Abstract expressionism – 1/3 Ce qu’il faut savoir – Billet n° 285

The abstract expressionism l’expressionnisme abstrait est un mouvement (ou un phénomène? ) de l’Art moderne, né à New-York dans les années 40. New York, « the Big Apple » , va en une décennie, ravir à Paris, durablement, le statut de Capitale des Arts 1900-1968.

On sait maintenant, le rôle qu’à joué la Centrale Intelligence AgencyCIA . Par son action et son aide financière elle a largement contribué à ce nouveau leadership de l’art américain (cf. le travail de l’historienne britanniqueFrance Stonor Saunders : Qui mène la danse ? La CIA et la Guerre froide culturelle. The independant a titré en 1995 « Modern art was CIA weapon » (l’art moderne était l’arme de la CIA) Ce mouvement s’exprima pendant une vingtaine d’année avant d’être supplanté autour de 1965 par le Pop Art.

C’est le critique d’art Robert Coates, qui en 1946 dans The New Yorker, emploi le terme d’expressionnisme abstrait». Les expressionnistes abstraits sont marqués par les influences du surréalisme et l ‘abstraction. de Wassily Kandinsky et d ‘Arshile Gorky , les œuvres de Hans Hofmann et sa théorie du Push and pull, et aussi le rôle de Wolfgang Paalen et de sa revue DYN

On considère que, Willem de Kooning et Franz Kline sont les initiateurs du mouvement de l’ abstract expressionnism. On rattache ce mouvement à ce que l’on appelle l’École de New-YorkThe New-York School

Par ailleurs un certain nombre d’artistes , notamment les surréalistes français, qui ont fuit le nazisme et se sont réfugiés aux Etats-Unis ont également contribué à l’essor de l’art américain.
On peut citer : Hans Namuth , Yves Tanguy , Kay Sage , Max Ernst , Peggy Guggenheim , Leo Castelli , Marcel Duchamp , André Masson , Roberto Matta , André Breton , Marc Chagall , Jacques Lipchitz , Fernand Léger ou encore Piet Mondrian

The art of this Century gallery, Pierre Matisse gallery, Julien Levy gallery ou Betty Parsons Gallery ont très vite exposé le travail des peintres expressionnistes abstraits

Les critiques d’art comme Leo Steinberg , Harold Rosenberg ou Clement Greenberg, par ailleurs membre de l’ American Commitee for Cultural Freedom ont eut une influence dans le développement de ce mouvement. Ils ont chacun leurs protégés, Rosenberg promeut Willem de Kooning , Franz Kline Arshile Gorky alors que Greenberg soutient Jackson Pollock, Clyfford Still , Mark Rothko , Barnett Newman , Adolph Gottlieb et Hans Hofmann. Mais d’autres seront plus circonspects comme John Canaday enfin Tom Wolfe qualifie les critiques vedettes de Rois de la Cultureburg.

Les Expressionnistes abstraits utilisent de grands formats. Ils couvrent entièrement la toile de peinture, une pratique initiée par Janet Sobel appelée le « All over ». Et ils pratiquent une gestuelle dynamique, en s’aidant de pinceaux mais aussi d’ustensiles variés. .L’expressionnisme abstrait regroupe plusieurs tendances :l’ Action painting, la Colorfield painting , la Post-painterly Abstraction, l » Hard edge painting des peintres californiens.

Pour imposer leur approche picturale, un certain nombre d’artistes, The irascibles ou Irascibles 18 ont publié une lettre ouverte adressée au Metropolitan Museum of Art MoMa – pour l’opposer à l’exposition American Painting Today – 1950 qui comportait essentiellement des œuvres régionalistes ou du Woodlands style et peu d’œuvres d’avant-garde.

Cette lettre ouverte était signé par les peintres Jimmy Ernst , Adolph Gottlieb, Robert Motherwell, William Baziotes , Hans Hofmann, Barnett Newman , Clyfford Still, Richard Pousette-Dart , Theodoros Stamos , Ad Reinhardt , Jackson Pollock , Mark Rothko , Bradley Walker Tomlin , Willem de Kooning , Hedda Sterne , James Brooks , Weldon Kees et Fritz Bultman et les sculpteurs Herbert Ferber , David Smith , Ibram Lassaw , Mary Callery , Day Schnabel , Seymour Lipton , Peter Grippe , Theodore Roszak , David Hare et Louise Bourgeois .

En 1958-1959, le MoMa a organisé une exposition « The new american painting » dans huit villes européennes : à Basel = Milan = Madrid, Berlin, =Amsterdam=Bruxelles = Paris et Londres.

Une exposition l’expressionnisme américain a été organisée au Grand Palais en 2012 Par ailleurs en 2018, une exposition « Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet » s’est tenue à l’Orangerie cf. héritiers ou iconoclastes sur le site OpenEdition

Et en 2016 une exposition « Abstract Expressionism » a été organisée à la Royal Academy of Arts de Londres. La même année Swann Gallery de New York a organisé une vente d’artistes irascibles

l’art-americain-soft-power-de-la-cia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.