The group of seven – Billet n° 157

The group of sevenLe groupe des sept est créé en 1913 par de jeunes paysagistes canadiens. Ce groupe sera actif jusqu’en 1933. Ils veulent créer un art typiquement canadien, influencé par la nature sauvage de leur pays. Ils vont utiliser des couleurs vives. Leurs œuvres montrent des rivières, des lacs et de forêts, sans présence humaine.

Ils sont bien entendu sept :Franklin Carmichael =Lawren Harris =A. Y. Jackson =Frank Johnston =Arthur Lismer =J. E. H. MacDonald =Frederick Varley. Ils seront rejoint par A. J. Casson Edwin Holgate LeMoine FitzGerald et deux autres artistes leur seront associés : Tom Thomson et Emily Carr

Lawren Harris -Landscape
Franklin Carnivel – Lone Lake
A J Casson – Lanscape
F H Varley – Landscape
Emily Carr – Automn in France-
Edwin Holgate – Landscape
Lionel Lemoine Fitzgerald– untitled-stocks-and-trees-1930-
J.E.H.MacDonald– Falls,_Montreal_River
Frank Johnston – Landscape
James MacDonald – The Solemn Land
Lawren S. Harris – Lake and Mountains 1928, 
Emily Carr – Odds and Ends
Arthur_Lismer-Forest_Algoma

The Vorticists – Billet n° 156

The Vorticism, le Vorticisme est un mouvement artistique et poétique britannique d’avant-garde. Il s’inscrit dans le prolongement du cubo-futurisme russe. Il rejette le paysage et le nu et développe une approche géométrique qui va vers l’abstraction. C’est un mouvement éphémère ( 1913-1915) victime de l‘ouverture des hostilités de la 1ère guerre mondiale.

Les fondateurs publient un manifeste dans leur revue Blast. Ils sont onze à le signer : Richard Aldington = Malcolm Arbuthnot = Lawrence Atkinson = Jessica Dismorr = Henri Gaudier-Brzeska = Cuthbert Hamilton = Wyndham Lewis = Ezra Pound = William Roberts = Helen Saunders = Edward Wadsworth. Ils sont rejoints pas David Bomberg , ,Jacob Epstein Frederick Etchells , Christopher Nevinson et Dorothy Shakespear .

William Roberts – The Vorticists at the Restaurant de la Tour Eiffel: Spring, 1915
Wyndham Lewis – Composition 1913
hard Aldington – Tje lake
Wyndham Lewis Red Duet
Dorothy Shakespear – Untittle
Jessica_Dismorr_-_Abstract_composition_1915
Edward Wadsworth – Abstract Composition
Helen saunders – I,venting abstraction



Tate Britain exhibition
Mettez des sous-titres en français !

The London Group – Billet n°155

The London Group – le Groupe de Londres est une organisation née en 1913 de la fusion du Camden Town Group , du Fitzroy Street Group., de l’ Allied Artists Association. Ce sont à l’origine 32 artistes en rupture avec la Royal Academy qui refuse de les exposer, qui fondent , enmenés par Wyndham Lewis cette structure associative indépendante. Le groupe rallie des Vorticistes et ceux de Blumburry The London Group a fêté le centenaire de sa création en 2013.

La première exposition dont le titre donne le ton « The London Group- An Exhibition of the Work of English Post-Impressionists, Cubists and Others », a lieu à la Goupil Gallery en mars 1914. Elle scandalise la presse, les critiques et le public.


Au fil du temps ont appartenu à ce groupement :Eileen Agar =Craigie Aitchison = Michael Andrews = Ray Atkins = Frank Auerbach Walter Bayes =Vanessa Bell =James Bolivar Manson = =Frank Bowling =Horace Brodzky =Edward Burra =Jack Butler Yeats =William Coldstream Frank Coombs =John Copnall =Alan Davie =Roy De Maistre =Stanislawa de Karlowska =Jessica Dismorr =Frank Dobson =Ruth Doggett =Alan Durst =Jacob Epstein =Mary Fedden =Andrew Forge =Elizabeth Frink =Terry Frost =Roger Fry =Henri Gaudier-Brzeska =Mark Gertler =Harold Gilman =Spencer Gore =Henryk Gotlib = =Anthony Green =Nina Hamnett =Barbara Hepworth =Gertrude Hermes =Patrick Heron =Ivon Hitchens =David Hockney =Anna Hope Hudson =Albert Irvin =Morris Kestelman =Leon Kossoff =Kit Lewis =Wyndham Lewis =LS Lowry =Edward McKnight Kauffer =Dorothy Mead =Bernard Meninsky =Gustav Metzger John Minton =Henry Moore =Paul Nash =Victor Pasmore =John Piper =Lucien Pissarro =Robert Polhill Bevan =Mary Potter =Christopher RW Nevinson =Paula Rego =Ceri Richards =William Roberts =Ethel Sands =Walter Sickert =Stanley Simmonds =John Skeaping =Lance ruskin =Stanley Spencer =Cecil Stephenson =Franciszka Themerson =John Tunnard =Euan Uglow =Edward Wadsworth =Poids carel =Bryan Wynter =Marek Zulawski

