6ème Rencontres Lun’Aquarelle à Saint-Sériès

6èmes Rencontres Lun’Aquarelle à Saint-Sériès
du 16 au 23 octobre 2021
Avec Christine Créhalet et Amanda Lapierre-Ibanez, invitées d’honneur
entourées par
Véronique Albert =Emilian Alexianu =Véronique Alvernhe
Dominique Barrachina =Alain Bidault =Ghyslaine Bihan Van Eenoo
Dominiqu Boni =Nicole Boulet =Chantal Capmas =Claude Carretta
Marie-Christine Chanteperdrix =Guy Covelli =Bernard Cremon
Hélène Darmagnac =Daniel Delaunay =Françoise Delpuech
Christian Dubois =Françoise Enjalbert =Roselyne Farail
Michèle Fournier-Queva =Claude Hatteau =Corinne Izquierdo
Stéphane Langeron =Raynald Lebourgeois =Isabelle Malassis
Mande =Cathy Meric =Rémy Morlais =Jean-Louis Nourrit
Danielle Perello =Françoise Perrotton =Véronique Piaser Moyen
Danièle Saniez =Lessia Scafi = Maryse Segarra =Fernand Thienpont
Angélique Verleyen =Jacques Williet



Post-contemporary art – Billet n° 564

L’art post-contemporain / Post-contemporary est un concept utilisé initialement par le poète italien Primo Levi puis en 2005 par les architectes iraniens Abbas Gharib et Bahram Shirdel,

Le concept ne s’applique pas seulement à l’architecture mais à la philosophie, à la sociologie et aux disciplines artistiques.

Le post-contemporain dans les arts visuels utilise la peinture figurative, la photographie, la sculpture et les techniques mixtes, pour aborder les problèmes actuels liés à la mondialisation et aux enjeux majeurs qui traversent la société contemporaine .

Cela concerne le réchauffement climatique, la pollution, la spéculation, les dérives de la société de consommation, les inégalités et plus récemment les défaillances des systèmes de santé. En un mot le monde change et l’art et l‘architecture doivent en témoigner comme le souligne Brandon Kralik dans Huffpost.

Dans le Connecticut le New Britain Museum of American Art consacre une salle à l’art post-contemporain avec notamment une œuvre de Craydon Parrish Le cycle de la terreur et de la tragédie et aussi celles de Tony Curanaj = Daniel Maidman = Richard T.Scott = Sadie Valeri = Stephanie Deshpande =Patricia Watwood .

Dans cette mouvance il y a aussi Mario Robinson = Judy Takács = Laur Tilden = Terry Strickland qui ont traduit en peinture la fusillade de Charleston . On peut encore citer le sculpteur Alexander et son ouvrage New dimensions in art = Gregory Chnatonsky = Luke Hillestat = Darren Wardle = Carl Dobsky= George Currin

En France l’artiste Laura Hurt dans Mediapart prône pour un Art Post-Contemporain accessible à tous et les Inrockuptibles se demandent si nous sommes tous devenus post-contemporains

Tony Curanaj
Craydon Parrish -Cycle-of-Terror-and-Tragedy
Abyss byAbyss by Luke Hillesta
Darren Wardle – Leipzig Interior, 2017
Gilded Wilderness by Brad Kunkle
Pandora by Patricia Watwood
RicharTScott =The House by the River Lethe
Ship of Fools by Carl Dobsky
The-old-fence-,John-Currin-1999
Llaura Hunt – La répétition – photographie en basse vision


Le triomphe de Christo et Jeanne-Claude

Le projet né il y a près de 60 ans par le couple d’ artistes Christo et Jeanne-Claude d’emballer l’Arc de triomphe s’est réalisé à titre posthume.

Cette œuvre éphémère installée depuis le samedi 18 septembre sera visible en l’état jusqu’au 3 octobre 2021.

Le projet , qui a reçu l’aval du Centre des Monuments nationaux, a été mené à bien repris par Vladimir Yavachev le neveu de Christo. ( voir vidéo ) Sa mise en œuvre a couté 14 millions d’euros entièrement financés par la vente des dessins préparatoires, des collages,des maquettes, ou encore lithographies. Il ne bénéficie d’aucun financement public ou privé

Il a nécessité 25 000 m2 de tissu recyclable en polypropylène argent bleuté et 3000 mètres de corde rouge. 150 personnes dont 96 cordistes, des ingénieurs, des Charpentiers de Paris, des grutiers

L’opération a été largement relayée dans les médias notamment en France Le Monde = Télévision belge = France culture = France Info == Le Parisien = Connaissances des Arts = Libération = Le Point = France 24 = A l’étranger : La presse.de Montréal = BBC = The Guardian = Reuters = CNN = Daily Mail = The Hindu = The Independant = New York Times etc

Très vite des polémiques se sont développées : critique sur l’esthétique = sur le cout du projet

Glitch art – Billet n° 563

Le terme glitch ou son synonyme bug , désigne d’abord un dysfonctionnement, un problème, un grain de sable, dans le domaine de l’informatique et des nouvelles technologie.

