Biennale internationale de l’Aquarelle de Shanghai – Shanghai Zhujiajiao International Watercolour Biennial Exhibition – 上海朱家角国际水彩画双年展简介

jury-shanghaizhujiajiaointernationawatercolourlbiennale.1268627262.jpg

Membres du Jury de la Biennale de l’aquarelle de Shanghai

On commence à avoir des échos de la Première Biennale internationale de l’Aquarelle de Shanghai. – Shanghai Zhujiajiao International Watercolour Biennial Exhibition . Le magazine « L’art de l’Aquarelle » dans sa récente livraison, consacre  six pages à cet événement.Nicholas Simmons qui est membre du Jury international, nous fait par de son expérience. Sur son  blog on y trouve un reportage illustré de la manifestation qui se tiendra du 15 avril au 15 septembre 2010

Tous les bateaux du monde – François-Edmond Pâris (1806-1893) Amiral et . . . aquarelliste

bateaux-du-monde.1268530246.jpg

Le  Musée national de la marine présente « Tous les bateaux du monde, la fabuleuse collection de l’amiral Pâris » jusqu’au 19 septembre 2010.

François-Edmond Pâris,  Ingénieur, peintre et dessinateur, hydrographe, ethnologue et écrivain. Il embarque, à 20 ans, comme hydrographe lors d’une expédition conduite par Dumont d’Urville . Lorsqu’il est à terre, il  reproduit à l’aquarelle les bateaux. Quelques années plus tard il participera à deux autres campagnes dirigées par le commandant Laplace. Il réalise plus d’une centaine d’aquarelles de bateaux des côtes d’Afrique orientale, d’Inde, de Chine et d’Amérique du Sud.

Il s’intéresse aux moteurs à vapeur qu’il étudie en Angleterre. Il a publié des travaux savants et notamment des « Souvenirs de la marine » et « Essai sur la construction navale des peuples extra européens »Il a fait exécuter, sur la base de ses relevés, environ 250 maquettes de bateaux.

Il sera promu Vice-amiral, puis élu président de l’Académie des sciences puis il a été nommé conservateur du Musée de la Marine, au Louvre à partir de 1871, jusqu’à son décès.Voir aussi ici

Voici quelques exemples d’ aquarelles ou dessins qu’il a réalisés au cours des expéditions auxquelles il a participé.

paris-1.1268530396.jpg

François-Edmond Pâris – Bateau – Aquarelle

honolulu-paris.1268530577.jpg

François-Edmond Pâris – Honolulu, vue du port – 1839 – Aquarelle

navire-de-guerre-birman.1268530623.jpg

François-Edmond Pâris -Navire de guerre birman

paris-sampan.1268532175.jpg

François-Edmond Pâris – Sampan – Aquarelle

francois-edmond-paris-1862-souvenirs-de-jerusalem.1268532121.jpg

François-Edmond Pâris -Souvenir de Jérusalem – 1861 – Aquarelle

Dessiner ou peindre des animaux – Les chiens– Partie 3

 clipper-le-chien-de-picasso.1268195402.jpg

Pablo Picasso – Clipper 1895

 Le chien vit auprès de l’homme depuis des millénaires. Il est omniprésent dans notre société. On en dénombre environ 8 millions en France, soit 1 chien pour 8 habitants. Ce sont les américains qui battent le record avec 1 animal pour 5 habitants. Les rapports entre l’homme et le chien sont très étroits. On trouvera une étude  de Socio-anthropologie

Le chien est chez nous, dans la rue, à la chasse, à la télévision, dans les dessins animés. Il a aussi été le personnage principal de plusieurs films ou leur a fourni le titre. comme « un chien andaloux » ou ‘le chien des Baskerville ‘   Et puis il décore nos intérieurs, avec les gravures, les lithographies, les dessins, des tableaux et aussi, bien entendu des aquarelles.

C’est à partir de la Renaissance que les artistes peintres s’intéressent vraiment au chien,. Il est  montré comme animal de compagnie, puis à la chasse, le plus souvent en meute. C’est au 17 ème siècle que le chien devient le sujet principal d’un tableau, avec par exemple Paul de Vos (1596-1678) -François Desportes (1661-1743) ou Jean-Baptiste Oudry (1686-1755). Au 19ème siècle et au 20 ème siècle le chien reprend le statut d’animal de compagnie, de chien de garde Puis, avec l’art abstrait, il représente un symbole

 Si l’on veut dessiner ou peindre un chien, l’on ne doit donc pas rencontrer de difficulté pour trouver un modèle dans la vie de tous les jours.  Et puis sur Internet de nombreux sites leurs sont consacrés. En voici une sélection, « chiens de race  » « chien  » « chiens de France  » « cynophilie  » et encore « Société centrale canine  » sans oublier l’article conscré au chien  dans « Wikipedia  » Et avant de dessiner ou de peindre le chien il est intéressant d’étudier son anatomie ici et

chien-anatomie.1268196073.jpg

Et maintenant, rentrons dans le cœur du sujet.

Le site de Cyril Junet, « the dog museum » est  incontournable. On trouve aussi comment dessiner un chien sur « draw and paint  »  et chez les coinceurs de bulles  Et encore, pour les petits et les grands «  je dessine  » Deux vidéos  » Portrait d’un chien au pastel  » et « dessiner un chien »      On trouve de nombreuses photos sur la toile, en voici une sélection « photos-animaux  »  « Naturanimal » et encore « puppy dog web  »

Un certain nombre d’ouvrages sont consacrés au sujet « Dessiner et peindre les chiens  » par Patricia et Philippe Legendre – « Les chiens – Apprendre à dessiner – pas à pas » de Walter Foster et aussi « Apprendre à dessiner les chiens  » par Brown chez Vigot

On trouvera un certain nombre d’œuvres d’artistes dans « Le chien dans l’art  » ou encore avec « le lévrier italien  »  Frank Legall et François Le Teich et les chiens et la chasse.Un collectif d’artistes et pour conclure un annuaire d’artistes animaliers spécialisés dans les chiens.

