L’Art féministe -2/5 -Caractéristiques – Billet n° 385

L’Art féministe ou Feminist Art désigne, à l’origine, l’art pratiqué par les artistes du monde occidental, qui s’impliquent , par la pratique de leur art, dans le mouvement féministe au moment des sa deuxième vague , dans les années 1960-1970 Lors de cette décennie se crée alors un véritable mouvement artistique féministe
La question de l’identité féminine domine à travers la mise à nu du corps féminin érotisé, l’univers de la mode et le culte de la beauté, mais aussi par le biais de la narration autobiographique avec des histoires anodines du quotidien,. Les femmes artistes, pour s’affirmer se sont emparé, au fil de temps de l’ art de la performance , de l’ art conceptuel , de l’ art du corps de la vidéo, du cinéma et l’ art de la fibre. Quelques unes participent aussi au Street Art. On a aussi parlé de Vulva Art
Puis lors de la troisième vague du féminisme à partir des années 1990 par le biais du Craftivisme ou encore du cyberféminisme.

Les artistes féministes mènent des actions politiques pour exiger une représentation égalitaire, présentent des espaces alternatifs d’exposition, fêtent la sexualité féminine et analysent les effets de la classe, la race et le genre sur la vie quotidienne des femmes.

L’une des premières œuvres féministes est une installation : The Dinner Party réalisée entre 1974 et 1979 , par l’une des précurseures de l’Art féministe Judy Chicago. Elle et l’autre figure de proue, la canadienne Miriam Schapiro avaient organisé en 1972, une installation collective Womanhouse (+) En 1969, Mierle Laderman Ukeles publie son Manifesto For Maintenance Art 1969!

Et dans les années 1980 arrive la troisième vague féministe et le féminisme postmoderne initié par Judith Butler