Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après – 6/31 Le mouvement Sots Art- Billet n° 497

Le Sots artСоц-арт ou Soc art est un mouvement artistique anticonformiste fondé en 1972 par deux jeunes artistes moscovites : Vitaly Komar né en 1943 et Alexandre Melamid né en 1945. Ce mouvement d’art à caractère politique est toujours actif de nos jours. Bien qu’il s’en distingue on l’a souvent désigné sous le nom de Pop art soviétique. Généralement les artistes manient la dérision, la satire et les dirigeant et la nomenclatura en sont la cible. Beaucoup d’artistes n’ayant pas la possibilité d’exposer leurs œuvres se sont réfugiés dans les pays occidentaux.

La fondation de la Maison rouge à Paris a fermé ses portes en octobre 2018 avait organisé d’octobre 2007 à janvier 2008 une exposition « Sots Art, art politique en Russie de 1972 à aujourd’hui ». Il était présenté 160 œuvres de 80 artistes.

En voici une liste d’artistes du Sots Art :
Vagrich Bakhchanyan =Aleksey Beliaev
=Blue Noses Group (Viacheslav Mizin + Alexandre Shaburov)
Blue Soup Group ( Alexei Dobrov +Daniil Lebedev + Valery Patkonen +Alexandre Lobanov )
Sergey Borisov = Alexandre Brener = =Grisha Bruskin= Sergei Bugaev alias Afrika
Eric Bulatov +Dmitriy Bulnigin = Vladimir Dubosarsky = Andrey Filippov
Gnezdo Group (Victor Skersis, Mikhail Roshal, Georgy Donskoy)
,Edward Gorokhovsky = George Guryanov= Dmitry Gutov = Ilya Kabakov
Alexey Kallima = Elena Kovylina =Nikolay Kozlov =Vitaly Komar=Maria Konstantinova
Irina Korina = Alexandre Kosolapov (+) = Valery Koshlyakov = Leonid Lamm
Rostislav Lebedev =Alexandre Melamid = Serguey Mironenko =
Vladislav Mamishev-Monro = Igor Mukhin = Vikenty Nilin = Igor Novikov
Boris Orlov = Anatoly Osmolovsky =George Ostretsov = Pavel Peppershteyn
Dmitri Prigov=Ivan Razumov = Mikhail Roshal= Alexander Shnurov
Léonid Sokov= Olga Soldatova = Aleksandre Sokolov, Groupe SZ (V. Skersis & V. Zakharov)
Slava Sysoyev=, Rostan Tavasiev = Avdey Ter-Oganyan = Dmitry Tzvetkov
Alexandre Vinogradov =Dmitry Vrubel =Vadim Zakharov = Konstantin Zvezdochotov.
Ont également fait partie du mouvement Sots Art :
Elena Berg = Alexandre Chabourov = Viatcheslav Mizine =Mikhaïl Rochal
Mikhaïl Roginsky = =Avdei Ter-Oganian =Boris Touretsky

Pour compléter la documentation : articles à propos de la censure exercée par le ministre de la Culture russe du journal Le Monde +du Figaro = Nouvel Obs’ + La Tribune + Valeurs actuelles

Victor SKERSIS. Pionniers
komar-vitaly_K&M_ devant  » Staline et les muses » à la Maison rouge
Alexander Kosolapov – Saint Sébastien
Dmitri Vrubel – Brejnev-et-Honecker s’embrassant
inspiré de la photo ci-dessous
Photo de Régis Bossu – 30 ème anniversaire de la RDA

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après – 5/31- L’art non conformiste en Ukraine – Billet n° 496

Pendant toute la période soviétique l’Ukraine a fait partie intégrante de la Rossiïskaïa Sovietskaïa Federativnaïa Sossialistiquekaïa Respouleblika République socialiste fédérative soviétique de Russie, l’une des composante de l’Union soviétique. Depuis l’effondrement de l’Urss en 1991, l’Ukraine est à nouveau indépendante avec comme capitale Kiev

A partir de 1967 la seconde vague de l’ Underground ukrainien s’est développe, principalement à Odessa
A Odessa et à Kharkov de nombreux artistes faisaient partie de la dissidence artistique. Notamment Andrei Antoniuk = Alexander Anufriev = Vagrich Bakhchanyan , =Valery et Tatiana Basanets =Michael Basov= Paul Bedzir= Igor Bozhko = Alexander Dmitriev = Lucien Dulfan =Yuri Egorov = Nadia Haiduk = Eugene Hodenko =Feodosii Humeniuk = Sergei Knyazev== Valentin Khrushch = Borys Kosarev =Michael Kowalski = Elizabeth Kremnytska =Anatoly Krynsky= Yuri Kuchukov =Volodymyr Loboda =Volodymyr Makarenko =Victor Marynyuk= Vladimir Naumets =Eugene Rakhmanin =Viktor Rysovych = Vitalii Sazonov = Ferenc Seman=Alexey Shcheglov = Anatoly Shulik =Oleg Sokolov=Volodymyr Strelnikov =Anton Solomukha = Nikolay Stepanov =Alexander Stovbur =Stanislav Sychov =Vladimir Tsiupko=Oleg Voloshin = Ludmila Yastreb =Vasyl Yermylov = Opanas Zalyvakha

Man_and_infinity -F.Tetianych
Anatoli Sumar – Balcon

En même temps, à Lviv il y avait également un foyer de rebelles avec :
Alexander Aksinin=Valery Demyanyshyn = Daniel Dovboshynsky =Michael Green= Omelian Lishchynsky =Jaroslav Motyka= Vladimir Patyk =Vladimir Pinihin =Nadezhda Ponomarenko = Oksana et Vladimir Rybotytski = Marhit et Roman Selsky =Roman Turin =Florian Yuriev, =Yevhen Zakharov=Galina Zhyhulska =Carlo Zvirynsky

Carlo Zzvirynsky

Entre 1960–1964 à Kiev le « Creative Youth Club » regroupe Alla Horska =Anatoly Prevish = Vladimir Pryadko = =Lyudmila Semykina = Galina Sevruk = Alexander Shkaraputa = Opanas Zalyvakha =Viktor Zaretsky = Galina Zubchenko

Il y a eu également le « Rukh » qui a regroupé Vudon Baklitsky =Vladimir Boguslavsky=Olena Golub Yuri Kosin = Alexander Kostetsky =, Nik Niedzelski, Mikola Tregub, Nicholas Zalevsky = Mikhael Zhukov

D’autres étaient plus solitaires comme Valery Lamakh, Wilen Barsky, Alexander Dubovik, Feodosiy Tetianych , Ernest Kotkov, Alexander Shuldyzhenko, Gregory Gavrylenko, Anatoly Sumar, Akim Levich, Zoe Lerman, Ivan Marchuk, Irina Vysheslavska , Alexander Pavlov, Julius Sheinis, Michael Weinstein , Anatoly Lymarev, Ada Rybachuk et Volodymyr Melnychenko .

Plusieurs musées ukrainiens ont une collection qui est consacrée à ces groupes musée d’art Zimmerli de l’Université Rutgers , le musée d’art russe , le musée national d’art d’Ukraine , la NT-Art Gallery

Par ailleurs existe depuis 2008 l’Odessa Biennale d’art contemporain.Enfin dans les années 2000 de nouveaux artistes émergent comme : Ilya Chichkan = Oleg Golosiy, Alexander Gnilitskiy= Anatoliy Kryvolap Maxim Mamsikov = Oksana Mas,= Alexandre Roitburd = Arsen Savadov. =Victor Sydorenko = Oleg Tistol.

