Le Cubisme de cristal -6/13 Billet n° 119

Le Cubisme de cristal 1915-1916 nom donné par le critique Maurice Raynal met l’accent sur l’activité des surfaces planes et les grands plans géométriques qui se chevauchent. La primauté de la structure géométrique sous-jacente, enracinée dans l’abstrait, contrôle pratiquement tous les éléments de l’œuvre.

On désigne aussi cet avatar sous les vocables de cubisme classique, cubisme pur, cubisme avancé, cubisme tardif, cubisme synthétique ou deuxième phase du cubisme . Il a été pratiqué notamment par Jean Metzinger , Juan Gris , Albert Gleizes , Henri Laurens , Jacques Lipchitz et Fernand Léger

Meiteinger – Soldat jouant aux échecs
Albert Gleize – La femme aux gants noirs
Juan Gris – Femme à la mandoline
Fernand Léger –

Calligraphies monumentales de Fabienne Verdier à Granet et Hokusai et les autres à Caumont

Le musée Granet à Aix-en-Provence prolonge jusqu’au 5 janvier 2020, l’exposition consacrée à Fabienne Verdier

Fabienne Verdier sur les Pas de Cézanne

J’ai vu cette exposition cet été à Aix-en-Provence. Ces tableaux ou plutôt, compte tenu de dimensions des œuvres de Fabienne Verdier, ses fresques sont impressionnantes. Si vous voyagez dans le Sud, allez la voir. Et faite coup double en allant visiter

L’exposition de l‘Hôtel de Caumont
Hokusai, Hiroshige, Utamaro… Les grands maîtres du Japon
collection Georges Leskowicz

jusqu’au 22 Mars 2020

Pratique des Arts – n°149

Le n° 149 de Pratique des Arts est dans les boites aux lettres. Il débute par la Galerie des Lecteurs. PDA par à la rencontre des huilistes, le catalan Pere Mon Taillant , la portraitiste Lucie Geffré , le paysagiste provençal Michel Phelippeau = les aquarellistes Emmanuelle Brunet, Anne Christophe = le pastelliste Peter Thomas = les techniques mixtes de Mark Walton = l’acrylique avec Francine Bouchard. Et aussi le sculpteur animaliste Christian Dunelle.
Un coup de pouce à Thomas Godin = Chloé Barnichon = Amélie Olivier = Nada Elhoek et la mise à l’honneur d’Amélie Vogel.

Un focus sur dijonnais l’Atelier bleu fondé par Anne Le Maître. L’affrontement amical de José Daoudal le pastelliste et l’huiliste Xavier Kosmelski qui le temps d’une œuvre, inversent leurs techniques respectives.

Les fondamentaux de la peinture: dessin, composition et théorie des couleurs par l’illustrateur Jean-Pierre Parlange. Il donne aussi des conseils dans le guide pratique. Joël Simon y teste les nouvelles aquarelles Rembrandt = Amandine explore la technique ancienne du sgraffite = Agnès et André Fish scrutent les secret du peintre flamand Peter van Eyck = Francine Bouchard explique la réalisation à l’acrylique, des roses blanches. Maître Antoine Gitton, prodigue des conseils pour la Cession de droits d’auteur.
Il y a encore des conseils pour organiser un stage. Et bien entendu l’actualité artistique.

Le groupe de Puteaux – 5/13 Billet n° 118

Le groupe de Puteaux qui deviendra la Section d’Or, est constitué en 1911 Ils se réunissent au domicile de Marcel Ducamp qui habite . . . à Puteaux. Il se veut un parallèle à Montmartre où Picasso et Braque résident. Il y a les peintres Gleizes, Kupka, Léger, Metzinger, Picabia, Henry Valensi, les critiques d’art André Salmon et Guillaume Apollinaire l’architecte Auguste Perret qui a reconstruit le Havre, et le mathématicien Maurice Princet. Ils sont rejoints par Juan Gris, Jean Metzinger
Au salon des indépendants de 2012 une œuvre de Marcel Ducamp « Nu descendant un escalier n° 2 » est refusée. En réaction le groupe organise le Salon de la Section d’Or à la Galerie de la Boétie. Les peintres et sculpteurs qui exposent sont Gleizes, Duchamp, Metzinger, Picabia Pierre Dumont, Alexander Archipenko, Félix Tobeen, André Lhote, Roger de La Fresnaye, Louis Marcoussis, Francis Picabia, André Mare, Irène Reno et František Kupka ainsi qu’ Henry Valensi .
Il y a aussi dans le même esprit les Lundi de Montjoie et le Club artistique de Passy.

