Coloring Karia / Les coloriages de Karia

Coloring Karia  est une chaîne vidéo sur Youtube. Comme son nom l’indique elle est consacrée à la couleur. En fait aux crayons de couleurs, à secs ou aquarellables, destinés aux adeptes des livres de coloriages pour adultes.

Des vidéos sont publiées régulièrement. Karia, la jeune femme noire américaine, s’exprime bien entendu en anglais. Mais l’on peut à chaque vidéo installer les sous-titres en Français ( voir ici le mode opératoire) Voici quelques unes des vidéos

La gomme électrique, accessoire du dessinateur.

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Gomme électriqueC’est mon ami Jean qui m’a fait découvrir la gomme électrique. On dit  » electric eraser » en anglais et « efface électrique » au Canada où la « gomme » désigne le chewing-gum. 

Il existe à ma connaissance quatre modèles comparables :  Derwent, Sakura , SE60 ,Staedtler

J’ai acheté une gomme Derwent, chez Graphigro On la trouve aussi  chez  les distributeurs habituels. Elle marche avec deux piles LR03. Elle se tient comme  un crayon, pour les droitiers comme pour les gauchers. Je l’ai essayée pour effacer des parties d’un dessin au crayon, lors d’un atelier de modèle vivant. Je n’ai pas fait l’expérience avec le fusain. A noter que les petits embouts de gomme s’usent assez vite. Donc il faut en avoir près de soi pour les remplacer.

Ce petit accessoire plutôt pratique coute autour de 10 euros. L’on peut considérer que c’est un gadget, mais je pense qu’il peut intéresser tous ceux qui « poussent le crayon », artistes, bédéistes,  architectes.

A voir, en anglais une vidéo en 2 parties : n°1 et n° 2 et aussi celle ci-dessous

Palette hermétique Mijello pour peindre en extérieur

Jusqu’à présent, lorsque je peignais à l’extérieur, j’utilisais une Boite métal 24 demi-godets de chez Sennelier. Or, lorsque je peins en atelier je me sers de couleurs en tubes conservées dans une palette hermétique de la marque allemande Ami-Art material international. Mais compte tenu de ses dimensions (27 cm x 32 cm x 4 cm)  elle n’est pas commode à transporter. J’étais donc à la recherche d’une palette hermétique plus petite.

 Je me suis tout naturellement adressé à Denis Beaux-arts qui « dégote » toujours de produits originaux. Il m’a été proposé une palette hermétique de la firme coréenne Mijello

 Cette palette « Fusion 18 » référence MWP-3018 est disponible avec un couvercle bleu ou rose. Avec ses dimensions  de 27 cm x 13 cm x 2,3 cm c’est un objet tout à fait commode pour l’emport.

Les pinceaux pour l’aquarelle Escoda

C’est un courriel de Janine Gallizia qui a attiré mon attention sur les pinceaux Escoda fabriqués à Sabadell près de Barcelone par une entreprise familiale créée en 1933.

 Voici le Catalogue général. Il existe plusieurs gammes. Parmi celles-ci Janine Gallizia utilise de façon habituelle « Ultimo », pour les détails « Barroco » ou « Perla » et pour les grandes surfaces mouillées « Aquario » Elle apprécie leurs qualités, avec une réserve importante et très nerveux, avec « un ressort fabuleux » et pour ne rien gâter des prix très bas.

 Plusieurs artistes internationaux font la promotion de ces pinceaux et notamment Alvaro Castagnet,  Charles Reid, Fabio Cembranelli,  Joseph Zbukvic ou encore Nicholas Simmons (cf. la vidéo ci-dessous)

 

On peut trouver les pinceaux Escoda, chez mon fournisseur et ami André Denis, distributeur exclusif pour la France :  Denis Beaux-arts  02.31.74.45.45 et denis.beaux.arts@wanadoo.fr Actuellement Monsieur Denis applique une remise exceptionnelle de 25 % sur les tarifs de la marque

 

Le splatter plat de Liquitex. Pour faire des projections à l’acrylique . . . et aussi à l’aquarelle

liquitex-free-style-_spalter-flat.1303317117.jpg

Splatter (et non pas  spalter)

Je n’ai pas fait de faute de frappe. Un spalter, de l’allemand spalten, est un pinceau plat qui à l’origine était utilisé en décoration, par exemple pour imiter les veines du bois

Mais je veux parler ici du spaltter. Le mot est surtout familier des utilisateurs de photoshop et autres logiciels de dessin assisté par ordinateur. Ce mot d’origine anglaise  signifie éclaboussure Son synonyme est splash.

