Aquarelle et Covid19

Salons annulés, reportés, maintenus

Manifestations annulées sans indications de report
Saint-Florent-sur-Cher = L’Haÿ-les-Roses = Douai = Uckange

Coquelles = Gaillon = Saint-JustEstaimbourg expo virtuelle sur Facebook

Manifestations reportées
Léon du 19 août au 8 septembre 2020 = Saint- Egrève  du 1er au 11 avril 2021
Montgermont report 2021 = Méjannes le Clap Report 2021
Rochemaure reporté en juillet 2021 =Saint Yrieix la Perche reporté en 2021
Bagnols-en-Beaujolais 24 et 25 juillet 2021 =Le Teich du 7 au 22 août 2021

Manifestations maintenues . . . pour le moment
Le Grau du Roi du 2 au 19 juillet 2020 =Saint-Gelé du 4 au 12 juillet 2020
Sappey en Chartreuse du 7 au 26 juillet 2020 =Rochetaillée du 5 au 13 septembre 2020
Morcenx du 12 au 20 septembre 2020 = SFA – Avignon du 4 au 13 septembre 2020
Reims du 25 septembre au 4 octobre 2020 =Namurdu 10 au 18 octobre 2020
Vincennes 20 au 31 octobre 2020 = Aiguillon du 10 au 25 octobre 2020
Saint Sériès du 17 au 24 octobre 2020 = Tourcoing du 27 novembre au 20 décembre 2020

Corner painters- Billet n° 238 d

Corner painters est une association d’artistes figuratifs danois qui se sont réunis, pour la première fois en 1932, pour organiser une exposition qui s’est tenue à Copenhague à l’angle de Vester Voldgade et Studiestræde d’où le nom de Corner.

Les membres d’origine étaient Karl Bovin , Victor Brockdorff , Povl Christensen , Kaj Ejstrup , Lauritz Hartz , Alfred Simonsen , Viggo Rørup et Erik Raadal .

Corner painters
existe toujours de nos jours et compte une cinquantaine d’artistes. Il est dit que les expositions de ce groupe sont toujours fréquentées par un large public.

Karl Bovin
Victor Brockdorff – Cyqlister
Povl Christensen
Kaj Ejstrup
Lauritz Hartz
Alfred Simonsen
Viggo Rørup
Erik Raadal

Linien -Billet n° 238 c

Linien – la ligne est une association d’artistes danois, fondée en 1934 par Vilhelm Bjerke-Petersen, Ejler Bille et Richard Mortensen. C’est également une revue. Elle est positionnée au départ entre l’abstraction et le symbolisme.

Mais très vite, sous l’influence de Vilhelm Bjerke-Petersen, elle se revendique comme un groupe abstrait-surréaliste.

Dans cet esprit, en 1935, Petersen, écarte Bille et Mortensen et invite Wilhelm Freddie et Harry Carlsson à participer à la grande exposition internationale sur le cubisme et le surréalisme . Cette exposition est considérée comme l’une des plus importantes du Danemark. Elle réunit Erik Olson , Jean Arp , Max Ernst , Paul Klee , Joan Miró , Salvador Dalí et Yves Tanguy.

Par suite de leur mise à l’écart, Ejler Bille et Richard Mortensen ont quitté Linien. Et en 1937, ils ont organisé une exposition cubo-surréaliste qui a réunit des artistes abstraits et constructifs. Parmi eux, il y avait notamment Theo van Doesburg , Piet Mondrian , Wassily Kandinsky et Sophie Taeuber-Arp, mais aussi ceux qui avaient répondu 2 ans plus tôt à l’invitation de Petersen :Max Ernst , Paul Klee , Joan Miró et Yves Tanguy. Ils étaient entourés de nombreux artistes danois.
Linien cesse son activité à l’ouverture des hostilités en 1939. Au sortir de la guerre une nouvelle structure Linien II verra le jour.

Vilhelm-B jerke- Petersen Koncentration
Ejler Bille
Wilhelm Freddie

Transhylisme -manifeste et groupe – Billet n° 238 b

Le Transhylisme s’est d’abord un manifeste publié le 13 janvier 1935 dans Paris-Soir. Il annonce la naissance d’un groupe d’artistes. Il est composé de sept peintres: Louis Cattiaux (*) =Étienne Béothy = Pierre Ino = Jean Lafon = Jean Marembert (*) = Eric Olson, René Paresce et des poètes Jules Supervielle et Louis de Gonzague-Frick

Ils se réunissent dans la petite galerie que tient, rue Casimir Périer, Madame Cattiaux : Gravitations , en référence à un recueil de poésies de Jules Supervielle. Ce petit groupe est à la marge du surréalisme
D’autres artistes exposent avec ce groupe comme Raoul Michelet dit Ubac ou Camille Bryen

Louis Cattiaux – Vierge noire
Pierre Ino – Les arbres
René Parexe
Jean Marembert – Nu
Etienne Béothy
Jean Lafon – Bord de mer à St Aygul
Erik Artur Olson
Jean Marembert – Composition surréaliste

Expressiver Realismus – Billet n° 238 a

Die Expressiver Realismus Le Réalisme expressif s’inscrit dans le renouveau de la forme, de l’espace et de la couleur de l’expressionniste mais aussi l’héritage des impressionnistes. Les peintres de la « génération perdueVerschollene Generation » , des années 1930, ont développé une réponse aussi importante que les concepts de la «Nouvelle Objectivité» du «Surréalisme» ou de l‘Abstraction». Le«réalisme expressif» englobe à la fois les représentations réalistes mais aussi des tendance non objectives ou abstraites.

