Watercolours signed A.G. Garrick alias « Charles, Prince of Wales »

La Prince Charles de Galles, aquarelliste

Charles Prince of Wales ou plus simplement le Prince Charles, est né à Londres en 1948. Il est le fils ainé de la reine Élisabeth II (1926) et du prince Philip, duc d’Édimbourg (1921). Le prince a donc vocation à devenir . . . .peut-être un jour . .. Roi ?. mais sinon qui alors , Ce qui est certain c’est qu’il s’y est préparé : diplômé du Trinity College de Cambridge = Officier dans la Royal Navy etc …
Le prince qui se considère comme un dissident, est souvent malmené par la « gutter press » britannique . Il semble aussi mal aimé ‘d’ une partie de la population. En effet, le souvenir de son attitude et des rapports tendus avec Diana Spencer dite Lady Di, a laissé des traces. Par ailleurs il est jugé dépensier. De plus, il est aussi considéré par ses détracteurs et les magazines people comme paresseux . Pourtant, c’est le membre de la famille royale qui assure le plus de missions de représentation. C’est ce qu’indique Tim O’Donovan cet ancien assureur, qui suit les activités des Royal depuis 40 ans.

Mais la médaille montre une autre face plus avenante. En effet, il est très impliqué dans The Prince’s Trust qui vient en aide aux jeunes. Et aussi dans The Prince’s Foundation qui s’intéresse au patrimoine immobilier et à l’urbanisme. C’est par ailleurs un écologiste convaincu. Il a aussi créé The Prince of Wales Charities.

Enfin, le Prince Charles, outre la création et l’entretien des Highgrove Royal Gardens a depuis de nombreuses années une autre passion.
Il peint des paysages à l’aquarelle sous le pseudonyme de AG Garrick.
Sa société de commercialisation porte aussi ce nom d’ AG Garrick Limited
Il n’est pas le premier membre des Windsor a développer des dons artistiques. Il y a d’abord la Reine Victoria initiée au dessin par Richard Xestall . Son père Philip Mountbatten Duc d’Édimbourg est également peintre. C’est lui qui a formé son fils Charles.

La production des aquarelles de Charles entraine un fructueux business . Ses aquarelles seraient vendues plus de 2.500 £ et les reproductions autour de 200 £. En principe les sommes sont utilisées pour des opérations caritatives. Ce que certains journaux contestent On trouve les œuvres de ce royal aquarelliste sur le site internet : The Prince of Wales and The Duchess of Cornwall dans la rubrique Interests qui renvoie aux galleries des œuvres du prince, par catégories.

Caithness, Scotland = Scenes from England and Wales = Still Life = Tanzania = Sutherland, Scotland = Scotland I = Scotland II = Middle East = Beinn a’Bhuird, Scotland = Commonwealth and Oversea = France = Greece =
Highgrove and Sandringham Estate = Italy = Switzeeland = Royal Residences = Turkey = Views from the Balmoral Estate = Selection

Il s’agit de paysages de bonne facture mais qui rappellent un peu le style des « jeunes filles de bonnes familles » au début du 20 ème siècle. Elles ne s’inscrivent pas dans l’évolution de l’aquarelle moderne telle que montrée à Londres en 2011 à la Tate Britain et intitulée simplement Watercolour. Il est évident que si l’auteur n’était pas le Prince, futur King of United Kingdom , ces aquarelles n’atteindraient pas de tels prix. Qu’en pensez-vous ?

A propose de l’exposition de la Tate Britain : Watercolour
Castle of Mey
Scotland Houses
Provence landscape
Mountain
View from Balmoral
Sutherland
Tanzania landscape

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.