https://www.centrepompidou.fr/id/cqpzoxR/rGBRaz7/fr
HenryValensi

Le Cubisme orphique -4/13 Billet n° 117

Le cubisme orphique ou orphisme est un terme inventé par Guillaume Apollinaire en 1912. Le poète considère dans l’Intransigeant qu’il résulte de l’évolution lente et logique de l’impressionnisme, du pointillisme, du fauvisme et du cubisme » Cette approche est essentiellement pratiquée par Robert Delaunay et Sonia Delaunay et plus marginalement par František Kupka, Francis Picabia, Fernand Léger et Vassily Kandinsky.
On parle aussi de simultanéisme +Voir aussi les rythmes de la peinture et savoir.fr

Robert Delaunay – Hommage à Blériot
Robert Delaunay – Fenêtre
Sonia Delaunay – Prismes électriques 1914
Sonia Delaunay Études de lumière, le boulevard Saint-Michel .
Frantisek Kupka – Cercles orphiques

Le cubisme synthétique 3/13- Billet 116

Le cubisme synthétique est la seconde forme ou évolution du Cubisme. elle débute en 1912 et s’arrête en 1914 avec le départ au front des artistes .

Contrairement à la phase analytique qui présentait l’objet sous toutes ses facettes, les cubistes se mettent à sélectionner celles les plus représentatives de l’objet déconstruit. Les formes auparavant éclatées se recentrent, les objets s’insèrent les uns dans les autres. Les artistes introduisent dans leurs œuvres des collages, d’étoffes, de journaux, de partitions de musique, le paquets de cigarettes, de bois, de matières diverses, etc. Il y a un retour aux couleurs vives, . Ces éléments collés occasionnent des assemblages et des constructions, faisant avancer ou reculer certains plans face au regard du spectateur.

On considère généralement que c’est l’espagnol Juan Gris 1887-1927 qui a donné ce second souffle au mouvement cubiste.Les artistes analytiques abandonnent la première approche qu’ils jugent parfois austère, pour mettre des formes et couleurs plus figuratives.

Fernand Léger, quant à lui, est considéré comme le créateur de ce que l’on a appelé, en référence à ses œuvres, le Tubisme

Juan Gris – Le petit déjeuner
Jan Gris – Nature morte à la guitare
Pablo Picasso – Nature morte à la guitare
Georges Braque – nature morte
Georges Brasie – Nature morte sur table
Jean Metzinger – Table près de la fenêtre
Juan Gris – Jeu d’échecs
Fernand Léger – La femme et l’enfant
Jean Lhote – La diffusion du s^port modernne
Roger de la Fresnay, – L’Homme au foulard rouge
Fernand Léger – La femme en bleue

Le cubisme analytique 2/13 Billet n° 115

Le cubisme analytique , ou anatytical cubism est la première et la plus importante phase du mouvement cubiste. Les premiers cubistes, et bien d’autres par la suite, se retrouvent , à Montmartre, dans la résidence d’artistes du Bateau lavoir. Le grand public associe le Cubisme à Pablo Picasso exubérant, l’artiste à l’ego surdimensionné. Et il oublie le rôle tout aussi important de Georges Braque, le discret , mais aussi l’intellectuel du binôme souvent occulté Il y a la Picasso-madia mais pas de braque-mania.
Nos cubistes se sont affranchis des règles de la perspective. Ils restent figuratif, mais ils veulent montrer le pile et le face de la pièce de monnaie.Ils aboutissent a des représentations totalement déconstruites. Notamment, lorsqu’ils peignent des portraits leur modèle à des difficultés à se reconnaitre!

