Art contemporain en Afrique subsaharienne – Sénégal – Billet 4/19

Le Sénégal, première colonie française de 1626 jusqu’à l’indépendance en 1960. Ce pays de 16 millions d’habitants est généralement considéré politiquement comme le bon élève de l’Afrique.
Au niveau de la Culture un séminaire d’étude a été organisé en 2017 sur « les politiques culturelles au Sénégal »

Dakar est le centre créatif (+) du Sénégal. La ville accueille le Festival mondial des arts nègres et la Biennale de l’art africain contemporainDak’Art.
La ville dispose d’infrastructures culturelles, tout d’abord l’École nationale des arts et le mouvement dit « école de Dakar, et aussi le Musée Théodore-Monod d’art africain (+) , le Village des arts (+) , la Galerie nationale d’art, le Musée Boribaba (+) et les galeries privées et notamment OH Gallery d’Océane Harati ou encore la Galerie Arte .

Cependant pour certains observateurs le marché de l’art peine à se développer au Sénégal
A lire la thèse de François Ndiaye  » La circulation des œuvres d’art contemporain en Afrique de l’Ouest:cas des arts plastiques à travers l’exemple du Sénégal  » En 2020 les murs de Dakar ont été investis par une vingtaine d’artistes dans l’opération « You are Beautiful the Way you are »

Liste non exhaustive d’artistes sénégalais contemporains
Seyni Awa Camara ==Amadou Bâ =Cheikhou Bâ= Barkinado Bocoum
=Seydou Barry =Madeleine Bomboté =Amadou Camara-Guèye
=Bandia Camara =Fodé Camara = Mama CassetSalla Casset
=Mansour Ciss =Soly Cissé =-Ousmane Dia ==Moustapha Dimé
==Djibril André Diop = – Doudou Diop =Omar Victor Diop =
Katta Diallo =Sea Diallo =Alpha Walid Diallo -= Viyé Diba -=
Ousmane Karessy Diédhiou = Khalifa Ababacar Dieng =Bocar Pathé Diong
Alioune Diouf =Pape Teigne Diouf =Cheikh Diouf = Théodore Diouf
= Mor Faye =- Ousmane Faye =Anta Germaine Gaye = Meïssa Gaye
=Mamadou Gomis– -==Maïmouna Guerresi ==- Mix Gueye
=Abdoulaye Armin Kane = Kalidou Kassé =Ibrahima Kébé =
=Souleymane Keita = Kalidou Kassé =Ibrahima Kébé
=Souleymane Keita =Marc André Kouady-Boissy=Ndary Lo
= Oumar Ly ==Amadou Makhtar Mbaya = Gabriel Kemzo Malou
= Ismaéla Manga ==Kré Mbaye ==Ousmane Mbaye =
Serigne Mbaye-Camara ==Amadou Makhtar Mbaya ==Iba N’Diaye =
=Ousmane Ndiaye Dago = Ibrahima Niang =Modou Niang
=Mohamadou N’Doye = Henri Sagna = Moussa Sakho =Issa Samb
=Mamadou Seydi =Amadou Seck =Diatta Seck=Ousmane Sow =
Doro Sy =Amadou Kane Sy =El Hadj Sy = Adama Sylla
=Chérif Thiam = Mamadou Touré Behan– = Mbaye Xaly-Sène =- Zeinixx

Phlippe Sène – Cinq pangols gris
Soly Cessé
Papa Ibra Tall
Mamadou Sadio Diallo
Younousse Seye – Contestation
Kambel Dieng – sans titre

=o=o=o=o=o=o=o=o=o=

Fresque murale
Batik

Art contemporain en Afrique subsaharienne – Mouvement Vohou-vohou- Billet 3/19

La Cote d’Ivoire a été une colonie française à partir de 1893. Félix Houphouët-Boigny 1905-1993 est élu député à l’Assemblée nationale en 1945 où il est très actif. En août 1960 lors de l’indépendance il en devient le premier président de la République. Très vite il instaurera un régime autocratique. Après la mort du « vieux » le régime politique est instable et le pays sombre dans la guerre civile 2002-2007. En 2010-2011 la Cote d’Ivoire traverse une grave crise.