La brosse « Free style Splatter Flat n°1301102 » de Liquitex a  été mise sur le marché, à destination des acrylistes. Cet outil est constitué de fibres longues en nylon très rigides. Elles n’absorbent pas l’eau et permettent un geste nerveux. Le pinceau se nettoie très facilement. Il est large de 2 cm, les fibres  mesurent 12 cm,  le manche et la virole également;  soit au total 24 cm.

J’ai récemment utilisé ce pinceau, à l’aquarelle,  pour faire des projections. Je trouve cet usage détourné permet d’obtenir des effets de projection très vigoureux.

L’outil est proposé sur Internet  par Géant Beaux-Arts et  Da Vinci mais je l’ai trouvé chez un distributeur près de chez moi

Ma nouvelle palette hermétique AMI – pour l’aquarelle ou l’acrylique

Je viens de recevoir de chez Denis Beaux-Arts  la palette modèle n°2 de la marque AMI – Art material International que j’ai commandée

Le modèle n°1 est constitué d’un certain nombre de plateaux amovibles. Sa conception est très intéressante lorsque l’on travaille chez soi, en atelier. Par contre lorsque l’on se déplace à l’extérieur ou que l’on participe à un atelier collectif, l’étalement des différents plateaux devient problématique.

Le modèle n°2 est de conception plus simple.

Il est composé en trois parties

  1. Un plateau creu entouré de vingt alvéoles
  2. Un grand plateau pour les mélanges
  3. Un couvercle hermétique avec joints et clips de fermeture

Les dimensions approximatives sont de 24 cm x 32 cm x 4 cm

Voici les photos des diffèrents éléments de ce modèle. Par ailleurs, je donne ma répartition provisoire des couleurs dans les vingt alvéoles

dscn2704.1275151342.JPG

Palette fermée

dscn2702.1275151469.JPG

Plateau principal avec 20 alvéoles

dscn2703.1275151728.JPG

Plateau de mélange et couvercle

dscn2705.1275151852.JPG

 Légende des couleurs disposées dans les alvéoles

 

La brosse à dents et la soufflette – projections – histoires d’aquarelle

002.1258700831.JPG

 Lorsque l’on peint à l’aquarelle bien entendu l’on utilise des pinceaux pour appliquer la couleur. La charge de pigments sera appliquée de façon plus ou moins contrôlée suivant la technique choisie, sur papier sec ou humide.

 L’on peut aussi chercher obtenir des effets aléatoires en réalisant des « projections »

Avec un pinceau chargé de pigments, que l’on va heurter avec un doigt pour donner des effets de cailloux, de feuilles.

Mais il y a aussi la brosse à dents. On la choisit de préférence souple et usagée. On la charge de couleur avec un pinceau. Et fait gicler des fines gouttelettes sur le papier à l’aide du doigt ou d’un peigne.

On peut aussi utiliser une soufflette, pour projeter ou appliquer les couleurs. C’est un peu l’aérographe du pauvre.La tige est plongée dans un récipient, flacon, petit bac. On souffle dans l’embout et la peinture se disperse avec plus ou moins de précision.

Dans toutes ces méthodes la position plus ou moins éloignée de l’engin influencera le résultat obtenu.

L’on peut aussi projeter, avec précaution, des gouttelettes d’eau pure. Quel que soit le dispositif retenu, il est prudent de faire des essais au préalable.

