L’Art brut . . en Chine et en Corée 7/8 – Billet n° 216

Les galeries et musées commencent en Chine et en Corée du Sud à s’intéresser au Raw Art ou Rough Art. Ils découvrent d’abord l’Art brut occidental. Mais bientôt aussi des créateurs locaux. Cependant, il semble qu’en Asie, ceux-ci sont généralement atteints de troubles du comportement.

Le Dr Ghislain Museum de Gand, en collaboration avec l’Art Versi Museum a installé à Séoul en 2018 une exposition intitulée « L’origine. Histoire de la psychiatrie & art brut »

Par ailleurs à Lyon en 2012 s’est tenue une exposition «  L’Art brut de Chine et de Corée » organisée par la Biennale Internationale Hors les Normes en partenariat avec le Nanjing Outsider Art Studio + le  Korea Art Brut de Séoul et le Centre de Réflexion autour de l’Art Brut de Paris.

En 2018, le centre de Nanjing à présenté 19 créateurs chinois. à Paris à la Galerie Claire Gorcia puis à Marseille à la Galerie Polynésie. et aussi à Milan et aussi Amsterdam A voir le blog Cn Kick «  De l’Art brut en Chine » et aussi le « Long March Space « 

Il est assez malaisé de faire des recherches fructueuses à propos de l’Art brut chinois ou coréen. J’ai trouvé certains noms sur des sites de galeries ou d’exposition. Mais peu de créateurs, et pour cause, possèdent un site internet

Voici une liste non exhaustive de créateurs chinois :
Zhang Tianzhi = Guo Haiping = Liu Sammi = Zhang Qifeng
Zhou Huiming = Li Zhongdong = Fen Cangyu = Li Jie = Jian Jian
Pin Fang = Qi Wen = Yulong Qiao =Shi Zhiwei = Yang Chuanming
Yang Min = Yue Yue = Zheng Donghui = Feng Ying = Li Changsheng = Xu Jian, Guo Fengyi = Li Ben = Wu Meifei = Chen Baogui
Yan Shi = Shi Zhiwei =  Tian Peng = Ba Zi = Pin Fang = Tao Zi
Ainsi que des créateurs coréens
Young Ae Joo = Jung myung Kim = Yongan Kim, Jong woo Lee


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.