Le réalisme socialiste dans les arts, les dissidences, et l’après -10/31 Pologne -généralités – Billet n° 501

L’Armée rouge a « libéré » la Pologne en 1944 et amené son idéologie et son emprise communiste. Le pays est devenu un satellite de l’Union soviétique sous le nom de République populaire de Pologne. A l’image de l’Urss, la police politique, la Służba Bezpieczeństwa est installée.

Au niveau artistique c’est bien entendu le Réalisme socialiste qui devient d’art officiel en mêlant l’art et le pouvoir. Et la censure veille au respect des règles. Mais à partir de 1954 et l’arrivée du pouvoir de Gomulka, l’étau se desserre. Notamment à la faveur du 5ème Festival International de la Jeunesse et des Étudiants qui s‘est tenu à Varsovie en 1955. En parallèle a été organisée l’Exposition de Jeune Création Contre la guerre – Contre le fascisme organisée à l‘Ancien Arsenal de Varsovie.

Mais cette liberté ne signifie pas qu’il est possible de contester le pouvoir en place. Il faudra attendre décembre 1989 pour que la Pologne institue la Troisième République et élise comme président Lech Wałęsa co-fondateur de Solidarność

En 1983, le Centre Pompidou a organisé l’exposition « Présence polonaise »L’art vivant autour du musée de Łódź. Le Muzeum Zamoyskich situé à Kozłówka, possède une collection d’art réaliste socialiste.

Fresque du Réalisme socialiste polonais
Réalisme socialiste – Célébration de la force physique
La Pologne pendant le Stalinisme 1945-1956