Bloomsbury Group – Billet 143

Le Bloomsbury Group doit au son nom à Bloombury, quartier chic du West End de Londres avec ses maisons géorgiennes, ses musées par exemple le British museum , ses théâtres et autres lieux culturels. J’y ai déjà consacré un billet en 2009.

Bloomsbury Group se composait, à l’origine, en 1910, de représentants du monde littéraire : Virginia Woolf, E. M. Forster et Mary (Molly) MacCarthy Lytton Strachey , Desmond MacCarthy, Clive Bell et Leonard Woolf. des peintres Duncan Grant, Vanessa Bell et Roger Fry, et de John Maynard Keynes le célèbre économiste à qui l’on doit la Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie. Ils sont rejoints plus tard par Adrian Stephen, Karin Stephen, Saxon Sydney-Turner, Julian Bell Quentin Bell , Angelica Bell, David Garnett

Ils se sont fait connaitre dès 1910 en participant avec Horace de Vere Cole, au canular du Dreadnought qui ridiculisait à Royal Navy et choquât les bien pensants.

Ils appartiennent à la bourgeoisie londonienne . Ils se connaissent tous pour avoir,fréquenté l’Université de Cambridge où ils fréquentait les Cambridge Apostles ou King’s College London Ils se réunissent chez l’un ou l’autre des membres et aussi à partir de 1916 à la Charleston Farmhouse et à Monk’s house. Le groupe à partir des années 1930 se disloque. Le memor club perpétua l’esprit du groupe jusque dans les années 1960.

Ils partagent les idées du philosophe George Edward Moore dont les principaux objectifs dans la vie étaient « l’amour, la création et la jouissance d’une expérience esthétique et la poursuite de la connaissance » Ils dinent ensemble, ils sont très proches les uns des autres. Ils sont en opposition avec la conception victorienne de la vie et croient au plaisir mais dans  » une vision de la vie ni corrompue ni sinistre plutôt ascétique et austère Ils sont politiquement à gauche et antimilitaristes.

Les trois peintres du Groupe de Bloomburry sont : Duncan Grant, Vanessa Bell et Roger Fry. J’ai consacré un billet à ces artistes en novembre 2009 au moment où la Piscine de Roubaix leur consacrait une belle exposition. voir aussi la Tate Courtault Institute of art Pinterest


L’Art déco – Billet n° 142

L’Art déco, abréviation d‘Art décoratif est un mouvement artistique international né en 1910. Cette période artistique se développe essentiellement pendant les Années folles de 1919 à 1929+.

On parle aussi d’art 1925. Il ne faut pas le confondre avec l’Art nouveau jugé trop exubérant. Il influence de nombreux domaines : la mode, le mobilier, le fer forgé, la céramique, le verre, les bijoux et bien entendu l’Architecture. Ce mouvement tire son nom de l‘Exposition des Arts décoratifs qui s’est tenue à Paris entre l’esplanade des Invalides et les abords du Grand Palais et du Petit Palais, d’avril à octobre 1925

Les principaux artistes français de l’Art déco sont en Architecture : Le Corbusier, Pierre Patout, Michel Roux-Spitz, Henri Sauvage, Louis Süe, Albert Laprade, Tony Garnier, Auguste Bluysen. Robert Mallet-Stevens. Céramique : Henri Rapin, Joseph Mougin, Georges Condé, Auguste Delaherche. Cinéma : Marcel L’Herbier Design : Gustave Miklos, Ludwig Mies van der Rohe, Amédée Ozenfant. Ferronnerie : Raymond Subes.Graphisme : Cassandre.Laque : Jean Dunand, Gaston Suisse.Mobilier : Jacques-Émile Ruhlmann, Pierre Chareau, Jules Leleu, Eugène Printz, Paul Follot. Orfèvrerie et bijouterie : Puiforcat, Cartier, Jean Després. Sculpture : François Pompon, Chana Orloff, Carlo Sarrabezolles, Joseph Bernard, Charles Lemanceau. Verrerie : Maurice Marinot, François Décorchemont, Lalique, Louis Barillet.
Aux Etats-Unis, l’art déco est présent en Architecture.

L’Art déco est peu présent dans la peinture. Il est largement occulté par le cubisme, le futurisme, le dadaïsme, le surréalisme, le constructivisme russe ou encore Bauhaus. Il est donc comme son nom l’indique purement décoratif. L’artiste peintre réalise les décors pour les ensembliers, tels D’autres sont illustrateurs de mode comme Georges Lepape, Erté, Tamara de Lempicka, Jean Dupas.

Tamara de Lampicka – Jeune femme
Erté
Grotges Lepape-Entr’acte
Palais de Chaillot

Groupe la queue d’âne et le néo-primitivisme- Billet n°141

Le groupe de la Queue d’âne Ослиный хвос est naît de la scission du Valet de Carreau en 1912 . Il est créé par Mikaël Larionov et Natalia Goontchrova. Il veut s’écarter de l’approche occidentale de Paul Cézanne pour revenir à une inspiration populaire russe. Cette attitude que l’on appelle le Néo-primitivisme, développée dans le manifeste d’Alexandre Chevtchenko Le terme ne doit pas être confondu avec le primitivisme d’artistes français qui s’inspirent de ce que l’on appelait alors l‘art nègre et de nos jours d‘art africain.

Le nom du mouvement se veut un dénigrement de la peinture française d’un Cézanne. Il n’est pas sans rappeler le canular de Roland Dorgelès qui en 1910 à Montmartre attache met un pinceau à la queue de l’âne Lolo et intitule le résultat « Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique  » signé Joachim-Raphaël Boronali.

