Muralismo en Chile, Argentina, Cuba, Nicaragua, Perú- Billet n° 523

Le Muralisme mexicain des années 1930 a influencé les artistes d’Amérique du Sud dans les années 1960-1970, comme le Chili, l’Argentine, Cuba, le Pérou, le Nicaragua. Ce mouvement est d’abord d’opposition politique, de revendication sociale. Il n’a donc pas les mêmes sources et les mêmes motivations que le Street art qui lui est contemporain

Muralismo en Chile, le muralisme chilien est un mouvement artistique et politique né au début des années 60 au Chili. La Brigade Ramona Parra, en soutien de Salvador Allende utilise alors les murs de Valparaiso et d’autres villes du pays. Ils entendent ainsi soutenir leur leader. Celui sera élu président de la république en 1970.

Mais trois ans plus tard il est assassiné lors du coup d’état militaire mené par Augusto Pinochet. C’est alors que l’armée efface toute trace de contestation. Il faut attendre la fin de la dictature en 1990 pour que les peintures murales réapparaissent à Valparaiso. Elles perdurent de nos jours autour de la condition féminine
Parmi les artistes muralistes chiliens il y avait Berta Ayancán =Osvaldo Barra Cunningham =Gregorio de la Fuente =Julio Escámez =Alejandro González = Laureano Ladrón de Guevara =Olga Lehmann = María Martner = José Venturelli

Muralisem à Valparaiso
Muralisme chilien
Fresque des années 2000 au Chili
=o=o=o=o=o=o=o

Le muralisme argentin a soutenu les revendication sociales ou politiques L’ Argentine. Pays qui a connu plusieurs régimes autoritaires et notamment la dictature militaire- 1976-1983 , initiée par le général Juan Carlos Ongania
Parmi les artistes muralistes il y avait : Lino Enea Spilimbergo = Antonio Berni = Juan Carlos Castagnino = Demetrio Urruchúa  =

Fresque murale à Buenos Aires

Sur l’ile de Cuba, notamment à La Havane, les artistes peignent aussi des fresques murales. Certains sont liés au mouvement de la dissidence cubaine. Il y avait Salvador Gonzalles_Escalona = Cundo Nermudez Ils sont la plupart anonymes. Le régime castriste a en partie encadré cette pratique, comme dans la fresque ci-dessous

Cundo Bermudez

Le Pérou a aussi connu une période où des artistes réalisent des fresques murales. Notamment le colombien Guache = Elliot Tupac

La Révolution sandiniste installe au pouvoir Daniel Ortega, de 1979 à 1992. Les « murales » couvrent pendant toute cette période les murs du Nicaragua. Mais à l’arrivée de Violete Barrios de Chamorro en 1990, le nouveau régime politique efface ont en grande partie les fresques murales.
Plus de 100 artistes ont participé à ce mouvement. Mais la plupart sont restées dans l’anonymat. Sauf quelques uns comme Julio Cesar Moreno