22 ème Printemps de l’Aquarelle de Libramont

L’association La couleur de l’eau présente son

22 ème Printemps de l’Aquarelle

Au Centre culturel du 9 au 20 Mai 2013

Avec Willy Gilbert , invité d’honneur

& les aquarellistes sélectionnés :

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Liliane Baïdak – Anita Bourland-Bastin – Michel Calembert

Claude Carretta Christine ClaessenPascal Cottenier

Olga Dadasheva – Dominique DeblancPaule Demunck

Marie-Paule DupuisMichel Dt – Maryse Gerardy

José Gietka Yvan Gilbert – Adyne Gohy

Isabelle Halin Daniel Hardyns Joseph Hoffman

Marie-Françoise Ingels – Eliane Joosten – Florence Jost

Francine Landrain – Patricia Lechat – Andrée Lefevre

Geneviève Lienard – Rosario Marozzo – Francine Michel

Carine Minguet – Jeannine Morren – Sylvie Naro

Jacqueline Panthöfer – Annick Perreaux – Noëlle Pierre

Christine Piquard Marie-Claire PissartAnnik Ranwez

Monique Reifenberg – Geneviève Schoumaker

Pierre Slegten – Daisy Stoquart – Fernand Thienpondt

Josiane Troonen – Marcelle Van Maldeghem

Martine Vanparijs – Nelly Wartique – Danielle Wauthelet

Christine WeissenbergerNicole Zeimet – Sonja Zeimet


 

L’ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst au Musée d’Orsay

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Le Musée d’Orsay propose

L’ange du bizarre. Le romantisme noir de Goya à Max Ernst

Jusqu’au  9 juin 2013

Cette exposition a d’abord été présentée par le Staedel Museum de Francfort qui l’a conçue

 Le terme de «romantisme noir  » forgé par l’historien de la littérature Mario_Praz (1896-1982) recouvre une partie de la littérature et des arts plastiques née un peu avant la Révolution française. Ses tenants mettent en évidence la part d’ombre, d’irrationnel et d’excès qui se dissimule sous l’apparent triomphe des lumières de la Raison. Ce sont d’abord les romans gothiques anglais qui exploitent les terreurs de l’être humain devant l’inconnu, ses superstitions et aussi ses penchants les moins reluisants.

En Angleterre, en France, en Espagne et en Allemagne les peintres sont marqués comme Goya et Géricault par les horreurs de la guerre, tandis que Füssli, Delacroix interprètent à leur manière les œuvres de Dante, Milton, Shakespeare ou Goethe peuplées de spectres, de sorcières et de démons. D’autres comme C.D. Friedrich et Carl Blechen brossent dans des paysages  sombres et énigmatiques.

Certains symbolistes se tournent vers les mondes occultes, les mythes, les rêves fantasmagoriques, s’inspirant des contes  comme ceux d’Edgard Poe.

Enfin au sortir de la première guerre mondiale, le surréalisme utilise le rêve, l’inconscient comme source de création artistique

On trouve une analyse détaillée de l’exposition sur la La tribune de l’Art et aussi une vidéo de présentation

 Et quelques images d’oeuvres présentées

Johan Heinrich Füssli – Le cauchemarJohan Heinrich Füssli – Les trois sorcièresGéricault – Scène de délugeAdolphe Bourgereau – Dante et Virgile en enferFrancisco Goya – Le vol des sorcièresGabriel von Max – La femme en blancJames Ensor – Masques raillant la mortWilliam Blake – The great red dragon and the womanPierre Bonnard – L’indolentePaul Ranson – La sorcière au chat noirWilliam Degouwe de Nuncques  – Nocturne-au-parc-royal-de-Bruxelles

Eugène Delacroix – Méphistophélès dans les airs

Clermont-Ferrand – Carnet de ville d’un aquarelliste – Didier Brot

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Les Éditions Revoir publient

Clermont-Ferrand  – Carnet de ville d’un aquarelliste

Par Didier Brot

 Voir cette vidéo d’Extraits du livre

Le chemin de fer et les peintres – Partie 4

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Le hasard de l’alphabet rassemble ici plusieurs grands noms de l’art moderne

Fernand Léger –Chemin de fer crossing

Maximilien Luce –Gare de l’EstRené Magritte  La durée poignardée

Edouard Manet Le Chemin de fer

Reginald Marsh  LocomotiveHelen McKie  Southern railway

Claude Monet Locomotive à la gare Saint-LazareClaude Monet – Pont de chemin de fer à ArgenteuilClaude Monet – Convoi de Chemin de ferClaude Monet – Le train dans la neigeClaude Monet – Le pont de Bézons

