Le lettrisme- 1/4 Généralités -Billet n° 274

Le lettrisme- Lettrism est un mouvement d’avant-garde fondé par le roumain Isidor Goldstein dit Isidore Isou 1925-2007 à son arrivée en France en Août 1945. Il a de nombreux talents. Il est poète, peintre, cinéaste, dramaturge, romancier et économiste.
Il organise en janvier 1946 avec Gabriel Pomerand 1925-1962, rejoint par Maurice Lemaître 1926-2018 (*), la première manifestation lettriste. Avec le soutien de Raymond Queneau et de Jean Paulhan, son manifeste « Introduction à une nouvelle poésie et à une nouvelle musique » est publié en 1947 par la Nouvelle Revue Française.

Isidore Isou

Le lettrisme renonce à l’usage des mots. Il s’attache à la poétique des sons, des onomatopées, à la musique des lettres. Ci-dessous, une courte vidéo où l’on voit et entend Gabriel Pomerand réciter un poème lettriste.

Mais le lettrisme ne le cantonne pas à la poésie. Comme Isidore Isou le définit dans La Créatique et la Novatique, ce mouvement culturel est fondé sur la novation dans toutes les disciplines du savoir et de la vie.
Le lettrisme introduit en 1950 la notion de l‘hypergraphie (+), puis l’Art infinitésimal (+) en 1956. et encore en 1960, l ‘Art super-temporeel . Il définit ces deux concepts dans un nouvel ouvrage et enfin l’excoordisme (+) en 1992.

Le mouvement, par la plume d’Isidore Isou, s’intéresse au Cinéma (+) (++) (+++) , la philosophie, l’économie politique, la mathématique, la physique-chimie, la psychologie, la linguistique, la médecine, l’érotologie, la technologie et même la théologie.

Et bien entendu dans le domaine de la culture, à la poésie et la musique , au roman, à la photographie, au théâtre, à la danse, à l’architecture à la peinture et la sculpture

On peut consulter : Trois entretiens avec Cristina De Simone > 1/3 = 2/3 = 3/3 + « Je crois à la mort de l’art » (Roland Sabatier) Sur Bnf Gallica :« La dictature lettriste » + Les mouvements des libertaires de l’art.

Parmi les personnes appartenant ou ayant appartenu au lettrisme on relève notamment:
Roberto Altmann = Michel Amarger= Antonin Artaud Hugo Bernard = Jean-Louis Brau (*) =Broutin = Anne-Catherine Caron = Virginie Caraven =Jean-Paul Curtay = Frédérique Devaux = Damien Dion = François Dufrêne =Albert Dupont = Robert Estivals =Jean-Pierre Gillard = Micheline Hachette =Aude Jessemin =Maurice Lemaître = Marc’O =Gabriel Pomerand = François Poyet = Jean-Louis Sarthou=Jacques Spacagna=Dany Tayarda =Guy Vallot = Rodica Valeanu =Roberdhay = Woodie Roehmer = Roland Sabatier=Serge de Turville =Gil J Wolman

Le lettrisme a eu une influence en littérature sur Guy Debord (*), en matière de cinéma sur la Nouvelle Vague. Même après la mort de son fondateur, les idées du lettrisme ne sont pas totalement tombées dans l’oubli. et aussi le site du Lettrisme XXIe siècle.
A consulter une étude complète sur « Lettrisme-situationnisme « 

Imaginisterna -Billet n° 273

Imaginisterna – les imaginistes est un groupe d’artistes suédois fondé à Malmö en 1945 et actif jusqu’en 1956. Il a pris la suite de l’éphémère Minotaur gruppen créé en 1943. Ils veulent se détacher du surréalisme d’un Salvador Dalí. Ils s’inspirent de Max Ernst ou de Paul Klee. Ils sont proches de l’Art informel et annonce CoBra

Le groupe comprenait Max Walter Svanberg = Carl-Otto Hultén = Anders Österlin ? = Gösta Kriland = Gudrun Åhlberg-Kriland = Bertil Gadö et Bertil Lundberg =

Max Walter Svanberg
Carl Otto Hultèn -I den vilda trädgården
Gösta Axel Kriland – Photo
Bertil Gadö
Bertil Lundberg

Independents-Oporto artist group – Billet n° 272

Independents (Oporto artist group) est un groupe d’artistes de l’ Escola Superior de Belas-Artes do Porto qui participèrent aux expositions organisées par le peintre Fernando Lanhas de 1943 à 1950. A cette époque le Pays est toujours soumis, et jusqu’en 1974, à la dictature de l’ Estado Novo instaurée par Antonio de Oliveira Salazar. Comme dans tous les régimes totalitaires, les arts sont surveillés par la censure, qui vise plus particulièrement le théâtre.

Les « independents » ont constitué une étape importante pour la peinture et la sculpture portugaise. Le groupe rassemblait des artistes de formation différente, Cependant ils étaient engagés dans une action collective, sans a-priori ni complexes, Et ils présentaient une abstraction riche et originale indépendante du milieu artistique de la capitale

Au fil du temps, ont participé aux expositions organisées à Porto, Coimbra , Leiria, Lisbonne , Braga, notamment :
Nadir Afonso = António Azevedo = Aníbal Alcino = Carlos João Chambers Ramos = Dordio Gomes =Fernando Lanhas , António Lino =Altino Maia= Henrique Moreira = Vítor Palla =Manuel Pereira da Silva = Rui Pimentel = Júlio Pomar = Júlio Resende = Arlindo Rocha = Abel Salazar = Amândio Silva = Eduardo Tavares =

Independents (Oporto artist group) – Cherchez les femmes ?
Fernando Lanhas
Amândio Silva
Abel Salaear
Julio Pomar – Femmes sur la plage
Anibal Alcino – Paysage abstrait
Vitor Palla – Composition
António Lino -Sem-título
Arco_Rui_Pimentel_- Sem_título
Manuel_Pereira_da_Silva – Auto-retrato
Henrique_Moreira_A_Juventude
Altino Maia

Color Field painting- Billet n° 271

Color Field painting que l’on peut traduire par Peinture en champs de couleur est un mouvement artistique abstrait, né à New-York dans les années 1940-1950. Il se développe aux Etats-Unis, au Canada, en Grande-Bretagne et en Australie. C’est l’une des tendances de l’Expressionnisme abstrait.