Oleksiy Koval, Daniel Geiger. Museum of Odessa Modern Art

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences et l’après – 4 / 31-L’art non conformiste à Leningrad – Billet n° 495

Il n’y a pas qu’à Moscou que des mouvements non-conformistes se sont créés. Il en existe ailleurs en Union soviétique, notamment à Saint-Pétersbourg .
De 1924 à 1991, la ville fondée par Pierre Le Grand a changé de nom pour devenir Leningrad A ce nom est attaché le terrible Siège de Leningrad infligé par l’armée allemande. Il dura 900 jours et fit plus de 800.000 à 1 million de victimes dues au froid et à la famine.
De nombreuses initiatives ont vu le jour dans la ville.En 2013, une exposition du Musée d’histoire de Saint-Pétersbourg a montré des œuvres des différents mouvements, collectifs , groupes de cette période

A Leningrad ont existé  » le Groupe de Mikhail Shemiakin du nom de l’artiste qui l’a fondé en 1964
Ce collectif regroupait V. Ivanov = V. Kravchenko =Oleg Liagatchev (+) =V. Makarenko =Vladimir Ovchinnikov= Mikhail Shemiakin = V. Uflyand =Oleg Vasiliev =E. Yesaulenko

Mihail Chemiakin

Le mouvement Gazanesky Culture qui organisa des expositions d’art non conformiste. La première autour de Noël 1974. Elle ne fut pas disloquée par des bulldozers, comme celle organisé à l’automne de la même année. Une seconde eu lieu en septembre 1975. Elles eurent lieu dans des maisons de la culture.

Ont participé à ces expositions Eugene Abeshaus = Valentin Afanassiev =Alexander Arefiev = = Anatoly Belkin = Gleb Bogomolov = Sergeï Borisov = Sergueï Bougaïev= Mikhaïl Chemiakine =Iouri Dichlenko = Vadim Filimonov = Iouri Galetsky =Andrei Gennadiev = Vladlen Gavriltchik = Igor V. Ivanov= Tatiana Kerner= Olga Kisseleva =Vitaly Kubassov = Mikhail Koulakov = Y. Ljukshin = Nikolaï Loubouchkine = Alexandre Manoudsov = Iouri Medvedev = V. Mishin= Vladimir Mikhailov = Alexandre Morev = Evgeny Mikhnov-Voitenko = Vladimir Nekrassov = Timour Novikov =Alexander Okun =Guennadi Oustiougov = Vladimir Ovtchinnikov Iouri Petrochenkov =Igor Polyakov Alek Rapoport = Yuly Rybakov , = Evgeny Rukhin = B. Schagin=Igor Sacharowin -Ross = Igor Sinyavin =G. Subkow, = Igor Toulpanov = Gennady Ustugov. = Igor Sacharow-Ros= =M. Zerusch =Y. Zharkikh

Réunion du groupe Gazaneski

Dans la même période d’autres expositions privées sont organisées dans des appartements. Notamment dans l’appartement d’ Eugene Abeshaus qui accueillait Anatoly Basin = Leonid Bolmat = Aleksandr Gurevich = Yuri Kalendarev = Tatyana Kornfeld, =Aleksander Manusov= Aleksander Okun = Sima Ostrovsky Alek Rapoport = Osip Sidlin = Olga Schmuilovich.

Il faut encore citer l’ Arefiev Circle- Круг Арефьева qui regroupait des élèves de l’école secondaire d’art de l’Académie des arts :Alexander Arefiev, Richard Vasmi, Vladimir Shagin, Shalom Schwartz et Natalya Zhilina
Alexander

Alexander Arefiev

Et aussi school of Vladimir Sterligov avec notamment : Alexander Baturi =,Yuri Gobanov =Elena Gritsenko Aleksandr Kozhin . Alexander Nosov, Mikhail Tserush = Gennadii Zubkov

School of Osip Sidilin poursuivi à partir de sa mort en 1972 par Yury Nashivochnikov sous le nom d’école Temple Wall School. Y ont participé .Vladimir Garde, Dmitry Markul, Svetlana Moskovskaya, Vladimir Ustinsky, Alexander Viziryako

Yuri Nashivochnikov

Enfin dans les années 1984-1985 un mouvement à l’origine littéraire Mitki a aussi attiré des artistes comme Vladimir Shinkarev, Alexander Florensky et Dmitri Shagin .

Vladimir hinkarev

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après – 3 / 31 L’art non conformiste à Moscou- Billet n° 494

En Union soviétique après la mort de Joseph Staline survenu en 1953 Nikita Khrouchtchev avait entamé un dégel social et culturel. Mais le répit fut de courte durée.. En 1962, il assiste à une exposition au Manezh . Quelques œuvres d’ artistes non-conformistes étaient présentes comme Silm munas de Ulo Sooster choquât le nouveau maître du Kremlin. C’est l’ Affaire Manege

Mais si l’art officiel n’évolue pas, dans l’ombre se développ un Art non conformiste, ou non officiel, ou encore underground.

Il y a dès 1958 à Moscou le Lianozovo_Group du nom d’un village de la banlieue moscovite. La plupart étaient des peintres abstraits. Ce groupe rassemblait notamment Evgenii Kropivnitsky = Olga Potapova = Oscar Rabin= Lidia Masterkova (+) Vladimir Nemukhin ainsi que des poètes.

Le Groupe du Boulevard Sretensky du nom d’un boulevard central de Moscou. Un certain nombre d’artistes avaient leur atelier dans le quartier. Ce collectif rassemblait les peintres Ilia Kabakov = Ulo Sooster = Eduard Steinberg= Erik Boulatov = Oleg Vassiliev = Viktor Pivovarov = Vladimir Yankilevsky et le sculpteur Ernst Neïzvestny

Группа Сретенского бульвара -Groupe du Boulevard Sretensky

Les conceptualistes de Moscou (+) (++) est un collectif d’artistes qui est actif durant les années 1970 et 1980. Il développe une approche influencée par l’art conceptuel et l’art de l’appropriation occidental.
Il regroupait Vitaly Komar = Alexandre Melamid fondateurs du Sots Art = Erik Boulatov = Ivan Chouikov = Ilia Kabakov = Andrei Monastyrski =Irina Nakhova =Viktor Pivovarov = Dmitri Prigov ,= Oleg Vassiliev

Groupe d »artistes dissidents

Il y a aussi de 1978 à 1984 Groupe Mukhomor qui regroupait des artistes conceptualistes : Swen Gundlach =,Alekseem Kamenskim = Sergei Mironenko = Vladirmi Mironenko = Konstatin Zvesdochetov

En 1986 et pendant trois ans une centaine d’artistes ont pris possession à Moscou de plusieurs immeubles du quartier de Christie Prudy. Ces constructions déclarées inhabitables devaient faire l’objet de rénovation et les habitants avaient été expulsés. Ce regroupement d’artistes est connu sous le nom de Furmanny pereulok du nom d’une des rues du quartier. Parmi les artistes qui se sont installés dans ces squats il y avait Vadim Zakharov, Iouri Albert, Igor Nejivoy =Maria Zatselapina = Nikolaï Ovtchinnikov = Farid Bogdalov = Andreï Filippov = Grisha Bruskine. Un certain nombre de ces artistes ont fait partie de l’exposition qui a été organisée par la fondation Maison rouge qui a fermé ses portes le 28 octobre 2008

Voctpr Pivovarov
ВИКТОР ПИВОВАРОВ – Voctpr Pivovarov

En 2016-2017 le Centre Pompidou a organisé « Koletsia Art non-officiel au Pays des Soviets ». Cette exposition présentait les 250 œuvres de 65 artistes non conformistes Yuri Albert =Sergei Anufriev=Tatiana Arzamasova =Yuri Avvakumov =Erik Bulatov =Grisha Bruskin =Sergei Bugaev-Afrika =Champions du monde =Ivan Chuikov = Elena Elaguina = Lev Evzovich = =Andrei Filippov =Rimma & Valery Gerlovin =Georgy Gurianov =Dmitri Gutov =Andrei Iakhnin =Francisco Infante-Arana = Vladimir Fridkes =Inspection « Herméneutique Médicale » =Ilya et Emilia Kabakov =George Kiesewalter =Vitaly Komar =Valery Koshlyakov =Alexander Kosolapov =Oleg Kotelnikov =Nikolai Kozlov =Oleg Kulik =Yuri Leiderman =Igor Makarevich ==Vladislav Mamyshev-Monroe =Alexander Melamid =Boris Mikhailov =Sergei Mironenko =Vladimir Mironenko =Andrei Monastyrsky =Mukhomor =Vladimir Nemukhin =Timur Novikov =Boris Orlov =Pertsy =Pavel Pepperstein =Viktor Pivovarov =Alexandre Ponomarev =Dmitri Prigov =Oskar Rabin ==Mikhail Roginsky =Andrei Roiter =Mikhail Roshal-Fedorov =Sergei Serp =Igor Shelkovski= =Viktor Skersis =Leonid Sokov =Eduard Steinberg =Evgeny Svyatsky = =SZ =Boris Turetsky =Sergei Volkov =Vladimir Yakovlev =Vladimir Yankilevsky =Evgeny Yufit =Vadim Zakharov =Yuri Zlotnikov =Konstantin Zvezdochetov =Larisa Zvezdochetova-Rezun 7.

