Colonies d’artistes : L’École de Barbizon – Billet n° 2

L’école de Barbizon est l’une des plus anciennes colonies d’artistes. Le terme école n’est pas exact. En effet il n’y a jamais eu  de maître, de leader. C’est Barbizon qui a influencé beaucoup de regroupements de peintres paysagistes un peu partout dans le monde et notamment aux Etats-Unis.

Les peintres à Fontainebleau, caricature, L’Illustration, 1849

Barbizon est alors un hameau de Chailly-en-Brière. à la lisière de la Forêt de Fontainebleau. Les artistes fréquentaient l’auberge Ganne. Outre Barbizon,  les villages voisins étaient aussi investis par les artistes , au bourg de Chailly-en-Brière, à Marlotte (cf Groupe de Marlotte ), à Bois le Roy, Samois sur Seine  Moret sur Loing Par contre le village voisin de Grez-sur-Loing ne sera fréquenté par des peintres scandinaves qu’à l’orée du 20ème siècle

C’est Camille Corot qui découvre ce village de bucherons en 1822. Très vite il est rejoint par des amis qui peignent sur le motif. Les précurseurs ou découvreurs sont,  outre Camille Corot,  Charles-François Daubigny , Jean-François Millet, Théodore Rousseau, Alexandre Desgoffe  ouThéodore Caruelle d’Aligny , complétement oublié de nos jours

Au fil du temps, et jusqu’en 1875  ils furent rejoints par de nombreux artistes : Honoré Daumier =Henri Harpignies =Félix Ziem= Antoine-Louis Barye

Et aussi une multitude de « petits maîtres » que seuls les spécialistes connaissent :=Auguste Allongé =Auguste Anastasi =Adolphe Appian =Paul Armandi=William Baptiste Baird =Hippolyte Ballue =Pierre Ernest Ballue =Albert Bance =Charles Joseph Beauverie =Henri Biva  = William Blair Bruce =Henri-Arthur Bonnefoy =Georges Bonnemaison =Jacques Raymond Brascassat =Jules Breton =Louis-Nicolas Cabat =Adolphe-Félix Cals =Mario Carl-Rosa =Armand Cassagne =Charles Ferdinand Ceramano =Ferdinand Chaigneau =Charles-Paul Chaigneau =Octave de Champeaux =Gabriel- Gervais Chardin  =Albert Charpin =Antoine Chintreuil =Eugène Ciceri =Jean-Baptiste Auguste Clésinger =Jules Coignet =Joseph Coosemans =Pierre Emmanuel Eugène Damoye =César de Cock =Xavier de Cock =Alexandre Defaux =Hippolyte Camille Delpy =Charles-Félix Deshayes =Narcisse Diaz de la Pena =Léon-Victor Dupré =Jules Dupré =Constant Dutilleux =Marie-François Firmin-Girard =Camille Flers =François Français =Jean-Baptiste Georges Gassies =Jean Charles Denis Grandjean=Nicolas Grigorescu =Claude Guilleminet =Antoine Guillemet =Adriaan Joseph Heymans = James-Thwaite Irving =Charles Jaque   ==Louis Aimé Japy =Eugène Lavieille =Paul Lazerges =Paul Lecomte =Charles Le Roux =Michel Eudes de L’Hay =Camille Magnus =Emile van Marcke =Gabriel Mathieu =Jan Monchablon =Jean-Baptiste Olive =François Auguste Ortmans = Laszlo Paäl=Léon Germain Pelouse =Charles Olivier de Penne =Jean Émile Renié =Léon Richet=Adrien Sauzay =Adrien Schulz =Paul Tavernier =Paul Désiré Trouillebert =Constant Troyon =Eugène Verboeckhoven =Paul Vernon =Alexandre René Veron =Jules Jacques Veyrassat =Félix Brissot de Warville =Louis Victor Watelin =Edmond Charles Joseph Yon et d’autres  

Un circuit des peintres est proposé par l’Office de Tourisme.

5 commentaires sur “Colonies d’artistes : L’École de Barbizon – Billet n° 2

  1. Votre article sur l’Ecole de Barbizon est très intéressant. En 2019 J’ai visité ce village en cherchant les traces de mon arrière grand oncle, l’artiste peintre James Thwaite Irving, qui a séjourné à Barbizon vers 1883. J’ai eu le plaisir de découvrir le Musée Départementale des Peintres de Barbizon, dans l’ancienne auberge Ganne, mais Irving ne figure pas dans les archives.

    Dans notre famille nous avons un portrait de James Thwaite Irving peint en 1883 par l’artiste canadienne William Blair Bruce (qui résidait aussi à Barbizon), et plus récemment j’ai trouvé une trace écrite de cette rencontre. Dans un livre très intéressant de Joan Murray, « Letters home, 1859-1906 : the letters of William Blair Bruce », j’ai trouvé des nouvelles preuves de la présence de James Thwaite Irving à Barbizon, et de son amitié avec l’artiste Canadienne William Blair Bruce.
    https://archive.org/details/lettershome185910000bruc/page/50/mode/2up?q=Irving

    Sur la page 50 du livre de Joan Murray, Bruce écrit de Paris le 24 avril 1882: « Do you know that I have been advised by Hawkins, Calvert, Irving and several other artists to postpone my home visit if possible until another season, and not to break my picture into two. »
    Dans ses notes sur la page 51 Joan Murray indique que « J. Thwaite Irving, landscape painter, was nominated to the Royal Academy and was a member of the New Watercolour Society. »
    Sur la page 57 du livre de Joan Murray, Bruce écrit de Barbizon le 30 août 1882: Il est inquiet par ses finances et donne les détails de sa comptabilité. Celle-ci montre les frais d’hôtellerie chez Madame Siron pour un loyer mensuel de 170.50, et des revenus de quelques peintures qui comprennent la vente d’une esquisse à Irving pour 60.00 le 30 juillet. Il n’est pas clair dans quelle devise Bruce raisonne, mais elle pourrait être le dollar canadien.
    Sur la page 73 du livre de Joan Murray, Bruce écrit de Barbizon le 6 février 1883: « have received rather amusing accounts of Irving from Scotland. His picture was very well received ».

    Ces nouvelles informations montrent que James Thwaite Irving a développé son style de peinture « plein air » sous l’influence d’artistes françaises qu’il a rencontré pendant ses voyages, et certainement à Barbizon dans les années 1882-1883. Ceci confirme les histoires de sa vie qui nous ont été oralement transmises par notre famille.

    Il aurait été bien de retrouver les noms de William Blair Bruce et de James Thwaite Irving dans votre liste de « petites maîtres, » mais je sais aussi que vous avez indiqué « et d’autres. » C’est certain que beaucoup d’artistes sont passées par Barbizon à cette époque!

    Cordialement,

    William Walkington

  2. Bonjour, Quelqu’un pourrait-il me donner les dates de naissance et de décès et davantage sur le peintre Paul ARMANDI. J’ai au moins déjà appris ici qu’il faisait partie de l’école de Barbizon. Merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.