Colonie d’Artistes ?- Saint-Cyr-Lapopie – Billet n°32

Saint-Cyr-Lapopie classé en 2012 Village préféré des français est une commune du Lot de 200 habitants à l’année.
En 1950, le pape du Surréalisme, l’écrivain André Breton découvre le village et tombe sous le charme. Il y achète une maison, l’ancienne auberge des mariniers. . Il y passera les étés jusqu’en 1966 année du décès d‘Elsa, son épouse Revendue elle a été achetée par la commune en 2016.. Elle a été labellisée en 2018 Maison des Illustres (+)

André Breton a comme voisin Pierre Daura . Celui-ci y viendra jusqu’à sa mort en 1976. Depuis cet ensemble immobilier est devenu « les Maisons Daura «  appartenant au réseau des Résidences internationales d’artistes – Magcp

Paul Paquereau peintre et décorateur de théâtre y a possédé une maison d’éclusier jusqu’à sa mort en 1956.Enfin Henri Martin qui avait son atelier à Labastide-du-Vert y venait en voisin.

La conjonction de cette présence d’artistes a fait sortir ce petit hameau de l’anonymat.Mais depuis, avec la venue de 400.000 visiteurs par an, des voix s’élèvent pour alerter sur les effets indésirables que pourrait engendrer cet afflux des touristes

Mais revenons aux artistes peintres et écrivains qui à l’invitation d’André Breton, de Pierre Daura ou Paul Paquereau ont résidé à Saint-Cyr-Lapopie. Les peintres, pour la plupart des surréalistes n’ont pas une approche de paysagistes. Je n’ai donc pas trouvé d’œuvres réalisées dans cette jolie vallée du Lot

André Breton à Saint-Cyr-Lapopie

Pierre Alechinsky = Salvador Dali = Adrien Dax =Max Ernst
Georges Goldfayn = Christian d’Orgeix. = Joan Miro = Wolfgang Paalen
Benjamin Péret = Pablo Picasso = Francis Picabia = Man Ray,
Jean Schutter = Dorothea Tanning = Pierre Toulouse =
Marie Cerminova dite Toyen ==Ossip Zadkine

Fernando Botero au-delà des formes

Le Musée des Beaux-Arts de Mons – le BAM en Belgique
Dans le cadre de la 2ème Biennale d’Art et de Culture
de la Fédération Wallonie-Bruxelles

présente l’exposition
« Fernando Botero.Au-delà des formes »
Jusqu’à ce dimanche 30 janvier 2022

Botero – La femme du président
Botero – Mona Lisa
Botero – Familia
Botero – La maison de Raquel Vega

Cette rétrospective consacré au sculpteur et peintre colombien Fernando Botero , connue internationalement est la première proposée au public de Belgique

Colonie d’artistes : Luberon – Billet n°31

Le Luberon est un joli coin du département du Vaucluse. Depuis les années 1970- 1980 ,il attire, plus particulièrement dans le Triangle d’or les « peoples » et autres bobos. Ce phénomène de gentrification rurale est particulièrement important dans ce coin de Provence.

Des personnalités comme Pierre Cardin à Lacoste qui rachète une quarantaine de maisons du village du divin marquis .Et de nombreux touristes affluent.

Mais bien avant cela des groupes d’artistes ont investi des villages du Lubéron, constituant de véritables colonies.

Il y a eu d’abord dans les années 1940-1945 le Groupe artistique d’Oppède qui , à l’initiative de l’architecte Bernard Zehrfuss se constitue dans le village médiéval d‘Oppède

Il regroupe des architectes, des peintres,des musiciens,des sculpteurs, etc.. Il y a notamment : Georges Brodovitch = Florent Margaritis = Jean Le Couteur, Paul Herbé, Henri-Martin Granel, Jean-Claude Janet, Robert Humblot, Jacques Serres, Jean Auproux, François Stahly, Étienne-Martin, Zelman Otchakovsky ou Pierre Maillard-Verger = Étienne Martin = Yliane Labaudt-Rémi et aussi Consuelo de Saint-Exupéry.
Plus tard d’autres artistes se sont intéressés à ce village comme Georges Pogedaieff = Richard Boyer = Richard J. Oliver = Franz Pinking = Michel Loeb

Jean-Claude JANET – Petite fille de l’artiste
Georges de Pogedaieff – Vue d’Oppède le Vieux
Yliane labault-Rémi – Fresque

A Gordes autre village du Lubéron le peintre cubiste André Lhote amène ses amis et d’autres artistes :Marc Chagall = Jean Deyrolle = Georges Feher et Willy Ronis = Victor Vasarely. Victor Spahn, Pol Mara = Michel Moskovtchenko = =Serge Fiorio =Jorge Soteras =Georges-soteras = Réné Metayer

André Lhote – Devant Gordes
Marc Chagall – La madone du village

Parmi les villages perchés du Vaucluse il y a aussi Ménerbes qui attira Pablo Picasso, Nicolas de Staël, Dora Maar, Geogres de Pogedaieff = Joe Downing = Jane Eakin

Nicolas de Staël – Ménerbes
Jane Eakin -Hauteurs du Luberon

Le village de Lacoste en dehors de Pierre Cardin a vu s’installer en 2002 un campus franco-américain d’art, fondé par le Savannah College of Art and Design (SCAD),


Colonies d’artistes en Bretagne – Autres lieux – Billet n°30

On l’a vu dans des billets précédents, des colonies d’artistes se sont constituées dans plusieurs lieux en Bretagne : A Pont-Aven = Le Pouldu =Concarneau = Douarnez = Camaret-sur-Mer. Sur la Côte d’Émeraude certains artistes se retrouvent, mais il ne s’agit pas au sens propre de colonies d’artistes.

D‘autres villages ou sites bretons ont attirés les artistes à la fin du 19ème siècle et au début du 20ème siècle.

Camille Corot tomba amoureux de Batz-sur-Mer sur la presqu’ile de Guérande. Mais d’autres artistes moins connus ont fréquenté les lieux comme Michel-Auguste Colle = Louise Zoé Coste = Henri-Alfred Darjou = Charles Fortin = = Alexandre Longuet, =Adolphe Midy et Théodore Valerio = François Hippolyte Lalaisse = Ferdinand du Puigaudeau et à Guérande Lucien-Victor Richard

Jean-Baptiste-Camille_Corot – Bretonnes à la fontaine
Lucien Victor Richard – Le pays du sel à Saillé.