Elles ont ensuite été présentées au MO.CO de Montpellier :: Les non-conformistes. Histoire d’une collection russe » Les œuvres sont issues de la collection de la Tretyakov Gallery

Kollektsia



Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après – 2 /31- en URSS après Staline – Billet n° 493

Staline, dictateur sanguinaire, de l’Union soviétique est mort en mars 1953. Se sont succédés à la tête de la confédération : Nikita Khrouchtchev 1953-1960 = Leonid Brejnev 1964-1982 = Iouri Andropov 1982-1984 = Konstantin Tchernenko 1984-1985 = Mikhaïl Gorbatchev 1985-Août 1991

Nikita Khrouchtchev proche de Staline depuis les années 1930 va déboulonner son mentor. Il engage alors son pays dans la déstalinisation . Est divulgué en 1956 son Rapport secret dénonçant le culte de la personnalité. Quelques années plus tard il dénonce les crimes de la période stalinienne. Khrouchtchev fait libérer des milliers de détenus politiques. Il adouci le système des camps du Goulag. Par contre il a ordonné en 1961 l’édification du Mur de Berlin

Au niveau culturel il autorise la publication par d’Alexandre Soljénitsyne « d’Une journée dans la vie d’Ivan Denissovitch» Mais c’est l’arbre qui cache la forêt. Boris Pasternack est contraint de refuser le Prix Nobel de Littérature de 1958 qui lui avait été attribué pour Docteur Jivago ou encore le film Le Bastion d’Ilitch de Marlen Khoutsiev (+) est interdit.

Monsieur K en 1962, visite une exposition organisée au Manège de Moscou. L’une des salles présente des œuvres avant-gardistes. Il y a notamment une œuvre abstraite d’ Ulo Sooster  » Silm munas – l’oeil dans l’œuf  » Ces œuvres choquent le président Khrouchtchev car elle sont contraires à la doctrine du réalisme socialiste. En conséquence, il prononce la fermeture de l’exposition et c’en est fini du dégel. On a appelé cet épisode l’Affaire du Manège.

Ulo Sooster Silm munas – l’oeil dans l’œuf – 1962

Avec Leonid Brejnev débute une période beaucoup plus conservatrice. On a parlé de zastoï ou de « grande stagnation « Dès le milieu des années 1960 s’amorce, en un mouvement de balancier, la répression des dissidences, le durcissement de la censure, le retour de la peur. Donc pas d’évolution de l’art officiel

Iouri Andropov très brièvement à la tête de l’Union soviétique reste dans la ligne conservatrice de son prédécesseur. Cependant, on le crédite d’ être à l’origine de la glasnost et de la perestroïka. L’art réaliste soviétique tient bon.

Konstantin Tchernenko , très malade fait lui aussi un passage éclair au Kremlin. Il représente ce que le communisme a de plus figé, de plus immuable et immobile. Pour le Canard enchaîné, c’est « le triomphe du marxisme-sénilisme ».

Mikhaïl Gorbatchev est le dernier des dirigeants de l’Union soviétique. Il lance des réformes sociales et économiques. Malgré l’instauration de la Perestroïka et la liberté d’expression accordée aux citoyens par la Glasnost le régime s’effondre à l’hiver 1989.

En 1991, un coup d’état amène au pouvoir Boris Eltsine à la tête de la Fédération de Russie.Pendant les six années qu’il est à la manœuvre le monde de l’art recouvre une certaine liberté En 1988 une exposition consacrée à Francis Bacon est organisée et une autre à Günther Uecker. Par ailleurs, la maison Sotheby’s est autorisée à organiser au Sovincenter dune vente aux enchères. Elle a été reprise 30 ans plus tard au Garage sous le titre « Bidding for Glasnost: Sotheby’s 1988 Auction in Moscow« .

Et en 1999 Vladimir Poutine succède à Boris Eltsine . Il est toujours aux manettes et pour longtemps. Avec la reconduction de Vladimir Medinski, à la tête du Ministère de la Culture que la situation des artistes contemporains reste précaire. Et l’art officiel reste figuratif et conservateur.

Certains artistes n’ont pas supporté la censure et le frein donné à leur créativité. Ce sont les Non-Conformistes, les conceptualistes, le mouvement Sots art et diverses dissidences. Mais la majorité des œuvres créées jusqu’à l’éclatement de l’Union soviétique, et parfois au-delà, continue de respecter les règles du Réalisme socialiste. Beaucoup de ces œuvres sont des évocations de la seconde guerre mondiale. Il faut rappeler qu’entre 1939 et 1945 27 millions de soviétiques sont morts dont près de 9 millions de militaires. Cela laisse des traces indélébiles dans la mémoire collective d’un pays.

Fiodor Oussypenko. Opération de nuit (1958)
Nikolaï Bout. Lettre à la Mère (1970)
Irina Baldina. Natacha Katchouïevskaïa 1984
Konstantin Vassiliev. L’adieu de Slavianka (1974)
Boris Tarelkine, Camarades (1983)
Igor Kravtsov. Le Dernier Salut (2010)

Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après – 1 /31 -Un peu d’ Histoire – Billet n° 492

J’ai déjà évoqué le réalisme socialiste en URSS de la Révolution bolchevique jusqu’à la mort de Staline en mars 1953 dans une série d’articles Les Arts visuels en Union Soviétique de 1917 à 1953. Billets numéros : 205 = 206 = 207 = 208 = 209 A = 209 B = 209 C = 209 D. Je me suis également intéressé au Réalisme socialiste en France de 1932 à 1945.

A l’issue de la seconde guerre mondiale, dans la période dite de l’Après-guerre, les pays de l’Europe de l’Est se constituent en Démocraties Populaires. Ces pays dits du bloc de l’Est sont soumis à la domination de l’Union Soviétique qui exerce une véritable supervision des régimes autoritaires mis en place. Ceux-ci instaurent une censure sévère qui touche l’ensemble des activités culturelles et notamment les arts visuels. Il ne faut pas oublier la Mongolie
Par ailleurs il faut rappeler les Pays Baltes : Estonie = Lettonie et Lituanie ont été envahis par l’Urss au début de la seconde guerre mondiale. Et cette occupation s’est poursuivie jusqu’au moment de la chute de L’Urss en 1991. Ils ont malgré eux, connu en art, le réalisme soviétique.

Le réalisme socialiste est aussi présent en Yougoslavie qui s’est libérée de l’emprise soviétique, en France et en Italie. Il s’installe également ailleurs qu’en Europe, notamment à Cuba, en Chine, au Vietnam, en Philippine, en Corée du Nord

Mais pendant toute cette période, des artistes se sont rebellés. Et un certain nombre de mouvements non conformistes se sont constitué. Par exemple le Sots Art = les conceptualistes de Moscou = la Nouvelle vague en Ukraine ou en Chine = Le Political pop en Chine.

Entre 1988 et 1991, la chute des régimes communistes dans les pays satellites va les délivrer du jouc du grand frère de Moscou. L’un des moments historiques de cette évolution a été , en novembre 1989 la chute du Mur de Berlin et l’émancipation de la République démocratique allemande RDA.

