Art contemporain en Afrique subsaharienne – Gambie – Billet 5/19

Gambie

La Gambie ancienne colonie britannique est un pays de 2.5 millions d’habitants anglophones Le pays est enclavé dans le Sénégal qui est 6 fois plus peuplé. Elle possède toutefois un accès à l’océan. Mais sa situation économique n’est pas très florissante. Les relations entre les deux pays sont parfois chaotiques. Mais elles sont en passe de se régulariser. Par ailleurs le Pont Sénégambie vient d’être construit. Il enjambe le fleuve Gambie. Il facilitera la circulation entre le nord et le sud du Sénégal.
Au niveau artistique il existe certaines initiatives comme le Centre d’art MaMa Africa. En ce qui concerne les musées il existe l’ African Heritage Museum et le Gambia National Museum créé en 1970

On peut citer quelques artistes gambiens contemporains comme :Alhajie Bubacarr Badgie , =Modou CeesayMomodou Ceesay = Malick Ceesay= Papa Alassane Gaye = Edrisa JobeBaboucarr Etu Ndow , Njogu TourayToyimbo , Moulaye Sarr

Egunlae Olumide
Fresque murale
Batik

Art contemporain en Afrique subsaharienne – Sénégal – Billet 4/19

Le Sénégal, première colonie française de 1626 jusqu’à l’indépendance en 1960. Ce pays de 16 millions d’habitants est généralement considéré politiquement comme le bon élève de l’Afrique.
Au niveau de la Culture un séminaire d’étude a été organisé en 2017 sur « les politiques culturelles au Sénégal »

Dakar est le centre créatif (+) du Sénégal. La ville accueille le Festival mondial des arts nègres et la Biennale de l’art africain contemporainDak’Art.
La ville dispose d’infrastructures culturelles, tout d’abord l’École nationale des arts et le mouvement dit « école de Dakar, et aussi le Musée Théodore-Monod d’art africain (+) , le Village des arts (+) , la Galerie nationale d’art, le Musée Boribaba (+) et les galeries privées et notamment OH Gallery d’Océane Harati ou encore la Galerie Arte .

Cependant pour certains observateurs le marché de l’art peine à se développer au Sénégal
A lire la thèse de François Ndiaye  » La circulation des œuvres d’art contemporain en Afrique de l’Ouest:cas des arts plastiques à travers l’exemple du Sénégal  » En 2020 les murs de Dakar ont été investis par une vingtaine d’artistes dans l’opération « You are Beautiful the Way you are »

Liste non exhaustive d’artistes sénégalais contemporains
Seyni Awa Camara ==Amadou Bâ =Cheikhou Bâ= Barkinado Bocoum
=Seydou Barry =Madeleine Bomboté =Amadou Camara-Guèye
=Bandia Camara =Fodé Camara = Mama CassetSalla Casset
=Mansour Ciss =Soly Cissé =-Ousmane Dia ==Moustapha Dimé
==Djibril André Diop = – Doudou Diop =Omar Victor Diop =
Katta Diallo =Sea Diallo =Alpha Walid Diallo -= Viyé Diba -=
Ousmane Karessy Diédhiou = Khalifa Ababacar Dieng =Bocar Pathé Diong
Alioune Diouf =Pape Teigne Diouf =Cheikh Diouf = Théodore Diouf
= Mor Faye =- Ousmane Faye =Anta Germaine Gaye = Meïssa Gaye
=Mamadou Gomis– -==Maïmouna Guerresi ==- Mix Gueye
=Abdoulaye Armin Kane = Kalidou Kassé =Ibrahima Kébé =
=Souleymane Keita = Kalidou Kassé =Ibrahima Kébé
=Souleymane Keita =Marc André Kouady-Boissy=Ndary Lo
= Oumar Ly ==Amadou Makhtar Mbaya = Gabriel Kemzo Malou
= Ismaéla Manga ==Kré Mbaye ==Ousmane Mbaye =
Serigne Mbaye-Camara ==Amadou Makhtar Mbaya ==Iba N’Diaye =
=Ousmane Ndiaye Dago = Ibrahima Niang =Modou Niang
=Mohamadou N’Doye = Henri Sagna = Moussa Sakho =Issa Samb
=Mamadou Seydi =Amadou Seck =Diatta Seck=Ousmane Sow =
Doro Sy =Amadou Kane Sy =El Hadj Sy = Adama Sylla
=Chérif Thiam = Mamadou Touré Behan– = Mbaye Xaly-Sène =- Zeinixx

Phlippe Sène – Cinq pangols gris
Soly Cessé
Papa Ibra Tall
Mamadou Sadio Diallo
Younousse Seye – Contestation
Kambel Dieng – sans titre

=o=o=o=o=o=o=o=o=o=

Fresque murale
Batik

Art contemporain en Afrique subsaharienne – Mouvement Vohou-vohou- Billet 3/19

La Cote d’Ivoire a été une colonie française à partir de 1893. Félix Houphouët-Boigny 1905-1993 est élu député à l’Assemblée nationale en 1945 où il est très actif. En août 1960 lors de l’indépendance il en devient le premier président de la République. Très vite il instaurera un régime autocratique. Après la mort du « vieux » le régime politique est instable et le pays sombre dans la guerre civile 2002-2007. En 2010-2011 la Cote d’Ivoire traverse une grave crise.

