Le 14ème Salon de l’aquarelle de Belgique est ouvert jusqu’au Lundi 2 novembre 2015

Affiche Aquarelle de BelgiqueHier j’étais à nouveau à Bruxelles à Tour & Taxis. Pendant plus de deux heures, en compagnie d’une amie, j’ai emprunté le chemin de visite en colimaçon, de la 14 ème Biennale de l’Aquarelle de Belgique.

J’y ai rencontré quelques amies notamment Nicole B. et Liliane Goossens et aussi Frédéric Lurquin, qui arpentait le salon sur une trottinette. Nous avons échangé longuement, sur le salon : le budget, l’organisation, la sélection, le futur salon. Il faut attendre que le salon soit terminer pour qu’il puisse en faire le bilan définitif. Mais pour lui tout ne sera pas fini. Il devra expédier les œuvres de pas mal d’artistes qui ne referont pas le voyage de Bruxelles.

Je m’étonnais de l’absence des aquarellistes d’Outre-Manche. Frédéric m’a expliqué que les artistes britanniques lorsqu’ils exposent chez eux perçoivent une rétribution. Ils ne conçoivent donc pas de  participer à un salon,  où non seulement ils ne sont pas rémunérés mais où au contraire il faut payer pour exposer.

Lors du vernissage, j’avais surtout été à la rencontre des artistes ( voir quelques photos ci-dessous) Ce jeudi, par contre j’ai vu en détail les 810 œuvres exposées par les 131 artistes. La plupart sont de grande qualité. Un seul petit bémol. Les  parrains ont,  presque tous, invité  leur filleul(le) pour la qualité de ses œuvres. Cependant, une poignée d’entre eux a fait un choix, guidé par d’autres considérations, : amitié, proximité géographique, mais aussi parfois   . . . copinage. Et alors la qualité n’est pas au toujours au rendez-vous. Je pense qu’à l’avenir, les organisateurs devraient disposer d’un droit de regard sur le choix des filleuls.

Cette remarque étant faite, je dois dire que c’est une superbe exposition. Je ne vais bien entendu pas dévoiler mes préférences, sauf à me fâcher avec quelques oubliés. Je ne peux que recommander aux passionnés d’aquarelle de Belgique, de Hollande et de France, de venir à Bruxelles avant lundi soir.

Quelques photos d’artistes prises le soir du vernissage

07 marie gilles et exaMarie-Gilles Le Bars et Ewa Karpinska03 Marie Reine Véronique Claude LepageReine-Marie Pinchon – Claude Lepage-Racine et Véronique Legros-Sosa

3 Stokiink Marie-HélèneMarie-Hélène Stokkink6 Nicole B Maire Line Michel DtNicole B, Marie-Line Montécot et Michel Dt (de dos)20 Cao (Copier)Wen Ming Xin et Cao Beian23 Laurie BredaLaurie BrédaMithouardCatherine Mithouard et ?4 Liliane Goossens.jpgLiliane Goossens et son mari16 PlaindouxPlaindoux06 RM ML AnneReine-Marie Pinchon, Marie-Line Montécot et Annie Chemin

27 Masmoulin et FernandMasmoulin et Fernand Thienpondt en conversation

Paty BeckerPaty Becker25 Marc Haeghens (Copier)Marc Haegheng26 Jef Bertels (Copier)Jef Bertels584 (Copier)Marie-Françoise Ingels et Nicole B.

06 Teddy et FabienneTeddy Samain et Fabienne Crepeele

et aussi une interview de Frédéric Leurquin à la TV

8 commentaires sur “Le 14ème Salon de l’aquarelle de Belgique est ouvert jusqu’au Lundi 2 novembre 2015

  1. Bonjour Pierre,
    Comme à ton habitude , un très beau reportage, merci pour toutes ces mines d’informations.
    dans ce reportage , il y a une photo de Catherine Mithouard et à ses côtés un point d’interrogation …il s’agit de Pierre Rossi, un aquarelliste de l’est de la France, tout comme Catherine Mithouard, moi, même et 13 autres aquarellistes de l’est sommes membres fondateur de la S.A.G.E (sté d’Aquarelle du Grand Est) crée en octobre 2014.