Le vent de liberté avait déjà commencé à souffler. Tout d’abord en, Pologne, entrainé par Solidarność, puis en Tchécoslovaquie lors de la Révolution de Velours, en douceur en Hongrie qui s’était révoltée en 1956 sans oublier la Bulgarie. Par contre en Roumanie la prise du pouvoir a été plus violente et l’on se souvient de l’exécution sans réel procès du tyran Nicolae Ceausescu et de son épouse Elena Ceausescu Par contre en Albanie pays qui en 1960 s’était aligné sur le régime de Pékin il faudra attendre 1991 pour que le pays commence sa mutation.

La Yougoslavie qui dès 1945 s’est éloignée de URSS connaissait des dissensions depuis le décès de Tito en 1980. A sa création le régime fédéral regroupait : la Bosnie-Herzégovine,la Croatie, la Macédoine, le Monténégro, la Slovénie, , la Serbie et ses provinces autonomes de la Voïvodine et du Kosovo.Et les républiques de ce pays prirent leur indépendance, entrainant la dislocation du régime puis la guerre en Bosnie-Herzégobine d’avril 199 à décembre 1995

Avec ce rappel historique le décor est planté. Je vous convie , au fil d’une série de billets, à un périple dans un monde en partie révolu. Mais qui de toutes façons a laissé des traces positives ou négatives dans le monde de l’Art. A suivre

L’Art face à la censure



Stuckism – Billet n°491 A

The stuckism ou Stuckisme est un mouvement artistique international fondé en 1999 par les artistes britanniques Billy Childish et Charles Thomson. Le mot stuck signifie bloqué ou coincé. Un manifeste fondateur de ce qu’ils nomment Remodernism est alors publié. A l’origine le mouvement stuckiste rassemble treize artistes qui pour la plupart se connaissent de longue date. Mais très vite le mouvement va s’étendre dans plus d’une cinquantaine de pays en plus de 200 groupes.

Le stuckisme est un mouvement de peintres figuratifs. Ces artistes réalisent des portraits, des nus et des scènes de genre. Ils ont également comme thèmes la sexualité et l’homosexualité. Pour eux celui qui ne peint pas n’est pas un artiste. Ils sont en opposition avec l’art conceptuel, et les Young British Artists. Ses membres organisent, en utilisant les méthodes de l’ agitprop des manifestations notamment contre le Turner Prize fondé en 1984 par la Tate Britain. Ils ont aussi dénoncé, l’acquisition de  » The Upper Room » de Chris Ofili alors qu’il était conservateur du musée.

En 2004 est organisé à Liverpool à la Walker Art Gallery et à la Lady Lever Art Gallery la première exposition titrée «  The_Stuckists_Punk_Victorian « 

Les membres fondateurs

Font ou ont fait partie du mouvement international Stuckiste notamment
: Philip Absolon David John Beesley = Dan Belton =Gina Bold =Godfrey Blow
= John Bourne ==Piers Butler= Asim Butt =Alex Forster alias Cabròn =
Frances Castle = =Dawn Clarke= Sheila Clark =Peggy Clydesdale
= Jonathon Coudrille = Elsa Dax =Guy Denning
=Michael Dickinson =Todd Dockery = Angela Edwards
= Michele England =Eamon Everall =Anne Forte= Andrew Galbraith
Ella Guru = Brett Hamil = Paul Harvey =Jeffrey-Scott Holland
Wolf Howard =Stephen Howarth = Alexis Hunter
=Abby Jackson =Robert Janás = Naive John =Edgeworth Johnstone
=Jacqueline Jones= Rachel Jordan =Tony Juliano =Jane Kelly=
=Peter Klint =Frank Kozik = =Bill Lewis =Sanchia Lewis
Joe Machine =Jasmine Maddock =Emily Mann , =
Peter McArdle , Mandy McCartin =Amanda Macgregor ?= Terry Marks
=Mike Mayhew = Sexton Ming =Peter Murphy =Rémy Noë =
Daniel Pincham-Phipps =Mark Randall =Jesse Richards = Matthew Robinson
=Mary von Stockhausen =Regan Tamanui = Charles Thomson
=Udaiyan =Stella Vine= Nicholas Watson= Charles Williams =Odysseus Yakoumakis

Peter McArdle -An-Annunciation
Jeffrey Scott Holland- Martini phono
Paul Harvey – Madonna
Peter McArdle -An Annunciation
Joe Machine – Portrait of a Prostitute
Ch. Thomson, Sir Nicholas Serota makes an acquisitions decision,

Massurrealism – Billet n° 490 B

The Massurrealism ou Massuréalisme est mouvement artistique à l’origine purement new-yorkais. Il est la rencontre d’une image surréaliste exécutée à l’aide des technologiques numériques. Cette pratique artistique fusionne les méthodes traditionnelles et contemporaines de création. Il combine l’approche surréaliste et le pop art avec les nouveaux moyens d’expressions liés à la connectique, les réseaux sociaux. Ce que l’on désigne de nos jours les mass-media.

C’est en contractant le terme Mass-media avec Surréalisme que James Seehafer a forgé en en 1992 ce mot valise d e Mas/Surréalisme. Grace à la rapidité et l’universalité de l’Internet, cette mouvance a suscité l’intérêt des artistes de Los Angeles, du Mexique et de l’Europe. A visiter The Museum for Massurrealist Art

Quelques artistes , souvent informaticiens ou universitaires sensés appartenir à cette mouvance :
Domenic Ali = Larry Carlson =Bayardo Carrillo = Caplyn Dor
Alex Filipchenko ? =Ginnie Gardiner =Scot Hacker =Alan King
Phillip Kocsis =Melanie Marie Kreuzhof =Wilfried Krüger
Marketta Leino= Salvatore Lodico =Michael Morris (+)
Shaun Pritchard = Johnny Ramage = James Seehater = Chip Simmons
= Sergio C. Spinelli (+) =Peter Steinlechner= = Cecil Touchon =

Timbre poste autrichien
Chip Simons – photographie et collage numérique.
Domenic Ali – photographie et méthode numérique.
Phil Kocsis Méthodes numériques.
Seehafer-Untitled-1990
Simian Coates – Photographie et méthode numérique.
Trou Piva
Massurrealsit – Poutine
Melanie Marie Kreuzhof
Three Essays About Massurrealism

Grupul Rostopasca -Billet n° 490 A

Grupul Rostopasca est un collectif de jeunes artistes roumains actif de 1997 à 2001. Rostopasca est le nom roumain d’une plante médicinale : la Chélidoine . Ces artistes n’ont pas connu les influences du réalisme socialiste imposé par la censure du groupe de l’Est. Ils traitent les problèmes de la vie contemporaine de leurs compatriotes avec légèreté. Ils adoptent une attitude ludique, humoristique et souvent subversive, un peu dans la ligne du bouffon /fou du roi Il existe depuis quelques années à Bucarest le Musée d’art récent.

Rostopasca rassemblait : Angela Bontas = Alina Buga = Nicolae Comanescu (+) = Dumitru Gorzo (+) = Adrian Guță =Gili Mocanu = Alina Pentac = Ana Maria Popescu = Floe Tudor & Mona Vatamanu

Nocpmae Comanescu
Dimitir Gorbo
Dimitri Gorzo – Travel 6

Pop surrealism -Billet n° 489

Le Pop surrealism est un mouvement artistique californien mis en avant en 1996 par Kenny Scharf . Il se place en continuité du Lowbrow art. Les artistes Pop surréalistes utilisent , dans un esprit critique ,les songes et les images diffusées par les masmedias. Leurs scènes narratives rappellent la figuration libre. Leur peinture est méticuleuse. Il y a des références au passé, aux Maîtres anciens, à la culture Pop, au fantastique. Le mouvement s’est assez vite internationalisé.
Une exposition intitulé « Les enfants terribles » a été organisée à Lyon en 2011

Sont considérés comme faisant partie du Pop surréalisme :
Carrie Ann Baade =Gary Baseman =Dilka Bear=Ray Caesar =Victor Castillo
Nicoletta Ceccoli =Joe Coleman Philip Colbert=Christopher Conte
Robert Crumb = Adam Dant= Mike Davis =Ron English
Sam Flores=Lauraa Galbraith =Stephen Gibb =Josh Graham =Alex Gross
=Caitlin Hackett = Naoto Hattori Scott Holloway =Seonna Hong
Audrey Kawasaki=Caia Koopman =Benjamin Lacombe = Stephen Mackey
Dave MacDowel = Barry McGee=Reg Mombassa=Elizabeth Morahan
Lee Mullican= Scott Musgrove =Buddy Nestor==Odö =Dan Ouellette
Gary Panter ==Marion Peck =Clare Rojas =Craig La Rotonda
Mark Ryden =Kenny Sharf ==Todd Schorr =Allison Sommers= Joe Sorren
Jeff Soto =Nicolas Thomas= Eric White = Hillary White =Robert Williams

Stephen Gibb
Dilka-Baer – Shurale
Hilary White – The Anatomy Lesson of Dr. Bird
Carrie_Ann_Baade – Queen of the Heaven.