Une exposition est organisée à Moscou en mars 1912 à laquelle participent Michel Larionov, Natalia Gontcharova, Vladimir Tatline et Kasimir Malevitch ainsi qu’Alexandre Chevtchenko, Mikhaïl Le Dentu, Marc Chagall Niko Pirosmani Ilia Zdanevitch

L’année suivante Michel Larionov, Mikhaïl Le Dentu et Ilia Zdanevitch créent,un sous-groupe le Toutisme

Natalia Gontcharova,Mariage
Petrov Vodkin – bathing_of_a_red_horse_
Natalia Gontcharova Le garçon au coq, , 1910
Khorovod-la-ronde

Knave of diamonds – Billet n° 140

Jack of Diamonds =убновый валет = Bubnovyi Valet = Knave Of Diamonds 1910-1917 ou encore Valet de carreau est né de la rencontre d’un certain nombre de peintres avant-gardistes qui avaient exposé ensemble à Moscou.

Le nom a été inventé par Mikaël Larionov. A cette exposition organisée par Alexandre Mercereau, participaient des cubistes français Henri Le Fauconnier , André Lhote , Albert Gleizes et Jean Metzinger, Wassily Kandinsky et Alexey von Jawlensky et des artistes russes Mikhaïl Larionov , Natalia Goncharova + , Kazimir Malevich puis Léopold Survage.

Le groupe comprenait Robert Falk , Aristarkh Lentoulov , Ilya Machkov , Alexander V. Kuprin , Adolf Milman , Alexander Osmerkin , Wladimir Burliuk Pyotr Konchalovsky, the ‘Russian Cézanne’ – Russia Beyond et Moisey Feigin

Ces artistes s’intéressent à la naissance de nouvelles approches comme le primitivisme, le cézannisme russe et le néo-primitivisme de Moscou mais aussi à Paul Cézanne et Henri Matisse

Alexei-Yawlensky-House-in-the-Mountains-1912.
Aristarkh Lentulov – Bellringing. Ivan the Great Bell-Tower, 1915.
Aristarkh-Lentulov-Woman-with-a-Guitar-1913.
Goncharova-Cueillete des pommes
Robert Falk -Portrait près de la feneitre
-Alexander_Kuprin -port
Pyotr Konchalovsky, Autoportrai

Australian tonalism – Billet n°139

Le tonalisme est un mouvement artistique qui se développe vers en Australie dans la région de Melbourne vers 1910 jusque dans les années 30. Il est initié par Duncan Max Meldrum1875-1955 un australien né en Écosse. Il a des idées mais il n’est pas considéré comme un peintre de génie. Il a créé la Meldrum School of painting 1916-1926. Ce courant ne doit pas être confondu avec le tonalisme américain.

Meldrum a développé, dans Art and Views, une théorie ou plutôt une doctrine de la peinture. Il considère « que la peinture est une science de l’analyse optique ou de la photométrie grâce à laquelle l’artiste, en percevant et en analysant soigneusement le ton et les relations tonales, peut produire une apparence exacte de la chose vue. Le ton était l’élément le plus important de l’art de peindre. »Viennent ensuite les proportions, «la surface superficielle occupée par un ton», puis la couleur, l’élément le moins important »
Les critiques se sont déchainées contre l’artiste et ses élèves qu’ils ont appelés les Meldrumites : Clarice Beckett , Percy Leason , Colin Colahan , Lloyd Rees , Roland Wakelin , Roy de Maistre , Arnold Shore, Godfrey Miller , Elioth. Gruner , William Frater.
Une exposition leur a été consacrée en 2008 Misty moderns australian tonalists

Clarice Beckett -Taxi
Clariec Beckett – Garden
Max Cole
Colin Colahan – Stree
Gray_-_Eucalyptus_Trees_and_Wildflowers
Max Meldrum – Three trees
Percy Leason
Roy de Maistre
Roland Vackelin

Futurisme russe – Billet n° 138

Le Futurisme russe est un mouvement artistique et littéraire, né en 1910-1912 qui au départ s’identifie au Manifeste du futurisme de Filippo Marinetti né à Moscou sous la bannière de Gileia. Il est le jumeau du futurisme italien.

Son essence est la célébration de la vitesse, de la machinerie, de la violence, de la jeunesse et de l’industrie et bien entendu le rejet du passé.

Il est initié dès 1910 par les frères Bourliouk rejoints par Vassili Kamenski et Velimir Khlebnikov, Vladimir Maïakovski mais aussi les rayonnistes Mikhail Larionov, Natalia Goncharova ainsi que Kasimir Malevitch , Olga Rozanova. Piotr Kontchalovski

La première exposition futuriste russe est organisée à Pétrograde en 1915 par Jean Pougny et Ksenia Bogouslavskaia sous le nom de Tramway V

Burlyuk -futuristic-woman.
Ksenia Bogouslavskaia – Promenade des élégants
Pyotr Konchalovsky Jeune fille d’Arles-1908-
Olga Rozanova – paysage urbain
Mikaël ._Larionov – Portrait de Velimir_Khlebniko

Futurisme italien – Billet n° 137

Le Futurisme italien ou Futurismo est un mouvement artistique et littéraire apparu de façon concomitante et concurrente avec le Cubisme. Il est fondé sur la prise en compte des bouleversements du monde moderne :la ville industrielle, la foule, le machinisme, la vitesse , qui modifie les notions espace/temps, les sons, le train, l’automobile et aussi la violence et la provocation et le rejet du passé, symbolisé par Venise.

Ce mouvement est inspiré par la publication en 1909 par Philippo Marinetti, dans le Figaro, du Manifeste futuriste. Il se développe à partir de 1910. Après un ralentissement pendant la guerre il continuera de se développer en Italie à Milan et à Florence (cf. journal Lacerba), jusque dans les années 1940. Les futuristes empruntent à la technique divisionniste et au cubisme qu’ils veulent concurrencer.

Le futurisme ne touche pas seulement la peinture, la sculpture et la littérature, mais aussi le cinéma, la danse la photographie, le théâtre, la mise en scène, la musique, l’architecture et la politique.