Bien qu’ issu de l’art occidental, l’art contemporain ivoirien reflète les aspirations socio-politiques d’un peuple en quête d’identité, d’un nouveau modèle de beauté. Cette volonté s’est concrétisée dès le début des années 1970 par le mouvement Vohou-Vohou. de la langue Gouro peut se traduire par n’importe quoi.

Ses protagonistes dont certains ont été à Paris les élèves de Jacques Yankel, font fi des règles et codes occidentaux et remettent en cause l’enseignement académique prodigué à l‘école des Beaux-Arts d’Abidjan (+)

Le premier « choc pétrolier » a une conséquence désastreuse pour le financement de l’école. Les élèves sont obligés d’acheter leurs fournitures. Avec les moyens du bord. Ils récupèrent des bouts de plastiques, des coquillages, du rotin, du raphia, du sable, du plâtre, du carton, de la colle, des plumes, des arrêtes de poisson, des photos de magazines. Ils peignent sur des écorces de bois battu appelé tapa, avec de l’acrylique ou des jus de racines .

Le vohou-vohou s’affiche en 1985 à l’Institut français d’Abidjan. Il sera bientôt présent en Europe et aux États-Unis. Cf. La peinture Vohou ou la quête d’une identité culturelle par Parfait Diandué Bi Bacou.

Font partie de la mouvance Vohou-Vohou : Aboudramane = Désiré Amani = Youssouf Bath = Monne Bou = Frédéric Bruly-Bouabré =Tiébéna Dagnogo =Idriss Diabaté = Claudie Titty- Dimbeng =Kra N’Guessan =James Houra =Michel Kodjo= Ephrem Kouakou = = Théodore Koudougnon = Enerstine Meledje=Ignace Mensah = Mathilde Moreau (+) = Ouattara Watts (+) =Jacques Samir Stenka = Yacouba Touré alias Yack =Samir Zarour =Assita Zézé

Le mouvement Vohou-Vohou, dans une certaine mesure continue à influencer des jeunes et moins jeunes artistes ivoiriens , peintres, sculpteurs ou photographes, comme : Aristide Achi alias Apana=Armand Boua =Joana Choumali = Alain Dagry = Tamsir Dia =Kader Diaby =Muriel Diallo =Zeinab Diomande = Jean-Baptiste Djeka = Ernest Dükü= Adelart Gnaoa =Alain Kakou =Malick Kébé = = =Cyprien Kablan = Ibrahim Keïta =Aristide Kouamé =Mounou Désiré Koffi= Pascal Konan = Franck Kouassi-Ezan= Issa Kouyaté =Jems_Koko- Bi =Ange Méné =Marius Mbra= Soro Péhouet ==Yeanzi Saint-Etienne (+) = Yapi Séka-Roger, = Bamouin Sinzé = Michèle Tadjo =Grobli Zirignon

Longtemps Dakar a fait de l’ombre à Abidjan mais de nos jours la capitale économique et culturelle de la Cote d’Ivoire prend sa revanche et c’est une « scène qui compte » En 2019 a été organisée la 1ère biennale Abidjan green art. De nombreuses galeries expose l’art contemporain ivoirien, comme celles de Simone Guirandou-N’Diaye (+) = Cécile Fakhoury. et aussi la Rotonde des arts = Galerie MBengue .Le Mucat Musée des cultures contemporaines Adama Toungara a été ouvert récemment. Il existe aussi le Masa – Marché des Arts du spectacle. Il ne faut pas oublier le rôle majeur du critique d’art Mimi Errol et du découvreur de talents Thierry Dia

Bamouin Sinzé, Evanescence #1,
Vahou Vahou – anonyme
Mouné Bou – Amour parental
Tamsir Dia- Récitez-moi-un-poème
Mounou Désiré Koffi – Mauvaises fréquentations
Ouattara Watts – Sans titre.
Zeinab- Diomande
Pascal Konan, – Deux étrangers du soir
Yeanzi Saint-Etienne

Art contemporain en Afrique subsaharienne – Niger, Nigeria,Togo, Cap vert – Billet 19/19

Dans ce second billet consacré à l’Afrique de l’Ouest je pars à la découverte de l’art contemporain au Niger, au Nigeria, ,au Togo et au plus petit pays le Cap vert

Le Niger a été une colonie française de 1922 à l’indépendance en 1960. Le pays a connu plusieurs coups d’état : en 1974 , en 1996 et tout récemment une tentative avortée en mars 2021. Et les républiques se succèdent , en 2010 arrive la 7ème du nom.

