Une aquarelle de Caroline Peters, qui représente les clochers de la Cathédrale de Tournai illustre un « MyStam »

Une aquarelle de Caroline Peters a été choisie pour la  création d’un timbre  par b post le service postal de Belgique. Il représente les clochers de la cathédrale de Tournai. Cette émission célèbre les 80 ans du Club royal philatélique de la ville. L’exposition d’aquarelles de Caroline et celle du club philatélique se tiendront le 8 avril dans la grande salle de la Piscine communale de Kain Le MyStamp  sera en vente sur place.

Vernissage du salon Aquasol 2017

C’est à la Halle aux draps de l’Hôtel de Ville de Douai dont le beffroi a été peint par Jean-Baptiste Corot qu’avait lieu le vernissage du salon 2017 d’Aquasol. Je n’ai pas pu y assister. Mais samedi 1er avril je suis venu en voisin (Douai est à 45 kms de Lille) visiter l’exposition en compagnie de Yann Marquant son président avec qui j’avais rendez-vous.

L’exposition, dans ce beau lieu regroupe cette année 17 artistes. Les œuvres de certain(e)ss d’entre-eux restent de factures classique. D’autres artistes,  s’affranchissent  avec bonheur,  des règles de l’orthodoxie qui sévissait encore il y a pas si longtemps dans le milieu des aquarellistes. Ils osent des touches de peinture acrylique, ils insèrent des collages dans leur peinture. Leurs thèmes sont variés. Hormis les fleurs et les paysages, il y a des scènes de genre, des personnages, quelques  œuvres abstraites.

Un reportage du vernissage a été réalisé par le photographe Luc Pottiez.On peut charger ce reportage ICI  J’en extrais  quelques photos de l’assistance

=o=o=o=o=o=o=

A noter qu’aura lieu du 15 au 25 mars 2018, le prochain salon, auquel sont conviés 6 artistes , qui exposeront aux côtés des membres d’Aquasol : Mes amies  Paty Becker, Liliane Goossens (membre des Aquarellistes en Nord) ,Reine-Marie Pinchon et Eudes Coreas que j’ai rencontré  récemment à Giens ainsi que  Michal Jasiewicz et Franck Rollier dont j’ai fait la connaissance en 2015 à Brioude

Joachim-Raphaël Boronali, peintre italien du 20 ème siècle. Vous connaissez ?

Joachim-Raphaël Boronali – Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique

C’est au Salon des indépendants de 1910 que « Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique« , œuvre du peintre Joachim-Raphaël Boronali a été exposée pour la première  fois. Il a été est présenté  en 2016  au Grand Palais dans le cadre de l’exposition Carambolages

Les journalistes de l’époque rebaptisent ce tableau du jeune peintre italien né à Gênes « Coucher de soleil sur l’Adriatique »La critique et le public saluent chaleureusement l’œuvre de ce peintre émergeant, comme l’on dirait aujourd’hui.

L’artiste fonde un nouveau mouvement pictural dans son « Manifeste de l’excessivisme » dont voici le texte :  Holà ! grands peintres excessifs, mes frères, holà, pinceaux sublimes et rénovateurs, brisons les ancestrales palettes et posons les grands principes de la peinture de demain. Sa formule est l’Excessivisme. L’excès en tout est un défaut, a dit un âne. Tout au contraire, nous proclamons que l’excès en tout est une force, la seule force… Ravageons les musées absurdes. Piétinons les routines infâmes. Vivent l’écarlate, la pourpre, les gemmes coruscantes, tous ces tons qui tourbillonnent et se superposent, reflet véritable du sublime prisme solaire : Vive l’Excès ! Tout notre sang à flots pour recolorer les aurores malades. Réchauffons l’art dans l’étreinte de nos bras fumants ! » La célèbre toile est exposée à l‘Espace Culturel Paul Bédu à Milly-la-Forêt, du nom du collectionneur qui en a fait don à la ville.

=o=o=o=o==

C’est l’écrivain et journaliste Roland Dorgelès 1885-1973 auteur notamment des  « Croix de bois » qui voulant se moquer des impressionnistes conçoit le plus célèbre des canulars de l’Art.

Il emprunté Lolo,  l’âne de Frédéric Gérard dit Frédé, le tenancier du Lapin agile. Et devant huissier, l’artiste à 4 pattes a peint la toile avec sa queue. Il faut une signature à ce tableau. Ce sera l’anagramme d’Aliboron, héros des Voleurs et l’âne, fable de Jean de la Fontaine. Nom qui viendrait d’Al-Biruni 976-1048, savant du Moyen-âge.

Frédé et Lolo

A voir la vidéo du graphiste Jean Mineraud

En 2010, la République de Montmartre, a célébré le centenaire de l’œuvre en faisant peindre, toujours devant un huissier, Marmot le continuateur de Lolo.

Avec ce billet, je n’ai pas voulu « faire l’âne » mais célébrer à ma façon le 1er avril Ce que je viens de vous raconter,  n’est pas un poisson d’Avril mais une vérité historique attestée.