Parmi les peintres importants du « réalisme expressif » ou de la génération perdue figurent : Walter Becker = Werner Bley = Fritz Burger-Mühlfeld = Heinrich Burkhardt = Friedrich G. Einhoff =Artur Erdle = Erich Fraass =Hans Fronius =Günther Graßmann = Willem Grimm = Hanns Hagenauer =Erich Hartmann = Gerhart Hein = Rudolf Heinisch =Wilhelm von Hillern-Flinsch =Tom Hops =Johann Baptist Hermann Hundt = Karl Kluth = Fritz Kronenberg =Carl Lauterbach = Peter Ludwigs

Joseph Mader = Willy Menz = Richard Neuz =Hans Orlowski = B. Alexandra Povòrina = Robert Pudlich = Jean Paul Schmitz = Kathe Schmitz-Imhoff = Wilhelm Schnarrenberger = Karl Schwesig = Georg Alfred Stockburger =Will Sohl = Richard Sprick = Willi Ulfig = Wolfgang von Websky = Franz Werneke =Curt Witte

et aussi Hansl Bock = Hans Brass = Fritz Burkhardt = Gustava Engels-von Veith = Josef Benedikt Engl = Rudi Gruner = Kurt Hallegger = August Hofer = Margret Hofheinz-Döring = Hedwig Holtz-Sommer = Fritz Keller = Gerhard Kliemann = Adolf Klingshirn = Kurt Lauber = Joseph Loher =

Georg Müller-Mettnau = Bill Nagel = Karl Ortelt = Karl Pohle = Carl Rabus = Will Semm = Thea Schleusner = Heinz Tetzner = Friedrich Vogel = Michel Wagner = Klaus Zöllter

ou encore Adolf Klingshirn, Charles Crodell, Arthur Degner, Fritz Tennigkeit, Else Möckel, Josef Steiner, Erich Fraass, Vera Singer

Ulrich Franke Memmingen

Stuttgarter neue Sezession-Billet n° 237

Die Stuttgarter Neue Sezession – La nouvelle sécession de Stuttgart a été fondée en 1929 par des jeunes artistes élèves ou anciens élèves de l’ Académie des beaux-arts de Stuttgart. A l’instar de ce qui se passe à Berlin, sous l’impulsion d’ Hermann Sandkuhl , ils cherchent à se faire connaitre.

Le groupe est constitué à l’origine par Wilhelm Geyer , Manfred Henninger , Manfred Pahl , Alfred G. Lehmann et Gustav Schopf . Ils sont rejoints par Robert Breitwieser , Franz Frank , Richard Hohly , Immanuel Knayer , Joseph Kneer , Carl Pflüger , Georg Alfred Stockburger , Sepp Vees , Heinrich Wägenbaur , Alfred Wais, Jakob Brackle

Une première exposition est organisée sous la présidence de Manfred Pahl , au Württembergischer Kunstverei de Stuttgart puis par la suite également à Ulm. L’association a été contrainte par les nazis de se dissoudre en 1933. On rattache ces artistes à l’Expressiver Realismus et à la génération perdue – Die Verschollene Generation

– Alfred Lehmann Wiesenweg – Gerlingen, 1935
Sepp Vees – Schwabich Dorf
Gustav Schopf « Deux locomotives avec un ouvrier bleu » de 1953.
Franz Frank, The Painter’s Family,
Wilhelm Geyer – Garten
Richard Hohly: Polnische Feldarbeiterinnen.

Cercle et carré -Billet n° 236

Cercle et carré Kreis und Quadrat Circle and Square est une association d’artistes cosmopolites fondée à Paris en 1929 par Michel Seuphor et Joaquín Torres García . C’était aussi une revue qui publia 3 numéros. Devant l’omniprésence du surréalisme, ils souhaitaient, réunir les constructivistes et développer l’abstraction. Après l’exposition significative qui a été organisé à la Galerie 23 rue de la Boétie en 1930 , et réunissait une quarantaine d’artistes, Cercle et Carré a disparu l’année suivante, suite à des désaccords entre Piet Mondrian et Theo van Doesburg , les fondateurs de De Stijl.

Une exposition mobile Cercle et Carré (cf.dossier pédagogique illustré de 52 pages) a été organisée par le Centre Pompidou en 2012

Une quarantaine d’artistes ont participé à l’unique exposition de Cercle et carré, et notamment :
=Hans Arp =Willi Baumeister = Ingibjörg H.Bjarnason = Carl Buchheister =Marcelle Cahn = Serge Charchoune = Nadia Chodasiewicz-Leger = Jaime A. Colson, = Germán Cueto =Pierre Daura = Germán Cueto = Alexandra Exter = Fillia = Frantisek Foltyn = Vera Idelson, =Wassily Kandinsky = Joaquín Torres García =Julio González =Jean Gorin =Walter Gropius=Huib Hoste = Vilmoz Huszar = Luc Lafnet = Fernand Léger = Le Corbusier = Oscar Luethy = Piet Mondrian = Erik Olson =Amédée Ozenfant = Antoine Pevsner =Enrico Prampolini = Adya Van Rees = Otto van Rees =Luigi Russolo = Alberto Sartoris =Michel Seuphor = Kurt Schwitters = Joseph Stella = Henri Stazewski = Hans Suschny = Hechama Szmuszkowicz =Georges Vantongerloo = Friedrich Vordemberge-Gildewart =Nicolaas Werkman

En 1931, un certain nombre d’artistes qui avaient participé à cette exposition ont, alors que Michel Seuphor était souffrant, sous l’impulsion de Georges Vantongerloo, migré vers le mouvement « Abstraction-Création  » qu’il venait de créer.

Joaquin Torres Garcia – Madera planos de colo
Wassily Kandinsky – Carrés et cercles concentriques
Sophie Taeuber-Arp – Composition à rectangles, cercles, carré et carré de cercles
Cercle et carré – Centre Pompidou mobile

The John Reed clubs – Billet n° 235

Le premier John Reed Club est fondé en 1929 par des contributeurs du magazine New Masses, proche du parti communiste américain. Le but est de soutenir les artistes et écrivains marxistes. Il était composé notamment de Mike Gold , Walt Carmon, gens de plume et les peintres William Gropper, Hugo Gellert

Manifestation des John Reed clubs à New York – Mai 1935

Le ou plutôt les clubs, une trentaine, tirent leur nom de John Silas Reed 1887-1920 . Il était d’origine bourgeoise et avait fréquenté Harvard. C’était un journaliste engagé, écrivain et correspondant de guerre. D’abord à l’initiative du Communist Labor Party of America 1919-1920 il devient par la suite membre du Communist party Usa Ses convictions sont partagées par Louise Bryant 1885-1936, son épouse. Il couvre l’interventon au Mexique puis la révolution bolchevique.