Au début du 21ème siècle, des artistes se sont emparé de ces erreurs de programmation, de ces dérèglements électroniques , de ces failles du matériel, pour en faire un moyen d’expression esthétique. D’autres artistes dérèglent volontairement les systèmes, les machines. C’est ce que l’on appelle le Datablending

Ce sont toutes ces pratique que l’on désigne sous le vocable de Glitch art. Le terme a d’abord été associé dans les années 1990 au domaine musical (+) avec le Circuit blending

Parmi les précurseurs de l’art des pépins, il y a eu Joan Heemskerk et Dirk Paesmans, le duo Jodi, deux artistes du Net-art.

En 2002 est organisé à Oslo par le collectif Motheboard un symposium consacré à cette nouvelle forme d’expression artistique. En 2010 est organisé à Chicago par Nick Briz = Evan Meaney = Rosa Menkman = Jon Satrom le premier GLI.TC/H

Voici une liste, non exhaustive, d’artistes du Glitch art :Mark Amerika =Michael Betancourt =Smichael Borras alias Systaime = Nick Briz =Nia Burks = Thomas Cheseneau =Jamie Fenton =Jodi =Eric Leiser =Evan Meaney=Rosa Menkman =Monochrom =Takeshi Murata =Filippo Nesci = Casey Reas =Mathieu St-Pierre =Jon Satrom=Rob Sheridan = Canan Tolon =Sabato Visconti

Glitch art
Rosa Menkman
Pola Morales
Glitch


Pratique des Arts n° 159

Le n° 159 de Pratique des Arts est paru. Il s’ouvre la Vie des artistes avec les salons passés et à venir ainsi que la vie des Musées.

Il y a des rencontre avec les huilistes Christophe Wehrung = Bernard Douay = Juliette Plisson qui peint à la cire= Brigitte Cazenave puis avec les marines au couteau d’Olivier Mauchet = les acrylistes le performeur lyonnais Henri Lamy ou encore Anaïs Gruson alias Anagruz

Il y a aussi, les portraits au fusain de Bruno Surget puis les scènes urbaines du pastelliste Bernard Poussin.

La création en duo de Charlotte Carsin et Philippe Sidot et puis les bricolages de l’acryliste Philippe Vercellotti (+)

Un hommage est rendu au sculpteur angevin François Cacheux (1923-2011)
On visite l’atelier des passerrelles de Virginie Banas. Il y a les coups de pouce à Aurore Puifferat = Madeleine Albrecht = Jocelyne Ricci et Camille Batier et une interview de Jean Chapuis

Sans oublier le Guide pratique avec – Jean-Martin Vincent qui a testé les acryliques extrafines Liquitex = Newskaya-Palitra et Sennelier . et aussi des lettrines enluminées = La vague d’Hokusai en technique mixte par Zoé Ferlay = Une scène de vie au fusain par Bruno Surget = les dessins au stylo bille et à l’aquarelle de Daniel Germain = un masque vénitien au pastel par Maïté Rojas

Néo-pictorialisme -Billet n°562

Le Néo-pictorialisme est un mouvement artistique du début du 21ème siècle. Il fait réfèrence au mouvement international des années 1890-1914 appelé le Pictorialisme. Ces tenants pratiquaient la photographie en utilisant les codes de la peinture de chevalet.

Ce retour à une pratique artistique à la frontière entre la photographie et la peinture a eu ses précurseurs comme le peintre allemand Gerhard Richter. Le Néo Pictorialiste magnifie la matière. En argentique, il se sert du pinceau,de la brosse, du grattoir. Et en numérique il utilise tous les procédés de manipulation à sa disposition.

Le but est, à partir d’une photographie de créer une œuvre proche de la peinture . Certains pratiquent le Chiaroscuro , c’est à dire le clair-obscur.