Edvard Munch ou l’Anti-Cri à la Pinacothèque de Paris et aussi « Munch og Danmark » à Oslo

bache-munch-157x227.1267773429.jpg

La Pinacothèque de Paris présente jusqu’au 18 juillet 2010 une exposition consacrée à Edward Munch (1863-1944) connu du grand public pour le Cri. L’œuvre, victime périodiquement de la convoitise des voleurs   a occulté les autres facettes de l’art du peintre norvégien. En effet, son œuvre est beaucoup plus large et plus diverse. Il est considéré par certain comme le précurseur de l’expressionnisme. Il a tout expérimenté tous les supports, toutes les techniques, la peinture à l’huile, le dessin, la gravure, la sculpture, les collages, la photographie, les films. Et puis, même si la Pinacothèque n’en parle pas, il y a aussi l’aquarelle. Je renvoi à mon article de septembre 2009 mon article A  voir vidéo de l'exposition ici

Une autre exposition lui est actuellement consacrée au Musée Munch d’Oslo « Munch og Danmark » jusqu’au 18 avril 2010. On peut notamment y voir notamment cette œuvre plus joyeuse  que le Cri (1893)

munch-port-1905.1267774425.jpg

Edward Munch –   Port Tarbaek – 1905.

Et puis il y a eu à Bale,en 2007, à la Fondation Beyeler « Signes de l’art moderne  »

 

Douai – Aquasol -10ème Salon de l’Aquarelle

aquasol.1268280485.jpg

 Dans la Halle aux draps de l’hôtel de ville de Douai, du 3 au 11 avril 2010, l’Association Aquasol , tiendra son 10 ème Salon dédié entièrement à l’aquarelle. Avec les artistes suivants :

Marie-José ANSELME – Anne-Marie CHEVALIER – Fabienne CLIN

Brigitte DONAZAR   Brigitte FLAHAUT –  Martine HUMBERT

Evelyne LEROY Chantal MALFAIT

    Yann MARQUANT -Rozière SZYMKOWIAK

     Françoise TALLEUX -Marie-Françoise VALENCELLE

 

Charley Toorop (1891-1955) – peintre néerlandaise – au Musée d’art moderne

toorop-affiche.1267722111.jpg

Le musée d’art moderne de la ville de Paris  présente jusqu’au 9 mai 2010 la première rétrospective, en France d’Annie Caroline Pontifex Fernhout-Toorop, dite Charley Toorop,  figure majeure de l’avant-garde hollandaise. Il s’agit d’une version adaptée de l’exposition présentée au  « Museum Boyman Van Beuningen  » de Rotterdam en fin 2008.   C’est plus de quatre vingt de ses œuvres qui sont présentées, avec une mise en perspective, dans « la chambre d’amis » des tableaux de  Bart Van Der Leck   Fernand Léger  Piet Mondrian Gerrit Rietveld Ossip Zadkine Jan Toorop Pyke Koch  Henk Chabot

Philippe Dagen, sans doute sévère, dit dans le Monde que  » l’œuvre se présente comme l’alternance de moments de grande force créatrice et d’autres d’une surprenante faiblesse. On connaît peu d’artistes qui passent ainsi sans transition du chef- d’œuvre au ratage »

A voir également l’exposition que lui consacre  l’ Institut néerlandais avec ses dessins et sa correspondance, jusqu’au 11 avril 2010

Charley Toorop Privée  

Charley Toorop adhère  à 25 ans, au mouvement  expressionniste « Het Signaal  Le signal »

Elle peint des portraits d’elle-même, de ses enfants, de ses amants, de ses amis et des paysans de Zélande. Elle exécute également des natures mortes. Les  traits sont anguleux, les  contrastes violents,  inspirés du cubisme et de l’expressionnisme hollandais. Elle est à la croisée des chemins de la modernité. Elle a  côtoyé  le luminisme  la nouvelle objectivité   « de Stijl  »   Plus tard elle est influencée par l’image photographique, la mise en lumière, le mouvement.

Elle était la fille du peintre symboliste Jan Toorop et la mère d’Edgar Fernhout l ’un des principaux représentants de la nouvelle abstraction en Hollande.  Elle était l’amie de Piet Mondrian, de Gerrit Rietveld ou de Bart van der Leck et elle collectionnait leurs œuvres.

Sur artcyclopedia on retrouve les qui se trouvent dans les musées. Et voici quelques unes de ces oeuvres.

toorop-fleurs-1919.1267722621.jpeg

Charley Toorop – Fleurs – 1919

charley-tooropself-portarit-with-children1929.1267722195.jpg

Charley Toorop – Autoportrait avec ses trois enfants – 1929

toorop-fermiers-1930.1267722292.jpg

Charley Toorop – Fermiers – 1930

charley-toorop-nature-morte-a-lassiette-blanche-1940-1942.1267722367.jpg

Charley Toorop – Nature morte à l’assiette blanche – 1940/1942

charley-toorop.1267723917.jpg

Charley Toorop – Autoportrait – 1952/1954

Chemin dans le p’ti bois – Aquarelle

 Pour changer de mon aquarelle sur la « manif » plutôt agitée quant au thème, j’ai choisi de représenter un chemin, dans un petit bois. Ce n’est malheureusement pas le « petit bois derrière chez moi  ». On va bientôt en sortir et l’on devine dans un lointain plus ou moins proche, la campagne, peut-être aussi une colline.