Il est l’auteur de « Ten Days that Shook the World » Dix jours qui ébranlère le monde. Il meurt du Typhus à Moscou. Le régime organise des funérailles officielles où il est enterré Place rouge. Il a de ce fait échappé à la chasse aux sorcières du Maccarthysme 1953-1934

A New-York, en 1932 est fondée la John Reed school of art. Elle est animée par William Gropper, Hugo Gellert Louis Lozowick et William Segal. Les représentants des clubs étaient en majorité des gens de plume. Il y avait cependant quelques peintres comme Morris Topchevsky ou Samuel Lewis Shane et des artistes de gauche comme = Stuart Davis = Bernarda Bryson Shahn = Ben Shahn = Rockwell Kent = Thomas Hart Benton et John Stewart Curry. La plupart de ces artistes appartiennent aux mouvements réaliste ou regionaliste

Les John Reed Clubs sont dissous en 1936 au profit de l’American Artists’Congress. A voir quelques œuvres sur The Art of the New Masses = Art and Communist Party

William Gropper
Thomas Hart Benton- People of Chilmark ( Hirshhom museum)
-_Stuart_Davis – The_Mellow_Pad_
Samuel Lewis Shane – Landscape
Morris Topchevsky – Bargain Hunting (chasse aux bonnes affaires)
William Segal
Ray Ginther – The great depression
John Steuart Curry – Tornado Over Kansas,
Sara Berman Beach – Artists in revolt
Hugo Gellert
Louis Lozowick – Red circle
William Gropper
Louis Lozowick

Surindépendants & vrais indépendants – Billet n° 234

L’association artistique Les surindépendants est fondée à Paris en 1928 par Léon Zack et Auguste Herbin et quelques autres. Ils créent, dans la foulée, le Salon des surindépendant. Ils veulent se libérer des jurys d’admission comme celui du Salon des Indépendants dont les règles ont été modifiées en 1924. Les surindépendants, suivant les statuts, ne devaient pas, en principe, participer à d’autres salons ?. L’association a organisé des salons jusqu’en dans les années 1980.


Ont participé à un moment ou à un autre à ces salons : Jean-Michel Altan = Tarsila do Amaral =Jean Arp =Géa Augsbourg =Pierrette Bloch=Vodemar Boberman= Christine Boumeester =Victor Brauner =Camille Bryen = Alexander Calder = Paul Cendron = Gaston Chaissac =Lucien Coutaud =Pablo Curatella Manes =Dikran Daderian =Salvador Dalí =Miguel Devèze =Mirabelle Dors=

Max Ernst =André Fougeron =Aline Gagnaire =Alexandre Garbell =Alberto Giacometti =Henri Goetz =Francis Harburger =Hans Hartung =Auguste Herbin =André Heurtaux =Vassily Kandinsky =Rita Kernn-Larsen = Yahane le Toumelin =Georges Mathieu =Stella Mertens =Joan Miro =Vicente do Rego Monteiro =Robert Nyel =Meret Oppenheim

René Passeron = Francis Picabia=Maurice Rapin = Man Ray =Seund Ja Rhee = Jacinto Salvadó =Kurt Schwitters=Manuel Rendón Seminario =Pierre Soulages=Henryk Stazewski =Sophie Taeuber-Arp = Yves Tanguy =Joaquin Torres Garcia =Roger Toulouse= Levon Tutundjian = Victor Vasarely

Jean-Michle Altan
Victor Vasarely
Pierre Soulage – 1950
Francis Picabia – Veuve
Victor Brauner
Yahne Le Toumelin

Cette même année 1928 est créé le Salon des vrais indépendants avec les mêmes motivations que les surindépendants, par Arsène Sari et quelques autres . Ce salon perdurera jusqu’en 1945. Mais il est vite supplanté par celui des surindépendants. Parmi ses participants il y avait Tarsila do Amaral et Alfred Georges Regner

Arsene Sari

Scuola Romana & Scuola di via Cavour – Billet n° 233

Giuseppe Capogrossi , Emanuele Cavalli, Fausto Pirandello , Francesco Di Cocco et , Onofrio Martinelli , anciens élèves de l’atelier romain créé en 1922 par Felice Carena, créent à la fin des années 20 un groupe artistique la Scuola Romana. A ne pas confondre avec l’École de Rome installée à la Ville Médicis

Le groupe est rejoint par Corrado Cagli, Guglielmo Janni et Alberto Ziveri , Roberto Melli, Domenico Purificato. Les peintres romains sont proches de leurs confrères milanais Renato Birolli , Oreste Bogliardi , Virginio Ghiringhelli , Atanasio Soldati Aligi Sassu Eloisa Pacini Michelucci mais au fil des années il y a d‘autres membres et des personnages impliqués

Le nom de Scuola romana École Romaine est donné par le critique George Waldemar lors d’une exposition qui se tient à Paris à la Galerie Bonjean. Elle réunit Corrado Cagli , Giuseppe Capogrossi , Emanuele Cavalli et Ezio Sclavi.

A peu près à la même époque, en 1928, le couple Mario Mafai et Antonietta Raphaël fondent l’école romaine de peinture. Plutôt qu’une école c’est un atelier, installé à leur domicile, via Cavour. Et c’est sous le nom de Scuola di via Cavour qu’elle est donc connue. On a aussi parlé de Gruppo di nuovi pittori romani
Mario et Antoinette sont proches de l’expressionnisme. Ils affirment leur l’identité de vue avec l’école de Paris. Ils s’opposent à l’Arte Italica prôné par le groupe Novecento et ses membres proches du fascisme, Mario Sironi, Mario Tozzi et Achille Funi, et aussi au mouvement du Retour à l’ordre et à leur revue Valori plastici.

Très vite ils attirent dans leur atelier des intellectuels et bien entendu des artistes comme Gino Bonichi dit « Scipion », Renato Marino Mazzacurati, et Conrad Cagli. Le critique d’art Roberto Longhi, qui est favorable au groupe donne le nom de Scuola di via Cavour est très favorable à ce groupe. Le groupe subsiste après le départ de ses fondateurs.

