Ladnie group – Billet n° 488

Le Ładnie group est un collectif de jeunes artistes polonais créé en 1996 par des élèves de Akademia Sztuk Pięknych de Cracovie. Ladnie signifie Joli en polonais. Le Ladnie group a été actif jusqu’en 2001.

Ladnie group rassemblait = Rafał Bujnowski = Marek Firek= Marcin Maciejowski (+) =Wilhelm Sasnal (+) =Józef Tomczyk alias Kurosawa. Leur style est considéré comme appartenant au Pop Banalisme. Mais il est divers : celui de Marcin Maciejowski est ironique, celui de Wilhelm Sansal raffiné et celui de Rafał Bujnowski est conceptuel

Au départ ces cinq peintres exposent en solo. Pour eux Ladnie group est une réunion de bons copains et l’art est accessoire. Ce sont les galeristes et les critiques d’art qui ont mis le collectif en lumière. Au début des années 2000 ils ont ainsi atteint une stature internationale. Phillips de Pury & Co = Christie’s = Sotheby’s proposent leurs œuvres dans les enchères qu’ils organisent. Certains d’entre eux sont entrés dans le collection de la Saatchi gallery . La Fondation Louis Vuitton expose des œuvres de Wilhelm Sasnal.

Ladnie Grupa
Rafał Bujnowski – Pope
Marek Firek – Woman with coconut
Marcin Maciejowski – Woman
Wilhelm Sansal
Wilhelm Sansal

Superflex-Billet n° 487

Superflex est un groupe de jeunes artistes danois fondé en 1993. Il a une approche anti-capitaliste et dénonce la société de consommation dans une posture proche du situationnisme d ‘Asger Jorn Pour ce faire, les artistes utilisent la vidéo, les installations, les performances ou encore le cinéma.

Le trio fondateur de Superflex est constitué par Jakob Fenger, Rasmus Nielsen et Bjørnstjerne Christiansen. Ils se sont rencontré à l‘école de photographie documentaire : Fatamorgania Pour réaliser leurs projets ils s’associent souvent à des scientifiques. Ils cherchent à développer des modèles permettant de modifier les conditions de la production économique.

Le collectif Superflex réalise des projets d’envergure comme par exemple l’inondation d’un MacDo = la création du Superkilen Park à Copenhague = l’affiche « Foreigners Please Don’t Leave Us Alone With The Danes » et aussi Supergas la création en collaboration avec Jan Mallan d’une unité de bio-gaz à l’usage d’une famille africaine = Power Toilets = la balançoire à trois places à la Tate Modern et beaucoup d’autres interventions. Un livre « We are all in the same boat  » a été consacré au trio.
Ils ont également réalisé le film le plus long qui dure 240 heures: Modern Times Forewer et qui a été présenté en 2011 au IHME Contemporary Art Festival d’Helsinki

Le trio de Superflex
Superkilen Park
Installation Supergas
Superflex installation
Affiche à propos des migrants
Ce n’est pas la fin du monde
Superflex – Pink elements
Superflex – Power Toilets
Euphoria Now

Retro-futurism – Billet n° 486

The Retrofururism / Rétrofuturisme est une branche des loisirs dits créatifs. On parle aussi de Steampunk Art, contraction de Steam /vapeur et de la sous-culture Punk. Les tenants de cette mouvance utilisent la technologie moderne pour décrire un monde révolu imaginé au 19ème siècle dans les œuvres d’anticipation d’auteurs comme Jules Verne. Pour faire simple c’est de la science fiction tournée vers le passé. En ce début du 21ème siècle, la mode Vintage est elle aussi un retour nostalgique aux canons esthétiques du passé.

Le rétrofuturisme se divise en plusieurs groupes : Le steampunk dont les adeptes se désignent sous le nom de vaporiste. Il existe une association française et il existe des groupes communautés. Les créateurs utilisent des engrenages et des vis visibles, des horloges analogiques, des machines à vapeur, des hélices et des cadrans rotatifs. Et les matériaux sont le métal, le bois ou le verre, mais jamais le plastique et les autres matériaux modernes.
Le dieselpunk influencé par la technologie issue à base de diesel des années 1930 et 1940.
L’ Atompunk s’intéresse à la période 1945-1965 marquée par l’avénement de l’ère atomique et spatiale avec Spoutnik, la guerre froide les super-héros.
Le Cyberpunk souvent lié aux jeux vidéos, qui propose une fusion de l’humain et de la machine avec des êtres hybrides faits de chair et de prothèses intelligentes, idée proche de l‘Homme augmenté.
Il encore d’autres dérivés artistiques ou littéraires liés à la science fiction d’hier passé ou de demain

Quelques artistes : Pete Amachree = Sue Beatrice = Carl Gauthier = Didier Graffet = = Alan Moore = Hazuhiko Nakamura =Hasan Novrozi = Jakub Rozalski=Militello Sylvain = =SimonStalenhag = =Xavier Veilhan = Igor Verny et d’autres

Alan Moore
Pete Amachree.
Didier Graffet
Pete Amachree.
Jakub Rozalski
Jakub Rozalski
Kazuhiko Nakamura



Post – Méta – Hyper-modernisme – des frères ennemis – Billet n°485

Le Post-modernisme est un concept sociologique et philosophique de la fin du 20ème siècle. Ces tenants comme Michel Foucault, Jacques Derrida, Jean-François Lyotard, Fredric Jameson, Jean Baudrillard veulent réenchanter le monde après l’effondrement des courants de pensée : Marxisme = Freudisme libéralisme . Les critiques du post-modernisme seront bientôt contredites, moquées par le Métamodernisme et l’Hypermodernité . Tous ces Ismes ont en commun de rejeter la Modernité contemporaine qui a imprégnée les décennies précédentes.

Le Post-modernisme touche de nombreux domaines culturels, la :musique, la poésie, la littérature, la philosophie. Il a aussi traversé non seulement l’architecture (cf billet n° 458) mais également les arts visuels. Parallèlement au niveau des idées et notamment en littérature s’est développé la New Sincerity initiée par David Foster Wallace, avec son essai : « E Unibus Pluram: Television and U.S. Fiction » Il y a aussi une branche féministe du postmodernisme (+) A voir l’étude de 39 pages de Caroline Guibet-Lafaye « Esthétique de la postmodernité »

Le Postmodernisme n’est pas un mouvement artistique, ni une approche stylistique unique.C’est plutôt un mot valise qui regroupe sous cette dénomination des artistes en rupture avec le courant moderniste.