Bien qu’ issu de l’art occidental, l’art contemporain ivoirien reflète les aspirations socio-politiques d’un peuple en quête d’identité, d’un nouveau modèle de beauté. Cette volonté s’est concrétisée dès le début des années 1970 par le mouvement Vohou-Vohou. de la langue Gouro peut se traduire par n’importe quoi.

Ses protagonistes dont certains ont été à Paris les élèves de Jacques Yankel, font fi des règles et codes occidentaux et remettent en cause l’enseignement académique prodigué à l‘école des Beaux-Arts d’Abidjan (+)

Le premier « choc pétrolier » a une conséquence désastreuse pour le financement de l’école. Les élèves sont obligés d’acheter leurs fournitures. Avec les moyens du bord. Ils récupèrent des bouts de plastiques, des coquillages, du rotin, du raphia, du sable, du plâtre, du carton, de la colle, des plumes, des arrêtes de poisson, des photos de magazines. Ils peignent sur des écorces de bois battu appelé tapa, avec de l’acrylique ou des jus de racines .

Le vohou-vohou s’affiche en 1985 à l’Institut français d’Abidjan. Il sera bientôt présent en Europe et aux États-Unis. Cf. La peinture Vohou ou la quête d’une identité culturelle par Parfait Diandué Bi Bacou.

Font partie de la mouvance Vohou-Vohou : Aboudramane = Désiré Amani = Youssouf Bath = Monne Bou = Frédéric Bruly-Bouabré =Tiébéna Dagnogo =Idriss Diabaté = Claudie Titty- Dimbeng =Kra N’Guessan =James Houra =Michel Kodjo= Ephrem Kouakou = = Théodore Koudougnon = Enerstine Meledje=Ignace Mensah = Mathilde Moreau (+) = Ouattara Watts (+) =Jacques Samir Stenka = Yacouba Touré alias Yack =Samir Zarour =Assita Zézé

Le mouvement Vohou-Vohou, dans une certaine mesure continue à influencer des jeunes et moins jeunes artistes ivoiriens , peintres, sculpteurs ou photographes, comme : Aristide Achi alias Apana=Armand Boua =Joana Choumali = Alain Dagry = Tamsir Dia =Kader Diaby =Muriel Diallo =Zeinab Diomande = Jean-Baptiste Djeka = Ernest Dükü= Adelart Gnaoa =Alain Kakou =Malick Kébé = = =Cyprien Kablan = Ibrahim Keïta =Aristide Kouamé =Mounou Désiré Koffi= Pascal Konan = Franck Kouassi-Ezan= Issa Kouyaté =Jems_Koko- Bi =Ange Méné =Marius Mbra= Soro Péhouet ==Yeanzi Saint-Etienne (+) = Yapi Séka-Roger, = Bamouin Sinzé = Michèle Tadjo =Grobli Zirignon

Longtemps Dakar a fait de l’ombre à Abidjan mais de nos jours la capitale économique et culturelle de la Cote d’Ivoire prend sa revanche et c’est une « scène qui compte » En 2019 a été organisée la 1ère biennale Abidjan green art. De nombreuses galeries expose l’art contemporain ivoirien, comme celles de Simone Guirandou-N’Diaye (+) = Cécile Fakhoury. et aussi la Rotonde des arts = Galerie MBengue .Le Mucat Musée des cultures contemporaines Adama Toungara a été ouvert récemment. Il existe aussi le Masa – Marché des Arts du spectacle. Il ne faut pas oublier le rôle majeur du critique d’art Mimi Errol et du découvreur de talents Thierry Dia

Bamouin Sinzé, Evanescence #1,
Vahou Vahou – anonyme
Mouné Bou – Amour parental
Tamsir Dia- Récitez-moi-un-poème
Mounou Désiré Koffi – Mauvaises fréquentations
Ouattara Watts – Sans titre.
Zeinab- Diomande
Pascal Konan, – Deux étrangers du soir
Yeanzi Saint-Etienne

Art contemporain en Afrique – L’Afrofuturisme -Billet 2/19

L’Afrofuturisme / afrofuturism , mot inventé par Mark Dery, est un courant esthétique apparu dans le milieu afro-américain dans les années 1990.

