L’épreuve du deuil

träumende Frauenskulptur mit Rose in der Hand

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte,
Une fenêtre éclairée,
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, Faim à satisfaire,
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.

La nuit n’est jamais complète. Paul Eluard

=o=o=o=o=o=

Je reprendrai la mise en ligne de mes billets à partir du 21 janvier.

 

5 commentaires sur “L’épreuve du deuil

  1. Le temps adoucit un peu les douleurs .Nos morts sont à côté de nous ,quelques fois, ils nous enveloppent de leur douceur.
    Amitiés .
    Cathy

Répondre à Sandrine TETI Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.