Ont ainsi a posteriori été répertoriés sans que les intéressés se considèrent y appartenir : Eleanor Antin = Roy_Ascott = Nancy Azara = = Judy Baca = Georg Baselitz,= Lynda Benglis = Trisha Brown = Judy Chicago= Mary Beth Edelson= Lauren Ewing= Gilbert and George=April Greiman =Harmony Hammond= Keith Haring = Allan Kaprow ==Jeff Koons = Joyce Kozloff= Joseph Kosuth =Rosalind Krauss = Sherrie Levine =Roy Lichtenstein = Markus Lüpertz= Diane Neumaier = Yvonne Rainer =Robert Rauschenberg =Faith Ringgold =Rachel Rosenthal = Martha Rosler = Betye Saar (+) = Miriam Schapiro = Carolee Schneemann = Joan Semmel= Sylvia Sleigh= Joan Snyder = Nancy Spero (+) = May Stevens= Athena Tacha = Andy Warhol ==June Wayne = =Wolfgang Weingart =Martha Wilson

=o=o=o=o=o=o=o=

Le métamodernisme (+) (++) s’oppose au postmodernisme. Luke Turner a publié le Metamordernism Manifesto Voir aussi la Thèse de Giada Camerra et par Olivier Long : « Qu’est-ce que le métamodernisme en Peinture  » sur Pratiques picturales , un site de la Sorbonne Paris 1

Parmi les artistes de cette tendance il y a notamment :
Rachel Beach = James O. Clark =Christophe Cuzin = Tacita Dean = Kaye Donachie =Austin Eddy =Dominique Gonzalez-Fœrster =Katharina Grosse= Mona Hatoum = Justine Hill = Christopher Martino = Tania Mouraud= Marcelyn McNeil = Glenn Rubsamen = Claude Rutault = Brendan Smith = Lily Van der Stokker (+) =David Thorpe = Russell Tyler =Amanda Valdez = Felice Varini

L’ hypermodernité ou surmodernité est marqué par le rejet dans l’opinion de la Société de consommation et de ce que l’on a appelé l’ industrie culturelle (+) et des Blockbusters. C’est aussi la tendance au chacun pour soi dans une attitude d’ égoïsme assumé. Et aussi la course effrénée du temps. Ces questions ont été étudiées par le philosophe Gilles Lipovetsky

Quelques artistes de l’hypermodernité : Kévin Ardito = Margaux Auria = =Robin Curtil = Maxime Delhomme =Jenny Feal = Sabine Leclercq == Mükerrem Tuncay

Art relationnel – Billet n° 484

L‘Art relationnel ou Relationnal art est une tendance artistique théorisée par le critique d’art Nicolas Bourriaud dans son ouvrage l‘Esthétique relationnelle. Le terme est utilisé lors de l’exposition Trafic (allusion au film de Jacques Tati) que Bourriaud organise en 1996 au Musée d’Art contemporain de Bordeaux Dans l’art relationnel, l’accent est mis sur  l’expérience de la relation sociale. Les œuvres réalisées ont souvent à voir avec l’Art conceptuel.

Les principaux artistes que l’on rattache généralement à ce mouvement sont :

Vanessa Beecroft,=Henry Bond = Angela Bulloch = Jes Brinch = Maurizio Cattelan
Andrea Clavadetscher = Honoré δ’O = Yann Dumoget
Christian Faucouit = Fred Forest= Liam Gillick = Dominique Gonzalez-Foerster
= Douglas Gordon = Simon Grennan =Jens Haaning =Lothar Hempel
Christine Hill = Noritoshi Hirakawa = Carsten Höller = Pierre Huyghe
= Henrik Plenge Jakobsen = Olga Kisseleva = Maria Lai. =Peter Land
, Miltos Manetas =Raoul Marek = Gabriel Orozco, Jorge Pardo,
Philippe Parreno =Jason Rhoades = Santiago Sierra =
Christopher Sperandio =Eric Schumacher = Rirkrit Tiravanija
= Xavier Veilhan = Gillian Wearing, Kenji Yanobe

Maurizio Cattelan – Sans titre
Felix Gonzalez Torres – Water
Rirkrit Tiravanija- Sans titre (Installation de sac à dos), 1993 –
Carsten Holler- The Pinocchio effect
Liam Gillick – Plancher / plafond de bar provisoire
Christine Hill i The Volksboutique Small Business


Die Neue Leipziger Schule – Billet n° 483

Die Neue Leipziger Schule la Nouvelle école de Leipzig est un collectif d’artistes allemands des années 1990. Son nom fait référence à l‘école de Leipzig fondée dans les années 1970 en République démocratique allemande.

La plupart de ces artistes ont été formés à la Hochschule für Grafik und Buchkunst .Leurs travaux , somme toute classiques, sont souvent une synthèse entre l’abstraction et la figuration. Mais il n’y a pas d’unité de style. Pour certains l’on peut parler d’une réminiscence du réalisme socialiste de la RDA.

Bien que certain rejettent l’appartenance à la «nouvelle école de Leipzig» sont considérés comme en faisant partie : = Hans Aichinger = Tilo Baumgärtel =Alex Bär =Lee D. Böhm =Martin Eder = Tim Eitel =Tom Fabritius= Bruno Griesel = Paule Hammer = Katrin Heichel = Aris Kalaizis =Martin Kobe =Axel Krause = Kathrin Landa = = Rosa Loy = Neo Rauch = Christoph Ruckhäberle = David Schnell = Miriam Vlaming = Matthias Weischer = =Anke Theinert = Michael Triegel

Les galeristes Judy Lybke = Christian Ehrentraut = Matthias Kleindienst ont joué un rôle important pour leur reconnaissance internationale. La Nouvelle école de Leipzig est devenue une marque, un label. Leur réussite est mise en perspective avec les Young British Artists et l’on a parlé de Young German Art

Neo Rauch
Gemälde von Lee D. Böhm – Die Bogenschützin
Alex Bär – portait de femme
Neo Rauch – Neue Rollen
Martin Eder, Stehen lernen
Martin Kobe
Tim Eitel