Ladnie group – Billet n° 488

Le Ładnie group est un collectif de jeunes artistes polonais créé en 1996 par des élèves de Akademia Sztuk Pięknych de Cracovie. Ladnie signifie Joli en polonais. Le Ladnie group a été actif jusqu’en 2001.

Ladnie group rassemblait = Rafał Bujnowski = Marek Firek= Marcin Maciejowski (+) =Wilhelm Sasnal (+) =Józef Tomczyk alias Kurosawa. Leur style est considéré comme appartenant au Pop Banalisme. Mais il est divers : celui de Marcin Maciejowski est ironique, celui de Wilhelm Sansal raffiné et celui de Rafał Bujnowski est conceptuel

Au départ ces cinq peintres exposent en solo. Pour eux Ladnie group est une réunion de bons copains et l’art est accessoire. Ce sont les galeristes et les critiques d’art qui ont mis le collectif en lumière. Au début des années 2000 ils ont ainsi atteint une stature internationale. Phillips de Pury & Co = Christie’s = Sotheby’s proposent leurs œuvres dans les enchères qu’ils organisent. Certains d’entre eux sont entrés dans le collection de la Saatchi gallery . La Fondation Louis Vuitton expose des œuvres de Wilhelm Sasnal.

Ladnie Grupa
Rafał Bujnowski – Pope
Marek Firek – Woman with coconut
Marcin Maciejowski – Woman
Wilhelm Sansal
Wilhelm Sansal

Superflex-Billet n° 487

Superflex est un groupe de jeunes artistes danois fondé en 1993. Il a une approche anti-capitaliste et dénonce la société de consommation dans une posture proche du situationnisme d ‘Asger Jorn Pour ce faire, les artistes utilisent la vidéo, les installations, les performances ou encore le cinéma.

Le trio fondateur de Superflex est constitué par Jakob Fenger, Rasmus Nielsen et Bjørnstjerne Christiansen. Ils se sont rencontré à l‘école de photographie documentaire : Fatamorgania Pour réaliser leurs projets ils s’associent souvent à des scientifiques. Ils cherchent à développer des modèles permettant de modifier les conditions de la production économique.

Le collectif Superflex réalise des projets d’envergure comme par exemple l’inondation d’un MacDo = la création du Superkilen Park à Copenhague = l’affiche « Foreigners Please Don’t Leave Us Alone With The Danes » et aussi Supergas la création en collaboration avec Jan Mallan d’une unité de bio-gaz à l’usage d’une famille africaine = Power Toilets = la balançoire à trois places à la Tate Modern et beaucoup d’autres interventions. Un livre « We are all in the same boat  » a été consacré au trio.
Ils ont également réalisé le film le plus long qui dure 240 heures: Modern Times Forewer et qui a été présenté en 2011 au IHME Contemporary Art Festival d’Helsinki

Le trio de Superflex
Superkilen Park
Installation Supergas
Superflex installation
Affiche à propos des migrants
Ce n’est pas la fin du monde
Superflex – Pink elements
Superflex – Power Toilets
Euphoria Now

Retro-futurism – Billet n° 486

The Retrofururism / Rétrofuturisme est une branche des loisirs dits créatifs. On parle aussi de Steampunk Art, contraction de Steam /vapeur et de la sous-culture Punk. Les tenants de cette mouvance utilisent la technologie moderne pour décrire un monde révolu imaginé au 19ème siècle dans les œuvres d’anticipation d’auteurs comme Jules Verne. Pour faire simple c’est de la science fiction tournée vers le passé. En ce début du 21ème siècle, la mode Vintage est elle aussi un retour nostalgique aux canons esthétiques du passé.

Le rétrofuturisme se divise en plusieurs groupes : Le steampunk dont les adeptes se désignent sous le nom de vaporiste. Il existe une association française et il existe des groupes communautés. Les créateurs utilisent des engrenages et des vis visibles, des horloges analogiques, des machines à vapeur, des hélices et des cadrans rotatifs. Et les matériaux sont le métal, le bois ou le verre, mais jamais le plastique et les autres matériaux modernes.
Le dieselpunk influencé par la technologie issue à base de diesel des années 1930 et 1940.
L’ Atompunk s’intéresse à la période 1945-1965 marquée par l’avénement de l’ère atomique et spatiale avec Spoutnik, la guerre froide les super-héros.
Le Cyberpunk souvent lié aux jeux vidéos, qui propose une fusion de l’humain et de la machine avec des êtres hybrides faits de chair et de prothèses intelligentes, idée proche de l‘Homme augmenté.
Il encore d’autres dérivés artistiques ou littéraires liés à la science fiction d’hier passé ou de demain

Quelques artistes : Pete Amachree = Sue Beatrice = Carl Gauthier = Didier Graffet = = Alan Moore = Hazuhiko Nakamura =Hasan Novrozi = Jakub Rozalski=Militello Sylvain = =SimonStalenhag = =Xavier Veilhan = Igor Verny et d’autres

Alan Moore
Pete Amachree.
Didier Graffet
Pete Amachree.
Jakub Rozalski
Jakub Rozalski
Kazuhiko Nakamura



Post – Méta – Hyper-modernisme – des frères ennemis – Billet n°485

Le Post-modernisme est un concept sociologique et philosophique de la fin du 20ème siècle. Ces tenants comme Michel Foucault, Jacques Derrida, Jean-François Lyotard, Fredric Jameson, Jean Baudrillard veulent réenchanter le monde après l’effondrement des courants de pensée : Marxisme = Freudisme libéralisme . Les critiques du post-modernisme seront bientôt contredites, moquées par le Métamodernisme et l’Hypermodernité . Tous ces Ismes ont en commun de rejeter la Modernité contemporaine qui a imprégnée les décennies précédentes.

Le Post-modernisme touche de nombreux domaines culturels, la :musique, la poésie, la littérature, la philosophie. Il a aussi traversé non seulement l’architecture (cf billet n° 458) mais également les arts visuels. Parallèlement au niveau des idées et notamment en littérature s’est développé la New Sincerity initiée par David Foster Wallace, avec son essai : « E Unibus Pluram: Television and U.S. Fiction » Il y a aussi une branche féministe du postmodernisme (+) A voir l’étude de 39 pages de Caroline Guibet-Lafaye « Esthétique de la postmodernité »

Le Postmodernisme n’est pas un mouvement artistique, ni une approche stylistique unique.C’est plutôt un mot valise qui regroupe sous cette dénomination des artistes en rupture avec le courant moderniste.