Claude Monet s’installe à Belle-Ile-en-Mer en 1886. Il sera suivi par Henri Matisse = Charles Cottet = Maxime Maufra =Marcel Gromaire =John Peter Russel – Jean Bazaine

Jean-Bazaine – Belle Ile
Henri Matisse – Le port du Palais à Belle-Ile

 Moëlan-sur-Mer et le port de Brigneau ont été fréquentés par Maurice Asselin et aussi  Emile Jourdan = Joseph-Félix Bouchor  =  Constantin Kousnetzoff =Victor-Pierre Ménard  =Henry Moret qui aussi peint Riec-sur-Bélon

Émile Jourdan  – Bateaux dans une baie près de Brigneau
Victor-ierre Ménard – Liseuse à la coiffe
Henry Moret – Brume à Riec

En Pays de Fouesnant , dont fait partie Benodet fréquentée par Eugène Boudin, on aurait pu rencontrer Paul Klee = Émile Simon=  William Bouguereau = Jules Girardet  Louis Caradec  = Lionel Floch = = John Recknagel  = Auguste Goy

Louis Caradec – Ker
Eugène Boudin – Pardon à Bénodet

A Perros-Guirec-Ploumanac’h , sur la Côte de Granit rose, sont venus de nombreux peintres parmi lesquels Henri Le Fauconnier = Maurice Denis = Jean Challié = Yves Alix =Tadé Makowski= Conrad Kickert =Ferdinand Gueldry = Henri Rivière = Félix Vallotton = Georges-Hanna Sabbagh = Albert Clouard, = Etienne Bouillé

Henri Le Fauconnier- Ploumanach
Albert Clouard – Le Port de Ploumanach


A Pont-Croix il y avait : Paul de Lassence, Lionel Floch, Paul Sérusier, Sydney L. Thompson, Max Jacob, Henri Matisse

ionel Floch – Jjour de pardon à Tronoën,

Colonie d’artistes en Bretagne – Côte d’Émeraude – Billet n° 29

Les peintres de la Côte d’Émeraude

La Côte d’Émeraude est située dans le Nord de la Bretagne. Elle s’étend de la pointe du Grouin au cap Fréhel. Elle attire depuis la fin du 19ème siècle les artistes peintres. Ils viennent souvent en ordre dispersé .Ils ne constitue pas comme à Pont-Aven, de véritables colonies.

Ils se retrouvent dans les villes du littoral à Cancale, Saint-Malo, Dinard ou encore Saint-Briac-sur-Mer et Saint-Lunaire

Cancale évoque évidemment les huitres. Un certain nombre de peintres s’y sont installés ou étaient de passage. Il y a eu notamment les deux frères : Jacques Eugène et Augustin Feyen-Perrin, mais aussi le célèbre peintre américain John Singer Sargent = Antoine Morlon . Puis plus tard il y a Auguste Denis Brunaud = Dodik Jégou

John Singer Sargent – les ramasseuses d’huitres

Saint-Malo c’est la Cité corsaire et des Terre-neuvas et de nos jours la Route du Rhum. Parmi les artists attachés à la ville il y aPaul Signac y= Eugène Isabey et aussi=Henri Arondel =Louis Duveau==Éliane Petit =Eugène Vail

Louis Duveau -Retour du pardon de Sainte-Anne-la-Palud
Paul Signac – Le trois mas jaune

Dinard est une station balnéaire qui jouxte Saint-Malo. Elle a été longtemps un lieu privilégié des britanniques et des américains. Elle a avec ses voisines Saint-Briac sur Mer et Saint-Lunaire attiré de nombreux artistes. Ce sont souvent les mêmes que dans les communes voisines : Émile Bernard = Henri Rivière Alexandre Nozal = Léon_Hamonet =Frederik A.Bridgman = Paul Signac = Eugène Isabey = James Wilson Morrice = Auguste Renoir, sans oublier Pablo Picasso qui passa 3 étés à Dinard

Frederik Bridgman – Tennis à Dinard
Pablo PIcasso – Sur la plage à Dinard
John Sargent – Judith Gauthier -Saint-Briac
Henri Rivière – barque et stream-boat à st Briac
Auguste Renoir -St Briac -la bergère , la vache et la brebis
Paul Signac – Saint-Briac vu de ma fenêtre

Colonie d’artistes en Bretagne – Camaret s/mer – Billet n° 28

Camaret sur Mer est un port de pèche situé dans la Presqu’ile de Crozon ..A partir des années 1880 pendant la Belle époque, se crée une colonie d’artistes. En effet, Camaret devient un lieu de villégiature estivale et de renncontre d’artistes et d’intellectuels parisiens. Certains s’installe à Hôtel de la Marine, tenu par Rosalie Dorso,

Outre des écrivains comme Gustave Toudouze = Georges_Ancey = Saint-Pol-Roux Max Jacob, Paul Eluard, Pierre Mac Orlan, Gabriel Trarieux, Louis Aragon, et bien d’autres

Il y avait un certain nombre de peintres
Dominic Agnello = Eugène Boudin =Étienne Bouillé
Thérèse Clément = Charles Cottet=André Derain = Pierre Fleury
Lionel Floch = Edward-Reginald Frampton =
Jules-Alfred Hervé-Mathé= Yvonne Jean-Haffen =
Charles Kuwasseg = Georges Lacombe
Emmanuel Lansyer = Maximilien Luce
Ludovico Marchetti = Paul-Auguste Masui =
Maxime Maufra =Mathurin Méheut =Pierre Péron=
Richard Richon-Brunet= Henri Rivière =Paul Saïn
=Marcel Sauvaige =Paul Sérusier =Jim E. Sévellec
=Laurent Tailhade =Pierre-Henri Vaillant

Henri Rivière – le sillon
Jim Sévellec – Le sillon de Camaret,
Maximilien Luce – Bord de mer à Camaret,
Yvonne_Jean-Haffen – Les tas de poishttps://www.pays-de-bretagne.com/Tas-de-Pois
Georges Lacombe – la mer jaune
Thérèse Clément

Alexej von Jawlensky à la Piscine de Roubaix

Le Musée de la Piscine de Roubaix
qui fête les vingt ans de sa fondation
propose
jusqu’au 6 février 2022
Alesej von Jawlensky : La Promesse du visage


Alexej_von_Jawlensky 1864-1941 est un peintre russe. Il arrive en Allemagne en 1896. Il s’installe à Munich. Il se lie d’amitié avec Vassily Kandinsky avec qui il fonde en 1909 « la nouvelle association des artistes munichois »

Son œuvre coloriste est une synthèse entre l’expressionnisme et le fauvisme à la frontière entre la figuration et l’abstraction. Son thème récurent est le visage. Au fil du temps il peint, dans des petites dimensions des œuvres abstraites, géométriques inspirées des icônes de sa terre natale
.