En Italie ses principaux tenants étaient outre Filippo Tommaso Marinetti : Umberto Boccioni , Carlo Carrà , Gino Severini , Giacomo Balla et Luigi Russolo , , Ardengo Soffici , Giovanni Papini . Il y aura aussi Fortunato Depero, Francesco Cangiullo Benedetta Cappa , Ambrogio Casati , Luigi De Giudici , Gerardo Dottori , Sante Monachesi , Almada Negreiros , Enrico Prampolini ,Mario Sironi , Joseph Stella et aussi Frances Simpson Stevens , américaine,Růžena Zátková , Jules Schmalzigaug belge

Un avatar malencontreux du Futurisme italien fut la proximité d’un certain nombre d’entre eux avec le Fascisme de Mussolini.

Des expositions importantes sont consacrées au Futurisme, notamment en 1912 à Paris à la Galerie Bernheim-Jeune et au Pavillon italien de la Panama-Pacific exhibition de San Francisco en 1915.
Et plus récemment en 2008 Le Futurisme à Paris, une avant garde explosive

Carlo Carrà, « Le cavalier rouge », 1912
Carra Carlo – Il Funerale dell’anarchico Galli
Giacomo Balla, – Fillette courant sur un balcon, 1912,
Gino Severini , 1912, Hiéroglyphe dynamique du Bal Tabarin
Ivo Pannaggi, Speeding Train, 1922-
Gino Severini, – La danse du Pan-Pan au Monico, 1911,
Umberto Boccioni, -Dinamismo di un ciclista
Umbzzeto Boccionni – Le rire
Giacomo Balle – Vol d’hirondele

Le rayonnisme – Billet n° 136

Le rayonnisme appelé Loutchisme en Russie, est un style d’art abstrait éphémère, une théorie artistique, qui s’est développée à Moscou à partir de 1909 jusqu’en 1915, sous l’égide des peintres Mikhail Larionov et Natalia Gonchavora. Ils sont rejoints par Alexandre Chevtchenko, Ilia Zdanevitch puis les Aveniristes David et Vladimir Burliuk.

Ils ont été influencés par Filippo Marinetti , poète et théoricien de l’art , auteur du Manifeste du Futurisme publié dans le Figaro en février 1909 . Ses lignes directrices sont le rejet du passé et une célébration de la vitesse, de la machinerie, de la violence. la jeunesse et l’ industrie. Il sera critiqué par certains Futuristes italiens notamment compte tenu de ses positions fascistes exprimées dès 1919.En 1924, il publie Futurisme et fascisme.


Larionov publie le Manifeste du rayonnisme . Il recherche un art qui va au-delà de l’abstraction et brise les barrières entre l’artiste et le public. Il s’intéresse aux recherches, dans l’air du temps, sur la quatrième dimension. Les rayons de couleurs contrastées donne leur nom à ce style. Le couple organise en 1913 l’exposition Cible. Cette péripétie de l’Avant garde russe aura une grande influence sur le primitivisme, le suprématisme, le constructivisme et le futurisme. A lire une analyse très intéressante sur la rayonnisme, à propos de la Vénus sur le Boulevard de Larionov

Mikhail Larionov – Rayon rouge
Natalia Gonchavora. Forêt verte
Mikhail Larionov -Portrait de femme
Natalia Gonchavora – Chats
Natalia Gonchavora – Coposition rayonniste
Mikhail Larionov – Promenade Vénus sur le Boulevard

California art club – Billet n° 135

California art club – CAC est une organisation artistique fondée en 1909. Elle est toujours active de nos jours avec autour de 2ooo membres.. Elle a été créée par le groupe éphémère des « painters of Los Angeles« . Le club est accessible à tous les peintres hommes ou femmes et aussi aux sculpteurs.
Le club est fondé notamment par : Hector Alliot, Antony E. Anderson, Charles Percy Austin , Franz Bischoff , Carl Oscar Borg , Mauritz DeHaaff . Allen Durand , Aaron E. Kilpatrick , Frank Rennsselear Liddell , Everett Carroll Maxwell , William A. Matern , Frederick Roland Miner , John Hubbard Rich , Rob Wagner , Jack Wells, William Wendt .

Les membres notables de la première période sont notamment : Mabel Alvarez = = Sergei Bongart = = Benjamin Chambers Brown = Nelbert Chouinard = Dean Cornwell = Nicolai Fechin = Victor Forsythe = Will Foster = Theodore Lukits = Ferdinand Lungren = Robert Merrell Gage = Sam Hyde Harris = John W. Hilton = Frank Tenney Johnson = Theodore Lukits = Richard Emil Miller = Richard Neutra = Alfredo Ramos Martinez = Walter Farrington Moses = Edgar Alwin Payne = Fritz Poock = Hovsep Pushman = Hanson Puthuff = John Hubbard Rich = Guy Rose = Carl Rungius = Herbert Ryman = Joseph Henry Sharp = Millard Sheets = Stanton MacDonald-Wright , sans oublier Sir Winston Churchill homme d’état mais aussi peintre.

Un certain nombre d’artistes avaient fréquenté à Paris l’ Académie Delécluse , l’ Académie Julian et l’ École des Beaux-Arts . Certains sont influencé par l’impressionnisme. On a du reste parlé d’impressionnisme californien, branche de l’impressionnisme américain.

Contrairement aux Painters club, le CAC a dès sa création accueilli les femmes, comme ; Aline Barnsdall = Kathryn Leighton = Elsie Palmer Payne =Julia Bracken Wendt = Helena Adele Dunlap , Helma Heynsen Jahn , Mary Ann. Van Alstine Bartow = Alma May Cook = S. Henrietta Dorn Housh , Helen Hutchinson , Louise Elizabeth Garden MacLeod , Lydie G. Price et Elizabeth Waggoner

Percy Gray
Wiston Churchill

Soyouz Molodioji – Billet n° 134

Soyouz MolodiojiUnion de la jeunesse, a été fondée en novembre 1909 à Saint-Pétersbourg. Elle est active jusqu’au 1914. Elle regroupait des artistes expérimentaux et innovateurs, autrement dit des avant-gardistes. Elle a organisé sept expositions à Saint-Pétersbourg et à l’extérieur notamment à Riga, avec la Sécession russe.