David Bomberg -In the Hold c.1913-4
Walter Richard Sickert – Ennui 1914
Spencer Gore – From the window
Roger Fry – Still Life with T’ang Horse
Wyndham Lewis Workshop c.1914
Vanessa Bell – Abstract Painting c.1914
Paul Nash The Mule Track , 1918
_Bomberg – Mmud_bath
Mark Gertler The Creation of Eve

Constructivisme -4/4 Hors de l’Urss – Billet n°154

Le constructivisme a également influencé des artistes en dehors de l’Union soviétique. La plupart du temps pour des raisons esthétiques et non pas politiques. Cette appartenance aux idées du constructivisme ne suit pas la chronologie du mouvement russe de 1917.

En Allemagne, se réclament du constructivisme : la documentariste Ella Bergmann-Michel, le sculpteur Hermann Glöckner = le plasticien Kurt Schwitters= les peintres Laszlo Peri et Thilo Maatsch

Aux Etats-Unis, le sculpteur Erwin Hauer – le peintre John Ernest

En Grande Bretagne, le peintre Peter Lowe =les architectes Berthold Lubetkin = –Victor Pasmore les sculpteurs Kenneth Martin =Mary Martin

Il y a aussi ailleurs, la peintre autrichienne Hildegard Joos = le peintre slovène Avgust Černigoj = la peintre polonaise Katarzyna Kobro = le peintre Tchèque –Jan Kubíček = le peintre et photographe hongrois László Moholy-Nagy = le peintre suisse =-Richard Paul Lohse = le sculpteur équatorien Estuardo Maldonado , les sculpteurs uruguayens Manuel Rendón Seminario ==Joaquín Torres García

Richard Paul Lohse
Hildegard Joos
-Hermann Glöckner – «Durchbruch»
_Berthold_Lubetkin
Peter Lowe
Kenneth Martin
Victor_Pasmore’s_’Apollo_Pavilion
Thilo Maatsch – composition
Ella Bergmann-Michel -Wahlkampf (Période électorale)

Constructivisme 3/4- Architecture soviétique et autres arts- Billet n°153

Le constructivisme on l’a vu, n’a pas seulement concerné la peinture, mais l’architecture, le théâtre, le cinéma.

L’architecture constructiviste 1920-1930 est considérée comme l’implication la plus concrète de l’avant-garde. Elle aurait inspiré le Bauhaus et Le Corbusier. Les constructions contemporaines spectaculaires les plus célèbres et les nouvelles formes de logement collectif dans toutes les grandes capitales seraient redevable de ce courant architectural. L’ Asnova « Association de nouveaux architectes » joua un rôle prépondérant. Beaucoup de projets constituèrent une architecture de papier. Mais certains souvent hardis virent le jour

Parmi ces architectes constructivistes on retient les noms de Moisei Ginzburg = Ivan Leonidov =Konstantin Melnikov =Vladimir Shukhov =Alexander Vesnin =Vladimir Choukhov =Ilya Golossov =Panteleïmon Golossov =Boris Iofane =Nikolaï Kolli =Gueorgui Kroutikov =Nikolaï Ladovski = Lazar Lissitzky =Ivan Nikolaïev = Vladimir Tatline =Iakov Tchernikhov =Alexandre Vesnine =Léonid Vesnine =Viktor Vesnine

Le constructivisme investi aussi le théâtre. L’implication la plus controversé par le régime est la mise en scène par Svevolod Meyerhold du Cocu magnifique de Fernand Crommelynck.

Le cinéma a aussi influencé le constructivisme. Dès 1917 est créé VgikInstitut national de la cinématographie . Les principaux cinéastes sont Eisenstein et son célèbre Cuirassé Potemkine, Kouléchov, Dovjenko, Poudovkine, Room, Vertov, Kozintsev et Trauberg
Lénine déclare que » le cinéma est pour nous, de tous les arts, le plus important » 

Ilya Golosov – Club des travailleurs
Un costume réalisé par Lioubov Popova.

Constructivisme 2/4- Art officiel soviétique- Billet n°152

Le constructivisme de Vladimir Tatline et Alexander Rodtchenko se transforme avec la Révolution d’Octobre 1917 . Les artistes avant-gardistes s’enthousiasment des changements, que le nouveau régime politique veut apporter. L’art devient politique. et le Constructivisme devient l’Art officiel de la Révolution bolchevique.

Dès 1918 est créé le Commissariat du Peuple à l’éducation, le Narkompros qui organise la vie artistique du pays. Il crée en 1918 l’Izo-Narkompros – département des Arts visuels à Pétrograd. Celui-ci ouvre des Svomas -Ateliers publics d’art libre. Ils remplacent les académies et les écoles d’art. Ils seront remplacés par les Voukhtemas et « l’Inkhouk

En 1920, le peintre et sculpteur Naum Gabo, qui pensait que l’art doit accompagner les humains dans tous les moments de leur vie, publie le Manifeste réaliste, texte fondamental du Constructivisme. Mais ses conceptions artistiques sont en opposition avec les directives officielles il quitte son pays en 1922.