Travail réalisé sur un format « raisin » 50 cm x 60 cm – Papier Montval 300 g. grain tendu sur châssis – Technique grand humide. Voici « l’oeuvre »

chemin-boise-001.1268131998.JPG

Chemin dans le p’tit bois – ©masmoulin 2010 – Aquarelle

Cliquez sur le lien pour agrandir l’image

Festival d’aquarelle à Wassy (Haute-Marne)

 festival-wassy.1267867298.jpg

Le 3ème festival d’aquarelle se tiendra à Wassy, près du lac du Der du 28 mai au 6 juin 2010.

Exposerons au festival :

Marie-France Adamec – Isabelle Becker – Boris Beluche

 -Céline Bour-Chollet – André Chapsal -Annie Chemin

 Barbara Diakite- Magali Dion-Novak – Anet Duncan –

Aline Ekmedjan – Marie-Jeanne Fabry

Jean Forget – Laurence Ghislain – Marie-Anne Heme

 Christiane Javaux  Christiane Juan

 Fernand Lamy – Eric Laurent – Tsin Liu Shu

Jean-Luc Maillot – François Malnati – Mantis – Annick Minster

 Catherine Mithouard – Jean-Charles Mouginot – Annick Nünger

 Suzel Peverada – Michel Poope – Slawa et Viktiria Prischedko

Joëlle Pulcini – Micheline Reboulleau -Michèle Reynier

 Hubert Riff   -Frieda Rouffa – Marie-Hélène Stokkink 

Et aussi

Des artistes régionaux sélectionnés par un jury

Des stages ainsi que des démonstrations seront proposés par Laurence Ghislain  Fernand Lamy  Christiane Juan    Mantis   François Malnati. En marge de l’exposition une conférence sera donnée sur « aquarelle et voyage »

Les expositions seront réparties entre plusieurs sites : les grandes halles – le foyer du théâtre  la médiathèque – la grande salle du conseil – la salle Ménissier  – l’office du tourisme. Renseignements : festivaquarellewassy@laposte.net  et Office du tourisme de Wassy : 03 25 07 64 47

Aquarellistes français du 19 ème siècle – Partie 4 François-Louis Français. Eugène Fromentin – Charles Garnier – Victor Gilbert – François Marius Granet – Henri Harpignies.

François-Louis Français 1814-1897

François Louis Français, aquarelliste, graveur, illustrateur est né à Plombières-les-Bains. Il débute comme commis de librairie à Paris, à l’âge de 15 ans. Il entreprend très vite des études artistiques auprès de Jean-Baptiste Corot puis de Jean Gigoux . Il commence alors une carrière de paysagiste. Il a fait partie de l’école de Barbizon Il participe avec Tony Johannot,  Jean-Louis Meissonier à l’illustration de Paul et Virginie.  Il débute au Salon de 1837 Il illustrera aussi la Fables de Jean de La Fontaine, les romans d’Eugène Sue, de Champfleury et d’autres. Il collabore à des journaux comme Le Magasin pittoresque, l’Artiste ou Le Tour du Monde. Il a fait de nombreuses. illustrations. En 1890, il entre à l’Institut. Il été  par ailleurs officier de la légion d’honneur. Il est l’un des fondateurs de la Société des aquarellistes français. On trouve les musées qui possèdent des œuvres sur Artcyclopedia

francois-louis-francais-effets-de-lumiere-au-crepuscule-aqua.1268074655.jpg

François-Louis Français- Effet de lumière au crépuscule

Eugène Fromentin 1820-1876

Eugène Fromentin est un peintre orientaliste et écrivain français né à La Rochelle. Il a été l’élève de Louis Cabat qui lui fait découvrir la peinture de paysages. Il visite l’Algérie et en ramène des croquis de paysages et des autochtones. Il y retourne en mission  archéologique, en 1852. Il dessine, prend des notes. Il est influencé par Eugène Delacroix Ses œuvres montrent des détails précis avec des couleurs brillantes. On trouve les musées qui possèdent des œuvres sur Artcyclopedia

fromentin-arabes.1268075075.jpg

Eugène Fromentin – Arabes

Charles Garnier 1825-1898

Caricaturiste, dessinateur, aquarelliste  mais surtout connu comme l’architecte de l’Opéra de Paris et né à Paris. Il prend très jeune des cours à l’école de dessin de la rue Racine  Il fait des études d’architecture, à l’Ecole des Beaux-arts er dans divers ateliers Il remporte en 1848, à 23 ans,  le grand prix de Rome, ce qui lance sa carrière. L’année suivant il est pensionnaire à la Villa Médicis. Il visite l’Italie, La Grèce, la Turquie. Il étudie les  modèles de l’architecture antique, classique et baroque. Il a ramené de nombreux dessins techniques, certains aquarellés. Lorsqu’il rentre à Paris, il travaille auprès de Viollet-le-Duc . En 1860,  il remporte le concours organisé par Napoléon III,   pour la construction du nouvel opéra à Paris. Il a rédigé des ouvrages scientifiques. Il a aussi fait de nombreuses caricatures.  Un certain nombre sont regroupées dans un très intéressant album que l’on peut télécharger au format PDFIl. En 1874 il est élu membre de l’Académie des Beaux-arts en 1874.

garnier.1268078580.jpg

Charles Garnier – Croisés (?)