Ont ainsi a posteriori été répertoriés sans que les intéressés se considèrent y appartenir : Eleanor Antin = Roy_Ascott = Nancy Azara = = Judy Baca = Georg Baselitz,= Lynda Benglis = Trisha Brown = Judy Chicago= Mary Beth Edelson= Lauren Ewing= Gilbert and George=April Greiman =Harmony Hammond= Keith Haring = Allan Kaprow ==Jeff Koons = Joyce Kozloff= Joseph Kosuth =Rosalind Krauss = Sherrie Levine =Roy Lichtenstein = Markus Lüpertz= Diane Neumaier = Yvonne Rainer =Robert Rauschenberg =Faith Ringgold =Rachel Rosenthal = Martha Rosler = Betye Saar (+) = Miriam Schapiro = Carolee Schneemann = Joan Semmel= Sylvia Sleigh= Joan Snyder = Nancy Spero (+) = May Stevens= Athena Tacha = Andy Warhol ==June Wayne = =Wolfgang Weingart =Martha Wilson

=o=o=o=o=o=o=o=

Le métamodernisme (+) (++) s’oppose au postmodernisme. Luke Turner a publié le Metamordernism Manifesto Voir aussi la Thèse de Giada Camerra et par Olivier Long : « Qu’est-ce que le métamodernisme en Peinture  » sur Pratiques picturales , un site de la Sorbonne Paris 1

Parmi les artistes de cette tendance il y a notamment :
Rachel Beach = James O. Clark =Christophe Cuzin = Tacita Dean = Kaye Donachie =Austin Eddy =Dominique Gonzalez-Fœrster =Katharina Grosse= Mona Hatoum = Justine Hill = Christopher Martino = Tania Mouraud= Marcelyn McNeil = Glenn Rubsamen = Claude Rutault = Brendan Smith = Lily Van der Stokker (+) =David Thorpe = Russell Tyler =Amanda Valdez = Felice Varini

L’ hypermodernité ou surmodernité est marqué par le rejet dans l’opinion de la Société de consommation et de ce que l’on a appelé l’ industrie culturelle (+) et des Blockbusters. C’est aussi la tendance au chacun pour soi dans une attitude d’ égoïsme assumé. Et aussi la course effrénée du temps. Ces questions ont été étudiées par le philosophe Gilles Lipovetsky

Quelques artistes de l’hypermodernité : Kévin Ardito = Margaux Auria = =Robin Curtil = Maxime Delhomme =Jenny Feal = Sabine Leclercq == Mükerrem Tuncay

Art relationnel – Billet n° 484

L‘Art relationnel ou Relationnal art est une tendance artistique théorisée par le critique d’art Nicolas Bourriaud dans son ouvrage l‘Esthétique relationnelle. Le terme est utilisé lors de l’exposition Trafic (allusion au film de Jacques Tati) que Bourriaud organise en 1996 au Musée d’Art contemporain de Bordeaux Dans l’art relationnel, l’accent est mis sur  l’expérience de la relation sociale. Les œuvres réalisées ont souvent à voir avec l’Art conceptuel.

Les principaux artistes que l’on rattache généralement à ce mouvement sont :

Vanessa Beecroft,=Henry Bond = Angela Bulloch = Jes Brinch = Maurizio Cattelan
Andrea Clavadetscher = Honoré δ’O = Yann Dumoget
Christian Faucouit = Fred Forest= Liam Gillick = Dominique Gonzalez-Foerster
= Douglas Gordon = Simon Grennan =Jens Haaning =Lothar Hempel
Christine Hill = Noritoshi Hirakawa = Carsten Höller = Pierre Huyghe
= Henrik Plenge Jakobsen = Olga Kisseleva = Maria Lai. =Peter Land
, Miltos Manetas =Raoul Marek = Gabriel Orozco, Jorge Pardo,
Philippe Parreno =Jason Rhoades = Santiago Sierra =
Christopher Sperandio =Eric Schumacher = Rirkrit Tiravanija
= Xavier Veilhan = Gillian Wearing, Kenji Yanobe

Maurizio Cattelan – Sans titre
Felix Gonzalez Torres – Water
Rirkrit Tiravanija- Sans titre (Installation de sac à dos), 1993 –
Carsten Holler- The Pinocchio effect
Liam Gillick – Plancher / plafond de bar provisoire
Christine Hill i The Volksboutique Small Business


Die Neue Leipziger Schule – Billet n° 483

Die Neue Leipziger Schule la Nouvelle école de Leipzig est un collectif d’artistes allemands des années 1990. Son nom fait référence à l‘école de Leipzig fondée dans les années 1970 en République démocratique allemande.

La plupart de ces artistes ont été formés à la Hochschule für Grafik und Buchkunst .Leurs travaux , somme toute classiques, sont souvent une synthèse entre l’abstraction et la figuration. Mais il n’y a pas d’unité de style. Pour certains l’on peut parler d’une réminiscence du réalisme socialiste de la RDA.

Bien que certain rejettent l’appartenance à la «nouvelle école de Leipzig» sont considérés comme en faisant partie : = Hans Aichinger = Tilo Baumgärtel =Alex Bär =Lee D. Böhm =Martin Eder = Tim Eitel =Tom Fabritius= Bruno Griesel = Paule Hammer = Katrin Heichel = Aris Kalaizis =Martin Kobe =Axel Krause = Kathrin Landa = = Rosa Loy = Neo Rauch = Christoph Ruckhäberle = David Schnell = Miriam Vlaming = Matthias Weischer = =Anke Theinert = Michael Triegel

Les galeristes Judy Lybke = Christian Ehrentraut = Matthias Kleindienst ont joué un rôle important pour leur reconnaissance internationale. La Nouvelle école de Leipzig est devenue une marque, un label. Leur réussite est mise en perspective avec les Young British Artists et l’on a parlé de Young German Art

Neo Rauch
Gemälde von Lee D. Böhm – Die Bogenschützin
Alex Bär – portait de femme
Neo Rauch – Neue Rollen
Martin Eder, Stehen lernen
Martin Kobe
Tim Eitel

The British Black Arts -Billet n° 482

The British Black Art est un mouvement artistique et politique radical né au début des années 1980 en Grande Bretagne. C’est au cours de la First National Black Art Convention organisée par le Blk Art Group sur mouvement voit le jour. Il est inspiré des travaux de Stuart Hall. Le mouvement a émergé auprès du grand public à l’occasion de l’exposition The Other Story organisée en 1989 à la Hayward Gallery. Cette exposition montrait des œuvres d’artistes asiatiques et aussi des africains et caribéens originaires des anciennes colonies britanniques

Sont associés au mouvement du British Black Arts : Rasheed Araeen, David A. Bailey, Black Audio Film Collective , Sonia Boyce ,,Eddie Chambers, Shakka Dedi, Denzil Forrester ,Lubaina Himid (+) Claudette Johnson , Remi Kapo, Mowbray Odonkor =Eugene Palmer, Keith Piper , Donald Rodney , Mark Sealy, Marlene Smith = Maud Sulter. Aubrey Williams

Par la suite l’on y adjoint d’autres tenants de l’art noir britannique tel que  : Hurvin Anderson == Hew LockeSteve MCqueen =Chris Ofili = Khadija Saye =Yinka Shonibare = Lynette Yiadom-Boakye

Trois d’entre eux ont reçu le Turner Prize : Lubaina Himid = Steve MCquenne et Chris Ofili

Pour compléter la documentation L’art noir et la décolonisation d’Anne Lafont = British Black Art – L’histoire de l’art occidental en débat par Sophie Orlando

Destruction du Front national» (1979-80), par Eddie Chambers
How the West was Won 1982 Donald Rodney
Between the Two my Heart is Balanced 1991 Lubaina Himid
Onward Christian Soldiers» (1984), par Mowbray Odonkor
Ofili, Chris; No Woman, No Cry

Les magiciens de la Terre- 1985 – Billet n° 481

Les Magiciens de la Terre, ce ne sont pas des prestidigitateurs issus des campagnes. Il ne s’agit pas non plus d’un mouvement artistique. Les Magiciens de la Terre est le titre donné à une exposition d’art contemporain, organisée en 1989 au centre Georges-Pompidou et à la grande halle de la Villette.