The British Black Arts -Billet n° 482

The British Black Art est un mouvement artistique et politique radical né au début des années 1980 en Grande Bretagne. C’est au cours de la First National Black Art Convention organisée par le Blk Art Group sur mouvement voit le jour. Il est inspiré des travaux de Stuart Hall. Le mouvement a émergé auprès du grand public à l’occasion de l’exposition The Other Story organisée en 1989 à la Hayward Gallery. Cette exposition montrait des œuvres d’artistes asiatiques et aussi des africains et caribéens originaires des anciennes colonies britanniques

Sont associés au mouvement du British Black Arts : Rasheed Araeen, David A. Bailey, Black Audio Film Collective , Sonia Boyce ,,Eddie Chambers, Shakka Dedi, Denzil Forrester ,Lubaina Himid (+) Claudette Johnson , Remi Kapo, Mowbray Odonkor =Eugene Palmer, Keith Piper , Donald Rodney , Mark Sealy, Marlene Smith = Maud Sulter. Aubrey Williams

Par la suite l’on y adjoint d’autres tenants de l’art noir britannique tel que  : Hurvin Anderson == Hew LockeSteve MCqueen =Chris Ofili = Khadija Saye =Yinka Shonibare = Lynette Yiadom-Boakye

Trois d’entre eux ont reçu le Turner Prize : Lubaina Himid = Steve MCquenne et Chris Ofili

Pour compléter la documentation L’art noir et la décolonisation d’Anne Lafont = British Black Art – L’histoire de l’art occidental en débat par Sophie Orlando

Destruction du Front national» (1979-80), par Eddie Chambers
How the West was Won 1982 Donald Rodney
Between the Two my Heart is Balanced 1991 Lubaina Himid
Onward Christian Soldiers» (1984), par Mowbray Odonkor
Ofili, Chris; No Woman, No Cry

Les magiciens de la Terre- 1985 – Billet n° 481

Les Magiciens de la Terre, ce ne sont pas des prestidigitateurs issus des campagnes. Il ne s’agit pas non plus d’un mouvement artistique. Les Magiciens de la Terre est le titre donné à une exposition d’art contemporain, organisée en 1989 au centre Georges-Pompidou et à la grande halle de la Villette.

Elle est initiée par Jean-Hubert Martin alors Directeur du musée national d’art moderne – Centre Pompidou. Cette exposition a eu un retentissement international de par son approche. L’exposition a permit, en montrant les œuvres de 101 artistes, de faire connaître des d’artistes vivants hors de l’Occident. Toutes les régions du Monde ont été représentées : l’Asie, l’Extrême Orient, l’Afrique, l’Amérique latine, l’Océanie et aussi les Inuits jadis appelés de façon péjorative Esquimaux

Cet événement a permis de faire voler en éclat le complexe de supériorité du monde artistique européen et nord-américain . Il a fait passer l’art mondial reconnu à l’art global, universel.
Comme toujours lorsque les règles établies sont bousculées, de vives controverses ont été faites ,à propos de la sélection des artistes. Par exemple il a été reproché d’avoir pour l’Afrique, retenu des œuvres souvent qualifiées avec condescendance d‘Art primitif. Tandis que pour l’Asie ce sont des artistes formés dans des écoles d’art et qui sont jugés subversifs dans un pays comme la Chine.

L’exposition visait à démontrer l’universalité de la création et la complémentarité des arts d’où qu’ils viennent. Ceci pour ériger un pont entre toutes les œuvres, nées des cultures différentes et les faire entrer dans le champ de l’art contemporain. Ceci en faisant dialoguer entre elles des formes d’art jusqu’ici peu connues ou méprisées.

Un catalogue de l’exposition de 1989 a été édité par le Centre Pompidou – Voir Ici en 276 pages en fichier Pdf En 2014, le Centre Pompidou dans le cadre de son « Histoire des expositions », à l’occasion du 25ème anniversaire de cette exposition mythique a organisé des évènements, conférences, colloques, exposition de documents d’archives

Voici la liste des artistes invités aux Magiciens de la Terre
Pour un certain je n’ai trouvé que peu ou pas d’informations
Marina Abramović =Dennis Adams =Sunday Jack Akpan
=Jean-Michel Alberola =Giovanni Anselmo = Rasheed Araeen
=Nuche Kaji Bajracharya =John Baldessari =José Bédia
=Joe Ben Jr =Jean-Pierre Bertrand =Gabriel Bien-Aimé
=Alighiero Boetti =Christian Boltanski =Erik Boulatov
=Louise Bourgeois =Stanley Brouwn =Frédéric Bruly Bouabré
=Daniel Buren =James Lee Byars

=Seyni Awa Camara ==Mike Chukwukelu =Francesco Clemente
=Marc Couturier ==Tony Cragg =Enzo Cucchi = Cleitus Dambi =Neil Dawson
=Bowa Devi =Maître Didi ? =Braco Dimitrijevic =Amidou Dossou
=Nick Dumbrang =Jean Jacques Efiaimbelo =Nathan Emedem
=John Fundi =Julio Galán =Moshe Gershuni =Enrique Gomez ?
=Dexing Gu =Hans Haacke =Rebecca Horn =Shirazeh Houshiary
=Huang Yong Ping =Alfredo Jaar =Nera Jambruk

=Ilia Kabakov =Tatsuo Kawaguchi =Sur Kawara =Anselm Kiefer
=Bodys Isek Kingelez ==Par Kirkeby =John Knight =Agbagli Kossi
=Barbara Kruger = =Paulosee Kuniliusee =Kane Kwei =Boujemaâ Lakhdar
=Georges Liautaud =Felipe Linares =Richard Long =Esther Mahlangu
=Karel Malich =Jivya Soma Mashe =John Mawurndjul
=Cildo Meireles =Mario Merz =Antoni Miralda =Tatsuo Miyajima
=Norval Morrisseau =Juan Muñoz =Henry Munyaradzi

=Claes Oldenburg =Sven Ozeph =Nam June Paik
=Lobsang Palden =Wesner Philidor =Sigmar Polke =
Temba Rabden =Ronaldo Pereira Rego =Chéri Samba=
Sarkis =Raja Babu Sharma =Jangarh Singh Sharma
Sherpa Bhorda =Nancy Spero =Daniel Spoerri
Hiroshi Teshigahara =Yousuf Thannoon =Lobsang Thinle
=Cyprien Tokoudagba =Twins Seven Seven =ténia
=Ken Unsworth =Chef Mark Then =Coosje Van Bruggen
=Patrick Vilaire =Vyakul =Jeff Wall =Lawrence Weiner =
Ruedi Wem
=Krzysztof Wodiczko =Jimmy Wululu
=Jack Wunuwun =Collectif Waow =Yang Jiechang