Victor Gilbert 1847-1933

P eintre français   né à Paris. il expose au Salon de Paris des 1873. C’est le peintre de la Belle époque, les fleuristes, l’ambiance des boulevards, les Halles, les marchés de Paris et de Province, les travailleurs. Il peint aussi les enfants. C’est alors un personnage reconnu reçu dans les salons mondains. . On trouve les musées qui possèdent des œuvres sur Artcyclopedia

victor-gilbert-choeur.1268078983.jpg

Victor Guilbert – Le choeur

François Marius Granet 1775-1849

Peintre et dessinateur français né à Aix-en-Provence . Il suit des cours de dessin à l’Académie de sa ville avec Jean-Antoine Constantin ici . Il monte à Paris en 1796 et devient l’élève de Jacques-Louis David. Il est l’ami de Girodet-Trioson et de Dominique Ingres . En 1802 il se rend à Rome et  dessine des intérieurs d’édifices religieux. Ingres fait son portrait à la Villa Médicis. Il devient en 1826, conservateur au Louvre puis au château de Versailles. Il peint des lavis, des dessins et des aquarelles en marge de sa peinture officielle.  Il était reconnu de son vivant. Il était chevalier de la Légion d’honneur et membre de l’institut. On trouve les musées qui possèdent des œuvres sur Artcyclopedia 

granet_colisee-cote-st-jean-de-latran-lavis-brun.1268079105.jpg

François Marius Granet – Le Colisée vu de St-Jean de Latran

Henri Harpignies 1819-1916

Peintre et dessinateur français né à Valenciennes. Il entre à 27 ans, à Paris, dans l’atelier de Jean Achard . Il y apprend le dessin, la composition, la peinture de paysage sur le motif. Il s’installe pour un temps en Italie. De retour en France, il rejoint Corot et l’Ecole de Barbizon. En 1861 il expose avec succès au Salon qu’il continuera à fréquenter. Ses œuvres sont conservées en grand nombre dans les musées français, en particulier au Louvre, au musée d’Orsay, au Petit Palais, et dans les musées de plusieurs grandes villes de Province

On trouve les musées qui possèdent des œuvres sur Artcyclopedia

harpignies-rive-gauche-de-la-seine.1268079218.jpg

Henri Herpignies – Rive gauche de la Seine

Aquarellistes Suisses – Swiss watercolorists – Schweiz Aquarell

 carte-de-suisse.1267951716.jpg

Je continue à tenir mes « carnets de liens ». Cette fois-ci, voici celui des aquarellistes suisses. J’avais déjà quelques noms dans les favoris de mon navigateur et j’ai aussi sillonné le portail d’art Suissart  La quête est difficile, en effet il n’existe pas à mon connaissance, d’organisation d’aquarellistes. Par ailleurs, les intéressés, lorsqu’il citent des liens de renvoi , c’est souvent ceux de galeries mais rarement ceux de « leurs petits camarades » En résumé il y a un peu moins de trente noms. Je suis donc  tout à fait intéressé par les liens supplémentaires que les un(e)s ou les autres pourront m’indiquer. A noter qu’un certain nombre d’artistes pratiquent non seulement l’aquarelle, mais utilisent aussi d’autres médiums.

Mélanie Argenton  Bruno Bachmann

 Elisabeth Broennimann  Anton Buri  Daniele Carrel 

Patricia Dépras  Patricia Emonet-Schreiner –  Danièle Fraboulet   –

Daniel Frank   Jacqueline Gandubert   Reinhold Ganz   Morgann_Gyger

 Marianne Grommet-Bangwa  André Hominal
Elisabeth Jacob    –   Daniel Kirchofer  –Roger Kohler  – Heinz Kropf  Pauline Liniger  

Magdelena Madlinger  Michel MarchandHelga Matzner

Willy Maurer  – Daniel Matti  – Josette Mercier

htGuy-Claude PortmannBruno Ritter 

Nicolas Ruffieux  Heinz Schweizer

Isabelle TabinDaniel Thomas – Edith Thurnherr

 Robert TilburyClaude Uebel  – Bernard Völlmy  – Antoinette Vonlanthen

Marcq-en-Baroeul – XXVIIème Salon des artistes – Participants et palmarès

ampe.1267454553.jpg

Jean Ampe – Idolâtrie

Invité d’honneur :  Jean Ampe , lauréat 2008

Jury : Jeannine Collin (professeur d’art plastiques) – Marjorie Desmaret (Galerie Septentrion) Jean-François Dupas (journaliste) Michel Taeckens ( historien d’art)

Participants 

Josy Acarie, acrylique – Carine Adam , acrylique – Danièle Altide, acrylique – Patrick Baudry, acrylique – Agnès Bauer, huile – Evelyne Benin-Berger , acrylique – Jean-Michel Bermyn, huile – Pierre-Jean Bermyn , huile – Marie-Jo Betremieux, sculpture – Sandrine Billion, raku – Pierrette Boitelle, acrylique – Jean-Luc Bonduau , acrylique – Roger Bougamont, gravure – Elisabeth Boulanger, dessin – Sabine Boulinguiez, huile –Christiane Bouquet, plâtre ciré – Lyliane Buttin, acrylique – Maddy Canion, acrylique – Denis Capon, pastel – Fabien De Clercq, acrylique – Anne De Smedt, huile, Danièle De Vrieze , gravure – Pierre Debroucker , aquarelle – Carole Decock, acrylique – Stéphane Delecroix , technique mixte – Christine Deloffre-Castel, huile – Gérard Dervaux , aquarelle – Jean-Paul Dervaux, terre cuite – Martine Devulder, terre cuite – Amaury Dubois , huile – Marie-Edith Ducloy , huile – Roselyne Duprez – Aliette Duroyon , enduit – Jeanne Dusart, huile – Nicole Feron, acrylique – Pascal Feutry, huile –  Chantal Florin – Yvette Fruit-Verdoy, pastel – Carol Gabrel, terre patinée – Nicole Gallant , huile – Yves Gaumetou , sculpture, Danièle Goethals, acrylique – Annick Gontier , pastel – Martine Graczyk, acrylique – François Gruson , crayon – Françoise Guillaume, pastel –Hugues Jacobs – Lucas Jardin, huile – Myriam Lefebvre, huile – Marie Lemaire, technique mixte – Marine Leroux, pastel – Pierre Leroy, acrylique – Caroline Lefebvre-Faglin, technique mixte – Anne-Marie Letombe-Cabarros, huile – Claudine Mouraux , technique mixte – Hélène Mulliez, livre d’artiste – Cecilia Niel, matière végétale – Paulette Olivier-Hennon, huile –  Marie-Hélène  Paoletti, cartons toilés – André Peers , huile – Jeannine Picat , huile – Marie-Noëlle Platel, huile – Chantal Prouvost , aquarelle – Anne Requillart, bronze – Michel Ribaux, collage sur bois – Nadine Roll, aquarelle et collage – Francis Ruban, huile – Monique Sarazin, technique mixte – Jean-Pierre Secq, huile – Nicole Spiers , raku – Eugénie Spilliaert, acrylique – Odile Spilliaert, encre – Françoise Suin , carton et résine – Janet Swann, acrylique – Frédérique Thersen, technique mixte – Nathalie Tillie, acrylique – Jocelyne Tisserand , acrylique – Brigitte Valiergue, acrylique –  Jean-Claude Van Noten, acrylique – Bernadette Vanderbeken , acrylique – Régine Verley , aquarelle – Barbara Vermunt , technique mixte – Lucien Vignolle , technique mixte – Céline Wauquier, acrylique  Traudi Weiss , technique mixte – Serge Zamagna , aquarelle