Beaucoup d’artistes, comme Kandinsky et Vladimir Tatline, occupent des postes officiels importants. Mais après 1920, le régime condamne les œuvres des avant-gardistes . Les censeurs les jugent incompréhensives pour le Peuple au nom du Réalisme héroïque. Voir les arts plastiques soviétiques des années 1930.

A partir des années 20, le constructivisme soviétique s’est cantonné aux arts appliqués. De 1932 à 1936 apparut une sorte de « style de transition » plus classique, académique, notamment en architecture, le post-constructivisme. Le réalisme socialisme soviétique et le concept de Proletkolt , la Culture du Prolétariat, signe la fin de l’aventure constructiviste.

Parmi les artistes russes liés au Constructivisme il y avait Alexander Rodchenko = Naum GaboEl Lissitzky =Konstantin Medunetsky=Antoine Pevsner =Lyubov Popova =Georgii et Vladimir Stenberg = Varvara Stepanova =Vladimir Tatlin =Vasiliy Yermilov

Vasyl Yermylov – Composition
Alexander Rodchenko -Dance_
Naum Gabo – Head
Lyubov Popova- Composition

Constructivisme 1/4- Origine – les peintres avant-gardistes russes – Billet n°151

Le Constructivisme est un courant artistique créé en 1913 par l’artiste russe Vladimir Tatlin . Le nom a été donné, par dérision, envers le travail d’Alexandre Rodtchenko par Kazimir Malevtch le fondateur du suprématisme. Le constructivisme n’est pas figuratif. Il utilise comme son concurrent des éléments géométriques simples :cercles ou triangles. A partir de 1917 le constructivisme,deviendra l’art de la Révolution russe (2ème billet)
Les principaux artistes peintres du début du mouvement sont Varvara Stepanova , Vladimir Tatline, Gustav Klutsis , El Lissitzky, Liubov Popova
Ce mouvement ne se cantonne pas à la peinture, il influence aussi l’architecture, le théâtre, le cinéma.(3ème billet) A voir dans un troisième article. Par ailleurs le mouvement influencera aussi des artistes européens et américains (4ème billet)

Rodtchenko -Construction spatiale suspendue n°12,
El Lissitzky – Composition
Rodtchenko, – Composition
Liubov_Popova,_Spatial_Force_Construction
Vladimir Tatlin – Composition
Liubov_Popova, – composition

Le suprématisme – Billet n° 150

Супремати́зм Le Suprématisme (du latin supremus ) est un courant de l’ art avant-gardiste russe. Il a été fondé à Moscou en 1913 par le cubo-futuriste Kazimir Malevich .

Le suprématisme c’est lui. Les formes utilisées sont le carré, le cercle et la croix.

A partir de 1915, il est rejoint, par Eliazar Lissitzky, Ivan Puni,Olga Rozanova, Aleksandra Ekster ,Nadezhda Udaltsova , Ivan Klioun , Lyubov Popova , Lazar Khidekel , Nikolaï Suétin , Ilya Chashnik , Nina Genke-Meller , Ivan Puni et Ksenia Boguslavskaya , Sergei Senkin, qui n’adhèrent que de façon éphémère aux théories de Malewitch . Par contre il a influencé les artistes de l’époque contemporaine

A noter que Christie’s New-York au cours d’une vente aux enchères du 15 mai 2018 a adjugé pour près de 78 millions d’€uros Suprematist composition de Malevitch (ci-dessous)

. Kazimir Malevich (1878-1935), Suprematist Composition, 1916.
Kazimir Malevitch – Suprematismus 55
-Kazimir Malevitch – Aeroplane volant
Kazimir Malevitch – Carré noir sur fond blanc
Nina Genke-Meller – Composition
Olga Rozanova – Compositon
Lyubov Popova – Sans titre


Sécessions artistiques

Avant de partir à la recherche des mouvements artistiques modernes et contemporains, je connaissais surtout la sécession de Vienne . Mais au fil de mes investigations je me suis aperçu que Klimt et les autres ont fait école.

En effet, les sécessions dans l’art moderne ont été nombreuses.Cette tendance a lieu, essentiellement en Allemagne dès les années 1880, jusque dans les années 1930. Les artistes d’avant-garde ou modernistes n’ont de cesse de « tuer le père » en l’espèce l’Art académique ou celui de leurs ainés.

Voici quelques unes de ces ruptures : La Sécession de Munich 1892 , celle de Berlin 1898 , de Stuttgart 1923 , The Blue Rider 1912, Baden 1927, Darmstadt 1945 , Dresde 1919, Sécession libre 1914, Sécession de Graz 1923 , Sécession de Hambourg 1919 Sécession de Kassel 1927, Nouvelle sécession de Munich 1913 , Nouvelle sécession 1910, , Sécession de Prague 1928 , Sécession rhénane 1919, , Nouvelle sécession de Stuttgart 1929, , Sécession de Hesse 1946

Die Münchener Neue Secession- Billet n°149

Die Münchener Neue Secession (MNS) – La nouvelle secession de Munich est une association d’artistes, peintres et sculpteurs, essentiellement expressionnistes, fondée en 1913. Elle est composée de déçus sécession de Munich qu’ils jugeait trop conservatrice. Ils trouvaient que Munich, ville d’art et ses jeunes talents avaient besoin d’une nouvelle organisation réunissant le meilleur de nombreux petits groupes.