Polke jeux d’enfants
Joe Ben Jr
Stanley Brouwn
Mike Chukwukelu
Paulosee Kuniliusee
Boujemaâ Lakhdar

Dresdner Sezession 89 -Billet n° 480

Die Dresdner Sezession 89 – est un mouvement artistique fondé à Dresde, à la Galerie Mitte, en 1989 par 23 femmes artistes. Il est toujours actif de nos jours. Cette association fait réfèrence au Groupe de 1919. Il faut se rappeler que ce sont les Montags demonstrationen à l’Automne 1989 à Dresde qui ont entrainé le qu’en 1989 débute le processus de la réunification de l’Allemande.

Ces artistes veulent exprimer leur potentiel créatif. Elles jugent que le monde d’aujourd’hui a besoin de la manière féminine. De la percevoir à partir d’un sentiment d’identité féminin. En tant qu’approche spirituelle, elles sont unies par une nécessité intérieure, base de l’expression artistique .
Ces artistes veulent confronter les styles diffèrents liés au parcours, à l’age, à l’itinéraire de chacune des membres

Le groupe tient la Galerie Drei (+). En 1994 et 1997 ont été montées au bord des rivières Prießnitz et Kaitzbach des installations et performance « Wasser-Kunst-Aktionen“ (actions d’art de l’eau.)

Sont à l’origine du groupe :
Léonore Adler=Sigrid Artes = Regina Buer =Christa Donner
Heidemarie Dreßel = Kerstin Franke-Gneuss =Petra Graupner
Angela Hampel =Christine Heitmann =Karin Heyne =Bärbel Kuntsche
Christine Littwin =Kerstin Quandt =Gabriele Reinemer =Thea Richter
Annerose Schulze ==Gudrun Trendafilov = Ulrike Triebel
=Petra Vohland =Karin Weber
On fait partie du groupe à une période ou à une autre 
Gudrun Brückel = =Konstanze Feindt Eißner
Rita Geißler = =Krista Grunicke =Mandy Herrmann-Amrouche
Annina Hohmuth = Christiane Latendorf
=Gerda Lepke =Stella Pfeiffer =Irene Wieland =Tanja Zimmermann
Et ici un dossier d’illustration de leurs œuvres

Secession de Dresde 1989
Angela Hampel – Janus
Irene Wieland

Tim Rollins and K.O.S.Kids of Survival – Billet n° 479

Tim Rollins and K.OS -Kids of Survival est un collectif d’artistes fondé par Tim Rollins – 1955-2007 . Cet artiste membre de la communauté Baptiste est l’un des membres fondateurs de Group Material. Peintre à la fibre sociale, contestataire a été élève du conceptualiste Joseph Kosuth

A partir de l’été 1981 Tim Rollins enseigne dans le Bronx à l’ Intermediate School 52. En 1982, il lance à l’intention de ses élèves les plus doués, le programme « Art and Knowledge Workshop » Cette initiative sociale associe la pratique artistique, la littérature et l’histoire de l’art. Elle engendre en 1984 le collectif Tim Rollins and KOS.

Le groupe peint généralement de façon collective, sur des pages arrachées à un livre classique de la littérature occidentale, montées en grille, des toiles à grande échelle. Ils y montrent des scènes allégoriques, des sculptures et des dessins en référence avec la lecture et l’écoute de la musique découvertes ensemble.

Le collectif est très actif . Il est présent notamment en 1985 et 1991 à la Whitney Biennials = en 1987 à la Documenta de Kassel = en 1988 à la Biennale de Venise (1988). Et en 2009 le Tang Museum leur consacre une rétrospective. En 2013 ils présentent Darkwater chez Lehmann Maupin . Tim Rollins and K.O.S. ont exposé à Portland et à New York, en Chine, en Suisse, en Angleterre et en France. En 2014 la Galerie Chantal Crousel présente « A Midsummer Night’s Dream (after Mendelssohn) ».En 1996 un documentaire leur est consacré « Kids of Survival : The Art and Life of Tim Rollins and K.O.S.« 

Tim Rollins K.O.S. a compris, parmi membres les plus importants : Angel Abreu, Jorge Abreu = Howard Britton = Robert Branch = Richie Cruz = Ala Ebtekar=Aracelis Fernandes = Eric Fernandes= George Garces = Victor Llanos= Nelson Montes = Annette Rosado = Carlos Rivera == Rick Savinon = Noe Sosa =Logan Swedick

Un certain nombre de collégiens nés dans la décennie 1970 ont, à un moment ou à un autre, fait partie du collectif Tim Rollins and KOS : Wilson Acosta, = Che Addison = Christina Argulla = Adalberto Badillo=Aracelis Batista, =Wesly Martin Berg =Daniel Bocatto =Jose Burgos =Brenda Carlo= Emanuel Carvajal = Felix Cepero = Ivania Cordero = Adam DeCroix,=Robert Delgado = Joshua Drayzen = Luis Feliciano =James Gillian= Michael John Gonzales = Anel Hernandez = Pedro Herrera= Ivor Jones = William Lugo = Richard Lulo = John Mendoza =Joel Nieves= Jose Padilla, =Jose Parissi = Roberto Ramirez=Alberto Rivera = Marcus Roberts= Hector Rodriguez = Roy Rogers = Jesus Ruiz= Darnell Smith = Lenin Tejada =Gregorio Torres = Lissette Torres = Miguel A. Valentin =Steven Vega =Yesenia Velez= Benjamin Volta = James Wells = Bryce Zackery

Animals Farm
Arerika for Karl
Tim Rollins
., Cursing Despair,
Dark water – Installation
Tim Rollins & KOS X-Men/Malcolm X (After Marvel Comics and Malcolm X),


Group material – Billet n°478

Group Material – GM est un collectif d’artistes fondé à New-York en 1989 et actif jusqu’en 1996. Certains de ses membres ont été formés à la School of Visual Arts par Joseph Kosuth l’un des promoteur de l’Art conceptuel.