18 ème Salon de l’Aquarelle de Montgermont

La ville de Montgermont organise son

18ème salon régional de l’Aquarelle

A l’ Espace Évasion, rue des Courtines

Du 4 au 11 mai 2013

Invités d’honneurs: Cao Bei-An et Wen Ming Xin

Artistes sélectionnés

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

 Valérie AlbisettiMaurice André Anne-Marie Barthel

Hélène BerthelotRené Bonnet – Michèle Bourgouin

 Astrid Boutreux – Laurie Bréda-Bougro

  Richard Carpentier  – Théo CathelinaisDany Charrier

 Alain Chérel – Christophe Crépin Christian DachéMonique David

 Loïc de Gésincourt – Pierre Dinahet – Céline Dodeman

– Suzy Dohollo – Marie-Pierre EstèveChristine Fortin

Philippe Gloaguen – Catherine Hardy –

Marie-Hélène Hardy-JacobMarie-Claude Hérard 

Michelle Imbert-Masson – Catherine Jouin-Wagner

Isabelle  LagrangeVéronique Laval Alexis Le Borgne 

Michel Le Déroff – Cartiana Le Gall – Martine Le Roux

  Joël LemaineLouis Lemée –  Marcel Leray 

Mireille Menant – Guitte Montels – Isabelle Paitier

André Pégorier – Florence Querellou – Catherine Rey

Dominique Riché – Jacques Rocuet – Jacques Ruellan

Bili-Erwan Salmon – Nicole Seiler

Martine Stanguennec – Martine Stevens  Fernand Thienpondt

Corinne Tible – Catherine Touzé Yves Varlet

Festival Normandie Impressionniste 2013

Dans le cadre de la seconde édition du festival  Normandie Impressionniste

Le Musée des Beaux-Arts de Rouen présente

Éblouissants reflets

Du 27 avril au 29 septembre 2013

Le Musée des Beaux-Arts de Caen présente

Un été au bord de l’eau. Loisirs et impressionnisme

Du 27 avril au 29 septembre 2013 Le Musée d’Art moderne André Malraux au Havre

Pissarro dans les ports : Rouen, Dieppe, Le Havre

Du 27 avril au 29 septembre  2013

 Et aussi, après Signac les couleurs de l’eau Musée des impressionnismes de Giverny

Hiramatsu Reiji  –  le bassin aux nymphéas –  Hommage à Monet

Du 13 juillet au 31 octobre 2013

Jardin d’Eden, abstraction – aquarelle

 Le trimestre qui vient de s’écouler a été chargé en manifestations artistiques : trois expositions en duo à la Maison Folie du Fort, en solo à l’Office de Tourisme du Pévèle et à la Corderie de Marcq-en-Baroeul et aussi deux expositions collectives avec le Cercle Royal artistique mouscronnois et le Groupement de artistes villeneuvois. J’avais donc pour un temps laissé mes tubes de couleurs et mes pinceaux sur leurs rayonnages.

J’ai repris le chemin de mon atelier (en fait mon bureau) Et voici ma nouvelle aquarelle réalisée suivant la technique du monotype. Sur papier Montval  grain fin – 300 gr – format raisin 50 cm x 65 cm

Jardin d’Éden – Abstraction ©Masmoulin 2013

Le Louvre Lens. Visite du (peut-être) quatre cent millième visiteur

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

st1:*{behavior:url(#ieooui) }

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

J’ai attendu un peu pour visiter le Louvre Lens. Je mis suis rendu ce week-end. J’ai un peu galéré pour garer mon véhicule. En fait, j’aurais du préalablement consulter les informations pratiques pour accéder au Musée. D’autant qu’il y avait  un match Lens contre Nîmes au stade Bollaert

Trois mois après son inauguration, le 4 décembre 2012, le site avait enregistré 300 000 visiteurs. Hier j’étais peut-être le 400.000 ème visiteur puisque, vendredi soir , il était était recensé 395.000 entrées.

L’on trouve tous les détails sur la création, la description et le fonctionnement du musée dans le dossier-de-presse et aussi la liste des œuvres publiée dans la La voix du Nord. Au moment de l’inauguration les médias ont donné leurs impressions comme par exemple Le Monde, Le Point, L’Humanité, La Croix,  Libération, L’Express. A voir aussi un web-docu d’Arte « voyez le tableau »

 A l’entrée dans le grand hall de plus de 100 mètres de long, aux murs lambrissés d’aluminium, l’on est  un peu perdu. L’on peut contester l’organisation comme la fait la revue spécialisée La Tribune de l’Art  avant et lors de l’ouverture du musée. Pour se repérer l’on peut emprunter un audio guide. J’ai préféré me référer à la notice explicative très claire, en trois langues, qui est apposée près  de chaque œuvre. Contrairement aux commentaires en réaction d’un article tout à fait positif de Marc Lenot le rédacteur de Lunettes rouges je suis tout à fait satisfait de ma visite. Je me promets bien de retourner pour l’exposition temporaire Rubens et l’Europe qui se tiendra du 22 mai au 23 septembre 2013

Vidéo Connaissance des Arts –  Vidéo France Info  Le Louvre Lens – Vue généraleLe Louvre Lens – La Galerie du TempsLe Louvre Lens – Le Pavillon de verre

Matisse la couleur découpée au Cateau Cambrésis

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Le Musée Musée Matisse du Cateau-Cambrésis présente

Matisse, la couleur découpée. Une donation révélatrice »

Jusqu’au 9 juin 2013

Cette exposition trouve son origine dans la donation en 2012 par la famille Matisse de 443 papiers gouachés et découpés non utilisés dans les œuvres du peintre. Le peintre, fondateur du fauvisme a développé cette technique de 1936 à 1954

Ces éléments, « réserve de signes, de formes »  dans laquelle l’artiste aurait pu par la suite « piocher » pour réaliser d’autres sont exposés dans l’une des salles du musée. Il y a aussi le livre Jazz avec le lanceur de couteaux, le Lagon, Icare. Des panneaux conçus pour la décoration de son appartement parisien sur le thème de l’Océanie et aussi des études pour des couvertures de revues, de livres, de décors de ballet ou encore la tapisserie Mimosa

Voici quelques images des œuvres présentées

Henri Matisse – La chute d’IcareHenri Matisse – Lagon 3Henri Matisse – Les abeillesHenri Matisse  – MimosaHenri Matisse – Océanie – le cielHenri Matisse – Le vigne