Parmi les artistes de cette mouvance il y a notamment :
Richard Avedon == Susan Burnstine = Bruno Bisang =Cyrille Bro= Christoph Van Daele
= = Stephen Elvidge == Nathalie Fougeras =Eric Kim= Josef Koudelka
=Jeremy Mann= Marius Markovski =Véronique Mori =Helmut Niewton
=Elena Pasternak = = Devajyoti Ray= Paolo Roversi = Andrew Salgado
=Gérard Schlosser =Eugene Smith= Gregor Toerz = = Pier-Toffoletti
= François Trahan = Stéphanie Vigneaux=Francis A Willey = Zalez

Richard Avedon – Suzie Parker et Gabrielle Chanel
Eric Kim -Laughing-ladyar New-York-City
Ali-Azarmi_Rise
Clémentine Belhomme – Visage
Clémentine Belhomme – nu
Eugene Smith
Arm chair
Nrx York street
Marius Markowski
Jeremy Mann
Maria Malheiro –
Helmut Newton – Catherine Deneuve
Nathalie Mulero-Fougeras
Jeremy Mann – Un enterrement
Andrew Salgado
Gérard Schlosser

La main du peintre …au cinéma

Actuellement l’on peut revoir en replay sur Arte TV.fr le très beau film de Céline Sciamma Portrait de la jeune fille en flamme
Dans cette histoire dramatique, Marianne interprétée par Noémie Merlant est chargée d’exécuter le portrait d’Héloïse, rôle tenu par Adèle Haenel.

Tout au long du film, l’on assiste au travail du peintre. Et, l’on s’en doute ce n’est pas Noémie Merlant qui « tient le pinceau.

La réalisatrice a fait appel à une artiste peintre lilloise : Hèlene Delmaire . Ce sont ses mains qui apparaissent à l’écran en lieu et place de l’actrice et aussi le déroulement de son travail.

La main de l’artiste

Ce n’est pas la première fois qu’un peintre prête sa main dans des films. On se souvient de la Belle Noiseuse de Jacques Rivette dans lequel Michel Piccoli  interprète le rôle du peintre, en mal d’inspiration Édouard Frenhofer. Dans la version longue qui dure plus de 4 heures l’on a tout le loisir de voir la main du peintre, ses gestes, ses hésitations. Et bien entendu ce n’est pas Michel Piccoli qui tient le pinceau ou la plume à l’encre de chine. C’est Bernard Dufour qui est la main du peintre. A l’époque le Journal Le Monde lui consacre un article


Dans les deux cas que j’évoque le rôle de l’artiste est très important. Pourtant la plupart du temps l’artiste qui prête sa main à l’acteur qui joue un rôle de peintre ne figure même pas au générique du film

Festival de Confluences à Aiguillon

Le Festival d’Aquarelle Confluences se tiendra à Aiguillon
du 9 au 24 octobre 2021

Invités d’honneur : Nicolas Lopez = Reine-Marie Pinchon
= Igor et Ekaterina Sava = Michel Emmanuel = Navarro Vivi

entourés des aquarellistes 
Alexianu Emilian,  arnaud Jean-François, Avramova Diana, Baude Nathalie,
Carrie Patrick,  Çavuşoğlu Binnur, Casaverde Aline, Cazenave Ryton,
Chevereau Guy, Correia Eudes, Coutal Gilles, Crabieres Denis, Crochat Didier
, Fischer Rellyd, Fonteneau Patrick, Foroogh Namjoo, Fracasso Pasqualino,
Franchet Eric, Graniou Christian, Guetault Corinne, Ibryaev Ilya,
Izquierdo Corinne, Jolit Martine,  joubin Carole, Kourosh Aslani ,,
Maffezzoni Federica, Majewska Tatiana, Martinelli Mireille,
, Polak Norma,  Salcedo José Luis,
Smirnova Tatiana, Solovyev Michael , Voisin Martine

et des carnettistes
Bichon Philippe, Cristaudo Catherine, Galante Patrick, Haas Isabelle,
Lafay Christian, Arèla,  Marot Geneviève,Michel Catherine,
, Seyfried Raphaël, Stricher Marie,Terlizzi Andrée, Spaeth Gaëlle.

Sont proposés des stages = des démonstrations
et la participation au 8ème rassemblement des croqueurs

Biennale d’aquarelle de Boissezon (Tarn)

La 3ème Biennale d’aquarelle de Boissezon

est organisée par l’association Arts Passion

du 18 septembre au 3 octobre 2021


Invité d’honneur Cao Bei An

entouré de Blanc Gérard = Cadenat Chantal = Canet Marie-Claude
=Carretta Claude =Chanteloube Dominique =Coutal Gilles =Cransac Isabelle
= Dagneau Jean =Enjalbert Françoise =Eth de Mélaou =
Fournier Perdrix Isabelle =Kunzé François =Neulat Bernard
=Salomé Laurence =Valaincourt Pierre =Voisin Martine =Wen Ming Xi
des stages et démonstrations sont proposés

Excessivism-Billet n° 561

The Excessivism ou Excessivisme est un mouvement artistique introduit par Kaloust Guedel organisateur en 2015 d’une exposition titrée Excessivist Initiative. Ce mouvement a un regard critique sur la société de consommation où le citoyen lambda achète sans besoins et parfois sans les moyens qui vont avec.