Après la 1ère guerre mondiale, les expressionnistes, des néo-expressionnistes et des membres de la Nouvelle objectivité sont représentés. L’association est dissoute en 1937 sous la pression du régime nazi.

Au long de ce quart de siècle ont participé à la vie de l’association en exposant : Wladimir Georgijewitsch Bechtejew =René Beeh =Dora Brandenburg-Polster =Dora Bromberger =Heinrich Campendonk =Karl Caspar =Maria Caspar-Filser =Oskar Coester Max Feldbauer =Alexander Fischer =Robert Genin =Hans Gött =Rudolf Großmann Thomas Theodor Heine =Alexander Kanoldt =Otto Kopp =Hans Lasser =Hans Reinhold Lichtenberger =Walter Püttner =Clara Rilke =Edwin Scharff =Adolf Schinnerer =Richard Seewald =Rudolf Sieck =Georg Schrimpf =Otto Th. W. Stein =Hugo Troendle =Max Unold =Fritz Wrampe ainsi que Karl Albiker =Max Beckmann Hermann Haller =Erich Heckel =Karl Hofer Oskar Kokoschka =Alfred Kubin Moritz Melzer =Emil Nolde =Jules Pascin =Max Pechstein =Hans Purrmann

René Beeh – Autoportrait au turban
Dora Bromberger – Dunengrass
Alexander_Kanoldt_- Olevano
Thomas Heine – Siegfried
_Erich_Heckel _ Kirchner_- an_der_Staffelei
Richard Seewald – Femme corse
Max Beckmann – Idiotne
Robert Genin – Autoportrait avec sa soeur Martha
Georg Schrimpf – Porto_ronco


Neue Secession Berlin – Billet n° 148

La  » Neue Secession Berlin » Nouvelle Sécession est un groupe d’expressionnistes allemands qui en 1910 quitte dans un climat conflictuel, la Berliner Secession. Ce groupe se disloque à l’orée de la 1ère guerre mondiale. La nouvelle sécession a contribué à introduire l’expressionnisme en Allemagne.
Outre les expressionnistes berlinois, la Nouvelle Sécession avait des membres de Die Brücke qui créeront le Der Blaue Reiter

Les membres notables étaient : Raoul Dufy =Otto Freundlich =Erich Heckel =Wassily Kandinsky =Ernst Ludwig Kirchner =César Klein =Bohumil Kubišta =Wilhelm Lehmbruck =Franz Marc = Moriz Melzer , Wilhelm Morgner ,=Otto Mueller =Gabriele Münter =Emil Nolde =Max Pechstein =Heinrich Richter=Karl Schmidt-Rottluff =Arthur Segal =Georg Tappert Marianne von Weref

Otto Freundlich – Composotop,
Gabriele Münter – Garten Marnau
220px-Kirchner-_Fünf_Frauen_auf_der_Straße
Franz Mark – Cheval bleue
Emile Naulde – Nature morete aux danseuses

Secessione romana – Billet n°147

La « Secessione romana » ou sécession romaine 1912-1917 est un mouvement artistique italien. Il regroupe des artistes confirmés qui s’opposent à l’art officiel mais aussi au Futurisme de façon mesurée.

Le mouvement organisa quatre expositions au Palazzo delle Esposizioni Les artistes exposants venaient de divers horizons: Gino Rossi , Felice Casorati , Armando Spadini , Plinio Nomellini , Lorenzo Viani , Laurenzio Laurenzi , Ferruccio Ferrazzi , Felice Carena , Giuseppe Carosi Emilio Rizzi . Gustav Klimt . Camillo Innocenti, Giovanni Boldini Arturo Martini Vittoria Cocito . et les français Paul Cézanne , Henri Matisse et Pablo Picasso

Affiche
Felice Casorati Il sogno del Melograno
Giovanni Boldini, La marquise Luisa Casati avec un lévrier
800px-Boldini_-Lina_Cavalieri
Armando_Spadini – Fam
Mario Cavaglieri Interno
Ardengo Soffici, I giocatori (1909)
Armando_Spadini_Giardini_del_pincio
Armando-Spadini-Sotto-la-Pergola-1914.-
Camilio Innocenti -Paris
Emilio Notte – La_distribuzione_del_pane_1919
Lorenzo_Viani,_ Homme aux chaînes brisées crapaud et bourgeois,
Plinio Nomellini – La moisson
Gustav Klimt – Les 3 ages de la femme
Vittoria-Cocito-Ritratto-di-bambino

Synchronism – Billet n°146

The synchromism -le synchronisme , contraction de symphonie et chromatisme, est un mouvement artistique américain éphémère, initié à Paris, par deux peintres abstraits américains Morgan Russell et Stanton Macdonald-Wright en 1912-13. Ce mouvement n’eut que quelques d’adeptes, le futur régionaliste Thomas Hart Benton , Patrick Henry Bruce et Andrew Dasburg. Cependant il a constitué un tremplin important pour l’art moderne américain.