Nos deux amis ? sont rejoins , dans la même démarche par Juan Gris, Jean Metzinger, Albert Gleizes = Henri Le Fauconnier = Fernand Léger = Raoul Dufy = Marcel Gromaire Auguste Herbin =Roger de La Fresnaye =Henri Le Fauconnier = Fernand Léger =André Lhote =Jean Marchand = Jeanne Rij-Rousseau = Georges Valmier = =Maurice de Vlaminck = Marcel Ducamp = = Marie Laurencin

Georges Brasue – l’Estaque
Jeanne Rij-Rousseau – Le lecteur
Roge de La Fesnay -La conquête de l’air
Juan Gris, Cruche, bouteille et verre, 1911,
Jean Metzinger – VillageAlbert Gleizes – Paysage cubiste
André Lhote – Les baigneuses
Henri_Le_Fauconnier,Les_Montagnards_attaqués_par_des_ours
Maurice de Vlaminck – Fleurs
Georges Valnier – Nature morte géographique
Fernand Leger –
Marcel Gromaire – La guerre
Jean Marchand – le café du XV

Le cubisme 1/13- généralités- Billet n° 114

Il y a d’abord eu le pré-cubisme qui n’était pas un mouvement artistique. Il s’agit de recherches de certains artistes comme Paul Cézanne influencés par l’approche architecturale. Peu de temps après en 1907, nait le début du mouvement cubiste sous l’impulsion de Georges Braque et de Pablo Picasso. On parle de Cubisme cézannien 1908-1909. Ils se font connaitre au travers le Cubisme de Salon : indépendants 1911, 1912, 1913 et 1914. = Automne 1911, 1912 et 1913 jusqu’à la déclaration de la 1ère guerre mondiale à l’été 1914.

Les Cubistes représentent des objets analysés, décomposés et réassemblés en une composition abstraite. Ils multiplient les différents points de vue. Ils utilisent les formes géométriques. Ils sont aussi inspirés par la modernité qui s’installe avec par exemple l’automobile. Le terme de cubisme est employé en 1911 par Albert Gleizes et Jean Metzinger dans leur ouvrage Du cubisme.

Le cubisme est un mouvement pluriel. Dès 1910 jusqu’en 1912 un certain nombre d’artistes les rejoignent c’est la période importante du Cubisme analytique. Elle sera suivie en 1913 par le Cubisme synthétique, du Cubisme Orphique ou encore du Cubisme de cristal. Et aussi, créé en 1911 le Groupe de Puteaux qui l’année suivante organise le salon de la Section d’Or.

Ce mouvement trouve un écho à Prague, chez les peintres et les architectes. C’est ce qu’on appelle alors le Cubisme tchécoslovaque puisque la République Tchèque ne date que de 1993. Les artistes russes se regroupent dans le Cubo-Futurisme. Un certain nombre d’artistes, souvent venus d’ailleurs, se revendiqueront également cubistes. Plus tardivement, un peu comme pour l’impressionnisme, un certain nombre de peintres américains adopteront le cubisme.

La Première guerre mondiale stoppe le mouvement. Le mouvement continu d’être promu jusqu’au milieu des années 20 par les marchands comme Léonce Rosenberg (le grand père d’Anne Sinclair ) et Daniel-Henr Kajnweiler.

Mais des années 20 à 50 il connaitra un prolongement avec le post-cubisme. Par ailleurs, un certain nombre d’artistes, que l’on qualifie parfois de suiveurs,ont adopté l’approche cubiste, parfois très tardivement.

Je vais consacrer une série de billets à ces différentes formes qu’à prise le cubisme et que je viens d’évoquer. Des liens seront installés dans le présent article lorsque tous auront été mis en ligne.