Cette exposition installée à la LA Artcore Brewery Annex gallery rassemblait des œuvres de Brett Baker = Christophe Baudson = Andrew Dadson = Ian Davenport = Jonas Etter = Kaloust Guedel = Don Harger = Zhu Jinshi = Fabian Marcacio = Roxy Paine = Scott Richter = Samvel Saghatelian = Elizabeth Sheppell= Michael Toenges = Michael Villarreal = Danh Vō =Cullen Washington = Jr.= Brigid Watson = Leslie Wayne = Ai Weiwei = Zadik Zadikian.

Kaloust Guedel – Performance
Danh Vô
Excessivism

Artivisme – Billet n° 560

L’Artivisme ou artivism en anglais n’est pas à proprement parler, un mouvement artistique . C’est une mouvance qui combine des deux cotés de l’Atlantique, l’activisme politique et l’art. Les artistes mais aussi les musiciens sont proches des mouvements contestataires comme les altermondialistes , les situationnistes, les anti-guerre. les anti-consuméristes, les féministes, les mouvements LGBT ou encore le mouvement Chicano. Le néologisme Artivisme est officialisé en 2008 par les universitaires et féministes Chela Sandoval et Guisela Latorre à propos de M.K. Asante auteur de It’s Bigger Than Hip Hop

Les artivistes utilisent toutes formes d’art pour promouvoir leurs actions dans le domaine social, environnemental. Ils se servent des vidéos, de la musique, des arts de la rue, des performances. Ils pratiquent le brouillage culturel , le subvertissement , l’ art de la rue, le détournement publicitaire ou encore l’Hacktivisme

Font notamment partie de la mouvance Artiviste les artistes ou collectifs suivants :
Daniel Arzola =Judy Baca 3=Banksy = Anomie Belle = Aloe Blacc = Tania Bruguera
Las Cafeteras =Lydia Canaan =Crass =Gianluca Costantini =Da ! =
Lila Downs =Fearless collective =Martha Gonzalez =Guillermo Gómez-Peña
Peter Joseph =JR =Maya Jupiter =V. Kakouris alias Bleeps = Deeyah Khan
Norm Magnusson =Alfredo Meschi= Pangaeseed Foundation
Michel Platnic = Pavel Pukhov ==Quetzal
JoFF Rae = Reverend Billy & the church Stop Shopping
Favianna Rodriguez =Julio Salgado = Jeanmarie Simpson
Sol Collective =Annie Sprinkle =Will St Leger =Ai Weiwei
Yes Men =Ernest Zacharevic =Tavar Zawacki alias Above
Pour compléter l’information :la structure associative Artivism Contemporary Art
Le collectif espagnol Yomango qui encourage le vol dans les supermarchés au profit des sans-papiers
Sur France Culture : Activisme : un art sans limites
un article de Jane Lindgaard journaliste à Mediapart
Le projet Artivism de l’Union européenne

Banksy
Gies a kiss!


Aquareliège en bord de Meuse

Musée de la Boverie – l’une des façade
Musée de la Boverie– La verrière

Jeudi matin 9 septembre 2021 s’est ouvert le 1er Festival de l’Aquarelle de Liège.Il se tient encore ce samedi et demain 12 septembre .

Ce sont 256 aquarelles œuvres de
98 artistes qui sont présentées dans la lumineuse verrière du Musée de la Boverie. Les exposants , sont en majorité sont belges et français, mais une poignée d’artistes vient d’Allemagne, d’Italie, de Hollande, de Roumanie, de Pologne ou encore du Canada. Les œuvres du norvégien Bjørn Imislund qui étaient bloquées en Douane ont pu être accrochées le vendredi.

J’ai pu aussi constater , ce qui est un peu dommage, par égard aux organisateurs, qu’un nombre significatif d’artistes sélectionnés, n’ont pas fait le déplacement à Liège pour assister au vernissage. Ils ont bien eu tort

Comme dans la plupart des salons d’aquarelles j’observe que les œuvres agréées par le jury peuvent être réparties en 3 catégories : 1/3 sont remarquables par leur originalité, la créativité, leurs qualités techniques = 1/3 sont de bonne qualité, intéressantes, souvent moins originale, déjà vue = les œuvres du troisième tiers n’ont pas leur place dans la plupart de salons d’aquarelle. Je pense que cette observation est applicable aussi à Liège.

Je salue la belle initiative et l’énergie déployées par mes amis organisateurs Thierry Vandeputte et Jacques Blavier
Face à ma remarque, ils m’ont expliqué que la sélection n’avait pas été fait par eux mais confiée à un Jury extérieur qui curieusement a souhaité rester anonyme. A ce propos je constate que l’approche abstraite reste peu représentée.