Alexej von Jawlensky
était jusqu’à présent inconnu en France.

Alexej von Jawlensky – Visage
Alexej von Jawlensky – Visage
Alexej von Jawlensky – Head

Colonie d’artistes en Bretagne – Douarnenez – Billet n° 27

Douarnenez avec l’arrivée du Chemin de Fer en 1884 a attiré, sinon une colonie au sens propre, un courant continu de peintres. Un artiste y réside et il invite ses amis. Et cela s’est poursuivi dans la première moitié du 20-ème siècle. Certains se retrouvaient à l’ Hôtel Ty Mad. Cela s’inscrit dans un grand mouvement des artistes vers la Bretagne.

Voici quelques artistes que mes recherches ont permis de recenser

Max W. Arnold =Maurice Boitel = Eugène Boudin= Jules Breton.
=Charles Cottet =André Derain= Louis-Marie Désiré-Lucas
Henri Duverne =Jean Hugo = Oscar Kleineh
= Emmanuel Lansyer =
Paul de Lassence =
Jean Le Moal = Louis Marcoussis
= Henri Matisse = Maxime Maufra = Carl_Moser
= Francis Picaba=Pablo Picasso ==René Quéré
= Pierre_Savigny_de_Belay = Odilon Redon
=Auguste Renoir= Diego Rivera=Henri Rivière=
Gino Rossi = Paul Sérusier= Lucien Simon
=Maurice Le Scouëzec =
Léopold Survage =

Carl Moser – Noce bretonne
Maurice Le Scouëzec – Anse de Pouldavid,
Emmanuel Lansyer – l’embouchure du Ris à Douarnenez
Henri Duverne – Soleil couchant plage du Ris à Douarnenez
henri Rivière- Après la tempête
Jules Breton – Elodie sous l’ombrelle à Douarnenez
Louis-Marie Désiré-Lucas – Quimperlé après la pluie
Francis Picabia- La baie de Douarnenez
Max Welter Arnold
Jean Le Moal -Douarnenez

Colonie d’artistes en Bretagne -Concarneau – Billet n° 26

Concarneau, son port  et sa ville close ont attiré,  de entre 1870 et les années 1950, de nombreux peintres, venus de toute la France, des États Unis et du monde entier. Ils étaient attirés par la beauté de la nature, l’ambiance très active née des activités de la pèche, des conserveries, les coutumes locales. A l’époque le port breton abritait plus de 2000 navires dont un tiers de thoniers.

Certains de ces peintres sont connus en France comme par exemple Mathurin Méheut, Jean Puy, Jules Bastien Lepage, Achille Granchi-Taylor,  et d’autres dans leur pays d’origine comme l’américain Charles Fromuth  Le néo-zélandais Sidney Lough Thompson. Mais la plupart étaient ce que l’on appelait des petits maîtres. Ils étaient naturalistes, réalistes, néo et post-impressionnistes.

Voici une liste non exhaustives des Peintres de Concarneau
Maurice AsselinHenri Barnoin –=Adolphe-Marie Beaufrère
Cecilia Beaux =Eugène Béjot =Pierre de Belay –
Maurice BergWillie Bindels Etienne Bouillé
Hugues Bowen =Léon Broquet  – Joseph Bulfield
=Howard Russell Butler =Colin Campbell Cooper
=Emilie CarrP Grayson Clifford =
Maurice Courant –  Fernand Dauchot –=
Lucien Victor DelpyJean Deyrolle Théophile Deyrolle
Edouard DoigneauArthur Wesley Dow = Englander
 Johan Ericson =Paul EschbachRobert Fix
Alfred-Victor Fournier –  Alexandre Gaillard Deschamps
=–Charles Fromuth =Achille Granchi-Taylor = Walter Gay
=Lucien GrosMaurice Grün =–Alfred Guillou
= Jeannine GuillouGeorges Guinégault
Henri Guinier = Thomas Alexander Harrison
Frances HodgkinsJules Henriett =Emma Herland 
Jules Hervé-Mathé =– Emil Benediktoff Hirschfeld
=Malcolm HumphreyMaud Hunt Squire
Marcel Jacquier –  Mathurin JanssaudBodijar Karadjordjevic – 
 Henry R. Kenyon =Constantin KousnetzoffPeder Severin Krôyer
 -–Max KurzweilEugène Labitte =– John Lavery
William John Leech =Fernand Le Gout-Gérard
Jean Le MerdyEmmi Leuze-Hirschfeld =Amélie Lundahl
Katherine MacCausland –  Christian de Maritish =Jean-Marie Martin
Alfred Marzin = Maufra MaximeMaurice Ménardeau
Joseph Milner-Kite = James Wilson Morrice –   Carl Moser  
Mela MuterAloysius O’Kelly = = Gaston de Latenay
–= Joseph PankiewiczJean-Bertrand Pégot-Ogier
Maurice Pellerier =Léon Pelouse =–Edmond Petijean
Constantin Petrescu-Drageo–  William PicknellConstant Puyo
Silva PrescilianoAnne RedpathJohn RecknagelHenri Robert
Hélène Schjerfbeck – –Adolphe-Otto Seligmann = Paul Signac–  
Emile Simon = Edward Emerson Simmons
José Júlio de Souza-Pinto =
Émile Schuffenecker = Samuel Taylor = Oleg Teslar
Jones Thaddeus -–Henri Thiébault =Sydney Lough Thompson
 –Helen Trevor =–Eugène Lawrence Vail =
Ernest VauthrinEmile Vernier
Gustaf-Theodor Wallen =Maria Webb –  Helena Westermarck
Christopher Wood– Max WulfartRobert Yan

Alfred Guillou – Débarquement du thon à Concarneau,
Willie Bindels – Entrée de la ville close
Etienne Bouillé – Sardinières et filets bleus
Paul Eschback – Thoniers
Edouard Doigneau -Danseuses près du bac de la Leitta
Lucien Delpy – Thoniers
Paul Signac – Brise à Concarneau
Henri Barnoin – Le port de Concarneau
Pierre de Belay – Pécheurs sur le port
Maurice Grün – Lumière sur le port
Maurice Denis – port de Concarneau
Charles_Henry_Fromuth
Achille_Granchi-Taylor

Pratique des arts n° 161

Le numéro de Pratique des Arts n°161 est paru. Il début par les actualités de la vie artistique.