La couleur devient alors un sujet en soi. Les artistes peignent de larges aplats de couleurs , dans des rayures, des cibles, des motifs géométriques simples et des fragments de paysage ou de la nature. C’est ce que Clément Greenberg met en évidence

On rattache à ce mouvement un certain nombre d’artistes qui y ont participé ou ont influencé ce style, notamment : Josef Albers =Edward Avedisian =Walter Darby Bannard =Arvid Boecker =Ilya Bolotowsky = Frank Bowling =Stanley Boxer =Jack Bush =Dan Christensen =Gene Davis =Ronald Davis =Robyn Denny =Richard Diebenkorn =Piero Dorazio =Thomas Downing =Friedel Dzubas

=Gabriele Evertz =Paul Feeley =Sam Francis = Helen Frankenthaler =Sam Gilliam =Joe Goode =Robert Goodnough =Al Held =Howard Hodgkin =Hans Hofmann =Wolfgang Hollegha =Ralph Hotere =John Hoyland =Paul Jenkins =Ellsworth Kelly =Ronnie Landfield =Pat Lipsky =Morris Louis =John McLaughlin =Howard Mehring =Mary Pinchot Meyer =Robert Motherwell =Barnett Newman =Kenneth Noland =Jules Olitski

=Blinky Palermo =JS Parker= Ray Parker =William Perehudoff =John Plumb =Larry Poons =Paul Reed =Ad Reinhardt =Jack Roth =Mark Rothko =Kikuo Saito =John Seery =David Simpson =Richard Smith =David G. Sorensen =Frederick Spratt =Albert Stadler =Clyfford Still =Frank Stella =Alma Woodsey Thomas =Anne Truitt =John Walker =Neil Williams =Larry Zox

Mark Rothko
Barnett Newman – Moment 1946
Jack Busj – Big A
Robyn Denny – Baby is three
Sam Gilliam – Simmering
Helen Frankenthaler – All about blue
John Hoyland – Story from Nature
Morris Louis – Alpha Phi
Richard Smith – Piano
Kenneth Noland – Target
Richard_Diebenkorns_-Ocean_Park

Femmes années 50 – Au fil de l’abstraction, peinture et sculpture 

Le Musée Soulages de Rodez, présente
Femmes Années 50 au fil de l’Abstraction, peinture et sculpture
jusqu’au 31 Octobre 2020

Cette exposition présente des femmes artistes, peintres, graveuses, sculptrices à Paris dans cette décennie féconde où elles œuvrent en nombre, dans la mouvance de ce que l’on a appelé la Seconde école de Paris. La plupart n’ont jamais connu la reconnaissance de leurs collègues masculins.

Des musées du monde entier ont prêté des oeuvres : Centre Georges Pompidou – Musée national d’art moderne, Fonds national d’art contemporain, Musée Matisse Le Cateau-Cambrésis, Musée des Beaux-arts de Nantes, Abbaye de Beaulieu en Rouergue, musée de Grenoble, Musées Royaux de Belgique, les Abattoirs-Toulouse, musée de la gravure de Gravelines , des fondations Hartung / Bergman, Marta Pan / Wogensky, galeries Denise René, Antoine Laurentin, Convergences, Jeanne Bucher Jaeger , Callu Mérite etc

Ces artistes avaient pour principal défaut était d’être des femmes à une époque où le machisme était encore très présent. L’exposition montre 70 oeuvres d’une quarantaine d’artistes, pour certaines ignorées du monde de l’art et du public.

Huguette Arthur-Bertrand = Geneviève Asse = Anna-Eva Bergman =Pierrette Bloch= Christine-Annie Boumeester =Colette Brunswick =Marcelle Cahn = Genevieve Claisse = Sonia Delaunay = Natalia Dumitresco = Claire Falkenstein=Raymonde Godin=Shirley Goldfarb =Francine Holley-Trasenster =

Shirley Jaffe =Elvire Jan =Ida Karskaya = Liliane Klapisch =Jeanne Kosnic-Kloss = Marcelle Loubchansky = Marie Manton = Anna Mark = Joan Mitchell =Vera Molnar =Juana Muller=Aurélie Nemours = Simone Noisecq = Vera Pagava = Marta Pan =Jaqueline Pavlowsky = Alicia Penalba = Marie Raymond  = Anna Staritsky = Judit Reigl = Sophie Taueber-Arp = Maria Helena Vieira da Silva = Isabelle Walberg

Christine Boumester
Francine Holley.
Liliane Klapisch – La cour
Marcelle_Loubchansky
Vera-Pagava_La-cathédrale-de-Barcelonne 1955
Martha Pan
Elvire Jan


Les automatistes – Billet n° 270

Les automatistes est un groupe d’artistes québecois de plusieurs disciplines, fondé en 1942, par le peintre abstrait Paul-Émile Borduas. alors qu’il expose 45 gouaches au Théâtre de l’ermitage à Montréal. Ce professeur de l’institut du meuble s’inspire de l’écriture automatique des surréalistes. Il transpose sur son support, toile ou papier, une approche spontanée sans idée préconçue. Le mouvement, proche de l’expressionnisme abstrait, perdura jusqu’en 1954. A ce moment, le fondateur et quelques autres s’installent en France.

Le fondateur fut vite rejoint par de jeunes artistes alors inconnus les peintres Marcel Barbeau, Jean-Paul Riopelle, Pierre Gauvreau, Fernand Leduc, Jean-Paul Mousseau, Marcelle Ferron , Françoise Sullivan et quelques poètes, danseuses, etc.

En 1948 le groupe publie un manifeste libertaire : Le refus global, un texte de 28 pages. Les valeurs traditionnelles de la société, catholicisme et l’attachement aux valeurs ancestrales et l’ immobilisme qu’elles induisent sont rejetées.
Voir an complément : Archives de Radio Canada, Catalogue raisonné de Paul-Emile Borduas, Bilan du siècle, Grand Québec
Une exposition a été organisée à la Galerie Orange à Montréal et beaucoup d’autres sur Scoop, et l’étude Les automatistes et la différence des femmes
Une exposition est organisée au Grand Palais en 1971

Jean-Paul Riopelle – Composition
Marcel Barbeau- Virgin forest
PierreChauvreau Foire d’empoigne
Jean Paul Mousseau
Marcelle Ferron – Compositon
Françoise Sullivan – Only Red no°2

Groupes pragois : Skupina 42 et Ra – Billet n° 269 B

Pendant et à la sortie de la seconde guerre mondiale plusieurs groupes artistiques se sont créé à Prague. Le Groupe 42, le Groupe Ra

Skupina 42 ou Groupe 42 est un collectif d’écrivains et de peintres tchèques fondé en 1942 et qui a existé jusqu’en 1948. Les peintres du groupe 42 s’intéressent à la ville, aux usines,, aux machines et aux ensembles industriels et aux citadins.

Ont fait partie de ce groupe František Gross=František Hudeček =Jan Kotík = Kamil Lhoták = Bohumír Matal = Jan Smetana = Karel Souček = Ladislav Zívr

František Hudeček

Skupina Sporilov du nom d’un quartier de Prague est un groupe d’artistes surréalistes tchèques fondé en 1943 par Rudolf Altchlul – Libor Fára . Zbynek HavlicekKonstantin Biebl

Libor Fara

Skupina Ra c’est un d’abord une revue créée en 1936 puis un groupe d’artistes et d’écrivains tchèques, proche du surréalisme, initiés par Václav Zykmund. Le groupe développe une activité importante durant la guerre 40-45 . En 1948, le groupe est censuré après le Coup de Prague qui installe un régime communiste.

