Le réalisme socialiste dans les arts, -17/ 31 -en Roumanie- Billet n° 507

La Roumanie a participé à la seconde guerre mondiale tout d’abord sous le régime de Ion Antonescu au côté de l’armée allemande au sein de l’Axe de 1941 à 1944 puis au côté des Alliés à partir d’août 1944. A la conférence de Paris, elle fait partie des pays vaincus et perdit plusieurs régions dont la Bessarabie

De 1945 à 1989 la Roumanie a été soumise à trois régimes : monarchie parlementaire puis République populaire roumaine de 1947 à 1965 et République socialiste de Roumanie de 1965 à 1989 dirigée par le dictateur Nicolae Ceausescu. cf l’Age d’Or. Les régimes se succèdent mais le Parti ouvrier roumain puis le Parti communiste roumain sont aux commandes. Et le pays fait partie du Bloc de l’Est dominé par l’Union soviétique. Dès cette époque un certain nombre de roumains dont des artistes sont « passés à l’Ouest »
Le Réalisme socialiste devient l »art officiel en arts visuels et en littérature. La police politique, la Securitate mène une censure sévère. Cette attitude s’est adoucie suite au discours de Ceausescu que l’on a appelé les Thèses de juillet.

Les artistes roumains étaient rassemblés dans l‘Uniunea Artistilor Plastici din România‘ fondée dans les années 1920. Parmi eux déjà actifs ou émergents un certain nombre ont appliqué les codes du réalisme social

Il y avait notamment :
Vasile Aciobăniței =Virgil Almășanu =Corneliu Baba Ion Biţzan = Horia Bernea
Ştefan Câlţia=Titina Călugăru= Boris Caragea = Henri Catargi
Spiru Chintila =Alexandru Ciucurencu= Marcela Cordescu =Brăduț Covaliu
Ion Gheorghiu= Paul Gherasim == Vasile Grigore= Teodor Harșia
Dan Hatmanu =Iulia Hălăucescu =Coriolan Hora = Gheorghe Iacob
Silvian Iosifescu =Anton Lazăr= Viorel Mărginean= Emil Mereanu
Gábor Miklóssy =Vera Muhina = = Ion Musceleanu=Georgeta_Năpăruș
Ana Novac =Jules Perahim = Constantin Piliuţă = Camil Ressu
Gheorghe Şaru =Diet Sayler=Ştefan Sevastre =Liviu Suhar=
Stefan Szönyi =Eugen Taru =Ion Ţuculescu =Traian Trestioreanu= Gheza Vida

Le musée d’art contemporain de Bucarest a présenté en 2005 une exposition consacrée au Réalisme socialiste. Et en 2019 a eu lieu la Saison France-Roumanie à laquelle participait par exemple la Société Générale
Bien entendu depuis 1989, le dogmatisme communiste a été abandonné. L‘art roumain dialogue maintenant avec le reste du monde, notamment avec son voisin allemand. Dès 1990 a été fondé le groupe SubREAL dont le but était d ‘«exorciser les résidus des décennies d’oppression communiste.

Réalisme socialiste roumain
Krausz Tiberiu
Valeriu Mladin. Ceusescu-Romania
Réalisme socialiste roumain
Elena et Nicolae Ceauşescu
Henri Catargi- Zidarita
Ștefan Szonyi – Ecaterina Varga
Titina Călugăru – Interogatoriul
Camil Ressu, Semnarea apelului pentru un pace într-o gospodărie colectivă.