La « Tournée mondiale » de Toutankhamon à la Vilette

Radios, Télé, Presse, tous les médias : le Mondele Parisien, Connaissance des Artsle Figaro, France Culture, Geo, Nouvel Obs, le Point, Chalenges, etc…   font le buzz autour de l’évènement :

Toutankhamon  à la grande Halle de la Vilette du

23 mars au 15 septembre 2019

Cette exposition itinérante  est organisée par le ministère des Antiquités égyptiennes et I M G  un groupe de marketing événementiel américain spécialisé dans les rencontres sportives ou l’organisation de Miss Univers. avec toutefois la collaboration avec le musée du Louvre. Inaugurée à Los Angeles, après maintenant Paris, cette « Tournée mondiale » comme dit l’affiche, sera présentée dans 10 pays d’Europe. Derrière l’intérêt artistique semblent se profiler des intentions politiques et des motivations mercantiles

L’exposition présente 150 objets originaux recueillis dans la tombe de ce jeune pharaon découverte par le britannique Howard Carter en 1922. Toutankhamon n’a pas  été un grand Pharaon. C’est le fabuleux trésor de sa dernière demeure qui l’a rendu célèbre.

France 2 dans son émission Secrets d’Histoire s’intéressera ce soir à ce lointain roi égyptien

Après le succès de l’exposition de 1967 au Petit Palais qui avait enregistré 1.200.000 visiteurs, gageons que l’égyptomanie fera encore battre des records d’affluence

Alberto Giacometti. Une aventure moderne > au Lam

Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut que l’on désigne plus simplement par LAM avait présenté en 2016,une expositions consacrée à Modigliani qui avait attiré plus de 200.000 visiteurs.

Cette fois-ci, le musée a installé  une grande rétrospective de l’œuvre  d’Alberto Giacometti – Une aventure moderne

Cette exposition a été réalisée en collaboration avec la Fondation Giacometti et la Métropole européenne de Lille – Mel,

L’homme qui marche est sans doute l’une des œuvres les plus connues d’Alberto Giacometti 1901-1966 Il est en majesté dans le musée.

Il y a aussi les femmes de Venise restaurées en 2015

et plus de 150 sculptures, peintures, dessins de l’artiste. De ses débuts à la maturité. On y rencontre des œuvres influencés par les arts d’Afrique, le cubisme, le surréalisme puis le style très personnel de Giacometti. Tout ceci dans une scénographie documentée et très aérée. Gageons que cette très belle exposition que  j’ai parcourue hier lors d’une visite privée organisée par les Amis du Lam, sera à nouveau un succès

Angoulême 2019 – 46ème Festival de la B.D.

Le 46 ème Festival de la BD – 24 au 27 janvier 2019 se tient à Angoulême jusqu’à ce soir. Voici le palmarès officiel

Grand prixAttribué à Rumiko Takahashi  dessinatrice de mangas née en 1957 à Nigata (Japon)

Prix du meilleur album : Moi ce que j’aime c’est les monstres -My Favorite thing is monsters  de l’  américaine Emil Ferris née à Chicago en 1962

Prix spécial du juryLes rigoles du belge Brecht Evens  né en 1986 à Hasselt

Prix de la sérieDansker du danois d’ Halfdan Pisket né en 1985

Prix révélationTed, drôle de coco ,  qui montre la vie d’un autiste, de la belgo-mexicaine d’Émilie Gleason née en 1992

Le prix JeunesseLe prince et la couturière – The prince and the dressmaker de l’américaine Jen Wang née en 1984 en Californie.

Prix Fauve polar – SncfVillevermine du belge Julien Lambert est né en 1986 à Dinant

Monet et Architecture à la National Gallery

La National Gallery de Londres présentent actuellement la très belle exposition « Monet et l’Architecture » jusqu’au 29 juillet 2018

Claude Monet est surtout connu comme peintre de jardins, de paysages et de marines. Pourtant, tout au long de sa carrière il a peint des bâtiments – de la cabane à la cathédrale, du village à la ville.  Les 70 œuvres exposées mettent en avant l’évolution stylistique de l’artiste français, favori des britanniques , de l’expressionnisme, à sinon l’hyperréalisme tout au moins une approche plus figurative. On y voit la série de cathédrale de Rouen, le Parlement de Londres.

Si vous vous trouvez à Londres, du côté de Trafalgar square, allez vite voir cette exposition.

Une Beauvoir peut en cacher une autre : Hélène peintre et sœur du Castor

Le musée Wurth à Erstein consacre une exposition à Hélène,  la sœur cadette de la philosophe et féministe Simone de Beauvoir. surnommée Le Castor.

Hélène de Beauvoir. Artiste et femme engagée.

jusqu’au 9 septembre 2018

Hélène de Beauvoir

Hélène de Beauvoir (1910-2001) , est une peintre et graveuse française. Dès l’age de 25 ans, elle expose à la galerie Bonjean où Picasso apprécie ses œuvres. Au gré des affectations de Lionel de Roulet, son mari diplomate est s’installe au Portugal, en Autriche, en Serbie, au Maroc, en Italie puis à Strasbourg. Dès 1968, à l’image de sa sœur,  elle engage dans une action féministe notamment au profit des femmes battues, dans l’action et la peinture.

Hélène de Beauvoir, qui peignait tous les jours, a produit plus de 3000 peintures et gravures.  L’œuvre de l’artiste qui n’appartenait à aucune école, se situe entre l’abstraction et la figuration, voir le tachisme. Son ainée ne tenait pas sa peinture en grande estime. Pourtant sa cadette à partir des années 70 entame une carrière internationale et expose à  Tokyo, Bruxelles, Lausanne, Rome, Milan, Amsterdam, Boston, Mexico, La Haye,Prague ou New-York.

Pourtant  la peintre  reste inconnue du public français. Sa sœur écrivaine la totalement occulté. Il reste plus de six mois pour découvrir l’œuvre  d’Hélène de Beauvoir. Ne ratez pas cette exposition, si vous passez dans le Grand Est .

Hélène de Beauvoir – Chasseurs dans un paysage

Hélène de Beauvoir – Femmes à TangerLes femmes souffrent et les hommes juges

Hélène de Beauvoir – Paris Mai 68Hélène de Beauvoir – Marché aux fleursHélène de Beauvoir – Ohne Titel

Hélène de Beauvoir – Gravure pour la femme rompue

Barack et Michele Obama à la National portrait gallery de Washington

Michelle Obama par Amy SheraldBarak  Obama par Kehinde Wiley

Smithsonian National Portrait Gallery   comme son nom l’indique,  est dédiée aux portraits : Artistes – Célébrités – Athlètes – Activistes – Inventeurs et bien sur les Anciens présidents des États Unis. ainsi que leurs épouses : les First Laddies

La réalisation des portraits du couple sortant a été confiée à deux peintres afro-américains : Kehinde Wiley le new-yorkais pour le portrait du 44ème locataire de la Maison blanche et Amy Sherald qui réside à Baltimore pour Michelle Obama. Ces portraits ont été présentés au public il y a quelques jours : Lien vers la Vidéo