Il y a les rencontres avec les marines de la française Céline Verdière = l’écossais Peter Graham, la canadienne Sophie Rozeen = le suédois Anders Andersson =l’animalier italien Federico Gemma, le français Cyrille Clément = la russe Irina Laube = l’alsacienne Alice Locoge = les graveuses Grace Gladdish qui vit en Tasmanie et la Corse Camille Pozzo di Borgo.

Et aussi une découverte avec les roses d’Ira Volkova ainsi que l’analyse d’un paysage d l’ami Fernand Thiepondt, membre des Aquarellistes en Nord

Également un dossier sur le portrait et les personnages avec Benoît Haverd =Ali Cavanaugh =Duy Tran =Odile Escolier

Et bien entendu le « Guide pratique » avec : Jean-Martin Vincent qui a testé la gouache-acrylique de Liquitex puis il montre comment réaliser des dessins botaniques avec des crayons de couleur. Il utilise les polychromos de Faber-Castell à base d’huile enfin il parle de la technique du sumi-e =
Agnès Guillon propose une scène en terrasse = José Daoudal montre la réalisation d’un paysage au pastel puis à l’huile =Marie-Hélène Yernaux propose le pas-à-pas d’un portrait

Fondation Custodia – « Sur le motif- Peindre en plein air 1780-1870 »

La Fondation Custodia
« la maison de l’art du papier »
présente l’exposition

Sur le motif- Peindre en plein air 1780-1870

jusqu’au 3 avril 2022

La pratique de l’esquisse de paysage, entre dessin et peinture, réalisée à l’huile, en plein air, s’est beaucoup pratiquée à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle

Plus de 150 études provenant de la collection Custodia, de la National Gallery of Art de Washington, du Fitzwilliam Museum de Cambridge et d’une collection particulière sont réunies



Colonie d’artistes en Bretagne- Le Pouldu – Billet n° 25

Dans les années 1880, le Pouldu n’est qu’un espace dunaire avec quelques maisons à l’embouchure de la Laïta. L’endroit fait partie de la commune de -Clohars Carmoêt . C’est à cette époque que Paul Gauguin, lassé par l’affluence de Pont-Aven, découvre ce lieu distant de 20 kilomètre de Pont-Aven. Il avait été précédé par Henry Moret qui a découvert le Bas-Pouldu dès 1881.

Il s’installe de 1889 à 1892, à la Buvette de la Plage tenue par Marie-Jeanne Henry dite Marie Poupée. Bientôt, Alphonse Marrec construit l‘ Hôtel des bains. qui assurera le développement touristique de ce coin perdu.

Paul Gauguin est accompagné par ces amis : Meyer de Haan = Paul Sérusier = Charles Filiger. Ce petit groupe précurseur sera suivi par un certain nombre de peintres de l’École de Pont-Aven

Parmi eux il y avait
Émile Bernard = Ernest de Chamaillard=Maurice Denis =
Émile Dezaunay ==Marius Gourdault = Alfred Jarry
Emile Jourdan =Elizaveta Kruglikova
=Charles Laval= Maxime Maufra = Roderic O’Conor =
Jean-Bertrand Pégot-Ogier, = Armand Seguin
=Adolphe Otto Seligmann = Wladyslaw Slewinski
= Nicolas Tarkhoff =Jan Verkade

Dans le même commune de Clohars-Carmoët il y a aussi le port de Doëlan où un certain nombre d’artistes plantent aussi leur chevalet comme Maurice Asselin, Émile Compard, Lucien Demouge, Marius Gourdault, Harald Heiring = Émile Jourdan = Henry Moret =Clement-Nye Swift

Emile Bernard – Falaises du _Pouldu
Charles Filiger- Génie à la guirlande
Clement Nye Swift -Ramasseurs de goémon
Paul Gauguin – Paysage du Pouldu
Meyer de Haan – Marie_Henry allaitant son enfant.
Paul Sérusier – Vieille du Pouldu
Ślewiński-Młody – jeune pécheur de Doëlan
Henry_Moret – Entrée du port de Dolean
Jean-Bertrand Pegot-Ogier Chasse-marée au Pouldu
Marius Gourdault – Le moulin à Clohars-Carnoët
Maurice Denis – Feux de la St Jean au Pouldu

Coloniesd’artistes en Bretagne – Pont-Aven – Billet n° 24

C’est le peintre américain Henry Bacon qui découvre en 1864 le petit port breton de Pont-Aven, alors peuplé d’un millier d’habitants. Il invite l’été ses amis américains Charles Way et Robert Wylie . C’est celui-ci qui va y attirer un grand nombre d’artistes américains , mais aussi d’anglais et de scandinaves. Ils trouvent le gite à l‘hôtel les voyageurs tenu par Julia Guillou ou encore à la Pension Gloanec
ou chez Marie-Angélique Satre, dite la belle Angèle.

Pont Aven surnommée la Cité des peintres verra arriver trois vagues successives de peintres. Après les précurseurs dans les années 1860, il y a le gros de la troupe dans les années 1880, avec notamment l’arrivée en 1886 de Paul Gauguin qui aura un rôle de leader.

On appellera ces regroupements l’Ecole de Pont Aven. Mais c’est une école sans maître. Les artistes développent différents styles. Gauguin vient de renoncer à l’impressionnisme pour s’orienter vers le synthétisme (+) d’autres seront proches du cloisonnisme ou du symbolisme. Ils peignent, avec des couleurs chaude, en à plat, en abandonnant la perspective et en utilisant des cernes noires. Ils ne cherchent pas à traduire ce qu’ils voient mais ce qu’ils imaginent . Un certain nombre deviendront bientôt les Nabis.. On a pu dire que c’est à Pont-Aven qu’est né l’art moderne.