Parmi les artistes appartenant à ce groupe il y avait Josef Istler = Miloš Koreček = Bohdan Lacina =Miroslava Miškovská =Otto Mizera =Jaroslav Puchmertl =Vilém Reichmann =Vaclav Tikal =Oldrich Wenzl =Jan Zuska = Vaclav Zykmund

Otto Mizera – Dýmka
Miroslava Miškovská
Vilem Reichmann

Merioola Group -Billet n° 269 A

The Merioola group rassemblait, entre 1940 et 1950, des artistes australiens basés à Sydney. La plupart de ces artistes: peintres, sculpteurs, danseurs, écrivains et gens de théâtre vivaient à Mérioola House dans une ambiance bohème. Cependant, beaucoup ont été appelé à rejoindre l’Armée australienne, pour les raisons que l’on sait.

Merioola Group en 1940

Dans le groupe il y avait les artistes visuels Arthur Fleischmann, Roland Strasser, Peter Kaiser, Michael Kmit, George Olszanski, Donald Friend + Loudon Sainthill , Alec Murray , Jocelyn Rickards , Justin O’Brien, Mary Edwards.

Et aussi des danseurs Alison Lee, Darya Collin, Beatrice Vitringer et Edmee Monod, l’écrivain Hector Bolitho , l’architecte George Beiers, l’astronome John Sidgewick, les musiciens John et Norma Bannenberg etc. Il n’y avait pas d’unité de style dans le groupe mais une approche joyeuse.

Arthur Fleischmann – I wish
Roland Straser – Femme de Bali avec des fruits
Loudon Sainthill – musiciens
Donald Friend – Jeune indonésien
Michael Kimt – Silence
George Olszanski Escavation
Jocelyn Rickards – Les forains
Jistin O’Brien
Mary Edwards – Portrait
La vie en Australie en 1950

L’art en guerre – 4/4 – Des artistes et leurs œuvres – Billet n° 268

A propos de cette période troublée de 1939 à 1945, plusieurs expositions ont été organisées. Au mémorial de la Shoa, au Camp des Milles,et et particulièrement en 2012-2013 au Musée d’Art moderne de Paris « L’art en Guerre, France 1938-1947 de Picasso à Dubuffet «  L’exposition bénéficie de prêts exceptionnels des plus grandes institutions nationales et internationales ainsi que de très nombreux collectionneurs privés.

Plus de 100 artistes présentés dont des anonymes, Antonin Artaud, Jean-Michel Atlan, Jean Arp, André Breton, André Bauchant, Willi Baumeister, Jean René Bazaine, Hans Bellmer, Jésus Guillen Bertolin, Roger Bissière, Pierre Bonnard, David Brainin, Georges Braque, Victor Brauner, Camille Bryen, Bernard Buffet, Alexander Calder, Marguerite Caudan, Marc Chagall, Gaston Chaissac, Jean Gabriel Chauvin, Giorgio De Chirico, Aloïse Corbaz, Olivier Debré, Sonia et Robert Delaunay, Paul Delvaux, André Derain, César Domela, Jean Dubuffet, Marcel Duchamp, Gaston Duf, Max Ernst, étienne-Martin, Jean Fautrier, Auguste Forestier, André Fougeron, Otto Freundlich, Alberto Giacometti, Edouard Goerg, Henri Goetz, Julio Gonzales, Jean Gorin, Jacques Gotko, Francis Gruber, Stella Gumichian, Etienne Hajdu, France Hamelin, Hans Hartung, Raoul Hausmann, Jean Hélion, Auguste Herbin, Hector Hyppolite, Srul Jarzembeski, Vasily Kandinsky, Paul Klee, Sigismond Kolos-Vary, Wifredo Lam, André Lanskoy, Charles Lapicque, Henri Laurens, Fernand Leduc, Jean Le Moal, Fernand Léger, Jane Lévy, Myriam Lévy, Jacques Lipchitz, Kurt Löw, Alberto Magnelli, Man Ray, Frans Masereel, Alfred Manessier, André Masson, Henri Matisse, Roberto Matta, Henri Michaux, Joan Miro, Felix Nussbaum, Roger Payen, Francis Picabia, Pablo Picasso, Edouard Pignon, Guillaume Pujolle, Prieto, Anton Räderscheidt, Hans Reichel, Germaine Richier, Jean-Paul Riopelle, Horst Rosenthal, Georges Rouault, Le Douanier Rousseau, Charlotte Salomon, Gérard Schneider, Joseph Soos, Pierre Soulages, Chaïm Soutine, Ferdinand Springer, Nicolas de Staël, François Stahly, Giordano Stroppolo, Boris Taslitzky, Joseph Steib, Sophie Taeuber-Arp, Jotz Taitz, Pierre Tal-Coat, Tita, Julius Turner, Raoul Ubac, Vago, Bram Van Velde, Victor Vasarely, Vieira da Silva, Yves Tanguy, Jacques Mahé de la Villeglé, Maurice de Vlaminck, Gérard Vulliamy, Abram Warszawski, Arthus Weisz, Wols.

Boris-Taslitsky Charette à_Buchenwald
Marc Chagall – Résintance
Charlotte Samson
Maurice de Vlamich – Paysage d’hiver
Felix Nussbaum_squelettes 1944
Nicolas Gowa
Ivor Henry Hele
Joseph Soos -Il fait si chaud dans les baraques, 1943
Josef Steb
Julius Turner Déportation 1942
Karl Brodec – Les milles
Jean Lurça – Liberté
Max Ernst – Apatride
Miro – Femme dans la nuit, 1945
Otto Dix -Prisonnier
Otto Freundlich – Rosace II -1941
Pablo Picasso Aubade – 1944
Victor Braumer
Wols – L’homme terrifié, 1940.
Roman Kramsztyk, Vieux juif avec enfants, vers 1941.
Georges Rouault – ¨Pendu
Salvador Dali – Construction molle avec haricots bouillis
Winter

L’art en guerre – 3/4 – Pendant et après guerre – Billet n° 267

Les musées nationaux parisiens ont tenté de mettre leurs collections à l’abri en Province. C’est le cas du Louvre alors dirigé par Jacques Jaujard.