Paul Cézanne – La carrière Bibémus

The Painters’ Club of Los Angeles – Billet n° 113 bis

The Painters Club of Los Angeles était comme son nom l’indique un club de Paysagistes, masculin.. Des artistes qui se rencontraient au hasard des vernissages ont souhaité se rencontrer de façon plus formelle. Ils se réunissaient dans l’atelier de l’un ou l’autre membre. La mission du club était de « se rencontrer dans un esprit de camaraderie et de bonne humeur pour la critique et la suggestion mutuelles sur le travail récent de l’autre » On sait ce que donne ce type de critique bienveillante. Les artistes sont d’accord pour donner de conseils, critiquer leurs confrères, mais pas l’inverse . . . une question d’ego. C’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles ce club fondé en 1906 s’est dissous trois ans plus tard.
Deux expositions ont été organisées en 1908 et 1909 à la Blanchard Art Gallery de Los Angeles
Parmi les fondateurs il y avait Antony E. Anderson , Carl Oscar Borg , William Henry Cole , Albert Clinton Conner , Frank C. Conner , David H. Dunn , Frank Elwin Evans , Frank Rensselear Liddell , Hanson Puthuff et George Thomas Winterburn

Antonu Anderson – Landscpe
Albert C Corner
Carl Borg
Frank Coorner
Hanson Puthuff e

La communauté d’artistes (russe)- Billet n° 113

La communauté d’artistes Община художников 1908-1930 a été fondée à Saint-Pétersbourg par d’anciens élèves de l’Académie russe des beaux-arts encouragés par Illia Repine .Ce groupement avait pour but de faire la promotion des arts figuratifs et de l’enseignement de la culture artistique.

Les membres étaient : Nikolaï Kharitonov  , Isaak BrodskyPiotr BoutchkineAnna Ostroumova-Lebedeva, Alexandre Samokhvalov et Pavel Filonov , Gueorgui Vereïski ,, Nikolaï Dormidontov , Alfons Jaba , Mikhaïl Kourilko, Konstantin Roudakov, Alexandre Samokhvalov, Pavel Filonov, Rudolf Frentz

Anna_Ostroumova-Lebedeva_In_Finland
Pavel_Filonov_Man andWoman

Monsieur Onde, vous connaissez ?

Monsieur Onde est l’offre numérique de l’Orchestre de Paris, intégré, depuis le 1er janvier 2019, à la Philharmonie de Paris. Ce petit personnage animé nous rappelle les Shadoks nés en avril 1968, quelques jours avant les évènements de Mai 68
Pour le moment, je n’ai pas trouvé qui était l’auteur de cette mascotte.

La plateforme « Monsieur Onde » qui a le soutien de Natixis est disponible depuis le 16 octobre 2019. Elle rend les grandes œuvres du répertoire classique. accessibles à tous. Elle est destinée à tous les publics. Elle s’adresse aux jeunes et les moins jeunes, qu’ils soient mélomanes passionnés ou néophytes .

Sont proposées de courtes séquences Cette initiation, par l’écoute, permet à chacun de découvrir les instruments, l’écriture musicale et les styles d’orchestration en fonction des époques. Il suffit de se connecter sur la Discothèque de Monsieur Onde pour voir et entendre des extraits de concerts, souvent publiés sur la Chaine YouTube de l’Orchestre de Paris
France-Musique conseille ce nouveau dispositif de vulgarisation

Les luministes hollandais – billet n° 112

Les luministes hollandais n’ont rien à voir avec les luministes belges de Lumière et Vie proche des impressionnistes L’approche des hollandais post-impressionniste s’inspire du pointillisme de Georges Seurat. On trouve dans ce petit groupe de peintres à l’orée de leur carrière comme Jan Toorop, Jan Sluijters, Leo Gestel et Piet Mondrian.