Elle est initiée par Jean-Hubert Martin alors Directeur du musée national d’art moderne – Centre Pompidou. Cette exposition a eu un retentissement international de par son approche. L’exposition a permit, en montrant les œuvres de 101 artistes, de faire connaître des d’artistes vivants hors de l’Occident. Toutes les régions du Monde ont été représentées : l’Asie, l’Extrême Orient, l’Afrique, l’Amérique latine, l’Océanie et aussi les Inuits jadis appelés de façon péjorative Esquimaux

Cet événement a permis de faire voler en éclat le complexe de supériorité du monde artistique européen et nord-américain . Il a fait passer l’art mondial reconnu à l’art global, universel.
Comme toujours lorsque les règles établies sont bousculées, de vives controverses ont été faites ,à propos de la sélection des artistes. Par exemple il a été reproché d’avoir pour l’Afrique, retenu des œuvres souvent qualifiées avec condescendance d‘Art primitif. Tandis que pour l’Asie ce sont des artistes formés dans des écoles d’art et qui sont jugés subversifs dans un pays comme la Chine.

L’exposition visait à démontrer l’universalité de la création et la complémentarité des arts d’où qu’ils viennent. Ceci pour ériger un pont entre toutes les œuvres, nées des cultures différentes et les faire entrer dans le champ de l’art contemporain. Ceci en faisant dialoguer entre elles des formes d’art jusqu’ici peu connues ou méprisées.

Un catalogue de l’exposition de 1989 a été édité par le Centre Pompidou – Voir Ici en 276 pages en fichier Pdf En 2014, le Centre Pompidou dans le cadre de son « Histoire des expositions », à l’occasion du 25ème anniversaire de cette exposition mythique a organisé des évènements, conférences, colloques, exposition de documents d’archives

Voici la liste des artistes invités aux Magiciens de la Terre
Pour un certain je n’ai trouvé que peu ou pas d’informations
Marina Abramović =Dennis Adams =Sunday Jack Akpan
=Jean-Michel Alberola =Giovanni Anselmo = Rasheed Araeen
=Nuche Kaji Bajracharya =John Baldessari =José Bédia
=Joe Ben Jr =Jean-Pierre Bertrand =Gabriel Bien-Aimé
=Alighiero Boetti =Christian Boltanski =Erik Boulatov
=Louise Bourgeois =Stanley Brouwn =Frédéric Bruly Bouabré
=Daniel Buren =James Lee Byars

=Seyni Awa Camara ==Mike Chukwukelu =Francesco Clemente
=Marc Couturier ==Tony Cragg =Enzo Cucchi = Cleitus Dambi =Neil Dawson
=Bowa Devi =Maître Didi ? =Braco Dimitrijevic =Amidou Dossou
=Nick Dumbrang =Jean Jacques Efiaimbelo =Nathan Emedem
=John Fundi =Julio Galán =Moshe Gershuni =Enrique Gomez ?
=Dexing Gu =Hans Haacke =Rebecca Horn =Shirazeh Houshiary
=Huang Yong Ping =Alfredo Jaar =Nera Jambruk

=Ilia Kabakov =Tatsuo Kawaguchi =Sur Kawara =Anselm Kiefer
=Bodys Isek Kingelez ==Par Kirkeby =John Knight =Agbagli Kossi
=Barbara Kruger = =Paulosee Kuniliusee =Kane Kwei =Boujemaâ Lakhdar
=Georges Liautaud =Felipe Linares =Richard Long =Esther Mahlangu
=Karel Malich =Jivya Soma Mashe =John Mawurndjul
=Cildo Meireles =Mario Merz =Antoni Miralda =Tatsuo Miyajima
=Norval Morrisseau =Juan Muñoz =Henry Munyaradzi

=Claes Oldenburg =Sven Ozeph =Nam June Paik
=Lobsang Palden =Wesner Philidor =Sigmar Polke =
Temba Rabden =Ronaldo Pereira Rego =Chéri Samba=
Sarkis =Raja Babu Sharma =Jangarh Singh Sharma
Sherpa Bhorda =Nancy Spero =Daniel Spoerri
Hiroshi Teshigahara =Yousuf Thannoon =Lobsang Thinle
=Cyprien Tokoudagba =Twins Seven Seven =ténia
=Ken Unsworth =Chef Mark Then =Coosje Van Bruggen
=Patrick Vilaire =Vyakul =Jeff Wall =Lawrence Weiner =
Ruedi Wem
=Krzysztof Wodiczko =Jimmy Wululu
=Jack Wunuwun =Collectif Waow =Yang Jiechang

Polke jeux d’enfants
Joe Ben Jr
Stanley Brouwn
Mike Chukwukelu
Paulosee Kuniliusee
Boujemaâ Lakhdar

Dresdner Sezession 89 -Billet n° 480

Die Dresdner Sezession 89 – est un mouvement artistique fondé à Dresde, à la Galerie Mitte, en 1989 par 23 femmes artistes. Il est toujours actif de nos jours. Cette association fait réfèrence au Groupe de 1919. Il faut se rappeler que ce sont les Montags demonstrationen à l’Automne 1989 à Dresde qui ont entrainé le qu’en 1989 débute le processus de la réunification de l’Allemande.

Ces artistes veulent exprimer leur potentiel créatif. Elles jugent que le monde d’aujourd’hui a besoin de la manière féminine. De la percevoir à partir d’un sentiment d’identité féminin. En tant qu’approche spirituelle, elles sont unies par une nécessité intérieure, base de l’expression artistique .
Ces artistes veulent confronter les styles diffèrents liés au parcours, à l’age, à l’itinéraire de chacune des membres

Le groupe tient la Galerie Drei (+). En 1994 et 1997 ont été montées au bord des rivières Prießnitz et Kaitzbach des installations et performance « Wasser-Kunst-Aktionen“ (actions d’art de l’eau.)

Sont à l’origine du groupe :
Léonore Adler=Sigrid Artes = Regina Buer =Christa Donner
Heidemarie Dreßel = Kerstin Franke-Gneuss =Petra Graupner
Angela Hampel =Christine Heitmann =Karin Heyne =Bärbel Kuntsche
Christine Littwin =Kerstin Quandt =Gabriele Reinemer =Thea Richter
Annerose Schulze ==Gudrun Trendafilov = Ulrike Triebel
=Petra Vohland =Karin Weber
On fait partie du groupe à une période ou à une autre 
Gudrun Brückel = =Konstanze Feindt Eißner
Rita Geißler = =Krista Grunicke =Mandy Herrmann-Amrouche
Annina Hohmuth = Christiane Latendorf
=Gerda Lepke =Stella Pfeiffer =Irene Wieland =Tanja Zimmermann
Et ici un dossier d’illustration de leurs œuvres

Secession de Dresde 1989
Angela Hampel – Janus
Irene Wieland

Tim Rollins and K.O.S.Kids of Survival – Billet n° 479

Tim Rollins and K.OS -Kids of Survival est un collectif d’artistes fondé par Tim Rollins – 1955-2007 . Cet artiste membre de la communauté Baptiste est l’un des membres fondateurs de Group Material. Peintre à la fibre sociale, contestataire a été élève du conceptualiste Joseph Kosuth

A partir de l’été 1981 Tim Rollins enseigne dans le Bronx à l’ Intermediate School 52. En 1982, il lance à l’intention de ses élèves les plus doués, le programme « Art and Knowledge Workshop » Cette initiative sociale associe la pratique artistique, la littérature et l’histoire de l’art. Elle engendre en 1984 le collectif Tim Rollins and KOS.

Le groupe peint généralement de façon collective, sur des pages arrachées à un livre classique de la littérature occidentale, montées en grille, des toiles à grande échelle. Ils y montrent des scènes allégoriques, des sculptures et des dessins en référence avec la lecture et l’écoute de la musique découvertes ensemble.

