Joan Miró – Peintre espagnol – Des éléments de biographie et quelques oeuvres

miro-par-yousuf-karsh-1965.1259733476.jpg

Joan Miro par Yousuf Karsh -1965.

Joan Miro Ferra (1893-1983) est un artiste peintre, sculpteur et céramiste espagnol né à  Barcelone. Il prend très jeune des cours de dessin. Lorsqu’il a 14 ans il entre à  l’école de commerce de Barcelone. Il est quelques temps employé aux écritures. Mais il suit les cours à l’école des Beaux-arts de la Longja. En 1912 il s’inscrit à l’Académie de Francesco Gali pour y étudier la peinture. Il y rencontre le céramiste Artigas, avec qui il travaillera plus tard, et le peintre Ricart. Il fréquente aussi l’Académie de dessin du Cercle Sant-Luc.

Il est souvent considéré comme l’un des principaux représentants du surréaliste.  Pourtant Miro à toujours rejeté une appartenance à un quelconque mouvement artistique. Son  l’œuvre est multiple, un peu «  touche à tout ». Lors de sa première exposition, il présenta certaines œuvres inspirées les unes par le cubisme, les  autres par le fauvisme. Il avait découvert ces tendances picturales,  à la faveur d’expositions organisées à Barcelone.

En 1920 il s’installe à Paris où il passe  les hivers. Il y côtoie Pablo Picasso, le mouvement Dada, et les surréalistes. André Breton dira qu’il est « le plus surréaliste d’entre nous ». A la fin des années 1920, il montre un univers poétique, avec ses 100 « peintures de rêve » En 1926, il collabore avec Marx Ernst aux décors de « Roméo et Juliette » pour les Ballets russes de Diaghilev. Il a  aussi une période « anti-peinture » où  il réalise  des tableaux-collages, avec les matériaux les plus divers

Dans les années 1930, il expose à Paris et New York, rencontre Kandinsky. Pendant la guerre civile espagnole, Miro peint ce qu’il appelle ses « peintures sauvages ». En 1937, il réalise une peinture murale pour le pavillon de l’Espagne, à l’Exposition Universelle de Paris. Dès 1941, le Museum of modern art de New York présente  une  rétrospective de son œuvre. En 1941-42 ,  la France est occupée et il se réfugie en Espagne. Il travaille alors avec le céramiste Josep Lorens Artigas. En 1946,  l’ « Institute of Contemporary Art » de Boston organise l’exposition des « quatre espagnols »  consacrée à Dalí, Gris, Picasso et Miró. Ce n’est pourtant qu’en 1947 qu’il se rend pour la première fois aux Etats-Unis. Il réalise un panneau mural, pour un grand hôtel de Cincinnati. La même année, il participe à l’Exposition internationale du surréalisme organisée à la Galerie Maeght à Paris.

En 1956, il s’établit définitivement aux Baléares, à Palma de Majorque. C’est à cette époque qu’il réalise les peintures murales du siège de l’Unesco à Paris.  Il réalise des sculptures monumentales colorées, à la Fondation Maeght, à l’aéroport de Barcelone, au parvis de la Défense, à  Chicago, Houston, Palma.

Sa production graphique est très importante, tant par sa qualité que par sa quantité. Il illustre des livres d’art. Il est un insatiable expérimentateur de techniques : dessin, gouache, aquarelle, pochoir, lithographie, eau-forte, gravure, xylographie, sérigraphie, gravure au ciment ou au carbure de silicium (carborundum) Ses lithographies lui permettent de démocratiser son œuvre en la rendant accessible à un large public. Il réalise aussi de nombreuses céramiques.

Les plus grands musées du monde lui consacrent des rétrospectives. Le Moma, le musée d’art moderne de Paris, la Tate de Londres, la Kunsthaus de Zurich, puis Tokyo et Kyoto, la fondation Maeght à St Paul de Vence, Madrid et Majorque   En 1972 il crée la Fondation Joan Miro à laquelle il fait don de 5000 dessins et aquarelles.

Chez  Christie’s à Londres ou New York certaines de ces œuvres  comme, « Le coq » une œuvre en  gouache et aquarelle réalisée en 1940,« La caresse des étoiles » « Etoile Bleue » dont été adjugées à plus de 11.000.000 d’euros

Il y a sur site du Centre Pompidou un dossier pédagogique et Curiosphere consacrés à Miro   et encore Joan Miro Art

On trouve ses œuvres sur les sites d’Olga’s Gallery  et d’Artcyclopedia ou encore Famous artists Gallery Des lithographies sur Amorosart   et à la galerie Fillion  Des reproductions sur All posters  Enfin Mirobolant  le site d’une passionnée

 Une vidéo

 

Et une courte sélection d’oeuvres

miro-portait-de-heriberto-casany-1918-huile.1259733727.jpg

Joan Miro – Portrait de Heriberto Casany – Huile sur toile – 1918

miro-le-fou-du-roi-1926-huile-fusain.1259733875.jpg

Joan Miro – Le fou du roi – huile et fusain – 1926

3-miro-1934-pastel-figure.1259733942.jpg

Joan Miro – Figure – Pastel – 1934

2-miro-le-coq-1940-encheres-2007.1259734032.jpg

Joan Miro – Le coq – Gouache et aquarelle – 1940

1-miro-1954-aqua-l_aube-parfumee-par-la-pluie-d_or.1259734490.jpg

Joan Miro -L’aube parfumée par la pluie d’or – Aquarelle – 1954

miro-les-geants-aquatinte-1960.1259734662.jpg

Joan Miro -Les Géants – Aquateinte – 1960

miro_untitled-1971-litho.1259734766.jpg

Joan Miro – Sans titre – Lithogravure – 1971

Je rappelle l’expostion actuelle  Miro et Tériade

4 commentaires sur “Joan Miró – Peintre espagnol – Des éléments de biographie et quelques oeuvres

  1. Merci de votre visite sur mon blog je regarde cet article sur un peintre que j’apprécie, très intéressant j’ai d’ailleurs eu la chance d’aller visiter son musée à Barcelone j’en garde un agréable souvenir.

    Pour la musique mes pages ce sont essentiellement des musiques de films plus ou moins récent

    Je vous dis à bientôt
    Nicolas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.