La peinture, parent pauvre de la culture nigérienne n’est ni encouragée ni aidée par les gouvernements.

Voici quelques artistes du Niger trouvés sur le Net :
Alichina Allakaye =Ali Garba=Seyni Hima=Hawad =
= Rissa Ixa=Marie Kaziende = Philippe Koudjina =Samuel Ojo =Collins Obijiaku

=o=o=o=o=o=

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d’Afrique. Le pays a joué un rôle précurseur important dans le développement de l’art contemporain africain.
J’y ai consacré une série de quatre billets 1 = 2 = 3 = 4


Le Togo a été à un protectorat allemand de 1884 à 1914 sous le nom de Togoland. Le traité de Versailles réparti le territoire entre la Grande-Bretagne et la France. Le pays qui accède à l’indépendance en 1960 a connu une histoire mouvementée.

Lomé, la capitale du Togo se situe sur la frontière avec le Ghana. L’art contemporain y est très présent. En décembre 2019 a été inauguré le Palais de Lomé nouveau Centre d’Art. Il y a Togo Cultures le portail des arts et de la culture du Togo dont une section est consacrée aux Arts visuels. Et aussi Fil bleu, le festival des pratiques numériques. Le musée dédié à Paul Ahyi et la résidence de création Art Messiamé (+) qui le jouxte. L’institut français organise lui aussi des expositions


Voici une liste non exhaustive des artistes togolais
:Kpakpoapedo Adotevi Akue= Paul Ahyi (+) = Amélie Akogonya
=Sika Akpaloo=Agbegnigan Constantin Alihonou =Mario Amegee
=Dieudonné Amigoe= Kossi Assou Camille Tété Azankpo =
=Clément Ayikoué Begno = Senavon Kokou Biwova=
Koffi Comar=Kwami da Costa =Koffi Darrah=
Simon Mensah Degnikou =Sokey Edorh =Edinedi Ethie Essiomlé
=Espoir Fadu= Atisso Goha = Prisca-Hollemaert-Awade
=Ameyovi Homawoo=Emmanuel Kavi =
Tiyouma Félix Kouhan=Issa Kouyaté =Philippe Koudjina=
Agbagli Kossi =Fo Koudjo =Jean Koumy (+) = Papisko Kudzi
= Kugbe Koffi- alias Kukoff=Laka =Richard Late-Lawson Body
=Kokou Ferdinand Makouvia= Yao Metsoko =
Sadikou Oukpedjo = Alphonse Sallah=Paako Sallah=
Emmanuel Sogbadji = Komlavi Teky alias Tekykome=
Gérard Tete alias Foli Kossi Carlos Wembou= Cham Wofa
= Kobla E. Wonanu alias Cham = Yasmine Yerima=Mounia Youssef

Cabo Verde ou Cap Vert est un archipel situé au large du Sénégal. Il a été une colonie portugaise à partir de 1462 et jusqu’à l’indépendance en 1975. Contrairement à beaucoup de pays africain, le Cap Vert communauté de 600.000 habitant jouit de la stabilité politique et d’une réelle liberté d’expression.

Le Centro Nacional de Artes, Artesanato e Design vient d’ouvrir en janvier 2021 à Mindelo, la capitale culturelle du pays. Existe également dans cette ville la galerie Zero point art
Casa Africa a organisé une exposition intitulée Escena Caboverdia. le Festival Sete Sóis Sete Luas a présenté l‘art capverdien au féminin (+)

Voici une liste non exhaustive d’artistes contemporains capverdiens :
Manuela Brazao Barbosa = Paulo Cabral = Bela Duarte=
Manuel Figueira =Tchalé Figueira = Kiki Lima =
David Levy Lima = Luis Levy Lima = Leão Lopes =
Mário Lúcio =João Cleofas Martins =Mito =
Helder Paz-Monteiro =Irineu Rocha da Cruz
=Albertino Silva =César Schofield Cardoso = Lurdes Vieira.