Nos deux compères m’ont confié qu’il ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin et que celle belle initiative a de fortes chances de devenir à l’avenir une Biennale. Ils ne peuvent qu’être encouragés par la fréquentation qui sur 4 jours s’est élevée à 1500 visiteurs. (source du musée) . Aussi, peut-être y aura-t-il un nouveau rendez-vous en 2023 ?

=o=o=o=o=o=


En marge de l’exposition d’aquarelle je suis descendu visiter la collection d’art moderne et contemporain de la Bovery Je vous la recommande. Et puis j’ai déjeuné à l’espace dédié à la restauration, qui , clin d’œil à Gustave Flaubert s’appelle le « Madame Boverie
Et voici un petit reportage avec des photos prises au long de ma visite dans les allées et pendant le vernissage. Et je n’ai pas pu identifier tout le monde, mais chacun(e) se reconnaitra

Thierry Vandeputte et Jacques Blavier
Roland Palmaerts et Odette Feller
Marie-Françoise Ingels Aquarelliste en Nord et son amie
Christine Anon (aquarelliste en Nord) et son amie
Trio d’aquarelliste – Martine Vanparijs et ses amies
deux aquarellistes exposants
Viktoria et Slawa Prischedko et Anne Chemin
Deux aquarellistes exposasnts
Diana Avramova – aquarelliste en Nord et son mari
Tejo Van Den Broeck en vrai et . . .à l’aquarelle
Déambulation
M. J.P. Huplens, – adjoint à la Culture
Thierry Vandeputte pendant son discours 1
Thierry Vandeputte pendant son discours 2
Pendant le traduction du discours de Thierry en Flamand
Pendant les discours – Le public 1
Pendant les discours – Le public 2
Pendant les discours – Le public 3
Pendant les discours – Le public 4
Aquarelliste attentif

Tourisme et aquarelle à Liège

Emblème de la ville de Liège

Va s’ouvrir du 9 au 12 septembre 2021
‘le 1er Festival d » aquarelle de Liège
Au musée de la Boverie
le vernissage aura lieu le jeudi 9 septembre à 11 heures
Je vais me réjouis de rencontrer de nombreux amis parmi les exposants
Le site internet de l’évènement invite à « visiter Liège »
=o=o=o=o=
N’étant jamais venu dans la ville
j’ai décidé de partir à la découverte de l’ancienne capitale
de la Principauté épiscopale de Liège
avant et après le Vernissage
=o=o=o=o=
J’ai promis à Thierry Vandeputte & Jacques Blavier les organisateurs de l’évènement
de publier un reportage sur le blog de Masmoulin
Le billet sera publié samedi 11 septembre 2021



L’Art de l’Aquarelle – n°50

Numéro spécial 50 – la couverture n’est

L’Art de l’Aquarelle sort un numéro spécial pour sa 50ème livraison. Il débute par la présélection du Grand concours de lecture qui s’étale sur douze pages. Puis c’est l’actualité des artistes et les moments forts de l’été.
La série Artistes d’hier et d’aujourd’hui est consacrée à l’aquarelliste Eugène Isabey

Il y a les rencontres avec : le suédois Lars Eje Larsson = l’américaine Lizabeth Castellano-King = l’espagnole Dolors Bolaños = la française Christine Louzé = le canadien Claude Côté = l’italien Massimiliano Iocco = l’australienne Ev Hales = le russe Igor Sava

Il y a aussi la révélation de l’allemande Gabriele Koenigs et un porfolio consacré au portraitiste suédois Nick Alm Et pour conclure : le cahier technique de Janine Gallizia

Post Postmodernism -Billet n° 559

Il y a eu le modernisme, puis le post-modernisme qui aurait passé de mode dans les années 1990 et au 21ème siècle et bien entendu en opposition avec son prédécesseur voici le post postmodernisme encore appelé Métamodernisme. C’est une tendance non seulement artistique mais également de l’architecture, de la littérature, de la philosophie.

Les premiers à nommer cette évolution ont été Tom Turner paysagiste et enseignant britannique avec son livre : » City as Landscape: A Post-postmodern View of Design and Planning » = l’essayiste russo-américain Mikhail Epstein spécialiste du post-modernisme russe = le philologue américain Eric Gans = le chercheur britannique David Alan Kirby auteur de l’essai The Death of Postmodernism and Beyond Les professeurs hollandais Thimoteus Vermeulen et Robin Van_den_Akker et le métamodernisme
Le mouvement Post Postmoderniste concerne les architectes
Mais aussi les peintres. La critique d’art américaine Barbara_Rose a organisé à Bruxelles en 2016 une exposition intitulée Painting after Post Postmodernisme (+)