Scuola di via Cavour connait une seconde période se terminera à la fin des années 1940. Il regroupe alors Roberto Melli, Renato Marino Mazzacurati, Guglielmo Janni ,Fausto Pirandello et Ferruccio Ferrazzi. Un peu plus tard, ils sont rejoints par des membres de l’ Scuola romana , Corrado Cagli, Emanuele Cavalli, Giuseppe Capogrosi et aussi Renato Guttuso, les frères Afro et Mirko Basaldella, Leoncillo Leonardi , Toti Scialoja, Pericle Fazzini, Alberto Ziveri, Giovanni Omiccioli,Giovanni Stradone
Les critiques confondent souvent la Scuola romana et l’ ’école romaine de peinture. cf.Thèse de Marie Frétigny

Emanuele Cavalli Portrait de Mrs. Dini
Fausto PIrandello
Corrado-Cagli-Teatro-tragico
Mario-Mafai – Trinità dei Monti

Assoziation revolutionärer bildender Künstler Deutschlands – A.R.B.K.D. – Billet n°232

Assoziation revolutionärer bildender Künstler DeutschlandsARBKD était une association d’artistes communistes allemands fondée en 1928. Son nom fait écho à Association des artistes révolutionnaires de Russie. En 1931 elle devient la Bund revolutionärer bildender Künstler Deutschlands (BRBKD) Le groupe a été interdit en 1933 à l’arrivée du national-socialisme .

L’association regroupa jusqu’à 800 membres parmi eux il y avait notamment : Karl von Appen = Alfred Beier-Red = Rudolf Bergander = Gerhart Bettermann = Erich Arnold Bischof = Ernst Bursche= Siegfried Donndorf = Fritz Duda = Helen Ernst =Alfred Frank =Paul Fuhrmann = Max Gebhard= Franz Edwin Gehrig-Targis = Gregor Gog= Otto Griebel = George Grosz = Lea et Hans Grundig ,=Herbert Gute = Eugen Hoffmann= Hans Jüchser = Heinz Kiwitz = Wilhelm Lachnit = Carl Lauterbach = Julo Levin = Erna Lincke Peter Ludwigs =Kurt Massloff =Alice Lex-Nerlinger et Oskar Nerlinger = Otto Nagel= Laszlo Peri = Curt Querner = Herbert Sandberg = Fritz Schulze= Eva Schulze-Knabe = Kurt Schütze = Karl Schwesig = Willy Wolff

Léa Grunding
Otto Griebel- Der-arbeitslose
Alois Erbach
Rudolf Bergander
Otto-Nagel In-der-Volkskuche


Vanguardia Cubana – Billet n°231

Vanguardia Cubana – l’Avant-garde cubaine émerge à la fin des années 1920. Le magazine Revista de Avance 1927-1930 joue alors un rôle important. Il s’inscrit en rupture avec les canons établis par l’ Escuela Nacional de Bellas Artes “San Alejandro” . Son objectif était de légitimer et de promouvoir le développement naissant de l’avant-garde cubaine sur l’île, notamment par l’organisation d’expositions d’art comme avec Arte Nuevo,

D’abord influencée par le cubisme et le surréalisme d’Europe, et par le Mexique, la première génération de peintres modernes cherche la réalité cubaine dans ses paysages, ses coutumes et ses personnages. commenceront leur travail de pionniers, assimilant les instruments de la Avant-garde post-impressionniste européenne, afin de trouver une nouvelle façon d’exprimer certaines réalités du pays. Commence alors l’étude du riche héritage africain et des apports de la culture populaire paysanne.

Parmi les peintre il y a notamment : Eduardo Abela = Guilermo Colasso = Victor Manuel = Antonio Gattorno = Carlos Enriquez René Portocarrero = Amalia Pléaez = Mariano Rodriguez = Wifredo Lam = Jorge Arche = Arístides Fernández = Rafael Blanco = Jaime Valls = Antonio Gattorno = Fidelio Ponce de Leön = Domingo Ravenet = Amadeo Roldán = Alejandro García Caturla = Amelia Pelaes

Eduardo Abela – Guajiros 1937
Antonio-Gattorno – Maria au collier rouge
Carlos Enrique El rapto de las mulatas 1938
_Antonio_Gattorno – Quiere_Mas Café_DonNicolas
Wifredo Lam – La Jungla
Rafael Blanco – Los Zacatecas
Mariano Rodrigez -Couple
_Amelia_Pelaez – Sans titre
Victor Manuel – Gitane

Escuela de Vallecas – Billet n° 230

Escuela de Vallecas L’Ecole de Vallecas est un groupe d’artistes surréalistes créé en 1927 par Alberto Sánchez Pérez et Benjamín Palencia. Le nom du groupe lui a été attribué plus tardivement. Vallecas a été rattaché à Madrid en 1950. Le style était un syncrétisme du fauvisme, du cubisme et du surréalisme. Ces artistes étaient animés par l’ambition de maintenir ou de restaurer le sentiment national espagnol. Le groupe a vécu deux périodes séparées par la guerre civile. La première de 1927-1936 et la seconde de 1939-1942 avec Convivio

On participé notamment à ce mouvement dans la première période Juan Manuel Díaz Caneja, Luis Castellanos , Francisco San José, Carlos Pascual de Lara, Enrique Núñez Castelo , Antonio Rodríguez , Maruja Mallo, José Moreno Villa, Nicolás de Lekuona , Francisco Pérez Mateo, Eduardo Yepes, Jorge Oteiza, Timoteo Pérez Rubio, Ángel Ferrant Josep Renau Berenguer, Gil Bel, J, Raúl González Tuñón, Enric Climent, Antonio Ballester, Enrique Garrán

Dans la seconde période il y avait Álvaro Delgado Ramos , Gregorio del Olmo , Enrique Núñez Castelo , Cirilo Martínez Novillo et Luis García Ochoa Ibanes , Francisco San José , Carlos Pascual de Lara

Une exposition leur a été consacrée en 2013 à Vallecas

Affiche de l’exposicion de l’Escuela de Vallecas
José Moreno_Villa
Carlos Pascual de Lara
Juan Manuel Díaz Caneja – Paysage
Benjamín Palencia- La perdrix. 1927
Luis García-Ochoa Ibáñez
Enrique_Climent – sans titre

