot O’Hara est un aquarelliste américain autodidacte né dans le Massachusetts. Au décès de son père il prend, à 22 ans, la direction de la fabrique familiale de montres « Waltham Dial Society » La peinture qui à cette époque est  un délassement sera bientôt sa principale préoccupation.

Pendant son voyage de noces,  en Europe, en 1924,  il peint plus de 300 aquarelles. A son retour il commence à exposition seul ou dans des salons. Il devient très rapidement un artiste à succès. Il reçoit une bourse Guggenheim, devient membre de l’American Watercolor Society et de la National Academy of Design. En extérieur, il peignait, rapidement, sans chevalet avec son papier sur les cuisses. Il aimait les voyages et a peint avec leur lumière et leurs couleurs, l’Europe, l’Océan Pacifique, l’Inde.

Il a réalisé, à la demande de l’Encyclopediae Britannica plus de 20 films de démonstration  et une petite dizaine d’ouvrage. Une boite d’aquarelles porte son nom Il avait créé, dans le Maine,  la O’Hara Watercolor School qui fut détruite en 1947 dans un incendie de forêt

 ohara_death-valley.1299832214.jpg

 Georgia O’Keefe 1887-1986

Georgia O’Keeffe une des artistes majeures de l’art américain des années 1920 est née dans le Wisconsin. Elle étudie d’abord avec John Vanderpoel à l’Art Institute de Chicago, puis avec  William Merritt Chase, Kenyon Cox, et F. Luis Mora  à l’Art Students League de New York. Elle travaille un moment dans la publicité puis elle reprend des cours au Teachers College Columbia University avec l’orientaliste Arthur Dow. Elle envoie en 1916 des dessins au fusain à une amie qui les montre à Alfred Stieglitz (1864-1946) , photographe et propriétaire de la célèbre « 291 gallery » qui expose alors Henri Matisse , Auguste Rodin , Henri Rousseau , Paul Cézanne , Pablo Picasso , Constantin Brancusi , Francis Picabia et Marcel Duchamp .Georgia O’Keeffe deux ans plus tard s’installe à New York et en 1924 ils se marient.Elle côtoie Charles Demuth , Arthur Dove , Marsden Hartley , Paul Strand et Edward Steichen. Son amie Rebecca  Beck Strand lui fait découvrir à Taos le Nouveau Mexique. Ce sera le début d’une  véritable fascination pour les paysages colorés et désertiques

Elle a peint une série de gratte-ciel de New York. Elle est aussi réputée pour ses peintures de plantes, des fleurs, des rochers, des coquillages et des paysages. Ces œuvres sont à la limite du figuratif et de l’abstraction.

A partir des années 1950 sa renommée ne fait que croître. Elle est considérée comme l’un des peintres américains les plus importants et les plus influents Sa vue se dégradant, elle abandonne la peinture. En 1973 elle fait la connaissance de Juan Hamilton céramiste puis sculpteur  qui l’encourage à reprendre ses pinceaux. Institué son légataire, une procédure a été lancée par sa famille (cf Herta H Wittgenstein) . Elle était membre de l’ American Academy of Arts and Letters. Il existe un O’keeffe Museum Voir aussi quelques œuvres sur Accessible Art N Y ou Museum syndicateune vidéo

 o-keeffe-evening-star-vi-1917-aquarelle.1299864777.jpg

Georgia O’Keeffe – Evening star VI – 1917 – Aquarelle

okeeffe_georgia_rams_head.1299864908.jpg

Georgia O’Keeffe – Ram’s head

Leonard Ochtman 1854-1934

Leonard Ochtman est  un peintre impressionniste américain né aux Pays-Bas. Il débute comme dessinateur dans une firme d’Albany. Il part à New York où  il loge avecCharles Warren Eaton .Son atelier est voisin de celui du tonaliste George Inness Il expose à la National Academy of Design dont il devient membre. Il fonde avec son épouse Mina Fonda Ochtman (1862-1924) la Cob Art Colony Cos avec entre autre comme membres  John Henry Twachtman , Childe Hassam , Julian Alden Weir , et Theodore Robinson . Dans ses classes d’été, il a Clark Voorhees et Harriet Randall Lumis comme élèves. Il aussi fondé avec Edward C. Potter  la Greenwich Art Society et le Bruce Museum dont il sera le premier conservateur. Dorothy Ochtman (1892-1971) est la fille de Leonard et Mina Ochtman