Les membres de Group Material s’insurgent contre la domination du néo-expressionniste et du marché de l’art. Leurs idées sont féministes ou parfois marxistes. Ils privilégient les expositions collaboratives. Ils ont des positions militantes dans le domaine politique, social, médical et culturel. Par exemple avec = Democracy = AIDS Timeline = The People’s Choice.

Group Material utilise des objets du quotidien achetés dans les magasins ou collectées auprès des habitants du quartier :photos de mariage, poupées, collage) recueillis auprès de personnes vivant dans leur quartier.

Au départ ils disposent une vitrine au 244 East 13th Street, Puis ils se nomadisent et font des présentations dans les bus, le métro, les journaux et dans la rue. Ils louent aussi des espaces publicitaires dans la presse et sur les panneaux d’affichage.

Group-material a participé à la Whitney Biennial ,à la Documenta 8 et exposé à la Dia Art Foundation ou PS 1 Contemporary Art Center. Plus récemment Raven Row Gallery a inclus Group Material dans son exposition a history of irritated material. Et un ouvrage leur été consacré :Show-Tell-Chronicle-Group-Material

Ont appartenu, à un moment ou à un autre à Group Material :
Julie Ault (+) = Doug Ashford = Patrick Brennan = Thomas Eggerer
Mike Glier =Felix Gonzalez-Torres = Hans Haacke=Janet Henry
Jenny Holzer= = Barbara Kruger =Louise Lawler =Nancy Linn
Carrie Mae Weems = Mundy McLoughlin = Marybeth Nelson
Richard Prince = Tim Rollins =Nancy Spero

Tim Rollins
Doug Hasford
Group Material – AIDS Timeline
Group Material = Democraty education 1988 =Dia Art Foundation, NYC
=Felix Gonzalez-Torres = Candy Stacks
Janet Henry
Nancy Spero
Carrie Mae Weem

El Grupo Estrujenbank -Billet n° 477

El Grupo Estrujenbank (1989-1993) est un groupe d’artistes espagnols initié à New York, par Juan Ugalde et son épouse ainsi que Dionisio Cañas et Mario. Lozano. Leur activité débute la même année au cours de laquelle ils rentrent à Madrid. Il y organisent leur première exposition à la galeria Buade.

Outre la peinture le groupe Estrujenbank utilise la photographie, la publicité, les vidéos, les performances. Il s’implique dans le domaine politique et social. Par exemple il promeut une campagne d’alphabétisation « « Cambio de sentido ». Il rejette par la satire et la transgression l’art institutionnel et commercial. Ils créent le magazine Estrujenbank news. En 2008 Le garage Ediciones a publié « Tot-estrujenbank  » Il faut avoir à l’esprit le contexte espagnol avec politiquement la Guerre civile 1936-1939 – le régime Franquiste 1936-1977 et la mort du Caudillo = la Transición democrática española et artistiquement la Movida dans laquelle Patricia Gadea s’est fortement impliquée
A consulter la thèse de Carmen González García : « El grupo Estrujenbank y su proyecto en el Madrid de finales de los años 80 y principios de los 90 »

Les membres du groupe
Eau de Cologne – 1991
Cuadro del submarino
La limpieza Masexigente
Interview de Juan Ugalde fondateur d’. Estrujenbank


Young British artists – Billet n° 476

Young British artists ou YBAs est un groupe de jeunes artistes visuels postmoderne qui se constitue à la fin des années 1980. La plupart de ces artistes ont été formés au Goldsmiths Art College pour la première génération et au Royal College of art pour la suivante

Freeze est la première exposition organisée en 1988 par Damien Hirst , alors totalement inconnu, dans une caserne de pompiers désaffectée des Docklands Puis les expositions se sont succédées à la Modern medecine; à la Saatchi Gallery , Brilliant ! au Walker Art Center de Minneapolis ou encore Sensation (+) à la Royal Academy . Elles ont contribué à faire connaître ces jeunes artistes britanniques Très vite YBA est devenu un label, une marque et ils ont replacé les arts visuels britanniques à l’international. Plusieurs d’entre eux sont devenus les plus chers du marché de l’art

Les jeunes artistes d’ YBAs , héritiers de l’art conceptuel et du minimalisme, se sont tournés vers une représentation crue du quotidien, avec des œuvres choc qui explorent la vie quotidienne et la place de l’artiste dans la société. Les YBAs ont la volonté de choquer le public. Ils utilisent des images gratuites violentes ou pornographiques à la limite de la décence. Leur démarche a bénéficié d’une large couverture par les tabloïds britanniques.

Leurs œuvres sont souvent controversées ou considérées comme scandaleuses. Il y a notamment The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living de Damien Hirst ou encore My Bed et Everyone I Have Ever Slept With 1963–1995 de Tracy Emin ou les nus difformes de Jenny Saville qui rappellent ceux Francis Bacon

Pour compléter l’information : Thèse de Clément GhysQuand une « avant-garde » fait Sensation
: les Young British Artists
= « Good to know:  » Les Young British Artists » sur Asper Magazine = Dans Le Monde « des artistes britanniques dans le vent  » Sur Beaux arts « Le meilleur et le pire des-collaborations art et mode »

Sont rattachés au groupe des Young British Artists :
Fiona Banner = Henry Bond = Christine Borland = Glenn Brown
= Angela Bulloch = Jake et Dinos Chapman = Mat Collishaw
= Ian Davenport = Tracey Emin = Angus Fairhurst =
Nick Fudge = Anya Gallaccio = Liam_Gillick = Douglas Gordon = Marcus Harvey
= Damien Hirst = Gary Hume = Michael Landy = Abigail Lane
=Sarah Lucas = Lala Meredith-Vula = Chris Ofili = Richard Patterson
= Simon Patterson = Stephen Park = Steven Pippin = Marc Quinn
= Fiona Rae = Alessandro Raho = Jenny Saville (+) = Yinka Shonibare
= Sam Taylor-Johnson (+) = Gavin Turk = Mark Wallinger
= Gillian portant = Rachel Whiteread

Damien Hirst – The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living
Michael Landy – Consuming parardoxe

Skupina Tvrdohlavi – Billet n° 475

Skupina Tvrdohlavi ou Groupe Tvrdohlavi est un groupe artistique tchèque actif de 1987 à 2001.