Les membres fondateurs de cette union étaient Varvara Boubnova, Olga Rozanova. Mikhaïl Matiouchine, Vladimir Bourliouk, Georges (Iouri) Annenkov, Kasimir Malevitch, Pavel Filonov, Vladimir Tatline, Ivan Kliun, Ivan Puni, Nadezhda Lermontova, Alexandra Exter, Valentin Bystrenin, Nadejda Oudaltsova, Sviatoslav Voïnov, Pyotr Mitouritch, Nikolay Tyrsa, Alexis Gritchenko, Lev Bruni, Nathan Altman. et ont participé aux expositions , comme Marc Chagall ou encore de peintres et écrivains comme Vassili Kamenski, Alexeï Kroutchenykh Velimir Khlebnikov. David Bourliouk

David Burliuk – Stonemason – 1910
Olga Rozanov – Composition abstr
Nadejda-andreevna-oudaltsova Composition astraite
Vladimir Bourliouk
Kasimir Malevitch – Autoportrait 1910
Alexandrea Exter -Trois femmes
Yuri Annenkov_self-portrait,_191

Sounderbund – Billet n°133

La  Sonderbund , de son nom complet Sonderbund westdeutscher Kunstfreunde und Künstler (Association spéciale d’amateurs d’art et des artistes d’Allemagne de l’Ouest) est un regroupement associatif d’artistes fondé en 1909. Son objectif est de promouvoir les activités artistiques et la collaboration entre les artistes et le public en organisant des expositions d’œuvres résolument modernes.

Elle regroupe 7 jeunes artistes issus de l’école de Dusseldorf : Julius Bretz , Max Clarenbach, August Deusser, Walter Ophey , Wilhelm Schnurr, le fils Otto Rethel et son frère Alfred Rethel , rejoints par à Otto von Wätjen , Ernst te Peerdt , Rudolf Bosselt

Ils organisent plusieurs expositions à partir de Mai 1908.Celle de 1910 réunit des artistes locaux et des impressionnistes et fauves français avec notamment :Ernst Ludwig Kirchner , Max Pechstein , Karl Schmidt-Rottluff , Emil Nolde , Wassily Kandinsky , Alexei Jawlensky , André Derain , Maurice de Vlaminck , Édouard Vuillard , eorges Braque et Pablo Picasso.

Dans celle de 1911, 2/3 d’œuvres sont d’origine française.Il y a aussi de tableaux de Die Brücke et de Der Blaue Reiter

En 1912, l’exposition qui se tient à Cologne du 25 mai au 30 septembre rassemble plus de six cents œuvres. Il y a de nombreux Van Gogh, des Cézanne et des Gauguin. Et aussi des Pablo Picasso,Henri Matisse , Georges Braque, André Derain, Auguste Herbin , Maurice de Vlaminck et Odilon Redon , Kees van Dongen et les Fauves , Piet Mondrian, Otto van Rees , Henri Edmond Cross et Paul Signac Ferdinand Hodler et Giovanni Giacometti e Oskar Kokoschka , Egon Schiele et Albert Paris Gütersloh Edvard Munch. En résumé, tout ce qui compte compte avant-garde de l’Art moderne.

Elle a été considérée comme la plus importante organisée en Allemagne au 20 ème siècle

C’est cette exposition a été un modèle pour l’Américain Walt Kuhn qui organisera en février/mars 1913, à Manhattan l’Armory Show

Une reconstitution de cette exposition a été faite 100 ans plus tard au Wallraf.Museum de Cologne : Mission moderne.


Nouvelle association des artistes munichois – Billet n° 132

La Nouvelle association des artistes munichois –Neue Künstlervereinigung München (NKVM) a été fondée en 1909 par des peintres expressionnistes en réaction aux impressionnistes. Et aussi contre les structures munichoises qui existaient.

Leur manifeste prévoit notamment de débarrasser les formes de tout ce qui est secondaire pour mieux mettre en évidence ce qui est important.
L’Association se veut un rassemblement d’artistes et de toute forme d’art.
Elle cherche à s’ouvrir aux artistes de toutes disciplines, allemands ou étrangers s’ils adhèrent à ses principes fondateurs. L’association présentera 3 expositions de 1911 à 1913 où elle accueillera, par l’entremise de Pierre Girieud des artistes venus de l’étranger comme Georges Braque, André Derain, Kees van Dongen, Henri Le Fauconnier, Pablo Picasso, Georges Rouault, Maurice de Vlaminck

Les membres étaient notamment Marianne von Werefkin, Wladimir von Bechtejeff , Leonhard Frank ,, Thomas von Hartmann , Alexander Kanoldt , Alfred Kubin , Gabriele Münter , Charles Palmié . rejoints par, Paul Baum , Erma Bossi , Pierre-Paul Girieud , et aussi Vassily Kandinsky qui sera assez vite en désaccord avec l’association. +

En 1911, il présente pour la prochaine exposition » Jungster tag – le jugement dernier « un tableau de 1,90 m x 2,75 m. dimensions non conformes à la règle des 4 m2 qu’il a lui même instauré. Celle-ci ne pouvait qu’être refusée par le jury. C’était une façon pour son auteur de claquer la porte de la NKVM. Il est suivi par son enseigne élève devenue sa compagne Gabriele Münter et son ami Franz Marc. Quelques mois plus tard ils fondent le Cavalier bleu

Vassily Kandinski – Das Jüngste Gericht Komposition V, 1911
Vladimir Georgievich Bechteev -Nus dans la forêt
Charles Johann Palmié Paysage
Gabriele Münter

Der Deutscher Werkbund – billet n° 131 b

Der Deutscher Werkbund DWBUnion de l’œuvre allemande est une association d’artistes et d’industriels, fondée en 1907 à Munich. Elle a pour objet de promouvoir l’innovation et l’esthétique industrielle dans les arts appliqués et l’architecture. A priori c’est le mariage de la carpe et du lapin Pourtant, cela a fonctionné jusqu’en 1933. Puis c’est Hermann Gresch, désigner reconnu et membre du Nsdap, le parti nazi, qui a pris la suite. Après la guerre 40-45 des expositions sont encore organisées.