En 2012-2013, le Musée d’Art moderne de Paris organise « L’art en Guerre, France 1938-1947 » et paraît Les Arts sous l’Occupation, chronique des années noires, sous la direction de Stéphane Guégan . Elle est aussi présentée au au musée Guggenheim de Bilbao
En 2017 La galerie Frank Elbaz a présenté  » Des galeries d’art sous l’Occupation,une histoire de l’histoire de l’art » + revue de presse
Le musée de Grenoble a organisé en 2019 « Picasso 1939-1945. Au cœur des ténèbres »
Également en 2019, le mémorial de la Shoa a proposé « Le marché de l’art sous l’Occupation 1940-1944  » où Drouot est épinglé +

L’art en guerre – 2/4 La vie d’artiste – Billet n° 266

A partir de mai-juin 1940 et jusqu’en août 1944, le monde est en guerre et de nombreux pays sont impliqués. D’un coté il y a l’Axe mené par l’Allemagne et de l’autre les Alliés que l’Union soviétique rejoint après rupture du pacte Germano-soviétique en juin 1941. On estime que à 60 millions de personnes, civils et militaires ont perdu la vie au cours de ce conflit. Elles « n’étaient que » 19 millions lors de la guerre 14-18, c’est à dire beaucoup moins que la Grippe espagnole.

Ces froides statistiques impliquent un lot de misère matérielle, de pénurie, de carence, de perte de liberté, d’exodes indescriptibles. Et aussi l’extermination des juifs dans les camps de concentration. Et aussi ce qui résistèrent par exemple le groupe de La Main à Plume. Certains furent fusillés ( cf le Maitron – Dictionnaire des victimes de 1940-1944.Tout le monde souffre de l’état de guerre. La presse, les écrivains, les artistes sont soumis à la censure rigoureuse de la Propaganda Staffel S’ils ne collaborent pas avec l’ennemi ils sont durement touchés.

Mais que faisaient les artistes pendant la guerre ?
Il y a peintres juifs qui pour la plupart ont été assassinés dans les camps de concentration . D’autres artistes, souvent étrangers vivants en France ont eux été privés de liberté et internés au :
Camp de Gurs : Lou Albert-Lazard, Adrienne Thomas, Leo Breuer, Kurt Löw , Karl Bodek , Horst Rosenthal, Karl Schwesig, Julius C. Turner , Erich Schmid, Sigismond Kolos-Vary, Max Lingner, Edith Auerbach, Max Sternbach ou au :

Camp des Milles : Hans Bellmer, Max Ernst, Ferdinand Springer et Wols, Félix Nussbaum, Otto Freundlich., Charlotte Salomon , Jacques Gotko, Jane Lévy,Horst Rosenthal, Boris Taslitzky, Oser Warszawski, et Roger Payen à la Prison de la Santé – Cf. Mémoire du camp des artistes.
Même incarcérés, les artistes ont continué à s’exprimer. Ils s’adaptent à la pénurie de matériaux. Ils utilisent la cire, la ficelle, la pierre, le papier d’emballage ou les journaux périmés.

D’autres ont été réfugiés clandestins à Marseille, Grasse, Sanary ou Dieulefit, comme par exemple Victor Brauner , Jean Arp et Sophie Taeuber-Arp , Sonia Delaunay, Raoul Hausmann, Alberto Magnelli, Frans Masereel, Anton Räderscheidt, Joseph Steib, France Hamelin , Pierre Soulages.

Certains artistes purent s’exiler aux Etats-Unis grâce à réseau de l’Emergency rescue comitee animé à Marseille par Varian Fry et Daniel Bénédite Ont notamment bénéficié de cette opération  Max ErnstAndré Breton, Marc Chagall,mais aussi Marcel Duchamp, Wifredo Lam, Jacqueline Lamba, André Masson, Roberto Matta. Fernand Léger, Chaim Lipchitz, Piet Mondrian, Amédée Ozenfant, Yves Tanguy, Ossip Zadkine, Kurt Seligmann.

Dans le milieu artistique sont présents , Matisse en retrait , Picasso résistant et classé judéo-bolchevique, Pierre Bonnard dans le Sud, Georges Rouault, et les aussi « 20 jeunes peintres de tradition française » titre d’une exposition de 1941 à laquelle participent Jean Bazaine, André Beaudin, Paul Berçot, Jean Bertholle, Francisco Bores, Lucien Coutaud, François Desnoyer, Léon Gischia, Charles Lapicque, Jean Lasne, Lucien Lautrec, Raymond Legueult, Jean Le Moal, Alfred Manessier, André Marchand, Édouard Pignon, Suzanne Roger, Gustave Singier, Pierre Tal Coat et Charles Walch, Maurice Estève . Il y beaucoup d’autres artistes moins connus qui ont créé pendant toute cette période tourmentée. Mais de 1939 à 1945 Paris reste une capitale artistique

Enfin, il faut bien parler de la visite officielle en Allemagne en 1941, à l’invitation de Josef Goebels, proposée par Arno Breker et organisée par Otto Abetz, . Ont fait partie de l’expédition André Derain = Henri Bouchard Paul Landowski , Maurice de Vlaminck, Kees van Dongen Othon Friesz = Roland Oudot = Raymond Legueult = Jean Janin = Charles Despiau = André Dunoyer de Segonzac. ,Louis-Aimé Lejeune et Paul Belmondo . Ce dernier est vice-président de la section des arts plastiques du groupe Collaboration. Quant à Maillol ll reçoit des commandes officielles.

Mais ils ne furent pas les seuls à ce compromettre, il y a eu les écrivains qui participent au « congrès de Weimar » organisé par Goebbels sur l’invitation de Gerhard Heller. Vont le voyage Marcel Jouhandeau, Abel Bonnard, Pierre Drieu la Rochelle, Brasillach, Fabre-Luce, Jacques Chardonne, Fraigneau, Fernandez. Sont aussi impliqués Paul Morand , Jean de la Varende, Georges Blond, Alphonse de Châteaubriant fondateur de La Gerbe dans lequel Jean Cocteau écrit

Si certains ont eu une attitude exemplaire comme Jean Gabin ,il y a eu des collabos, cjez les comédiens ou les acteurs : Fernandel, Raimu +, Danielle Darrieux ?, Michel Simon, Louis Jouvet ou dans le monde de la chanson, Edtih Piaf qui se rend à Berlin en 1943 accompagnée de Loulou Gasté, Raymond Souplex, Viviane Romance, Albert Préjean,
Et puis d‘autres ont une position ambigue et encore Sacha Guitry.sans oublier la couturière Coco Chanel, espionne à la solde de l’ Abwehr,

La galerie Jeanne Bucher est l’une des rares exceptions à présenter les oeuvres d’artistes « dégénérés, tel que Klee, Domela, Kandinsky, De Staël

Le billet suivant sera consacré à l’exposition l’Art en Guerre organisée au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, en 2013

L'art en guerre 1939-1945 – 1/4 – La drôle de guerre -l'exode – l'invasion et l'occupation allemande – Billet n° 265

Avant de parler d’Art, il faut faire un peu d’histoire. L’Europe et le reste du monde vont bientôt sombrer dans une guerre qui durera plus de 4 ans. Et où les victimes civiles seront plus nombreuses que les militaires. Et puis, à partir de 1945, 2 grands blocs s’affronteront dans la guerre froide qui se terminera par la chute du régime soviétique et des pays satellites

Déjà avec l’arrivée au pouvoir d’Adolphe Hitler en 1933 qui installe un régime totalitaire, anti-sémite et anti-bolchevique : le nazisme. Il instaure également une censure sévère et classe les œuvres de nombreux artistes d’art dégénéré. En 1938, par l‘Anschluss , l‘Autriche est annexée au III ème Reich. Enfin en septembre 1939 la Pologne est envahie par l’armée allemande.

