Art contemporain en : République Centre Afrique et Tchad- Billet n° 10/19

L‘Afrique centrale regroupe l’Angola, le Cameroun, le Gabon traité dans le billet précédent et aussi : la République Centre Afrique ,le Tchad, les deux Congo,

La République Centre Afrique a été une colonie française, sous le nom d’ Oubna-Chariangui , de 1903 à 1960. Le pays politiquement instable a connu trois guerres civiles successives 1 = 2 = 3. Et la situation reste précaire. Au niveau artistique à part l’École des Métiers d’Art et les galeries Art Express et Be Afrik’Art il y n’ a pas à ma connaissance, de structures dédiés à l’art contemporain centrafricain.

Il y a tout deux même quelques artistes contemporains comme
Blandine Feimonazoui (+)= Fadiwa = Michel Ouabanga =Jérôme Ramedane=
Siaket Mafoi, Dieudonné Sana Wambeti (+) =
Béatrice Mossongo-Yalesso (+) = Dédowa Yologaza

Sylvain Sélékon
Dieudonné Sana Wambeti
Michel Ouabanga


Le Tchad a été un protectorat puis une colonie française de 1920 à 1960 où elle devient indépendante . Mais bien avant il a été le siège de trois royaumes le Kacem-Bornou = le Ouaddaï = le Baguimi
Le Tchad n’a jamais connu la stabilité politique. Dès son indépendance le Front de libération nationale conteste le pouvoir central. Le pays va connaitre la guerre civile de 1965 à 1979 – de 1979 à 1982 et de 2005 à 2010. La France continue d’y déployer des troupes. Économiquement le Tchad est un des pays les plus pauvres d’Afrique.

La seule institution culturelle tchadienne est le musée national essentiellement consacré au riche passé. Mais , sauf l’Institut français du Tchad, il semble qu’il n’y a aucune structure officielle consacrée à l’art contemporain.



Parmi les initiatives privées
il y a le Grenier des peintres tchadiens (+) (++) avec notamment
Ibrahim Tidjani = Ahmat Hassan Kirdassi = Abdelkader Badoui =
Eloge Dom-Houdel = Teyebbaye Saïnto = Dounia Tog-Yangar =
Salma Khalil Alio = Apollinaire Guidimbaye dit Doff

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.