Sociedad de Artistas Ibéricos – Billet n° 229

Sociedad de Artistas Ibéricos – Société des artistes ibériques, est une association créée en 1924 à Madrid et active jusqu’en 1936. Une première exposition est organisée au Retiro en 1925 qui était destinée à l’art traditionnel. Mais elle devint une vitrine pour l’avant-garde cubiste et la nouvelle objectivité.
très
Les artistes qui participaient à l’exposition étaient d’horizons très différents : Rafael BarradasSalvador Dalí (organisateurs) Juan Adsuara , Alberto , Aurelio Arteta (réalisme )Luis Bagaría , Emiliano Barral , Luis Berdejo , Francisco Bores ( Novencento ), Norah Borges , José Capuz Mamano , Pancho Cossío , Alfonso de Olivares (école de Paris), Juan de Echevarría , Roberto Fernández Balbuena (Nouvelle objectivité) et aussi Ángel Ferrant , José Frau Ruiz , Gabriel García Maroto , Enrique Garrán , Antonio de Guezala , José Gutiérrez Solana , Victorio Macho , José Moreno Villa , Benjamín Palencia , Joaquín Peinado , Santiago Pelegrín Martínez , Ernesto Pérez Orue , Ramón Pichot , Nicanor Piñole , José Planes , Cristóbal Ruiz Pulido , Carlos Sáenz de Tejada , Francisco Santa Cruz , José Gutiérrez Solana , Julián Tellaeche , Quentin de la Torre , José María Ucelay , Jenaro Urrutia Ramón Zubiaurre , Valentín Zubiaurre.

Par la suite, ils furent rejoints notamment par Pedro Flores , Manuel Ángeles Ortiz , Maruja Mallo , Genaro Lahuerta , Joaquín Torres García , Ismael González de la Serna Rosario de Velasco , Pablo Zelaya Sierra , Manuela Ballester , Ángeles Santos Torroella , Carlos Ribera Sanchís , Fernando Arranz , José Caballero

Des membres de l’association des artistes ibériques.
Enrique Climent – Abstraction
Rosario de Velasco – Ginanos la siesta
Joaquln_torres-garcla_Constructif_locomotive_nord
Jose Mª Ucelay. Jeune femme
Francisco Bores

Gruppo 7-Billet n° 228

Gruppo 7 ou Gruppo Sette est un mouvement architectural italien formé en 1926 et devenu en 1930 le « Movimento Italiano per l’Architettura Razionale » MIAR. Il est dissout en 1932. Le MIAR à l’origine rationnaliste réalise l’architecture officielle voulue par l’État fasciste italien. Elle s’applique aux gares, à la Poste, aux colonies de vacances, aux maisons du fascisme. Elle reprend des éléments ostentatoires inspirés de la Rome antique.

Le groupe, comme son nom l’indique regroupait à sa création sept architectes : Ubaldo Castagnoli, Luigi Figini, Guido Frette, Sebastiano Larco, Gino Pollini, Carlo Enrico Rava, Giuseppe Terragni, Adalberto Libera remplaça par la suite Ubaldo Castagnoli.

Le groupe s’étendit à l’ensemble de l’Italie. Un certain nombre d’architectes ont rejoint le groupe ou en étaient proches, notamment Cesare Bazzani, Gustavo Giovannoni, Ernesto Lapadula, Sebastiano Larco, Luigi Moretti, Angiolo Mazzoni, Gaetano Minnucci, Giuseppe Pagano, Marcello Piacentini, Gino Pollini, Angiolo Mazzoni, Marcello Piacentini, Gustavo Pulitzer-Finali Giovanni Michelucci, Mario Ridolfi, Giovanni Jacobucci, Albert Saltoris

Chapelle de Lourtier (Suisse) par Alberto Sartoris
Palazzo_della_civilta_italiana de Guerrini, La Padula et Romano
Palazzo delle Poste Roma de Mario Ridolfi
La casa del fascio + de Guiseppe Terragni

A noter que le monument à Victor-Emmanuel II ou Vittoriano et aussi appelée « la machine à écrire » a été construit bien avant l‘arrivée au pouvoir du Duce en 1922 . Il a été conçu par Giuseppe Sacconi et sa construction a débuté en 1885 et a été terminé en 1911.

Monument à Victor Emmanuel II

Der Ring – Billet n° 227

Der Ring -( l’Anneau) est un groupe de jeunes architectes modernistes fondé en 1926 à Berlin Il est inspiré par l’architecture expressionniste dans une approche fonctionnaliste . Il s’oppose à l’ historicisme, dominant. Avec la montée du national-socialisme et la difficulté croissante entre Hugo Häring et les autres membres, Der Ring se dissout en 1933.

Ont fait parie de ce groupe Otto Bartning =Walter Curt Behrendt =Peter Behrens = Richard Döcker = Fred Forbát = Walter Gropius = Otto Haesler = Hugo Häring =P. Rudolf Henning =Ludwig Hilberseimer =Arthur Korn =Carl Krayl =Hans Luckhardt =Wassili Luckhardt =Ernst May =Erich Mendelsohn =Adolf Meyer =Bernhard Pankok =Hans Poelzig =Adolf Rading = Ludwig Mies van der Rohe =Hans Soeder=Hans Scharoun =Walter Schilbach = Karl Schneider =Bruno Taut = Max Taut = Heinrich Tessenow =Martin Wagner

Ringsiedlung Scharoun
Die Bibliothek im Mittelpunkt
The Zehlendorf Forest Estate

Grupul celor patru -Billet n° 226

Grupul celor patru – « le groupe des quatre » est une association de peintres et d’artistes roumains fondée en 1925 par les peintres Nicolae Tonitza , Ștefan Dimitrescu , Francisc Șirato et le sculpteur Oscar Han . Il est dissous en 1933 à la mort de Stefan Dimitrescu. Pendant son activité le groupe a présenté à Bucarest, sept expositions .En 2010, une exposition a été organisée par le Musée de Bucarest

Stefan Dimitrescu – Balchik Street
Francisc Șirato – Mangalia Street
Stefan Dimitrescu – Tirc au café
Nicolae Tonitza – Back-nude-1929
Stephan Dimitrescu – Summer landscape

Rote gruppe – Billet n° 225

Die Rote Gruppe est une association d’artistes communistes fondée à Berlin en 1924 . Elle comprenait notamment George Grosz, Rudolf Schlichter Wieland Herzfelde , John Heartfield. Un essai de 1925 Die Kunst ist in Gefahr. . . résume leur position. Pour eux la valeur artistique ne serait mesurée qu’en fonction de son utilité sociale et de ses effets et non pas de son succès commercial
. Le groupe a influencé d’autres groupes qui ont été plus tard fondés sur leur modèle, comme par exemple l’ Asso fondée en 1928, lors de la phase finale de la République de Weimar .