L’ approche consistait à structurer l’espace abstrait de la toile à l’aide de plans colorés. Ils affirmaient que leur approche ne devait rien aux cubistes orphistes. . Leurs synchromies avaient des couleurs vives et intenses qui évoquaient le rythme et l’harmonie. Des échelles de couleurs étaient arrangées comme des notes dans une composition musicale.

MacDonald-Wright “Oriental Symphony”
MacDonald Wright_Airplane
Morgan Russel Cosmic_Synchrony
Russell “Study for Woman in Purple”
Patrick Henry Bruce – Composition
Andrew Dasburg – Improvisation

Calendrier 2020 des Salons d’aquarelle en France et en Belgique

C’est le 12ème calendrier des salons d’aquarelle que je publie comme chaque année le 2 janvier.

A ce jour, un certain nombre d’organisations n’ont pas encore communiqué sur leur site. Souvent, tout simplement, parce que les dates ne sont pas encore arrêtées. C’est pourquoi il s’agit pour le moment d’un calendrier provisoire

Salon de Veneux-les-Sablons du 31 janvier au 9 février 2020

S.F.A 11 au 16 février 2020 à Art en Capital

Salon du dessin et de la peinture à l’eau  du 11 au 16 février 2020

Salon Saint-Florent-sur-Cher   du 29 février au 18 mars 2020

Salon d’aquarelle de l’Haÿ-les-Roses du 14 au 29 mars 2020

2ème Salon de Saint- Egrève  du 2 au 12 avril 2020

Salon Aquasol à Douai du 28 mars au 5 avril 2020

30ème Salon d’ Uckange  du 4 au 19 avril 2020

4ème Biennale de Léon du 4 au 26 avril 2020

3ème Biennale de Coquelles du 18 au 26 avril 2020

Aquarell ‘Eure à Gaillon – 25 et 26 avril 2020

Salon d’Art Just ‘ Aquarelle du 9 au 17 mai 2020

Salon de Montgermont du 16 au 23 mai 2020

6ème estival de Méjannes le Clap du 29 Mai au 7 Juin 2020

8 ème Biennale de Rochemaure du 4 au 12 juillet 2020

Le Grau du Roi du 2 au 19 juillet 2020

Biennale Françoise d’Aubigné du 4 au 12 juillet 2020

31 ème Salon de Sappey en Chartreuse du 7 au 26 juillet 2020

16 ème salon de Saint Yrieix la Perche 18 juillet au 16 août 2020

Festival de Bagnols-en-Beaujolais 25 et 26 juillet 2020

6ème Biennale du Bassin d’Arcachon du 1er au 16 août 2020

Landes aquarelle Festival à Morcenx du 12 au 20 septembre 2020

Société Française d’Aquarelle à Avignon du 4 au 13 septembre 2020

Aquarelle Reims évènement du 25 septembre au 4 octobre 2020

Aquarellistes belges francophones du 10 au 18 octobre 2020

10ème Prestige de l’Aquarelle à Vincennes 20 au 31 octobre 2020

Confluence à Aiguillon du 10 au 25 octobre 2020

6ème rencontres Lun’ Aquarelle  du 17 au 24 octobre 2020

Papier 7 : « Only papier » à Sainte-Foy-lès-Lyon Novembre 2020

Aquarellistes en Nord du 27 novembre au 20 décembre 2020

 Événements à confirmer (en attente de réponses)
Sainte-Féréole Plessis-Trévise   Aquarella Rueil-MalmaisonPresqu’île d’ Arvert Bec Hellouin Sainte-Marie-CampanMargencyPouilly-les-Nonains  – aquarellistes lyonnais

   Événements prévus en 2021-22
Caussade Mons = Alençon = Saint-Chamond
Brioude = Salon de l’ A.I.B.

Camden Town Group – Billet n°145

The Canden Town group 1911-1913 ou Groupe de Canden town est un rassemblement d’artistes britanniques post-impressionnistes, qui se réunissaient chez Walter Sickert dans le quartier londonien très animé de Canden
participaient à ce groupe Harold Gilman, Frederick Spencer Gore, Lucien Pissarro (le fils aîné du peintre impressionniste Camille Pissarro), Walter Bayes, James Bolivar Manson, Wyndham Lewis, Duncan Grant, Robert Bevan, Augustus John, Henry Lamb et Charles Ginner.