Le 3 septembre 1939, la Grande-Bretagne et de la France déclarent la guerre à l’Allemagne. Les soldats sont mobilisés. Et, il ne se passe rien pendant 8 mois 1/2, c’est la Drôle de guerre. Et puis, 10 mai 1940, les troupes allemande envahissent la Belgique et la Hollande.


C’est alors que commence la Bataille de France. Elle prend fin avec la déroute de l’armée française et la signature de l’armistice, le 22 juin Le Maréchal Pétain installe son gouvernement à Vichy, dans l’Allier.

Pendant les mois de mai et de juin 1940, c’est l’Exode de la population civile du Nord de la France, de la Belgique , du Luxembourg et de la Hollande, vers les régions au sud de la Loire. Ils serons entre 8 et 10 millions de réfugiés, à pied, à cheval ou en voiture. On la a appelé les réfugiés ou les exodiens. C’est une cohorte qui s’étend sur des kilomètres de routes. Ils reviendront un peu plus tard, s’ils n’ont pas été tués lors des mitraillages des colonnes ou des bombardements.

La France sera occupée par l’armée allemande jusqu’en juillet-août 1944. D’abord, le territoire au nord de la Loire, séparée de la zone libre, par la ligne de démarcation qui sera supprimée en mars 1943. De nombreux juifs seront déportés et assassinés dans des camps. Le couvre-feu, la pénurie, le marché noir sans oublier les bombardements.
Il y aura la résistance mais aussi la collaboration, la Gestapo, la milice.

Et le milieu artistique et celui du spectacle auront leur lot de collabos. Certains seront jugés lors de l’épuration qui a eu lieu qui a suivi la Libération de la France

Contemporary Art Society of Victoria -Billet n° 264

The contemporary Art Society of VictoriaSociété d’art contemporain a été créée en 1938 par le peintre australien George Bell. Il entendait promouvoir l’art moderne qu’il avait découvert à Paris et à Londres. Le première exposition est organisée l’année suivante à Melbourne à la National Gallery of Victoria .
Mais dès 1940, suite à des divergences de vue, le fondateur quitte la C.A.S.Le flambeau est repris par John Reed.

Les principaux participants sont alors Arthur Boyd , John Perceval , Harry de Hartog , Albert Tucker , Sidney Nolan , Vic O’Connor , Yosl Bergner et Noel Counihan et plus tard Mirka Mora, Edwin Tanner

Interrompue en 1947 l’activité est reprise en 1954. La société existe toujours de nos jours et rassemble de nombreux artistes

George Bell
Arthur-Boyd Sshoal-haven
Yosl Bergner
John-Perceval ,Sun & wheatfield
Mirka Mora
Edwin Tanner – Two kings of ignorance
Victor O’Connor
Albert Tucker
Noel Counihan – The new order
Sydney Nolan
Harry de Hartog – Strret scene

Christo n'emballera plus !

Jeanne-Claude et Christo

Christo est le nom d’un couple d’artistes, à la ville et en atelier, né de la rencontre en 1956 de Christo Vladimirov Javacheff (1935-2020) d’origine bulgare et de Jeanne-Claude Denat de Guillebon (1935-2000) fille du Directeur de l’Ecole Polytechnique, le Général Jacques de Guillebon

Le couple de plasticiens appartient aux Nouveaux réalistes. Il est mondialement célèbre pour avoir empaqueté un certain nombre de monuments emblématiques un peu partout dans le monde entier. Ils ont renoncé à le faire pour la Muraille de Chine( sic)

Toute sa vie la Jeanne-Claude devra rappeler que les oeuvres de sont pas de Christo mais de Christo et Jeanne-Claude » Jeanne-Claude était l’organisatrice des événements. C’est elle qui obtenait les accords d’empaquetage des monuments, suivait les procès, recherchait les financements. C’était le « cheville ouvrière » des projets conçus par son mari

Parmi les projets réalisés, ont peu citer : 1962 – Barrage de la rue Visconti à Paris à l’aide d’un mur constitué de 440 barils de pétrole = 1972 – Installation d’un rideau de nylon tissé orange de 13.000 m2 sur une vallée du Colorado = 1976 – Running Fence : Installation , au Nord de San Franciscod’un mur de toile de nylon blanc de 200.000 m2 dite la « barrière qui court » = 1980-1983 Surrounded Islands près de Miami : encerclement en polypropylène rose de 11 iles artificielles qui servent de dépôts d’ordures = 1985 Emballage du Pont Neuf à Paris construit en 1578 = 1991 Parasol Bridge – sorte de pont symbolique constitué de 1340 parasols entre Le Japon et la Californie =1995 Emballage du Reichstag de Berlin =2004-2005 The gates à Central Park de New-York – parcours de 37 kilomètre jalonné par 7,500 portiques haut de 5 mètre =2016 – The Floating Piers sur le lac d’Iseo en Italie

Enfin l’emballage du l’Arc de Triomphe de l’Etoile est prévu pour l’automne 2021- Cela se fera sans l’homme du binôme décédé ces derniers jours. Il rejoint sa femme disparue en 2009

Barrage rue Visconti en 1962


La société d’art contemporain-Billet n° 263

La Société d’art contemporainThe Contemporary Arts Society a été fondée à Montréal, en 1939, par le peintre John Lyman, dans le sillage de l’éphémère Eastern Group of Painters. Le but était de faire connaître l’art contemporain au public canadien. Même si ce n’était pas le but principal, le groupe organisa en collaboration avec ‘Art Association of Montreal des expositions, notamment L’Art de notre temps en 1939. Le groupement a perduré jusqu’en 1948.

Le fondateur fut rejoint par Paul-Émile Borduas = Fritz Brandtner = Stanley Cosgrove = Louis Muhlstock = Goodridge Roberts = Jori Smith = Philip Surrey = Alfred Pellan =Jacques de Tonnancour =Charles Daudelin =Léon Bellefleur = Jean-Paul Riopelle =Fernand Leduc = =Pierre Gauvreau =Jean-Paul Mousseau =Louise Landry Gadbois = Simone Mary Bouchard,= Marian Dale Scott = Prudence Heward = Sybil Kennedy = Mabel Lockerby = Jeanne Rhéaume
A consulter la thèse de Nathalie Fortin sur la place des femmes dans la SAC.