Rudolf Schlichter, Dada Roof Studio
Wieland Herzfelde
George-Grosz- – Explosion

Réalisme magique- Billet n° 224

Le Magischer Realismus réalisme magique – – Magic realism est un mouvement littéraire et pictural informel. Le terme a été utilisé pour la première fois en 1925 dans un ouvrage du critique d’art Franz Roh 1890-1965 « Après l’expressionnisme. Le réalisme magique. Problèmes de la plus récente peinture européenne. On parle aussi parfois de fabulisme.

En Amérique latine le journaliste cubain Alejo Carpentier parle en 1949 lui de «  lo Real maravilloso » ou Réel merveilleux. Mais dès 1943 ce courant est connu dans le monde entier grâce à l’exposition American Realists and Magic Realists du MoMa

Le réalisme magique représente la fusion de la réalité réelle et de la réalité magique influencée par exemple par le rêve. Il constitue une transition vers le surréalisme. « Contrairement à la Nouvelle objectivité 1918-1933 le réalisme magique s’est imposé dans les années 1930, 1940 et s’est prolongé aux États Unis et en Amérique latine.

Franz Roh désignait lui-même comme appartenant au réalisme magique des artistes connus comme Carlo Carrà, Giorgio De Chirico, Georg Schrimpf, Carlo Mense, André Derain, Othon Coubine, Jean Metzinger, Auguste Herbin, Joan Miró, George Grosz, Otto Dix.

Au fil du temps, ont été considérés comme appartenant à cette mouvance des artistes comme Mohammad Rawas =Cagnaccio di San Pietro =Felice Casorati =Alex Colville =John Rogers Cox =Antonio Donghi =Marcela Donoso =Gian Paolo Dulbecco =Jared French = Henry Koerner =Edward Hopper =Gayane Khachaturian =Ricco =Carel Willink =Frida Kahlo =Colleen Browning =Eyvind Earle =Rob Gonsalves =Carroll N. Jones III =Armando Adrian-López =Priscilla Roberts =HR Giger

Mais aussi des américains comme John Stuart Ingle =Bettina Shaw-Lawrence = Paul Cadmus = Ivan Albright = Philip Evergood = George Tooker = Ricco = Andrew Wyeth =Marcela Donoso Gregory Gillespie

et au 21ème siècle Peter Doig = Richard T. Scott et Will Teather

Rafal Olbinski _Innocence of courteous intentions
Clarence Holbrook Carter – Acrobats, 1979 –
Carel Willink – Portrait of a lady
acek-yerka-aka-le-realisme-magique
Sylvain Loisant Point de vue sur l’hyperréalisme

Rheinische Gruppe progressisver Künstler- Billet n° 223

Die Rheinische Gruppe progressiver Kunstler – Les Progressistes de Cologne était un groupe d’artistes constructivistes, fondé dans les années 1920, par les peintres Franz Wilhelm Seiwert , Heinrich Hoerle et le photographe August Sander , Ils avaient une approche de réalisme social fondée sur le concept de la culture prolétarienne. Il a joué un rôle socio-politique important en Rhénanie de la fin de la Première Guerre mondiale jusqu’au début de la dictature hitlérienne.

Ils ont été rejoints par le peintre Gottfried Brockmann , le graphiste Gerd Arntz , les sculpteurs Otto Freundlich et Hans Schmitz et les architectes Hans Heinz Lüttgen et Wilhelm Riphahn et plus tard Ludwig Egidius Ronig , Anton Räderscheidt , Franz Joseph Esser et Heinrich Davringhausen .

Heinrich Hoele –
Heinrich Hoerle – autoportrait
Franz Joseph Esser –Bewegte Figurengruppe, 1933
Franz Wilhelm Seiwert Ville et campagne
Franz Wilhelm Seiwert – , Der deutsche Bauernkrieg, 1932.
August Sander – Potiers

Gottfried Brockmann – Vertikow-Interieur mit Goldfischglas
Anton Räderscheidt –Porträt eines Ehepaars, 1924
Gerd Arntz – Krieg (Oorlog)
Hans Schmitz – Personnages
Ludwig-Egidius-Ronig- – Rote-Staemme
Hans Heinz Lüttgen- House Dr Grobel
Wilhelm Riphahn.- The Restaurant Bastei, in Cologne
Heinrich Maria Davringhausen + vidéo

exposition-Otto Freundlich


Le surréalisme 7/7 – au cinéma, au théatre, en musique, en photographie -Billet n° 222

Le surréalisme n’a pas seulement concerné la littérature, la peinture et la sculpture, il a aussi influencé le cinéma, le théâtre, la musique, sans oublier la photographie

S’il n’y a pas à proprement parler de cinéma surréaliste, certains réalisateurs ont reflété l’état d’esprit des surréalistes, dans leurs films , comme notamment Germaine Dulac, Luis Buñuel, et plus éloignés des années 1920 , Federico Fellini, David Lynch, Shūji Terayama, Terry Gilliam, Raoul Ruiz ou encore, Alejandro Jodorowsky Marco Ferreri,Milos Forman, Peter Greenaway, Alfred Hitchcok, Jim Jarmusch, Stanley Kubrick, Roman Polanski, Jacques Prévert, Jean Renoir, Josef von Sternberg,Yórgos Lánthimos . . .