Le groupe rassemblait Jiří David = Stanislav Diviš = Michal Gabriel = Zdeněk Lhotský =Stefan Milkov = Petr Nikl = Jaroslav Róna = František Skála =Čestmír Suška =Václav Marhoul

Jiry David
Stanislav Diviš
Petr Nikl – Časosběry
Frantisek Skala
Michal Gabriel
Jaroslav Róna
Zdeněk Lhotský
Stefan Milkov
Čestmír Suška
Jiří David,

The Guerilla Girls – Billet n° 474

The Guerrilla Girls est un collectif d’artistes féministes fondé à New-York au Printemps 1985 par sept femmes Elles entendent protester contre l ‘exposition organisée l’année précédente par le Museum of Modern Art – MoMA . La manifestation intitulée An International Survey of Painting and Sculpture présentait des œuvres de 165 artistes de 17 pays et seulement 13 femmes étaient représentées et aucune n’était de couleur.

Les Guerrilla Girls agissent dans l’anonymat. Elles se présentent sous les noms d’artistes célèbres comme Käthe Kollwitz, Frida Kahlo, Claude Cahun, Diane Arbus, Rosalba Carriera . Elles dissimulent leur visage derrière des masques de gorille soit en anglais Gorilla . Un homophone presque parfait. Les Guerrilla Girls développent un Protest Art ou Art de la protestation. Les Guerrilla Girls utilisent le langage de la publicité dans leurs affiches, leurs autocollants, les sacs qu’elles distribuent.

Les Guerrilla Girls font des présentations et organisent des ateliers dans des écoles, des musées et diverses organisations. et de nombreuses performances Le collectif Guerrrilla Girls regroupe une petite centaine d’artistes activistes. En 2017 la Frac Lorraine a organisé « Not Ready To Make Nice Guerrilla Girls 1985-2016
On peut aussi consulter Le Monde = Marie-Claire = Mes sorties culture = Getty


VLP – Vive la peinture – Billet n° 473

VLP – Vive La Peinture est un groupe d’Art urbain qui s’inscrit dans la Culture Rock. Il est né en 1983 et existe encore de nos jours. VLP est associé à la Figuration libre et au graffiti Le groupe VLP est fondé par Michel Espagnon et Jean Gabaret ainsi que par Martial Jalabert qui quitte VLP en 1994. Les trois compères se sont rencontré en 1980 lors de fêtes punk-rock organisées dans les Catacombes de Paris.

Les artistes de VLP utilisent les affiches publicitaires, qu’ils détournent, des cartons d’emballage, des palissades de chantiers, tôles de zinc des toits de Paris. Ils commencent à graffer à la bombe de peinture acrylique sur les palissades du trou des Halles et du chantier d’édification du Centre Pompidou. Ils sont influencés par la B.D. l’actualité et les œuvres du passé. Ils réalisent également des peintures-affiches.

En 1985, VLP organise en accord avec la mairie de Bondy un regroupement de graffeurs le long du canal de l’Ourcq. Il attire Banlieue-Banlieue = Blek le rat = Epsylon Point = Frères Ripoulin = Futura 2000 = Jef Aérosol = Miss Tic = Nuklé-Art = Speedy Graphito= SP 38
Ils se produisent dans des performances de peinture en direct sur les scènes du Palace, du Rex Club et de la Locomotive,

Dans les années 1990 ils se produisent sur les chaînes de TV allemande. Ils fondent en 1996 avec Miss Tic, Paëlla Chimicos et Daniel Baugeste le Groupe Étant donné .
Non seulement ils peignent dans la rue, mais ils réalisent également des tableaux Ils sont exposés un peu partout en France et en Allemagne. Ils ont aussi créé le personnage de Zuman Kogito

Les trois artistes devant une fresque
VLP – Palissade
Taxi de Nuit – VLP
Vive la peinture
VLP les pionniers du Graff

Les frères Ripoulin-Billet n° 472

Les Frères Ripoulin est un collectif d’artistes actif en région parisienne zn 1984 et 1985. La plupart ont fréquenté les Arts Déco. Le nom est un clin d’œil aux trois bonhommes conçus en 1898 par l’affichiste Eugène Vavasseur pour la marque de peinture Ripolin. Mais en introduisant ripou issu d’un mot argotique en Verlan. Il ne faut pas les confondre avec les Frères Ripoulain un duo d’artistes né à l’orée du31ème siècle

Les Frères Ripoulin sont proches de la Figuration libre et de la mouvance du graffiti. Ils pratiquent l’Art urbain mais ne peignent pas directement sur les murs, notamment dans le Métro. Ils collent des affiches qu’ils ont conçues. Ils sont brouillons, iconoclastes, hostiles au milieu de l’art

Ont fait partie des Frères Ripoulin : Nina Childress =Bla+Bla+Bla =Claude Closky = Jean Faucheur.=Manhu †2007= Ox = Pierre Huyghe alias PiroKao = Stéphane Trois Carrés  = Louis Jean Gory alias Gore

Les Frères Ripoulin ont notamment exposé à la Tony Shafrazi Gallery de New York = à la galerie du jour3 Agnès b. et à la Biennale de Paris.

Les Frères Ripoulin
Jean Faucheur
Les Frères Ripolin à New York

Groupe ManoMano – Billet n° 471

ManoMano est un groupe artistique créé en octobre 1984 proche de la Figuration libre. A ne pas confondre avec la firme de bricolage

Le groupe ManoMano a été fondé par de jeunes artistes issus pour la plupart de l’École nationale supérieure des arts décoratifs Leurs influences principales sont picturales et musicale. Avec le pop art, The Velvet Underground, les surréalistes, le punk rock, les comics, le cinéma expressionniste allemand et le futurisme russe des années 1930.

Leur principe est d’intervenir tous sur les projets de chacun, de ce concept de base émerge des exécutions-ventes aux enchères de peintures, des installations, des affichages sauvages et surtout au fil du temps la réalisation de films expérimentaux, domaine qui va devenir leur marque de fabrique.