Il faut noter que seuls  87 artistes ont été retenus par le jury sur les 220 qui avaient postulé. On trouve une majorité d’artistes professionnels. Les liens hypertextes renvoient aux sites des artistes ou à défaut à des articles relatant une exposition collective ou en solo. Les peintres à l’acrylique sont les plus nombreux, suivis des peintres à l’huile. On ne dénombre que six aquarellistes

podium_1.1267998415.jpg

Palmarès

Le grand Prix de la Ville a été décerné à Nicole Spiers , le prix de l’office de tourisme  à Barbara Vermunt, le prix de la galerie Septentrion à Lucas Jardin et la médaille du Salon à Traudi Weiss. Le prix du public a été attribué à François Gruson

Il y a lieu de noter qu’en 2008, le prix du la galerie Septemtrion avait été décerné à Trudi Weiss et la médaille du Salon à Lucas Jardin .

Che XiuCheng – Aquarelliste chinois – Coup de projecteur

che-xiu-chen-banniere.1267930485.jpg

http://fairymeadow-jennifer.blogspot.com/

On trouve sur le Web de nombreux sites et blogs d’aquarellistes d’origine chinoise. Mais la plupart du temps ils se sont installés aux Etats-Unis ou au Canada.

Che XiuCheng est un aquarelliste chinois né dans la Province de Shandong . Il vit en Chine où ses œuvres  primées par des jurys nationaux sont exposées à travers lle pays, depuis plus de vingt ans. Il peint « en plein air » des paysages de montagne du Taihang et  celles du Yimeng,   la ville de Guilin ou encore celle de Luzhi Je  trouve ses aquarelles superbes, colorées, lumineuses, habitées. Voici quelques unes de ses oeuvres

xiucheng-che-1.1267931188.jpg

xiucheng-che-3.1267931271.jpg

che-xiucheng.1267931312.jpg

Lucian Freud, peintre britannique – Eléments de biographie et quelques oeuvres

lucien-freud-photo.1267680476.jpg

Lucian Freud

Lucian Freud est un peintre britannique, d’origine allemande, né à Berlin en 1922. Il est le petit fils de Sigmund Freud, le père de la psychanalyse. Il arrive en Angleterre avec ses parents en 1934. Il obtient la nationalité britannique en 1939. Il suit à l’East Anglian School of Painting and Drawing l’enseignement de Cédric Morris 

En 1943 il installe un atelier à Londres dans le quartier de Paddington. Dès cette époque il peint et dessine beaucoup. Il vend alors sa production aux parents et amis de la famille. Il illustre pour l’éditeur Nicholson and Watson un recueil de poèmes de Nicholas Moore A sa première exposition en 1944 à la Lefevre Gallery, il présente «The Painter’s Room » représentative de sa période « surréaliste ».

Il fait la connaissance de Francis Bacon qui deviendra son ami. A Paris, il rencontre Alberto Giacometti et Pablo Picasso. En 1948, il participe à l’exposition « La jeune peinture en Grande-Bretagne » Au début des années 1950, il abandonne la pratique du dessin et se consacre exclusivement à la peintre. Il se voit attribuer le prix de l’ Arts Council,  pour  » Interior at Paddington ». En 1954, avec Bacon et Ben Nicholson,  il représente son pays à la  Biennale de Venise

Lucian Freud peint presque exclusivement des portraits depuis les années 1950. Ce sont généralement des nus. Ses modèles sont la plupart du temps des membres de sa famille, d’autres peintres ou des amis. Ses modèles ne posent pas. Ils sont assis sur un siège ou sur le sol, sans apprêt. Sa mère a posé à partir de 1972 pendant près de dix ans ou encore le performeur Leigh Bowery (1961-1994). Pour son jubilé, en 2002, la reine Elisabeth II qui lui a confié la réalisation de son portrait pose à Buckingham Palace . Son oeuvre  sera largement critiquée   Mais c’est vrai qu’il a dit « Qu’est-ce que j’attends d’un tableau ? Qu’il étonne, trouble, séduise, persuade. »

C’est au départ un peintre de la finesse et de l’hyperréalisme et ses œuvres rencontrent dans les années 1980 le succès auprès du public. Cela ne l’empêche pas d’effectuer un virage important dans l’exécution de ses nouvelles œuvres.