Par ailleurs, sans toujours constituer des colonies, de nombreux peintres ont immortalisé la Bretagne

Voici une liste non exhaustive des peintres de l’école de Pont-Aven
Cuno Amiet = Louis Anquetin = Mogens Ballin
=Émile Bernard = Robert Bevan = Pierre Bonnard
=Frederick Arthur Bridgman =Ernest de Chamaillard
=Georges Alfred Chaudet =Pierre-Eugène Clairin
Fernand Dauchot =Paul-Émile Colin = Henri Delavallée =Maurice Denis
=Émile Dezaunay =Arthur-Wesley Dow =Léon Fauché=
Charles Filiger Elizabeth Forbes = René Francillon =
Charles Henry Fromuth =Paul Gauguin = Achille Granchi-Taylor
=Meyer de Haan =Lovell Birge Harrison =
Thomas Alexander Harrison =Thomas Hovenden
=Henri-Gabriel Ibels = Félix Jobbé-Duval =Émile Jourdan
=Charles Laval = Maurice Lévis =Gustave Loiseau
=Marie Luplau =Maxime Maufra =Henry Moret
=Henry Mosler =Emilie Mundt =Geoffrey Nelson
=Roderic O’Conor =Paul Peel =Frank-Crawford Penfold
=Flavien-Louis Peslin =William Lamb Picknell =
Ferdinand du Puigaudeau =, Paul-Élie Ranson =
Georges Joseph Rasetti =John Recknagel =
Henri Rivière =Louis Roy = Émile Schuffenecker =
Armand Seguin =Paul Sérusier =Earl Shinn =
Władysław Ślewiński =Clement Nye Swift =
Hermanus-Franciscus Van den Anker =Jan Verkade
=Hubert Vos =Julian-Alden Weir =
Jens Ferdinand Willumsen =Robert Wylie

Charles Laval En allant au marché
Émile Bernard – Le blé noir
Henry Moret- Jeunes bretonnes
Paul Gauguin – La belle Angèle
Paul Serusier- Bretonne descendant au lavoir
Paul Gauguin – Le christ jaune
Paul Gauguin- Ramasseuses de varech
Émile Jourdan – Les Barques au port de Pont-Aven

Colonie d’artistes -École de Crozant – Billet n° 23

C’est d’abord l’écrivaine George Sand qui, s’échappant de Nohant découvre à 50 kilomètres de là, le village de Crozant dans la Vallée de la Creuse, entre Berry et Limousin. Un peu plus tard elle s’installe en 1858, avec Alexandre Manceau à Gargilesse dans la Villa Elgira à deux pas de Fresselines

Cette région que l’on appellera La Vallée des Peintres (+) a séduit des flots successifs d’artistes constitués en colonies. C’est ce que l’on appelle à partir de 1864 l’école de Crozant.

Dès 1850 Jules Dupré et Georges de Lafage-Laujol s’y rendent.

Ils seront suivis par de nombreux peintres dont beaucoup ont été oubliés.
Eugène Alluaud = Clémentine Ballot =Pierre Ballue = Armand Cassagne
= Gustave Eugène Castan =Gustave Eugène Castan =
Eugène Charasson= Henri Charrier= Solange Christauflour
=Henri Coulon ==Léon Detroy = William Didier-Pouget
=Laurent Guétal = Armand Guillaumin =Ernest Victor Hareux
=Henri Jamet=Ernest Josephson = Henri Langerock
==Maurice Leloir ==Paul Madeline =Fernand Maillaud =
=Lucien Mainssieux ==Claude Monet =Walter Oetten
=Anders Osterlind =Francis Picabia =Edouard Pail =
Henri Pailler =Georges Sabbagh ==Vicente Santaolaria
Paul Sérusier =Alfred Smith =Théodore Rousseau =André Villeboeuf

Léon Detroy- Gargilesse_sous_la_neige
Othon Friesz – Paysage de la Creuse
Alfred Smith – Ruines de Crozant
Anders Osterlind – Le pont Billardière
Claude Monet -le pont de Vervy
Eugène Alluaud -le moulin_Barat vu de la cote
Fernand Maillaud Repos des laboureurs en Creuse
Jules Dupré – Pacage en Limousin
Armand Guillaumin – La Creuse et les ruines de Crozant
Léon Detroy – Paysage de la Creuse
Francis Picabia – Les bords de la Sédelle

La Collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton

Après la Collection Chtchoukine en 2016-2017
La Fondation Louis Vuitton
présente
La Collection Morozov – Icônes de l’Art moderne
du 22 septembre 2021 au 22 février 2022

Cette collection a été constituée par deux riches industriels du Textile de Moscou. Mikhaïl Abramovitch Morozov (1870-1903) puis à la mort prématurée de celui-ci, par son frère Ivan Abramovitch Morozov (1871-1921) Ils sont mécènes et collectionneurs. L’épouse de Mikhaïl Margarita Morozova-Mamontova 1873-1958 est aussi partie prenante.

Les deux frères réunissent entre des œuvres des peintres français. Puis à partir de la 1ère Guerre mondiale, l’interruption des liaisons entre la Russie et l’Europe devenant impossibles, ils s’intéressent alors à la jeune peinture russe. Leur collection est présentée au public dans leur hôtel particulier.

Mais la Révolution Bolchevique va confisquer cette collection. Elle ne sera plus montrée jusqu’à la mort de Staline. On sait qu’il n’appréciait pas les œuvres rassemblées . Ils les jugeait décadentes et censurées

Pendant l’invasion nazie les tableaux sont cachés au fin fond de la Sibérie. A la libération les œuvres sont réparties entre le Musée d’ État de l’ Ermitage à Saint-Pétersbourg et le Musée Pouchkine et la Galerie Tratiakov à Moscou.

On doit à l’actrice américaine Beverley Whitney Kean d’avoir fait connaître le destin de la collection des frères Morozov. Elle l’a fait savoir dans son ouvrage : All the Empty Palaces: The Merchant Patrons of Modern Art in Pre-Revolutionary Russia – 1983

Ce sont plus de 200 œuvres majeures qui sont présentées :
Les français :
Pierre Bonnard = Paul Cézanne = Maurice Denis
André Derain =Paul Gauguin= Henri de Toulouse Lautrec
Aristide Maillol =Edouard Manet = Henri Matisse =Albert Marquet
Claude Monet = Pablo Picasso =Camille Pissarro
Auguste Renoir = Auguste Rodin = Alfred Sisley
Vincent Van Gogh = Maurice de Vlaminck
Les russes 
Alexandre Golovine =Nathalie Gontcharova =Sergueï Konenkov.
Piotr Kontchalovski =Konstantin Korovine =Michel Larionov = Ilia Machkov
Kasimir Malévitch =  Piotr Outkine = Ilia Répine
Martiros Sarian = Valentin Sérov= Michail Vroubel


Les colonies d’artistes en Normandie – IX – Giverny – Billet n°22

Giverny – Une colonie impressionniste

C’est en 1883 que Claude Monet s’installe avec Alice Hoschedé à Giverny, petit village normand de 300 habitants ,principalement des agriculteurs. Il y vivra jusqu’à son décès en 1925. . Très vite il crée ses célèbres jardins . Les lieux sont de nos jours gérés par une Fondation qui porte son nom. C’est là qu’il réalisera sa célèbre série des nymphéas. et depuis un champ voisin celle des Meules.

