La figuration narrative -Billet n° 401

La figuration narrative n’est pas un mouvement artistique organisé. Elle s’oppose à l’abstraction et au nouveau réalisme. Elle s’inscrit en suite de la Nouvelle figuration.C’est le critique d’art Gérald Gassiot-Talabot qui a eu l’idée de rassembler, sous cette expression générique, le travail de jeunes artistes des années 1960. Il organise en juillet 1964 l’exposition Mythologies quotidiennes. Elle rassemble 34 artistes trentenaires dont la plupart viennent d’Italie, d’Espagne et de France.

Les artistes de la Figuration narrative ont souvent une approche subversive, contestataire. Ils utilisent les images du cinéma, de la photographie, de la publicité, du roman-photo et de la bande dessinée. Ils représentent des scènes de la vie quotidienne dans des peintures froides et distanciées. La société bientôt dite de consommation, est en pleine évolution. Ils s’intéressent aux problèmes politiques, sociaux et moraux qui secouent la société avec notamment les conflits en Algérie, au Vietnam ou de la guerre froide. Et les prémisses de Mai 1968 et aussi l’influence de la pensée du philosophe d‘Herbert Marcuse exprimée dans « la fin de l’utopie »

Ont appartenu à cette mouvance Valerio Adami = Gilles Aillaud = Eduardo Arroyo = Christian Babou = Gianni Bertini = Sergio Birga =Atila Biro = Michel Bonnaud = Christian Bouillé = Frédéric Brandon= Herman Braun-Vega = Leonardo Cremonini = Henri Cueco = Pierre Dessons = Gian Paolo Dulbecco =Lucien Fleury =Öyvind Fahlström =Juan Genovés = Gérard Guyomard =Egudmundur Gudmunsdsson dit Erró =Gérard Fromanger = Alain Jacquet= François Jousselin =Peter Klasen = Jean-Pierre Le Boul’ch =Carlo Maiolini = Jean-Marie Martin = Ivan Messac= Jacques Monory =Bernard Morteyrol = Edgard Naccache = Charles Pascarel = Alain Pedrono = Emanuel Proweller =Bernard Rancillac =Antonio Recalcati ==Peter Saul = Gérard Schlosser = Antonio Segui = Rafael Solbès = Peter Stämpfli =Hervé Télémaque =Michel Tyszblat =Manolo Valdès =Cybèle Varela = Vladimir Veličković =Jan Voss = = Hugh Weiss
La plupart de ces artistes entreront en purgatoire dès les années 1980. Mais cela semble changer
On remarquera que la seule présence féminine dans cet aréopage masculin est la brésilienne Cybèle Verela

Gérard FromangerLe désir est partout, août 1974
Erro
Cybele Varela – Passeio feliz
Jean-Pierre Le Boul’ch – Sans titre
Hervé Télémaque – Nécessaire de voyage 1965
Jacques Monory – Noir n° 13
Bernard Rancillac, Le Pape
Antonio Recalcati – Intérieur américain
Peter Klasen – Sans titre
Eduardo Arroyo