Walter Sickert avait déjà créé en 1907 le Fitzroy Street Group qui regroupait Walter Russell , Spencer Gore, Albert Rutherston et William Rothenstein . Robert Bevan , Lucien Pissarro , Nan Hudson et Ethel Sands
Dans le même temps est créé en 1908, par le critique d’Art Frank Rutter l’ Allied Artists association AAA

Walter Sicker -Jubvenile Head
Albert Rutherston – Laundry Girls 1906
Harold_Gilman_Mrs. Mounter au petit déjeuner, 1917
Ethel Sands – The Chintz Couch, ca 1910-11
Robert Bevan – Horse auction
Lucien Pissaro – Thème astral
William Ratcliffe – Clarence Garden

Pittura metafisica – Billet n° 144

Pittura metafisica ou Peinture métaphysique est un mouvement pictural italien éphémère, initié à partir de 1910, par les frères Giorgio de Chirico et Alberto Savinio. Giorgio peint alors  » l’énigme d’un après-midi d’automne  » qui est la première œuvre de ce style.

Ce n’est qu’en 1916, suite à la rencontre de Giorgo de Chirico, avec Carlo Carrà que cette approche se développe. Les précurseurs sont rejoints par Filippo de Pisis ,Giorgio Morandi et Mario Sironi. Il n’attire pas d’autres artistes et le mouvement prendra fin en 1921 avec la création de la revue Valori plastici qui prône le retour à l’Ordre classique.

L’idée de ce mouvement est de garder un aspect figuratif tout en se détachant du monde et d’élever la peinture au rang de la métaphysique. Il entend représenter ce qu’il y a au-delà de l’apparence physique de la réalité, au-delà de l’expérience des sens. Par une approche onirique, il montre des images étranges,figées dans le temps, dans l’espace qui doivent donner à réfléchir.. Le mouvement ouvrira la voie au Surréalisme.notamment belge.

de Chirico – Les muses inquiétates
de Chirico – Bains mystérieux
de Chirico – Le dépar de l’argonote
de Chirico – le troubadour fatiqué
Carlo Carra – Ovale des apparitions
Carlo Carra – Peint proche de la mer
Philipo de Pisis – La grande Conchiglia
Morandi – Nature morte
Mario Sironi

Bloomsbury Group – Billet 143

Le Bloomsbury Group doit au son nom à Bloombury, quartier chic du West End de Londres avec ses maisons géorgiennes, ses musées par exemple le British museum , ses théâtres et autres lieux culturels. J’y ai déjà consacré un billet en 2009.

Bloomsbury Group se composait, à l’origine, en 1910, de représentants du monde littéraire : Virginia Woolf, E. M. Forster et Mary (Molly) MacCarthy Lytton Strachey , Desmond MacCarthy, Clive Bell et Leonard Woolf. des peintres Duncan Grant, Vanessa Bell et Roger Fry, et de John Maynard Keynes le célèbre économiste à qui l’on doit la Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie. Ils sont rejoints plus tard par Adrian Stephen, Karin Stephen, Saxon Sydney-Turner, Julian Bell Quentin Bell , Angelica Bell, David Garnett

Ils se sont fait connaitre dès 1910 en participant avec Horace de Vere Cole, au canular du Dreadnought qui ridiculisait à Royal Navy et choquât les bien pensants.

Ils appartiennent à la bourgeoisie londonienne . Ils se connaissent tous pour avoir,fréquenté l’Université de Cambridge où ils fréquentait les Cambridge Apostles ou King’s College London Ils se réunissent chez l’un ou l’autre des membres et aussi à partir de 1916 à la Charleston Farmhouse et à Monk’s house. Le groupe à partir des années 1930 se disloque. Le memor club perpétua l’esprit du groupe jusque dans les années 1960.

Ils partagent les idées du philosophe George Edward Moore dont les principaux objectifs dans la vie étaient « l’amour, la création et la jouissance d’une expérience esthétique et la poursuite de la connaissance » Ils dinent ensemble, ils sont très proches les uns des autres. Ils sont en opposition avec la conception victorienne de la vie et croient au plaisir mais dans  » une vision de la vie ni corrompue ni sinistre plutôt ascétique et austère Ils sont politiquement à gauche et antimilitaristes.

Les trois peintres du Groupe de Bloomburry sont : Duncan Grant, Vanessa Bell et Roger Fry. J’ai consacré un billet à ces artistes en novembre 2009 au moment où la Piscine de Roubaix leur consacrait une belle exposition. voir aussi la Tate Courtault Institute of art Pinterest


L’Art déco – Billet n° 142

L’Art déco, abréviation d‘Art décoratif est un mouvement artistique international né en 1910. Cette période artistique se développe essentiellement pendant les Années folles de 1919 à 1929+.