Presqu’à la même époque Willard Metcalf visite Giverny. Il y amène, pour passer l’été, quelques amis américains élèves des académies de Paris.

Il y a Théodore Butler = Theodore Robinson = Théodore Wendel = John Leslie Breck = Louis Ritter = James Caroll Beckwith. William Blair Bruce = John Singer Sargent .

C’est en discutant avec leur logeuse Angelina Baudy la propriétaire de la buvette puis le l’hôtel Baudry, qu’ils découvrent que Claude Monet, l’un des principaux fondateurs de l’impressionnisme, habite le village depuis trois ans.

Très vite un certain nombre de peintres dont de nombreux américains viennent peindre à Giverny et à Vernon. . Ils s’y installent plus ou moins longtemps. Ils viennent pour le village, ses paysages. Souvent, ils ne connaissent pas Claude Monet. Suivant les sources, ils furent entre 300 et 500 artistes à fréquenter les lieux

L’affut de ces peintres agasse le Maître qui ne reçoit que ses amis proches., quelques américains comme John Leslie Breck = Theodore Robinson =Lilla Cabot Perry – mais surtout Auguste Renoir = Paul Cézanne = Alfred Ssley = Auguste Rodin et aussi Pierre Bonnard installé à Vernon.

On ne peut pas considérer Claude Monet comme le guide, le meneur de ce groupe qui sera connu sous le nom de la Colonie d’artistes de Giverny.

Mais sa notoriété a attiré beaucoup d‘artistes de 18 nationalités différentes . Elle est considérée comme la plus durable des colonies d’artistes en France. En effet, elle existera pendant 30 ans. Et s’il n’y avait pu eu la 1ère guerre mondiale, sait-on quand elle se serait éteinte?.

Le critique d’art Christian Brinton a considéré en 1911 Frederick Carl Frieseke et ses amis de la Colonie de Giverny appartenaient à ce qu’il appelé le « Decorative impressionnism » . Cette analyse est reprise plus récemment par William H. Gerdts qui rapproche la « peinture impressionniste et décorative.

Dans cet ordre d’idée, le musée de l’Orangerie va programme en début 2022 « Aux sources des Nymphéas : les impressionnistes et la décoration » Outre la maison et le jardin de Monet il y a à Giverny le Musée des Impressionnistes qui en 2009 a pris la suite du Musée d’art américain fondé en 1992 par Daniel J. Terra

Voici une liste alphabétique non exhaustive des peintres de Giverny
qui sont venus dans la région par vagues successives :
Karl Anderson =James Carroll BeckwithJohn Leslie Breck
 William Blair Bruce =Karl Albert Buehr
Mildred Burrage =Theodore Earl ButlerLilla Cabot Perry –
,=Robert W. Chambers = Alson-Skinner Clark
Louis Paul Dessar =John-Howe Ireland Downes =
Frederik Carl Frieseke = Edmund Greacen  =Oliver_Herford=
Samuel Halpert = William Howard Hart =Will Hicok Low =
Theodore Lukits ==Evelyn McCormick Frederik MacMonnies
Mary MacMonnies-Fairchild =–Willard Leroy Metcalf –=
Thomas-Buford Meteyard –  Richard E.Miller  =
=Maria Oakey-Dewing = Józef Pankiewicz
= Lawton S. Parker – = Dewitt Clinton Peters ==Ernest Peixoto
Vaclav RadimskyRobert Lewis Reid.= Guy Rose =
= Louis Ritman = Louis RitterTheodore Robinson
John Singer Sargent–=, = Baptist Scherer =Janet Scudder,
Julia Stigrelius-de Cock W. Dewb Urst
Christian von Schneidau =Theodore Wendel
= Dawson Dawson-Watson 

Theodore Lukits -Harmonie asiatique
Claude Monet – La robe verte – Camille Doncieux (+)
John Singer Sargent -Claude Monet peignant
Lilie Perry à Giverny dans le jardin de Claude Monet
Dawson Watson – Giverny 1888
John Leslie Breck – Meules
Richard Miller_Girl-with-Guitar
Guy Rose – La Maison Bleue
Willard Metcalf – Meules de foin au coucher du soleil
Theodore Earl Butler – The Red Bridge in Vernon
Frederick Carl Frieseke – Sur la rivière
-Robert Lewis Reid _- Girl with Flowers
Claude Monet – Au bord de l’eau à Vernon
William Blair- Bruce – Rain in Giverny

Colonies d’artistes en Normandie -VIII-Saint-Céneri-le-Gerei – Billet n°21

Saint-Cénéri-le-Gerei est un village perché du département de l’Orne, dans les Alpes Mancelles. à 10 kilomètres d’Alençon. Il est labellisé comme l’un des plus beaux villages de France.

Cette commune de 117 habitants a une certaine notoriété artistique. En effet, au milieu du 19ème siècle, sa beauté a attiré des peintres s’y sont établi ou ont été accueilli à l’Auberge des Sœurs Moisy et à l’Hôtel Legangneux.

C’est Achille Oudinot qui fait découvrir le village à son maître Jean-Baptiste-Camille Corot en 1845. Viendront le retrouver son ami Gustave Courbet = et Henri Harpignies

A partir des année 1875 et jusque 1925 des artistes, qui ne se sont pas nécessairement rencontrés vont être regroupé sous le vocable d’ École de Saint-Céneri.

Il y a eu notamment Mary Renard et Paul Saïn sont rejoints par René Veillon,= Georges Pioger = Charles Martel = Alfred Gardon = Othon Friesz = Auguste-Jean Claire = Bénédict Masson = André Paly Et aussi : Lionel Brioux = René Veillon = Félix Charpentier = Eugène Boudin =Camille Pissarro = René Thurin = Anders Osterlind = André Mare = Yvonne Jean-Haffen =

Les peintres de Saint-Céneri
André Paly
Camille Corot- Cottage en Normandie
Alfred Cardon – les alpes mancelles
Georges Pioger
Lionel Brioux
Mary Renard
René Veillon
Paul Saïn

Colonie d’artistes en Normandie VII– Grez s/ Loing, etc.- Billet n°20

C’est Jean-Baptiste Camille Corot, l’un des fondateurs de l »école de Barbizon qui découvre au sud de la Forêt de Fontainebleau, à 20 kilomètres de Barbizon, e village de Grez-sur-Loing .