J’ai omis de publier l’article dans la série numérotée

Va n Toorop/ Dunes
Lep Gestel
Piet Mondrian

Peintres de l’Alföld – Billet n° 111

Les Peintres de l’Alföld est un groupe d’artistes hongrois créé au début du 20 ème siècle. Ils ont été influencés par leur ainé Mihály Munkácsy 1844-1900. Ce sont de paysagistes qui peignent en plein air. Les principaux représentant de ce mouvement étaient László Mednyánszky. Béla Endre, János Tornyai, István Nagy, József Koszta, Gyula Rudnay, László Holló

Yula_Rudnay. – Paysage
Béla Endre -paysage
János_Tornyai_Vue de_Szentendre
László Holló
László Holló

Cercle des impressionnistes et naturalistes hongrois – Billet n°110

Le Cercle des impressionnistes et naturalistes hongroisMagyar Impresszionisták és Naturalisták Kör – Mienk, est une société d’artistes hongrois fondée en 1907. Le groupe organisa trois expositions à Budapest en 1908-1909-1910. C’est un groupe de coalition, rassemblant des artistes des courants artistiques hongrois notamment les Fauves qui ne seront pas appréciés de tous, à cause de leur avant-gardisme .

Mienk est initié par Károly Ferenczy, Pál Szinyei Merse et József Rippl-Rónai


Ils seront rejoints par István Csók = Béla Czóbel = Valér Ferenczy =Adolf Fényes =Oszkár Glatz = Béla Iványi-Grünwald = Károly Kernstok = Gyula Kosztolányi-Kann = Gusztáv Magyar Mannheimer =Ödön Márffy = Ferenc Olgyay =István Réti =Frigyes Strobentz =ános Vaszary

Pour l’exposition de 1909 ils invitent :Géza Bornemisza =Tibor Boromisza =Dezső Czigány =Sándor Galimberti =Lajos Gulácsy = András Mikola =Dezső Orbán = Vilmos Perlrott-Csaba =Bertalan Pór =Lajos Tihanyi =Sándor Ziffer =Lajos Zombory

De nos jours, organiser une exposition de peintres hongrois du 19 ème siècle, en l’espèce les impressionnistes, pose de sérieux problèmes artistiques et aussi politiques. En effet la Hongrie partie de l’Empire Austro-hongrois, dont étaient issus les artistes de cette période n’a plus rien à voir avec l’actuelle Hongrie. Le Traité du Trianon en 1920, à l’issue de la 1ère guerre mondiale l’a amputé des 2/3 du Royaume de Hongrie (1867-1918) et passe de 325 411 km2 à 93 028 km2 .

Lajos Tihanyi. Chapelle de la Vierge-Marie à Nagybánya
Szinyei Merse | Pique Nique de Mai
Woman_with_Three_Girls-_József_Rippl-Rónai
Károly_Ferenczy -_and_Noémi
Károly_Ferenczy Le discours sur la Montagne
Szinyei Merse – A Hanta
C’est très intéressant mais ce ne sont pas les artistes du Mienk


Alfred Stieglitz circle-Billet 109

Le Cercle d’Alfred Stieglitz 1905-1930 ou Stieglitz circle est créé parAlfred Stieglitz 1864-1946 Ce photographe est d’origine allemande est né dans le New Jersey. Après des études en Allemagne il fonde les magazines Amateur Photographer et Camera Notes puis Camera Work. Il est un des pionniers du pictorialisme outre atlantique. Il dirige une galerie de photographie appelée « Galerie 291 » à New York où il accueille les artistes de la Photo Secession

Il contribue a lancer un cercle d’artistes américains comme Arthur Dove , Marsden Hartley, John Marin, Alfred Maurer,Edward Steichen et Abraham Walkowitz. Max Weber

En 1908 il est le premier à faire connaître les artistes européens Pablo Picasso, Henri Matisse, Georges Braque, Paul Cézanne au public américain. Avec son épouse Georgia O’Keefee ils sont des pionniers du Modernisme américain.