On parle aussi d’art 1925. Il ne faut pas le confondre avec l’Art nouveau jugé trop exubérant. Il influence de nombreux domaines : la mode, le mobilier, le fer forgé, la céramique, le verre, les bijoux et bien entendu l’Architecture. Ce mouvement tire son nom de l‘Exposition des Arts décoratifs qui s’est tenue à Paris entre l’esplanade des Invalides et les abords du Grand Palais et du Petit Palais, d’avril à octobre 1925

Les principaux artistes français de l’Art déco sont en Architecture : Le Corbusier, Pierre Patout, Michel Roux-Spitz, Henri Sauvage, Louis Süe, Albert Laprade, Tony Garnier, Auguste Bluysen. Robert Mallet-Stevens. Céramique : Henri Rapin, Joseph Mougin, Georges Condé, Auguste Delaherche. Cinéma : Marcel L’Herbier Design : Gustave Miklos, Ludwig Mies van der Rohe, Amédée Ozenfant. Ferronnerie : Raymond Subes.Graphisme : Cassandre.Laque : Jean Dunand, Gaston Suisse.Mobilier : Jacques-Émile Ruhlmann, Pierre Chareau, Jules Leleu, Eugène Printz, Paul Follot. Orfèvrerie et bijouterie : Puiforcat, Cartier, Jean Després. Sculpture : François Pompon, Chana Orloff, Carlo Sarrabezolles, Joseph Bernard, Charles Lemanceau. Verrerie : Maurice Marinot, François Décorchemont, Lalique, Louis Barillet.
Aux Etats-Unis, l’art déco est présent en Architecture.

L’Art déco est peu présent dans la peinture. Il est largement occulté par le cubisme, le futurisme, le dadaïsme, le surréalisme, le constructivisme russe ou encore Bauhaus. Il est donc comme son nom l’indique purement décoratif. L’artiste peintre réalise les décors pour les ensembliers, tels D’autres sont illustrateurs de mode comme Georges Lepape, Erté, Tamara de Lempicka, Jean Dupas.

Tamara de Lampicka – Jeune femme
Erté
Grotges Lepape-Entr’acte
Palais de Chaillot

Groupe la queue d’âne et le néo-primitivisme- Billet n°141

Le groupe de la Queue d’âne Ослиный хвос est naît de la scission du Valet de Carreau en 1912 . Il est créé par Mikaël Larionov et Natalia Goontchrova. Il veut s’écarter de l’approche occidentale de Paul Cézanne pour revenir à une inspiration populaire russe. Cette attitude que l’on appelle le Néo-primitivisme, développée dans le manifeste d’Alexandre Chevtchenko Le terme ne doit pas être confondu avec le primitivisme d’artistes français qui s’inspirent de ce que l’on appelait alors l‘art nègre et de nos jours d‘art africain.

Le nom du mouvement se veut un dénigrement de la peinture française d’un Cézanne. Il n’est pas sans rappeler le canular de Roland Dorgelès qui en 1910 à Montmartre attache met un pinceau à la queue de l’âne Lolo et intitule le résultat « Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique  » signé Joachim-Raphaël Boronali.

Une exposition est organisée à Moscou en mars 1912 à laquelle participent Michel Larionov, Natalia Gontcharova, Vladimir Tatline et Kasimir Malevitch ainsi qu’Alexandre Chevtchenko, Mikhaïl Le Dentu, Marc Chagall Niko Pirosmani Ilia Zdanevitch

L’année suivante Michel Larionov, Mikhaïl Le Dentu et Ilia Zdanevitch créent,un sous-groupe le Toutisme

Natalia Gontcharova,Mariage
Petrov Vodkin – bathing_of_a_red_horse_
Natalia Gontcharova Le garçon au coq, , 1910
Khorovod-la-ronde

Knave of diamonds – Billet n° 140

Jack of Diamonds =убновый валет = Bubnovyi Valet = Knave Of Diamonds 1910-1917 ou encore Valet de carreau est né de la rencontre d’un certain nombre de peintres avant-gardistes qui avaient exposé ensemble à Moscou.

Le nom a été inventé par Mikaël Larionov. A cette exposition organisée par Alexandre Mercereau, participaient des cubistes français Henri Le Fauconnier , André Lhote , Albert Gleizes et Jean Metzinger, Wassily Kandinsky et Alexey von Jawlensky et des artistes russes Mikhaïl Larionov , Natalia Goncharova + , Kazimir Malevich puis Léopold Survage.

Le groupe comprenait Robert Falk , Aristarkh Lentoulov , Ilya Machkov , Alexander V. Kuprin , Adolf Milman , Alexander Osmerkin , Wladimir Burliuk Pyotr Konchalovsky, the ‘Russian Cézanne’ – Russia Beyond et Moisey Feigin

Ces artistes s’intéressent à la naissance de nouvelles approches comme le primitivisme, le cézannisme russe et le néo-primitivisme de Moscou mais aussi à Paul Cézanne et Henri Matisse

Alexei-Yawlensky-House-in-the-Mountains-1912.
Aristarkh Lentulov – Bellringing. Ivan the Great Bell-Tower, 1915.
Aristarkh-Lentulov-Woman-with-a-Guitar-1913.
Goncharova-Cueillete des pommes
Robert Falk -Portrait près de la feneitre
-Alexander_Kuprin -port
Pyotr Konchalovsky, Autoportrai

Australian tonalism – Billet n°139

Le tonalisme est un mouvement artistique qui se développe vers en Australie dans la région de Melbourne vers 1910 jusque dans les années 30. Il est initié par Duncan Max Meldrum1875-1955 un australien né en Écosse. Il a des idées mais il n’est pas considéré comme un peintre de génie. Il a créé la Meldrum School of painting 1916-1926. Ce courant ne doit pas être confondu avec le tonalisme américain.