Il utilise alors des pinceaux gros et rigides, une matière plus épaisse et notamment de blanc d’argent appelé encore de céruse ou de Cremnitz qu’il mélange aux couleurs. Il obtient un nouveau réalisme violent avec une lumière plus brutale, des couleurs froides. Les corps sont souvent représentés dans des positions inconfortables, torturées, sans artifices. Il montre la chair humaine avec les yeux de l’anatomiste, du biologiste. Il est évident que cette nudité étalée sans fard, choque ou indispose. Il donne maintenant au personnage plus d’espace dans un environnement construit. A la même époque il reprend la pratique du dessin au crayon et au fusain.

Lucian Freud travaille debout, très lentement, toute la journée Il a généralement « plusieurs fers au feu »

A partir des années 1970-1980 de nombreuses les expositions et rétrospectives qui lui sont consacrées. En Grande Bretagne, mais aussi à Washington, à Paris, à Berlin. Et notamment celle du British Council  « Lucian Freud: Painting and Works on Paper, 1940-1991″ montrée à Rome, à la Tate-Liverpool, au Japon, en Australie et encore « From London: Bacon, Freud, Kossoff, Andrews, Auerbach, Kitaj » à Edimbourg, Luxembourg, Lausanne, Barcelone, Saint-Paul de Vence. Plus récemment, c’est en 2002 à  la Tate Britain et d’autres lieux encore  et actuellement au Centre Pompidou

En 2008, son tableau « Benefits Supervisor Sleeping «  de 1995, a été  adjugé lors d’une enchère chez Christie’s New York, pour 33 millions de dollars soit 21, 5 millions d’euros.

Pour voir les musées qui présentent ses œuvres, c’est sur  Artcyclopedia

Et voici une sélection de quelques œuvres de l’artiste

 freud-painters-room-1943.1267681980.jpg

Lucian Freud – The Painter’s Room – 1944

   freud-crayons-noir-et-couleurs-1944-pet-mouse.1267682199.jpg

Lucian Freud – Pet Mouse – Crayons – 1944

   freud-interior_paddington-1951.1267682393.jpg

Lucian Freud – Interior Paddington – 1951 

lucian_freud_bananas-1952.1267683907.jpg

Lucian Freud – Bananas-1952

 freud-a-painter-1962.1267682583.jpg

Lucian Freud – A painter-1962

 wastegriynd-with-house-1970-1972.1267684240.jpg

Lucian Freud – Wasteground with house – 1970/1972

 painters_mother-s.1267684514.jpg

Lucian Freud – Painter’s mother – 1978

 lavabo.1267684963.jpg

Lucian Freud – Deux lutteurs japonais et lavabo – 1983/1987

 leigh-on-a-green-sofa.1267682945.jpg

Lucian Freud – Leigh on a Green Sofa – 1993

leighundertheskylight1994.1267683146.jpg

Lucian Freud – Leigh under the skylight – 1994

nakedadmirer20042005.1267683455.jpg

Lucian Freud- Naked admirer – 2004/2005

paintersgardenwitheli2006.1267683729.jpg

Lucian Freud -Painter’s garden with Eli -2006

Le billet sur l’exposition à Pompidou, c’est ici

Sunshine award – Passage de relais -handover – Entrega

relais.1267811412.jpg

Mon amie Irina Rekhviashvili , vient de me décerner récemment le « Sunshine award  » Mon tour est venu de passer le relais. Exercice toujours délicat, puisque beaucoup d’autres amis bloggeurs mériteraient tout autant d’être choisis. J’ai essayé de « panacher » entre les aquarellistes, les dessinateurs, les photographes, les européens et les amis d’outre atlantique, les femmes et les hommes. Je n’ai choisi que des blogs mis à jour régulièrement.  Voici ce choix « à hauts risques »

My friend Irina Rekhviashvili, I just recently awarded the « Sunshine Award » My turn has come to move over. Always delicate, since many other friends bloggers deserve equally to be chosen. I tried to « mix » between watercolor, designers, photographers, Europeans and friends across the Atlantic, women and men. I have chosen as blogs updated regularly. Here’s choice ‘high risk’ (translation Google)

Mi amigo Irina Rekhviashvili, sólo recientemente galardonado con el « Premio Sunshine » ha llegado mi turno para mover más. Siempre delicada, ya que muchos otros amigos bloggers merecen igualmente ser elegido. Traté de « mezcla » entre la acuarela, diseñadores, fotógrafos, los europeos y los amigos del otro lado del Atlántico, las mujeres y los hombres. He elegido como blogs actualizados regularmente. Aquí está la elección de ‘alto riesgo’

Acuarela on line

 Blog espagnol plein de ressources, de renseignements

 sur la pratique de l’aquarelle et son actualité

 Cathy Bernot  

Photographe de la Champagne

Juan Carlos Cardesin

 Aquarelliste espagnol

Fabio Cembranelli

Aquarelliste brésilien

François Collette et BizArt

Un passionné d’art moderne

Il est belge…mais il se soigne. C’est lui qui le dit dans son autre blog

Cathy

 Aquarelliste expatriée en Afrique du Sud

Tito Fornasiero

 Aquarelliste italien

Benoi Lacroix (sans  » t « ) 

Dessinateur belge

Joshemari Larrañaga

Aquarelliste espagnol

Suzanne McDermott

Aquarelliste américaine

Daniel Peci

 Dessinateur américain

Yves Pothier

 Aquarelliste français

Allez leur rendre visite, je suis certain que vous approuverez ce choix

Dessiner ou peindre des animaux – Le cheval et les artistes – Partie 2

chevaux-se-battant-dans-lecurie-delacrois.1267440306.jpg

Eugène Delacroix – Chevaux arabes se battant dans l’écurie

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

De nombreux artistes,  à toutes les époques,  ont  dessiné ou peint le cheval.