C’est à cette époque une petite commune de 600 habitants. Pourtant, elle a attiré à la fin du 19ème siècle de nombreux artistes , en plusieurs vagues successives.

Il y a bien entendu des peintres français, certains venant de l’école de Barbizon et bien d’autres. Puis dans les années 1870, arrivent des Américains et des Britanniques. Ils sont suivis dans les années 1880 par un fort contingent de peintres Scandinaves. Et dans les années 1890 c’est le tour des artistes japonais.

Certains artistes vont s’installer durablement et acheter ou construire des maisons. D’autres trouvent le gite et le couvert à Hôtel Chevillon ou à la Pension Laurent, d’autres sont invités par des amis peintres ou ne font que de brefs séjours.

La plupart séjournent Grez-sur-Loing qui est leur port d’attache, mais des artistes sont aussi présents dans les contrées traversées par le Loing : Nemours = Montcourt-Fromonville = Montigny-sur-Loing = Moret-sur-Loing.= Bourron-Marlotte =Larchant.. On les regroupe sous le vocable des Peintres des bords du Loing

Voici une liste non exhaustive des
peintres de la Colonie de Grez sur Loing
qui ont résidé dans la commune et/ou ses voisines
le canadien : William -Blair Bruce
les américains
 : Abigail May Alcott Nieriker = Francis Brooks Chadwick
= Lovell Birge Harrison =Thomas Alexander Harrison=
Robert Vonnoh =Guy-Ferris Maynard =
Theodore Robinson = = Gaines-Ruger Donoho +La mercellerie
= Léon_Delachaux = John Singer Sargent = Theodore Robinson
= Robert Vonnoh = = Kenyon Cox =Will Hicok Low
les français :
Jules de Goncourt = Charles-Olivier de Penne
= Camille Pissarro = Jean-Charles Cazin =Rosa Bonheur
= Armand Cassagne = Antoine-Louis Barye =
Henri Le Sidaner = Narcisse Diaz de la Pena
= Paul Gauguin = Auguste Rodin
les britanniques
John Lavery =Robert Allen Stevenson
les irlandais
FrankO’Meara = Charlotte-Katherine MacCausland
= Roderic O’Conor = liza Pratt Greatorex =Louis Welden Hawkins
Italiens
Francesco Netti = Giuseppe Palizzi =Filippo Palizzi = Nicola Palizzi
Japonais  :
Kuroda Seiki =Asai Chu = Torajirō Kojima
Norvègiens
Christian Skredsvig = Johannes Grimelund
=Peder Severin Kroyer =Christian Krohg
le serbe :Jelka Rosen
Les suédois :
Richard Bergh =Carl Olof Larsson Karin Larsson Bergöö
= Emma Löwstädt-Chadwick =Karl Nordström =
Tekla Nordström-Lindeström = August Strindberg =
Carolina Benedicks Bruce = August Strindberg =
Julia Beck = Bruno Liljefors = Ernst_Lundström =
Oscar Björck = Eilif Peterssen = Michael-Peter Ancher
= Anna Kristine Brondum Ancher =Johan Krouthen
=Karin Arosenius = Carl Trädgårdh = Justus Lundergård
= Gottfrid Kallstenius = Gerda Roosval-Kallstenius =Elias Erdtman

Et dans les communes limitrophes :
A Moret sur Loing Alfred Sisley
A Montigny sur Loing : Eugène Thirion = Edmond Van Coppenolle
= Adrien Schulz = Georges Stein = Lucien Mignon = André-Charles Coppier
= Maurice Proust = Numa Gillet = Lucien Cahen-Michel = Oscar Torna
A Bourron-Marlotte : Jean-Baptiste Camille Corot =
Giuseppe Palizzi = Filippo Palizzi = Nicola Palizzi =
Francesco Palizzi  =Eugène Cicéri =Charles-Olivier de Penne
=Auguste Allongé =Alfred Sisley =Paul Cézanne =
=Pierre-Auguste Renoir =Armand Charnay =Cesare-Auguste Detti
=Armand Point =Louis Anquetin =Camille Claudel

Aisa Chu – L’église de Grez sur Loing
Robert Vonnoh – Au bord de la rivière à Grez
Peder Severin Kroyer – Petit déjeuner à Grez
William Blair Bruce – Atelier de plein air
Carl Larsson – l’etang de Grez
Corot – Pécheur sur le Loing à Grez
Francesco Nettti – fête à Grez
Helden-Hawkins-Les jardins de la pension Laurent
Frank O’Meara – Vers la nuit en hiver
Gaines_Ruger_Donoho – la marcellerie

Colonie d’artistes en Normandie – VI – Cotentin/baie de Saint-Michel : Carolles- Billet n°19

Dans la seconde moitié du 19ème siècle avec l’arrivée de la ligne ferroviaire Paris-Granville  et le développement des bains de mer, le Cotentin et plus précisément autour de la baie du Mont-Saint-Michel. a vu arriver sur ses plages et dans l’arrière pays de nombreux paysagistes.

Ils installent leurs chevalets à Cherbourg, à La Hague, à Barfleur, à Carteret ou dans le Val Serre et aussi à Carolles et aux alentours

Un certain nombre de peintres locaux, parisiens, nationaux ou suédois
ont fréquenté le Cotentin, à une période ou à une autre, notamment :
Jacques Barcat = Pierre Berthelier =
Paul Blanvillain = Frank Myers Boggs =Félix Buhot
= Karl Cartier = Henri Chardon = Marie-Joseph Léon Clavel=
John Sell Cotman= Émile Dardoize == Edmond Debon
=Albert Depré =Emile Dorrée == René Durelle Per Ekström
=Guillaume Fouace =Louis- Edouard Garrido
=Lucien Goubert = Johannes Grimelund= Yvonne Guégan
= Adolphe Gumery = Armand Guillaumin =Antoine Guillemet =
August Hagborg= Henri Hayden =Adolphe_Lalyre =Paul Lecomte
= Marguerite Legastelois =Fernand Legout-Gérard=Roland Lefranc
= André Lemaître = = =Eugène Leroux =Chester Loomis
= Jean-François Millet =Henri Moret == Alphonse Osbert
== Allan Osterlind===Maurice Pigeon = André Postaire
=Jules Rame =Edouard Rosenberg=
=Hulda Schenson =Simon Segal = Paul Signac =
Charles Eyres Simmons = Ernest Simon =Jacques Simon
= Maxime Simon = Adrian Stokes == Johann Tiren =
= Louis Valtat = Albert Voisin