Les membres fondateurs du Deutscher Werkbund étaient douze artistes Peter Behrens , Theodor Fischer , Josef Hoffmann , Wilhelm Kreis , Max Laeuger , Adelbert Niemeyer , Joseph Maria Olbrich , Bruno Paul , Richard Riemerschmid , Jakob Julius Scharvogel , Paul Schultze-Naumburg , Fritz Schumacher
et douze compagnies Usine d’argenterie Peter Bruckmann & Sons , Ateliers allemands d’artisanat de Dresde , Eugen Diederichs , Gebr. Klingspor , Art Print Artist Association Karlsruhe , Poeschel & Trepte , Saalecker Workshops , United Workshops for United in Art in Crafts ), Ateliers pour les articles ménagers allemands de Theophil Müller , Wiener Werkstätten , Wilhelm & Co. Gottlob Wunderlich

Les premiers membres furent Paul Bonatz , Theodor Heuss , Harry Graf Kessler , Bruno Möhring , Hermann Muthesius , Friedrich Naumann , Ludwig Paffendorf , Hans Poelzig , Karl Schmidt-Hellerau , Ferdinand Selle , Bruno Taut , Emil Thormahlen , Jan Thorn Prikker et Henry van de Velde .


Beaucoup d’artistes de l’époque y adhérèrent comme le futur chancelier Konrad Adenauer mais aussi Adolf Arndt = Anker works Delmenhorst = Ferdinand Avenarius = Otto Bartning = Willi Baumeister = Adolf Behne = Hendrik Petrus Berlage = Richard Berndl = Johann Michael Bossard = Raymund Brachmann = Fritz August Breuhaus de Groot = Bazon Brock = Ulrich Böhme = Max Burchartz = Charles Crodel = Carl Otto Czeschka = Wilhelm von Debschitz = Franz Karl Delavilla = Peter A. Demeter = Walter Dexel = Eugen Diederichs = Bruno Dörpinghaus = Karl Duschek = Adolph Eckhardt = Egon Eiermann = Albert Eitel = August Endell = Jupp Ernst = Lyonel Feininger = Wend Fischer = Karl Ganser = Hansjörg Göritz = Hermann Gretsch = Walter Gropius fondateur du Bauhaus = Moritz Hadda = Richard Hamann = Luise Harkort = Hugo Haring = Hans Heckner = Max Heidrich = Erwin Heerich = Hans Hertlein = Max Hertwig = Lucy Hillebrand = Georg Hirth = Theodor Heuss = Ot Hoffmann = Helmut Hofmann = Ferdy Horrmeyer =Paul Horst-Schulze = Klaus Humpert = Walter Maria Kersting = Harald Kimpel = Moissey Kogan = Hans P. Koellmann = Ludwig König = Ernst Kühn = Hugo Kükelhaus = Klaus Küster = Ferdinand Kramer = Günter Kupetz = Emil Lange = Carl Langhein = Josef Lehmbrock = El Lissitzky = Johannes Lauweriks = Richard Luksch = Gerhard Marcks = Ewald Matare = Ernst May = Erich Mendelsohn =Wolfgang Meisenheimer = Georg Metzendorf = Ludwig Mies van der Rohe = Anna Muthesius = Hermann Muthesius = Friedrich Naumann = Walter Neuhäusser = Hans Neumann = Karl Ernst Osthaus =Ludwig Paffendorf =Bernhard Pankok = Karl Poser = Walfried Pohl = Jan Thorn Prikker = Peter Raacke =Adolf Rading = Jochen Rahe =Dieter Rams =Walther Rathenau = Carl Rehorst = Lilly Reich = Albert Reimann = Albert Renger-Patzsch = Paul Renner = Richard Riemerschmid = Alexander M Rodchenko = Gregor Rosenbauer =Walter Rossow = Werner Ruhnau = Hans Scharoun = Karl Schmidt-Hellerau = Willy Schönefeld = Werner Schriefers = Rudolf Alexander Schröder =Reinhard Schulze =Fritz Schupp = Margarete Schütte-Lihotzky =Walter Schwagenscheidt = Rudolf Schwarz = Hans Schwippert =Ferdinand Selle =Bernd Sikora =Anna Simons = Carl Sunday jun=Friedrich Spengelin = Bernhard Stadler =Otto Stadler = Anton Stankowski = Tissu Heinz Rain =Ludwig Sütterlin = Heinrich Straumer = Gustav Stresemann = Bruno Taut = Heinrich Tessenow= Paul Thiersch = Emil Thormahlen = Walter Tiemann = Paul Ludwig Troost = Otto Ubbelohde = Henry van de Velde = Theodor Veil = Otto Voelckers = Heinrich Vogeler = Fritz Wärndorfer = Wilhelm Wagenfeld = Otto Wagner = Udo Weilacher = Atelier Werkbund Nuremberg = Edward Weston = Karl With = Dieter Witte = Georg Wrba = Christoph Zöpel =Berta Sugar Candy

Wolfgang Holbik
Bouilloire
Ventilateur électrique
Ludwig Mies van der Roh
Catalogue
Mies van der Rohe – Weissenhof apartment house Stuttgart.


Société d’artistes Arkhip Kouïndji- Billet n° 131

Arkhip Ivanovitch KouÏndji 1841-1910 est un paysagiste ukrainien. Juste avant sa mort, en 1909, il fait créé et fait don à la société artistique qui prend son nom de sa maison de Crimée et d’une somme de 150.000 roubles. La société s’est veut préserver et de développer les traditions réalistes de l’art russe. Elle organise des expositions et attribue chaque année le Prix Kuindzhi.