Meldrum a développé, dans Art and Views, une théorie ou plutôt une doctrine de la peinture. Il considère « que la peinture est une science de l’analyse optique ou de la photométrie grâce à laquelle l’artiste, en percevant et en analysant soigneusement le ton et les relations tonales, peut produire une apparence exacte de la chose vue. Le ton était l’élément le plus important de l’art de peindre. »Viennent ensuite les proportions, «la surface superficielle occupée par un ton», puis la couleur, l’élément le moins important »
Les critiques se sont déchainées contre l’artiste et ses élèves qu’ils ont appelés les Meldrumites : Clarice Beckett , Percy Leason , Colin Colahan , Lloyd Rees , Roland Wakelin , Roy de Maistre , Arnold Shore, Godfrey Miller , Elioth. Gruner , William Frater.
Une exposition leur a été consacrée en 2008 Misty moderns australian tonalists

Clarice Beckett -Taxi
Clariec Beckett – Garden
Max Cole
Colin Colahan – Stree
Gray_-_Eucalyptus_Trees_and_Wildflowers
Max Meldrum – Three trees
Percy Leason
Roy de Maistre
Roland Vackelin

Futurisme russe – Billet n° 138

Le Futurisme russe est un mouvement artistique et littéraire, né en 1910-1912 qui au départ s’identifie au Manifeste du futurisme de Filippo Marinetti né à Moscou sous la bannière de Gileia. Il est le jumeau du futurisme italien.

Son essence est la célébration de la vitesse, de la machinerie, de la violence, de la jeunesse et de l’industrie et bien entendu le rejet du passé.

Il est initié dès 1910 par les frères Bourliouk rejoints par Vassili Kamenski et Velimir Khlebnikov, Vladimir Maïakovski mais aussi les rayonnistes Mikhail Larionov, Natalia Goncharova ainsi que Kasimir Malevitch , Olga Rozanova. Piotr Kontchalovski

La première exposition futuriste russe est organisée à Pétrograde en 1915 par Jean Pougny et Ksenia Bogouslavskaia sous le nom de Tramway V

Burlyuk -futuristic-woman.
Ksenia Bogouslavskaia – Promenade des élégants
Pyotr Konchalovsky Jeune fille d’Arles-1908-
Olga Rozanova – paysage urbain
Mikaël ._Larionov – Portrait de Velimir_Khlebniko

Futurisme italien – Billet n° 137

Le Futurisme italien ou Futurismo est un mouvement artistique et littéraire apparu de façon concomitante et concurrente avec le Cubisme. Il est fondé sur la prise en compte des bouleversements du monde moderne :la ville industrielle, la foule, le machinisme, la vitesse , qui modifie les notions espace/temps, les sons, le train, l’automobile et aussi la violence et la provocation et le rejet du passé, symbolisé par Venise.

Ce mouvement est inspiré par la publication en 1909 par Philippo Marinetti, dans le Figaro, du Manifeste futuriste. Il se développe à partir de 1910. Après un ralentissement pendant la guerre il continuera de se développer en Italie à Milan et à Florence (cf. journal Lacerba), jusque dans les années 1940. Les futuristes empruntent à la technique divisionniste et au cubisme qu’ils veulent concurrencer.

Le futurisme ne touche pas seulement la peinture, la sculpture et la littérature, mais aussi le cinéma, la danse la photographie, le théâtre, la mise en scène, la musique, l’architecture et la politique.

En Italie ses principaux tenants étaient outre Filippo Tommaso Marinetti : Umberto Boccioni , Carlo Carrà , Gino Severini , Giacomo Balla et Luigi Russolo , , Ardengo Soffici , Giovanni Papini . Il y aura aussi Fortunato Depero, Francesco Cangiullo Benedetta Cappa , Ambrogio Casati , Luigi De Giudici , Gerardo Dottori , Sante Monachesi , Almada Negreiros , Enrico Prampolini ,Mario Sironi , Joseph Stella et aussi Frances Simpson Stevens , américaine,Růžena Zátková , Jules Schmalzigaug belge

Un avatar malencontreux du Futurisme italien fut la proximité d’un certain nombre d’entre eux avec le Fascisme de Mussolini.

Des expositions importantes sont consacrées au Futurisme, notamment en 1912 à Paris à la Galerie Bernheim-Jeune et au Pavillon italien de la Panama-Pacific exhibition de San Francisco en 1915.
Et plus récemment en 2008 Le Futurisme à Paris, une avant garde explosive

Carlo Carrà, « Le cavalier rouge », 1912
Carra Carlo – Il Funerale dell’anarchico Galli
Giacomo Balla, – Fillette courant sur un balcon, 1912,
Gino Severini , 1912, Hiéroglyphe dynamique du Bal Tabarin
Ivo Pannaggi, Speeding Train, 1922-
Gino Severini, – La danse du Pan-Pan au Monico, 1911,
Umberto Boccioni, -Dinamismo di un ciclista
Umbzzeto Boccionni – Le rire
Giacomo Balle – Vol d’hirondele