Arthur Dove – Clouds & water
Marsden Hartley – Mountain Lake
John-Marin– – Stonington
Alfred Maurer – Landscape with house

In Exaltation of Flowers: -dward Steichen
Abraham Walkowitz – Beach scene
Max Weber – Shabat
Georgia O’Neefee -Melting Vulcano


L’école Bézalel – Billet n°108

L’école Bézalel ou Behalel school , du nom d’un personnage biblique, est un mouvement artistique palestinien fondé à Jérusalem en 1903 par Boris Schatz un artiste d’origine lituanien. A l’époque le pays va quitter la domination ottomane pour être placé sous protectorat britannique L’école ferme ses portes en 1929. Puis elle ouvre à nouveau en 1935. Elle deviendra, en 1969, un département de l’école nationale israélienne pour les Beaux-Arts . Le corps professoral a développé un style, dans l’esprit du sionisme connu sous ce nom d’école Bezalel qui vise à créer un style israélien Sont traités des sujets bibliques et sionistes. Ce style est influencé par le Jugendstil et l’art traditionnel perse et syrien. A l’origine l’approche « arts décoratifs » fait penser à l’ Arts & Crafts britannique. Ces arts visuels en Israel continuent d’être influencé par cette origine
Parmi les artistes qui sont passés par cette structure, certains venant d’Allemagne ou d’Europe centrale : Zeev Raban , Shmuel Ben David , Ya’ackov Ben-Dov , Zeev Ben-Zvi , Jacob Eisenberg , Jacob Pins , Jacob Steinhardt ,Hermann. Frappé Yaakov Ben-Dov, Faïbich-Schraga Zarfin, Yaacov Agam, Raida Adon, Yael Bartana ou Susanne Bier. Léopold Gottlieb Yitzhak Frenkel

Ecole Bézalel
-Ephraim_Moses_Lilien Allégorie du mariage
Tapisserie – école Bézalel
Céramique – Ecole Bézalel
Moshe Ben Yitzhak Mizrachi – Tapissere
ZE’EV RABAN (1890-1970)
Yitzhak Frenkel

Symbolisme russe – 2ème vague – La rose bleue 1907 – Billet 107

La rose bleue Galouboya rosa – est un groupe de peintres et de sculpteurs symbolistes russes . Il fait suite à une exposition du même nom organisée à Moscou en 1907. Le groupe de la « Rose bleue » tendait à une simplification des formes et à l’utilisation croissante de tons Gais et chauds. Ils entendent également magnifier la réalité ambiante.
Il constitue la seconde vague symboliste à la suite de la Rose écarlate créée trois ans plus tôt dont faisaient partie : Nikolaï Sapounov et Piotr Savvitch Outkine. et surtout Victor Borissov-Moussatov décédé en 1905. Ils sont rejoint par Pavel Kouznetsov, Martiros Sarian , Sergueï Soudeïkine, Nicolas Millioti,Nikolaï Кrymov, Anatoly Arapov, Arthur Fonvisine, Vassili Millioti, Nikolaï Féofilactov, V. Drittenpreys, I. Knabe, Nikolaï Riabouchinski, sans oublier Vassily Kandisky
France Musique a consacré en avril 2019 une émission à la Rose bleue. Vois aussi le site Study abroad.

Quelques œuvres

Borisov Musatov – Printemps
Maritos Sarian – Près ds grenadiers
Nicolaï Sapounov – Fleurs et fruits
Pavel Kouznetsov -Mirage dans les steppes
Nicolas Miliotti – Fêtes vespérales
Piotr Outkine – Nature morte
Nikolay-Krymov- Sans titre
Sergueï Soudeïkine

Abbaye de Créteil-Billet n° 106

L’Abbaye de Créteil ou Groupe de Créteil (1906-1908) ainsi nommée en référence à l’Abbaye de Thèlène imaginée par Rabelais. C’était un groupe d’artistes et d’écrivains fondé sous la forme utopique d’un Phalanstère. Elle a été fondée par Georges Duhamel et Charles Vidrac. Le groupe s’installe, à Créteil, non pas dans une abbaye mais une maison bourgeoise construite au 18ème siècle.
Ils étaient entourés notamment d’Albert Gleizes l’un des fondateurs plus tard du Cubisme, Berthold Mahn, et Jacques d’Otémar. Ils furent rejoints par les artistes Charles Picart Le Doux, Henri Doucet ou encore Samuel Halpert Tigrane Essaian -Ory Robin
L’Abbaye était donc un groupement d’artistes mais en aucun cas un mouvement artistique. En effet, les œuvres des protagonistes appartiennent à des styles totalement diffèrent. Mais ce groupe éphémère de peintres, de poètes, d’écrivains a influencé l’évolution de l’art moderne
Le groupe disposait aussi d’une imprimerie animée par Lucien Linard et d’une maison d’édition.