Le collectif est très actif . Il est présent notamment en 1985 et 1991 à la Whitney Biennials = en 1987 à la Documenta de Kassel = en 1988 à la Biennale de Venise (1988). Et en 2009 le Tang Museum leur consacre une rétrospective. En 2013 ils présentent Darkwater chez Lehmann Maupin . Tim Rollins and K.O.S. ont exposé à Portland et à New York, en Chine, en Suisse, en Angleterre et en France. En 2014 la Galerie Chantal Crousel présente « A Midsummer Night’s Dream (after Mendelssohn) ».En 1996 un documentaire leur est consacré « Kids of Survival : The Art and Life of Tim Rollins and K.O.S.« 

Tim Rollins K.O.S. a compris, parmi membres les plus importants : Angel Abreu, Jorge Abreu = Howard Britton = Robert Branch = Richie Cruz = Ala Ebtekar=Aracelis Fernandes = Eric Fernandes= George Garces = Victor Llanos= Nelson Montes = Annette Rosado = Carlos Rivera == Rick Savinon = Noe Sosa =Logan Swedick

Un certain nombre de collégiens nés dans la décennie 1970 ont, à un moment ou à un autre, fait partie du collectif Tim Rollins and KOS : Wilson Acosta, = Che Addison = Christina Argulla = Adalberto Badillo=Aracelis Batista, =Wesly Martin Berg =Daniel Bocatto =Jose Burgos =Brenda Carlo= Emanuel Carvajal = Felix Cepero = Ivania Cordero = Adam DeCroix,=Robert Delgado = Joshua Drayzen = Luis Feliciano =James Gillian= Michael John Gonzales = Anel Hernandez = Pedro Herrera= Ivor Jones = William Lugo = Richard Lulo = John Mendoza =Joel Nieves= Jose Padilla, =Jose Parissi = Roberto Ramirez=Alberto Rivera = Marcus Roberts= Hector Rodriguez = Roy Rogers = Jesus Ruiz= Darnell Smith = Lenin Tejada =Gregorio Torres = Lissette Torres = Miguel A. Valentin =Steven Vega =Yesenia Velez= Benjamin Volta = James Wells = Bryce Zackery

Animals Farm
Arerika for Karl
Tim Rollins
., Cursing Despair,
Dark water – Installation
Tim Rollins & KOS X-Men/Malcolm X (After Marvel Comics and Malcolm X),


Group material – Billet n°478

Group Material – GM est un collectif d’artistes fondé à New-York en 1989 et actif jusqu’en 1996. Certains de ses membres ont été formés à la School of Visual Arts par Joseph Kosuth l’un des promoteur de l’Art conceptuel.

Les membres de Group Material s’insurgent contre la domination du néo-expressionniste et du marché de l’art. Leurs idées sont féministes ou parfois marxistes. Ils privilégient les expositions collaboratives. Ils ont des positions militantes dans le domaine politique, social, médical et culturel. Par exemple avec = Democracy = AIDS Timeline = The People’s Choice.

Group Material utilise des objets du quotidien achetés dans les magasins ou collectées auprès des habitants du quartier :photos de mariage, poupées, collage) recueillis auprès de personnes vivant dans leur quartier.

Au départ ils disposent une vitrine au 244 East 13th Street, Puis ils se nomadisent et font des présentations dans les bus, le métro, les journaux et dans la rue. Ils louent aussi des espaces publicitaires dans la presse et sur les panneaux d’affichage.

Group-material a participé à la Whitney Biennial ,à la Documenta 8 et exposé à la Dia Art Foundation ou PS 1 Contemporary Art Center. Plus récemment Raven Row Gallery a inclus Group Material dans son exposition a history of irritated material. Et un ouvrage leur été consacré :Show-Tell-Chronicle-Group-Material

Ont appartenu, à un moment ou à un autre à Group Material :
Julie Ault (+) = Doug Ashford = Patrick Brennan = Thomas Eggerer
Mike Glier =Felix Gonzalez-Torres = Hans Haacke=Janet Henry
Jenny Holzer= = Barbara Kruger =Louise Lawler =Nancy Linn
Carrie Mae Weems = Mundy McLoughlin = Marybeth Nelson
Richard Prince = Tim Rollins =Nancy Spero

Tim Rollins
Doug Hasford
Group Material – AIDS Timeline
Group Material = Democraty education 1988 =Dia Art Foundation, NYC
=Felix Gonzalez-Torres = Candy Stacks
Janet Henry
Nancy Spero
Carrie Mae Weem

El Grupo Estrujenbank -Billet n° 477

El Grupo Estrujenbank (1989-1993) est un groupe d’artistes espagnols initié à New York, par Juan Ugalde et son épouse ainsi que Dionisio Cañas et Mario. Lozano. Leur activité débute la même année au cours de laquelle ils rentrent à Madrid. Il y organisent leur première exposition à la galeria Buade.

Outre la peinture le groupe Estrujenbank utilise la photographie, la publicité, les vidéos, les performances. Il s’implique dans le domaine politique et social. Par exemple il promeut une campagne d’alphabétisation « « Cambio de sentido ». Il rejette par la satire et la transgression l’art institutionnel et commercial. Ils créent le magazine Estrujenbank news. En 2008 Le garage Ediciones a publié « Tot-estrujenbank  » Il faut avoir à l’esprit le contexte espagnol avec politiquement la Guerre civile 1936-1939 – le régime Franquiste 1936-1977 et la mort du Caudillo = la Transición democrática española et artistiquement la Movida dans laquelle Patricia Gadea s’est fortement impliquée
A consulter la thèse de Carmen González García : « El grupo Estrujenbank y su proyecto en el Madrid de finales de los años 80 y principios de los 90 »

Les membres du groupe
Eau de Cologne – 1991
Cuadro del submarino
La limpieza Masexigente
Interview de Juan Ugalde fondateur d’. Estrujenbank


Young British artists – Billet n° 476

Young British artists ou YBAs est un groupe de jeunes artistes visuels postmoderne qui se constitue à la fin des années 1980. La plupart de ces artistes ont été formés au Goldsmiths Art College pour la première génération et au Royal College of art pour la suivante

Freeze est la première exposition organisée en 1988 par Damien Hirst , alors totalement inconnu, dans une caserne de pompiers désaffectée des Docklands Puis les expositions se sont succédées à la Modern medecine; à la Saatchi Gallery , Brilliant ! au Walker Art Center de Minneapolis ou encore Sensation (+) à la Royal Academy . Elles ont contribué à faire connaître ces jeunes artistes britanniques Très vite YBA est devenu un label, une marque et ils ont replacé les arts visuels britanniques à l’international. Plusieurs d’entre eux sont devenus les plus chers du marché de l’art

Les jeunes artistes d’ YBAs , héritiers de l’art conceptuel et du minimalisme, se sont tournés vers une représentation crue du quotidien, avec des œuvres choc qui explorent la vie quotidienne et la place de l’artiste dans la société. Les YBAs ont la volonté de choquer le public. Ils utilisent des images gratuites violentes ou pornographiques à la limite de la décence. Leur démarche a bénéficié d’une large couverture par les tabloïds britanniques.

Leurs œuvres sont souvent controversées ou considérées comme scandaleuses. Il y a notamment The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living de Damien Hirst ou encore My Bed et Everyone I Have Ever Slept With 1963–1995 de Tracy Emin ou les nus difformes de Jenny Saville qui rappellent ceux Francis Bacon

Pour compléter l’information : Thèse de Clément GhysQuand une « avant-garde » fait Sensation
: les Young British Artists
= « Good to know:  » Les Young British Artists » sur Asper Magazine = Dans Le Monde « des artistes britanniques dans le vent  » Sur Beaux arts « Le meilleur et le pire des-collaborations art et mode »

Sont rattachés au groupe des Young British Artists :
Fiona Banner = Henry Bond = Christine Borland = Glenn Brown
= Angela Bulloch = Jake et Dinos Chapman = Mat Collishaw
= Ian Davenport = Tracey Emin = Angus Fairhurst =
Nick Fudge = Anya Gallaccio = Liam_Gillick = Douglas Gordon = Marcus Harvey
= Damien Hirst = Gary Hume = Michael Landy = Abigail Lane
=Sarah Lucas = Lala Meredith-Vula = Chris Ofili = Richard Patterson
= Simon Patterson = Stephen Park = Steven Pippin = Marc Quinn
= Fiona Rae = Alessandro Raho = Jenny Saville (+) = Yinka Shonibare
= Sam Taylor-Johnson (+) = Gavin Turk = Mark Wallinger
= Gillian portant = Rachel Whiteread

Damien Hirst – The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living