ochtman-manius-river-coob.1299865031.jpg

Leonard Ochtman – Magnius river Coob

Eric Pape 1870-1938

Eric Pape  est un peintre impressionniste américain. Il a commencé sa formation artistique à l’École de Design de San Francisco avant d’étudier à Paris avec Jules Joseph Lefebvre et Jean-Léon Gérôme. Pape première exposition au Salon en 1890 puis il parcourt l’ Egypte pendant deux ans. De retour aux Etats Unis, il collabore comme illustrateur  au Century, Cosmopolitan, Scribner’s et McClure. Plus tard il  -fonde et enseigne à Boston la  « Pape Eric School of Art

 pape_mermaids-and-sea-nymphs.1299865178.jpg

Eric Pape – Mermaids and sea nymphs

Ammi Phillips  1788-1855

Ammi Phillips est une portraitiste autodidacte américaine née dans le Connecticut. Il est l’un des représentants de la tradition folk et travaillait comme peintre ambulant. Un timbre poste lui a été consacré.On trouve des œuvres sur Wahoo Art

 phillips_a-portrait-of-jeanette-payne.1299865355.jpg

Ammi Phillips – Portrait of Jeanette Payne

 Horace Pippin 1888-1946

 Horace Pippin est un peintre naïf afro-américain né en Pennsylvanie. Tout jeune il peint les chevaux et les jockeys de l’hippodrome de Goshen. Il enchaine les « petits boulots » avant d’être mobilisé dans l’infanterie. Il perdra son bras droit. Il commence a peindre en 1930 et est remarqué par NC Wyeth et John McCoy, et collectionneur Albert C. Barnes . Il peint des scènes de l’enfance et des expériences de guerre, des scènes de la vie quotidienne, paysages, portraits, sujets bibliques, les événements historiques.  Il suit des cours d’art à la Fondation Barnes Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections et musées américains. Il n’a peint qu’environ 150 oeuvres

 pippin_domino_players.1299865463.jpg

Horace Pippin – Dominos players

William Mcgregor Paxton  1869-1941

William Mcgregor Paxton  est un peintre impressionniste américain né dans le Maryland. C’est avant tout un portraitiste des « belles femmes ». Il appartient avec Frank Benson, Joseph DeCamp, Philip Leslie Hale, Edmund Tarbell à la « Boston School ». Il est influencé par le maître hollandais Johannes Vermeer et les impressionnistes français. Il a suivi l’enseignement de la Cowles Harrison School of art  puis des Beaux Arts à Paris. Il  a peint le portrait des  présidents Grover Cleveland et Calvin Coolidge. On trouve certaines de ses œuvres sur le site Artists and art  American Gallery et All Art Classic

 

paxton-la-russe.1299865566.jpg

William McGregor Paxton – Russian lady

 

Hugo Pratt remplace « au pied levé » les Mayas à la Pinacothèque.

L’annulation de l’année mexicaine ne permet pas à la Pinacothèque de Paris de présenter l’exposition annoncée de longue date « Les masques de jade mayas ».

mayas.1300675667.jpg

Elle est remplacée par Le voyage imaginaire d’Hugo Pratt une grande rétrospective consacré à l’œuvre du père de Corto Maltese

affiche.1300675710.jpg

Du 17 mars au 21 août 2011

 Depuis la rétrospective du Grand Palais en 1986, c’est la première fois que Paris accueille une exposition consacrée à l’œuvre de cet artiste hors norme, considéré comme l’inventeur de la bande dessinée littéraire.En 2009 il était exposé à Cherboug lors de la 5 ème Biennale de la Bande dessinée

 

L’exposition présentera plus de cent cinquante aquarelles, pour la plupart peu connues du grand public, ainsi que des planches historiques, notamment la totalité des cent soixante-quatre planches de la Ballade de la mer salée.

 

Hugo Pratt n’était pas seulement un maître de la Bande dessinée en noir et blanc il était aussi un aquarelliste talentueux. Six thèmes sont abordés, les îles et océans, les Indiens, les militaires, les femmes, le désert et les villes.Voir ci dessous mon billet à propos de cet artiste

Hugo Pratt – Aquarelliste … et aussi bien entendu . . . dessinateur et scénariste de Bandes Dessinées.

Hugo Pratt (1927-1995) est un dessinateur et scénariste de bandes dessinées et aquarelliste, né à Rimini.

Très jeune il est enrôlé dans l’équipée d’Abyssinie. Pendant la Seconde guerre mondiale, il est interprète dans les forces alliées.   