Fritz Brandtner – Chevaux dans un paysage
Louise Gadbois Femme_au_plateau_de_fruits
Alfred Pellan
Jacques de Tonnancour – Paysage
Pierre Gavreau – l’Evêque en folie
Simone Bouchard -Rolande
Simone Mary Bouchard
Jean-Paul Riopelle – Décalcomanie

Les réverbères et la Main à la plume -Billet n° 262 b

Les réverbères est mouvement néo-dadaïsme et une revue fondés à Paris en 1938 par Michel Tapié, Jacques Bureau, Pierre Minne, Henri Bernard et Jean Marembert.

Ils sont rejoints par de jeunes artistes : Jean-Jaussio, Jean-François Chabrun, Marc Patin, Jean Hoyaux, Noël Arnaud, Gérard de Sède, Francis Crémieux, Nadine Lefébure, Jean-Claude Diamant-Berger , Georges Herment, Michel Perrin, Aline Gagnaire, Jean Renaudière

Le groupe des réverbères s’est éteint à la déclaration de la guerre.

Cependant des membres se regroupent autour de La Main à Plume. Et ont fait en sorte que le surréalisme survive pendant la guerre 39-45 Ce groupe d’artistes et d’écrivains surréalistes et résistants dont certains ont été assassinés par les nazis (cf. nom en italique et en gras dans la liste ci-dessous)

Ont participé à la vie du groupe et/ou à la rédaction de la revue (*) qui changeait de nom à chaque livraison, censure allemande oblige :
Adolphe Acker = Jacqueline Allan-Dastros = Noël Arnaud =Jean Arp = Maurice Blanchard = Charles Bocquet = Christine Boumeester= Victor Brauner = André Breton = Roger Brielle = Camille Bryen = Jacques Bureau =Nicolas Calas = Jean-François Chabrun = Achille Chavée = Paul Delvaux (*) =, Jean-Claude Diamant-Berger = Oscar Dominguez= Christian Dotremont

Paul Éluard = Max Ernst =Aline Gagnaire ==Henri Goetz = Emile Guikovaty= Maurice Henry,=Jacques Hérold,= Tita – Edith Hirshowa = Jean Hoyaux, =Georges Hugnet =Valentine Hugo == Laurence Iché = Edouard Jaguer =Jean Jausion =Wilfredo Lam =Nadine Lefébure = René Magritte,= Léo Malet = =Marcel Marien= André Masson = Joan Miro= Jean-Pierre Mulotte = Maurice Nadeau

Marc Patin = Henri Pastoureau =Benjamin Péret = Pablo Picasso =André Poujet = Régine Raufast = = Robert Rius = Boris Rybak, = Gérard Schneider =Hans Schoenhoff =Gérard de Sède,= Jean Simonpoli=, André Stil =Yves Tanguy= Raoul Ubac Manuel Viola= Gérard Vulliamy.

D’autres surréalistes qui n’appartenaient pas à la Main à la plume ont été assassinées par les nazis ou la Gestapo. Ainsi, bien qu’elle était à Jersey pendant la guerre Claude Cahun est aussi une grande résistante. Et aussi à Marseille l’homme de Théâtre Sylvain Itkine et sa coopérative des croque-fruits
Le musée de Grenoble a organisée récemment une exposition « Picasso au cœur des ténèbres 1939-1945« 

Oscar Dominguez -Fruit et poissons
Max Ernst Epiphany-1940
André Masson – Portrait de Goethe
Pablo Picasso – Étude pour Aubade
Wilfredo Lam – Le bruit – 1943
René Magritte – Le retour – 1940
Yves Tanguy – Le témoin silencieux
Sous le signe de la poésie 1
Sous-le-signe-de-la-poesie-2

The Eastern Group of Painters – Billet n° 262-a

The Eastern Group of Painters Le groupe des peintres de l’Est est un collectif d’artistes fondé en 1938 à Montréal qui s’opposait au nationalisme du Groupe des sept

Le mouvement regroupait Alexandre Bercovitch, Goodridge Roberts, Eric Goldberg, Moses Reinblatt, Jack Humphrey, John Lyman et Jori Smith et Philip Surrey
Ce groupe ne dura qu’une année et dès 1939 il fit place à la Société d’art contemporain

John Lyman. – A la plage
Alexandre Bercvitch – Les deux gangsters, 1940
1Jori-Smith- Autoportrait
Goodridge Roberts – Lake Orford

Eric Goldberg – Portrait de Regina Seiden
Moses Reinblatt – Paysage
Jack-Humphrey – Paysage
Philip Surrey –
Région de Charlevoix

Art dégénéré -Billet n°261

Dans l’Allemagne nazie, tout ce qui ne répond pas aux critères de l’« Art héroïque arien » est banni de l’espace public. Les courants de l’art moderne, l’expressionnisme, le dadaïsme, le cubisme, le fauvisme, l’ impressionnisme, le surréalisme sont  stigmatisés par le régime nazi. Ils le sont d’autant plus si les artistes sont juifs. C’est l ‘Entartete Kunst art dégénéré et pourtant rentable . Il y a eu près de 16.500 œuvres confisquées selon le Victoria & Albert Museum de Londres.

De nombreux peintres et sculpteurs vivants ou disparus ont subi l’opprobre. Certains périrent dans les camps de la mort comme Felix Nussbaum. 

Un certain nombre sont connus du public français, on peut citer :Max Beckmann, Marc Chagall,  Lovis Corinth, Otto Dix,  Max Ernst, George Grosz, Wassily Kandinsky, Ernst Ludwig Kirchner, Paul Klee, Oskar Kokoschka, Max Liebermann, Franz Marc , Gerhard Marcks, Laszlo Moholy-Nagy, Piet Mondrian, Edvard Munch, Egon Schiele, Emil Nolde , Felix Nussbaum , Max Pechstein

Beaucoup d’autres n’évoquent rien en France. Ce n’est que très récemment que des expositions sont consacrées aux artistes allemands de cette période. Il y a  eu Fauves et Expressionnistes au musée Marmottan, Impressionismus & Expressionismi à la Pinacothèque et encore au Musée Granet d’Aix-en-Provence.

Parmi ces artistes  considérés comme dégénérés par le III ème Reich, il y avait :
Hans Baluscheks ,  Ernst Barlach, Willi Baumeister, Hans Bellmer, Conrad Felixmüller, Otto Freundlich, Johnny Friedlaender  Ludwig Gies , Otto Griebel, Hans_Grundig, Johannes Itten, Richard Haizmann, Erich Heckel,  Katharina Heise, Alexi_von_Jawlensky, Paul Kleinschmidt, Otto Lange, Wilhelm Lehmbruck, Julo Levin, Ludwig Meidner, Albert Mentzel, Hans Mettel, Paula Modersohn-Becker, Marg Moll,  Oskar Moll, Johannes Molzahn, Wilhelm Morgner, Otto Mueller, Gabriele Munter, Hanna Nagel, Franz Radziwill, Emy_Roeder, Oskar SchlemmerKarl Schmidt-Rottluff, Kurt Schwitters = Friedrich Skade, Oskar Schlemmer, Christoph_Voll Karl Wolker, Gert Wollheim

Certains artistes de la génération perdue ont été totalement oubliés. Le Centre des Arts persécutés de Solingen s’est donné mission de les sortir de l’oubli. Parmi les artistes oubliés, il y a. Jankel Adler , Maximilian Jahns , Rudolf Jahns , Richard Haizmann , Ludwig Haller-Rechtern , Fritz Heinsheimer , Johannes Molzahn , Gerta Overbeck-Schenk , Curt Querner , Carl Rabus, Anita Rée , Fritz Schulze , Kurt Scheele , Erich Schmid , Georg Alfred Stockburger ,Fritz Stuckenberg , Franz Wilhelm Seiwert , Kasia von Szadurska , Oscar Zügel, Werner Scholz et Josef Steiner .

