Le cubisme analytique 2/13 Billet n° 115

Le cubisme analytique , ou anatytical cubism est la première et la plus importante phase du mouvement cubiste. Les premiers cubistes, et bien d’autres par la suite, se retrouvent , à Montmartre, dans la résidence d’artistes du Bateau lavoir. Le grand public associe le Cubisme à Pablo Picasso exubérant, l’artiste à l’ego surdimensionné. Et il oublie le rôle tout aussi important de Georges Braque, le discret , mais aussi l’intellectuel du binôme souvent occulté Il y a la Picasso-madia mais pas de braque-mania.
Nos cubistes se sont affranchis des règles de la perspective. Ils restent figuratif, mais ils veulent montrer le pile et le face de la pièce de monnaie.Ils aboutissent a des représentations totalement déconstruites. Notamment, lorsqu’ils peignent des portraits leur modèle à des difficultés à se reconnaitre!

Nos deux amis ? sont rejoins , dans la même démarche par Juan Gris, Jean Metzinger, Albert Gleizes = Henri Le Fauconnier = Fernand Léger = Raoul Dufy = Marcel Gromaire Auguste Herbin =Roger de La Fresnaye =Henri Le Fauconnier = Fernand Léger =André Lhote =Jean Marchand = Jeanne Rij-Rousseau = Georges Valmier = =Maurice de Vlaminck = Marcel Ducamp = = Marie Laurencin

Georges Brasue – l’Estaque
Jeanne Rij-Rousseau – Le lecteur
Roge de La Fesnay -La conquête de l’air
Juan Gris, Cruche, bouteille et verre, 1911,
Jean Metzinger – VillageAlbert Gleizes – Paysage cubiste
André Lhote – Les baigneuses
Henri_Le_Fauconnier,Les_Montagnards_attaqués_par_des_ours
Maurice de Vlaminck – Fleurs
Georges Valnier – Nature morte géographique
Fernand Leger –
Marcel Gromaire – La guerre
Jean Marchand – le café du XV

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.