Le surréalisme 7/7 – au cinéma, au théatre, en musique, en photographie -Billet n° 222

Le surréalisme n’a pas seulement concerné la littérature, la peinture et la sculpture, il a aussi influencé le cinéma, le théâtre, la musique, sans oublier la photographie

S’il n’y a pas à proprement parler de cinéma surréaliste, certains réalisateurs ont reflété l’état d’esprit des surréalistes, dans leurs films , comme notamment Germaine Dulac, Luis Buñuel, et plus éloignés des années 1920 , Federico Fellini, David Lynch, Shūji Terayama, Terry Gilliam, Raoul Ruiz ou encore, Alejandro Jodorowsky Marco Ferreri,Milos Forman, Peter Greenaway, Alfred Hitchcok, Jim Jarmusch, Stanley Kubrick, Roman Polanski, Jacques Prévert, Jean Renoir, Josef von Sternberg,Yórgos Lánthimos . . .

Voici la liste de quelques films considérés comme surréalistes selon Gaston Modot et une autre liste des 15 meilleurs films surréalistes selon Sens critique

Germaine Dulac -La Coquile et le Clergyman

Parmi les photographes surréalistes il y a Eileen Agar = Antonio Ávila = Hans Bellmer = Denise Bellon = Jacques-André Boiffard = Pierre Boucher = Brassaï =Théodore Brauner =Claude Cahun = Georgette Chadourne = Hugo Cifuentes =Erik Johansson = Henriette Grindat = Artür Harfaux = Germaine Krull =Marcel Lefrancq = Éli Lotar =Dora Maar = Suzanne Malherbe = Lee Miller =Man Ray = Sandy Skoglund =Wols

Man Ray
Lee Miller, Portrait of Space 1937.
Dora Maar Mannequin-étoile 1936

Le théâtre intéressait peu André Breton. Pourtant il a côtoyé, dès 1920, Jacques Prévert ,au 54, rue du Château, le contestataire et en 1930 le fondateur du Groupe Octobre Les œuvres théâtrales surréalistes semblent donc peu nombreuses. Il y a Les Mamelles de Tirésias de Guillaume Apollinaire en 1917, « Le désir attrapé par la queue » de Pablo Picasso en 1940, puis en 1948 Les quatre petites filles

Puis lui a succédé dans les années 1950  » le Théâtre de l’Absurde » avec notamment Eugène Ionesco et La Cantatrice chauve, Samuel Beckett, Arthur Adamov, Jean Genet, Jacques Audiberti et le cavalier seul, voire Harold Pinter.

Le cavalier seul de Jacques Audiberti

La musique populaire, notamment le jazz, n’a pas en 1925 les faveurs d’André Breton, mais il fait machine arrière dans Silence d’or en 1944. Il a donc, semble-t-il était peu écrit sur la musique, sauf par le compositeur belge André Soubis à qui l’on doit « Quelques airs de Clarisse Juranville -1928 »

Cependant quelques compositeurs ont été, au fil du temps, influencés par le Surréalisme : Erik Satie et Parade dès 1917 = George Antheil et son Ballet mécanique = Pierre Schaeffer et ses cinq études de bruits dont l‘étude aux trains = Edgar Varèse = Kurt Weill et sa Mahagonny Songspiel , Igor Stravinsky et l‘histoire du soldat = François Bayle et l’expérience acoustique et encore Hal Rammel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.