A noter qu’Andy Warhol, dans des œuvres des années 1960-1960 a réalisé des œuvres sur toile où il combinait des coupures de magazines et des projections d’aquarelle

Une autre façon de faire des projections, mais pas avec l’aquarelle, c’est le « dripping » inventé par Max Ernst et que de Jackson Pollock a largement utilisé dans ses oeuvres


La projection d’art – dessin sans peine ? Avec l’épiscope, le rétroprojecteur, le diascope, le vidéoprojecteur

episcopes.1257577923.jpg

Il y a un an ou deux,  j’ai été intrigué par les publicités  récurrentes dans le magazine « Pratique des Arts » sur « Tracer » et d’autres épiscopes. J’ai regardé d’un peu plus prêt la question, lorsque je me suis rendu dans mon magasin habituel de fournitures Beaux-Arts.

Depuis la Renaissance, les artistes utilisent à l’aide de la « Camara obscura » les techniques de projection pour calquer directement des images sur la toile ou le mur pour réaliser de vastes fresques. Grâce à l’évolution technologique, les aux artistes disposent de nos jours de l’épiscope. Cet appareil qui combine optique et électricité permet d’agrandir, et de projeter sur le support  de l’œuvre à naître les images, photos esquisses que l’artiste, l’illustrateur, le dessinateur veut reproduire. Le grossissement peut aller de 10 à 30 fois le support original, suivant le type d’appareil et son corollaire le prix.

Le site « comment fait-on » explique sommairement « comment dessiner par projection »

http://www.commentfaiton.com/fiche/voir/11530/comment_dessiner_par_projection

 Des artistes fâchés avec le dessin ou d’autres qui disent vouloir surtout se consacrer à la couleur utiliserons l’épiscope. Il existe d’autres appareils comparables, le diascope ou projecteur de diapositives, le vidéo-projecteur relié directement avec un ordinateur, le rétroprojecteur. Ce dernier dispositif nécessite la reproduction du croquis sur un support transparent.

De nos jours, les artistes avouent rarement utiliser cette aide technique. C’est bien connu, ils savent dessiner. Par contre les tenants de la « figuration narative ne faisaient pas un miystère que l’aérographe, faisaient partie de leur panoplie

http://www.connaissancedesarts.com/peinture-sculpture/diaporama/figuration-narrative-51937.php#

http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-figuration-narrative/ENS-figuration-narrative2.html

Voici les sites de deux distributeurs d’épiscope Sennelier et Bossu

http://www.magasinsennelier.com/dessin/episcope.html

http://membres.lycos.fr/lerool/episcope.html

On peut imaginer que l’artiste qui peint une fresque trouve une aide avec ce type de dispositif. Cela semble aussi intéressant pour les peintres qui travaillent dans l’hyperréalisme, comme toutes « ces rues de New York ». Pour l’aquarelliste, qui ne travaille pas verticalement, mais souvent à plat, le dispositif est plus malaisé à utiliser, sauf à punaiser la feuille de papieraquarelle sur un mur. Mais surtout, je trouve que ce type d’appareil bloque la spontanéité. Et puis je ne suis pas pressé. Donc je continuerai de dessiner

Palette hermétique pour l’aquarelle AMI – Art Material international

ami-logo.1257916839.jpg

Isabelle Fournier avait parlé au début de l’année, sur Aquarellissime,  de la nouvelle palette qu’elle s’était procurée.

http://isabellefournierperdrix.blog4ever.com/blog/index-155548.html

Je n’y avais pas à ce moment là prêté vraiment attention.Depuis, je me suis aperçu que lorsqu’ l’on travaille avec des couleurs en tubes, l’on perd beaucoup de matière, en fin de travail. La solution est donc de disposer d’une palette hermétique.

Je viens de me procurer cette nouvelle palette,  auprès du magasin de fournitures iour Beaux-Arts de la région de Caen, indiqué par Isabelle. Il  prend les commandes par téléphone et expédie rapidement, dans toute la France et la Belgique et sans doute au-delà

Denis Beaux-Arts 6 avenue de la Grande Plaine ZA 14760 Bretteville sur Odon 02.31.74.45.45  contact@denisbeauxarts.fr

Le grossiste qui le fournit est la firme allemande «  Art material international » basée à Kaltenkirchen.

Cette palette se présente sous la forme d’une boite hermétique en plastique avec des joints sur le pourtour. Elle est vendue en principe pour la peinture à l’acrylique.

