Le festival d’aquarelle de Brioude est lancé !

A la halle aux grains,  hier soir, à Brioude, le monde de l’aquarelle était rassemblé : les élus, les bénévoles de l’association organisatrice, les  sponsors, les  brivadois, sans oublier bien entendu la cinquantaine d’artistes invités. C’est Sylvia  Crozemarie, l’âme, la cheville ouvrière de la biennale qui a ouvert cette quinzaine dédiée à cet art qui nous est cher.

La soirée à débuté par la prestation  de trois comédiens qui ont interprété, de façon  originale, des textes autour de la peinture : une définition peu pertinente de l’aquarelle  trouvée sur Wikipedia,  des propos sur l’art de peindre, la vision de l’artiste et celle du regardant, les écrivains peintres et les peintres écrivains, même Michel Picoli, le peintre en mal d’inspiration de la  » Belle noiseuse  « , était  convoqué.Le

tmp_26029-P1010055-546886126Puis le maire, le conseiller départemental, le député stagiaire d’aquarelle à  ses heures, une vice -présidente du Conseil régional d’Auvergne et aussi la présidente et les bénévoles ont dit l’implication de toute la ville de Brioude, du Livradois et de l’Auvergne

tmp_26029-P10100561001934894Nous avons ensuite été conviés à une performance de l’aquarelliste Jacques Léon Charrier. Il a réalisé à partir de sacs en plastique blancs  un défilé de mode digne des grands couturierstmp_26029-P1010059400083096 tmp_26029-P10100611000489540tmp_26029-P1010062280362248Et puis ce fut le verre de l’amitié en musique et la visite des salles d’exposition de l’école Sainte Thérèse.  A suivre . . .