Alvaro Castagnet, aquarelliste uruguayen

Alavaro Castagnet  est né à Montevideo, en Uruguay.

alvaro-casstagnet.1233473308.jpg

http://www.alvarocastagnet.net/

Dès son plus jeune age son père l’envoie à l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Montevideo. Il y  reçoit l’enseignement d’ Esteban Garino. Ensuite, à l’Université des Beaux-Arts  Miguel Angle Pareja (1908-1984) peintre abstrait l’initie à la peinture à l’huile. Il émigre en Australie en 1983.. Deux ans après son arrivée, il est nommé directeur artistique du « Melbourne Festival latino-américain ». Il a beaucoup voyagé à travers les USA, le Mexique, l’Amérique du Sud, en Europe et en Australie, où il a approfondi sa vision et trouvé ses sujets préférés.Alvaro Castagnet est un aquarelliste à la  palette colorée, restitue l’atmosphère des liens qu’il peint. Il traduit merveilleusement les effets de lumière et d’ombres

Outre son activité d’aquarelliste, il  enseigne  cette discipline et dirige des ateliers en Australie et dans le monde entier. Il sera à Arles en Mai et à Anvers en Juillet prochain.

Il a rédigé des ouvrages et notamment, « Aquarelle Peinture Avec Passion«  un livre puis un DVD qui  ont été accueillis avec succès dans de nombreux pays

Ses œuvres sont achetées par les collectionneurs privés, les entreprises et les musées dans plusieurs pays. Il expose régulièrement, partout dans le monde et a été récompensé par de nombreux prix. Il est  membre de l’Amercan Watercolor Society.Il est retourné  en, Uruguay et vit maintenant à  Montevideo, en Uruguay.Il est l’un des fondateur de Association de la culture uruguayenne Acuarelistas.

http://acuarelistasuruguayos.com/

Voici quelques unes de ses oeuvres .

alvaro5.1233473426.jpg

alvaro-castagnet-cafe_tortoni.1233473455.jpg

alvaro-castagnet-main_street_palermo.1233473517.jpg

alvaro-castagnet-nice_at_night_22_x_30.1233473545.jpg

alvaro-castagnet-fish_market___venice.1233473496.jpg

On peut voir encore d’autres images sur :

http://epc-artcourses.es/Gallery/gallery.php?id=AC_obrasμ=50

6 commentaires sur “Alvaro Castagnet, aquarelliste uruguayen

  1. C’est superbe, je suis époustouflée et je rêve d’un stage comme ont pu le faire certains de mes amis ( amies) pour l’an prochain. J’espère que la région nordiste n’est pas trop froide pour vous et que vous accepterez un séjour chez nous. Je suis une élève de Cao Bei An qui a su me faire apprécier toutes les beautés de l’aquarelle et intervient régulièrement à l’atelier. Encore merci pour cette rêverie. Sylviane, Atelier Art & Nature, Lys Lez Lannoy ( 59)

  2. C’est superbe, je suis époustouflée et je rêve d’un stage comme ont pu le faire certains de mes amis ( amies) pour l’an prochain. J’espère que la région nordiste n’est pas trop froide pour vous et que vous accepterez un séjour chez nous. Je suis une élève de Cao Bei An qui a su me faire apprécier toutes les beautés de l’aquarelle et intervient régulièrement à l’atelier. Encore merci pour cette rêverie. Syl

  3. mille fois bravos pour vos superbes chefs d’œuvre…et l’enthousiasme que vous transmettez!
    Pourriez vous me dire ,où pouvons nous trouver une pallette comme la vôtre?
    Qui se replie et qui a 16 couleurs?
    En vous remerciant!!!et bonne continuation.
    M.Cornélis

  4. Bonjour,

    Félicitations pour votre blog. J’apprécie et connaît bien sûr personnellement Roland Palmaerts, Xavier Swolfs et Cao Bei An Je tiens à préciser deux choses :
    1) Ayant suivi des formations pour la préservation du papier et ayant moi-même testé grand nombre de papier, je suis très soucieux de la technique pure de l’aquarelle. Ce qui exclut toute astuce du genre : sel, eau de javel, très peu ou pas du tout de masking. Celles-ci altèrent tôt ou tard le papier.Je suis particulièrement attentif au choix du papier. Et définitivement, celui-ci s’est porté sur le véritable Torchon Arches. Le papier Montval en cellulose pose certains problèmes car son absorption est limitée. Je le déconseille vivement aux débutants même si son prix est bien plus abordable.
    2)Je ne suis absolument pas convaincu par votre technique de tension d’une feuille d’aquarelle et il me semble que l’élasticité sur châssis pose certains problèmes techniques à l’usage du pinceau. L’emploi d’agrafes est fortement déconseillé.
    Ces quelques remarques mises à part, je tiens tout de même à vous dire que votre initiative pour défendre l’aquarelle est très louable. Dans nos régions, cette technique est souvent boudée par les professionnels de l’art (parfois à juste titre puisqu’il s’agit aussi de vente et donc de conservation ; de nombreux autodidactes qui soit maltraitent les papiers soit se soucient peu de la permanence des coloris choisis, contribuent à la mauvaise réputation dans ce domaine).
    Les pays du Nord (Angleterre, Ecosse, Irlande, Allemagne, Pays-Bas, Scandinavie et les Etats-Unis d’Amérique) entretiennent heureusement la tradition de l’aquarelle et se montrent donc bien plus sévères dans la sélection des artistes de renom.
    Je vous souhaite de prendre encore beaucoup de bonheur dans la création de vos œuvres.Cordialement. Pierre S.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.