Cette manifestation rassemblait des artistes belges en majorité néerlandophones et des américains
Walter Darby Bannard = Mil Ceulemans =Joris Ghekiere =Bernard Gilbert = Karen Gunderson
Martin Kline Melissa Kretschmer =Lois Lane = Marc Maet =Werner Mannaers
Paul Manes == Larry Poons = Xavier Noiret-Thomé = Bart Vandevijvere = Jan Vanriet

Walter Darby Bannard
Joris Ghekiere, “Untitled,
Karen Guiderson
Larry ¨Poons
Paul Manes -Departure
Werner Mannaers=


Art résilience -Billet n° 558

L’Art résilience est un mouvement artistique fondé à Paris, au bateau lavoir, en 2014. L‘Art résilience s’oppose à l’art contemporain qu’i! considère sans issue et ne cherche qu’à être médiatisé. Il veut redéfinir la notion de l’art et de l’esthétique. Ces artistes ne recherchent pas une unité de style mais le respect des règles promulguées dans leur manifeste.

Le mouvement a été fondé par Ksenia Milicevic et  Miguel Betancourt = John BoticaGregorio CuartasChristel LarsonGérard LartigueVictor MolevSenol Sak et Christopher Stone. Ils ont été rejoints notamment par =Sandra Bromley =Mary Joyce =Michelle Marder Kamhi = Corinne Medina-Saludo . =Pablo Falcon =Ann Dunbar =Margaret Wasiuta =Natalya Zhadenova =William Massias =Wiz Wensel = Art résilience regroupe un peu moins de 100 artistes issus de 25 pays.

Ils ont organisé, en dehors des circuits habituels plusieurs Salons de la résilience . Le 7ème salon devait se tenir cet été 2021 au Musée de Peinture de Saint-Farjou en Haute-Garonne. Et une rencontre mondiale a été organisée en virtuel en mars 2021.

Miguel Betancourt = Sagrariio verde
Mary Joyce
John Botica
Gregorio Cuartas, 
Christelle Larson
Victor Moley

Sous réalisme / Under realism – Billet n° 557

Le sous réalisme ou Under realism en anglais, est un mouvement artistique né de la rencontre à Paris en 2010 de Kosta Kulundzic = Stéphane Pencréac’h = Vuk Vidor lors d’une session de speed-painting à la galerie Magda Danysz. Ces artistes sont des peintres et dessinateurs figuratifs. Ils s’opposent au courant conceptuel et à l’art institutionnel. Pour eux l’image doit primer sur l’idée en non l’inverse. Ils ne cherchent pas le joli, le décoratif.
En 2012, les initiateurs du mouvement le définissent dans un manifeste. A ne pas confondre avec une BD intitulée Tout doit disparaitre, le manifeste du sous réalisme

Font partie de cette mouvance dont une partie compose le collectif « Under realism« :

Markus Åkesson = Elizabeth Czerczuk ? =Gaël Davrinche = Michel Gouéry= Natacha Ivanova
Jung-Yeun Jang = Oda Jaune = Kosta Kulundzic = Mike MacKeldey
Marlène Mocquet = Mihael Milunović = Djordje Ozbolt =Axel Pahlavi
Simon Pasieka= SStéphane Pencréac’h = Nazanin Pouyandeh
Léopold Rabus =Till Rabus= Raphaëlle Ricol= Marko Velk
=Vuk Vidor = Davor Vrankic = Jérôme Zonder

Kosta Kulundzic =Judith Carabian
Axel Pahlavi
Leopold Rabus
Marko Velk
Mihael Milunovic
Stephane Pencrea’ch
Till Rabus – Composition
Vuk Vidor – Newton
Under realism sur Tracks d’Arte

Art et récupération -Billet n° 556

La mouvance écologique qu’elle soit politique ou scientifique nous rappelle tout les jours que notre planète est en danger. De nombreux facteurs sont à l’origine des dérèglements climatiques, de la pollution, de la disparition des espèces, le l’appauvrissement des soles, de l’inflation de la production des déchets.

La Cop 21 organisée en 2015 à Paris a enregistrait les engagements des pays, pas toujours respectés, de lutter pour la préservation du climat. Des associations, des régions, des villes prennent des disposition pour instituer une économie plus responsable et limiter la production des déchets de l’économie de la société de consommation.

Des structures se mettent en place pour lutter contre l’obsolescence programmée et donner une seconde vie aux téléphones, ordinateurs, etc. C’est aussi valable pour les équipements mobiliers et aussi les vêtements. On trouve un certain nombre d’associations et ateliers de récupération et de ressourcerie. Ces structures n’ont pas à proprement parler une vocation artistique, encore que lorsqu’il s’agit par exemple de « relooker » des meubles il y a une démarche créative proche de l’art. On   y rencontre Koko MokoEt Colégram – –ArtémieArt GensLa glanerie –  Recycleries – RessourceriesTrame de soiLara –  La ressourcerie verte

Des artistes, designers, décorateurs s’impliquent également dans ce mouvement citoyen. en récupérant et en détournant des objets pour réaliser des œuvres.