A l’été 1937, Joseph Goebbels organise à Munich, assisté par Adolf Ziegler une exposition d’Art dégénéré – Entartete Kunst. Elle attirera 3 millions de visiteurs. Elle montre, 650 œuvres confisquées dans 32 musées allemands. Elles sont assorties de notices à connotation antisémite  qui visent à les dénigrer. Elles sont souvent mises en perspective avec les travaux d’aliénés. Ce sont plus de 16.000 œuvres d’art moderne qui seront saisies et vendues à l’étranger ou détruites.

L’art officiel du IIIème Reich – Billet n°260

De tous temps, les régimes politiques ou les institutions religieuses ont voulu imposer   un « art officiel » selon leurs critères du bon goût. On pense à la Réforme, au Roi Soleil, au premier et au second Empire, à la restauration.

Au 20ème siècles les régimes autoritaires ont accentué leur pression allant jusqu’à la « liquidation » des artistes. Staline impose aux artistes soviétiques un nouvel académisme. Mussolini rêve des canons de l’Empire Romain. Mao Zedong promeut  un art du peuple.

Hitler qui « se prend pour un artiste » édicte dès Mein Kampf son point de vue de l’esthétisme en se fondant sur le sens commun populaire. Il appréciait Caspar David Friedrich et paradoxalement Gustav Klimt malgré sa liberté de mœurs. Mais aussi Eduard von Grützner et Reinhold Koch-Zeuthen.

L’ art officiel nazi a pris pour modèle l’art Grec et l’art Romain qui étaient jugées exempts d’influences juives. Il encourageait le « réalisme héroïque » avec des représentations populaires. Cet art officiel représentait les valeurs du III ème Reich, la patrie, le « Kinder, Küche, Kirche« , les paysages et . . . le culte du Führer

Certains artistes sont alors adoubés en figurant sur la Gottbegnadeten-Liste de ceux « qui bénéficient de la grâce de Dieu » et ultime reconnaissance être sur la Sonderliste (liste d’exception) On peut citer les Sculpteurs Hermann Blumenthal =Arno Breker = Richard Guhr =Fritz Klimsch =Georg Kolbe =Josef Thorak = Luis Trenker et les peintres : Ludwig Hohlwein =Arthur Kampf =Heinrich Knirr =Albert Reich =Karl Truppe =Adolf Wissel =Hermann Gradl

De 1937 à 1943 la Große Deutsche Kunstausstellung était organisée à Munich à la Haus der Kunst . On peut voir les œuvres qui étaient exposées, année par année sur le site G.D.K. -Research

Le Design Museum Den Bosch a organisé du 7 septembre 2019 au 1er mars 2020 une exposition « Design of the Third Reich » qui a fait polémique en Hollande (Voir reportage d’Arte)

Comme corollaire, à l’instauration d’un art officiel du III ème Reich, les nazis ont banni l’art dégénéré. C’est à dire les œuvres avant-gardistes qui ne répondent évidemment pas aux critères nazis . J’y consacrerait le prochain billet.

Hubert Lazinger,
Karl Truppe
Ludwig_Hohlwein_-_Grossdeutscher_Reichskriegertag_Kassel_1939
ArthurKampf – Der 30 Mei
Heinrich Knir – Peintre officiel d’Adolf Hitler
Adolf Wissel, « La famille paysanne du Kalenberg »,

Federal Art Project and others – Article n° 259

The Federal Art ProjectProjet fédéral pour l’art est l’un des cinq programmes de la Work Projects Administration, l’agence gouvernementale créée aux U.S.A, pendant la Great depression dans le cadre du New Deal . Il avait pour but de soutenir les arts visuels et les acteurs de ce secteur. Ce dispositif a été actif d’Août 1935 à juin 1943.

Les principaux objectifs du Federal Art Project étaient d’employer des artistes au chômage et de fournir des œuvres d’art aux édifices municipaux et aux espaces publics non fédéraux. Le travail était divisé en production d’art, instruction d’art et recherche d’art, sans distinction entre art figuratif et non figuratif. Le principal résultat du groupe de recherche sur l’art a été l’Index of American Design

Parmi les artistes qui ont bénéficié ce ce programme, il y avait notamment
Berenice Abbott =William Abbenseth =Arnold S. Aigle=Maxine Albro =Lee Allen =Charles Alston =William Baziotes =Romare Bearden =Thomas Hart Benton =Aaron Berkman =Leon Bibel =Samuel Bookatz =Dorr Bothwell =Flávio Cabral =Eleanor Coen =Criss Francis =Rinaldo Cuneo = Beatrice Cuming = =John Steuart Curry

Stuart Davis = Burgoyne Diller= Ross Dickenson ==Philip Evergood = Claire Falkenstein =Louis Ferstadt =Lee Gatch =Arshile Gorky =Adolph Gottlieb =Harry Gottlieb =William Gropper =Philip Guston =Jules Halfant =Marsden Hartley =Donal Hord =William H. Johnson =Jacob Kainen = Morris Kantor =Albert Kotin =Lee Krasner =Jacob Lawrence =Tom Lea =Norman Lewis =Abraham Lishinsky =Michael Loew =Conrad Marca-Relli =John Marin =Jan Matulka =Dina Melicov =Paul Meltsner =Katherine Milhous =Jo Mora =Carl Morris =Louise Nevelson =Frank Nuderscher

=Elizabeth Olds =Charles Pollock =Jackson Pollock =Ad Reinhardt =Daniel Rhodes =Diego Rivera =Mark Rothko =William B. Rowe =Augusta Savage =Louis Schanker =Georgette Seabrooke =Ben Shahn =Harry Shoulberg =David Alfaro Siqueiros =John Sloan = William Sommer =Isaac Soyer =Moses Soyer =Raphael Soyer =Dox Thrash = Alton Tobey =Mark Tobey =Orson Welles =Grant Wood =William Zorach

Ross Dickenson_Valley Farms
Beatrice_Cuming – Saturday_Night_-_New_London
Dewey Albinson – Northern Minnesota Mine
John-Steuart-Curry – Justice of Pains- The-Movement-Westward–1936

Outre le Federal Art Project d’autres programmes sont venus aider le milieu des arts visuels : le Public Works of Art Project (1933-1934) sous la tutelle du Trésor américain et financé par la Civil Works Administration , la Section of Painting and Sculpture (1934-1943) et le Treasury Relief Art Project ( 1935-1938).

