Chu Teh-Chun, peintre aquarelliste et membre de l’Institut – Eléments de biographie et quelques oeuvres

 chu-teh-chun_peignant_enligne.1270415236.jpg

Chu Teh-Chun

Chu Teh-Chun (Zhu Deqin) comme son compatriote Zao Wou-Ki , est un peintre abstrait français,  d’origine chinoise né à Pékin en 1920. Il a suivi un enseignement académique à l’Ecole des Beaux-arts de Hangzhou dirigée par Lin Fongmien. Pendant la guerre Sino-japonaise il enseigne à l’Université de Nankin qui s’est repliée à Chongqing. Il s’installe un temps à Taipei. Il arrive à Paris en 1955. Pendant son voyage il découvre l’art égyptien. A son arrivée en Europe, il visite le Louvre, l’Espagne où il découvre Goya et Gréco,  puis plus tard Rembrandt à Amsterdam et encore la rétrospective Nicolas de Staël . Il travaille alors  à la « Grande Chaumière  ». Il fréquente  les artistes de l’Ecole de Paris comme Soulages,Hartung ou Mathieu. Sa technique, sa gestuelle est fortement influencée par la peinture chinoise traditionnelle. Son art est né de la rencontre cette tradition millénaire et de la peinture occidentale. Il peint indifféremment à l’huile et à l’aquarelle ainsi que la calligraphie avec laquelle il renoue en 1976. Très vite il expose à Paris au Salon des Réalités Nouvelles, au Carnegie Art Museum de Pittsburg, à Jérusalem, Athènes, puis en 1969 à la Biennale de Sao Paulo. L’écrivain et critique d’art Michel Ragon l’intégre dans ce qu’il a appelé le « paysagisme abstrait » Récemment,il a décoré une collection de céramiqueen collaboration avec la Manufacture de Sèvres.

A partir des années 1980  où une délégation d’artistes chinois exposent à Paris, les relations entres les peintres exilés et ceux restés en Chine se normalisent. En 1983, il est invité par l’Union des artistes chinois. Sa renommés née en Occident s’étend depuis à toute l’Asie. Une première rétrospective  a été présentée en 1987 à Taipei puis au Taiwan Museum. C’est ensuite en 1994 Singapour, puis le Canada et « Signes Premiers » une exposition itinérante avec Kijno et Riopelle. Pékin, Hong Kong et Taipei de 1997 à 1999. Un certain nombre d’ouvrages consacrés à l’artiste ont été publiés comme récemment celui de son confrère académicien Pierre-Jean Rémy. 

Chu Teh-Chun,malgré ses expositions à travers le monde, reste cependant moins connu du grand public français que son collègue Zao Wou Ki . Pourtant, lui aussi est académicien et depuis plus longtemps En effet, il a été élu à l’ Institut-de-France. membre de  l’ Académie des Beaux arts en 1997. Et il en est devenu le doyen en 2008. Il est également Chevalier de la Légion d’Honneur. On peut voir  ici quelques unes de  ses lithographies et aussi sur Art-Net et Marlborough Gallery Et voici quelques unes de ses oeuvres:

untiled-1964-aquarelle-et-gouache-singapour.1270472086.jpg

Chu Teh-Chun Sans titre – 1964 -aquarelle et gouache

9_chu_teh-chun_juin081.1270472395.jpg

Chu Teh Chun – Sans titre – 1981 – Huile sur toile

nuances-de-laube-1998.1270472475.jpg

Chu Teh Chun  – Nuances de l’Aube – 1998

1259606558_chu-teh-chun_lithograph_stormy-ink-late-summer_200970x45cm.1270480757.jpg

Chu Teh Chun – Summer – Lithographie

chu-teh-chum-_composition-1962-_-aquarelle.1270480976.JPG

Chu Teh Chun -Composition – Aquarelleuntiled-2006.1270481058.jpg

Chu Teh Chun – Sans titre – 2006

4 commentaires sur “Chu Teh-Chun, peintre aquarelliste et membre de l’Institut – Eléments de biographie et quelques oeuvres

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.