On appelle cette nouvelle tendance artistique le Récup’Art –  l’Art recyclé – le recyclage décoratif, reclycl’art ,  la recup design , l’éco designer ou encore l’art du déchet. Chez les anglo-saxons l’on parle d’Art of recycling –  Art recycling = – recycled art et depuis peu l’Upcycling et en espagnol Arte Reciclado ou Arte Reciclaje

Bien entendu, l’utilisation d’objet du commerce ou récupérés a eu ses précurseurs dont les motivations étaient purement esthétiques et avant-gardistes Notamment avec Marcel Duchamp , Pablo Picasso. ou Arman Mais à au début du 20ème siècles l‘écologie n’était pas dans leurs préoccupations

Les brésiliens Fernando et Humberto Campana ont été des précurseurs avec en 2003 la diffusion de leur fauteuil « Favela ». Depuis des décorateurs, des « designeurs » leur ont emboîté le pas, comme Elise Fouin, Regis-r , qui recycle les bidons, bouteilles, capsules et autres rebus de la pétrochimie. Martine Camilieri explique comment procéder pour recycler. En Angleterre, le collectif Farm designs recycle des meubles, du carton, du bois. Il y a aussi le thaïlandais Singh Intrachooto, le papier avec l’anglaise Hannah Lobley  ou le belge – Charles Kaisin

Et puis il y a des récupérateurs qui sont des artistes, le plus souvent des sculpteurs comme par exemple, William Amor =El Anatsui =Alejandro Aravena Stéphane Andouin =Anne Benrais =Ian Berry (+) = Michel Blazy (*) = =Hawkins Bolden = –Alain Bouvet –=Booker Chakaia = Denis Charlot = Gilles Claude= Gilles Claude = – François Courson – =Wim Delvoye =Daniel Depoutot  = Josée-Marie Dussault–=Lin Evola =Zac Freeman =Thierry Gall =Orly Genger = Nick Gentry= – Philippe Gigot =Geneviève Guénette = Subodh Gupta = Nicolas Guy =Peter Hide =Jean-René Laval  =Joe Minter= Mich Mao =Ambroise Monod =Jean-Pierre Moreau-– –=Vik Muniz ==Serge Murphy ==No art = =Tim Noble et Sue Webster = Francine Noël = Nadège Pagès – Eddie Panger = Louise Parenteau ==Guerra de la Paz (Alain Guerra et Neraldo de la Paz) =Jane Perkins (+) =Vincent Prieur =Jordan Perru ==Pascale Peyret=–Pierre Prévost – = Bobby Puleo =Robert Rauschenberg =Esteban Richard = Patrick Sapin = =Louis Sarowsky =Leo Sewell =Chiharu Shiota =Susan Stockwell =Yuken Teruya = = Benjamin Von Wong

Jane Perkins = (+)
Guerra de la Paz
Town of Swansea = Collective installation = InTheLoop « 
Tim Noble et Sue Webster
Thierry Gall
Sculpture – Cheval
Marie-Josée Dussault
Capsules
Elephant
Jonathan Calan
Art récup en Haïti

Altermodern(ité) -Billet n° 555

Altermodern n’est pas un mouvement artistique. C’est un « mot valise » inventé par le critique d’art et curateur Nicolas Bourriaud . En 2007,ce français spécialiste de l’Art contemporain est nommé à la Tate Britain pour être en charge de la 4ème « Tate Triennial » qui doit se tenir en 2009. Cette manifestation fait le point des derniers développements de l’art actuel. Elle est intitulée « Altermodern » pose comme principe la fin du post-modernisme, et l’émergence d’une modernité spécifique où les artistes répondent au contexte de la mondialisation économique mais aussi artistique.

Pour Bourriaud le 21e siècle s’éloigne du Postmodernisme et voit émerger une nouvelle forme de culture globale. Elle est la conséquence de ce village planétaire qu’annonçait déjà en 1967 Marshall_McLuhan . La rapidité de la diffusion des informations, le développement du tourisme de masse, les flux migratoires, l’interdépendance économique concernent tout un chacun.

