Groupe la queue d’âne et le néo-primitivisme- Billet n°141

Le groupe de la Queue d’âne Ослиный хвос est naît de la scission du Valet de Carreau en 1912 . Il est créé par Mikaël Larionov et Natalia Goontchrova. Il veut s’écarter de l’approche occidentale de Paul Cézanne pour revenir à une inspiration populaire russe. Cette attitude que l’on appelle le Néo-primitivisme, développée dans le manifeste d’Alexandre Chevtchenko Le terme ne doit pas être confondu avec le primitivisme d’artistes français qui s’inspirent de ce que l’on appelait alors l‘art nègre et de nos jours d‘art africain.

Le nom du mouvement se veut un dénigrement de la peinture française d’un Cézanne. Il n’est pas sans rappeler le canular de Roland Dorgelès qui en 1910 à Montmartre attache met un pinceau à la queue de l’âne Lolo et intitule le résultat « Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique  » signé Joachim-Raphaël Boronali.

Une exposition est organisée à Moscou en mars 1912 à laquelle participent Michel Larionov, Natalia Gontcharova, Vladimir Tatline et Kasimir Malevitch ainsi qu’Alexandre Chevtchenko, Mikhaïl Le Dentu, Marc Chagall Niko Pirosmani Ilia Zdanevitch

L’année suivante Michel Larionov, Mikhaïl Le Dentu et Ilia Zdanevitch créent,un sous-groupe le Toutisme

Natalia Gontcharova,Mariage
Petrov Vodkin – bathing_of_a_red_horse_
Natalia Gontcharova Le garçon au coq, , 1910
Khorovod-la-ronde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.