Le Musée vivant du cheval   (ou voir le cache) nous montre les réalisations d’un certain nombre d’artistes. Le site consacré au « pur sang arabe  » aussi. Et voici une petite sélection avec par exemple,  Albrecht Adam  Cecil Charles Windsor Aldin   Rosa Bonheur Harry Helliott  Le Rallic  Pablo Picasso et « le meneur de cheval nu  » Georg Stubb à la Tate Gallery .Sans oublier les chinois  Han Gan  ou Xu Beihong

De nombreux peintres animaliers contemporains exposent sur leurs sites des dessins , des aquarelles ou d’autres peintures, autour du cheval. « Horse art collection « Le groupe « chevaux expophil  » où l’on retrouve notre ami Yann Lesacher et aussi « Le cheval dans tous ses états  » avec Aaequus et encore Carolle Beaudry Graziella Bordignon    Magali Court  Claudia Duffé Corinne Dupeyrat   Laurent Frison  Dominique Gioan  Magali Laurent  Carine Meunier Christine Picavet Anne Piola Laetitia Plinguet Cyrille Reguerre  Jeanne Saint Cheron Véronique de  Saint-Vaulry  Virginie Servais-Picor Agnès Roy   Julie Vranckx Et puis aussi (Lol)

Lucian Freud – L’atelier au Centre Pompidou

freud-lucian-affiche.1267598148.jpg

Lucian Freud – Reflet avec deux enfants (autoportrait), 1965

Madrid, Museo Thyssen Bornemisza 

Le Centre Pompidou présente du 10 Mars 2010 au 20 juillet 2010, une exposition consacrée à Lucian Freud. Le peintre londonien, aujourd’hui âgé de 88 ans,  est  considéré, comme l’un des peintres contemporains les plus importants de notre époque. Depuis la rétrospective de 1987, également au Centre Pompidou, l’artiste n’a pas été exposé en France.

Une cinquantaine de tableaux de grand format seront montrés. S’y ajouteront des œuvres graphiques et de photographies de l’atelier de l’artiste. C’est en effet autour de l’Atelier, que s’articule cette exposition. . J’ai mais en ligne un article consacré à la biographie du peintre. C’est ici .

L’article intitulé  » Lucian Freud, peintre académique de l’obscène  » de Philippe Dagen, dans le Monde du 11 mars 2010, n’est pas tendre avec l’artiste. Je présume que beaucoup de visiteurs partagerons cet avis. En effet, ce ne sont pas parce que la côte de oeuvres de Lucian Freud atteind des sommes astronomiques, qu’il s’agit de chefs d’oeuvres.

Aquarellistes français du 19 ème siècle – Partie 3 – Gabriel Decamps – Gustave Doré – Guillaume Dubuffe fils – Nicolas Escalier – François Flameng.

Alexandre-Gabriel Decamps 1803-1860

Peintre, dessinateur, graveur et lithographe français. Il commence sa formation auprès d‘Etienne Bouhot puis d’Abel de Pujol qu’il quitte déçu de son enseignement. Dès 1820 il devient peintre indépendant. Il dessine alors des scènes de rues, des paysages, des scènes de chasse. Il visite l’Afrique du Nord et le proche orient et lance la mode de l’orientalisme. Il rencontre beaucoup de succès auprès d’un large public. Ces œuvres sont au musée du Louvre, à Chantilly et dans plusieurs musées de par le monde. On les retrouve sur Artcyclopedia

decamps-jeune-orientale-assise-sur-un-divant.1267526860.jpg

Alexandre Decamps – Jeune orientale sur un divan

Gustave Doré 1832-1883

Peintre, illustrateur , graveur et sculpteur français. C’est un artiste autodidacte connu internationalement de son vivant. Il dessine sa première lithographie à treize ans. Deux ans plus tard il est engagé comme caricaturiste au « Journal pour rire » Il expose au Salon dès 1848. A partir des années 1850 et jusqu’à sa mort il illustra une centaine d’ouvrages, notamment « La Divine Comédie » de Dante, « Pantagruel » de Rabelais, « Don Quichotte » de Cervantès, « Les Travailleurs de la mer » d’Hugo ou les contes de Charles Perrault. Il réalise également une centaine de tableaux, de nombreux dessins et aquarelles et des sculptures. Il s’installe un moment à Londres. Ses œuvres sont présentes dans de nombreux musées, à retrouver sur Artcyclopedia

gustave-dore-plombiere_-le-chasseur-adosse-au-pin-_-1875-aqua.1267527454.jpg

Gustave Doré – Sous bois

Guillaume Dubufe Fils 1853-1909
Il a d’abord été formé par son père le peintre Louis Edouard Dubufe .puis Alexis Joseph Mazerolle   Le compositeur Charles Gounod est le beau-frère de sa mère. Il est l’ami d’Auguste Rodin. Et sa fille Juliette Dubufe-Wehrlé est également peintre.. Il séjourne souvent à Capri dans une villa familiale .En 1885 il décore le plafond du foyer de la Comédie-Française et en 1900 l’un des tableaux du « Train bleu » de la gare de Lyon à Paris. Il meurt en mer au large de Buenos Aires

g-dubufe-portrait-de-raymond-dubufe-aqua-1884.1267527607.jpg

Guillaume Dubuffe fils – Portrait de Raymond Dubuffe

Nicolas Félix Escalier 1843-1920
Peintre et architecte né à Paris. Elève d’André pour l’architecture et Delaunay pour la peinture. Il présente au Salon en 1873 des aquarelles représentant des intérieurs de monuments rapportées d’Italie. Il a comme la plupart des artistes français de cette époque également peint à l’huile, des portraits et surtout des panneaux décoratifs somptueux