Ont fait partie du Groupe ManoMano :
Beb & Jim Lalande, Christophe Lavirotte = Cyr Boitard
= Sébastian Birchler = Max Bolognesi, Jim Beau Tardy = Benoît Ildefonse
= Vincent Lefort = alias Vince = Beau Tardy = Louis-Jean Gorry alias Lou Gore

Le groupe ManoMano
Exécution-vente du groupe ManMano
Page de couverture de la revue ManoMano
ManoMano -Fresque au Mans
ManoMano – Peintures murales – Boulevard Saint-Antoine
Jim Beau Tardy


Neo-minimalisme ou Neo-geo – Billet n° 470

Neo-minimalism encore appelé Néo-géo pour neo-geometric est un mouvement artistique américain des années 1980. Il perdure jusqu’au du début du 21e siècle.

Le mouvement est fondé par des d’artistes critiques envers la société contemporaine mécanique et mercantile.
Les peintres du courant néo-géo prolongent et actualisent les différentes recherches menées précédemment dans le domaine du minimalisme, de l’op art et de l’abstraction géométrique. Ils peignent le plus souvent des œuvres de grands format composées de motifs ou de signes se détachant sur des fonds plans et colorés

Parmi les artistes associés au fil du temps au mouvement néo-géo ou Neo-minimaliste il y avait :

John Armleder = Claude Augsburger = Jill Baroff = Francis Baudevin=
Lorenzo Belenguer =Charles Bérie = Ashley Bickerton =Ross Bleckner
= Angela Bulloch =David Burdeny = Kate Carr = Chul Huyn Ahn
= Jose Davila = Jean-François Dubreuil =DoDoU = Christian Eckart
= Marjan Eggermont =Helmut Federle = Spencer Finch = Günther Förg
= Christian Floquet = Gaylen Gerber = Rudolf de Grignis
= Wade Guyton = Peter Halley = Werner Haypeter = Bruno Jakob
= Jacob Kassay =Jeff Koons = Paul Kuhn = Eve Leader =Mark Lombardi
= Esher Meer alias Absalon =Allan McCollum = Sarah Morris
=Peter Nagy ==François Perrodin =Christian Robert-Tissot = Tanya Rusnak
Gerwald Rockenschaub = Regine Schumann = Peter Schuyff
=Richard Serra = Sen Scully = Moon Pil Shim = Haim Steinbach=
Philip Taaffe , Meyer Vaisman =Leo Villareal =
Jan Maarten Voskuil =Christopher Willard = Michael Young = Tim Zuck


Appropriationnisme – Billet n° 469

L’ appropriationnisme =l’ appropriation art encore le Citazionismo (+) est un mouvement américain né dans les années 1980. Cependant, l’appropriation a été pratiquée dès le début du 20ème siècle par les cubistes avec leurs papiers collés, par Marcel Duchamp avec ses readymades puis par les surréalistes et bien entendu dans le pop art.

L‘art de l’appropriation est largement utilisé par les artistes depuis les années 1980 . Les tenants de cette pratique retravaillent , ils répètent, des œuvres d’artistes des périodes précédentes ou des objets courants, des publicités. L’appropriation est notamment utilisée en peinture, photographie, cinéma, sculpture, collage et dans la performance. Un certain nombre d’artistes ont participé à l’exposition  » Picture Generation « 

Les  appropritionnistes  interrogent sur les notions de paternité de l’œuvre, de l’authenticité, de la créativité, de la propriété intellectuelle et des droits d’auteur , de la signature, le marché de l’art, le musée, l’histoire, le genre, le sujet, l’identité . Pour eux  ce n’est plus l’œuvre originale, ni sa copie qui importe, mais l’écart, la différence qui s’établit entre l’original et l’objet travesti. Le répliquant ne doit pas être confondu avec le faussaire qui agit par mimétisme. Cependant la pratique n’est pas sans risque. Ainsi le plasticien américain Jeff Koons s’est vu condamné pour plagiat par la Cour d’Appel de Paris, mais aussi aux États-Unis

C’est Elaine Strutevant qui a été l’inspiratrice dès 1965 du mouvement « appropriationniste » C’est Sherrie Lewine qui a lancé le mouvement, avant de rejoindre le frère ennemi le simulationnisme

On associe à l’appropriation art :
Mike Bidlo (+) = Troy Brauntuch =Günther Förg =Jack Goldstein =Jeff Koons =
=Barbara Kruger ==Louise Lawler = Robert Longo =Sherrie Levine
Yasumasa Morimura =Richard Pettibone =Richard Prince (+) =
André Raffray =Gregor Schneider=Jean Schwind =Cindy Sherman
=Cornelia Sollfrank =Elaine Sturtevant
=Philip Taaffe =Rosemarie Trockel=Peter Weibel

Une exposition a été consacrée en 2015 à l’appropriation art à Annemasse à la Villa du Parc

Mike Bidlo -Not Picasso (woman in yellow
Peter Weibel -Evolution
Barbara Kruger



Simulationnism- Billet n° 468

The Simulationnism est un mouvement artistique américain né au milieu des années 1980. Les similationnistes produisent des « reproductions de reproductions » comme par exemple des photographies de photographies, des photocopies, des copies d’œuvres existantes ou encore, imitant Marcel Duchamp, des objets manufacturés. Aussi, il peut être considéré comme un avatar de l art conceptuel .Les artistes s’inspirent de  » Simulacres et Simulations  » un essai du philosophe français Jean Dubillard, paru en 1981. Il ne faut pas le confondre avec le simulationnisme dans les jeux de rôle

Sont considéré comme appartenant au mouvement simulationniste :
Ashley Bickerton = Mike Bidlo =Hans Haacke, = Peter Halley = Jenny Holzer, =Jeff Koons (+) (++) = Barbara Kruger = Louise Lawler = Sherrie Levine = Robert Longo,= Allan McCollum = Sigmar Polke = Gerhard Richter = David Salle =S Cindy Sherman, =Haim Steinbach Philip Taaffe.
Cependant des artistes comme Sigmar Polke et surtout Sherrie Levine ont aussi appartenu au frère ennemi le courant appropriationniste auquel je vais m’intéresser dans le billet n° 469

Barbara Kruger
Peter Halley – Prison-cell-with-smokestack-conduit-1985
Jeff K oons Paris-terrorist-attack-installation
Allan McCollum – , Drawings,
Louise Lawler
David Salle



Classical realism -Billet n° 467

The Classical Realism que l’on peut traduire par Réalisme classique est un mouvement artistique contemporain mais traditionnel de la fin du XXe siècle et du début du XXIe siècle. Il promeut l’art figuratif et accorde une importance au dessin et la peinture, à la compétence de l’artiste et à la beauté des œuvres. Il s’inspire du néoclassicisme et du réalisme du passé.

