Le réalisme socialiste en Italie après 1945 -23/31 – Billet n° 513

L‘Italie de 1922 à 1943 a été régie par un gouvernement fasciste dirigé par Benito Mussolini . Pendant la seconde guerre mondiale le pays fait partie de l’Axe Rome-Berlin-Tokyo. Cependant à partir de 1943 une fraction de l’armée italienne a combattu aux cotés des alliés. Et de 1943 à 1945 l’Italie a fait face à la guerre civile Le Parti communiste italien à peine fondé en 1923 est interdit pas le Duce en 1926.

Il entre dans la clandestinité jusqu’en 1943. Il lutte pendant la guerre contre le régime et à la Libération il bénéficie d’une position politique majeure. Le PCI jusqu’en 1975 est en phase avec l’Urss et fait partie du Komniform Mais l’on est dans le pays de Pepone et de Don Camillo tout n’est pas si tranché et pendant les années de plomb, l’idée d’un Compromesso_storico entre le PCI et la démocratie chrétienne fait son chemin. Mais aucun membre ne deviendra ministre. Mais assez parlé de l’instable politique italienne.

Pendant toute une période les tenants du PCI sont fascinés par l’art soviétique. Une exposition organisée en 2015 au Frutierre Palazzo Te de Mantou en rend compte Mais même si de nombreux intellectuels et artistes font un voyage à Moscou, il y a certes une incitation mais pas une censure à la soviétique.

Tout d’abord Renato Guttuso fonde le Fronte Nuovo delle Arti actif de 1946 à 1950 que l’on a qualifié de second post-cubisme. Il rassemblait Renato Birolli = Bruno Cassinari = Ranato Guttuso ,Leoncillo_Leonardi = Ennio Morlotti, Armando Pizzinato, Guiseppe Santomaso ,Emilio Vedova, Alberto Viani =Antonio Corpora, Péticlès Fazzini ,Nino Franchina, Giulio Turcato

Puis un certain nombre d’artistes membres ou sympathisants du PCI fondent en 1949, un mouvement qui s’inscrit dans le réalisme socialiste, le Neorealismo_pittoriconéoréalisme pictural. Il se veut une expression artistique en peinture proche de la réalité et qui comprend les classes populaires.

Ont notamment fait partie de ce mouvement Armando_Baldinelli =Renato Birolli ==Aldo Borgonzoni =Bruno Cassinari =Antonio Corpora =Piero_Dorazio (+) =Renato Guttuso (+) = Leoncillo Leonardi =Ennio Morlotti =Armando Pizzinato =Domenico Purificato=Anna Salvatore =Giuseppe Santomaso =Aligi Sassu =Filiberto Sbardella .=Alberto Sughi=Giulio Turcato =Emilio Vedova = Renzo Vespignani = Giuseppe Zigaina

Le néoréalisme s’est également appliqué à l‘architecture, au cinéma et à la littérature

Des artistes qui s’opposent au PCI fondent en 1947 Forma Uno un groupe d’artistes abstraits qui veut réconcilier le formalisme et du marxisme. Ont fait partie de ce collectif Carla Accardi =Ugo Attardi =Pietro Consagra =Piero Dorazio =Mino_Guerrini =Achille Perilli =Antonio_Sanfilippo =Giulio Turcato

Enfin, l’on note également pendant l’après-guerre, le groupe Il Pro e il Contro -les pour et les contre, actif de 1961 à 1964. Ce collectif contrairement aux tendances du moment, offre au public une nouvelle façon de percevoir la réalisée grace à un art figuratif sans fioritures conceptuelles:
Ce mouvement a rassemblé les peintres Ugo Attardi , Fernando Farulli , Ennio Calabria , Piero Guccione Alberto Gianquinto = Renzo Vespignani

Armando_Baldinelli – Ritorno_dai_campi_1948
Renato G uttuso L’occupation-de-la-terre-
Lénine et les pécheurs
Fronte Nuovo delle Arti -Antonio_corpora,_senza_titolo,_1957 –
Fronte Nuovo delle Art- Emilio Vedova
Forma Uno – Carla Accardi
Le voleur de bicyclette de Vittorio De Sica