Ont participé notamment aux expositions : K. Ya Kryzhitsky , M. I. Avilov , K. F. Bogaevsky , I Brodsky , Ivan Grabovsky , V. I. Zarubin , V. E. Makovsky Roerich , A.A. Rylov , V.E. Savinsky , A.D. Kaygorodov , Ya.A. Chakhrov , E.M. Cheptsov , I.F. Kolesnikov , N.P. Bogdanov-Belsky. V.K. Bialynitsky-Birulya , E.O. Wiesel , V.A. Kuznetsov. Entre 1917 et 1930 elle vient en aide aux artistes dans le besoin. Elle fusionne avec la « Communauté des artistes » , la « Société des peintres » et la  » Société des artistes individualistes  »

L’Art abstrait -3/3 – Approches multiples

L’art abstrait , une invention du 20 ème siècle, est un phénomène international de transformation de la vision de l’art. Il se positionne en rupture avec une conception traditionnelle de l’art comme imitation de la nature. Le peintre abstrait, ne représente pas des sujets ou des objets du monde naturel, mais des formes et des couleurs pour elles-mêmes.

L’on parle d’art abstrait ou d’abstraction mais aussi depuis les années 1945 d’art non figuratif. Dans les années 1950 se développe au sein de la Nouvelle École de Paris la peinture non figurative

Au fil du temps, l’abstraction dans l’Art revêtira de multiples tendances : abstraction géométrique, le suprématisme, le constructivisme, le rayonnisme, l’orphisme, le futurisme, De Stijl, l’expressionnisme abstrait, l’action painting, le Color Field Painting, l’abstraction lyrique, l‘op art, d’art informel.
Tous ces mouvements seront analysés, dans l’ordre chronologie de leur apparition.

L’Art Abstrait – Les pionniers reconnus 2/3

Dans le billet précédent, je me suis intéressé à plusieurs artistes que l’Histoire de l’Art a longtemps occulté. Il n’en est pas de même de quelques autres que l’Histoire de l’Art a largement reconnus, notamment comme précurseurs de l’art abstrait

Il y a tout d’abord Vassily Kandinsky 1866-1944 qui à l’origine fait partie de l’avant-garde russe. On lui attribue généralement la Paternité de l’abstraction. Il a une formation initiale de juriste. Ce n’est qu’à 34 ans qu’il commence à peindre. Il s’intéresse d’abord aux mouvements figuratifs de cette période : le néo-impressionnisme et le fauvisme.

En 1910, Kandinsky peint une aquarelle dont on voit l’image ci-dessous : Sans titre (étude pour composition VII) format 49.6 x 64.8. Qu’il ne faut pas confondre avec Composition VII peinte à l’huile en 1913 – Format 200 x 300. C’est peut-être la raison pour laquelle certains critiques d’art allèguent que l’artiste aurait produit cette aquarelle en 1913 mais l’aurait antidatée.

Vassily Kandinsky, sans titre (étude pour composition VII, première abstraction, datée 1910,

Si l’on se place dans une perspective chronologique, Francis Picabia, peintre français fortuné et dilétente. Il parcours les mouvement artistiques. Il est d’abord influencé par l’impressionnisme, les peintres de Barbizon, puis aussi le cubisme et enfin Dada et le surréalisme. Il participe en 1913 à l’Amory show où il rencontre un certain succès pour des œuvres abstraites. Mais revenons à la chronologie. C’est en 1909 que Picabia présente Caoutchouc Aquarelle, gouache et encre de Chine sur carton 47,5 x 61,5 cm. donc antérieure à celle de Kandinsky

Frantisek Kupka 1871-1957 est un peintre d’origine tchèque. Il est considéré comme l’un des pères de l’abstraction. Il a côtoyè l’impressionnisme, le symbolisme ou encore le cubisme avec le Groupe de Puteaux. Au début des années 1910 il le libère de la perspective et s’oriente vers la non figuration. Une grande exposition lui a été consacrée au Grand Palais en 2018 (voir dossier pédagogique)

Frantisec Kupka – Autour d’un point – 1911

Kasimir Malevitch 1879-1935  est un ce peintre autodidacte  et théoricien, membre de l’avant-garde russe. Il a flirté avec plusieurs mouvances ou styles, le réalisme, l’ impressionnisme, le  symbolisme,le  cézannisme,le  fauvisme, le néo-primitivisme, cubo-futurisme, cubisme. Il créé à partir de 1915 le Suprématisme. Par la suite, il fut en bute, comme d’autres artistes,  avec la censure du régime soviétique. Une grande exposition lui a été consacré en 2014 à la Tate Modern

Kazimir Malevitch – Supremus 55 -1916

Piet Mondrian 1872-1944 est un peintre néerlandais reconnu comme l’un des pionniers de l’abstraction. Il est très influencé par ésotérisme et la recherche spirituelle, par exemple au travers de la théosophie. Après une période figurative, descendu à Paris en 1912, il s’intéresse au Cubisme de Picasso et de Braque. A partir de 1913-1914 son travail devient résolument abstrait. Il construit des lignes et des combinaisons de couleurs sur des surfaces planes, caractéristiques de son style

Piet Mondrian – Composition XIV – 1913

Il ne faut pas oublier, avec leurs œuvres orphiques Robert Delaunay et de Sonia, son épouse.

Robert Delaunay – Rythme sans fin – 1913
Sonia Delaunay


Ou encore, Auguste Herbin un autre pionnier oublié, avec son approche géométrique’ et son alphabet plastique. Une rétrospective lui a été consacré en 2013 au Cateau Cambrésis et à Céret.