Ce terme est généralement utilisé pour désigner la littérature, la musique et les arts visuels qui explorent l’expérience afro-américaine et en particulier le rôle de l’esclavage subit par leurs ancêtres. Parmi les précurseurs il y a eu Afrika Bambaataa = Sun Ra = George Clinton

Depuis, bien que dans une approche différente, le mouvement englobe la diaspora africaine. Le concept de l’afrofuturisme a gagné le continent africain comme à la 10e édition du festival Mboa BD

Ce mouvement met en avant l‘identité noire. L’exposition Africa Remix traduit cette approche

Ellen Gallagher – Bird in Hand 2006

Art contemporain en Afrique subsaharienne – Approche générale – Billet 1/19

L’Afrique subsaharienne ou Afrique noire regroupe 48 États. On distingue ceux de l’Afrique de l’Est = de l’Afrique de l’Ouest = de l‘Afrique centrale = de l’Afrique australe . Bien que plus tardive qu’au Maghreb la colonisation de l’Afrique subsaharienne a asservi ces territoires de 1880 à 1960. Elle a été mise en œuvres par les pays européens, principalement la Grande-Bretagne et la France .

J’ai en fin 2020 consacré une série de quatre articles (1234) à l’art contemporain au Nigeria Cette ancienne colonie britannique est la plus peuplée et la première puissance économique d’Afrique . Les artistes y ont été dans les années 1970 les précurseurs dans l’émergence d’un art africain contemporain. Ils ont fait la synthèse entre l’héritage culturel populaire et l’art occidental apporté par le colonisateur.

Il y a plus de 30 ans que Dak’Art la Biennale de Dakar a été crée. Depuis 2008, en Afrique du Sud se tient la Joburg Art Fair. et aussi depuis 2017 l ‘‘ Investec Cape Town Fair Et, depuis 2015 se tient fondée par Touria El Glaoui la 1-54 Contemporary African Art Fair à New-York, Londres et Marrakech. + Depuis 1994 la Biennale africaine de la photographie de Bamako
Un certain nombre expositions ont contribué à faire découvrir, notamment en France l’art contemporain africain. Il y a eu en 1985 les Magiciens de la Terre (+) + l’exposition itinérante Africa Remix accueillie notamment au Centre Pompidou en 2005. En 2015 l’exposition itinérante Lumières d’Afriques. Elles ont contribué à l’installation de l’art africain contemporain dans le marché de l’art.. Celui-ci est très actif dans le monde occidental et commence a s’installer en Afrique.

Il y a eu plus récemment Folk art africain ? à la Frac Aquitaine + Beauté Congo Kitoko à la Fondation Cartier en 2015-2016 = en 2017 Afrique Capitales à Paris et à Lille et à la Fondation Vuitton Art/Afrique, le nouvel atelier + cette année 2021 sont prévues à Lyon puis Paris Imaginaires anticipés par Also Know as Africa -Akaa

Artprice leader mondial de l’information sur le marché de l’art publie chaque année un rapport. Depuis 2018 il comporte une rubrique consacrée aux artistes africains émergents
Ceci bien que pour certains l’art contemporain africain reste difficile à définir

Au niveau muséal ce sont les initiatives privées qui pallient à l’absence des pouvoirs publics comme la Fondation Zinsou au Bénin = le Zeitz Museum of Contemporary Art Africa en Afrique du Sud à Cape Town= Le Yemisi Shyllon Museum of Ary Ysma au Nigeria + La Contemporary African Art Collection de Jean Pigozzi

Il y a aussi des collectionneurs comme le controversé congolais Sindika Dokolo =En Guinée la Seth Dei collection of Modern and Contemporary Ghanaian Art, =Au Sénégal Sylvain Sankalé

A consulter «  L’art contemporain africain : enjeux et perspectives face à l’émergence du marché de l’art globalisé » par Reine Bassene et aussi  » L’Art aujourd’hui en Afrique  » par Florence Bouvry



Art contemporain en Terre d’Islam et en Afrique – Billet n° 569

Source : Nabil Chami

J’en ai terminé avec mon tour d’horizon des mouvements et groupes d’artistes qui se sont constitué de 1800 à ce début du 21ème siècle.

Mais je vais donc poursuivre mes investigations et m’intéresser à l’Art contemporain en Terre d’Islam ainsi qu’aux formes modernes et contemporaines de l’Art africain.

Ici je ne vais plus recenser, sauf exception, les mouvements et groupe artistiques. Je vais m’intéresser à l’art contemporain dans une approche géographique, territoriale.

Puis, pour poursuivre mon périple, je proposerai ensuite une nouvelle série d’articles consacrés aux colonies d’artistes dont l’une des plus célèbre a été l’École de Barbizon.

Je vais aussi m’intéresser aux Académies comme celle de la Grande chaumière qui ont formé des générations d’artistes au 19è et 20è siècle.