Voici la liste de quelques films considérés comme surréalistes selon Gaston Modot et une autre liste des 15 meilleurs films surréalistes selon Sens critique

Germaine Dulac -La Coquile et le Clergyman

Parmi les photographes surréalistes il y a Eileen Agar = Antonio Ávila = Hans Bellmer = Denise Bellon = Jacques-André Boiffard = Pierre Boucher = Brassaï =Théodore Brauner =Claude Cahun = Georgette Chadourne = Hugo Cifuentes =Erik Johansson = Henriette Grindat = Artür Harfaux = Germaine Krull =Marcel Lefrancq = Éli Lotar =Dora Maar = Suzanne Malherbe = Lee Miller =Man Ray = Sandy Skoglund =Wols

Man Ray
Lee Miller, Portrait of Space 1937.
Dora Maar Mannequin-étoile 1936

Le théâtre intéressait peu André Breton. Pourtant il a côtoyé, dès 1920, Jacques Prévert ,au 54, rue du Château, le contestataire et en 1930 le fondateur du Groupe Octobre Les œuvres théâtrales surréalistes semblent donc peu nombreuses. Il y a Les Mamelles de Tirésias de Guillaume Apollinaire en 1917, « Le désir attrapé par la queue » de Pablo Picasso en 1940, puis en 1948 Les quatre petites filles

Puis lui a succédé dans les années 1950  » le Théâtre de l’Absurde » avec notamment Eugène Ionesco et La Cantatrice chauve, Samuel Beckett, Arthur Adamov, Jean Genet, Jacques Audiberti et le cavalier seul, voire Harold Pinter.

Le cavalier seul de Jacques Audiberti

La musique populaire, notamment le jazz, n’a pas en 1925 les faveurs d’André Breton, mais il fait machine arrière dans Silence d’or en 1944. Il a donc, semble-t-il était peu écrit sur la musique, sauf par le compositeur belge André Soubis à qui l’on doit « Quelques airs de Clarisse Juranville -1928 »

Cependant quelques compositeurs ont été, au fil du temps, influencés par le Surréalisme : Erik Satie et Parade dès 1917 = George Antheil et son Ballet mécanique = Pierre Schaeffer et ses cinq études de bruits dont l‘étude aux trains = Edgar Varèse = Kurt Weill et sa Mahagonny Songspiel , Igor Stravinsky et l‘histoire du soldat = François Bayle et l’expérience acoustique et encore Hal Rammel

Le surréalisme 6/7 – Artistes d’ailleurs – Billet n° 221-B

Le surréalisme a influencé des artistes dans de nombreux pays. En 1934 à Prague en République Tchèque, à l’époque les surréalistes tchécoslovaques. Et aussi un mouvement surréaliste aux États Unis, à Cuba, au Québec et dans le Canada anglophone, en Roumanie, en Espagne, en Grèce, au Chili, au Mexique, en Grande-Bretagne, en Suisse, mais pas en Allemagne. Il y a aussi des artistes qui embrasse les idées du mouvement à titre individuel. Lire une interview dans Grece Hebdo de Nanos Valaoritis, au sujet des surréalistes!

Voici une liste, par paysn qui n’est pas nécessairement exhaustive, de peintres ou sculpteurs surréalistes :
Allemagne Edgar Ende =Karl Otto Götz = =Lubo Kristek = Wolfgang Lettl = Richard Oelze =Gabriel Pellon =Wols @ Algérie Abdelali Boughrara @Argentine Roberto Aizenberg @ Bulgarie Georges Papazoff @ Brésil Madeleine Novarina @ Bolivie Benjamín Mendoza y Amor Flores @ Canada Mimi Parent @ Chili =Eugenio Cruz Vargas = Roberto Matta = Rodolfo Opazo @R.D. du Congo Pierre-Victor Mpoyo @Cuba =Jorge Camacho =Wifredo Lam = Elio Villate

@ Egypte =Ramsès Younane @Espagne Óscar Domínguez =Esteban Francés = Salvador Dalí ==Eugenio Granell = Manolo Millares = Joan Miró =Olga Sacharoff =Remedios Varo = Remedios Varo Uranga @ Equateur Enrique Tabara @ Grèce Mayo = Níkos Engonópoulos @ Italie Enrico Baj @ Israel Myriam Bat-Yosef @ Japon=Shūzō Takiguchi

@ Mexique Leonora Carrington
= Gunther Gerzso @Pérou César Moro @Pologne Henryk Stazewski =Jacek Yerka @Portugal Mário Cesariny = =Francisco Santos Xesko = Marcelino Vespeira Antonio Dacosta @ République Tchéque Eva Švankmajerová =Toyen@ Russie Victor Safonkin = =Dan Solojoff = Pavel Tchelitchev @Scandinavie =Vilhelm Bjerke-Petersen =William Freddie = Franciska Clausen + = Rita Kernn-Larsen = Elsa Thoresen , @ Slovaquie Karol Baron @ Suisse Serge Brignoni = Aloïse Corbaz = Alberto Giacometti (exclu en 1935) Meret Oppenheim = Germaine Richier =Gérard Vulliamy = Isabelle Waldberg + Voir l’article du journal Le Monde et l‘exposition à Lugano @Ukraine =Emma Andiyevska @Uruguay =Joaquín Torres García @Usa William Baziotes = Enrico Donati =David Hare = Gerome Kamrowski ==Margaret Marley Modlin = Gordon Onslow-Ford = =Kay Sage = Kurt Seligmann

Salvador Dali – La tentation de Saint-Antoine
joan-miro El-carnaval-de-arlequin-1925
Dorothea Tanning – Eine Kleine Nachtmusik 1943
Leonora-Carrington- Ulus-Pants-1952
Salvador Dali – Rêve provoqué par le vol d’une abeille autour d’une grenade une seconde avant de se réveiller,

Le surréalisme 5/7 : in Great Britain Billet n° 221-A

Le British surrealist group et l’informel Birmingham Surrealists regroupaient en 1936 : Eileen Agar = Paul Nash = Emmy Bridgwater = Ithell Colquhoun = David Gascoyne = Henry Moore = Herbert Read = Humphrey Jennings = Len Lye = Conroy Maddox = E. L. T. Mesens = Roland Penrose = Toni del Renzio = Julian Trevelyan = John Tunnard = John Melville.
C’est ce groupe, emmené par Roland Penrose et avec la bénédiction d’André Breton qui organisa la London_International_Surrealist Exhibition. Une autre exposition fut organisée à Paris en 1938 .
A voir Surrealism in Britain de Michel Remy – ainsi que le texte de Kate Grandjouan et aussi Surréalisme britannique sur Britannica