René Durelle – Bord de mer
Emile Boudoux
Plage de Carolles –
Armand Guillaumin Vallée du Lude à Carolles

Francisco de Goya à Lille et à Bâle

Le Palais des Beaux-Arts de Lille
présente jusqu’au 14 février 2022
Expérience Goya
en collaboration avec la Réunion des Musées nationaux

Partant de la vie et de l’œuvre du peintre, EXPÉRIENCE GOYA raconte l’histoire extraordinaire de deux chefs-d’œuvre énigmatiques du Palais des Beaux-Arts de Lille, Les Vieilles et Les Jeunes de Francisco de Goya (1746-1828), qui n’ont pas encore révélé tous leurs secrets.

Au travers de 80 œuvres l’exposition propose une expérience immersive, esthétique et sensorielle au cœur de l’acte de création et des sources d’inspiration de l’artiste. Ceci à l’aide de vidéos et d’ambiances sonores.

=o=o=o=o=o=o=o=

La Fondation Beyeler propose jusqu’au 23 janvier 2022
Goya
en collaboration avec le Museo Nacional del Prado de Madrid

L’exposition réunit autour de 70 tableaux et plus de 100 dessins et gravures attribués à Francisco de Goya (1746–1828) . Sa carrière qui a duré plus de 60 ans s’étend du rococo au romantisme. Les œuvres réunies proviennent des musées et collections privées d’Espagne, du reste de l’Europe et des États-Unis.

Colonie d’artistes en Normandie – V – Trouville-Deauville – Villerville – Billet n°18

C’est dès 1825 que le parisien Charles Mozin découvre Trouville-sur-Mer. Il peint ce qui n’est alors qu’un petit port de pèche. Les oeuvres qu’il expose, font découvrir la cote normande au public parisien. Il est bientôt suivi par Eugène Isabey, Paul Huet ou Eugène Boudin qui vient en voisin et encore par Charles Daubigny

L’arrivée du Chemin de fer et la mode des bains autour de 1830 transforment le village en une station balnéaire huppée. C’est à cette époque qu’arrivent Gustave Courbet = Gustave Caillebotte puis Claude Monet. Plus tard il y aura aussi Henri Gervex = François Ferdinand Moutier.

=o=o=o=o=o=

Deauville, de l’autre coté de la Touques ne commence à se développer qu’à partir de 1859. Le Docteur Olliffe et son patient le Duc Charles de Morny s’associent avec le banquier Armand Donon et l’architecte Desle-François Breney et commencent à transformer un marécage en station balnéaire. Les peintres découvrent la côte fleurie en Pays d’ auge.

Il y a eu notamment Ulysse Butin = ‘Edouard Dantan = Edgar Degas = Pierre Bonnard = Adolphe Cals = Alexandre Dubourg =Paul Jouanny = Auguste Renoir = Paul Signac =Edouard Vuillard= James Whistler Puis plus tard Raoul Dufy = Georges Braque

=o=o=o=o=o=

Villerville village de pécheurs situé entre Deauville et Honfleur fut un rendez-vous des artistes.avec notamment André Hambourg = ‘Edouard Dantan

Comme on peut le constater, il n’y a pas ici dans le Calvados une colonie d’artistes au sens strict mais des regroupements qui se font au gré des circonstances. Quelques amis peintres vont planter leur chevalet, ici ou là, à Trouville, Deauville ou Vierville. D’autres viendront de Honfleur y passer quelques jours

William Turner -The Castle at Tancarville – 1832
Affiche vantant la plage de Trouville
Paul Renato Petion – Scène de Plage à Trouville
Eugène Boudin – La plage de Trouville 1864/1865
Claude Monet – Sur la plage à Trouville
Eugène Boudin – Le marché de Trouville
Gustave Caillebotte – = Falaise près de la mer à Trouville – 1880
Claude Monet – Sur la plage deTrouville
Eugène Boudin Port de Trouville – 1864
Raoul Dufy – Digue et plage de Trouville
Trouville et Deauville

Colonie d’artistes en Normandie – IV – Rouen – Billet n°17

La Ville de Rouen a largement inspiré, dans la seconde moitié du 19ème siècle les peintres impressionnistes.

En effet, Claude Monet, Alfred Sisley, Paul Gauguin ont séjourné ou vécu à Rouen.Ils avaient été précédé par Théodore Géricault,= Jean-François Millet ou Eugène Boudin. mais aussi William Turner,= Camille Corot = Edgar Degas = Eugène Delacroix, .

Puis à la toute fin du 19ème siècle , il y a eu les néo-impressionnistes comme Georges Seurat, Pissarro et Paul Signac et les postimpressionnistes de l’École de Rouen.

Parmi les peintres de l‘école de Rouen, il y a
Charles Angrand =Édouard de Bergevin =Léonard Bordes
Georges Bradberry = Eugène Clary =Jean-Charles Contel
=Marcel Couchaux =Joseph Delattre =
Marcel Delaunay =Gaston Duhamel
Pierre Dumont =Alfred Dunet =Charles Frechon =Michel Frechon
Narcisse Guilbert =Narcisse Hénocque =Pierre Hodé
Magdeleine Hue =Franck Innocent =Albert Lebourg
Raimond Lecourt =Léon-Jules Lemaître =Pierre Le Trividic
Gaston Loir =Maurice Louvrier =Hyppolite Madelaine
Albert Malet =Paul Mascart =Robert Antoine Pinchon = René Prin
Raymond Quibel = René Sautin = Adrien Segers
Léon Suzanne =Jean Thieulin = Eugène Tirvert
Maurice Vaumousse =Henri Vignet =Isabelle de Ganay

Joseph Mallord William Turner – Rouen Cathedral – 1832
Camille Corot – Rouen, une vue_panoramique avec la Seine au premier plan
Alfred Sisley – La Seine à La Bouille -coup de vent
Georges Seurat – Chevaux dans l’eau
Paul Gauguin – Port de Rouen
Charles Frechon – Fenaison à Rouen
Pierre Hodet – Port de Rouen – 1924
Albert-Charles Lebourg -Remorqueur sur la Seine à Rouen
Jules Lemaitre – Lle Pont Corneille à Rouen