Auguste Herbin -Danseuse – 1919

Et aussi Léopold Survage 1879-1968 peintre français d’origine finlandaise. E, 1913, pour la préparation d’un film d’animation « Rythmes colorés » il peint 200 oeuvres abstraites. Le site du Moma présente 58 études préparatoires
En 2018, une exposition lui a été consacré au musée de la faïence de Nevers

Léopold Survage – Rythme coloré

L’Art Abstrait – Les pionniers occultés- 1/3

L’abstraction dans le domaine de l’art semble avoir été évoquée initialement par le critique d’art allemand Wihelm Worringer dans une thèse qu’il soutient à l’Université de Berne en 1907 « Abstraktion und Einfühlung. Ein Beitrag zur Stilpsychologie » Abstraction et empathie. Une contribution à la psychologie du style  »

L’introduction de l’abstraction en peinture est maintenant attribuée à la suédoise Hilma af Klint 1862-1944. Pendant plus de 20 ans elle est une paysagiste traditionnelle. Puis à partir de 1906 son œuvre, inspirée notamment par le spiritisme, devient non figurative. Elle débute alors sa série « tempel ». Cependant, ce n’est qu’en 1986, dans le cadre d’une exposition au County Museum of Art de Los Angeles «  The Spiritual in Art : Abstract Painting 1890-1985  » que son rôle de pionnière est reconnu. Mais surtout en 2013 au Moderna museet de Stockholm où une rétrospective lui a été consacrée « Hilma af Klint: En pionjär för abstraktion« 

Hilma af Klint – 1907 – The Ten Biggest – No 7.

Manierre Dawson 1887-1969 diplômé en Génie civil de Illinois Institute of Technology est un peintre et sculpteur américain. Son cursus universitaire l’a amenée par le truchement de la géométrie a développer elle aussi une œuvre abstraite dès 1908. L’Illinois State Museum lui a consacré, en 1917, une exposition » Manierre Dawson A journey to Abstraction »

Manniere Dawson – Abstract composition

Arthur Dove 1880-1946 est un peintre considéré comme le premier peintre abstrait américain. Il expose des œuvres non figuratives dès 1910

Arthur Dove – Nature symbolized

Il ne faut pas oublier le peintre et musicien lituanien Mikalojus Konstantinas Čiurlionis 1875-1911

Mikalojus Konstantinas Čiurlionis Création du Monde

The eight -Groupe d’artistes américains – Billet n° 130

The eight est le premier groupe d’artistes américains du 20 ème siècle Il est fondé en 1908. par huit peintres de la mouvance du réalisme urbain. Cinq appartiennent à l’ Ash can school l’un des tenants de l’American realim : Robert Henri, Everett Shinn, George Luks, William J. Glackens et George Bellows. Ils sont rejoints par trois autres peintres Maurice Prendergast, Arthur Bowen Davies, Ernest Lawson. Ils sont donc huit.

En butte avec la National Academy of Design, ils organisent une exposition collective itinérante qui s’installe d’abord à New-York à la MacBeth Gallery. L’expérience fera long feu, mais chaque membre fera carrière.

Henry Robert – Snow in New York
Everett Shinn- Green Park London
George Luks – Allen street
William-James-Glackens – Christmas-Shoppers-Madison-Square-
George Bellow – Hommes sur le port
Arthur Bowen Davies -Accross the harbor
Ernest Lawson The Old circus
Maurice- Prendergast, – Beach at St. Malo

Nyolcak-Avant-garde hongroise – Billet n° 129

NyolcakLes huit ou encore The eight est un groupe avant-gardiste hongrois fondé à Budapest en 1909. La même année que son éphémère homonyme américain. Ses membres sont influencé par le post-impressionnisme, le fauvisme, Cézanne et un peu le cubisme. Ils ont fréquenté les académies parisiennes Julian, la Grande Chaumière ou La Palette.

Ils sont huit, évidemment : Róbert Berény, Dezső Czigány, Béla Czóbel , Károly Kernstok, Ödön Márffy , Dezső Orbán, Bertalan Pór et
Lajos Tihanyi

Ils organiseront trois expositions. La première en 1909 intitulée Uj képek Œuvres nouvelles, la seconde en 1911 intitulée « Les huit » au Salon national, une troisième et dernière se tiendra en novembre 2012. Mais le groupe se délite. En 1913, une exposition itinérante « Contemporain graphic art in Hungary and Austria » est organisée dans plusieurs villes des Etats-Unis.

Robert Bereny – Jardin
CZIGÁNY_Dezső_- enterreùent d’enfant –
Béla Czóbel -Parc Montgemery
Karoly Kernstok_ – Trois cavaliers
Ödön Márffy – Paysage
ORBÁN DEZSŐ
Bertalan Por – La famille (pas très gaie)
Lajos Tihanyi – Portrait de György Bölöni

L’art de l’aquarelle n° 43

L’Art de l’Aquarelle n°43 est disponible. Il débute par « un chef d’œuvre à la loupe » (on appréciera le superlatif !) Ancient River » de l’aquarelliste américain Thomas Schaller.
Puis il y a les lauréats du concours permanent : Béatrice de Marqué = Florence Portal = Christine Anon =Jean-Louis Thibaut = Madeleine Albrecht =Laurence Dietrich = Pierre Cadenat = Charles Ruel et de celui des lecteurs Stéphane Lauzon = Bernard Quillacq = Françoise Meunier.
Les rencontres avec Paul Jackson = Julio Jorge = William Rogers = Thierry de Marichalar = Soone Young Warren = Andrzej Gosik = Galina Gomzina // Les révélations : Victoria Grigorieva d’Ukraine =Abey Zoul de Malaisie
Le figure humaine traitée par Carla O’Connor = Carlos Leon Salazar = Konstantin Sterkhov = Une démonstration de Prafull Sawant. Un portfolio du coloriste Jansen Chow. La dernière peinture de Franck Hérété et d’Angus MacEwan

Et aussi, le cahier technique, et l’actualité des salons, expositions et musées.