A cet évènement international de Londres ont exposé, de nombreux artistes avant-gardistes, pas toujours estampillés surréalistes. Il y avait notamment Eileen Agar =Hans Arp =Jacqueline B. =John Banting =Hans Bellmer =John Selby Bigge =Constanin Brancusi =Victor Brauner =Edward Burra =Alexander Calder = Giorgio de Chirico =Cecil Collins =Salvador Dalí =P. Norman Dawson =Oscar Dominguez = =Max Ernst =Mervyn Evans =Leonor Fini =Freddie =Marcel Duchamp =Alberto Giacometti =S. W. Hayter =Charles Howard =Marcel Jean =Humphrey Jennings =Rita Kernn-Larsen =Paul Klee =Rupert Lee =Len Lye =Dora Maar =René Magritte =Maruja Mallo =André Masson = Robert Medley =Reuben Mednikoff = E. L. T. Mesens =Joan Miro =Henry Moore =Stellan Morner =Paul Nash = Richard Oelze =Erik Olson =Meret Oppenheim =Wolfgang Paalen =G. W. Pailthorpe = Roland Penrose =Francis Picabia =Pablo Picasso =Angel Planells =Man Ray =Pierre Sanders =Max Servais =Styrsky =Graham Sutherland =Yves Tanguy =S. H. Tauber-arp =Julian Trevelyan =Toyen

Julian Trevelyan
Conroy Maddox – The_watchdogs
Charles Howard
Emmy Bridgwater- A Red, Red Rose
John Melville

Le surréalisme 4/7 – Les belges – Billet n° 220

Le mouvement surréaliste belge se manifeste dans deux courants distincts l’un à Bruxelles et l’autre dans le Hainaut. Il se démarque du mouvement d’André Breton avec lequel il est assez souvent en opposition

Le groupe de Bruxelles comprend les écrivains et poètes Paul Nougé, Marcel Lecomte et Camille Goemans André Souris, Louis Scutenaire et d’Irène Hamoir. Joë Bousquet et Marcel Mariën = Paul Colinet ==Marc Eemans

et les peintres Remy van den Abeele =Rachel Baes = Yves Bossut =Gilles Brenta =Marie Carlier = Marcel Delmotte =Paul Delvaux =Jane Graverol =Claudine Jamagne =René Magritte =E. L. T. Mesens =Joseph Noiret =Christian d’Orgeix =Raoul Ubac =Suzanne Van Damme =Marianne Van Hirtum = =Jacques Lacomblez = Tom Gutt

Rene-Magritte-La-Trahison-des-images-Ceci-nest-pas-une-pipe-1929

Par ailleurs en 1932, à La Louvière, les ouvriers métallurgistes et sidérurgistes du Hainaut entament une grève du désespoir. En signe de solidarité se crée le Groupe Rupture emmené par l’avocat et poète Achille Chavée. Il s’agit avant de parler d’esthétisme d’un engagement politique. En effet le but est de « forger des consciences révolutionnaires, de participer à l’élaboration d’une morale prolétarienne et de collaborer le plus étroitement possible à l’évolution du mouvement surréaliste. »

Le groupe rupture rassemble les écrivains et poètes Albert Ludé, André Lorent et Marcel Parfondry. Fernand Dumont, Marcel Havrenne, Jean Dieu, Bob Deplus, Max Michotte, Constant Malva , René Lefebvre, les peintres et illustrateurs Max Servais, Armand Simon, Pol Bury et le collagiste Marcel Lefrancq,

Il donnera naissance au  » groupe du Hainaut » qui regroupe les écrivains et poètes Achille Chavée =Fernand Dumont = Marcel Havrenne = Andre Lorent=Constant Malva
Ainsi que les peintres Pol Bury = Marcel Lefrancq =Max Servais =Armand Simon =Louis Van de Spiegele

Après la seconde guerre mondiale, en 1948 sera créé le Groupe CoBra ainsi qu’en 1957 le Daily-Bul. Ils seront traités dans la série de l’Art contemporain

Le surréalisme 3/7 – Les peintres français – Billet n° 219-C

Le surréalisme est né en France. Il est logique que ce soit dans notre pays qu’il y ait que le groupe de peintres rattachés à un moment ou à un autre au mouvement. Il y également la Belgique où le mouvement est autonome et parfois en opposition avec Paris. Nous verrons ensuite, qu’à travers le monde, d’autres artistes peintres ont influencés par le surréalisme.
Voici une liste de peintres français d’origine ou naturalisés qui ont connu une période surréaliste, notamment :

Jean Arp = Marie-Blanche Bayon = Hans Bellmer =Bona de Madriargue =François Boucheix =Christine Boumeester =Brassaï =Victor Brauner =Marc Chagall = Adrien Dax =Frédéric Delanglade =Pierre Demarne = Claude Domec =Marcel Duchamp = Yves Elléouët = Max Ernst =Leonor Fini = Aline Gagnaire =Simon Hantaï = Jacques Hérold =Valentine Hugo = Vassily Kandinsky =Vadim Korniloff =Jacqueline Lamba =Ljuba =Georges Malkine =Jacques Maret =André Masson =Francis Meunier =Nina Negri =Madeleine Novarina = Wolfgang Paalen =Francis Picabia =Gisèle Prassinos =Maurice Rapin= Pierre Roy= Endre Rozsda =Émile Savitry = Joseph Sima =Yves Tanguy =Jean Thiercelin = Clovis Trouille =Laurence Vail

Des artistes comme Salvador, qui a toujours gardé la nationalité espagnole, seront repris dans le billet consacré aux peintres étrangers.

Marc Chagall – Le rêve
André Masson- Bataille de Fishes 1926
Leonor Fini, “Femme assise un homme nu
Max Ernst – Ubu Imperator (1923)
Vadim Korniloff – Les grands acteurs de théâtre
Valentine Hugo – Portrait de Paul Eluard
Yves Tanguy, – Divisibilité indéfinie (1942)