Elle a les dimensions suivantes : ~35 cm x ~25 cm x ~4,5 cm . Et elle est ainsi distribuée 

plateau

 

 

 

1

3

Compartiments de

2 bacs soit

6 bacs

 

6 bacs

3

Compartiments de

1 bac soit

3 bacs avec chacun

7 alvéoles  

21 alvéoles

Le photographies jointes permettent de mieux se rendre compte

palette-ouverte.1257861758.jpg

En disposant les trois bacs à alvéoles l’on peut répartir les différentes couleurs suivant le dispositif en triangle mis au point par l’aquarelliste Jean-Louis Morelle. Et faire les mélanges dans les différents bacs et le plateau. J’expose l’organisation de ma nouvelle palette dans un second billet, ci-dessous.

L’aérographe ou airbrush en anglais. Un pinceau pas comme les autres

aerographe.1257403431.jpg

Le premier aérographe a été mis au point à la fin du 19ème siècle  par Charles Burdick, un aquarelliste anglais. Les appareils qui sont utilisés de nos jours sont plus perfectionnés, mais le principe de fonctionnement est à peu près le même.

L’aérographe permet, comme un pistolet à peinture traditionnel, de vaporiser de la peinture sur n’importe quelle surface, à l’aide d’air comprimé. A la différence d’un pistolet à peinture, l’aérographe est beaucoup plus petit et en général à « double action » ce qui permet avec la même gâchette d’actionner le débit de l’air puis de régler le débit de peinture.  Il diffuse de fines particules de couleurs, avec un précision de l’ordre du ½ millimètre. Les pigments utilisés permettent des rendus opaques ou transparents, métallisées, des fondus, dégradés, effets de profondeur, de texture. On utilise toutes sortes de supports, la toile, le papier, le bois, le métal, les murs, les carrosseries. On peut utiliser la peinture à l’huile, l’acrylique mais aussi l’aquarelle liquide.

Le prix des compresseurs s’échelonne entre ~100 € et 400 € et l’aérographe, c’est à dire le pistolet, entre 50 et 100 €.

http://www.ateliermagique.com/boutique/prix/arts-graphiques,categorie_compresseurs-pour-aerographe.html

http://www.geant-beaux-arts.fr/compresseurs-aerographe-arts-graphiques.html

Les artistes s’en servent dans des œuvres hyperréalistes, en illustration, pour les dessins animés, les fresques murales, les trompe l’œil  Et il ne faut pas oublier un usage plus prosaïque, la « customisation » des carrosseries des motos, voitures et camions, les casques, les bateaux. Il est aussi utilisé pour les maquettes et modèles réduits.

Les artistes dits de la « figuration narrative » utilisent l’aérographe pour la réalisation de leurs œuvres.

http://www.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-figuration-narrative/ENS-figuration-narrative2.html

J’ai vu tout récemment, en visitant la rétrospective qui lui est actuellement consacrée, une vidéo dans laquelle Peter Klasen, fait une démonstration de l’utilisation de l’aérographe dans ces œuvres actuelles.On trouvera des informations complètes sur plusieurs sites,  Marc Haelewyn, Fanatik un maquettiste de modèles réduits d’avions, Gondo, Maqueweb

http://marc.haelewyn.free.fr/htm/plandusite.htm
http://fanakit.free.fr/techniques/Aerographe/Peinture_aero.htm
http://gondo.info/index.htm

http://www.maqueweb.net/articles.php?lng=fr&pg=676

Et aussi un forum des fournisseurs d’appareil. On voit qu’il existe des appareils avec compresseur de petite dimension

http://aerographe.winnerbb.com/forum.htm

http://www.boutiqueaerographe.com/

http://www.mister-aerographe.com/p178/INFINITY-TWO-IN-ONE/product_info.html

Le site d’un « acro » et celui d’un professionnel de la custumisation

http://aeronico68.canalblog.com/

http://raymondplanchat.fr/

Cette vidéo

et aussi à voir sur le site de You tube

http://www.youtube.com/watch?v=jCp5TME3jbE

http://www.youtube.com/watch?v=KbIn3MLs62U