Il a été créé par Richard Lack (1928-2009) peintre américain, élève de RH Ives Gammel . Il fonde en 1967, à Minneapolis, sur le modèle des académies du 19ème siècle un atelier-école En 1982 il organise avec ses élèves une exposition qui débute au Springville Museum of Art de Springville (Utah) puis devient itinérante. En 1985 est créé le Classical Realism Quarterly . . En 1988 est fondée l’American Society of Classical Realism.

Dans le même esprit d’autres ateliers se sont créés au fil du temps, notamment :Florence Academy of Art = Academy of classical design=Charles H Cecil studios =Gage Academy =Grand Central Atelier = Ecole Albert Defois

La mouvance du Classical Realism regroupe les artistes comme Luis Alvarez-Roure =Pietro Annigoni =Igor Babailov =Raul Berzosa= Jacob Collins = Harvey Dinnerstein= Gary Hernandez = Everett Raymond Kinstler =Dana Levin =Steven J Levin = Frank Herbert Mason =Samizu Matsuki =D.Jeffrey Mims =Kent Monkman = Graydon Parrish =Raymond Persinger = =Abbey Ryan =Abbey Ryan = Igor Samsonov = Richard Schmid =Richard T. Scott =Burton Silverman = Nelson Shanks =Goran Vojinovic

Frank Mason – The ovens
Nelson Shanks – Margaret Thatcher portrait
D. Jeffrey Mims – Roman Form
Jacob Collins – Red Head
Kent Monkman The Institution-
Dana Levin – Paradise
Luis Alvarez Roure – Revery
Abbey Ryan -Silver-pitcher with -strawbgrape
Gary -Hernandez- A-Warm-Gaze
Steven Levin American_Goth
Igor-Samsonov -Madonna -with-her-child

Pratique des Arts n° 156

Le n° 156 de Pratique des Arts vient de paraître. Il débute par l’actualité artistique.

Les annonces de certains salons. Malheureusement, suite aux nouvelles règles du « confinement en extérieur » certains ne pourra pas de tenir : comme ceux de Causade reporté en 2022 – l’Haÿ les Roses -annulé = Uckange annulé = Mongermont 8 au 18 mai ? = Lunaquarelle annulé = SFA à Sanary 13 mai au 13 juin ?
Les salons annoncés pour l’été auront peut-être plus de chance d’exister comme Le Teich = Oz’Art = Ste-Marie de Campan

Puis viennent les dessins de Joëlle Delhovren « Black is beautiful » donc d’une femme blanche qui peint des gens de couleurs. En Hollande l‘activiste et journaliste Janice Deul, adepte de la Cancel culture (+) s’en insurgerait probablement

Puis il y a les dessins inachevés de Françoise de Felice = les paysages d’Angelika Whal-Roblot = les natures mortes colorées d‘Alex Kelly = les scènes d’enfances de Barbara Petit-Lisy = les nus d’Olga Lilvinenko = les fleurs de Rae Andrews = les sous-bois à l’aquarelle d‘Anne Huet-Baron = l’analyse d’une terrasse peinte par Paul Van Cleven – les personnages au pastel de Pei Fabang = les marines de Teliana Yabloed = les personnages colorés de David Jamin

Et encore une enquête sur « Qu’est-ce qu’une œuvre réussie ? par Jean-Pierre Parlange = Christian Arnould = Jennifer Bush = Martine Stanguennec =Evelyne Delfour = Clara Pian Et puis un focus sur l’école d’art Savoir/Dessiner Un coup de pouce à Christelle Mallaisé = Odile Masselon =Mélissa Lozano = Charly Verger et Daniel Kergren

Il ne faut pas oublier le fameux Guide pratique, avec : 1/Test des aquarelles à base de minéraux PrimaTek de Daniel Smith par Jean-Martin Vincent = 2/ Les dessins soustractifs au fusain par Vincent Lignereux = 3/ Paysages réalisés « sur le motif » au Pastel par Serguei Oussik = 4/ Portrait au pastel par Jean-Charles Perouny 5/ Études rapides à l’aquarelle par Helen Ström = 6/ Redonner vie à une œuvre à l’huile inachevée par Barbara Petit-Lisy
Et pour terminer la rubrique des annonces de stages et de salons

Movimento de Arte Pornô = Billet n° 466

Movimento de Arte Pornô encore appelé Poesia Pornô ou Pornismo est un mouvement artistique avant-gardiste et politique, actif au Brésil de 1980 à 1982. Le mouvement a comme son nom l’indique utilisé en la détournant, la pornographie comme médium artistique , pour résister politiquement à la dictature militaire (1964-1985) et aux patrouilles idéologiques 1978-1981. et dénoncer l’injustice sociale.Un Manifesto Pornô est publié en 1980.

Malgré son nom, le mouvement d’art Porno, ne produisait pas d’œuvres pornographiques. Il ne s’inscrit pas dans l’ Art and Porn. Il rejette, au contraire, toute connotation érotique. Il utilisa en le subvertissant le langage pornographique.Son but est de s’opposer à la politique de la dictature en se servant de l’humour, de la scatologie, de l’effet de surprise, de la poésie, de la performance, d’une politique du corps et de la pansexualité.

Pour ce faire les artistes réalisent des performances où ils se montrent souvent nus. Ils organisent des lectures de poésie. Ils utilisent , le graffiti, le dessin, la photographie, le dessin satirique et les arts graphiques. Mais généralement ils ne produisent pas d’œuvres peintes.Lors des manifestations ils brandissent des banderoles et distribuent des tracts. L’un de ses bras armés était le Gang.

Ont fait partie de ce mouvement de courte durée Otacilio Costa d’Assunção Barros alias Ota = Cynthia Dorneles =Belisario Franca =Siegbert Franklin =Alberto Harrigan =Hudnilson Jr.= Teresa Jardim = Eduardo Kac =Hélio Leites=Glauco Mattoso = Leila Miccolis = Ota =Braulio Tavares = = Cairo Trindade= Denise Trindade =Paulo Veras

Gang – Performance
Alberto Harrigan
Siegbert Franklin
Edouardo Kac