escalier-femme-au-luth-africain-tech-mixte.1267527799.jpg

Nicolas Félix Escalier – Femme au luth africain

François Flameng 1856-1923
Peintre , graveur et illustrateur français. Il a été l’élève de Hédouin, Cabanel , Jean-Paul Laurens et de son père Léopold Flameng. En début de carrière il reproduit des œuvres peintes. Par exemple, dans les années 1870 il participe à l’illustration du pour le catalogue de la galerie Durand-Ruel. Il se présente pour la première fois au Salon en 1875. Il reçoit une médaille en 1879, et le Grand Prix en 1889. Il est nommé professeur à l’Ecole des Beaux-arts en 1905, devient membre de l’Institut la même année. Son œuvre d’illustrateur est aussi importante que son œuvre peinte. Il a illustré notamment les écrits de François Coppée, Victor Hugo, Walter Scott, Alfred de Musset. Les scènes historiques et les scènes de genre sont ses thèmes mais aussi des portraits des célébrités de l’époque. On trouve ses œuvres dans les musées sur Artcyclopedia  

flameng-_-sur-le-pont-aqua.1267527919.jpg

François Flaming – Sur le Pont

Dessiner ou peindre les animaux – Le cheval – Approches techniques – Partie 1

 cheval-cabre-leonard-de-vinci.1267434775.jpg

Cheval cabré de Léonard de Vinci

Après une série d’articles sur le corps humain, je me propose d’investir maintenant le monde des animaux.

Comment dessiner ou peindre les animaux

Je vais commencer par le cheval. C’est la plus belle conquête de l’homme, avec son élégance, sa prestance altière. C’est aussi l’animal qui a été le plus souvent peint ou dessiné au cours des siècles par de nombreux artistes. Ensuite je parcourrai le monde familier des chiens et des chats, les animaux de la ferme, les bêtes sauvages, les oiseaux, les poissons et les insectes.

Certains sites montrent  un savoir faire, un pas à pas, une démonstration, d’autres nous proposent des œuvres, des photos, une approche spécifique des animaux étudiés.

Voici donc en premier les approches techniques. Un second article nous montrera les représentations des artistes.

Tout d’abord quelques sites  pour faire connaissance avec ce bel animal avec « Goodelie  » qui dit tout sur les chevaux   ensuite un lexique  puisdeux autres qui étudient l’anatomie « Cheval envergure  »  et « Carolo  »   et encore « Cheval passion  »

Puis quelques sites pour dessiner un cheval. Tout d’abord celui de Bon Davis puis de Carol  Rosinski  et Sébastien Dardenne Un autre sur les allures  des chevaux avec les coinceurs de bulles Également des dessins de chevaux de différentes races avec « Goodelie  »  et encore Bénédicte Gelé« humeurs équines  » et « Picture Draw  »  ainsi qu’un pas à pas de notre ami Thierry de Marichalar

Et aussi un forum d’artistes tourné vers l’univers du cheval « Art Cavalo »

Enfin une vidéo « Comment je dessine un cheval »de « Kelly 22 Dada  » qui propose d’autres  vidéos consacrées aussi  au cheval et aussi    cette autre démo

https://dailymotion.com/video/x5c9s6_comment-je-dessine-un-cheval_animals

Et encore un certain nombre d’ouvrages répondent à la question « comment ? » « Apprendre à dessiner les chevaux » de Sam Sawitt  et avec le même titre celui de Jean-Pierre Lamérand   et aussi de de Brown chez Vigot « Dessiner et peindre des chevaux » de Jennifer Bell

Et pour terminer, une sélection,  parmi les sites qui proposent des photos de chevaux,   « juste-chevaux  »   « photos-animaux  » « Best horses  »  « Horses.com  » et « photos gratis  »

Et aussi, à la marge  » Peindre un cheval avec son ordinateur » sur le forum Equid’Design  et aussi le « Cheval qui peint  »

Et je voudrais pas conclure sans évoquer la peinture chinoise  avec aussi cette  Démo en vidéo   

Sunshine award – Merci Irina

sunshine-award.1267379327.jpg

Mon amie Irina Rekhviashvili  la moscovite,  me fait l’honneur et a la gentillesse de me décerner  le « Sunshine award » et je l’en remercie très vivement. Cette récompense lui a été attribuée par la canadienne Christiane Kingsley

Comme le veux la règle qui régit les awards sur le web, elle a « transmis le flambeau » en donnant cette récompense aux bloggeurs suivants

Le blog photos d’Eleonora Baldwin

Roma every day

Un informaticien en retraite d’Avoca dans  l’Arkansas

 « Qui  peint presque tout le temps »

Ken Barclay

Une artiste de l’Ohio qui pratique les techniques mixtes

The art of Manon Doyle

Le blog de l’illustrateur et dessinateur newyorkais
Stephen Gardner

Le blog de notre amie aquarelliste espagnole de Bilbao

 Noemi Gonzalez « Nono »

Pintar a la acuarela

Le blog d’une aquarelliste espagnole de Madrid
 Carmen Jimenez

Le blog de la canadienne Jo

a majority of two  

Le blog d’un publiciste et dessinateur
Tommy Kane

Un photographe de l’Ohio

Mr. Abraham Lincoln

Une aquarelliste de Californie

Jean Lurssen

Mo vit à Las Vegas qu’elle photographie chaque jour
 Another Las Vegas Daily Photo  

Votre serviteur
 masmoulin

Le blog d’une aquarelliste de Vicence en Italie

 Jane Minter

Le blog de Teresa Palomar Lois aquarelliste

Lost in wonder

 Le blog d’une artiste du Colorado
Jala Pfaff

Le blog de Gringo Zero et sa  pratique l’acrylique
Gringo learns  to paint