Euston road school – Billet n° 258

The Euston road school – L’école d’Euston road est, entre 1937 et 1939, un groupe de peintres britanniques de gauche, professeurs ou élèves de la London School of Drawing and Painting. . L’école a été fondée par William Coldstream, Victor Pasmore et Claude Rogers et aussi Graham Bell Rodrigo Moynihan. Parmi les enseignants il y avait aussi Vanessa Bell et Duncan Grant En pleine dépression, ils privilégient une approche réaliste et ambitionnent de supplanter l’avant-garde. Parmi les élèves il y avait Lawrence Gowing , Peter Lanyon et Thelma Hulbert.
Quelques expositions ont été organisées : en 1938 Fifteen peintures de Londres tenue à la Storran Gallery en 1942 Members of the Euston Road group au Ashmolean Museum = en 1948 The Euston Road School et d’autres à la Wakefield Art Gallery
En 2018 une exposition a été organisée au Swindon Museum avec des œuvres de membres du groupe et d’autres artistes comme Allen Jones, Nicholas Monro, Michael Ayrton, Basil Beattie , Katherine Jones, Joe Tilson, Eduardo Paolozzi, Cecil Collins, George Clausen, Gwen John et Michael Craig-Martin.

Vanessa Bell – The-other-room
Telmat Hulbert – Laqndscape
Rogers, Claude; The Spithead Forts
Duncan Grant – Virginia Wolf
The Quiet River. The Thames at Chiswick
Graham Ball – Bolton factories
Rodrigo Moynihan. – Self portrait
Lawrence Gowing – Portrait de Norman Reid
Peter Lanyon – Wreck

Allianz Gruppe – Billet n°257

Allianz Gruppe à ne pas confondre avec le groupe d’assurances est un groupe artistique suisse, proche de l’art concret, fondé en 1937 par l’avant-gardiste Léo Leuppi .qui avait créé en 1934 Abstraction et surréalisme et Richard Paul Lohse.

Le groupe proche de la Zurich School of concrete a organisé des expositions jusque dans les années 1950

Outre les fondateurs, ont fait partie de ce groupe Max Bill = John Konstantin Hans Egger =André Evard =Fritz Glarner =Max Huber =Verena Loewensberg = Walter Bodmer = Camille Graeser = Sophie Taeuber-Arp

Témoignage – Billet n° 256 B

Témoignage est né le 22 décembre 1936 à Lyon, de la rencontre, à l’instigation du lyonnais Marcel Michaud d’un certain nombre d’artistes qu’il avait réuni.

Au fil du temps Témoignage et sa revue Le poids du monde, regroupent des peintres, des poètes, de musiciens autour de Marcel Michaud, qui avait fait partie dans les années 20 du groupe des Ziniars .

Il y avait Jean Bertholle = Lucien Beyer = Roger Bissière = René-Maria Burlet = Modest Cuixart = Jean Duraz = César Geoffray = Charlotte Henschel = Étienne Martin = Jean Le Moal = Camille Niogret = Véra Pagava = Hector de Petigny = Jacques Porte = Joseph Silvant =François Stahly = Louis Thomas = Dimitri Varbanesco = Nicolas Wacker (*) = Zelman Otchakovsky.

Témoignage et sa revue sont généralement mal accueillis par l’élite et la presse lyonnaise. Les artistes sont confondus avec les autres avant-gardes : surréalistes, cubistes

Roger Bissiere -Paysage-Vert -Composition
Charlotte Henschel – Le jour et l’heure
Jean Bertholle
Lucien Beyer – Composition
Etienne Martin

American Abstract Artists- Billet n° 256 A

American Abstract Artists -AAA Artistes abstraits américains est une association créée en 1936 à New York. Elle s’est fixé le but de promouvoir l’Art abstrait . En effet à cet époque les critiques les plus influents comme Thomas Craven ou Royal Cortissoz considèrent l’art abstrait américain comme trop marqué par ce qui vient d’Europe. En un mot de ne pas être américain. L’association a pour effacer cette image négative organisé des forums, et créé des magazines.

Ont participé à la fondation de l’AAA : Josef Albers =Rosalind Bengelsdorf =Ilya Bolotowsky =Harry Bowden =Byron Browne =Jeanne Carles =Giorgio Cavallon =A. N. Christie =Anna Cohen =Burgoyne Diller =Werner Drewes =Herzl Emmanuel =Robert Foster =Balcomb Greene =Gertrude Greene

Hananiah Harari =Carl Holty =Harry Holtzman =Ray Kaiser =Frederick Kann =Paul Kelpe =Marie Kennedy =Leo Lances =Ibram Lassaw =Agnes Lyall =Alice Trumbull Mason =Mercedes Matter =George McNeil =George L. K. Morris

John Opper =Ralph R. Rosenborg =Louis Schanker =Charles G. Shaw =Esphyr Slobodkina =Albert Swinden =R. D. Turnbull =Vaclav Vytlacil =Rudolph Weisenborn =Frederick J. Whiteman =W. M. (Wilfred) Zogbaum

La première exposition a lieu en 1937 à la Squibb Gallery de New York. En 1940 un tract intitulé How Modern is the Museum of Modern Art? est distribué devant le MoMa. Ce musée présente alors essentiellement l’avant-garde européenne et nuit donc aux projets de l’AAA. Après la seconde guerre mondiale il a contribué à créer le courant de l’Expressionnisme abstrait. L’American Abstract Artists a passé surmonté toutes les embuches dont la Grande dépression. Elle toujours active de nos jours
Et les Female Abstract Artists dans tout cela ?

Lokakuun ryhmä – Billet n° 255

Lokakuun ryhmä ou Groupe d’Octobre est un collectif de peintres et sculpteurs modernistes et expressionnistes finlandais. Il s’est créé en 1934 en réaction contre le milieu artistique conservateur. Il est l’héritier de Marraskuun ryhmä ou Groupe de Novembre

Il comprenait Ernst Krohn , Sven Grönvall , Eemu Myntti , Carl Wilhelms , Sakari Tohka et aussi Aimo Kanerva , Mikko Laasio , Oskari Jauhiainen et Helge Dahlman .
Le groupe a organisé quelques expositions mais son activité fut interrompue par la Talvisota ou Guerre d’Hiver de 1939-1940. Le conflit dura 4 mois et demi et opposa la Russie et la Finlande.

Ernst Krohn – Trois femmes
Eemu Myntti
Aimo Kanerva
Mikko Eelis Laasio
Helge William Dahlman
Carl Wilhelms – Barnebys – 1935
Sakari Tohka
Oskari Jauhiainen