    Pour ce qui est des commentaires précédents, c’est clair que toujours payer pour participer et se faire prélever un % sur les ventes en plus, suppose qu’un artiste peintre doit avoir des moyens s’il veut participer à pas mal de salons, pas évident pour tout le monde, d’un autre côté, je me suis fais connaître en dehors de ma région et de la France grâce aux démos, pour assister à mes démos, pas d’entrée payante, et je n’en fais pas énormément non plus.
    heureusement, il y a maintenant les réseaux publics comme FB, Twitter et cie …pour se faire connaître, et beaucoup savent utiliser cet outil !
    Il m’arrive de participer à des salons où les organisateurs choisissent les artistes, pas de sélections, pas de prix , pas de compétition, une « petite » participation, mais une bonne ambiance entre artistes et organisateurs, les quelques expériences que j’ai tenté m’ont bien plu…
    Je participe également à des salons toutes techniques confondues, juste pour montrer que l’Aquarelle tout comme le pastel c’est aussi de la peinture .
    Belle fin de semaine Pierre , quoiqu’il en soit je reste une passionnée et heureusement, dans le cas contraire, je crois que j’aurai cessé toutes mes activités artistiques

  2. Merci Pierre pour ce compte-rendu.
    Intéressante aussi, ton information sur les artistes britanniques qui sont conscients que ce sont eux qui font l’événement lors d’une exposition et qu’ils n’ont donc pas à être considérés comme de simples vaches à lait, comme c’est le cas partout ailleurs. Cela me donne d’ailleurs envie de partager ma position (sans rapport spécifique avec cet événement bruxellois). Pour ma part, je considère qu’un salon doit choisir ses artistes (ça suppose de savoir ce qu’on veut montrer, peut-être même sans tenir compte de la mode du moment) et leur proposer d’exposer. C’est ce qu’on peut appeler une relation adulte, respectueuse …normale. Recruter en aveugle pour faire passer par une sélection (effectuée par qui et selon quels critères??!) …avant de faire passer à la caisse, en dit très long sur le cirque qu’est devenu ce milieu, les artistes faisant humblement la queue pour avoir l’honneur de poser devant leurs propres oeuvres le soir du vernissage… Je ne parle même pas des lieux où les organisateurs s’octroient le droit de modifier l’accrochage effectué par les peintres (peut-être aussi de leur donner une fessée?).
    Bref, voilà ma position et je suis heureux de la faire connaitre sur ton blog.
    Encore merci pour tout cet infatigable travail d’information, bien au-delà de l’aquarelle d’ailleurs, et heureusement! 🙂

    1. Bonjour et merci pour ce travail d’information (sur l’aquarelle en général)
      j’ai hésité pour donner mon opinion concernant le « grand cirque » de l’aquarelle . Toutes ces structures de « promotion de l’aquarelle » (ou promotion du tiroir caisse ???) me mettent mal à l’aise.
      Les artistes paient pour exposer ensuite ils font des démonstrations gratuitement ; bref! paie et bosse (par instant j’ai l’impression que cela ressemble a …; vous savez ….; comment s’appelle encore ce poisson ?????)
      Je m’interroge également sur la façon de sélectionner les peintres . Ce milieu me parait devenir sectaire avec des codes et des façon de peindre qui sont « tendances » la technique qui prend le pas sur la spontanéité ; des sujets « mode » ; un gros baratin pendant les démonstrations et des peintres qui entrent dans ce jeu qui les exploite sans oublier le matériel que tout aquarelliste devrait bien entendu avoir pour être bien outillé ….
      Oui je pratique aussi l’aquarelle modestement certes ; mais ce milieu me fatigue .
      N’y a t-il pas une autre voie pour des peintres de talent que ce « grand machin » ?????

      1. « Ce milieu me parait devenir sectaire avec des codes et des façon de peindre qui sont « tendances » » …Tout à fait d’accord. Une des causes est probablement que les « maitres » auto-proclamés de l’aquarelle donnent des cours. Ensuite, les élèves donnent à leur tour des cours, etc…Et ils enseignent aussi les erreurs des maîtres,… Tout finit par se ressembler.Cependant il y a encore quelques artistes qui gardent encore une vraie personnalité propre, et qui sortent des sentiers.Peut-être sont-ils perçus comme les moutons noirs…

    2. Bonjour
      je partage à 100% l’opinion d’Olivier Philippot .
      Ce bastringue qu’est devenu le milieu de l’aquarelle me fatigue .
      J’ai perdu le plaisir de la découverte . Trop d’aquarelles se ressemblent et les grands « organisateurs » prennent les peintres pour des c..s ; malheureusement trop de peintres se croient obligés de faire le guignole à travers des démonstrations ou des performances préparées à l’avance ( x aquarelles en 24 performances par ci performances par là )
      Mme et Mrs les peintres passez à la caisse et bossez
      Fort heureusement il y a tout de même de belles aquarelles mais dommage que ce milieu soit devenu ce qu’il est .

  3. Quand j’expose, je ne fais pas payer l’entrée. A reims, l’entrée était gratuite. Et bien d’autres…Ici, c’est 9 Eur + 100km x2 A et R.pour moi.
    Les organisateurs percoivent le droit d’inscription des artistes, plus encore probablement un % sur les oeuvres…Ils ont fait le choix de demander encore un ticket d’entrée. C’est leur choix.C’est dommage car j’aurais aimé voir cette expo.

Répondre à Olivier Philippot Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.