Parmi les artistes impliqués dans cette évolution ont été sélectionnés :
Franz Ackermann = Charles Avery =Spartacus Chetwynd =Peter Coffin
Matthew Darbyshire =Shezad Dawood = Tacita Dean = Ruth Ewan
Rachel Harrison = Joachim Koester =Nathaniel Mellors
Gustav Metzger =Mike Nelson = David Noonan
=Katie Paterson =Olivia Plender =Seth Price
Navin Rawanchaikul ==Lindsay Seers =Bob & Roberta Smith
Simon Starling = =Pascale Marthine Tayou =Tris Vonna-Michel

Spartacus Chetwynd, – Hermito’s children, 2008.
Charles Avery – Aleph Null Head
Bob et Roberta Smith = Off Voice Fly Tip , 2009
Walead Beshty,=Sculptures FedEx, 2009
David Noonan – Untitled, 2009;
Olivia Plender
Pascale Marthine Tayou – Plastic tree
Affiche

Intentism movement -Billet n° 554

Intentism ou intentisme est un mouvement artistique international fondé en 2009 par Vittorio Pelosi influencé par les travaux des philosophes comme Pesley Livingston, auteur de Art et Intention et William Irwin auteur d’ Intentionalist Interpretation ainsi que la théorie littéraire

Un manifeste a été publié qui explicite ses principes artistique : notamment la liberté de de transmettre le message qu’il souhaite. Il affirme que toute signification est simplement la réalisation imparfaite de l’intention. Et surtout Le sens de l’œuvre se trouve dans l’intention de l’artiste et non dans l’interprétation du spectateur.

Ce qui est me semble-t-il en parfaite contradiction avec la citation de Pablo Picasso : » un tableau ne vit que par celui qui le regarde » Le mouvement est en opposition avec les positions de certains penseurs comme Monroe Beardley et William Wimsatt et leur The Intentional Fallacy = Roland Barthes = Jacques Derrida de la théorie de la déconstruction = Hans-Georg Gadamer

Intentism work
Performance
Musician


Dès le 1er septembre 2021- les billets de Masmoulin

Je constate depuis plusieurs années une baisse significative de la fréquentation du blog de Masmoulin au creux de l’été. Par ailleurs, éloigné de mon ordinateur, la tablette est mal commode pour rédiger et mettre en ligne des articles. J’en tire les conséquences et je vous donne rendez-vous le 1er septembre 2021.

Mais rien ne vous empêche de lire ou relire les billets que vous n’aviez pas consulté faute de temps

Pratique des Arts n° 158

Couverture du n° 158 non encore disponible ce 18 juillet 2021

Le numéro 158 de Pratique des arts qui vient de paraitre s’ouvre sur le calendrier des expositions. Puis une rencontre d’aquarellistes avec le japonais Kanta Harusaki, et le franco-israélien Béni Gassenbauer . Puis la avec la pastelliste Kathleen Newman et l’huiliste Véronique Sudry ou la gouachiste Heidelinde M.Stabentheiner .

Il y a aussi David Djan, acryliste sur aluminium. Très colorés les paysages fauves de Sébastien Arcouet et ceux de Jules Cier Et les pérégrinations parisiennes de Marie Détrée et Olga Kataeva-Rochford

Un coup de pouce est donné à Bertrand Amand qu’un journaliste local qualifie de Monet virois, excusez du peu = Eliane Divoux = Duy Tran et Miriam Revelant.

Sans oublier le guide pratique avec : Jean-Marie Vincent qui a testé les marqueurs acryliques Edding = un portrait à la pierre noire par Joëlle Delhovren = les roses par l’aquarelliste Babette Delire-Mattart =Le port de Saint-Malo  » à l’huile alla prima » par Nicolas Barabé = les pigments spéciaux de Jean-Martin Vincent = un portrait par la pastelliste Maïté Rojas.

Bassin d’Arcachon – 6ème biennale d’aquarelle

Je n’ai pas trouvé d’affiche 2021

La 6ème Biennale d’aquarelle du Bassin d’Arcachon
se tiendra du 7 au 22 Août 2021
Au Tech (Gironde) – Place du souvenir
Invités d’honneur : Diane Boilard & Alexis Le Borgne
entourés par
Éric Alix = António Bártolo = Michel Bertrand =Mustapha Ben Lahmar
=Dominique Beulz-Riché =Christine Bezeaux =Emmanuel Blot
=Colette Buffet =Claude Carretta =Paulette Cazalès =
Eugen Chisnicean =Jean-Claude Coustilières =Isabelle Cransac
=Nadine Dieulefit =Laurence Douilly =Danièle Fabre
=André Fialip = Floh = Martine Jolit =Éliane Joosten
=Ksenija Koloskova =Marie Labille =Marie-Pierre Lavallard =
Tatiana Majewska =Thierry De Marichalar =Nicole Martinez =
ETH-de-Melaou =Patrick Peret =Colette Perrot =Nadine Point
Bernard Quillacq =Catherine Rey =Emmanuelle Roger
=David Rougeau =Murielle Seys =Evghenia Shalalis
=Catherine Sommelette =Pierre Valaincourt =Claire Valentin
=Pascal Vallet =Jean Vigué =
Angèle Villat =Juan Carlos Zeballos-Moscairo
Des stages et de démonstrations sont organisés