Arbeitsrat für Kunst – Billet n°169

Arbeitsrat für KunstConseil des travailleurs pour l’Art était une association d’architectes, de peintres, de sculpteurs et d’écrivains d’art, qui a été fondée à Berlin en 1918 en réponse aux Arteiter und soldatenrat . Il travaille en liaison avec le Novembergruppe et le Deutscher Werkbund . Il cesse son activité en 1921.

Les leaders initiaux furent Bruno Taut, Walter Gropius, César Klein et Adolf Behne .

Les signataires du premier manifeste furent : Lyonel Feininger, Otto Freundlich, Jefim (Jef) Golyscheff,, Hermann Hasler, Erwin Hahs, Erich Heckel, Paul Rudolf Henning, Karl Jakob Hirsch, Walter Kaesbach, Georg Kolbe, Gerhard Marcks, Ludwig Meidner, Moritz Melzer, Otto Mueller, Franz Mutzenbecher, Emil Nolde, Max Pechstein, Friedrich Perzynski, , Richard Scheibe, Karl Schmidt-Rottluff, Fritz Stuckenberg, Georg Tappert, Max Taut, Arnold Topp et Wilhelm Reinhold Valentiner.

Plus de cent artistes, venant aussi bien d’Allemagne que de l’étranger, comptèrent parmi les sympathisants du groupe de travail et participèrent à ses expositions.

Il y eut entre autres : Karl Paul Andrae, Walter Curt Behrendt, Max Berg, Paul Cassirer, Hermann Finsterlin, Paul Goesch, Otto Gothe, Wenzel Hablik, Oswald Herzog, Bernhard Hoetger, Willy Jaeckel, Käthe Kollwitz, Carl Krayl, Mechtilde Lichnowsky, Hans und Wassili Luckhardt, Paul Mebes, Ludwig Meidner, Julius Meier-Graefe, Adolf Meyer, Erich Mendelsohn, Johannes Molzahn, Karl Ernst Osthaus, Hans Poelzig, Paul Schmitthenner, Herman Sörgel, Milly Steger, Heinrich Tessenow et Wilhelm Worringer.

Finsterlin- House_of_glass,_,_1924
Wenzel Hablik – Utopian Buildings – 1922
Lyonel Feininger „Rue St. Jacques“
Käthe Kollwitz
Lyonel Feininger – Kathedrale
Emil Nolde – Najda
Gerhard Marcks
Erich Mendelsohn – Einsteinturm 1917-1921
Cesar Klein – Oberitalien 1915
Karl Jacob Hirsch – Plate n° V
Karl Schmidt-Rottluff – Autoportrait – 1919

Architekturtheorie Zwei / Bruno Taut III / Bart Lootsma from architecturaltheory.eu on Vimeo.

Sécessions artistiques – Billet n° 168

Avant de partir à la recherche des mouvements artistiques modernes et contemporains, je connaissais surtout la sécession de Vienne . Mais au fil de mes investigations je me suis aperçu que Klimt et les autres ont fait école.

En effet, les sécessions dans l’art moderne ont été nombreuses.Cette tendance a lieu, essentiellement en Allemagne dès les années 1880, jusque dans les années 1930. Les artistes d’avant-garde ou modernistes n’ont de cesse de « tuer le père » en l’espèce l’Art académique ou celui de leurs ainés.

Voici quelques unes de ces ruptures : La Sécession de Munich 1892 , celle de Berlin 1898 , de Stuttgart 1923 , The Blue Rider 1912, Baden 1927, Darmstadt 1945 , Dresde 1919, Sécession libre 1914, Sécession de Graz 1923 , Sécession de Hambourg 1919 Sécession de Kassel 1927, Nouvelle sécession de Munich 1913 , Nouvelle sécession 1910, , Sécession de Prague 1928 , Sécession rhénane 1919, , Nouvelle sécession de Stuttgart 1929, , Sécession de Hesse 1946