C’est en 1945 qu’il publie ses premiers dessins dans « L’as de pique » une revue crée par le « groupe de Venise ». Dans les années 1950 il vit à Buenos Aires et crée les personnages du Sergent Kirk et de Ann. En 1960 il suit à Londres les cours de la Royal Academy of Watercolour puis revient en Italie.

Il s’est nourri des œuvres de Robert Louis Stevenson, Joseph Conrad, Jack London, Antoine de Saint-Exupéry, de William Shakespeare à James Joyce, de Jorge Luis Borges à John Reed ou la Bible en passant par Octavio Paz.

En 1967, après un périple dans les Caraïbes, Hugo Pratt crée La Ballade de la mer salée , où Corto Maltese apparaît pour la première fois. Dans les années 1980 il vend près de 10 millions d’album. Il est édité en France par Casterman

On trouvera ici une bibliographie et aussi celle sur Wikipedia . Il a été fait chevalier des « Arts et des Lettres » par Jacques Lang 

Ce grand voyageur était aussi parait-il un « homme à femmes » marié plusieurs fois, père de quatre enfants légitimes, il aura aussi plusieurs autres enfants au gré de ses aventures.

On trouve des compléments biographiques sur BD ParadisioBedethèque et ses aussi des indications sur ses personnages et ses Citations

J’avais déjà publié un article lors de ventes aux enchères qui ont atteint des montants records en 2008 et 2009. Une grande rétrospective lui est actuellement consacrée à la Pinacothèque de Paris

Voici des représentations de ses oeuvres

tango.1300678355.jpg

Hugo Pratt – Tango – Planche N & B

adieu_saint-ex.1300677643.jpg

Hugo Pratt – Adieu Saint-Ex – Aquarelle

esther-portfolio-farewell-ladies-aquarelle-et-fusain.1300677739.jpg

Hugo Pratt – Esther – Aquarelle et fusain

ethiopiques.1300677790.jpg

Hugo Pratt – Ethiopiques – Aquarelle

indiens.1300677946.jpg

Hugo Pratt – Indien – Aquarelle

morgan-la-fee.1300678019.jpg

Hugo Pratt – Morgan la fée – Aquarelle

occident.1300678074.jpg

Hugo Pratt – Occident – Aquarelle

pandora.1300678167.jpg

Hugo Pratt – Pandora – Aquarelle

lady-luna-feutre-et-aquarelle.1300678252.jpg

Hugo Pratt – Lady Luna – Feutre et aquarelle

a-rhodes-gouache.1300678474.jpg

Hugo Pratt – Corto Maltese à Rhodes – Gouache

banshee.1300678544.jpg

Hugo Pratt – Banshee – Aquarelle

mere-de-corto-maltese.1300678665.jpg

Hugo Pratt – La mère de Corso Maltese – Aquarelle

ilea-trevisa-encre-et-pastel.1300678777.jpg

Hugo Pratt – Ilea Trevisa  – Encre et pastel

bd-hugo-pratt-original-1.1300678913.jpg

Hugo Pratt  – Légereté – Aquarelle

Aquarellistes du Salvador – Carnet de liens – Acuarelistas El Salvador – Libro de enlaces – Salvadorian Watercolorists – Links book

salvador-carte.1299036618.gif

El Salvador

Voici le carnet de liens vers les sites, les blogs, le plus souvent les notices biographiques, des pages de galeries d’artistes , d’un certain nombre d’aquarellistes du Salvador. Evidemment,  les artistes qui ne sont pas sur Internet ne sont pas répertoriés ici. Les peintres sont classés par ordre alphabétique, sans distinction qualitative. L’excellent côtoie parfois le quelconque. Mais je considère que ce travail de recherche permet de faire connaissance avec la pratique de l’aquarelle au Honduras

J’ai utilisé les informations du portail Artelista  J’ai aussi consulté les moteurs de recherche mais la quête a été maigre.

Il s’est certainement glissé  des erreurs ou des omissions.  J’ai cependant pu omettre certains artistes réputés. De même j’ai sans doute commis des erreurs de classement. En effet comme dans d’autres pays hispanophones, les artistes ont souvent plusieurs prénoms et deux noms.-  Voici donc ce nouveau carnet. Je pense qu’il vous permettra de belles découvertes.

Maria Margara Aguilar Saul AyalaEli Barillas

 Alejandro Moises Calderon  Monsy Diaz

Romeo Galdamez Laura Guillén Cuéllar

Mario Matta Julia Orellana  Roberto Quintanilla

 Oswaldo Salvador Rodriguez-Ayala

Armando Santamaria  Francisco Zayas