Albert Gleizes – Portrait of Jacques Nayral
Henri Doucet
Henri Doucet
Charles Picard Leroux – Baigneuses
Charles Picard Leroux
Othomard
Berthold Mahn – Paysage
Réunion n en 1907

Impressionnistes californiens Billet n° 105

Le California Impressionism est un mouvement d’artistes paysagiste américains qui peignent à l’extérieur, sur le motif ou en français dans le texte « en plein air« . Cette mouvance se crée vers 1905 et se termine avec la Grande dépression de 1929.Ils résident autour de la baie de San Francisco ou dans le sud de la Californie. Ils peignent les montagnes, les bords de mer et les déserts de l’intérieur et des régions côtières. Ils étaient influencé par l’impressionnisme et le postimpressionnisme français . Ils se retrouvent dans des clubs ou organisation comme le California Art Club fondé en 1909 et qui est toujours actif de nos jours. L’ Irvine Museum (Californie) détient une importante collection d’impressionnistes de cet Etat.

Parmi les artistes il y avait Guy Rose = William Wendt = Granville Redmond =Arthur Cane= Edgar Payne = Armin Hansen = Jean Mannheim = John Marshall Gamble = Franz Bischoff William Ritschel = Alson S. Clark = Hanson Puthuff = Marion Wachtel = Jack Wilkinson Smith

guy rose
William Wendt
William Frederick Ritschel
Marion Wachtel
John Marshall Gamble
Granville Redmond
Armin Hansen
Hanson Puthuff
Franz Bischoff
jack-wilkinson-smith

Le fauvisme 3/3 -Hongrois et quelques autres – billet n°103

Les fauves hongrois ne constituent pas un mouvement organisé. La plupart de ces artistes ont étudié à Paris comme Dezső Czigány, Ödön Márffy, Béla Czóbel, Bertalan Pór, Róbert Berény, Géza Bornemisza, Sándor Galimberti, Csaba Vilmos Perlrott Lajos Tihanyi et Dezső Orbán Sàndor Ziffer . Certains de retour en Hongrie fréquentent l’École de Nagybánya d’autres se retrouvent à Kaposvar.
Des expositions leur ont été consacrées,il y a une dizaine d’années à Seret, Dijon et Le Cateau Cambrésis puis à Orsay en 2014 et aussi le site Fine Arts in Hungary Voir aussi de blog des Mardis hongrois

Vilmos Perlrott Casba
Róbert Berény Nu féminin couché
Oddon Maeffy
Sàndor Ziffer
Lajos Tihanyi
Béla Czóbel – La cuisinière

Il y a aussi, Originaires de Russie Kasimir Malevitch= @ d’Espagne Francisco Iturrino

Kasimir Malevitch -Baigneur
Francisco_Iturrino – Mujer_mora_-_
Rippl-Rónai_Aristide_Maillol_1899

Le fauvisme 2/3 Belgique- Billet n° 102

Le Fauvisme brabançon ou belge inspiré du mouvement français. Mais il faudra attendre les années 1930 pour qu’un critique d’art Paul Haesaerts emploi ce vocable.
Ce mouvement regroupait Jos Albert =Jean Brusselmans =Philibert Cockx = Charles Counhaye = Georges Creten =Louis François Decoeur =Anne-Pierre de Kat = Éliane de Meuse = Prosper de Troyer = Gaston Debeer =Charles Dehoy = Jehan Frison = Marthe Guillain =Jos Leonard = Henri Le Roux =Henri Logelain =Paul Maas =Médard Maertens =Albert-François Mathys =Arthur Navez =Auguste Oleffe =Willem Paerels =Roger Parent Ramah =Ferdinand Schirren =P oupreman =Rodolphe Strebelle =Louis Thévenet =Edgard Tytgat =Franz van Monfort =Jean Vanden Eeckhoudt =Médard Verburgh = Fernand Verhaegen = Adolphe Wansart =Fernand Wéry et Rik Wouters qui ne se reconnaissait pas dans ce courant pictural.