Neukunstgruppe 1909 – Billet n° 128

Neukunstgruppe – (Groupe pour le nouvel Art) , fondé par Egon Schiele à l’été 1909, est un groupe d’artistes autrichiens, transfuges de l’Académie de Vienne. Ces jeunes artistes veulent créer leur propre approche expressionnisme. Certains ont appartenu à Hagenbund

Le groupe, outre Egon Schiele 1890-1918 comprenait, son beau-frère Anton Peschka, Anton Faistauer, Rudolf Kalvach, Hans Böhler, Felix Harta, Erwin Osen, Franz Wiegele, Robin Christian Andersen. Une exposition est organisée en décembre 1909 à la Galerie Gustav Pisko à Vienne.

En 1911, Oskar Kokoschka, Karl Hofer, Sébastien Isepp, Albert Paris Gütersloh et Anton Kolig Fritz_Schwarz-Waldegg rejoignent le groupe.
En janvier 1912, Albert Paris Gütersloh organise la seconde exposition du groupe au Künstlerhaus de Budapest. Et puis arrive la 1ère guerre mondiale et la grippe espagnole qui va emporter Egon Schiele en octobre 1918, à 28 ans.

Une partie importante des œuvres de ce groupe éphémère sont conservés au Belvédère de Vienne. Elle a été en partie présentée à Salzbourg en 2019 sous le nom de « Anton Faistauer, Egon Schiele, Felix Albrecht Harta et Cie » et aussi la même année Egon Schiele à la Fondation Vuiton

Felix Harta – Portrait
Sebastien Osepp
Schiele_Arthur_Roessler
Fritz_Schwarz-Waldegg
Affiche
:Anton Peschka – Böhmerwald

Hagenbund, Union d’artistes à Vienne – Billet n°127

Hagnebund – Groupe pour le nouvel art -est une association d’artistes créée en 1900. Elle organise des expositions mais reste dans l’ombre de la Secession viennoise. Son crédo est le modernisme, mais avec une approche libérale et tolérante de l’Art. A partir de 1910, elle accueille de jeunes trublions comme, Oskar Kokoschka, Anton Kolig, Anton Faistauer ou Egon Schiele. A partir de 1913, Hagnebund est la cible du pouvoir politique.
Au sortir de la 1ère guerre mondiale, elle prend un nouvel essor en accueillant de nouveaux membres, Georg Mayer-Marton, Fritz Schwarz-Waldegg, , Heinrich Leffer, Jerzy Merkel, Robin Christian Andersen, Josef Floch A partir de 1924 quelques femmes font leur entrée dans ce cénacle d’hommes comme Lily Steiner, Anna Leszai, Bettina Ehrich-Bauer
Avec l’arrivée des Nazis l’association se dissout en 1938. Elle est recréée en 1947. Elle est active jusqu’au début des années 1960.

Anton Kolig – Desnudos en el bosque, 1910
Oskar-Kokoschka-und-Alma-Mahler
Anton Faistauer
Georg-Mayer-Marton Fishing boat
Fritz Schwarz-Waldegg Jewish Cemetery Prague
Heinrich-Lefler-and-Joseph-Urban
merkel_georg_jerzy- Famille
Robin Christian Andersen – Nature morte aux fruits
Josef Floch – Conversation
Lily Steiner
Anna Lesznai
Bettina Elrich-Bauer

Le Post-cubisme – 13/13 billet n° 126.

Le Post-cubisme est un mouvement qui est le prolongement du Cubisme originel. Il débute en 1920 et perdure jusque dans les années 1950. Il a rassemblé à un moment ou a un autre : Jean Messagier Clément Serveau Gustave de Smet Christian d’Orgeix Roland Bierge Robert Poughéon Paul Revel Camille Hilaire Jean Metzinger Renato Birolli Marcel Caron Bill Parker René Guiette Ervin Patkaï Claude Schürr Georges Cyr Maurice Faustino-Lafetat Geneviève Pezet Suzanne Chapelle Miguel Devèze .André Fau Pierre Courtens

Christian d’Orgeix
Gus de Smedt -,l’homme à la bouteille
Paul Revel -Sans titre
André Fau
Georges Cyr

Au cours de mes recherches j’en ai recensé un certain nombre de peintres qui sans appartenir formellement au Post-cubisme ont développé une démarche cubiste, notamment : la française Catherine Gallimard, l’iranien Ghassan Salman Faidi, la suissesse Andrée Le_Coultre = les espagnols Aurelio Arteta = Evarist_Basiana_i_Arbiell = Fermyn Aguayo =Joaquin Peinado = José Moreno Villa =Jesus Fuertes = les hollandais Léo Gestel Jan Sluyters = le jordannien Muhanna Al-Dura = l’australienne Crowley l’argentin Julio Barragen le polonais Arno Stern = les hongrois Bela de Kristo = le roumain -Hongrois Harry Guttman Vilmos Huszar = le canadien Jean-Philippe Dallaire = le philippain Macario Vitalis = l’ukrainien Michel_Adlen = le japonais Tetsugoro Yorozu = le danois Werner Gutzeit = la suédoise Greta Knutson = le guatémaltèque Carlos Mérida 1le serbe Milo Milunovic = le britannique John_Golding = le tchèque Eugene Ivanov = le belge Edgar Scauflaire

André Le Coutre
Leo_Gestel_-Mallorca_Terreno
Julio Baragan

La sculpture cubiste -12/13 Billet n°125

La sculpture cubiste est souvent ignorée par les critiques d’art. C’est Pablo Picasso, qui assemble et articule des matériaux pauvres et hétérogènes, carton, papier, ficelle, pièces de métal récupérées, ouvre la voie de la statuaire cubiste. Il sera suivi par Henri Laurens, Alexander Archipenko = Joseph Csaky = Jacques Lipchitz = Raymond Duchamp-Villon, Pablo Gargallo, et Ossip Zadkine = Julio Gonzalez = David Smith

Joseph Csaky
Alexander Archipenko
Raymond Ducamp-Villon
Pablo Picasso
Jacques Lipchitz
Pablo Gargallo