Jos Albert – Le déjeuner
Rik Woutters -Automne
Ferdinand Schirren
Philibert Cocx – La dame en bleu
Pierre Scoupreman
Auguste Oleffe
Fernanad Verhaegen – Tant de jeux tant de fêtes

Le fauvisme 1/3-France – Billet n° 101

Le Fauvisme 1905-1909 est un mouvement expressionniste . Il né en France de la rencontre d’André Derain et d ‘Henri Matisse Il sera aussi actif en Belgique et ailleurs en Europe. Son nom a été donné péjorativement par un journaliste de Gil Blas, Louis Vauxcelles en 1905. Les fauves sont d’abord des coloristes. Ils utilisent des couleurs vives en larges à plat, en taches colorées. Leur approche figurative s’affranchie du dessin et simplifie les formes. Elle annonce l’abstraction. Les peintures sont joyeuses contrairement à l’expressionnisme allemand tourmenté et violent. Malgré son existence courte il influencera les courants qui lui succéderont.

Ont appartenu à ce courant artistique Georges Braque – Charles Camoin – Robert Delaunay Victor Dupont -Othon Friesz – Pierre Girieud – Henri Manguin – Maurice Marinot – Albert Marquet -Jean Metzinger – Robert Antoine Pinchon – Ludovic-Rodo Pissarro – Jean Puy – Georges Rouault A– René Seyssaud – Louis Valtat – Maurice de Vlaminckmais pas Raoul Dufy .Avoir Article dans Perspective

André Derain – Route à l’Estaque
Henri Matisse – Les toits de Collioure
Henri Manguin – Les amandiers
Georges Braque – Bord de mer jaune
Charles Camoin – Palais Royal
Jean Puy – Soeste ?
Pissarot – Moto au Parc Richmond
Robert Delaunay – Autoportait
Georges Rouault- Trois juges
lbert arquet – Quai des Augustins
Maurice de Vlaminck – Les bateaux lavoirs

Charlot et les avant- gardes

Le musée d’ Arts de Nantes présente :
Charlie Chaplin dans l’oeil des avant-gardes
Jusqu’au 3 février 2020

Cette exposition propose, à l’aide de 200 peintures, photos, dessins, la redécouverte d’œuvres de František Kupka, Marc Chagall, Fernand Léger, Man Ray, Salvador Dali, Meret Oppenheim, John Heartfield, Claude Cahun inspirées par le personnage de Charlot créé par l’acteur britannique Charlie Chaplin.

L’exposition est répartie en quatre thèmes : l’homme-machine,     • la poétique du monde,     • le spectacle mis en abyme, l’absurdité de l’histoire.

Marc Chagall – Le Cirque
František Kupka, L’acier boit n° II, 1927
Fernand Leger – Charlot cubiste
Adolf the superman
Claude Cahun, I am in training, Don’t kiss me,
Salvador Dali ?

Les expressionnistes de autres pays -9//9 Billet n° 100

Le mouvement de l’expressionnisme allemand a eu au début du 20 ème siècle un influence dans d’autres pays d’Europe : dans les pays scandinaves Alvar Cawén = Tyko Sallinen = Ellen Thesleff = Edvard_Munch En Hongrie Tivadar_Kosztka_Csontvary = en Pologne Witold Wojtkiewiczau Portugal Mário Eloy En Italie Ottone Rosai =Renzo Vespignani

Edward Munch – L’rnfant malade
Alvar Cawen – L’usine
TykoSallinen
Ellen Thesleff
Csontváry_Kosztka_Tivadar,– La gare de l’Est à Budapest
Witold Wojtkiewicz – <<labours
Mario Eloy
Ottone Rosai – Paysage
Renzo Vespignani – Usine